❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe

Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 461
Points : 995
En couple avec : Olympe Errol.
❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Sam 24 Fév - 14:08


we need each other and we know it


Cela faisait un moment que tu n’avais pas eu une vrai discussion avec elle.
Il était vrai qu’elle te manquait certainement. Sa chevelure broussailleuse et son air de furie qui te juge avec désapprobation. Ses aigus qui montent quand elle hurle ton prénom.
Vous vous étiez plutôt disputé quant à la nuit de pleine lune de décembre avec Romeo. En voyant les SMS de rage que tu avais reçu seulement au matin, tu avais du aller rendre des comptes.
A l’infirmier déjà, mais également à Olympe qui t’attendait en tapant du pied.

Cette nuit t’ayant provoqué assez de frayeurs, tu n’étais pas d’humeur à te prendre la tête. Et avec vos caractères de merde, ça ne pouvait qu’exploser.
Une tempête, bêta contre alpha. Et Croyance qui tourne la tête. ça ne t’étonne même pas.

Le reste du mois de décembre, avec les vacances qui vous éloignaient encore plus, tu n’avais pas pu lui reparler. Tu n’avais pas vraiment eu envie de la recroiser. Pourquoi vous ne pouviez pas vous entendre ? ça te rendait fou en réalité, ça te faisait péter des cables. Vous aviez affronté la mort ensemble. Vous aviez vécu le pire ensemble. Alors pourquoi n’aviez-vous pas le droit d’être désormais apaisé ?

8 janvier 2028.
Cadavre ambulant qui erre dans les couloirs à la recherche de la chef de meute.
Olympe, ou es-tu ? Je sais que tu as besoin de moi.
Croyance disparu, et Olympe avec. Croyance réapparu, croisement de regard dans l’infirmerie. Elle était là, oui elle était enfin là.
Mais tu voulais la laisser profiter du retour de son ami, tu ne voulais pas l’ennuyer.

Respiration saccadée, coeurs apaisés… Tu voulais la voir. Le loup en toi te hurle de la chercher, mais surtout de la trouver. Les sens aux aguets tu la traces à l’odeur.
Bordel, t’étais capable de faire ça toi ?

« ERROL ! »

Couloir du cinquième étage. Tu la vois errer d’une façon presque plus dramatique que la tienne. Tu cours jusqu’à elle, voulant user de l’effet de surprise pour ne pas qu’elle s’enfuit. Tu la chopes par le bras et l’entraine à travers la première porte à ta portée. Tu vous enfermes dans un placard à balai. Essoufflé et même pas préparé, tu la fais reculer contre le mur, entre deux serpillère, de tes deux mains plaquées de part en part de sa tête.

« Je.. tu vas bien ?! »

Oui, t’étais peut-être un connard mais tu t’inquiétais pour elle.
Agacé sous tes traits désespérés, tu lui prends les épaules pour la secouer.

« T’étais introuvable pendant deux jours, je t’ai cherché partout, j’ai cru que tu avais fait une connerie ! »

Avant de la prendre dans tes bras avec toute la faiblesse qu’elle t’infligeait.

« Désolé. »




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 242
Points : 604
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Lun 26 Fév - 20:34

WE NEED EACH OTHER AND WE KNOW IT
"T'es jolie lorsque tu vacilles, un pied dans le vide et l'autre qui s'accroche à des souvenirs. C'est beau lorsque t'essaies de vivre."
L’ombre de toi-même qui se traîne.
Tel un spectre tu marche au milieu de ce long couloir.
Silencieux et silencieuse.
Tes pas résonnent, ton cœur bat, encore et ton souffle lent, se découpe.
C’est douloureux de se sentir si inutile, presque pathétique.
Tu es là Olympe, mais tu n’es plus ; plus que l’ombre de ton empire.
Seule, car la solitude semble te poursuivre, non pas comme une vieille amie, mais plutôt comme cette malédiction bien trop encrée à tes chevilles.
Tu prie, non pas pour toi, mais pour lui.
Tu prie, alors que cela fait bien longtemps que tu ne crois plus.
Tu prie, mais tu ne sais même pas qui.
L’attente te dévorerais presque plus que l’absence de sa présence. Savoir si oui ou non ils sauront le sauver. Tu veux te dire que oui, car plus tu y croira, plus cela a de chance de ce passer ainsi. L’auto-persuasion, tu veux y croire.
Tu refuse qu’on t’enlève le peu de bonheur que tu as pu avoir.
Est-ce ton nom qui résonne ?
Tu n’y fais plus attention, pourtant cette voix… elle réveille une part de toi. Cette voix lointaine et ces pas, ce rythme cardiaque se rapprochant, se souffle si près et depuis un moment pourtant si loin. Sa main qui attrape ton poignet, comme avant et tu le vois.
Castiel.
La surprise t’ébranle.
Tes sens reviennent au galop, un peu tard tout de même, bien que tu ne souhaite pas fuir, mais tu ne l’aurais sûrement pas laissé t’entraîner ainsi pour t’enfermer dans un placard à balais. Te plaquer contre un mur entre deux serpillières.
La dernière fois où vous vous êtes parlé ça s’est mal passé.
Tu t’inquiétais, c’est tout.
Tu avais peur qu’il lui arrive quelque chose, peur qu’il fasse du mal lui aussi à quelqu’un et qu’il porte ce prix toute sa vie sur ses épaules… et tu as senti cette odeur, familière mais sans savoir qui s’était, une fille, la seule chose dont tu étais certaine et tu as vrillé. Il venait s’excuser à l’infirmerie, il parlait de la Cabane Hurlante et tu lui en a voulu d’avoir foutu des vies en dangers, la sienne avant tout, pour une fille. Juste pour une fille.
Tu lui en a voulu de ne pas comprendre que tu étais juste inquiètes pour lui, paniquée comme s’il avait été question de ta propre vie.
Ce n’est que plus tard que tu as compris qu’il s’agissait de Romeo, en sentant son odeur dans la salle commune un soir, mais tu n’as pas compris pourquoi… en soit tu avais arrêtait d’essayer de penser que ça pouvait s’arranger. Il semblait savoir se gérer et bien que tu ne puisse pas voir Babylone en peinture, elle devait bien réussir à le dompter, à savoir comment lui faire prendre sa potion ou quoi en cas de soucis. Elle n’était pas en dernière année et en alternance à l’infirmerie pour rien non plus ?
Depuis cette altercation vous ne vous étiez plus parlé, mais ce n’était pas toi qui l’évitais… il avait adopté le même comportement que beaucoup, tu as fais comme si cela ne te blessais pas et tu as continué ton chemin.
Oubliant à quel point ne pas avoir de ses nouvelles te faisait suffoquer.
Puis Croyance a disparu.
Le sol c’est écroulé sous tes pieds.
L’Enfer sur Terre.
Et ton Paradis rendu, deux jours plus tard, mourant.
Ton regard avait croisé celui de Castiel, ton regard épuisé plus que soulagé. Le regard d’une fille qui n’a plus dormi depuis longtemps, celui d’une ruine.
Il était juste là, te demandant comment tu allais.
Tellement mal.
Te secouant par les épaules, t’avouant t’avoir cherché partout, s’être inquiétais pour toi, comme si tu avais pu…
Tu voudrais lui dire que tu n’as pas arrêté de t’inquiétais pour lui et que tu as bien failli, plonger dans ce vide infini alors que personne n’était capable de calmer tes cris d’agonie. Quand personne ne savait te dire où était Croyance, parce que s’il ne revenait pas, tu pensais avoir tout perdu ; même Castiel, tu pensais déjà l’avoir égaré il y plusieurs semaines.
Pourtant il était là.
Te serrant dans ses bras.
S’excusant, sans que tu sache pourquoi.
Tu n’as plus la force de te battre, c’est un miracle que tes jambes te portent encore et tu plis le genou dans cette armure devenue trop lourde.
Des larmes tu pensais ne plus en avoir et pourtant.
Ton visage s’enfonce contre son torse et tu sens les vannes lâcher, tu lâches l’épée et tu le serre toi aussi dans tes bras, t’accrochant du bout de tes doigts à son dos tout en sentant les soubresauts de tes sanglots secouer ce corps si frêle qu’est le tiens.
Tu te sens si fragile Olympe.
Presque anéantie.
Tu ne sais donc pas où tu trouve la force de reprendre ton souffle, de légèrement l’écarter, de retourner contre le mur et de sécher tes larmes du dos de ta main.
Le doré de tes yeux dans le bleu des siens.

Désolée.

Tu regarde ailleurs, par terre à droite.
Ce n’est que maintenant que tu te rends compte du peu d’espace qu’il y a dans un placard à balais et tu te remémore les questions qu’il t’a posé.
Croisant les bras sur ta poitrine, mal à l’aise.

Ça va… mieux et toi ?

Tu n’es pas sûre de ta réponse.
Pas certaine d’aller, vraiment mieux.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 461
Points : 995
En couple avec : Olympe Errol.
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Mer 28 Fév - 23:39


we need each other and we know it


Elle se tient devant toi. Cela faisait longtemps.. Trop longtemps tu as l'impression. Mais ta louve alpha se trouvait dans un piteux état, faible et si vulnérable. Tu sais que c'est dans ce genre de moment que tu dois pas être un connard, que tu dois être attentionné, être un peu plus à l'écoute pour elle.

Son corps fragile te rend presque gêné. Toi qui a l'habitude de la voir si vive et si imposante, presque agressive. Elle semblait aussi perdue qu'une petite poupée de porcelaine, recroquevillée dans sa douleur et sa torpeur.
Et la soulager était ta seule peine.

« Pourquoi tu t'excuses, Olympe ? »

C'est moi qui devrait m'excuser.
Pour t'avoir laissé seule.

Pour ne pas avoir eu la force de mieux te chercher,
ces deux derniers jours.

Tu la serres un peu plus contre toi, passant ta main dans ses cheveux bouclés, caressant du bout de tes doigts le bas de son crâne. Tu lui murmurais que tout irait bien, que tu étais là, maintenant jusqu'à la fin.
Elle te répond quand même entre deux sanglots. ça va mieux. C'est déjà un bon début. Soulagé mais toujours sur tes gardes, tu hoches la tête.

« Maintenant, oui. »

Tu ne sais pas trop toi même quel était le véritable sens de cette phrase. Mais tu ne voulais plus te disputer avec elle, c'était clair dans ta tête. Tu pousses un long soupire en la lâchant, t'écartant lentement d'elle pour ne pas l'étouffer.

« Je t'ai cherché partout. Je me suis inquiété pour vous deux, pour toi et pour Croyance. Je n'arrive pas à croire ce qu'ils lui ont fait ces connards... »

Tu serres les poings, les nerfs à vif.
Mais croiser le regard d'Olympe ne serait-ce qu'une demi seconde suffisait à t'apaiser. Comme si ses prunelles de chef de meute avaient le pouvoir de te dompter. Tu étires un pauvre sourire, épuisé par ce trop plein d'émotions qui te dominaient.

« Je préfère te voir aller mieux, Olympe. »

Du bout des doigts, tu passes ta main sur sa joue, la caressant avec une tendresse dont tu n'étais pas reconnu pour.




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 242
Points : 604
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Jeu 1 Mar - 19:49

WE NEED EACH OTHER AND WE KNOW IT
"T'es jolie lorsque tu vacilles, un pied dans le vide et l'autre qui s'accroche à des souvenirs. C'est beau lorsque t'essaies de vivre."
As-tu déjà était dans ses bras ?
Était-ce la première fois que vous vous étreigniez ?
Possiblement. Probablement.
Il t’avait manqué, tellement que tu n’aurais pas su le lui dire.
Tellement que t’en avais le souffle coupé.
Castiel te demande pourquoi tu t’excuses et tu renifle.
Tu ne sais pas quoi lui dire, enfin… si, mais il faut que tu te calme avant et tu préfère répondre à sa première question.
Oui ça va mieux, parce que tu es là.
Il y a de la tendresse dans ses gestes, quelque chose à laquelle tu n’es pas habituée, surtout venant de lui. Qu’est-ce qui a changer ? Est-ce la distance et l’absence qui vous rendent soudainement si… proche ? Ses mains dans tes cheveux, le bout de ses doigts contre ta peau et ses murmures, tu ne voudrais pas devoir le lâcher. Tu as toujours du mal à reprendre ton souffle à cause de l’émotion, mais tu as pourtant l’étrange impression de respirer à nouveau. Comme si Castiel était semblable à une capsule d’oxygène.
Tu lui avais retourné sa question et sa réponse te laissais perplexe ; peut-être autant que la tienne avait pu l’interroger.
Quand il s’écarte et toi aussi, juste un peu, de toute façon dans un placard à balais c’est pas la place qu’il y a non plus, tu réalise à quel point tu pleures beaucoup trop ces derniers temps. Du dos de tes mains tu essuies les traces de larmes et tu repenses à ces quelques jours.
La rage qui t’as envahi quand tu as réalisé que Croyance avait disparu, la culpabilité de l’avoir perdu des yeux et d’être minimement soulagé en n’entendant pas le nom de Castiel dans la liste. Cette haine et cette impuissance totale qui t’ont rongés jusqu’à la moelle en quarante-huit heure seulement. La joie de l’avoir retrouvé, qu’il te soit rendu et la peur, la terreur que cela ne soit qu’éphémère.
Jusqu’ici tu savais pourquoi tu pleurais, mais dans les bras de Castiel… qu’est-ce qu’il s’était passé ?
Sa voix te ramène dans cette réalité trop incertaine.
Il t’a cherché, il s’est inquiété et un petit sourire étire tes lèvres.
Le premier depuis des jours et des jours.
Faible, mais sincère.
Sa voix change, la colère.
Ses poings se serrent et… qu’est-ce que tu comprends. Toi aussi tu étais tellement en colère face à cette situation, mais tu as fini par rapidement comprendre que tu ne pouvais rien y faire, du moins, pas dans l’immédiat.
Lentement tu tends un main vers lui, sans jamais le toucher, vos regards se croisent et comme si tu avais lancé un sortilège plenitudo, les traits de Castiel se détendent, tu as même droit à un sourire Olympe. Il préfère te voir aller mieux, mais tu n’es même pas sûre que ce soit le cas. Là dans ce placard avec lui, ça va, mais dans dix minutes tu ne sais pas comment ça ira, ni quand tu seras à l’extérieur et dans deux jours encore.
Ça te terrifie et pourtant tu essayes de te raccrocher à l’instant, au fait que là avec lui, dans ce placard, tout aille mieux.
Habituellement tu aurais sursauté, voire même repoussé quand il pose sa main sur ta joue, mais non au contraire, tu baisse les yeux, presque gêné de cette douceur qui ne vous ressembles pas et à laquelle tu as peur de trop vite t’habituer.
Une de tes mains vient se poser sur la sienne, doucement et lentement tes doigts s’enlacent aux siens.

Tu comprends ? Tes prunelles plongent dans les siennes. Cette nuit là, je m’inquiétais exactement comme tu as pu t’inquiétais dernièrement parce que… je tiens à toi.

Ce n’était plus aussi simple de soutenir son regard, de rester fixer et encrer dans ce bleu si déstabilisant par moment. Il y a des choses que tu ne sais pas exprimer, peut-être bien parce que tu ne les a jamais ressentis, il y a des choses que tu as peur de lui dire et surtout, que tu ne sais pas comment lui dire.
Ta main retombe, entraînant la sienne dans sa chute, mais toujours liés par vos doigts entrelacé que tes yeux observes.

Je suis désolée d’être insupportable un jour sur deux, qu’on soit pas foutu de se comprendre alors que ça semble si simple soudainement et… Tu fais un pas en avant, ta main libre se pose sur son épaule. Pour ça.

Tu te tais, sentant la boule dans ton ventre remonter dans ta gorge.
Ta main se serre autour de la sienne et tu fermes les yeux, serrant avec force tes paupières. Non tu ne pleureras pas une autre fois.
Une femme forte tu es et tu dois le rester.
Pourtant tu ne peux chasser les souvenirs de cette nuit, l’épouvantard que tu as vue lors du premier cours commun quand il s’est avancé et les murmures, de ceux qui le plaignent, qui lui demande sans cesse qui.
Qui t’as fais ça Castiel ?
Toi Olympe et il reste silencieux, pourquoi ? Comme s’il savait que s’il le disait tu ne finirais pas l’année. Ça te bouffe. Parce que c’est ton erreur, ta faute et ta malédiction, pas la sienne. Il ne te dois rien pour l’avoir propulsé sur ce chemin.

Je sais combien Croyance et toi détestaient être ainsi, Croyance encore plus aujourd’hui certainement.

Tu serres les dents.
Si Croyance n’avait pas été un loup-garou jamais il n’aurait été enlevé par on ne sait qui pour lui faire toutes ces horreurs.
Croyance, le meilleur de vous trois.
Tu relèves ta tête Olympe, tes yeux dorés plongeant dans son regard. Tu veux le regarder, assumer en face à face ce que tu vas lui dire, malgré que tu saches déjà que ta voix te lâchera et que tu sois au bord des larmes.

Je suis un monstre. Pas pour ce que je suis, mais… Ta voix dérailles. Pour ce que je t’ai fais. Et elle se brise. Je ne me le pardonnerais jamais Castiel. Jamais.

Et tu comprendrais tellement qu’il te déteste.
Qu’il t’en veuille.
Toute sa vie.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 461
Points : 995
En couple avec : Olympe Errol.
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Ven 2 Mar - 13:39


we need each other and we know it


A ce moment là Castiel, tu ne sais pas réellement ce que tu ressens, ce qui est approprié de penser ou non. T'as juste retrouvé quelqu'un d'important à tes yeux, de presque nécessaire à ta vie désormais. Car tu pouvais te leurrer, continuer à te mentir désormais... mais ta vie n'était plus la même que ce qu'elle eut été. Louve-garou, la seule habituée à cette condition qui vous maudissait tous les mois. La seule ayant réussi à presque dompter la bête qui sommeillait en elle. Alors que toi.. toi tu luttais quotidiennement pour ne pas lui laisser prendre le dessus. Qu'allait-il se passer si tu blessais Cain, ou même Babylone ? Tu ne te le pardonnerais pas. Olympe et toi aviez besoin l'un de l'autre pour vous aider mutuellement.

« Chut, arrête de pleurer. »

Parce que tu me met mal à l'aise Olympe.
Tu ne sais pas comment gérer son chagrin Castiel... Car c'est pas facile pour toi. Tu lui caresses les cheveux, te questionnant toujours quant au dépassement de vos limites. Tu ne voulais pas paraitre ... brutal ? Ou imposant.

Elle bafouille mais ses idées sont claires.
Elle te dit qu'elle tient à toi, que c'est la raison pour laquelle elle s'inquiétait. Tu blush comme un con, et tu fronces les sourcils. Bordel, calme toi Castiel. C'est Olympe, merde.
Tu étires un pauvre sourire.

« Je sais.. Ne t'inquiète pas pour ça, ni pour moi d'ailleurs. »

Non tu savais pas.
Faut dire qu'elle est si mystérieuse comme fille. Un diamant brut et capricieux.
Insupportable un jour sur deux. Mais c'est juste que ta vie est monotone maintenant un jour sur deux.
Quand elle n'est pas réellement qui elle est.
Tu ne savais pas que Croyance aussi vivait aussi mal cette situation. Tu ne pensais pas que c'était si douloureux pour lui. Et cela devait l'être encore plus désormais... Tu étais totalement impuissant face à cette situation et ça te rendait dingue. Tu aurais préféré que tout ça n'arrive qu'à toi et pas à eux. Olympe et Croyance, ils étaient comme ta famille désormais. Tu te devais de les protéger, et tu avais échoué. Lamentablement.

Elle t'arracherait presque les larmes si t'avais pas été conditionné à ne pas avoir le droit de pleurer.
Tu fixes ses prunelles qui brillaient dans l'obscurité et ça t'arrache le coeur.

« S'il te plait Olympe, arrête. C'est du passé, c'est arrivé, tant pis. Il n'y a pas de moyen de revenir en arrière. Moi je t'ai pardonné. Alors tu as le droit de faire de même... t'en vouloir à mort n'aura rien résolu, à part te détruire à petit feu. Et tu n'es pas un monstre, tu étais juste une ado un peu paumée. Et qui n'a jamais vraiment aimé les règles. »

Tu lui fais un clin d'oeil.
Les drames ça arrivait.
Comme cette nuit là avec Romeo... heureusement pour toi elle avait réussi à apaiser la bête réveillée, la plongeant dans un sommeil forcé, et la contraignant à l'épargner.




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 242
Points : 604
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Ven 2 Mar - 17:55

WE NEED EACH OTHER AND WE KNOW IT
"T'es jolie lorsque tu vacilles, un pied dans le vide et l'autre qui s'accroche à des souvenirs. C'est beau lorsque t'essaies de vivre."
Les larmes ont cessées de couler.
Déjà avant tu pensais ne plus en avoir en stock, mais faut croire que ton organisme lui il n’a jamais arrêté d’en produire durant toutes ces années où tu n’as pas chialer ; même quand il aurait fallu, juste pour décompresser.
Tu prenais ça comme une page de tournée.
Un bouquin entrain de se refermer.
Tu avais pleurer comme pour rattraper le temps, tu t’étais vidée jusqu’en n’en plus pouvoir et là, tu parlais à voix haute de choses que tu pensais ne jamais dire. Tu essayais de te confier et ça te faisais bizarre, mais c’était aussi étrangement agréable.
Castiel rougit, tu le vois malgré la luminosité merdique.
Tu te sens encore plus gêné, remerciant tes origines pour avoir le teint foncé et que donc cela ce voit moins, bien que tu sache que rien ne puisse masquer le battement d’un cœur s’affolant contre les parois de la cage thoracique.
Il sourit et il te ment.
Tu ne dis rien, tu comprends en fait, alors tu ne lui dis pas qu’il aura beau dire ce qu’il veut, tu t’inquiéteras toujours pour lui, parce que tu ne devrais pas arrêter de tenir à lui soudainement ; du jour au lendemain.
Tu lui avoue ta peine.
La douleur que tu te trimbale depuis maintenant six mois.
Cette souffrance que personne ne semble capable de comprendre.
Tu retiens les larmes, autant que tu le peux, mais à ses mots, elles dévalent le long de tes joues. Se seront les dernières, tu te le jure.
Son clin d’œil t’arrache un rire et tu sèches tes larmes.

Merci… tu sais, je n’enfreignais pas le règlement pour le plaisir de le faire, je le faisais parce que je n’ai pas un éventail très large de techniques pour me contrôler. Relâcher toutes mes pulsions lors de la pleine lune, mes colères et frustrations. C’est en partie comme ça que je garde le contrôle, parce qu’avec la potion, on ne laisse pas la part sauvage faire son boulot et à la longue, ça devient dangereux. Pour nous et surtout pour ceux qui nous entourent.

Tu savais que c’était pas facile à saisir, mais c’était la triste réalité. C’est pour ça que tu voyais la pleine lune plus comme une bénédiction que comme une malédiction, sauf quand vous étiez cloîtré à l’infirmerie à tourner en rond.
Lentement tu fais un pas en arrière tout en reprenant ton souffle.
Tu ne sais plus trop quoi dire Olympe, tu as l’impression de déjà lui avoir tout dis et puis, tu n’es pas sûre qu’insister sur le fait que c’est une blague de tes mauvais jours quand tu lui dis que tu aurais préféré le tuer cette nuit là, soit une bonne idée.
Il t’avait pardonné, mais tu n’étais pas encore certaine toi, de t’être pardonné. C’était horrible, mais savoir que lui, il ne t’en voulait pas, ça ne pouvait que t’aider, à respirer avec plus de calme et à essayer de voir au-delà.
Soudainement tu repense à une chose.
Ton regard trouve le siens.

Si on pouvait revenir en arrière, ou du moins, si on pouvait te ramener à avant… s’il y avait un antidote par exemple, tu le prendrais ?

Tu n’avais pas la moindre idée de ce que c’était une vie sans et pour toi, ça te semblait presque inimaginable, mais Croyance comme Castiel en souffraient ; leurs existences passées leur manquait et… tu te rends compte à quel point cette question est idiote. Oui il le prendrait, comme Croyance. Oui tu les perdraient tout les deux.
Et ça te pèse sur le cœur.
Sur la conscience.
Tu te fais du mal toute seule Olympe, arrête.
Tu souffle, pour extérioriser et une fois de plus, tu te noies dans le bleu de ses yeux. Combien de temps ? Tu ne le sais pas, mais soudain, ta voix s’élève.

Je voudrais qu’on arrête de se crier dessus, qu’on essaye de se comprendre… on a deux caractères explosifs, mais je pense qu’on peut… Tu sens ton cœur battre plus fort. Je ne veux plus qu’on s’éloigne comme ça, voilà.

Tes yeux se baissent, descendants sur sa silhouette.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 461
Points : 995
En couple avec : Olympe Errol.
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Mar 6 Mar - 0:19


we need each other and we know it


Tu sais que c'est peine perdue.
Avec elle.
Car elle continuera quoi qu'il arrive de tout ressentir de manière exacerbée. Et elle agira en conséquences. Sans filtre... Parce qu'Olympe c'est cette impulsivité qui te caractérise tellement. Mais alors pourquoi est-elle différente désormais en ta présence ? Elle qui était prête à t'émasculer pendant les cours de boxe. Elle qui a toujours eu sa grande gueule malgré n'importe quel évènement.

Et elle en parle, de cette évènement là.
Encore.
Comme une cicatrice qui veut pas se refermer ni disparaitre. Qui marque sa peau au fer rouge. Tu aurais juré qu'elle avait rougis mais tu as du te tromper. Elle sèche ses larmes pour ne pas trop pleurer.
Devant toi.
Alors que toi t'en as rien à foutre de pouvoir témoigner de sa faiblesse, de son humanité. Tu veux juste la rassurer et être là pour elle, dans la limite du maximum que tu puisses lui donner.

« Je peux concevoir tes raisons Olympe, mais c'est du passé. »

Tu restes fermes sur le sujet. Le fait que tu puisses l'entendre ne signifie pas que tu puisses comprendre. Tu n'avais pas vécu sa vie de native et ses crocs sont encore bien ancrés dans ta chair. Comme une blessure qui prendrait plus de temps à partir. Alors que maintenant t'es censé plus vite guérir.
Olympe aborde le sujet du traitement..  Réflexion douloureuse mais encore trop récente. Alors sans réfléchir tu réponds comme l'automatisme d'un survivant.

« Oui. S'il y avait un antidote, je le prendrais Olympe. Je suis désolé.»

Désolé de te décevoir.
Désolé d'être lâche et de ne pas avoir la force d'accepter qui je suis comme tu as pu le faire après toutes ces années.
Un jour peut-être, mais je serais résigné.


Tu te sens mal de lui lâcher ça comme ça.
Mais tu préférais l'honnêteté de la réalité. Que de mentir pour la conforter. Effronté.

« Moi non plus, ce n'est pas ce que je désire. Même si je pense que je ne te reconnaitrais pas si tu me gueulais pas dessus. »

Alors que son coeur bat plus fort, la cadence du tien ralentit.
Tu te sens apaisé.

« Je me demande lequel de nous deux est le plus con par contre. »

Tu marques une pause avant d'éclater de rire.
Parce que t'as besoin de relâcher la pression, parce que tu contrôles pas et que c'est nerveux. Bordel...
Olympe, même si je ne suis pas comme toi, reste avec moi.




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 242
Points : 604
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Mar 20 Mar - 19:04

WE NEED EACH OTHER AND WE KNOW IT
"T'es jolie lorsque tu vacilles, un pied dans le vide et l'autre qui s'accroche à des souvenirs. C'est beau lorsque t'essaies de vivre."
Il utilise les bon mots.
Les mots pour te faire comprendre qu’il ne peut pas comprendre justement. Tu voudrais sourire et à la fois t’énerver, ou peut-être continuer à pleurer.
Tu étais lasse Olympe.
Te demandant si tu étais seule en ce monde à voir cette malédiction d’un bon œil ? Tu trouvais cela cruellement triste, mais le destin n’a jamais été clément avec toi et il ne semble pas prêt de changer, malheureusement.
La preuve en était là.
Tu pose cette question.
Si idiote, tellement que tu t’es retenue de te gifler.
Tu connaissais la réponse et la douleur qui allait avec.
Et te revoilà, comme avant ; implacide.
Ça te fend le cœur.
La dureté de sa voix t’étouffe.
Pourtant tu ne montre rien.
Tu reste là, bien encré sur tes deux jambes, planté face à lui et tu as lentement l’impression de te réveiller, d’un bien étrange songe.
D’un rêve où tu étais si faible que tu t’es laissée divaguer.
A croire que ce monde pouvait être plus beau.
A croire que le bonheur un jour, tu y aurais droit.
Qu’elle belle blague !
Alors pourquoi tu ris Olympe ?
Pourquoi ton visage se fend en un aussi beau sourire ?
Parce que tu as baissé la garde, sûrement trop longtemps, mais il n’a suffit que d’un instant et voilà. Te voilà foutu Olympe. Dans une merde dont tu n’as pas encore conscience, mais dont tu n’auras de cesse de vouloir te débarrasser.
Seras-tu le voir assez vite avant d’y succomber ?
Avant que cela t’emporte comme le fait la marée.
Tout sur son passage.
Tu seras forte.
On y croit.

Franchement ? Je pense que le plus con de nous deux c’est toi. Faut vraiment être maso pour apprécier ce faire gueuler dessus !

Et tu pouffes de rire.
Une nouvelle fois.
Les secondes s’égrainent et deviennent minutes.
Tu ne sais plus quoi dire dans ce placard à balais.
Tu ne sais plus quoi dire sans que cela devienne gênant.
Alors tu souris Olympe, bêtement.
Tanguant d’un pied sur l’autre.
Tu ouvre la bouche pour dire quelque chose, mais tu te ravise.
Réfléchissant une seconde de plus avant de prendre la parole.

Je vais aller à l’infirmerie, voir s’ils ont des nouvelles de l’état de Croyance… tu veux venir ?

En soit, t’aimerais bien qu’il te suive, mais tu voudrais aussi être seule un instant. Calmer les battements effrénés de ton palpitant.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 461
Points : 995
En couple avec : Olympe Errol.
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Sam 24 Mar - 17:39


we need each other and we know it


Olympe a compris ton choix. Et même si elle a du mal à l'intégrer, elle semble l'accepter. Elle aussi, c'est une résignée. Vous êtes trop différents dans vos similitudes. Mais derrière ce sourire de compassion que tu exprimes pour elle, tu ressens cette incroyable fierté.
Fier de l'avoir rencontré. Parce que derrière celle qui t'a arraché à ton ancienne vie, il y a de la force malgré la douleur et la culpabilité. Tu ne pouvais simplement plus lui en vouloir, pas après ce sourire qui te déchire le coeur qu'elle s'efforce d'étirer malgré la déception d'une réalité qu'elle vient d'essuyer.

« Je suis désolé, Olympe. Je m'efforcerai d'être aussi fort que toi, un jour. Mais pour l'instant, je ne suis qu'une chiffe-molle. »

Tu soupires et émet un petit rire alors qu'elle t'insulte à moitié. Tu vois bien que ça te fait du bien. Que Miss Errol te remette à ta place, si hargneuse et petite. Un mélange entre un minimoy's et un gremlins.

« Tu as raison, je suis sûrement le plus con. Mais j'assume ! »

Sans arrêter de rire, tu passes une main dans ses cheveux, d'une douceur aérienne. Tes doigts s'emmêlent dans ses boucles et un instant tu t'éprends à devenir rêveur.

« Olympe, tu dois pas laisser ta vie être gâchée par celle d'un con, d'accord ? »

Tu déposes un baiser sur son front, et ouvre la porte du placard à balai, que tu avais préalablement bloquée. D'un ton solennel qui se voulait à moitié charmeur à moitié crétin, tu annonces.

« Vous êtes libre, mademoiselle. »

Dans tout les sens du terme.
Tu sors en dernier et t'étire.

« Je suis déjà passé ce matin, mais je peux t'accompagner au moins. Après j'irai retrouvé Fenry, elle veut qu'on discute de notre prochaine stratégie qu'on mettra en place contre Poufsouffle. »

Désolé Croyance.




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 242
Points : 604
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe Sam 21 Avr - 17:29

WE NEED EACH OTHER AND WE KNOW IT
"T'es jolie lorsque tu vacilles, un pied dans le vide et l'autre qui s'accroche à des souvenirs. C'est beau lorsque t'essaies de vivre."
Ton rire s’éteint, mais le sourire est toujours en place.
Tu n’as pas encore conscience qu’il te crève le cœur.
Tu te sens à l’abri dans ce lieu si étroit et si clos.
Castiel s’excuse, une fois de plus et cela te touche.
Ça te touche plus qu’il ne le faudrait.
Il te fait rire, encore, avec sa chiffe-molle.
Tu ne dis rien mais ton regard parle pour toi.
Non, tu n’es pas une chiffe-molle, c’est normal Castiel.
C’est normal que cela soit compliqué à accepter.
Moi aussi il m’a fallu du temps…

Tu affirme Olympe, qu’il est le plus con de vous deux.
En vrai tu en doutes peut-être un peu, mais ça, tu ne le lui dit pas, surtout que ça le fait rire. Parce qu’il préfère te voir ainsi.
Insolente plutôt que triste.
Tu cesses de rire à l’instant même où ses doigts se perdent dans tes boucles et tes yeux dans les siens.
Il y a des sensations qui te sont encore inconnus, mais que tu désires avec ardeur sans savoir ce qu’elles sont.
A ses mots tu ne sais pas quoi répondre.
La lèvre inférieure frissonnante.
Et pour seule réponse ; l’arythmie.
Le sang qui pulse bien trop fort dans tes artères.
A tes tempes et qui chamboule ton cœur.
Ses lèvres sur ton front, tes yeux clos.
Tu voudrais le retenir, dire quelque chose, mais déjà il ouvre la porte. Castiel te rends cette liberté que tu ne veux pas vraiment… avant tu voudrais comprendre, saisir ce qui te prends soudainement, mais qui te ronges depuis déjà longtemps.
Par réflexe tu souris et sors.
La lumière du couloir t’éblouis avant qu’il ne t’emboîte le pas, tu parles de Croyance, d’aller à l’infirmerie le voir et tu lui proposes de t’accompagner.
Au sons de sa voix tu te tournes.
Dans cette clartés soudaine du mois de Janvier, tu te dis que tu l’aimes.
Ce constat te surprends, si bien que tu ne sais plus quoi lui dire.

Euh… o-ok ? Tu secoues la tête Olympe. Oui oui, de toute façon tu passes par le second étage pour aller dehors, alors… allons y !

Tu sens tes joues s’empourprer et tu passes devant, donnant un petit coup de poing sur le haut de ta poitrine, comme si cela pouvait calmer les battements d’un cœur effréné. Durant le trajet, tu ne sais pas quoi lui dire, enfin… peut-être bien que si, mais cela reste en travers de ta gorge, trop incertaine encore.
Le second étage et l’infirmerie juste au centre du couloir sont bien vite arrivés ou peut-être trop lentement ? Tu ne saurais trancher.
Ton regard d’or se tourne en direction de Castiel.

Bien, je vais te laisser retrouver Fenry. On se voit… plus tard ?

Tu lui souris et tourne les talons.
Tu n’es pas devant la porte encore que tu te retournes.
Comme pour dire quelque chose d’important, mais tu te ravises, te disant que ça pouvait bien attendre et tu pousses la porte de l’infirmerie.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: ❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe

❝ we need each other and we know it | Pv. Olympe
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mes figurines.
» COMICS PLACE : la petite émission #3
» WishList du Haras de l'Olympe alias Écurie-des-roses
» Olympe de Gouges de Bocquet et Catel
» Le Haras-de-l-Olympe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Cinquième étage :: Placard à balai-
Sauter vers: