[EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Le Choixpeau Magique
Pnj
Pnj
avatar
Messages : 2704
Points : 6873
[EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Dim 4 Fév - 15:14

#EVENT 3 : JOUR 3

Contexte
Trafalgar Square, 8 janvier 2028.
6h00 du matin.
Indications
Vous ne vous rappelez pas de ce qui s’est passé depuis le 6 janvier.
Vous semblez vous réveiller d’un long rêve, vous êtes désorienté.
Chacun de vous peut voir des marques différentes sur son corps et en ressent des conséquences différentes.

@Croyance A. Halloway peut observer une plaie ressemblant fortement à une piqûre sur son bras gauche. Les veines sont apparentes et violettes, comme si le liquide se propageait dans tout son bras.
Il possède le numéro 5 tatoué au niveau du poignet droit intérieur. De plus, il peut sentir dans sa bouche que ses canines ont été limées. Il ressent une forte faiblesse dans tout son corps.

Ce qui est arrivé à Croyance et que Croyance ne sait pas:
 

@Valentyne Rosebury peut voir que ses cheveux ont été coupés dans un carré court. Elle peut également constater une ablation de sa branchie de droite et ressent donc une forte douleur à cet endroit là. Sa branchie de gauche est à l’air libre.
Elle porte le numéro 7 tatoué au niveau du poignet droit intérieur.

Ce qui est arrivé à Valentyne et que Valentyne ne sait pas:
 

@Earl Grace peut observer une plaie ressemblant fortement à une piqûre sur son bras gauche. Les veines sont apparentes et jaunies, comme si le liquide pourissait sous sa peau.
Il porte le numéro 8 tatoué au niveau du poignet droit intérieur.

Ce qui est arrivé à Earl et que Earl ne sait pas:
 

@Finn E. Tudor peut observer une plaie ressemblant fortement à une piqûre sur son bras gauche. Les veines sont apparentes et noires, comme si le liquide ébène se propageait dans tout son bras.
Il possède le numéro 14 tatoué au niveau du poignet droit intérieur.

Ce qui est arrivé à Finn et que Finn ne sait pas:
 

Voir le profil de l'utilisateur
Fïnley E. Tudor
@fizzydrink
@fizzydrink
avatar
Messages : 143
Points : 275
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Dim 4 Fév - 16:04




Le brouillard qui embrume ta vision se dissipe. Ensommeillé comme si tu avais dormi toute une année, tu as du mal à comprendre ce qu'il t'arrive. Plusieurs frissons te secouent, ce qui fini par entièrement te réveiller. Tu regardes autour de toi après t'être redressé, sans comprendre où tu es. Une vive démangeaison te prend l'intérieur du coude. Tu grattes, mais ça ne passe pas. Au contraire, ça fait mal. Intrigué, tu remontes la manche de ton pull et découvre l'état de ton bras. Paniqué, tu t'agites, reculant de quelques dizaines de centimètres avant de heurter quelque chose, auquel tu ne prêtes aucune attention. Ta respiration irrégulière et bruyante irrite ta gorge. Tes yeux sont rivés sur les veines noires qui courent à l'intérieur de ton bras gauche. ▬ NNGHN-- C'EST QUOI CA?! Ta voix enrouée se perd dans le vide. Tu frottes frénétiquement ta peau, comme si cela pouvait changer quelque chose, et découvres l'instant d'après un chiffre sur ton poignet. Lui non plus ne s'efface pas. ▬ C'est quoi ce bordel?? Tu prends alors conscience de ton environnement. Premièrement, tu a reculé jusqu'à rentrer dans Croyance, qui s'éveille lui aussi. Deuxièmement, tu remarques que deux autres élèves de Poudlard sont avec vous. Valentyne et Earl. Tu ne leur parles pas, d'habitude, tu n'es même pas sûr de connaître leurs noms. Troisièmement, vous vous trouvez en pleine rue, à même le sol, le soleil n'est pas encore levé. Tu plisses les yeux, reconnaît Nelson en haut de sa colonne. Trafalgar Square. C'est pour ça que tu trembles de froid, vous êtes en plein cœur de Londres. Quoi? Mais qu'est-ce qu'on fout là? Tes prunelles paniquées croisent celles du préfet de Poufsouffle, il n'a pas l'air bien du tout. Votre rivalité est instantanément mise de côté, tu relèves sans lui demander la manche de son propre pull et jettes un coup d’œil à son bras gauche. Une grimace contracte tes lèvres, on dirait que vous avez subit la même chose. ▬ Ça... ça va Croyance? La tête te tourne, tu fermes les yeux quelques secondes avant de les rouvrir et de porter tes mains à ton visage. Impossible de te souvenir comment tu t'es retrouvé ici.

À l'autre bout de la place, tu vois quelques passants pressés qui marchent à grands pas dans le froid mordant de l'hiver. Tu claques des dents, les lèvres prenant une teinte bleutée. Ayant du mal à coordiner tes gestes, tu fouilles dans tes poches, pour constater qu'elles sont vides. Plus de téléphone.

london, dawn, black veins, panic attack, cold






Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Dim 4 Fév - 17:01

Tout s'écroule, les fondations étaient pourries. L'intérieur du bois se meurt, dévorés par de petites créatures rampantes, bruyantes de par leur silence, elles sont invisibles. Elles dévorent les fibres, les tissus, la peau, la chair, elles mangent tout. Elles ne laissent qu'un cadavre exposé sur le sol, dépourvu d'enveloppe charnelle, les os sont rongés par la misère, c'est un spectacle bien misérable. Les vers. Sous sa paupière, il les entend commencer à s'emparer de son œil. Il ne peut pas les atteindre sans se déchirer la peau, c'est douloureux, ça prend tout son corps, plus rien ne répond. Tout s'écroule. La vie et la matière organique ont été constituées dans le but de créer un empêchement. Songes dans un songe, tout commence à s'agiter, tout commence à trembler. Puis un bruit, un choc, et un souffle. De l'air brûlant vint s'introduire dans ses poumons, et la réalité le frappe violemment ; quelque chose ne va pas.

Son corps est chaud, comme prit de fièvre, sa vision, (il a essayé d'ouvrir les yeux) est flou, de grosses tâches noires viennent obstruer sa lucidité. Son souffle est si faible, comme si toute son existence semblait lutter pour survivre. Une main se pose sur sa poitrine, il veut vérifier si son cœur bat toujours car il ne le sens plus, tout s'échappe de son être, tout devient pourriture sur un sol glacé.
Que fait-il ici. Cette voix, il l'a connaît, Finn, pourquoi lui ? Il était avec Sloan, Joey et Noah, où sont ils.
Le serdaigle semble s'agiter, Croyance lui, est trop faible pour réagir correctement, ses membres lui font mal, mais bien vite, il réalise. Son bras. Le préfet se redresse faiblement pour poser son regard brumeux sur ses veines, violettes. Violettes ? Il est dans une licence de médomagie, et même sans ça, un enfant pourrait comprendre que ça n'annonce rien de bon.

« … Finn.. » Il lui a demandé si ça allait, mais le préfet ne peut pas répondre ni par oui ni par non, il sent son cœur au bord de ses lèvres et à l'impression de se noyer dans un immense océan glacé. « .. où sommes nous.. »

Sa langue, pendant qu'il parlait, s'était glissé sur ses dents et un frisson de dégoût le prit. Ses canines étaient douloureuses, et un arrière goût étrange reste sur son palais. Ont a touchés à ça. A ce côté chez lui qu'il cache. On a limé les crocs de son loup. Son regard se fait tout d'un coup apeuré.
Cette fois il peut le sentir, les battements de son organe vital, pomper ce sang infecté, qui propage tout dans son organisme. Cette fois il peut sentir cette peur monter en flèche dans son esprit. Cette fosi, Croyance Halloway peut sentir le souffle de la mort contre sa nuque.

« Earl ? Valentyne ? » Le blanc s'était approché du jeune Serpentard, et observe son état, plus qu'inquiet. Sa main froide vint glisser sur l'intérieur de son poignet, et c'est avec une terreur palpable qu'il peut remarquer ce liquide jaune couler dans ses veines. C'est.. pas joli à voir. Sa main vint se poser alors sur la poche de son jean, et il sort sa baguette (elle est toujours là), il la pointe sur le brun « … Anapneo »
C'est tout ce qu'il peut faire pour sortir de cette torpeur malsaine le brun, libérant ses voies respiratoires, il relève alors un peu le serpentard, son regard étant braqué sur Finn, comme s'il cherchait une réponse, quelque chose.

Tout semble en suspens. Tout semble arrêté. Tout s'est écroulé.  
 DARK 
stranger thingscroyancepoison
Invité
Invité
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Dim 4 Fév - 17:43



Ça avait l'odeur de la mort...
Douleur. Douleur atroce qui se propage dans tout le corps, gangrène infernale venant pour tuer. Douleur persistante et assommante qui serre le coeur et étouffe les poumons. La respiration qui se coupe et qui revient, sans cesse. Longues et bruyantes inspirations contrôlées par le seul instinct de survie qu'il lui reste, Valentyne souffrante qui tente désespérément d'ouvrir les yeux sans rien comprendre. Seulement le corps est engourdi et rien ne répond plus, si ce n'est cette satané Douleur qui mange, mange, mange à chaque coup quelle donne un peu plus de sa raison.

Valentyne vit et pourtant veut mourir.
Incapable de se souvenir pourquoi.

Le temps prend le temps de s'écouler avant que la conscience ne revienne lui apporter autre chose que des maux dont elle se passerait, et peu à peu le décors se force dans la noirceur des ténèbres. Valentyne sent le froid du sol, sa dureté et son humidité. L'air frai sur son visage et la peau qui tiraille encore pendant que le corps lui ne cesse de grelotter. De l'air dans sa nuque, masqué d'une main fébrile sans qu'elle ne trouve la force de se redresser. Elle ne percute pas encore ce qui est arrivé, sent seulement un manque de chevelure plus que flagrant sans parvenir à se questionner, encore gémissante dans ses nuages de brumes trop épaisse.

Boom.
C'est comme sentir son palpitant battre à travers sa gorge, un râle déchiré qui s'échappe alors qu'elle plaque ses mains contre elle, sur ce qu'elle avait passé sa vie entière à cacher. Ses branchies.

Et Douleur se fait plus forte encore, titille les nerfs jusqu'à ce que les larmes glissent des yeux, bouffe la chair comme elle de ses ongles qu'elle enfonce jusqu'au sang dans l'espoir de l'apaiser. Ça fait mal. Étourdie à pleurer encore et encore. Mal mal mal. Essoufflée à si mal et si fort respirer. Pâle si pâle à grimacer, les yeux clos pour s'enfermer dans sa réalité. Mais les murs ne se brisent pas et rien ne la sort de sa torpeur, moins encore lorsqu'elle prend doucement conscience.

Conscience enfin que quelque chose n'allait pas.
Mais elle avait trop mal pour trouver quoi.
Invité
Invité
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Dim 4 Fév - 20:00

Quel est ce Bordel ?Feat. @Valentyne Rosebury, @Croyance A. Halloway & @Finn E. Tudor
Obscurité. Ténèbres dévorantes, gouffre sans fin dans lequel on ne peut que chuter. Détresse effroyable d'un enfermement derrière ses propres pupilles, douleurs soudaines, chair mise à vif, plus que d'ordinaire, plus qu'habituellement. Des bribes de voix, inidentifiables, aucun souvenir, trou noir de l'inconscience absurde et sans but. Tu essaies de dresser un plan mental, de te retrouver dans les méandres catastrophiques de ton encéphale embrumé, mais les toiles tissées par l'araignée de l'oubli persistent comme une soie impénétrable digne du nom de magique.
Air s'engouffrant à pleine vitesse dans tes poumons, souffle pris à la hâte, soudainement, avidement, et c'est de la bile d'un estomac vide que tu craches à côté de toi en cherchant, vainement, la dague absente de ton mollet. Les vêtements portés ne sont pas familiers, étrangers, neutres, parfaitement vides d'une essence humaine, alors que tes yeux s'ouvrent enfin pour apercevoir Croyance.
Connaissance plutôt approfondie t'aidant à te relever, tu prends solidement appui sur son épaule le voyant plus blême que d'ordinaire. Ta main se pose furtivement sur sa joue, confirmant l'impression de fièvre qu'il dégage, avant que tu ne te défasses de son soutien, apercevant un autre jeune homme face à vous. Tu ne le connais pas, mais il te semble l'avoir déjà vu.
Que s'est-il passé ?
Espoir vain qu'au moins un des deux sache, puisse combler les trous de tes propres souvenirs. Soudain un mouvement attire ton regard, et tu t'aperçois de Valentyne, meurtrie et effrayée, toujours au sol. Ton regard scrute ses cheveux bien plus courts que d'ordinaire, jusqu'à apercevoir.. quelque chose, là, dans son cou. Mais Rosebury plaque sa main sur son cou, et tu ne peux t'empêcher de cogiter, Earl, de t'interroger. Cependant, si elle désire que cela reste caché, tu ne peux pas ne pas l'aider, alors tu arraches un morceau de ton T-shirt banal, t'agenouillant auprès d'elle.
Laisse moi faire.
La bande de tissus est assez longue et large pour ton objectif, alors tu enveloppes son cou, par-dessus ses paumes, que tu ne lui fais déplacer qu'une fois que tu as noué la matière délicatement en dessous de son oreille gauche. Tu l'aides ensuite à se relever, la retenant par la taille au cas où elle tomberait, malgré une douleur gênante à l'avant-bras que tu ignores, et ton regard embrase les lieux familiers, mais si éloignés de l'école où vous devriez être.
Faut qu'on parte avant que les gens n'appellent les flics.
Parce que pour être honnête, vous n'avez pas l'air d'une bande d'étudiants tout à fait ordinaires, entrain de découvrir Londres par pur désir de tourisme.
Fïnley E. Tudor
@fizzydrink
@fizzydrink
avatar
Messages : 143
Points : 275
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Dim 4 Fév - 23:37




Croyance se relève pour venir en aide à Earl, qui ne tarde pas à reprendre conscience. Il vomit, tu détournes le regard. ▬ On est à T-trafalgar Square... dieu ce que j'ai froid... Voix adressée à Croyance avec un temps de latence, tu as l'impression de tourner au ralenti. Tu te relèves, titubant un instant, manquant de perdre l'équilibre tu restes cependant sur tes deux pieds. Tu te rends alors comptes que tu ne sens pas ces derniers et baisses la tête. Ah. Tu es pieds nus, c'est pour ça. Tu tentes de faire un pas, et c'est comme si tu marchais sur des aiguilles. Depuis combien de temps vous êtes dehors dans le froid? Il ne doit pas faire plus d'un ou deux degrés. L'esprit traversé de souvenirs flous et inconnus, tu restes debout à grelotter, tes dents ne s'arrêtent pas de claquer. Tu redescend la manche de ton pull après avoir jeté un dernier regard effrayé à ton bras gauche et brave l'engourdissement qui prend tes jambes pour avancer vers les autres. ▬ Il f-faut qu'on a-aille se réfu-fugier quelque p-part. Le ch-ch-chemin de traverssse n'est pas très loin. Vous p-pouvez m-marcher? Ça va Val--entyne? Lueur d'inquiétude dans tes yeux, évidemment que ça ne va pas. Tes bras qui étaient venus entourer tes épaules dans un vain espoir de te réchauffer se déplient et tu proposes à Croyance de s'appuyer sur ton épaule pour marcher à deux, voyant que Valentyne est déjà soutenue par Earl. Des flashs lumineux obstruent ta vision et t'éblouissent quand tu fermes les yeux. Une bourrasque gelée te donne envie de te recroqueviller, tu souffles un grand coup.  ▬ Raaah je me souviens de r-rien! Juste de de... la journée au mini-nistère. P-partons d'ici, pitié. Tu les supplies du regard, faisant déjà un pas en avant vers la rue menant à Charing Cross Road.  

london, dawn, black veins, panic attack, cold






Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Lun 5 Fév - 22:38

Peur qui monte de plus en plus, ses souvenirs sont brouillés, rongés par les vers, il ne parvient plus à se rappeler de ce qui est arrivé, trous noirs, néant qui se créer dans ses pensées. La fièvre devient brûlure. Croyance avait l'horrible sensation que sa peau prenait feu, qu'elle se nécrosait sous le rythme de son cœur, rendu instable. Une main vient rejoindre faiblement sa joue, il ne ressent plus rien. Son regard essaie de trouver un point fixe, une lumière qui pourrait ôter toute cette brume.
Rien du tout. Earl semble s'attarder sur Valentyne, et le loup garou se sent encore plus fragile que d'habitude. Ses yeux ne sont que deux fentes invisibles noyées dans un bleu terne qui se perd. Finn vint l'aider à se redresser, et tant mieux, car il ne pourrait pas rester debout tout seul bien longtemps. Appuyé contre lui, il lève la tête vers le ciel aux saveurs glaciales. Pour l'instant, il ne dit rien, il essaie simplement de conserver le peu de calme qui reste enfouis en lui.

Il veut rentrer. Il a mal partout, son corps lui brûle et il a peur, il veut rentrer chez lui. Il ne s'est jamais sentit aussi peu en sécurité qu'aujourd'hui. Même une dague sous la gorge, même les nuits de pleines lunes, même lors de ses névroses nocturnes, non, rien n’égalait ce sentiment. Ce sentiment d'avoir été observé, étalé sur une table, éventrait comme une grenouille. Et le froid ravage tout.
Sa main se plaque rapidement sur sa bouche, comme s'il essayait d'étouffer un haut le cœur. Sentimental ou maladif, les deux très sûrement, car des nausées venaient maintenant rejoindre cette valse de défaillances.

« ... J'ai froid » Il veut pleurer. Il veut se cacher dans un coin sous une couverture et oublier, oublier le temps, oublier son état, tout. Il aimerait se plaindre, dire ô combien il a l'impression de mourir, mais il se tait. Il ravale cette bile toxique, et se mord la lèvre. Quel pleurnichard cet Halloway.

Puis ces âmes perdues commencent à avancer, lentement, restant dans l'ombre du silence, priant secrètement pour que personne ne pose son regard sur eux. Sorciers brisés, luttant contre le vent.

« Je ne me souviens de rien moi non plus ... »

Voix qui s'éteint, Croyance a du mal à suivre. Ses mèches blanches viennent cacher ses pupilles vitreuses, son teint pâle est devenu cireux, il s'endort dans les bras de ces fleurs violettes si dangereuses. Heureusement pour eux, le Londres moldu n'est pas trop ravagé par les humains, fourmis centenaires. Il n'y a que du brouillard et un goût de maladie. Les pas se font hésitants, instables. Tenir debout est une épreuve.
Le blanc se laisse mener sans dire un mots, trop amorphe pour parvenir à réfléchir convenablement, il ne se rend même pas compte de la nouvelle chaleur qui vient de les dévorer. En effet, le groupe venait d'atteindre le Chaudron Baveur, qui n'était pas très loin de là (fort heureusement).

Croyance lève doucement la tête, pour observer la masse pas si danse de sorciers qui décuvent encore de ce matin douloureux. Personne ne s'intéresse à eux, car après tout, dans ce monde de magie sale et putride, un groupe de jeune homme à l'allure de bourrés, ça ne change pas des habitudes.

« .. Finn.. Finn il faut demander un téléphone à quelqu'un .. » Ce n'était qu'un souffle, une supplication.  
 DARK 
flowerpoisonalone
Invité
Invité
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Jeu 8 Fév - 9:45



Ça avait l'odeur de la mort...
Rien qui ne puisse l'apaiser, pas même la présence du Serpentard près de son corps douloureux qui tente de l'aider à cacher ses plaies. Le souffle qui ne ralentit toujours pas, l'assomme, l'asphyxie toujours plus. Pourtant lorsqu'il la relève et qu'elle s'accroche à son vêtement, chancelante malgré la béquille qui la retient, Valentyne ressent comme une étrange chaleur contre l'épaule. Adorable frisson qui parcourt son échine glacée toute entière, comme pour la réveiller encore et lui susurrer à l'âme que tout ira bien. Les pupilles qui vrillent dangereusement de partout, décors banal qui se précise et lui tort le coeur lorsque les idées se font moins brumeuses.

Ce qui n'allait pas était un tout. Elle.
Et ça s'emballe encore de plus belle, princesse coupe sa respiration pour tenter de le calmer.

Eux.
La vision un peu floue elle parvient néanmoins à les distinguer en face, Croyance et ce garçon qu'elle ne connaît pas. Inspiration bruyante, elle tente une réponse sans que les sons ne sortent. Boom. Une grimace salissant l'esquisse.
Valentyne ne va pas bien non, mais personne n'allait bien ici.

L'environnement.
Londres. L'hivers. Leurs pieds nus et les peaux glacées comme rarement. Valentyne de part sa condition d'être de l'eau le ressentait moins que les autres, sa carcasse traînante constituée pour vivre dans les lacs même lors des hivers les plus froids. Néanmoins sa peau brûlait et elle se sentit défaillir, l'espace d'une brève seconde, incapable encore de penser rationnellement.

Pourtant la mort s'éloignait à grands pas tandis qu'à leur tour ils franchissent les portes du Chaudron Baveur. Taudis misérable et pourtant tellement rassurant, un souffle de soulagement qui s'échappe, les jambes qui lâchent la belle pourtant retenue fébrilement par Earl vacillant. Il faut s'asseoir, se poser même une seconde. Se réchauffer, penser, réfléchir. Faire toutes ces choses si logiques à présent qu'ils étaient en sécurité. Valentyne d'ailleurs ne s'était pas aperçue que malgré la douleur interminable de sa nuque, sa respiration enfin c'était apaisée. Toujours suffocante mais moins désespérée, plus assurée. Le visage trouve refuge dans ses mains dont les coudes sont posés sur la table de bois crasseuse et défoncée, tentant vainement de réprimer un tournis et la nausée qui lui retourne l'estomac.

Finalement ils semblaient tous aussi brisés que cet endroit. Ça ne leur ressemblait pas.

Mais aucun son ne parvint à sortir pour exprimer la colère et les questionnements. Aucun mot, pas de bruit autre que son souffle rauque et long comme une horrible malédiction. Grimaces éphémères qui apparaissent au rythme irrégulier des coups dans sa gorge, œillade fatiguée à ses camarades de classe et de galère. Personne ne va bien non. Valentyne porte ses doigts à son cou, sentant avec surprise le tissu qui l'entourait, les pupilles qui se tournent vers le Serpentard, l'observent longuement de haut en bas. T-shirt déchiré, alors c'était Earl qui l'avait protégée ? Demi sourire qui s'étire, bien vite salit par douleur fulgurante s'insinuant dans la plaie béante du bonheur fleurissant. Une malédiction il n'y avait pas d'autre terme pour décrire leurs maux.

Elle avait soif.
Ils devaient avoir faim.

Cherchant dans ses poches sans les trouver, les gallions qu'elle gardait toujours précieusement avec elle. Envolés.
Invité
Invité
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Jeu 8 Fév - 12:30

Quel est ce Bordel ?Feat. @Valentyne Rosebury, @Croyance A. Halloway & @Finn E. Tudor
Regard hagard, froid qui commence à envahir tes membres, tu te sens mal, Earl, tu es épuisé et ton corps est meurtri. Ton regard accroche quelques instants tes veines enflées et jaunâtres, mais tu as trop peur de dégobiller une nouvelle fois à la vue de cette infâme et immonde image que te renvoie ta chair.
Le jeune homme qui te semblait inconnu mais dont le nom a déjà heurté tes oreilles signale où vous êtes. Tu connais cet endroit, Earl, tu avais appris à faire du vélo ici, avant que… Avant. Ton regard se fait dur malgré la terreur qui t’emplit et ton échine se redresse, fière, hautaine, indifférente, tout ce que tu n’es pas en ce moment même. Mais tu ne peux faiblir. Pas maintenant.
Finn tremble lorsqu’il parle et tu remarques ses pieds nus, déjà violacés par le froid. Une hypothermie, c’est ce qu’il craint le plus en ce moment. La fièvre qui possède Croyance t’inquiète aussi et tu lui jettes un regard inquisiteur, avant de te mettre à marcher à sa suite, soutenant Valentyne affaiblie tout comme le Poufsouffle est soutenu par le Serdaigle. Les pas s’enchainent difficilement, groupe vacillant de quatre individus
Ministère. Toi aussi c’est le dernier souvenir que tu as, flou et incertain. Tu sais que tu y étais avec Dave, et tu te demandes s’il va bien. S’il est lui aussi dans le froid, à affronter un dur réveil glacial, perdu et blessé.
Tes pieds, vêtus de tongs inutiles, te font très rapidement mal alors que vous arrivez enfin, laborieusement à votre destination. En cinq minutes de marche, ton corps avait eu le temps de se réveiller et désormais la douleur, souffrance incongrue, battements sourds d’un tambour dont le rythme ne t’es pas inconnu, se propage dans tout ton corps. Ton bras te fait mal mais tu serres les dents, tu mords tes lèvres jusqu’à percer la fine peau gercée par le froid, dans l’espoir de ne pas tomber, de ne pas laisser tomber. La chaleur du lieu t’enveloppe mais n’apaise rien, réveille les membres refroidis avec violence.
Tu aides Valentyne à s’asseoir alors que Croyance souffle quelques mots. Ta tête se hoche et tu poses ta main sur l’épaule de Finn, l’intimant à s’asseoir à son tour. Ses lèvres sont presque bleues de froid, glaciales, comme s’il allait céder à la température extérieur et devenir une sculpture hivernale prête à fondre à l’arrivée du printemps. Valentyne semble presque sur le point de te sourire, mais la douleur reprends le dessus et transforme son rictus en grimace peinée, peine se mêlant à un état de choc sur son visage de porcelaine.
Restez là, je reviens.
Tes pas se dirigent vers le bar et tu fais signe à l’homme se situant derrière. Il s’approche, regard rempli de préjugés à votre égard, mais tu ne fais rien pour le détromper. Finalement, il t’offre deux couvertures élimées et disparaît derrière une porte, après t’avoir intimé de rejoindre tes amis.
Tu retournes vers tes comparses et recouvre les épaules de Finn de la couverture, ainsi que celles de Valentyne. Tu ne sais que faire vis-à-vis de Croyance, dont le front semble brûler sous ta main l’ayant rapidement effleuré. Tu t’assieds enfin, à côté de lui, permettant à ton corps de se reposer un peu, déni évident de la souffrance, peine te torturant intérieurement, alors que, comme toujours, tu l’occultes et l’oublie à chaque fois qu’elle essaie de t’envahir. Ce n’est pas que tu ne ressens rien, Earl, c’est plus une saturation, un surplus de stimulus ardents qui trop nombreux s’annulent entre eux dans une cacophonie trop bruyante. Et tu en gémirais presque, Earl, souffrant de cette quantité de sons déferlant comme une tornade dans ton système, mais l’heure n’est pas aux complaintes, elle ne le sera jamais.
Le barman devrait nous apporter un téléphone sous peu.
Fïnley E. Tudor
@fizzydrink
@fizzydrink
avatar
Messages : 143
Points : 275
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Ven 9 Fév - 22:30




Le blanc s'appuie sur toi et tu fais de même. Aussitôt que vos corps se touchent tu sondes son visage; il est brûlant de fièvre. Tu ne vas pas te mentir, ça te fait du bien, à toi qui est frigorifié. Mais une fièvre n'annonce jamais rien de bon. Vous avancez tous les quatre cahin-caha vers le Chaudron Baveur. Tes pieds sont brûlés par le froid, et tu es à deux doigts de t'écrouler quand ils parcourent enfin le parquet du vieux bar miteux. Tu as l'impression de marcher sur du coton, comparé à l'asphalte du trottoir écorchant ta peau. Si les quelques pouilleux qui vous regardent d'un drôle d'air n'apportent aucun réconfort à vos pauvres carcasses, la chaleur de la bâtisse vous accueille et vous assure au moins que vous ne mourrez pas de froid. La voix du préfet sonne encore, faible, et tu allais en direction du barman quand Earl te force à t'asseoir. Tu n'as, évidemment, pas la force ni même la volonté de protester. La voix éteinte de fatigue, tu ne prononces plus un mot et fermes même les yeux, la vision toujours brouillée et les souvenirs encore chamboulés dans ton esprit. Tu grelottes, moins fort qu'auparavant certes, en attendant le retour du Serpentard, et une couverture rêche se dépose sur tes épaules. Pour toi cependant, elle vaut la plus douce et moelleuse des étoffes. D'un geste lent tu passes la moitié dans le dos de Croyance, rapprochant ta chaise de la sienne pour partager avec lui. Quelques instants à peine plus tard, on vous apporte un téléphone, comme promis, et tu lèves ta main vers celui-ci, le regard épuisé mais déterminé tout de même. ▬ Donnez-le moi. Merci beaucoup. Tes doigts encore engourdis composent lentement le numéro de ta sœur, le seul que tu connais pas cœur, elle décroche en très peu de temps. Tu t'éclaircis la voix, mais n'arrive pas à la pousser bien haut. ▬ Oui c'est Finn. Oui, ça va. Enfin... non ça va pas, v'nez nous chercher. Au Chaudr- mais arrête de crier Maisie je t'entends. On est au Chaudron Baveur, moi, Croyance, Valentyne, et Earl. Non mai- ne viens pa-- mais préviens des gens au moins!! Elle te raccroche au nez. Tu hausses les épaules et poses le téléphone sur la table bancale. Le barman vous regarde étrangement, reprend son bien et retourne derrière son comptoir. Il aurait au moins pu faire semblant de vous proposer un café, ce vieux cafard. ▬ Bon ma sœur vient. Ça va aller les gars. Faible sourire sur tes lèvres en direction des trois autres victimes. Avec Maybelline, ça irait très vite, elle aurait tôt fait de rameuter la moitié du ministère avec elle.

london, leaky cauldron, fever, phone call






Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 776
Points : 806
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Ven 9 Fév - 23:45


event #3


Cela faisait combien de temps qu’il n’avait pas eu aussi peu confiance en lui ? En ses capacités ? En ses convictions ? Ces déchets, ces faibles le faisaient douter. Comment des élèves avaient pu disparaitre sous son nez ? De l’assemblée entière, il était porté responsable. Trahison disgracieuse de ceux dont il prend soin - parfois à contre coeur - depuis qu’il a été nommé à ce poste. Mais la haine de ces adolescents insipides, de cette jeunesse corrompue ne l’atteignait pas. C’était surtout avec lui même qu’il se débattait. Face à son propre echec.

Quelqu’un rentre dans son bureau alors qu’il n’avait pas dormi de la nuit. Meurtri dans son bureau comme dans une prison de glace. Une chevelure rousse fait son entrée théâtrale. Orphan la toise avec mépris. « Non je n’ai pas de nouvelles de votre frère, Tudor. »

Au diable cette incapable.
Mais soudain, elle te sort de l’eau. Celle que tu venais de maudire. Maybelline Tudor venait de te tendre une main. « Je l’ai eu au téléphone. » Il ne se souvient pas de l’exactitude des mots qu’elle avait craché. Son esprit était focalisé sur cette lueur d’espoir.
« Combien ? Ou ? »

***

Quatre nouveaux élèves venaient d’être retrouvés au chaudron baveur. Braves petits avait pensé le directeur, soulagé de voir qu’ils n’étaient pas aussi stupides qu’il avait pu les juger. Il déboule dans le bureau d’à côté, celui d’Aileen. Elle non plus n’avait pas dormi de la nuit. Les Scamander préféraient pourrir dans l’adversité que de s’assoupir à renoncer.
« On en a retrouvé quatre autres. Peut-être qu’ils réapparaissent par groupe tous les jours. »

Que cette mascarade cesse.
A peine sûr des noms qu’avait bafouillé Maybelline Tudor, Aileen se préparait à partir. Orphan avait descendu les marches du château, courant à en perdre haleine vers la cabane du garde-chasse.

« Entwhistle ! »

Silas à ses côtés, le directeur de Poudlard avait rejoint sa soeur à l’entrée du domaine. Maybelline derrière eux leur ordonnait de l’emmener. Sans réfléchir, ils avaient transplané, s’engouffrant dans les ténèbres et l’incertitude.

Du silence écossais était apparu le brouhaha cacophonique de Londres. La tête qui tambourine, Orphan défonce la porte du chaudron baveur. Il arrive essoufflé dans la salle ou sont disposées les tables.

« Ou sont-ils ?! » avait-il hurlé au barman qui avait pointé du doigt le groupe meurtri des quatre élèves.
Bordel de merde.
Orphan s’attendait à découvrir le même liquide noir dans leur bras, le même poison qui rongeait actuellement Andy Ollivander et Dave Shumman retrouvés la veille.

« Est-ce que vous allez bien ? » Inquiétude étrangement sincère. Orphan s’approche d’eux, suivi de sa soeur et des deux autres. Il les laisse aux retrouvailles, les inspectant avec attention.
Finn Tudor semble présenter le même mal, mais les blessures des trois autres sont plus qu’inquiétantes. Les couleurs jaunes et violettes des bras de Halloway Et Grace le laissent décidément plus que désarmé. Son regard se pose ensuite sur Rosebury.

Que dire sur cette gamine qui l’avait tant déçu il y a deux jours ?
La voir ravagée réveille en Orphan un instinct paternel qu’il n’aurait jamais cru possible de pouvoir ressentir un jour. Mais le vrai père arrivait. Car Aileen avait appelé Arthur Rosebury pour qu’il transplane au plus vite.

« VALENTYNE ! »

La porte s’ouvre à la volée et le chef des aurors n’a plus rien à perdre.
Ses yeux gonflés trahissent des nuits difficiles, un combat sans relâche.

« Poussez-vous ! » Il écarte les directeurs de ses deux bras, se frayant un chemin vers sa seule fille. Vers son héritage et la seule chose qui lui donne la force de tenir. Il la serre dans ses bras, pleurant de tout son être. Peut-être était-ce la première fois qu’il versait les larmes devant sa fille, première fois qu’il se montrait aussi faible qu’elle pouvait se sentir. Il passe sa main tremblante dans son cou et murmure entre deux sanglots en caressant sous ses doigts les dommages infligés à une de ses branchies. « Que t’ont-ils fait… Non.. »

Orphan observe la scène sans rien dire. Il ressent de la compassion. De la pitié pour un homme pourtant si fort de faiblir devant sa fille qui a besoin de force. Du moins c’est ce qu’il pensait.
Oh Orphan, tu n’as encore rien compris après tout ce temps…

« Que les retrouvailles soient brèves. Vous aurez tous le temps que vous voudrez à Poudlard pour ça. »

Il s’approche soudain de Croyance et jette un coup d’oeil d’un air important vers sa soeur.

« Je crois savoir ce que c’est Aileen. Il faut l’emmener le plus vite possible ou…»

Non. Il ne pouvait alarmer son élève devant lui. Même s’il méritait de connaitre le vérité, Orphan ne voulait pas s’avancer pour le faire paniquer. Mais cette couleur violette et sa nature de loup-garou ne pouvait signifier qu’une chose. Il murmure alors vers Aileen, pour qu’elle seule puisse entendre.

Il se remettrait à son jugement.
« De l’aconit. Qui qu’ils soient, ils savaient Aileen. Ils savaient. »

Prochain posteur : @Aileen E. Scamander ; @Maybelline S. Tudor & @Silas F. Entwhistle (qu'importe l'ordre mais les trois doivent répondre avant les élèves!)




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Maybelline S. Tudor
@MaisieBee
@MaisieBee
avatar
Messages : 175
Points : 303
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Sam 10 Fév - 0:37

RECOVERY MISSION






Des dizaines de messages laissés sur répondeur, des centaines de sms écrits les mains tremblantes d'inquiétude, des milliers d'appels à l'aide relégués par une communauté qui ne t'avais alors jamais parue si distante et proche à la fois.
Finn, je veux voir Finn.
C'était tout ce que tu pouvais encore penser de cohérent, ton esprit s'embrouillant,
rejouant la scène précédente en boucle, et pas que dans ton esprit,
traquant sur ta caméra le moindre signe, le moindre indice. Tu te raccroches à l'espoir que l'un de tes followers saura quelque chose, quelque chose qui t'aurais échappé,
et soudain ça te frappe, comme la foudre, tu dois prévenir père et mère.


Message vocal laissé à 15:22
Résidence Tudor, Château de Portumna
Père, Mère, je ne sais pas si je pourrais vous parler encore longtemps,
c'est la folie ici, on nous dit de retourner au Château mais l'on vient de nous annoncer que... enfin de m'annoncer que... Finn a disparu... et je... je dois vous laisser... rappelez moi... cherchez de votre côté... c'est inadmissible LÂCHEZ MON BRAS MONSIEUR JE PEUX MARCHER SEULE... enfin surtout rappelez moi si vous... VOUS NE M'AVEZ PAS ENTENDUE ? LÂCHEZ MOI......


Emmenée de force tu parviens à pianoter un message d'alerte sur ton clavier, juste ce qu'il faut pour alerter une fois de plus ta communauté, et le message n'a jamais été aussi éloquent bien que concis, les mots alerte enlèvement figurent en gros avec un numéro d'urgence pour te joindre, tandis qu'on te force à retourner au portoloin afin de vous mettre en sécurité au château, mais AU DIABLE la sécurité, tu dois retrouver ton frère, personne ne semble savoir où il est, tu dois juste le retrouver. Tu tentes une échappée dans la cohue générale, ignorant avec ferveur l'ordre de retourner vous cloîtrer au château. Et puis quoi encore ?

Tu profites d'un moment de panique pour sortir ta baguette de ta manche mais avant de pouvoir transplaner on te bouscule et tu t'écroules au sol, baguette en main, commotion légère, bruit sourd et puis plus rien.

Aouch, c'est le bruit que tu fais lorsque tu sors d'un sommeil forcé, il fait déjà jour lorsque le soleil brûle ta rétine et tu constates avec peur ton retour à l'école. Un frisson parcoure ta colonne tandis que tes pieds bougent plus vite que ta tête, et ce qui aurait du être un bond félin se transforme en chute désastreuse, tes genoux frappent la pierre mais cette fois-ci tu as le reflèxe de mettre les bras en avant pour éviter que ta tête ne subisse le même sort, la frottant douloureusement tu te redresses enfin, titubes légèrement avant d'agripper ton téléphone, beuglant sur quiconque s'approche de toi, terrorisée de voir le nombre d'appels en absence, le nombre d'alertes qui auraient pu t'aider à retrouver Finn, tout ça manqué, l'espace d'une nuit perdue, et si ce n'était qu'une nuit, tu regardes la date et manque de t'étouffer en voyant qu'un jour et demi est déjà passé et que Finn n'est toujours pas revenu.

Tu sors de l'infirmerie, portable à la main, laissant derrière toi une troupe de personnes s'inquiétant à ton égard quand ta seule préoccupation est de recouvrer ton frère, chaque minute, chaque seconde de perdue te semblent être devenues mortelles, on t'a arraché le coeur et les joues restent sèches, l'esprit reste vif bien qu'encombré par milles et unes questions sans réponse.
Parcourant les notifications tu te mords la lèvre et appelle tes parents, morts d'inquiétude, tu ne parviens pas à les rassurer. La marche lente presque zombiesque t'amène jusqu'à ta chambre tandis que ta mère scande le drame, ton père lui est plus raisonné bien que désespérément terrifié, tu te frottes le crâne, toujours douloureux, tu ne les entend presque plus quand soudain un double appel émit depuis Londres vient perturber la conversation. Tu n'hésites pas plus d'une seconde avant de décrocher et le poids sur ton coeur s'envole en entendant la voix de Finn puis revient aussitôt en prenant la mesure de ses propos. Finn. FINN ? AU MON DIEU FINN MAIS TU ES OÙ BON SANG ???
PÈRE ET MÈRE ENFIN ON EST TOUS TRÈS INQUIETS JE T'EN SUPPLIE DIS MOI OÙ TU...
Chaudron Baveur. J'ARRIVE TOUT DE SUITE OK ? DIS AUX AUTRES QUE J'ARRIVE TOUT VA S'ARRANGER. Tout va s'arranger.
Tu raccroches, sans vraiment y penser, rassures tes parents rapidement puis raccroche à nouveau, tu ne lui a pas demandé ce qui lui était arrivé mais tu pourrais le faire une fois près de lui, il ne va pas bien et tout ce qui t'importe à présent est de le retrouver.

Tu aurais bien transplané si ta tête n'étais pas en si piteux état.
Alors tu avais opté pour l'alternative plus risquée. Prenant quelques affaires au passage dans ta chambre, dieu seul sait dans quel état tu allais retrouver Finn, prenant avec toi couvertures et vêtements de rechange, toi même tu étais restée dans cette robe verte que tu portais au ministère, ta célérité avait été décuplée et tu volais presque jusqu'au bureau de cet infâme directeur, défonçant la porte avec un coup de pied illustrant ta rage, les attitudes de Lady mises de côté en cet instant de crise.

Bien sur qu'il n'a pas de nouvelles de ton frère cet incapable. C'est inadmissible Mr Scamander, laissez-moi vous dire que si peu de gens de votre entourage n'osent pas élever la voix de peur de froisser votre égo sans fond ce n'est pas mon cas, vous êtes un être égoïste et malveillant, irresponsable et sans âme. Maintenant vous allez tout mettre en oeuvre pour recouvrer mon frère ainsi que vos autres élèves avec lui, ils ont réussi, dieu seul sait comment et sans votre aide, à trouver refuge au Chaudron Baveur et laissez-moi vous dire que je superviserais cette mission avec l'attention la plus implacable puisque la votre est égale à celle d'une huître chaude, piètre sorcier que vous êtes.
Tu pourrais être renvoyée mais la déferlante d'insultes semble être passée à la trappe, tes sourcils se froncent tant son incapacité te glace le sang mais il semble déterminé à faire ce qu'il faut alors tu le suis jusqu'à la cabane du garde chasse puis jusqu'à l'entrée du domaine pour enfin transplaner jusqu'au lieu de refuge de Finn et des autres, peu importe les autres.

La vision de ton frère brisé par le froid fini de t'achever et ce sont les larmes coulant à grand flot que tu accoures pour les serrer contre toi, t'interdisant de le lâcher, t'interdisant de le perdre à nouveau. Oh mon dieu Finn j'étais si inquiète, j'ai même appelé père et mère, je ne savais pas quoi faire et puis je suis tombée et puis tu m'as appelée mais, qu'est-ce qui t'es arrivé ??? Est-ce que tu vas bien au moins ? De quoi tu as besoin ? Oh mon dieu Finn, j'ai eu si peur, comment vas-tu?
Pardon pardon je te laisse respirer, plus jamais je ne te perdrais de vue, plus jamais.
ces dernières paroles s'accompagnent de mains jointes dans les siennes à défaut de l'étreinte qui aurait pu l'étouffer, ton regard plongé dans le sien, l'inquiétude au bord des lèvres, essuyant avec peine tes larmes.

Tu finis par lui tendre une couverture, puis deux, constatant avec effroi la perte de ses baskets Gucci's FINN TES GUCCI'S ONT DISPARU le regard hagard, cette dernière phrase résonnant, résonnance pitoyable qui te ferait presque rire d'ironie tant ton inquiétude matérialiste n'est rien comparé au drame de la situation.

 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Mer 14 Fév - 20:41

Quelques existences avaient été rudement éclipsées des couloirs du château. L'atrocité d'enlèvements balafra les plus malchanceux et l'inquiétude t'avait érodé les entrailles. Il y avait pourtant l'espoir que la quiétude d'Earl ne se craquela point. Une enjôleuse lueur qui s'essouffla fugacement lorsque sa perte fit vaciller tes tympans et t'écorcha à vif le palpitant. Les insomnies effritèrent ta pulpe, sertissant tes iris ternis de lassitude d'indésirables cernes tandis que tu t'étais maintes nuits hâté à la recherche de ta moitié. Jamais tu ne pus te galvaniser d'un semblant de succès et ses vestiges te flagellèrent fiévreusement cette nuit. Le sommeil ne t'ayant plus bercé depuis plusieurs soirées, tes prunelles étaient agglutinées à l'une des photographies du ténébreux lovée entre tes phalanges, illuminée de l'éclat crépitant du brasier ondulant au creux de la cheminée. Avachi dans ton fauteuil, d'innombrables incertitudes balbutiant au sein de ton esprit, tes arabesques se tordirent ferventement au moment où la présence d'Orphan fracassa ton lieu de vie. Ta porte d'entrée s'écarta violemment à son passage et la truculence de sa voix légèrement hachurée de névrose apporta une soudaine réponse immuable à tes interrogations intérieures. Earl avait été décelé en compagnie d'autres victimes et un long manteau cendré para tes esquisses alors que tu lui emboîtas froidement le pas effréné, scellant la cabane lors de ton départ précipité.

Transplanant aux côté d'une élève aux crins flamboyants et de la directrice également, vos présences réchauffèrent les entrailles du Chaudron Baveur. Les silhouettes des malheureux indiquées du bout de l'index du barman, chacun se précipita vers l'être le plus chéri et ta pulpe rejoignit vivement Earl une fois tes prunelles ayant furtivement vagabondé sur tous les meurtris. Il fut entièrement dissimulé de ton manteau ayant enrobé ses formes d'un revers de paume l'ayant presque élégamment retiré de ta chair revêtue de tes habits. Engouffrant ton faciès sous la barrière tissulaire protégeant le mutilé, tes lippes baisèrent le sommet de son front et se déportèrent au creux de son oreille.  

Je suis là mon amour. Je suis désolé ... Tout ira bien maintenant.

Doux et lénifiants murmures qui ruisselèrent lascivement d'entre tes lèvres tandis que les larmes furent étouffées avec véhémence et que les remords t'assaillirent viscéralement. Tu aurais dû l'inciter à demeurer, éphémère à tes côtés au coeur de la cabane pour lui éviter le supplice qu'il avait cruellement dû affronter à cause de ton erreur. Tes bras s'échouèrent tendrement autour de sa carrure, l'embrassant délicatement pour la soulever et la presser contre ton torse. Tes iris lacérèrent froidement le visage des directeurs, s'assombrissant dangereusement alors qu'une haine fleurissante les ornementa, ravivée à l'égard d'Orphan en particulier car les créatures, les hybrides et les dénués de magie ne semblaient pas se complaire en son palpitant. Tes mèches vénitiennes tanguèrent doucement dans les airs, entraînées par ton charme s'assoupissant pour se muer en monstruosité presque harpienne, tes dents s'aiguisant progressivement et la douceur de tes traits s'effilochant pour se revêtir d'une glaciale et menaçante horreur.
Aileen E. Scamander
Directrice
Directrice
avatar
Messages : 101
Points : 164
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Dim 18 Fév - 22:29

Aut amat aut odit mulier,
nil est tertium



Les nerfs s’effritent sous l’abandon de Morphée, Aileen ne dort plus, hante les couloirs du château, use les dalles, à marteler d’une cadence infernale. Elle se tourne et retourne dans son lit, le thé coule à flots dans les veines et l’éclair de vie la capte de manière sporadique. L’enfer d’une insouciance éteinte, les yeux s’égarent sur les aspérités de la pierre. Poudlard a perdu de sa couleur, Poudlard a perdu de son orgueil. Les aller-retours, les heures d'attente dans les couloirs de Sainte-Mangouste, les parents paniqués, les journalistes affamés. Charognards hargneux cherchant la moindre graine, la moindre information, comme des chiens reniflent les poubelles, grappillant des rumeurs là où ils pouvaient en trouver.  Les égosillements féminins et la rage de son frère viennent lui décimer les oreilles, tandis qu’elle se tend, écoute ardemment. Le manteau recouvre ses épaules, le bras de son frère se tend et distord l’espace et le temps.

***

L’ébène s'épanche sur le figures affaiblies, la pâleur mortelle creusant l’abysse sous leurs yeux inondés de fatigue. Elle pose une main tendre sur l’épaule de Croyance, observant les autres avec douceur. Elle voudrait les enlacer, leur promettre que tout ira bien, que maintenant ils sont sauvés. La panique d’Orphan se transmet et les neurones s’activent. Comment avaient-ils pu savoir ? Cela impliquait-il forcément des sorciers ? Le secret magique n’avait jamais été brisé jusqu’à maintenant et si ses limites avaient été repoussées, y avait-il une chance que les moldus sachent pour leurs spécificités ? Pas vraiment, car même si leur folklore était developpé et leurs légendes reposaient sur des vérités, ils n’avaient pas pu avoir accès à de telles informations. A moins que…. A moins qu’un sorcier ne leur ai vendu des secrets ; l'intérêt restait cependant minime car les risques étaient bien trop fort par rapport à un appât de gain quelconque. Restait l’idée des sorciers aux idées dépassées. les dents se serrèrent tandis que le père de Valentyne coupait ses réflexions. Sa main épousa la forme de l’arrête de son nez, se massant, les lippes pressées. « Ramenez Sieur Grace et Halloway avant qu’ils ne soient intransportables en premier. Je vous attends là avec Rosebury»


BY MITZI
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3) Ven 23 Fév - 18:54



Ça avait l'odeur de la mort...
Des voix en écho, douces qui résonnent à mesure que l'esprit s'engouffre lentement ; et Valentyne sombre dans les abysses, se laisse guider en Reine par les profondeurs, fatiguée de lutter. À quoi bon résister ? Elle avait tenté. Elle n'avait cessé de tenter, mille et une fois, mille et un jours durant mais finalement jamais elle n'avait rien récolté. Les yeux se ferment soudain, le corps s'effondre sur le bois de la table, soupire gémissant qui s'échappe à mesure des coups contre la gorge. Qu'ils soient maudits, tous maudits, ces gens qui lui avaient fait croire au bonheur. Qu'ils aillent en enfers, ceux qui l'avaient fait espérer. Perdue dans la douleur sans s'apercevoir qu'enfin pourtant le ciel s'éclaircissait.

Et les autres n'avaient pas mentis, l'espoir existait bel et bien.

La chaleur d'une étoffe couvrant le corps, frissons irréguliers qui s'arrêtent calmement mais ça sert si fort pourtant. Alors la lèvres mordue vient à saigner et les doigts continuent de lacérer la peau sous la couverture. Incapable de réflexion malgré les tentatives, incapable de penser à Earl tant les maux sont violents comme si à chaque infime seconde de bonheur ils revenaient mille fois plus puissants. La respiration se coupe et les larmes glissent à nouveau sur les joues, mais cachée sous ce drap de fortune personne ne les verrait.

Perdue une nouvelle fois.
Jusqu'à cette voix qui s'échoue brutalement sur elle, entre part une oreille pour rester figer dans sa tête. Comme un cri de détresse, la fumée avec laquelle elle parvient à retrouver la réalité. L'étreinte d'un père si incompréhensible. Était-ce seulement la vraie réalité ? Avant ça elle n'entendait plus rien, désespéramment plongée dans le monde habituel de ses torpeurs cette fois-ci décuplées.

Il y avait dans les gestes d'Arthur une chose qu'elle ne lui avait jamais connu, et dans le regard d'Orphan, qu'elle découvrit à peine revenue à elle, une espèce d'Humanité. Quelque chose qui lui tordait les tripes, comme une torture plus grande encore que ce qu'elle subissait actuellement. Valentyne ne comprenait pas les sentiments, bien incapable de déchiffrer quoique ce puisse être allant dans ce sens. Il y avait autour d'elle ces voix toujours résonnantes, des échos à son esprit embrumé qui lui firent peur une fois la conscience revenue. Alors elle s'écarte brusquement, de ce père étrangement affectueux, les pupilles haineuses et effrayées. Elle s'écarte brusquement de sa chaise, de cette table qui la soutenait et le corps chute au sol douloureusement, se découvre pour laisser à la vue de tous les traces horribles des griffures et du sang dégoulinant légèrement.

Valentyne divague.
Ça n'est pas normal.
Incapable de comprendre l'Humanité si peu montrée.

Valentyne se sent pathétique.
Valentyne est monstrueuse.
Ne me regardez pas.
Personne. Écartez-vous. Et elle semble vouloir partir réellement, Valentyne blessée incapable pourtant de se redresser.

Elle veut hurler mais n'y parvient pas.
Voudrait pleurer encore mais n'y parvient plus.

Les joues humides et les yeux secs, salement gonflés, Valentyne divague et se referme sur elle-même, épuisée de toujours trop lutter.

Caïn.
Caïn je t'en supplie vient m'aider...
Sachant pertinemment qu'il ne viendrait pas.

La respiration qui s'emballe, encore.
Folle panique, âme perturbée.
Contenu sponsorisé
Re: [EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3)

[EVENT #3] CROYANCE, VALENTYNE, EARL & FINN (jour 3)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [salon] Japan Event... à Clermont-Ferrand !!!
» [All GPS] Mise à jour des radars pour Tomtom et iGO8 et les autres ...
» Movie and Comic Event (18 au 19 Septembre 2010)
» [INFO]Mise à jour OTA 2.10.405.2 disponible pour le Desire
» [ROM 2.2 RC OFFICIELLE][MISE A JOUR OTA FRF85B] Pour FRF83

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Le Londres Moldu-
Sauter vers: