☾ dangerous thoughts (ft. fallen)

Perséphone Blackwell
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
avatar
Messages : 105
Points : 210
☾ dangerous thoughts (ft. fallen) Mar 21 Nov - 1:37


Girl eating appleGirl eating apple
I could sleep forever these days because in my dreams I see you again
Grenat Blackwell.
Rest in peace.


Ciselure funeste gravée dans le marbre, phrase indélébile tatoué au fer chaud dans l’encéphale des Blackwell ; prunelles givrées dardant la tombe, morosité ondoyant au creux du regard. Les pieds tâtèrent la terre humide, malaise pénible se logeant entre ses côtes à l’idée de fouler la carcasse de sa cousine. L’idée que son ossature craquelée et sa chair putréfiée jonchaient sous le tapis de verdure engendrait une désagréable sensation au creux de ses entrailles ; envie pénible de dégobiller ses intestins, enchevêtré au dégout face à l’horreur de ce tableau macabre. Mais Perséphone tempéra ses hauts le coeur, outrée par la simple pensée de vomir en ce lieu sacré, sur la tombe de sa cousine décédée. Sur la tombe d’une âme éreintée trop tôt. Putain d’injustice.

Dieu le désirait, Perséphone. C’était son destin.

Les palabres de sa génitrice ricochèrent entre les parois de son crane, insufflant une rage exacerbée au creux de ses pensées ; lippes tremblantes de haine, doigts creusant la chair tendre. Quel Dieu ôterait la vie d’une femme ayant à peine débuté son existence ? Quel Dieu tuerait un enfant dans le ventre de sa mère ? Quel connard perpétuerait de telles atrocités ? Et quel cons le vénéreraient ? Si tel Dieu existait, Perséphone gravirait la voûte de ses mains échancrées pour enserrer la nuque divine ; suffoquant la moindre bouffée, commettant le blasphème suprême sans sourciller. Carboniser en Enfers n’exaltaient que plus ses desseins, princesse des entrailles terriennes convoitant son domaine. Mais avant cela, ses doigts frêles comprimeraient la carotide d’Aricie Blackwell ; pathétique fanatique titillant dangereusement ses nerfs.

Un crissement sonore l’extirpa de ses songes. Crinière corbeau ondoyant au grès du zéphyr, déesse ténébreuse sillonnant le cimetière ; Fallen Blackwell, moitié d’une âme déchue. Perséphone l’admirait pour son ardeur et sa bravoure, cette force impérissable caractérisant son être. Observer l’asthénie contorsionné ses traits altiers tordit péniblement ses tripes, déformant son propre faciès sous l’impulsion d’une mélancolie apparente.

Prise d’une vulnérabilité singulière, Perséphone s’élança vers sa cousine en longues enjambées, l’emmurant au creux de ses bras ; acte terriblement humain mais inouï pour cette poupée de givre, incapable de manifester son affection correctement. Étau maladroit mais chaleureux, souffle sporadique au creux de sa nuque.

Fallen…

Profonde inspiration.

On peut pas la laisser n’être qu’un nom sur une tombe. On ne peut pas laisser les autres piétiner sa mémoire. Les Blackwell sont ternis par la démence de certains, et c’est à nous de les expulser.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: ☾ dangerous thoughts (ft. fallen) Jeu 23 Nov - 21:39

Ceux que les Dieux aiment
meurent jeunes


Atmosphère funèbre d’un ossuaire cachant d’antiques corps, le monde se découd en un abrasif cauchemars, assemblage répugnant de monstres tangibles et d’humains abattus. Les pas foulent la terre nécrosée alors que le cimetière n’est qu’un paysage morbide remplit de chaires putrides et de poussières osseuses. Anéantissement de l’âme et poids incommensurable sur ses faibles épaules, Fallen s’effondre à chaque pas comme un Atlas ne supportant plus le monde. Les traits sont défigurés, d’une laideur effroyable, tandis que l’émeraude lasse se porte sur la sépulture de sa moitié d’âme. Mais la surprise ceint son visage, fait trembler son cœur d’une salsa endiablé lorsqu’elle aperçoit l’ébène lisse et tremblant, entourant le faciès d’une reine tombée.

La vie se déride et le cimetière se colore d’une vie passée, tandis que la chair vient frapper la chair, rencontre entre deux hémisphères. Fallen resserre les bras autour d’elle, son sang et une dernière raison de (sur)vivre. Le faciès se niche sous la chevelure douce, se cache comme une enfant apeurée. Les mains s’agrippent l’espace d’un instant, noyée s’accrochant à son rocher. Mais la douceur d’une éternité ne satisferait pas les tourments des deux âmes damnées et les mains se délitent alors que ces paroles viennent la faucher.

Colère explosant, rage exultant, il ne fallait que quelques bribes d’une demande meurtrier pour que l’âme s’embrasent. Les émeraudes deviennent enfers et le cœur damnations car il n’y aura plus de pitié pour les infâmes.

« Je sais. »

Et un sourire profond vient tordre son visage affamé.

« Je me vengerais. Nous nous vengerons »

Les pas s’égrènent au compte-goutte alors que la main se dépose sur la pierre de l’innocence

« Tu le sais ? Tu sais pourquoi elle n’a pas eu le droit aux honneurs malgré sa mort ? »

BY MITZI
Perséphone Blackwell
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
avatar
Messages : 105
Points : 210
Re: ☾ dangerous thoughts (ft. fallen) Ven 24 Nov - 20:09


Girl eating appleGirl eating apple
I could sleep forever these days because in my dreams I see you again
Tu le sais ? Tu sais pourquoi elle n’a pas eu le droit aux honneurs malgré sa mort ?

Faciès hochant perceptiblement, traits se contractant sous la fureur sourde. Perséphone savait pertinemment, l’abject prétexte ayant dérober à Grenat les honneurs amplement mérités. Enfant pulsant au creux de sa chair, petit être jouissant du même carmin ; bambin fauché par la mort infâme, bambin dont l’épiderme n’éprouvera jamais la tendre caresse d’un faisceau solaire. Futur Blackwell souillé par l’ire familial, futur Blackwell happé par le tourbillon d’amertume ravageant sa propre hémoglobine. Perséphone savait, le courroux de la génitrice, harpie virulente aux prunelles nappées de fiel. Perséphone savait, la noirceur vénéneuse occultée par le prénom antithétique, Blanche prétendument pure et juste. Perséphone savait, les nombreux secrets ricochant entre les murs du manoir, et Perséphone identifiait le désir véhément ayant fleuri de cette acrimonie : annihiler la vermine.

Ses doigts tremblant empoignèrent ceux de Fallen ; misérable apport de chaleur, maigre compensation pour la crevasse béante logée entre leurs côtes. Perséphone éprouvait le vide, ce vide nébuleux pulvérisant tout scrupules et regrets, ce vide terrible dérobant la qualité même de tout être : la peur du trépas. L’idée était fermement ancrée en sa cervelle, cervelle ébranlée par la peine ; Perséphone vengerait sa cousine et purgerait les Blackwell quoi qu’il lui en coute.

Oui.

Syllabe péniblement soufflée. Syllabe porteuse d’une terrible signification.

Et je sais également qui payera pour cet affront. Blanche Blackwell.

Mélopée serpentine déliant ses lèvres rubis, désir de représailles clairement énoncé. Déesse vengeresse qui émerge de ce trop plein de haine et de rage, abcès crevé pour dévoiler un être bien plus funeste et terrible dans toute sa rancoeur ; Perséphone reine des bas-fonds, souveraine des cadavres esseulés, fiancée de la mort. Perséphone endiablée.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: ☾ dangerous thoughts (ft. fallen) Sam 30 Déc - 14:50

Ceux que les Dieux aiment
meurent jeunes



Le prix de la connaissance est la douleur amère et morbide de découvrir avilissante vérité. Bienvenue en enfer ma reine. Les larmes s’agglutinent, manquent de s’effondrer tandis que le tsunami d’émotions ravage le corps déjà brisé. Mais Fallen ne s’effondrera pas tant que le sang ne se sera pas lavé dans une dévastation de colère. Bénie dans le liquide rubis, adulée dans les lacs vermeils, Fallen devient Arès, adorateur de la guerre. Mains tendres qui la happent dans un contact de douceur, les lacérations béantes se referment. Secours d’une aide ambigüe, Fallen s’y attache comme un marin perdu dans l’ouragan mais la solitude écrase tandis que les fantômes viennent la hanter, car Fallen sera seule et ce jusqu’à jamais. Perles salées se résorbent, disparaissent dans l’orbe émeraude, alors que l’organe pulsatif s’éveille d’une langueur amère. Si elle savait Perséphone, combien elle haïssait sa mère pour l’avoir jeté dans le plus profond des enfers. Douleur des coups, douleur de l’âme d’avoir sombré, Fallen s’en veut de s’être inclinée, subir plutôt que combattre. Honte brûlante ravageant l’essence même : battue jusqu’au bout des ongles, Fallen a dû admettre plus fort qu’elle. La terre embrase le ciel, funeste amphisbène. Les entrailles s’ouvrent car demain n’est plus qu’un amas de fils, les parques sont mortes face à la révolution. Les âmes révoltées s’évertuent à une autre histoire, et dans l’ossuaire, à travers les tombes retournées, la jeunesse éternelle épouse la nuit perpétuelle. Appel à une gloire morbide, ils mourront tous car elles en ont décidé ainsi.

« La fin des Blackwell a sonné. » Ainsi pourront ils haïr le monde, enfermés dans leurs tombeaux de marbre, maudissant leurs enfants pour le coup de grâce, exécrant les résultats de leurs sinistres entrailles. « Par-delà le péché de chair, Blanche gangrène, laisse des marques, autant dans le papier que dans l’épiderme. Père est paniqué, Il ne sait pas quoi faire car l’argent file à tout va, disparaît sans laisser de trace. » Richesse d’or et de platine, grandeur bâtie sur les cascades d’opulence, les Blackwell sont riches à en crever. Ladon à la flamme acescente dont l’épouvante gagne l’encéphale car son trésor s’enfuit à tout va. « Il n’y a rien à comprendre, les comptes sont en ordre. Et c’est pour cela que je te cherchais. »

Car la traitrise est l’essence même de ces êtres, Blackwell trompe, Blackwell s’enrôle dans des danses de manipulations, certains ne sont que pantins sous le regard de débauche des maîtres. « Depuis que Grenat est partie. » Faiblesse inconstante qui empêche la vérité d'éclore, Les lippes s’enserrent d’une grimace affligée. « Il n’y a que rarement personne au Manoir. Cela laisse champ libre à n’importe quel individu. »

Les réflexions s’enchaînent dans une corrélation malhabile. « Il faudra commencer par-là, pour nettoyer. Si nous faisons tomber le roi des voleurs, les autres ne pourront pas survivre longtemps. ». L’émeraude se perd dans les ténèbres, le cœur en émoi s’accélère. « Il n’y aura que nous deux Perséphone. Ils tomberont ou nous nous damnerons. »

BY MITZI
Perséphone Blackwell
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
avatar
Messages : 105
Points : 210
Re: ☾ dangerous thoughts (ft. fallen) Ven 16 Mar - 1:14


Girl eating appleGirl eating apple
I could sleep forever these days because in my dreams I see you again
Père est paniqué, Il ne sait pas quoi faire car l’argent file à tout va, disparaît sans laisser de trace.

Un ricanement colporté des bas-fonds de sa trachée ricocha entre ses dents ; Blanche, allégorie pathétique des perversions humaines, amalgame grotesque des septs péchés. Perséphone trouvait la poursuite de l’opulence terriblement risible, vice humain découlant d’un désir prononcé de prospérité ; chaque individu souhaitait être heureux, mais cela n’était qu’une notion fallacieuse, vissée dans nos encéphales jouvenceaux afin de justifier notre assouvissement à l’argent. On ne pouvait véritablement parvenir à un état de volupté immuable, car nos désirs s’amoncellent et pullulent constamment au creux de notre cervelle ; si le bonheur se définissait par l’accomplissement de tous nos fantasmes, même les moindres, alors être heureux serait impossible, car l’humain ne cessera jamais d’aspirer à plus. C’était sa qualité primaire après tout, celle qui le différenciait de ses semblables ; chaque individu possède des aspirations divergentes, et agira en correlation de celles ci. Perséphone elle même en possèdait une bien particulière : mettre la Terre à terre.

Mais Blanche, misérable et lamentable Blanche, s’octroyait l’argent de sa famille simplement parce qu’elle le pouvait ; certains convoitaient des billets pour s’escamoter de leur pauvreté, mais Blanche se shootait à l’or depuis ses premiers braillements. Et ce genre de vermine, Perséphone se plaisait à les disloquer os par os, muscle par muscle, veine par veine ; laminant chaque centimes et chaque centaines que Blanche fauchera du pactole familial, déesse vengeresse pourléchant d’hors et déjà ses lippes rubis.

Doigts leptosomes agrippant une clope au creux de sa poche, malboro red vissé précipitamment aux lèvres ; volutes opaques ourlant sous ses prunelles givrés, regard dépouillé de tout émoi. Perséphone n’était plus que rouages et mécanismes sustentés au fiel ; rage immuable voilant sa vision, corrodant ses émotions, carcasse tremblante d’une haine insatiable. Un soupir roula au creux de sa gorge.

Plus rien ne me surprend lorsqu’il s’agit de cette vermine. Ses heures de souffrance seront comptées au nombre de centimes volés.

Saphirs brillant s’agrafant aux émeraudes enténébrées.

Nous n’avons pas de temps à perdre. Le glas pour Blanche va bientôt sonner, et ce sera à nous de l’enclencher. Pour purger les Blackwell, il faut d’abord annihiler les traitres.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: ☾ dangerous thoughts (ft. fallen)

☾ dangerous thoughts (ft. fallen)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» film de guerre : the fallen
» "A DANGEROUS METHOD" de David Cronenberg
» Transformers 2 : Revenge of the fallen
» Fred with fallen bumper
» Thoughts And Writings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: