DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga

Luke Blane
Papa Ours
Papa Ours
avatar
Messages : 373
Points : 511
DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Lun 12 Fév - 2:13

défi gryffondor :
Taylor & Kinga


Rappel & instructions

Rappel du défi : S’infiltrer dans la serre numéro 3 pour voler des tentacula vénéneuses
Niveau : Protagoniste de Poudlard
Récompenses : vous fera rapporter 30 points à votre maison et 12 points de popularité.


Introduction


Était-ce une mission suicide ? Il fallait faire attention, car la Tentacula Vénéneuse est une plante mortelle qui à déjà causé la mort de certains sorciers peu précautionneux. Le professeur Blane avait proposé ce défi pour embêter sa collègue, mais d'un autre côté il l'avait aussi fait pour tester la véracité des élèves de sa maison. Ecouter en cours est très important et savoir comment manipuler une telle plante n'était pas sans risque. Il fallait aussi une bonne dose de courage pour faire ça en cachette et discrètement ... Les équipements surtout eux sont indispensables, mais Luke n'avait dis rien à ses élèves même s'il regardait de près cette épreuve ! Après tout c'était un vol, ça n'était pas très sympa, mais c'était amusant non ? Vil Professeur Blane ...
Voir le profil de l'utilisateur
Kinga Vince
the hogwart's gopnik™️
the hogwart's gopnik™️
avatar
Messages : 119
Points : 233
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Mar 13 Fév - 23:32

ft. Taylor
how to play with fire in the middle of the jungle
Aujourd'hui, je suis déter.
Déter genre déterminée, par déterrée. Et d'un pied sûr, martelant à intervalle régulière le sol, j'avance à toute vitesse sur ma planche de skate, traversant les couloirs à toute blinde, insaisissable. Aujourd'hui, c'était jour de repos. Ce qui signifiait, une journée entière, du lever (10H30) au coucher (2h) pour faire de la merde. Et là, maintenant, tout de suite, j'étais en route pour une aventure hors norme, un truc dément, et particulièrement dangereux. Un truc qu'on rajoutera à la liste de mes méfaits incroyables, qu'on oubliera presqu'aussitôt, et que la postérité ne transmettra pas dans mon monde à moi. Dans ce monde où, si je racontais une seule journée dans cette école, j'irais direct à l'asile, sans possibilité de sortie.
Et pour une mission de ce genre, j'avais besoin de style et de confort à la fois, de passer inaperçue et d'être inoubliable en même temps. Salopette XXL en jeans avec grande poche ventrale, chaussettes de skateurs en flammes et baskets à la pointe, pour rester souple sur les appuis, assorties à mon gros sweat à capuche, rabattue sur une casquette ornée de flamme elle aussi. Assortir les flammes, c'est la base. Et dans le dos un sac tout autant on fire. Les jours sans uniformes, on sort le grand jeu.

Mais on reste flex, parce qu'aujourd'hui, j'ai une mission à accomplir, et c'est pas quelque chose de facile facile. C'est même ultra dur. Et d'après le bouquin que j'ai feuilleté (bon j'avoue, j'ai arraché la page qui m'intéressait, et elle est toujours dans ma poche ventrale),
je risque même de mourir. Même pas peur. J'ai tout un matos de presque pro dans mon sac.
On est pas là pour faire de la merde.

Et toujours à roulettes, je sors du bahut, me lançant dans les vieilles marches pourries de l'extérieur. Mais les sentiers en terre, c'est pas top pour rouler, et bien vite, je glisse ma planche sous le bras. Et je m'allume une clope, que je fume avec toute la force de mes poumons, bouffée par une poussée d'adrénaline.
Jvais faire une grosse connerie, et ça m'excite. Ça me rend ouf. Ça me rappelle tout ce que j'ai pu faire quand j'étais encore libre, loin de tout ce bordel de baguettes qui font des sorts,
des chaudrons qui grincent et un vieux château croulant.

Et je vois mon objectif à l'horizon. La serre numéro 3, le royaume du danger botanique.
J'ai toujours eu envie de m'y promener toute seule. Holaa danger de mort je sais. Mais vous croyez quoi ? J'adore la botanique, mes ami.e.s m'appelaient la main verte, c'est pas pour rien. J'ai jamais été aussi attentive de ma vie que dans ce cours là. Parce que je suis persuadée que dans tout ce bordel de plantes magiques et tout... Certaines doivent faire phaser à mort.

J'allais pousser la porte, sans aucune hésitation. Sauf que... évidemment, elle était verrouillée. la bonne blague. J'extirpais de ma poche ventrale un petit tournevis, emprunté dans les affaires de la fille avec un bras robot de mon dortoir, Taylor machin. Ça allait prendre plus de temps, mais je viendrais à bout de cette porte.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Hawkins
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 81
Points : 192
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Mer 14 Fév - 16:30


Taylor faisait des tours de piste à vitesse modérée, la respiration profonde et la foulée régulière. Il y avait toujours moins de monde sur les terrains d'athlétisme le soir, les sportifs préférant souvent la matinée pour leur mise en forme. À la fin de son tour, elle se laissa tomber au sol se lança dans une série de pompes avant de se redresser et se remettre à courir.
Un esprit sain dans un corps sain lui avait-on toujours répété et Taylor mettait un point d'honneur à suivre cette maxime à la lettre. Une alimentation équilibrée pour l'apport en fibres et vitamines, et une activité physique régulière pour brûler les graisses et libérer l'endorphine essentiel au bien-être mental. On lui avait dit un jour que les gens sportifs vivaient plus longtemps et Taylor comptait saisir toutes les parcelles de vie à sa portée. Mais plus encore, la sensation des muscles parfaitement huilés roulant sous la peau était un plaisir dont elle ne se lassait pas. Savoir qu'elle avait la complète maîtrise de son corps ne cessait jamais de la remplir de satisfaction et de fierté. Comme pour se le prouver à elle-même, Taylor entreprit d’exécuter l'enchaînement de gymnastique qui lui avait valu sa deuxième couronne de Miss Sorcière Texas.
Saut de chat, roulade arrière arrivée jambes tendues, saut carpé, tout se passa à merveille jusqu'à ce qu'elle veuille exécuter une rondade et qu'un grincement inquiétant ne torde sa prothèse. Perdant l'équilibre, au lieu de se projeter en l'air pour un saut de l'ange comme elle était censée le faire, Taylor se retrouva étalée au sol dans la poussière.
Foutu bras. Une vis s'était desserrée et elle n'arrivait pas à remettre la main sur son tournevis. Il allait vraiment falloir qu'elle se mette à sa recherche.
Se redressant sur ses deux jambes, de la terre mêlée à ses cheveux et collée à ses membres par la sueur, elle décida qu'elle avait fait assez de sport pour ce soir et entreprit de s'étirer. Attrapant son gilet de jogging dans la poche duquel elle avait glissé sa bouteille d'eau et sa baguette, elle prit la direction des bâtiments. De part son rang de capitaine elle avait accès à la salle de bain des préfets et comptait bien en profiter avant de se mettre au lit.
Engloutissant le contenu de sa bouteille d'eau – une bonne hydratation est aussi importante qu'une bonne alimentation ! – c'est du coin de l’œil qu'elle entraperçut l'ombre suspecte. Accroupie devant la porte d'une des serres, à trifouiller dans l'obscurité uniquement éclairée par la braise d'une cigarette. Taylor aimait laisser le bénéfice du doute aux gens surpris dans ses situations louches, mais il n'y avait pas de doute dans cette situation-la. On était en train de commettre une infraction. Et Taylor ne pouvait tout bonnement pas le laisser arriver sous ses yeux.
D'un pas décidé, elle s'avança en direction du criminel et se campa derrière lui, les poings fermement plantés sur ses hanches.
    - Hm HM.
Son toussotement exagéré suffit à attirer l'attention du malfrat. Taylor reconnut le visage d'une fille de sa maison dont elle ignorait le nom. Elle se fit la note mentale de rajouter à son sermon à venir les risques qu'elle faisait courir à sa maison et la perte de points qui planait au dessus de leurs têtes à cause de son action, quand son regard glissa plus bas et reconnut autre chose.
    - On ne t'a jamais appris qu'on ne prenait pas les affaires des gens sans le leur demander ?
Elle tendit la main pour récupérer son tournevis qu'elle avait naïvement cru égaré.
    - Et ne on t'a jamais dis non plus que l'intrusion par effraction est crime ?

Voir le profil de l'utilisateur
Kinga Vince
the hogwart's gopnik™️
the hogwart's gopnik™️
avatar
Messages : 119
Points : 233
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Sam 24 Fév - 14:03

ft. Taylor
how to play with fire in the middle of the jungle
Comme dans les dessins animés, j'avais sorti un bout de langue, en coin, avec les sourcils froncés. Cette mission me plaisait bien, et j'allais la réussir. Et tournant, traficotant, je bidouillais comme je pouvais la serrure. Non, je n'avais pas une grande expérience dans le crochetage, plus léger, discret, adroit. Moi j'étais pour le sabotage lourdingue, cette marque de fabrique gravée à la provoc'.
De temps à autre, je jetais de rapides coups d'oeil dans mon dos, histoire de surveiller mes arrières.
Qui sait, la prof et son gros lézard dangereux pourraient se ramener, et je ne garantis pas ma survie à partir de ce moment là. C'est pour ça aussi qu'il fallait vraiment que je passe à la vitesse supérieure.
Parce que pas vue pas prise.
Sauf que j'entendais le crissement du sentier sous les pas déterminés d'un perturbateur. D'une perturbatrice. La voix qui tranche, qui se veut menaçante. J'ai envie d'éclater de rire, mais elle a une baguette magique dans la poche, alors on va la jouer tranquille.

« Ha ! Salut Taylor, tu tombes bien, mais attends cinq secondes je suis en plein travail là. »

Je lâchais, narquoise, en tapant deux fois dans la main qu'elle me tendait, comme on check un vieil ami. Puis je me re-concentrais sur mon travail. Et clac ! Le clac salvateur et irréversible. Quand t'as réussi ton sale coup, et que tout le monde finira par le savoir. Et je retenais un petit ricanement sordide, celui là je le réservais pour quand je poserais les tentacules qui piquent au milieu de la salle commune (après les avoir dépourvu de leurs graines bien évidemment, parce que j'ai lu quelque part que ça se revendait).
La porte grinçait, et je me faufilais à l'intérieur. Enfin pas toute seule. En fait, j'attrapais Taylor en passant mon bras autour de son épaule, et la poussait avec moi, un petit sourire en coin.

« Mais non regarde miss monde, la porte est ouverte, on ne fait que visiter. Puis maintenant que t'es dedans, c'est forcément légal, tu ferais pas un truc interdit toi non ? »


Je disais en la lâchant et rangeant son tournevis dans ma poche ventrale. Si elle me casse trop les pieds, je lui rends pas. Mais un instant, je me taisais. Juste pour admirer le paradis verdoyant, avec des touches de toutes les couleurs ici et là. Y a que les jolies choses qui sont interdites dans ce monde. Et même l'odeur, l'odeur des fleurs, des arbres, du terreau, et le bruit de l'eau qui coule, du bruissement des feuilles, de la brise contre les parois de la serre. C'est doux, apaisant. Ça doit être un trip d'écouter une musique douce, un pétard entre les lèvres, au beau milieu de tout ça. Je reviendrais.

« Regarde comme c'est beau princesse, comme c'est agréable d'être ici ! »

Je reprenais, pour essayer de convaincre la blonde, avec une moue pincée. Une casse pied de service, ptêtre même encore pire qu'Ollivander. À la différence que l'amerloque ne cherchait pas à devenir mon amie.

« Ecoute blondinette, Blane m'a promis des points en plus pour la maison si je mène à bien ma mission, alors soit tu pars et tu te tais, sinon tu nous fais perdre des points, soit tu restes et tu m'aides, pigé ? »

En vrai, je m'en contrecarre des points. Moi, c'est l'exploit gravé dans le marbre, le profit que je tirerais de ces graines, l'adrénaline de faire une connerie monumentale et dangereuse.
Et je lui faisais un clin d'oeil, en tapotant ma poche ventrale, parce qu'elle avait bien vu que son tournevis y était rangé. Puis je lui tournais le dos, cherchant déjà des yeux l'objet de mon délit.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Hawkins
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 81
Points : 192
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Mer 28 Fév - 17:52

La truande ne fit que la héler d'un ton goguenard avant de taper dans sa main de cette façon étrange qu'avaient les moldus de se saluer. Nassim avait tenté de lui expliquer les rudiments de cette coutume et ça l'avait amusée sur le moment, mais la situation actuelle était différente. Elle avait l'air de la connaître et Taylor, prise au dépourvu, ne savait pas trop si elle devait s'en enorgueillir ou s'en inquiéter. Mais elle n'eut pas le temps de pousser plus loin sa réflexion, la criminelle en herbe retournant déjà à son crochetage avec son tournevis comme outil principal. Le verrou céda et soudainement Taylor fut tirée à l'intérieur, un bras étranger autour de ses épaules.
    - Mais non regarde miss monde, la porte est ouverte, on ne fait que visiter. Puis maintenant que t'es dedans, c'est forcément légal, tu ferais pas un truc interdit toi non ?
    - En effet
    , répondit-elle froidement.
Elle regarda la brune s'éloigner, son tournevis toujours en sa possession.
    - Je suppose qu'à tes yeux respecter la loi est ennuyeux et une chose que seuls font les gens tout aussi ennuyeux, mais elle est là pour une raison. Taylor croisa les bras, les épaules carrées, parfaite incarnation de la donneuse de leçon. Cette serre est dangereuse et en t'aventurant à l'intérieur sans autorisation tu t'exposes aussi bien toi que les autres à des risques inconsidérés. Tu sais que la professeure France y garde toutes ses plantes agressives, qu'est-ce que tu comptais faire si tu étais blessée ? Si l'une d'elles s'échappaient ?
Elle sentait une vague colère monter dans sa poitrine. Pas la colère brûlante que l'on éprouve quand on nous fait du tort, plutôt quelque chose de diffus né de l'agacement et de l'inquiétude. Personne n'était au dessus de la loi et cela demandait une grande dose arrogance et d'inconscience pour croire autrement.
Taylor suivit la criminelle du regard, plantée au milieu de la flore luxuriante occupée à en observer la beauté, et elle lui sembla soudainement bien jeune – même pour elle. À se comporter comme s'il n'y avait pas de conséquences à ses actions. Comme s'il n'y avait pas de lendemain. Kinga. Elle retrouva son identité avec toute la brusquerie de leur première rencontre, se souvenant de cette moldue plus jeune d'elle de quelques années et au caractère provocateur. Sa tirade sur les points et le professeur Blane la sortit de ses pensées.
Elle avait entendu parler de ces listes de défis qui circulaient dans les différentes maisons et n'y avait jeté qu'un coup d'œil curieux, se disant qu'elle se pencherait dessus lorsqu'elle aurait plus de temps. Taylor n'éprouvait que réprobation pour un professeur qui incitait ses élèves à commettre des infractions et mettre en péril leur santé et elle le montra d'un pli courroucé de sa bouche. Il y avait une différence entre profiter de sa jeunesse et risquer sa vie. Ressassant la liste de missions placardée dans la salle commune des Gryffondors, elle comprit laquelle elles étaient en train d'accomplir et pâlit. Elle emboîta le pas à Kinga, se plantant à nouveau devant elle pour lui barrer la route ; si elle pensait la faire chanter avec quelques points et un tournevis elle se trompait lourdement.
    - Est-ce que tu as écouté un seul mot de ce que j'ai dit ? On s'en fiche des points, on est pas en sécurité ici. Une Tentacula Vénéneuse, sérieusement ? Est-ce que tu as au moins l'équipement nécessaire pour t'en approcher ? Et comment tu comptes t'y prendre sans magie ?
Il n'y avait pas de condescendance dans ses propos, seulement du pragmatisme. Plus d'un sorcier était mort, empoisonné ou étranglé par cette plante. Des sorciers diplômés et expérimentés, alors qu'est-ce que deux étudiantes – dont une moldue – allaient pouvoir faire pour se l'approprier ?
Un bruissement dans la végétation fit courir un frisson le long de la nuque de Taylor et elle se retourna aussitôt, baguette brandit dans sa main gauche, bras droit étendu devant Kinga en un geste protecteur. Elles s'étaient plus enfoncées dans la serre qu'elle ne le pensait et la porte n'était nulle part en vue désormais. Mais s'étaient-elles vraiment tant avancées que cela ? Les plantes magiques avaient cette fâcheuse manie de ne pas rester immobiles dans leurs pots comme leurs cousines inoffensives et Taylor sentit son inquiétude se démultiplier.
    - C'était une mauvaise idée de venir ici. Laisse tomber la tentacule Kinga, il y a plus important dans la vie qu'un peu de gloire.
Comme rester en vie, par exemple.
Voir le profil de l'utilisateur
Kinga Vince
the hogwart's gopnik™️
the hogwart's gopnik™️
avatar
Messages : 119
Points : 233
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Dim 18 Mar - 16:15

ft. Taylor
how to play with fire in the middle of the jungle
Et Taylor n’avait de cesse d’ouvrir sa grande bouche d’américaine, avec son accent bizarre et ses tournures de phrases prétentieuses. À l’entendre, je trouvais sa vie terriblement chiante. Est ce qu’elle s’était déjà amusée dans sa vie ? Ou ça aussi c’était interdit ?
Oh que je détestait ce genre de personne, qui parce que la vie leur avait toujours trouvé des solutions, se permettaient de s’exprimer sur les choix des autres. Levant les yeux au ciel, je farfouillais dans ma poche ventrale une nouvelle fois, et sortait de là une paire de gants épais, soigneusement empruntés pendant le dernier cours de botanique. Je pouvais bien me le permettre, vu toute l’attention que je portais aux leçons de France. La petite prof au caractère de tempête. Non, j’insiste, j’ai toujours eu la main verte, si vous voyez ce que je veux dire, alors forcément, rencontrer des passionnés de jardinage, c’est pas tout les jours hein. Et surtout, surtout quand ils nous expliquent (ou au moins, nous indiquent gracieusement des bouquins) comment manipuler leurs petits bébés.
S’attaquer à une tentacula, c’est garder de la distance, tout en provoquant le monstre. C’est sûr que si Taylor restait avec moi, j’avais un avantage supplémentaire. Mais j’avais commencé cette mission seule, et je la finirais certainement seule.

« Est ce que tu as au moins l’équipement nécessaire pour t’en approcher ? Et comment tu comptes t’y prendre sans magie ? »

J’ignorais ses questions, continuant d’avancer à travers la végétation, qui semblait bouger autour de nous. Mais dès qu’on tournait les yeux vers un point précis, tout s’immobilisait. Un peu comme dans un début de film d’horreur. Et d’ailleurs, dans les films d’horreurs, il y a toujours ce personnage un peu flippé qui dit aux autres que c’était une mauvaise idée de venir ici. Généralement, c’est celui qui meurt en premier, et tout le monde sait qu’au moment de passer l’arme à gauche, il se dit qu’il avait bien raison, et qu’il n’aurait pas du s’embarquer dans cette aventure.

« C’était une mauvaise idée de venir ici. Laisse tomber la tentacule Kinga, il y a plus important dans la vie qu’un peu de gloire. »

Je fis un demi tour complet sur moi même, le doigt sur la bouche. Je lui faisais signe de tendre l’oreille, en fronçant les sourcils, me concentrant à moitié. Puis j’éclatais de rire.

« T’entends ? La musique flippante a pas encore démarrée, tout va bien. Non, quand tu entends la musique flippante, tu dégages. Après tout, ce sont les lâches qui dégagent en premier. Je suis déçue de voir que tu as aussi peu de courage Hawkins, tu veux faire présidente des nullos avec aussi peu de bravoure ? J’aime pas cette école, mais on m’avait envoyé du lourd en me décrivant les gryffondors, t’as peut être pas les épaules hein, c’est pas grave. »

Je lâchais narquoise. Puis je m’agenouillais et posais mon sac à dos devant moi. J’en sortais mon couteau au manche gravé, cadeau d’un de mes cousins tchèque, ainsi qu’une matraque téléscopique, cadeau d’une copine de Londres, avant mon départ. Puis je me redressais, sac de nouveau bien en place dans mon dos. Je coinçais la lame du couteau entre mes dents. C’est stupide certes, mais dans ma tête, ça rend tout de suite très très badass. Et au moins, ça me libérait une main pour farfouiller dans ma poche ventrale. Et fièrement, je tendais une feuille de papier un peu abîmée, arrachée d’un bouquin de botanique à la bibliothèque.

« Tiens, au cas où t’as pas assez potassé. Moi je connais bien mon sujet, t’inquiètes. »

Ajoutais je avant de repartir à la recherche de la tentacula. La dernière fois que j’avais assisté à un cours dans cette serre, il me semblait l’avoir vu, mais France l’avait mise à l’écart pour éviter des accidents pendant qu’on travaillait. Donc techniquement, elle devrait toujours être vers le fond, avec les armoires à bordel. Taylor avait sa baguette dans la main, comme un cow boy prêt à tirer, elle était rigolote.
Et finalement, on arrivait au niveau du boss final. La plante avait du sentir notre présence, puisque déjà, elle étendait ses tentacules vers nous, avec une grâce ensorcelante. D’instinct, je reculais d’un pas, maintenant avec précaution la distance entre le danger imminent et moi même. Avec ma main droite, je dégainais ma matraque télescopique, et dans la gauche je serrais plus fermement le couteau. Maintenant, il allait falloir faire preuve de souplesse et d’agilité, et ce n’était pas une mince affaire.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Hawkins
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 81
Points : 192
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Mer 21 Mar - 23:39

Kinga la dépassa sans un regard avant de se retourner soudainement, le doigt collé à ses lèvres pâles. Taylor retint sa respiration par réflexe, les sens aux aguets, mais elle ne perçut qu'un éclat de rire. Elle n'eut pas besoin de se demander à qui il appartenait, la réponse se trouvait en face d'elle sous la forme d'une Kinga hilare.
Ses propos se voulaient moqueurs et incisifs mais Taylor ne pouvait que se concentrer sur l'impatience qu'elle sentait croître au fond de ses entrailles. Plus sa bouche formaient de mots soit disant insultants et plus elle rapetissait à ses yeux, au point de n'être réduite qu'à une gamine tellement occupée à cracher son mépris qu'elle ne réalisait pas qu'elle s'en mettait sur les chaussures.
Si elle avait voulu la faire sortir de ses gonds Kinga n'avait pas choisi la bonne méthode. Il y avait bien longtemps que Taylor avait arrêté de prêter de l'intérêt aux provocations des plus bruyants, ceux-là même qui ne criaient que pour le plaisir de s'entendre. Sa confiance l'avait élevée au-dessus de ces joutes verbales qui, à une époque, l'aurait faite réagir au quart de tour et qu'elle considérait bien ridicules aujourd'hui.
    - J’aime pas cette école, mais on m’avait envoyé du lourd en me décrivant les gryffondors, t’as peut être pas les épaules hein, c’est pas grave.
Gryffondor, sa maison. Un nouvel adjectif qu'on avait ajouté à son curriculum au début de cette année scolaire, un adjectif qui lui avait valu l'approbation de certains et le rejet immédiat d'autres. On lui avait expliqué l'histoire des rouges et ors, les valeurs qu'ils étaient censés incarner et représenter. Taylor avait trouvé tout cela fort mignon, avec en plus le petit côté excitant des nouveaux départs, tout en sachant au fond d'elle-même qu'elle n'en serait jamais vraiment une, de gryffondor.
Taylor était Puckwoodgenie avant d'être autre chose, car Taylor tenait aux gens plus qu'elle ne tenait à l'honneur ou à la gloire. Elle se fichait d'enfreindre le règlement pour marquer les mémoires tout comme elle se fichait de l'enfreindre pour sauver des vies. Elle savait quelles conséquences auraient ses gestes et voyaient les dangers qu'elle encourait avec clarté. Contrairement à Kinga. Aveuglée par l'adrénaline et la promesse d'exploits éternels, qui préférait survivre dans des chansons que vivre jusqu'au lendemain.
    - Tu confonds courage et inconscience je crois.
Car le courageux comprend le danger et a la peur comme compagne, là où l’inconscient ne fait qu'avancer sans réfléchir en se répétant qu'il est brave. Comme Kinga en cet instant, qui continuait de s'enfoncer dans la jungle de la serre sans même une oreille pour ses conseils.
Taylor la regarda s'accroupir, se crispa un instant en la voyant sortir ses armes dérisoires, avant de resserrer sa prise sur la baguette toujours dans sa main. Elle hésita, juste un instant, à lui donner ce qu'elle voulait. À tourner les talons et prendre la direction de la porte, continuer tout droit jusqu'à l'école, monter les marches des sept étages puis traverser la salle commune des lions et s'enfoncer avec un soupir dans le confort de sa chambre. Elle songea aussi à partir en courant, trouver le professeur le plus proche et le ramener sur les lieux du crime afin qu'il puisse empêcher le drame qu'elle ne doutait pas aller se produire. Mais Taylor était Taylor. Et surtout, elle n'aurait jamais le temps. Puis Kinga lui jeta un morceau de papier au visage, la coupant de ses pensées.
Elle ne savait pas si elle était plus indignée par le fait qu'elle avait arraché une page d'un livre ou qu'elle la croit incapable, elle, fille de fermiers et ayant travaillé la terre une partie de sa vie, de s'occuper d'une plante. Alors quand la plus jeune reprit son avancée elle la suivit d'un pas résolu, bien décidée à lui sauver la peau même si c'était contre son gré.
Ce n'était pas la première fois que Taylor voyait une Tentacula vénéneuse, il était déjà arrivé que l'une d'elle pousse dans leurs champs et qu'ils doivent s'en débarrasser. Si la plante était encore petite ses parents s'en chargeaient seuls, s'assurant de garder leurs enfants à distance, mais dans de rares cas ils avaient dû demander de l'aide à de la famille ou des amis. Taylor se sentit pâlir en voyant la taille de celle que madame France avait l'audace de vouloir garder dans un pot comme une vulgaire plante d'intérieure.
La Tentacula était éveillée et agitait ses lianes d'un air menaçant qu'elle jugea plus que convainquant. Taylor vit Kinga hésiter et se prit à espérer qu'elle abandonne sa folle entreprise – autant rêver. Alors que la brune réfléchissait à un angle d'attaque un drôle de soubresaut agita la plante et avant qu'elles comprennent de quoi il s'agissait un projectile passa au-dessus de leurs têtes et disparut dans la végétation.
    - Kinga ! Attention !
Taylor attrapa sa compagne par la capuche, la tirant vers elle sans réfléchir. À peine avait-elle terminé de prononcer le mot protego qu'un deuxième projectile rebondissait sur leur bouclier, suivi d'un troisième et d'un quatrième.
    - Super ton plan, vraiment ! Approcher une plante qui peut attaquer à distance avec une matraque et un couteau ! C'est quoi la suite du programme, tu essayes de faire du contorsionnisme pour esquiver ses lianes ? Génial, super génial !
L'inquiétude la rendait sarcastique, si bien qu'elle ne réalisa pas qu'elle avait crié plus fort qu'elle ne l'avait voulu. Plus fort qu'elle ne l'aurait dû peut être bien.
Voir le profil de l'utilisateur
Kinga Vince
the hogwart's gopnik™️
the hogwart's gopnik™️
avatar
Messages : 119
Points : 233
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Jeu 5 Avr - 12:41

ft. Taylor
how to play with fire in the middle of the jungle
Le plan était très simple. Super simple même. J'allais attendre qu'une liane se tende vers moi, pour que je l'enroule autour de la matraque, la bloque et coupe. Un jeu d'enfant. J'avais bien réfléchi à ce plan, et je ne pouvais que procéder comme ça. Et j'étais sur le point de réussir mon plan diabolique quand j'ai senti tout d'un coup qu'on me tirait en arrière. Manquant une inspiration, le tissu de mon pull m'étranglant à moitié, je me heurtais assez brutalement contre Taylor, qui déployait un bouclier avec sa baguette, sur lequel rebondissaient plusieurs projectiles. Ça aussi, ça pouvait être intéressant à ramener à Blane, une fois que l'autre dinde aurait cessé de m'étrangler et de me... sermonner.

Super ton plan, vraiment ! Approcher une plante qui peut attaquer à distance avec une matraque et un couteau ! C'est quoi la suite du programme, tu essayes de faire du contorsionnisme pour esquiver ses lianes ? Génial, super génial !

Jcrois que j'ai vu rouge à ce moment là, parce que ça devait bien faire un bail que quelqu'un m'avait parlé comme ça. Elle se prenait pour qui celle là ? Wonder woman ? Bah elle avait rien à faire avec Indiana Jones, j'hallucine.

MAIS ÇA VA PAS LA TÊTE ? Je t'ai jamais demandé d'aide espèce d'idiote, et me parle pas comme ça ok, t'es pas ma mère ou quoi que ce soit non mais c'est dingue ça.

D'un coup de coude brutal, je lui faisais lâcher prise. Je n'avais pas besoin de la magie pour me protéger, surtout que cette stupide plante venait d'arrêter de balancer des trucs. C'était le moment où jamais. Je contournais le bouclier de Taylor et courrais en direction de la plante, sans faire réellement attention à la distance de sécurité. Une liane vint me fouetter la joue avec force, et je retenais un cri de douleur en mordant ma lèvre. Je reculais de quelques pas quand même, mais j'étais déjà dans le feu de l'action. C'était maintenant ou jamais. J'avais lâché ma matraque lorsque la plante m'avait attaquée, il ne me restait plus que mon couteau, et une tentacule qui fusait à toute vitesse dans ma direction. Et je hurlais. D'abord de peur, et puis comme une guerrière qui part affronter la mort, pour se donner du courage, encore un peu plus d'adrénaline. J'attrapais la tentacula de ma main libre, serrant de toutes mes forces, sentant quelques épines à travers mes gants épais, elles n'allaient pas tarder à les transpercer. Et je plantais le couteau dans la plante, c'est allé très vite, mais dans ma tête tout se passait au ralenti. Une autre liane m'attaqua, fouettant mon bras alors que j'avais bientôt fini de taillader la plante. J'avais mal bordel, mais je ne pouvais pas reculer, c'était impossible maintenant. Et quand enfin, j'arrivais à couper ce petit bout de tentacula, la plante s'ébranla, de douleur certainement, et les représailles ne tardèrent pas. À nouveau, une série de projectiles s'échappa des entrailles du monstre végétal, et je reculais aussi vite que possible, protégeant d'instinct mon visage.

Mais je n'avais pas bougé assez vite, puisque l'un d'entre eux atteignait mon épaule avec force, et le suivant frôla ma cuisse. Je glissais, tombant hors de portée des lignes mais encore dans le champ de tir de la plante. Taylor était encore à l'abri derrière son bouclier. Nos yeux se croisaient, mais je ne voulais pas qu'elle voit un appel au secours. Il était hors de question de compter sur une sorcière, une américaine blonde en plus, je ne pouvais pas me débrouiller autrement que par moi même.
Et j'avais mal bordel, un autre projectile m'avait frôlée. À croire que ramassée par terre comme ça, j'étais hors de portée de la machine à tuer. À gauche, il y avait des pots vides, pas gigantesques mais peut être assez grands pour me protéger un peu. Grognant de douleur, je rampais, puis me levait au plus vite, pour glisser et tomber derrière. Au passage, je prenais un nouveau projectile dans le dos, et lâchais un hurlement de douleur. Je n'allais pas réussir à sortir de cet endroit toute seule, c'était certain. Mais j'avais la tentacula, que je regardais, précieusement serrée dans ma main. Je l'ai.

Et je sens ma tête qui tourne un peu, beaucoup, et la douleur qui se diffuse dans tout mon corps. J'étais à l'abri des projectiles, je pouvais bien prendre une pause, cinq petites minutes......

 
Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite France
Gagnante du prix de la plus grosse courge
Gagnante du prix de la plus grosse courge
avatar
Messages : 517
Points : 438
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Jeu 5 Avr - 14:40




Fin de soirée, tu devrais être tranquillement installée dans ta mezzanine Marguerite. Et pourtant tu es toujours à ton bureau, toujours habillée en botaniste, toujours couverte de terre. Calmement, accompagnée de thé et de ta Catherine adorée, tu distilles de la dictame pour en faire de l'essence. Le processus est long, mais il est très important d'effectuer toutes les étapes avec précision pour que les capacités régénératrices de la plante soient les plus efficaces possibles. Tu aurais du le faire avec les élèves de médicomagie la semaine dernière mais les mandragores avaient poussé plus vite que prévu et tu avais du leur demander de l'aide pour les mettre en terre dans un coin de la serre numéro trois. Mais ce n'est pas grave, s'ils suivent la recette dans leur livre de botanique, il n'y aucune raison qu'il n'y arrive pas. Tu devrais faire ça tient, leur demander de t'en préparer et noter leur résultat. Oui, tu leur donnera ce devoir demain.

Dans la serre numéro deux, il n'y a pas un bruit. Du moins, pas un bruit inhabituel. Les plantes qui ondulent, les reptiles qui se déplacent, les insectes qui s'envolent. Tout ça n'est qu'un bruit de fond bien agréable, comparé aux hordes d'élèves qui mettent les pieds ici tous les jours. Éclairée à la lueur des bougies, tu procèdes méthodiquement, concentrée. Tu relèves cependant la tête quand tu croies entendre des voix. Derrière, dehors, mais pas si loin que ça. Tu fronces les sourcils et restes immobile quelques instants, à l'écoute. Oui oui, ce sont bien des voix. Tu te lèves. Si des élèves se promènent ici, ils vont t'entendre. Utilisant la porte qui communique entre ta serre et celle qui renferme toutes les plantes dangereuses, tu déboules au milieu de grandes feuilles mouvantes. ▬ Qui est là? Je vous entends! Si la porte est fermée après les cours c'est pas pour rien!! Tu n'attends pas la réponse de qui que ce soit avant de tendre ta baguette vers le plafond et d'allumer les lumières, te dirigeant à grandes enjambées vers ce qui te semble être la source des voix.

Tu découvres alors devant toi une Taylor et son bouclier magique, une Tentacula Vénéneuse très agitée et remarque une paire de pieds dépasser derrière un pot qui abrite un de tes petits Saules Cogneurs. Si tu étais jusque là légèrement énervée que des élèves entrent par effraction dans ta serre après la fin des cours, tu es maintenant dans une rage monstre et ne retiens pas l'ouragan qui naît dans ta gorge. ▬ MAIS QU'EST-CE QUE VOUS FAITES?! VOUS ÊTES INCONSCIENTS OU QUOI? VOUS PENSEZ QUE C'EST UNE PROMENADE DANS LE PARC DE VENIR ICI TOUS SEULS?! Et toi là derrière l'arbre, lève-toi vite avant que le Saule ne se réveille et ne t’assomme! Tu lances un Immobilus à la plante vénéneuse sans attendre et contournes l'arbre pour retrouver l'élève à terre. Oh mon dieu! Tu souffles en français, alertée par ce que tu trouves. La fureur est immédiatement remplacée par l'inquiétude et tu observes le corps de Kinga gisant à tes pieds, à demi consciente. Tu te précipites sur elle. ▬ Elle t'a mordu? Tu vas bien? Tu poses bêtement ces questions alors que tu remarques déjà les différentes morsures de la plante sur sa peau. Oh non! Elle s'est même pris des projectiles. Ton cœur s'accélère mais tu gardes ton calme. Baguette toujours en main, tu lèves le bras et d'un geste tu envoies ton patronus avertir Yaroslav sur le champ. Et bouge toi le cul par pitié. Le serpent argenté s’éclipse aussi vite qu'il apparaît, laissant une trainée argentée derrière lui. Sans détacher ton regard de la moldue, tu t'adresses à la préfète. ▬ Taylor, va tout de suite chercher le professeur Blane. Et si tu croises l'infirmier en chemin dis-lui de se dépêcher par tous les saints! Bon, ok, tu perds un peu ton calme. Mais elle a reçu une dose létale de venin et ce n'est qu'une moldue! Son métabolisme est plus faible, tu ne sais pas à quelle vitesse le poison la tuera, et tu n'as rien pour la soigner sous la main. Tu l'aides au moins à s'éloigner de la menace du Saule Cogneur, et la place en position assise pour lui retirer les épines de la plante.

night, rage, chock, panick, venomous tentacula






Voir le profil de l'utilisateur
Taylor Hawkins
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 81
Points : 192
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Ven 6 Avr - 20:21

Taylor venait très clairement de sauver la vie de Kinga, qui l'engueula pour tout remerciement. Ingrate.
Elle était sur le point de répliquer quand un coude s'enfonça dans ses côtes avec une force démesurée, la forçant à lâcher prise à la fois de la capuche et de sa baguette, avant de tomber au sol. Le souffle coupé, les oreilles sonnantes et la vue troublée par la douleur, Taylor eu du mal à suivre les péripéties de Kinga alors qu'elle affrontait une créature clairement plus haute qu'elle dans la chaîne alimentaire.
Elle voyait des points noirs danser devant ses yeux tandis que ses poumons abruptement vidés se retrouvaient incapables d'aspirer de l'air, coupés dans leurs tentatives par les hurlements des muscles de sa cage thoracique. Est-ce que Kinga avait voulu lui casser une côte à l'instant ? Si oui elle avait peut être bien réussi, Taylor souffrait trop pour vraiment mesurer l'étendue des dégâts.
Alors qu'elle retrouvait ses esprits, elle tendit une main pour agripper sa baguette dont le sort ne s'était pas évaporé et réussit à faire le point juste à temps pour voir sa camarade reculer un morceau de Tentacula en main. Elle voulut lui dire de courir, de fuir le plus loin possible, mais son corps abîmé ne lui répondit pas et c'est muette et impuissante qu'elle vit les projectiles venimeux s'enfoncer dans la peau de Kinga.
Elle glissa et leurs yeux, désormais à la même hauteur, se croisèrent. Même si elle savait que Kinga était sans doute trop fière pour cela, tout ce que Taylor arriva à voir dans son regard était de la terreur. Alors que la moldue rampait à l'abri Taylor tenta de se lever, pour se raccroupir aussitôt avec un grognement de souffrance, une main posée sur ses côtes endolories.
L'arrivée de madame France la prit totalement au dépourvu mais elle était déjà trop paniquée par l'état de Kinga pour s'inquiéter de cette menace supplémentaire. Au lieu de quoi elle finit par se lever en grimaçant et rejoindre cahin-caha la professeure de botanique auprès du corps immobile de sa camarade. Qu'elles se fassent renvoyer, elle n'en avait rien à faire, du moment que Kinga allait bien.
Le calme irréel de madame France alors qu'elle même sentait son cœur battre à cent à l'heure apaisa légèrement son angoisse, mais pas assez pour qu'elle ne remarque pas l'absence de réponse de la moldue.
Taylor sentit d'abord la panique resurgir, vite remplacée par la colère. Elle allait botter le cul à cette sale gosse jusqu'en enfer si elle lui claquait entre les doigts de la sorte. Elle organiserait elle-même une séance de spiritisme juste pour invoquer son fantôme et l'engueuler une dernière fois. Tout ça pour quoi, franchement ? Ce minable morceau de liane qui gigotait faiblement dans sa main ouverte ?
    - Taylor, va tout de suite chercher le professeur Blane. Et si tu croises l'infirmier en chemin dis-lui de se dépêcher par tous les saints !
A l'entente du nom de son directeur de maison, la fureur de Taylor changea de cible. Blane, voilà le responsable de ce bordel. Tout était de sa faute à lui.
Se penchant en avant, Taylor prit la main de Kinga dans la sienne alors qu'elle lui murmurait de façon peu discrète à l'oreille.
    - T'as pas intérêt à mourir, j'en ai pas encore terminé avec toi.
Puis elle se releva et partit au pas de course dans la direction approximative de la porte par laquelle elles étaient entrées, ignorant les muscles lancinants de ses côtes. Dans sa main de métal le morceau de Tentacula se débattit vaguement mais elle le serra un peu plus fort, comme pour le punir de ce qu'il avait fait à Kinga, puis elle le fourra dans la poche de son pantalon de jogging.
Alors qu'elle émergeait de la serre la douceur de l'air et la lumière du soleil couchant la laissèrent perplexe, avant qu'elle ne reparte en courant de plus belle. Elle percuta un ou deux élèves qui déambulaient nonchalamment dans les couloirs sans se douter du drame qui se réalisaient non-loin d'eux et ne s'arrêta même pas pour s'excuser, traçant comme une fusée jusqu'au bureau du professeur de vol. Pourvu qu'il soit là.
    - Professeur Blane ! s'exclama-t-elle en enfonçant la porte sans frapper. On a besoin de vous !
Ses reproches attendraient plus tard, quand Kinga irait mieux.
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Blane
Papa Ours
Papa Ours
avatar
Messages : 373
Points : 511
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga Sam 7 Avr - 2:28

Luke corrigeais quelques dernières copies d'un devoir qu'il avait donné à ses élèves de septième année quand Miss Hawkins fit irruption dans son bureau dans un grand vacarne. Alerte, il haussa les sourcils et compris aussitôt que quelque chose de grave c'était passé. Il lui demanda rapidement les faits et fut frappé d'horreur par l'imprudence et l’imbécillité de Miss Vince. Il alla rapidement fouiller dans sa malle et sorti de là un antidote aux poisons courants qu'il gardait sous la main au cas ou et un fiole d'essence de dictame. Il prit sa baguette et sorti de son bureau en courant, son élève sur ses traces. Il vit Yaroslav au détour d'un couloir et l'appela pendant sa course. Il arriva à la serre et s'approcha de Margie et de Miss Vince allongée au sol. Luke fit léviter la tentacula vénéneuse vers un endroit plus reculé à l'aide de sa baguette. Il s’agenouilla et prit un air grave et sérieux en observant ses blessures, il se pencha sur elle et lui administra les premiers soins d'urgence en lui faisant boire l'antidote aux poisons courant et en dé-bouchonnant l'essence de dictame. Tout était précipité mais fait de manière méthodique, Luke s'en voulait d'avoir accordé ce défi difficile à une demoiselle qui ne semblait pas avoir compris les dangers auxquels elle s'exposait et les instructions et conseils de sécurité qu'il lui avait indiqué avant de se lancer. Il versa des gouttes d'essence de dictame sur ses plais qui, fumantes désormais, se résorbaient à l’œil nu jusqu'à devenir un mauvais souvenir puisqu'elles n'étaient que superficielles. Yaroslav fit apparition quelques secondes après et Luke se chargea de prendre Miss Vince dans ses bras et de la confier à son collègue qui s'en alla rapidement à l'infirmerie. Luke se tourna et alla examiner les blessures de Miss Hawkins, il soupira "Je peux imaginer comment ceci s'est passé, je vais vous accompagner à l'infirmerie Miss Hawkins et j'aurais une petite discussion avec Miss Vince plus tard." Il se tourna vers Margie et lui dit "Je suis navré pour toute cette pagaille Marguerite, je m'arrangerais pour tout remettre en place à mon retour c'est promis." Il s'approcha d'elle et l'aida à sortir de la serre.

ps : j'ai écris ce rp alors que je suis complet bourré ayez pitié
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga

DÉFI - Un vol empoisonné. Feat Taylor & Kinga
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (M) Shane Carlson Feat. Taylor Kinney
» [Taylor Bradford, Barbara] A force d'aimer
» Portrait de Taylor Swift
» Platoon :Chris taylor
» TAYLOR CALDWELL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp :: le chateau de poudlard :: Terrains sportifs :: Serres et jardins botaniques-
Sauter vers: