AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 We were meant to be fated •• Skula

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nebula S. Owl
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 30
Points : 76
MessageSujet: We were meant to be fated •• Skula    Sam 11 Nov - 4:57

L'ardeur de ton arrogance ruisselait incessamment sur ces visages masculinisés. Une ferveur engrangeant leur haine hachurant la mobilité de leurs courbes. La perfidie d'une ombre gangrénée de revanche était accrochée à la tienne, creusant les pas de ta silhouette dansant à travers les couloirs. Un élève agacé de la souveraineté de ta présence et de l'aiguisé de tes palabres. Prédateur qui tapis dans l'ombre bondit chaotiquement et s'empara de ta pulpe. Sa paume entrava tes lippes qui ne s'étaient pourtant pas déformées du désespoir d'une pluie de supplications. Ton corps fut plaqué contre la dureté de la paroi murale, assujetti de l'embrasement de ses muscles suintant la fureur. Il t'éroda du poison de ses mots.

Détestable tu étais et destruction il t'apporterait. Ses menaces désirèrent t'assaillir et te transpercer la chair de leur vilénie. L'éclat de l'émail de ses dents aurait pu effriter tes iris mais il n'y eut que des flammèches suintant la véhémence qui les ravivèrent. Ils harponnèrent l'immondice des traits de son faciès émacié de rage. Ses phalanges conquirent la douceur de la pulpe de ta nuque et l'asphyxièrent d'une poigne névrosée. Tes poumons chancelèrent de ce manque d'oxygène et tes phanères s'ancrèrent fiévreusement au creux du tissu des manches de son haut. La torpeur fut si fulgurante que tes cuticules brisèrent légèrement l'onctuosité de son épiderme. La fragrance vaniteuse l'embaumant te fit déglutir. Jamais il ne te blâmerait de sa supériorité inexistante à tes prunelles.

Ton genoux se fracassa violemment contre la vulnérabilité de ses parties les plus intimes qui vola en éclats. Son bras fut happé de tes paumes vengeresses et ardemment étiré vers l'arrière tandis que le bout de ton talon opprima perfidement le creux de ses omoplates. Il y avait sans doute cette effroyable douleur qui devait les ronger avec lascivité et un craquèlement d'os retentit vivement dans les airs. Tu lui avais fait goûté à l'amertume agonisante d'un membre déboîté. Sa gorge s'égosilla d'un déchirant hurlement de souffrance et tes lippes s'auréolèrent d'un rictus fragrancé de souveraineté. Et le jeune homme délié de ton emprise horrifique se ternit de pathétisme en s'éclipsant fugacement avec une maladresse éveillant ton rire teinté de mépris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky H. Sato
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 37
Points : 113
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Sam 11 Nov - 13:37

We Were Meant to be FatedFeat. @Nebula S. Owl
Balade justicière à travers les différents niveaux, l'insigne polie brillant sur le torse bombé. Fierté de mettre de l'ordre, de restaurer l'équilibre, d'assurer l'équité entre ceux trop faibles pour se défendre et les bourreaux narcissiques en manque de confiance de soi. Les pas résonnent, réguliers, lents, sur le sol pavé de dalles froides, alors que le corps se déplace dans les escaliers, explore un autre niveau encore, dans l'intention de retrouver tous les enfreints au règlement.
Un bruit sourd interpelle, résonne, en provenance d'un porte fermée. Tes yeux s'attèlent à identifier le lieux et pendant quelques instants, la dénomination des toilettes des filles t'empêche d'intervenir, mais la curiosité se fait et la porte est entrebâillée pour permettre un aperçu des évènements. Les pupilles identifient d'abord le dos d'un garçon, grand et fort, avant de se rendre compte de ses mots murmurés, violences non voilées, à l'intention de la frêle silhouette cachée par sa stature. La baguette est extirpée de la ceinture, la bouche s'ouvre, mais soudain l'homme se plie, gémit, son bras craque et il hurle, alors que sa victime est devenue son bourreau. Et il s'arrache de son étreinte, fuit, lâche et couard, te percutant sur le chemin de la sortie, alors que tu aperçois le blason vert sur son torse, le même que celui semblant orner la poitrine de la demoiselle dont le rire méprisant se répercute instantanément sur les carrelages froids.
Les agressions ne sont pas acceptées par le règlement, bien que votre défense ait été spectaculaire. Je me vois contraint de retirer 2 points à Serpentard.
Tes yeux enfin embrasent la silhouette, le visage qui semble si familier et pourtant si différent, et les pas entrainent vers l'intérieur de la pièce, la porte se fermant derrière toi, alors que les paupières réduisent la luminosité ayant accès à ton regard bleu. La beauté de la déesse est onirique, son regard profond et riche, et une sensation étrange t'emplit, reconnaissance, inconscience, lien se créant tel un pont entre vos deux âmes. Le sentiment de destin vient se frayer un chemin parmi les pensées entrelacées et les pupilles se rencontrent, s'accrochent et s'ancrent comme dans un rêve étrange et très éloigné de la réalité.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebula S. Owl
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 30
Points : 76
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Sam 11 Nov - 22:38

Ta paume dévala et s'engorgea lascivement du soyeux de ta longue chevelure enneigée. Un geste gracile suintant d'une délicate splendeur et lorsqu'un timbre masculin se dissipa dans les airs, tes tympans s'en galvanisèrent sournoisement, te flagellant d'une surprise insoupçonnée. Ta tête pivota pour se confronter à cette nouvelle présence du genre opposé et lorsque tes prunelles s'entichèrent des traits de son visage, tes courbes se pétrifièrent d'une déroutante stupéfaction. Le soupir enrobé d'ennui devant s'éclipser du pulpeux de tes lippes ne fleurit jamais, entravé, brisé en éclats par la beauté enivrante du jeune homme à la poitrine arborant la noblesse du blason de préfet. L'éclat de la lactescence de ses mèches cascadant le long de son front, ses iris auréolés de l'azuré du firmament enjolivé de la rayonnance de l'orbe solaire, ses lippes émoustillées de leur frivolité ... Homme aux effluves royales balafrées d'un aphrodisiaque à en faire tournoyer tes sens. Il ne suintait que le charme si opprimant que tes prunelles s'en dilatèrent, ton existence déjà assujettie de l'aiguisé de son charme. Un raclement de gorge balbutia dans les airs pour te faire regagner ta contenance étiolée de sa présence.

Qui es-tu ? Je ne t'ai jamais croisé auparavant à Poudlard.

Le retirement de points avait été négligé de ton esprit beaucoup trop conquis de son attirance mêlée à la ferveur de sa curiosité à propos de ce gryffondor transparaissant davantage à l'instar d'un irrésistible chevalier. Ton palpitant frémit de battements saccadés mais l'étrangeté d'une douleur biscornue le harponna fugacement. Et la nostalgie s'invita à la parade de tes sentiments entremêlés à son égard. Ta conscience te hurla qu'il s'agissait d'une affaire du destin et ta chair enclavée dans son immobilisme se fit mouvante, se rapprochant lascivement de la sienne.

Tes talons claquèrent harmonieusement sur le carrelé glacé, le piétinant de leur légèreté. Cette rencontre chamboulerait le futur qui s'était présagé pour ton existence. Un événement d'une profondeur abyssale que tu ne soupçonnais point. Tes prunelles se lovèrent au creux d'un jeu de regards à l'intimité presque dévergondée de provocation sensuelle. Préfet à la soie lactée dont la mysticité serait élucidée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky H. Sato
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 37
Points : 113
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Sam 11 Nov - 23:31

We Were Meant to be FatedFeat. @Nebula S. Owl
Rythme cardiaque en constante augmentation dès l'instant où les iris clairs croisent les tiens. Souffle plus lourd que d'ordinaire, comme si l'air s'emplissait de plomb à mesure que vos regards se mêlaient et s'accrochaient. Immobiles, statues de pierre et de bronze, c'est l'affrontement des titans antiques, aux chevelures enneigées comme les sommets de leurs Olympes respectifs. Hésitation de rompre le sort avortée, lorsqu'elle prend les avants et qu'un son raclé échappe de sa gorge aussi asséchée que la tienne. Sa voix résonne, brise le sort d'immobilité lancé sur vos chairs, et tes lippes se tordent en un sourire charmeur, alors que lentement, lascivement, elle s'approche. Prédatrice sensuelle, au corps d'une divinité, invitation implicite de flexibilité, et alors qu'elle avance, ses talons tintant sur le sol, tu contournes sa pulpe en mouvement, le regard ancré dans le sien.
Je ne suis plus un nouveau, pourtant.
Les lèvres sont humectées et mordues alors que l'opposé de la pièce est atteint, et que ton bassin trouve refuge contre un des lavabos froids. La tête est penchée, curieuse, et puis les yeux finissent par céder à l'envie de délectation et glissent le long des courbes féminines, marquées et abondantes, laissant apparaître la satisfaction dans ton regard voilé par la sombre courtine des cils. Approbation faite, les iris se réunissent et les mains se ferment sur la porcelaine humide, pose plus détendue et confortable, mais aussi plus provocatrice.
Je n'ai moi non plus guère eu l'honneur de t'apercevoir errer dans les couloirs.
Le cœur tambourine, comme si l'échange était vital, comme si la vie était mise sur un plateau de jeu et que chaque jet de dès pouvait l'achever. Les muscles se tendent et détendent, tensions et extensions presque invisibles, mouvement perpétuel malgré l'immobilité apparente, dû à la tension étrange, l'électricité onctueuse coulant entre les deux prédateurs réunis, le tigre et la vipère, l'hydre et le phoenix.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebula S. Owl
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 30
Points : 76
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Dim 12 Nov - 2:21

Tes courbes s'entrechoquèrent en une valse conquérante, ondulant au rythme de la litanie de tes claquements inquisiteurs. Vos pulpes faillirent se fracasser l'une contre l'autre mais elles se contentèrent de se frôler avec lascivité. Alors que les pas du lion flamboyant l'éclipsèrent de ta proximité, tes jambes dévièrent gracieusement pour recreuser l'invisibilité de tes propres pas dont la sonorité s'était imprimée sur la dureté du carrelage. L'ardeur entrelacée de la doucereuse fragrance du bois de santal émoustilla de tes nerfs olfactifs qui s'en désinhibèrent, désormais aliénés à ce parfumé à l'affriolante unicité. Tes iris s'accrochèrent du bout de ses lippes déformées du charme de son sourire et fantasmèrent de la vigueur de leur possible union. Ton visage se balafra à son tour d'une suave esquisse, lui miroitant sa propre splendeur flagellante.

Tu te galvanisas de ses prunelles vagabondes, parcourant l'opulence de la féminité de tes courbes de la tête aux pieds tandis que tes prunelles ne cessèrent d'embrasser les traits auréolés d'angélisme et enjolivés de virilité de son faciès. Les longs cils ornementés du cendré de tes paupières ravivées d'un fard azuré éthéré batifolèrent d'une asphyxiante lascivité et ce fut un regard de biche qui se projeta sensuellement au creux de ses prunelles lorsqu'elles regagnèrent les tiennes. Ta gracile silhouette grangréna la distance la séparant des courbes du titan satiné de lactescence et le flanc droit de ta hanche se délecta d'un subtil frôlement contre le sien, emportant dans son sillage un peu de l'ardeur de sa pulpe embrasée. Ton palpitant exsuda une erratique cacophonie et le désir d'être la déesse qui défrayerait toutes ses oniries, la plus somptueuse à ses prunelles te poussa à contempler ardemment la beauté de ton reflet à travers le miroir surplombant la porcelaine immaculée.

Je n'aurai jamais oublié ton visage si je l'avais déjà aperçu au détour d'un couloir.

Ta cascade d'un soyeux lacté fut balayée d'un léger revers de main pour la recoiffer et la sublimer du pulpeux d'un volume retrouvé tandis que tes prunelles se détournèrent pour s'hypnotiser de la clarté presque éblouissante des siennes. Toujours fragrancé d'énigmes car la réponse à ta question ne déborda point d'entre ses lippes irrésistibles et tes phalanges parcoururent lascivement le rebord de porcelaine alors que ta chair virevolta pour se confronter à son profil et se rapprocher de lui. Et le bout de tes doigts effleura suavement la douceur électrisante des siens.

Qui es-tu ?

Souveraineté de ta voix aphrodisiaque qui se dissipa dans les airs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky H. Sato
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 37
Points : 113
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Dim 12 Nov - 17:33

We Were Meant to be FatedFeat. @Nebula S. Owl
Regard envoûtant, yeux aux profondeurs abyssales t'attirant comme dans un vide interdimensionnel, aimants immenses ornés d'une approbation muette de ce qui est aperçu. Couronne de cils ébènes, encerclant les vitres de sa sombre âme, iris clairs et perçants, comme des cristaux bruts à peine opaques par l'absence de polissement. Mille et une choses promises par ce regard intense et pénétrant, si inhabituel à être vu posé sur ta pulpe. Curiosité plus intense à chaque seconde au sujet de cette déesse à la beauté froide, dont la rencontre ne semblait aucunement due au hasard.
Ses pas la mènent de nouveau vers toi, panthère et à la fois sirène, oxymore ambulante de sensualité. Tes yeux ne s'abaissent plus, rivés sur le visage angélique et à la fois maléfique, lorsque sa hanche heurte la tienne, intentionnellement et que les yeux de la divinité sont détournés sur sa propre réflexion, comme si rien ne s'était passé, comme si l'espace entre vos deux chairs ne s'emplissait pas d'électricité statique difficile à supporter.
Je n'aurais certainement pas oublié le tien.
Voix légèrement éraillée, regard détourné comme le sien, le sourire ne se présente que dans un coin, farouche, vérité non camouflée de la forte impression que te laissait la belle. Gestes amples attirant l'attention sur sa chevelure aussi blanche que la tienne, alors qu'elle lui redonne du volume oublié, te donnant envie de caresser cette crinière soyeuse et d'y plonger tes deux paumes. Mais les désirs sont ardents et évanescents, et lorsqu'elle te regarde, tu te perds de nouveau dans ses pupilles. Un souffle suspendu dans le vide s'échappe de tes lèvres lorsqu'elle se penche vers toi, et la caresse de ses doigts sur les tiens t'éveille et te ressuscite, vagabond perdu sans radeau dans l'océan, retrouvant soudainement son phare d'équilibre. Et la pulpe se redresse, culmine, au moins une trentaine de centimètre séparant vos deux regards assoiffés, mais les manières japonaises se rappellent à toi, et dans ton esprit, la déception de soi se dessine, contact physique inadéquat, courtoisie inaffichée. La main est soutirée, collée à ta cuisse dans une posture rigide alors que tu t'inclines, courbant la tête bas comme il se doit, deux pas en arrière masqués par ce mouvement, avant de te redresser en souriant.
Sky Sato, belle inconnue. Quel nom portes-tu ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebula S. Owl
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 30
Points : 76
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Lun 13 Nov - 3:53

Le bout de tes phalanges se galvanisa langoureusement de l'inhibante braise exsudée de tous les pores son épiderme. Un frisson craquela ton échine de veloutés tressaillements qui furent rongés de l'ardeur de la frustration qui t'accabla avec férocité lorsque le roi balafré de noblesse t'assujettit de son désir distanciel. Ta quête de contacts se raviva face à ses courbes fuyardes. Il était le joyau distordant ta contenance, affolant ta vénalité embrasée de la véhémence de son envie de posséder sa chair. Ton palpitant jaillit d'effervescence à sa révérence suintante de bienséance et tes iris s'auréolèrent d'un éclat fragrancé de charme. Voluptueux d'une passion fleurissante pour sa présence embrassée de ton homologation, tes jambes dansèrent pour dissuader la distance d'écarteler vos deux pulpes et ta paume s'échoua délicatement le long de sa musculature dorsale, l'effritant d'un bref sillon caressant.

Enchantée Sky. Je suis Nebula Owl.

Sky, appellation cascadant d'un firmament enjolivé des effluves imaginatives débordantes de tes méninges. Elles se cisaillèrent de cette toile panoramique mutilée d'une pluie de stigmates à l'éclat éventrant la ferveur de l'obscurité et fragmentant les regards d'un pittoresque aphrodisiaque. Une immensité au creux de laquelle s'encastraient paisiblement toutes les nébuleuses astrales d'où s'extirpait l'éponyme de ton existence. Tes incoercibles contemplations s'entichèrent de ses lippes toujours embaumées de cette irrésistible esquisse les tordant en un croissant hypnotique. Ses orbes visuelles se heurtèrent à la parade de tes lèvres qui s'érigèrent en un sourire tout aussi suave de séduction.

Avoue-le que tu n'es à Poudlard que depuis récemment. Je ne peux être dupée. La prestance d'un préfet est impossible à omettre et la tienne en est terriblement suffocante. N'y a t-il pas un moyen de te convaincre d'oublier ce malheureux incident qui s'était produit ici même entre lui et moi ?

Les talons tambourinèrent le sol de leur présence pour t'emporter à proximité de ses esquisses. Le creux de ta paume s'abreuva de la chaleur de son flanc pourtant affaiblie du tissu irisé de sa robe de sorcier et tes prunelles s'insinuèrent dans les siennes, transcendant leur profondeur d'un envoûtant blizzard et la joliesse de leur céleste criardise fit chanceler ton palpitant et frémir tes pupilles. Comment pouvait-il être fiévreux de splendeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky H. Sato
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 37
Points : 113
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Lun 13 Nov - 20:11

We Were Meant to be FatedFeat. @Nebula S. Owl
Distance gangrénée en quelques pas de danse, la louve s'approche de nouveau, ses griffes effleurant ton dos avec délicatesse, éveillant frissons et sensations. Le nom est énoncé, galactique et magnifique, nom parfait pour une femme comme elle, inatteignable, lointaine, presque irréelle. Ton corps se tend, se fige, alors qu'elle sourit, plus belle encore, plus désirable, tentatrice comme la Yuki-Onna et tout aussi dangereuse.
Les paroles coulent de nouveau, valse linguistique endiablée, mais les propos sont manipulateurs, malsains presque, et tes sourcils se froncent, sentiment étrange remontant le long de ton échine, alors que toute distance se fait nulle, disparaît, et qu'une main frivole et fugace vient se loger non loin de ton bassin. La fermeté se dessine sur ton visage alors que tes paumes se saisissent des délicats poignets féminins, contact pourtant si vulgaire, mais qui dans ce pays ne semble rien signifier. Distance est mise entre vos chairs, sans lâcher celle insistant à la faire disparaître, et ton visage se penche légèrement vers elle du fait de ta stature trop importante.
Je crains que les points n'aient déjà été retirés.
Contemplation peut-être trop longue du visage éthéré, doigts parcourant la douceur de la peau blanchâtre pendant une durée trop importante, ton cœur chancèle pendant quelques secondes, hésitation ultime, avant que le recul définitif ne soit imposé, et que les mèches blanches ne soient secouées comme en signe de déception.
Tu es magnifique, Nebula, mais c'est pas avec moi que tu pourras jouer à la dominante.
Les mains libèrent les frêles os, les pas se reculent, fugaces, pupilles aussi bleues que les tiennes ancrées les unes dans les autres. Le sourire se fait à la limite du condescendant, comme si ta présence ici n'était que temporairement accordée, et qu'une seule disgrâce te ferait partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebula S. Owl
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 30
Points : 76
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Jeu 16 Nov - 3:26

L'acerbe de ta mélodieuse langue vivifié de l'outrecuidance de ta paume fomentèrent sa sévérité qui mutila la luminescence des traits de son visage. Être éthéré qui se ternit d'indignation et entrava tes poignets de ses ardentes phalanges. Ta paume s'assoiffa impétueusement de l'aridité de ses courbes et son faciès auréolé de la conquête de la distance écartelant vos deux existences étreignit ton palpitant d'une valse tourmentée, saccadée d'une déferlante de sentiments abrasifs. Aucune résistance ne pulsa à travers tes artères. Ton carmin ne s'ébouillanta point d'une corrosive fureur à son égard, assujetti de la contemplation de tes iris enlisés au creux de l'éclat azuré de ses précieuses opales débordantes d'une sincérité à t'en faire chanceler les arabesques. Les points dérobés ne retourneraient jamais à leur détenteur mais ton coeur ne se craquela pas de lypémanie car l'importance du prestige des vipères ne s'était pas implantée au sein de tes objectifs. Il n'y avait que le galvanisme insufflé de ta propre réussite mué en éclats capable de t'ensevelir d'un blizzard tourmenté.

Tant pis pour eux mais je ne regrette pas mon affront. Il était hors de question de me faire abuser par cet élève.

Tes poignets suffoquèrent d'extatiques frémissements érigés de la délicatesse de ses caressantes phalanges sillonnant discrètement l'éthéré de ton épiderme. Son étau se descella finalement et il s'embauma de la frustration d'une distance que ton esprit exécra. Le désir de l'aliéner fut si fugace que tes paumes ne purent s'échouer le long du lacté de ses bras et lorsque sa voix tinta suavement, tes lippes se scindèrent d'un sourire fragrancé de la légèreté de ta condescendance, affrontant avec véhémence le sien ornementant avec coquinerie son visage. Tes esquisses suintèrent de charme revigoré de fierté lorsqu'elles dansèrent à proximité de lui, capturant ses prunelles pour rejoindre le côté opposé de la pièce et alors que ta pulpe valsa pour lui faire à nouveau face, tes bras s'entrechoquèrent gracieusement pour se croiser.

Ce compliment me va droit au coeur et c'est bien la première fois que je trouve un homme aussi séduisant et noble. Une denrée rare de nos jours. Je ne cesse cependant de ressentir quelque chose d'étrange depuis qu'on s'est vu la première fois. On ne se connaît pas et pourtant c'est comme-ci on avait déjà été ensemble et cette irrépressible envie de te connaître tout entier ...

Tu rejetas finalement gracieusement l'écart lové entre vos deux silhouettes, rongeant la distance d'une royale véhémence pourtant fébrile de féminité et alors que vos chairs faillirent se fracasser, tes pas s'enclavèrent eux-même d'immobilité malgré l'appel de la réciprocité de votre attraction impossible à dompter. Une fallacieuse effronterie balayée de l'embrasement de ton folâtre respect envers lui avait bourgeonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky H. Sato
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 37
Points : 113
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Ven 17 Nov - 19:56

We Were Meant to be FatedFeat. @Nebula S. Owl
Aucun regret s'allumant dans le regard azur, ce fut comme si son appartenance à la maison des vertes n'était qu'un artifice, maquillage fallacieux dont l'importance finale se perdait. Ses yeux s'implantèrent dans les tiens, lames tranchantes dont la morsure froide ôtait toute vie, dans une bataille qui n'était ni perdue ni vaincue, équivalence ambiguë des combattants trônant sur un pied d'égalité. Et la danse commence, alors que tes mains la libèrent, que ses pas l'entrainent de l'autre côté de l'arène de porcelaine. Prédatrice absolue, elle ne laisse pas la moindre parcelle de sa chair dans l'immobilité, méduse cherchant l'angle d'approche le plus adéquat pour transformer sa cible en pierre. Mais tes yeux sont des miroirs lui reflétant sa propre image alors elle approche jusqu'à s'y distinguer, bras croisés en contestation aiguisée, s'arrêtant à quelques pas, comme une reine maudite de ne jamais approcher ses paysans.
Et une fois cette envie comblée, tu disparaîtras, Nebula, comme toutes femmes aimant posséder un homme dans son entièreté.
Ses pas la mènent plus près encore, divinité oubliée depuis des siècles d'obscurité, et la main se lève, sans un seul tremblement, pour effleurer la douce peau de son visage juvénile et tendre, pour goûter à la soie faisant sa chair ne serait-ce qu'une fois, fruit défendu et oublié à l'instant d'y porter les lèvres. Et la paume se déplace, caresse incessante, glissant les fils d'argent derrière l'oreille ornementée, avant de venir s'y pencher, lèvres contre la peau pâle, souffle chaud dans un cou déjà recouvert de frissons.
Sauf que moi aussi je peux disparaître.
Et le visage se recule, un sourire aux lèvres, alors que la main disparaît, bien que la proximité demeure. Les iris cherchent dans le visage de l'autre un signe de faiblesse, trahison d'un sourcil un peu plus haussé, car les femmes que tu connais ne pourraient jamais tenir aussi longtemps qu'elle à tenter de t'envoûter. Mais le Japon est resté derrière et dans cet autre pays, dans cette autre culture, rien ne se ressemble, mondes opposés dans un même univers, et les codes d'antan ne semblent plus appropriés dans ce pays de liberté, de frivolité et où la femme te plaît comme aucune autre, déchainée et puissante, dominante sur mers et océans. Descendantes des amazones, elles règnent sur leur propre destin, incontrôlées et incontrôlables, toutes prédatrices aux langues claquantes et aux mains enflammées. Cet univers te plait, déchainé et décharné, mettant à nu créature humaine, aux mille et une mœurs injustifiables et injustifiées. Dans ce chaos sauvage, l'élégance semble utopie et illusion, la politesse semble ruse, et le plus roux des renards n'est qu'un tendre agneau parmi les loups affamés.
Et peut-être qu'au final, c'est bien là que tu convient, avec tes illusions fallacieuses de gentillesse et de bonté masquant un fond bouillonnant de colère et de dépravation animale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nebula S. Owl
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 30
Points : 76
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Mer 6 Déc - 1:54

La chaleur émanant du creux de sa paume flagella avec vivacité ton épiderme, gangrénant insidieusement son satiné et ton palpitant en balbutia de surprise tandis qu'une frissonnante bourrasque conquit tes esquisses, acclamant avec véhémence la présence de l'homme. Mais les tressaillements ne bourgeonnèrent point et il ne pourrait pas se galvaniser de l'ardeur de sa suprématie semblant opprimer ton existence. Tes iris continuèrent leur quête intrusive, oblitérant vaillamment les siennes. Ton regard ne s'abaisserait pas à la couardise d'un quelconque détournement, affrontant avec subtilité celui aussi colonial de l'adversaire. Le visage du préfet éroda néanmoins la distance l'écartelant sourdement du tien une fois ta cascade lactée réajustée du bout de ses phalanges distinguées. Une suave pétulance exsudée de ses dangereuses lippes te harponna la pulpe qui s'en galvanisa silencieusement et la sensualité du gravé de sa voix te torpilla le tympan. Tes prunelles ostracisèrent leur panorama et ta paume s'échoua sur le dos velouté de sa nuque, parcourant la naissance de soie vénitienne puis s'engouffrant au creux d'un océan capillaire immaculé. Elle se mua finalement d'immobilisme et la voilà leptosome entre ses mèches suintantes de truculence.

Je ne suis pas comme toutes ses femmes que tu mentionnes qui osent se laisser pourrir dans les bras d'une multitude d'hommes. Il n'y a rien de plus lamentable que de s'offrir à de nombreux et de vulgaires inconnus. Quelle estime de soi bien basse pour elles ...

Sky délia son étau aussi fugacement qu'il t'avait capturée, tes prunelles recouvrirent leur vue et tes lippes miroitèrent sensuellement son esquisse transpirante de plénitude. Ton organe pulsatif semblait s'essouffler de sa présence, sensation qui ne l'avait jamais traumatisé auparavant puisque le sexe masculin avait toujours été ratatiné à tes pieds. Une infériorité que tu ne nierais jamais mais les exceptions étaient toujours d'un aveuglant criard et celle dont Sky était le symbolisme pouvait jouir d'une égalité d'existence avec la tienne, accordée par tes désirs. Lorsque ton tour d'attaquer écuma, ta paume s'enticha de sa cravate écarlate balafrée de doré qui se froissa à cause de la ferveur de son étreinte et tu y exerças une délicate traction pour l'inciter à courber ce rachis bien trop culminant. Ton arête nasale s'accola à la sienne et tes lippes papillonnèrent.

Tout le monde finit par disparaître tôt ou tard et même si tu te défiles à ma vue, tu réapparaitras à cette soirée ce déroulant ce samedi soir à minuit au coeur de la cabane hurlante du Pré-au-lard. Pourquoi pas t'amuser pour une fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sky H. Sato
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 37
Points : 113
MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    Jeu 21 Déc - 15:27

We Were Meant to be FatedFeat. @Nebula S. Owl
Combat incessant de regards indomptables, l'entourage mondain semblant presque inexistant alors que Nebula contemple, Nebula dévore, Nebula s'attaque à chacune de tes croyances les plus enfouies, les plus invincibles. Main caressante se posant sur la tienne avant que tu ne la retires, contact électrique et effarouché, faisant frissonner bien plus que ta peau marquée par sa douceur. L'indignation enveloppe, saisit la vélane angélique venue droit des enfers pour te tourmenter, alors que ses lippes déversent leur haine pour les femmes dites faciles, aux cœurs s'abandonnant à chacune des rencontres. Tes yeux la happent de nouveau, curieux de savoir si son estime de soi si élevée te laisserait entrer dans sa vie. Pensées pourtant rejetées, car tu n'es pas là pour ça après tout, tes ambitions sont plus denses, plus riches que seulement de l'obtenir elle, de la vaincre, mais guère de la dominer ou la posséder, car elle n'est pas comme toute autre, elle est telle la flamme incandescente, invincible et inatteignable. Tant d'impossibilités en une seule créature que tu croirais presque irréelle, mais qui pourtant s'approche de nouveau et ton cœur déraille de son chemin habituel, alors que ta haute stature est courbée, alors qu'elle se saisit de ta cravate, violemment et sans alternative, l'attirant à soi afin de te rapprocher. Vos nez se heurtent et ton regard se plonge dans le sien, plus profondément, plus intensément, et le goût de son souffle effleure tes lippes dans une torture presque insoutenable, alors qu'elle réclame, alors qu'elle invite, sans même imaginer que tu pourrais lui refuser. Mais tu es à bout, à bout de te retenir, à bout des règles que tu t'imposes, et soudain tes mains viennent saisir ses hanches, griffes auxquelles elle ne peut échapper, collant son bassin au tien, alors que tes lèvres happent les siennes, presque sans douceur, baiser intense et passionnel, langue se frayant un chemin pour goûter à la sienne, l'espace de quelques secondes, de quelques instants. Puis, tout aussi soudainement, la chair se recule, les mains arrangent la cravate froissée, le regard se fait dévorant avant de s'apaiser, et la pulpe se détourne, la porte est ouverte pour s'éloigner.
On se verra là-bas.
Car le poison s'est distillé dans ton sang et que l'impatience saisit déjà tes tripes. Tu ne seras ni préfet ni étranger là-bas, juste un autre individu alcoolisé, et si la chance te sourit, tu ne t'en souviendra même pas. Alors pourquoi pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: We were meant to be fated •• Skula    

Revenir en haut Aller en bas
 
We were meant to be fated •• Skula
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fated to love You

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Deuxième étage :: Toilettes-
Sauter vers: