AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 des comptes à régler ♔ rp solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Geoffrey Smith
Gardien du coeur de Béring
avatar

Gardien du coeur de Béring

Messages : 304
Points : 322
MessageSujet: des comptes à régler ♔ rp solo   Dim 10 Déc - 17:17



CHAPITRE I


Visage engourdi par le vent glacial, cuisses douloureuses par la longue séance d'entrainement qui dure depuis plusieurs heures. Aujourd'hui t'as changé de poste, pour cette fois-ci tu es poursuiveur. Ça te plaît pas vraiment, de devoir voler en formation, de devoir tourner la tête derrière toi pour garder un œil sur tes adversaires, de devoir attraper le ballon alors que t'es lancé à toute vitesse. Mais l'entraineur insiste pour que sois aussi bon poursuiveur que les autres, car même en tant que gardien tu as le droit de t'avancer et de marquer un but, si l'opportunité se présente. Gregory s'apprête à te faire une passe, tu te raidis quand son regard s'arrête sur le tien. Froid, tu le fixes intensément. Et paf. Le Souaffle te frappe en plein sur la partie gauche du visage. La force du tir t'aurais fait tomber de ton balais si tu ne t'y étais pas accroché par réflexe en voyant le ballon arriver en plein dans ta face, inévitable. Une vive douleur te perce le crâne instantanément, monopolisant toutes tes sensations. Nez cassé, lèvre fendue. ▬ Aaaah pu-taiiin!! Grognement de douleur et d'agacement tandis que ta main gauche vient machinalement se coller contre ton visage grimaçant. ▬ Connard. Tu réussis à articuler pour toi-même.

L'entrainement s'arrête prématurément, tu ne peux pas continuer comme ça de toute façon. Tu redescends et pose enfin pied à terre. Encore essoufflé et trempé de sueur, tu essuies le sang qui coule de ton nez et ta bouche du revers de la main, plus énervé qu'inquiet. Ce n'est pas la première fois que tu te prends le Souafle dans le visage, ça sera réparé en deux tours de baguette. T'es certain que cette raclure t'as envoyé le balle exprès dans la gueule. Bruits de pas précipités dans l'herbe humide de l'automne. Petrov, l'entraineur, se dirige vers toi à grandes enjambées, te hélant de loin. Fatigué, tu te forces à te redresser un peu, t'appuyant sur les repose-pieds de ton balais pour t'aider à rester droit et avoir l'air un peu présentable, même si ton uniforme blanc et or est souillé de sang. ▬ Ça va? ▬ Oui oui, c'est rien. ▬ J'parle pas de ta lèvre. Écoute Geoffrey, je vois bien que depuis une semaine, tu pues du cul sur le terrain, qu'est-ce qu'il t'arrive? ▬ Oh... Rien coatch, j'ai juste du mal en tant que poursuiveur. ▬ Essaye pas d'me cacher quoi que ce soit Jo, j'te connais maintenant. ▬ ... Tu détournes le regard et te concentres un peu plus sur le sang qui couvre ta main. ▬ Il y a... quelques tensions entre moi et Gregory, c'est  tout. Il croise les bras sur sa large poitrine, l'air contrarié. ▬ Avec Greg mmh? Réglez moi ça vite autour d'une bière et on en parle plus, on ne peut pas se permettre d'avoir un joueur distrait comme toi sur le terrain. ▬ Entendu Coatch. Sa forte voix à l'accent marqué a toujours le dernier mot. Las, tu te détournes de lui et amorces les premiers pas vers les vestiaires. ▬ Et Geoffrey? ▬ Mhmm? ▬ T'as fais de beaux arrêts au début de l'entrainement, continues comme ça. Sourire de ta part. Ça fait plaisir.


Arkalia t'interpelle quand tu arrives enfin dans les vestiaires. ▬ Viens par là Jo, j'vais soigner ta gueule cassée. ▬ J'vais prendre ma douche d'abord, ok? Je suis dégueu, j'ai pas vraiment mal t'façon. ▬ Comme tu veux. Elle te répond par un haussement d'épaules et entreprend de se brosser les cheveux. Attrapant une serviette sur le chemin, tu te déshabilles et fonce vers les douches, pressés de te débarrasser du sang sur tes mains. Tu croises James et Arthur à l'entrée, ils sortent, justement. ▬ Oh putain! ▬ Ça va? ▬ Je croyais pas que ça t'avais cassé le nez comme ça! ▬ Haha vous inquiétez pas ça va, c'est pas la première fois que ça m'arrive je connais la musique. ▬ Ouais enfin... ▬ Ça pisse le sang là quand même, on voit plus ton visage gars. Une perle rouge fait plic sur le carrelage blanc. ▬ T'inquiète Arkalia va m'arranger ça en un rien de temps. C'est pas que t'as pas mal, c'est juste que tu relativises en sachant que dans dix minutes tout aura disparu. Tu les abandonne et entre dans l'espace des douches rapidement, pour éviter de foutre du sang partout. Ne restent ici que Mat, et malheureusement pour toi, Gregory. T'adresses un simple geste qui veut dire "je vais bien" à l'attrapeur de l'équipe et tournes le dos à ce connard de batteur, ne lui adressant pas même un regard. L'eau jaillissant sur tes épaules calme le feu brûlant tes entrailles et tu te détends progressivement, passant tes mains plusieurs fois ton visage pour le nettoyer en douceur. Ça pique sévère, mais tu ne le montre pas, serre les dents. La dernière chose que tu veux c'est que Greg soit fier de son coup. Tes extrémités se réchauffent. Tu te gèles peut-être un peu moins qu'en Écosse quand t'es sur ton balais, mais à Leeds il fait quand même salement froid. Tu regardes l'eau rougie couler lentement à tes pieds. Sillon sanglant qui disparait dans l'évacuation. Tu te sens plus léger, soulagé d'une gêne monumentale. Le gout du fer sur ta langue s'efface, disparait en même temps que la gorgée d'eau que tu craches pour te rincer la bouche. La magie douce et ronde de l'eau chaude opère sur ton esprit agité. Une main se pose brièvement sur ton épaule. Soutient silencieux de Mat, qui retourne dans les vestiaires, te laissant seul. Bref sourire de ta part, c'est ton équipe aussi, à présent.

Tu sens naître un des pires mal de crâne de ta vie et avec ton nez qui n'en fini pas de saigner tu te dis qu'il est plus que temps d'aller te faire soigner. Tu t'essuies sommairement et noues la serviette autour de ta taille. Quelque chose pèse sur ton dos. Un lourd regard, insistant, étouffant. Prédateur. Regard que tu sens glisser sur ton corps. Tu fais volte-face, c'est lui. Il te mate, il s'gêne pas, il dit rien. Sur son visage plane le même air qu'il avait quand tu étais au téléphone avec Béring. Le même sourire qu'il t'a lancé le surlendemain à l'entrainement. Ça suffit. Tu vois rouge. T'exploses. Alors qu'il passe calmement devant toi, se dirige vers la porte, continue sa putain de petite vie comme s'il n'avait pas ruiné momentanément la tienne, tu  le rattrapes et le retient fermement d'un main sur l'épaule. ▬ T'es pas venu t'excuser, que je sache. Il te regarde de haut en bas, à peine surpris, comme s'il s'y attendait. ▬ Et pour quoi au juste? Tu fronces simplement les sourcils. ▬ Ah, ton petit nez? Bah j'ai pas fais exprès hein, fallait le rattraper le Souafle, au lieu de me dévorer du regard. Il s'avance pour chuchoter la fin de sa phrase dans ton cou. En un éclair, ton poing sur sa gorge, ton front contre le sien, vos regards plongés l'un dans l'autre. ▬ Arrête de me prendre pour ta petite pucelle Greg. Voile de panique dans ses yeux, puis ce sourire mesquin revient habiller ses lèvres. Ça l'amuse. Te voir t'énerver l'amuse. Il semble certain que tu bluffes, que tu tentes de l'effrayer. Mais il n'y a pas plus sérieux que toi Geoffrey. Ton mal de crâne et le filet de sang coulant sur tes lèvres ne te rendent pas plus aimable. Il fait un pas en arrière, tu restes immobile. ▬ Tu fais quoi ce soir? Tu veux boire un verre? Tu trembles presque. Lui et sa putain d'arrogance te rendent malade.

chaser, quaffle, hit, blood, rage, shower






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geoffrey Smith
Gardien du coeur de Béring
avatar

Gardien du coeur de Béring

Messages : 304
Points : 322
MessageSujet: Re: des comptes à régler ♔ rp solo   Mer 27 Déc - 22:20



CHAPITRE II


Son sourire narquois, ses yeux vicieux, son air supérieur, ses cheveux bouclés collés sur sa gueule de con. Ya pas un seul truc qui t'énerve pas. Tu peux même pas lui répondre tant tu serres les dents, au point de t'en bloquer la mâchoire. Il croise ses bras sur sa poitrine et bombe le torse, visiblement fier de lui. Et toi Geoffrey ça t'enrage tellement que t'essayes même pas de te calmer. Pas de respiration, pas de relativisation, pas de sagesse. Une rage sans nom te prend aux tripes et ton bras droit s'arme pour lui asséner un violent coup au visage avant même que tu ne comprennes ce que tu es entrain de faire. Le doux bruit de ta main dans sa gueule résonne dans la pièce carrelée tandis qu'il glisse sur le sol humide et se rattrape contre une rangée de casiers. Tout sourire envolé, il te pénètre d'un regard glacial, animé d'une haine jusque là cachée. Mais Geoffrey, il est hors de question que tu te laisses faire. T'as pas envie de discuter. T'as pas envie de le pardonner. T'as pas envie de te faire marcher dessus. T'as pas envie de te retrouver au sol comme un rookie. T'aimes pas qu'on se foute de toi et t'es loin d'être une coquille vide sans sentiments. A Poudlard tu te battais pas, du moins t'essayais parce qu'il fallait pas, parce que t'étais préfet, que tu représentais ta famille, que tu devais montrer l'exemple pour ta sœur même si elle se battait toutes les semaines. Mais là tu t'en fous. T'as plus rien à prouver à personne à part toi-même, tout ce que tu veux c'est que personne te fasse chier. C'est pour ça qu'avant qu'il ne fasse un premier pas vers toi, tu t'avances et serres à nouveau le poing, loin de plaisanter, et concentre toute ta force sur sa clavicule. Il crie de rage. Tu ignores la douleur qui engourdie ta main.

S'il est vrai que tu as fait de la boxe anglaise à Poudlard, tu ne t'ai pas entrainé depuis la fin de l'année, et finalement tu te rends compte que tu n'as pas le temps de penser à ta garde, à la position de tes jambes, à la distance entre toi et ton adversaire. Il te pousse avec violence. Bruit sourd, cri étouffé, ton dos heurte le métal froid des casiers. Plié en deux, souffle coupé. Tu fermes les yeux par réflexe et un souvenir amer brouille ta vision. Tu chasses l'image de Béring heurtant le tronc de l'arbre, t'essayes de ne pas entendre sa voix tremblante te lacérer les tympans au téléphone. Tes yeux s'ouvrent sur une tache de sang, le tien, celui qui coule de le long de ton menton et ruisselle sur ton torse. Le corps se redresse et les épaules s'écartent, il te fait face, il t'attend, patiemment, que tu reprennes tes esprits. Ne remarque pas la voile de tristesse dans ton regard et te frappe de toutes ses forces. Les jointures de sa main gauche craquent sur l'os de ta joue, une giclée de sang éclabousse le métal et le carrelage, tu te rattrapes in extremis, ne te laisses pas emporter par sa force. La colère anime ton corps et ton coude trouve sa mâchoire avant qu'il n'ait le temps de s'avancer à nouveau. Tu fais volte-face et l'enchaines d'un second coup de poing suivi d'un uppercut, mettant finalement en pratique la rapidité et les réflexes appris au club. Tu te revois affronter Caïn, Olympe, Connor, Lukas... Il titube et porte une main à son visage, prenant de la distance. Le sang perle de sa lèvre fendue et suinte entre ses dents. Il te lance un regard noir alors que tu te redresses et te prépares à enchainer encore.

Cris étouffés par le sifflement de tes oreilles, tu tournes la tête pour voir James courir vers toi, Arthur et Mat sur les talons. ▬ PUTAIN! Greg! Jo! Vous faites quoi bordel?! Tu réagis au quart de tour en réalisant qu'ils vont vous séparer dans quelques secondes. Tu franchis la distance qui te sépare de ton adversaire et profite de la distraction que t'offrent tes coéquipiers pour concentrer toute ta haine dans une dernière frappe, visant sa tempe. Il s'effondre, les yeux écarquillés, conscient mais sonné. James et Mat se jettent sur toi pour calmer le jeu, mais t'as encore le sang en ébullition, les dents qui crissent et cette migraine qui te plombe. Tu te dégage de leur emprise en luttant. ▬ C'est bon les gars j'me calme lâchez-moi. Pour t'éloigner de lui, pour t'aérer l'esprit, pour faire retomber la tension. Quelques gouttes de sang tracent dans ton sillage mais avant d'aller de te faire soigner tu prends quand même le temps d'enfiler un pantalon, filant au passage quelques coups dans les casiers.

Assis sur un banc au ventre des vestiaire, tu tu fixes tes mains en silence, honteux. La voix d'Arkalia sonne dans tes oreilles sifflantes. T'as pas tout compris mais tu réponds quand même, calmement, avec une pointe de regret. ▬ Je me suis battu avec Greg. Tu réalises encore trop tard que tu ne réfléchis pas avant d'agir. Tu ne veux pas que le reste de l'équipe se retourne contre toi. T'as beau être bien intégré tu restes le nouveau, celui qui sort de l'école, celui qui connait encore rien. T'es le plus jeune, le moins expérimenté, et t'en es sûr, le plus stupide. ▬ Je- tu veux bien m'aider? Je suis entrain de dégueulasser tout le vestiaire. Elle sourit et ne dit rien, elle a déjà sa baguette en mains depuis tout à l'heure. Elle s'accroupit, te relève le menton pour t'examiner, ton regard fuyant se fixe sur une serviette sale abandonnée par terre. ▬ Ça ira vite. Inspire. Tu prends une grande bouffée d'air même si t'as l'impression que tes poumons se déchirent. ▬ Tu sais faut pas que t'inquiète pour ce qui s'est passé avec Greg. On a tous eu notre coup de gueule avec lui. Il est comme ça, et il nous casse tous les couilles, mais c'est aussi un super gars et un excellent batteur. Expire. Tu souffles un grand coup et elle remet ton nez en place d'un coup de baguette. Tu grimaces à peine. ▬ Du coup comme vous vous êtes tapé dessus, c'est un peu comme si t'étais entièrement dans l'équipe maintenant, haha! Tu ris malgré toi, amusé par le ton qu'elle prend. On ne peut pas faire la gueule très longtemps quand Arkalia est dans les parages. L'écho d'un rire cristallin te fait relever les yeux, Bonnie sourit elle aussi, ses longs cheveux blonds lâchés en cascade dans son dos. Tu te surprends à la trouver magnifique, et a ressentir comme une impression de déjà-vu. Elle resplendit du même éclat que Venus, quelque fois, ce même éclat qui te fais penser que tu ne pourrais rien lui refuser même si elle te demandait de lécher le sol de Londres. T'es à peu près sûr qu'elle a du sang de vélane. Ton sourire s'accentue quand tu comprends enfin, c'est donc pour ça que Mat est si protecteur avec elle. Te voilà rassuré sur ta place dans l'équipe, au moins.

Arkalia essuie ton sang quand ton téléphone sonne dans ta poche. Tu ne savais même pas qu'il était là. Intrigué, tu le prends. C'est un message de ta mère.


06:04 p.m
Bonne chance mon grand pour ton match après demain, moi et ta mère seront au premières loges, gros bisous!

Tu réponds rapidement.

06:05 p.m
merci mamounes, bisous

Tes yeux se voilent quand tu remarques que ça fait une semaine que tu es sans nouvelles de Béring. Pas une seule. T'as même plus la force de t'inquiéter.

anger, fist, fight, blood, uppercut






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
des comptes à régler ♔ rp solo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Configurer un comptes email & recevoir vos dossiers perso
» Verification comptes Paypal
» Régler les problèmes de luminosité d’un iMac
» Avis sur Melita solo ?
» Comptes rendus Paléo 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Reste du monde-
Sauter vers: