love really sucks | Connor&Soleil

Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
sérial-baiseuse
avatar
Messages : 743
Points : 1023
love really sucks | Connor&Soleil Ven 2 Mar - 18:17

Love really sucks
Sometimes, love can make you feel like it’s the greatest thing in the world. It can make you forget everything, like you could start all over again. But love can also make you feel out of control. Scared, like it’s eating away at you until there’s nothing left.
Love really sucks.
Quel match pourri. L’eau de la douche ruisselait sur son corps encore tendu des efforts sportifs de l’après midi. Immobile, Soleil se refaisait la rencontre. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer pour que les Serdaigle soient aussi mauvais face à l’équipe de Poufsouffle ? Les occasions avaient pourtant été nombreuses mais aucune ne s’était révélée concluante. Jamais le spectacle d’un match avait été aussi nul et si peu captivant. Les vestiaires se vidèrent peu à peu et Soleil ne se pressait pas. Elle avait réellement besoin d’évacuer la pression, et de comprendre le fiasco de cette compétition. Finalement, la gardienne coupa l’eau, jetant un oeil à sa peau violacée sur sa cuisse.

Lukas. Peut-être que c’était de la faute de Lukas, en fait. Il n’avait touché qu’une seule fois Connor avec ses cognards, le reste ayant frappé Bertram et elle-même. Ca aurait été quand même mieux qu’il touche Connor quelques fois de plus, ahem. Ce serait mérité, après tout. Son petit coeur se serra tout de même. Soleil l’avait vu pendant le match, oui, mais avant ça… Ils s’étaient croisés rapidement dans un couloir, et elle avait fait en sorte de l’éviter au club de musique. L’énervement et la vexation du bal s’étaient peu à peu transformés en rancoeur, une haine naissante nourrie au fond de son esprit à la vue du couple que formait Connor et Annaëlle. C’était simple, elle le fuyait, terrifiée à l’idée de lui faire face. Soleil termina de se sécher puis s’habilla rapidement. Pour cette fois, sa colère se concentrait vers le batteur de son équipe de quidditch : Lukas Dawson.

La mine renfrognée, d’un pas déterminé, Soleil poussa la porte des vestiaires des garçons. Ce n’était pas… bizarre, de la part de Soleil. Elle avait une réputation d’excentrique et qu’elle déboule comme ça dans les vestiaires du sexe opposé ne choquait plus personne. « LUKAAAAAAS ! » Les pas se succédèrent rapidement tandis que ses yeux cherchaient le visage du batteur. Son épaule cogna dans quelqu’un. « EH OH, j’suis occu- » Soleil se tut.

Elle venait de bousculer Connor.

Après avoir jeté un regard circulaire dans la pièce, elle finit par enfin se rendre compte qu’il n’y avait personne. Enfin, juste Soleil. Et Connor. Presque nu. Elle avait beau connaître chaque parcelle de ce corps sur le bout de ses doigts, elle détourna les yeux, gênée et les joues rougissantes. Soleil avait fait tellement d’efforts, depuis des mois, pour ne pas avoir à lui parler, pour ne pas avoir à entendre ses excuses, ou pour ne pas devoir justifier son silence. Peut-être aussi pour ne pas flancher, ou ne pas ne pas se donner une fois de plus en spectacle en l’enfonçant.

Et elle avait réussi. Jusque-là.

A ce moment, face à lui, Soleil se sentait mal. Une foule de sentiments se mélangeait. Ceux qu’elle avait gardé en tête ; la colère, la rancœur, la haine. Ceux qu’elle avait habilement caché ; la tristesse, l’attirance. L’amour aussi, peut-être. Elle avait jamais réussi à identifier ce qu’elle ressentait, Soleil. Ni pour lui, ni pour personne. Mais là, le trouble était plus grand, le flou de leur relation ne la satisfaisait plus, le besoin de savoir se faisait plus insistant. « Heu je. Pardon. Heu. Salut. » Les mots se bousculaient dans son esprit mais rien ne se formait concrètement sur ses lèvres. Soleil était tétanisée.
©️ ASHLING POUR EPICODE





merci merci roméo :♥:

bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Connor Sunbeam
victime (de son succès)
victime (de son succès)
avatar
Messages : 248
Points : 377
Re: love really sucks | Connor&Soleil Mer 18 Avr - 11:08



Tu avais traîné sur le banc des vestiaires, perdues dans tes pensées, tentant tant bien que mal de te joindre à la célébration de votre première victoire de l’année. Cependant, tu savais pertinemment que cette victoire n’était pas vraiment dû à toi au vu de ta piètre performance aujourd’hui et cela te tourmentais. C’était quelque chose d’important, de primordial car c’était d’ordinaire la seule chose que tu réussissais convenablement mais là, même à cela tu avais échoué. Ton esprit aurait dû être occupé à 100% par tes mouvements tactiques, tes stratégies de poursuite, tes placements idéaux mais tu sais très bien que cela n’avait pas été le cas.

Une partie de toi n’avait pas pu s’empêcher de penser à Annaëlle et à cette fameuse lettre qui venait se faire une croix sur votre parfait petit bonheur de façade tout en te lacérant le cœur au passage. Elle était condamnée et elle ne t’avait rien dit, rien dit du tout… Certes elle avait ses raisons comme elle te l’avait expliqué, mais la confiance que tu avais en elle et votre relation avait été plus qu’altérée, sans oublier la peur de la voir un jour disparaître de ta vie. Tu pensais que tu comptais quand même plus pour elle que cela. Le fait qu’elle ne te mentionne pas tout cela, t’avais rempli la tête de doute, pensant qu’elle ne te faisait pas assez confiance, te protégeais trop pensant peut-être que tu n’étais pas la personne qu’il lui fallait pour l’aider à gérer tout cela et d’ailleurs si elle pensait ça, avait-t-elle vraiment tort ? Toutes ces pensées tourbillonnaient dans ta tête depuis plusieurs jours et tu n’avais toujours pas vu la jeune blonde depuis, tu n’étais tout simplement pas prêt pas encore. Surtout qu’a l’annonce de cette nouvelle tu n’étais vraiment plus sûr d’être la personne qu’il lui fallait. En effet, quand sa vie était hypothétiquement longue tu ne t’étais pas vraiment posé la question de ta pertinence, mais sachant désormais qu’il ne lui restait que quelques années de vie, tu sentais réellement qu’elle méritait tellement mieux que toi à ses côtés pour finir sa vie. A ses mots tes yeux s’embuèrent et ton corps entier frissonna. Tu ne voulais pas que sa vie se termine sous peu, cette idée t’était insupportable.

De plus, votre discussion ne s'était pas terminé de la meilleure des manières et vous en étiez arrivé à une quasi-rupture. Elle avait sous-entendu qu'elle ne voulait plus vraiment de toi dans sa vie et de toute façon tu ne t'en sentais plus digne. C'était donc fini ? Tout ceci avait-il pris fin aussi soudainement en quelques heures ? Une lettre avait-elle suffit pour réduire en cendre votre petit bonheur ?

Il n’y avait désormais plus personne autour de toi, tout le monde était parti afin de préparer la soirée de ce soir qui allait avoir un goût particulier pour toi, sûrement très insipide. Les larmes aux yeux tu te dirigeais vers la douche, cherchant en elle une sorte de libération, de soulagement en essayant de mettre cinq minutes tous tes problèmes de côté.

Avant même que tu arrives à ta destination, quelque chose ou plutôt quelqu’un lancé comme une balle vint heurter ton corps. Tu rattrapas ta serviette de justesse avant que celle-ci ne tombe sur le sol et découvris alors le visage de la gardienne des serdaigles. La voir au match t’avais aussi bien retourné la tête, car depuis le bal elle semblait t’éviter et ne plus vouloir t’adresser la parole ne serait-ce que par message. Tu savais que tu l’avais blessé en sortant avec Annaëlle mais au fond tu n’avais pas très bien quoi faire d’autre désormais car tu ne pensais vraiment qu’elle était si attachée à votre relation sulfureuse. Ça avait l’air pourtant d’être le cas et tu étais même arrivé à te demander si elle ne te manquait pas à toi aussi. Cependant tu ne réussis pas à savoir si c’était l’absence de la brune en elle-même ou plutôt l’absence de votre promiscuité qui te manquait concrètement. Elle semblait perdue, au moins autant que toi et presque gênée. Tu ne savais pas trop quoi lui dire non plus, tu voulais lui parlez mais s’il elle ne le désirait pas vraiment, si cela la faisait souffrir, tu préférais t’abstenir. A ta grande surprise c’est sa bouche dont tu connaissais quasiment tous les reliefs, qui s’articula la première. Elle était mal à l’aise, cela te faisait de la peine de voir ce que votre relation était devenue. En parlant de peine, tu espérais fortement qu’elle ne remarquerait pas tes yeux quelque peu rougis par tes dernières larmes.

-"Salut… Si tu cherches Lukas il doit être dans son dortoir pour se préparer ou sur le chemin des trois balais à l’heure qu’il est." Tu ne savais pas très bien pourquoi elle semblait en vouloir après le batteur des bleus mais qu’importe, cela était bien la dernière de tes interrogations.
Tu ne pouvais pas ne rien lui dire. Tu avais espéré la croiser dans les couloirs et pouvoir lui parler sérieusement depuis plusieurs semaines maintenant, tu ne pouvais laisser ce moment filer. En espérant évidemment que tu ne lui fasses pas encore plus de peine qu’elle semblait déjà en avoir.

-"Soleil… je suis désolé… Je vois bien que tu m’évites… et tu as totalement raison… j’ai été un gros nul avec toi. On était proche et je ne t’avais pourtant jamais parlé d’Annaëlle. A l’époque je ne savais pas ce que je ressentais pour elle et pour être honnête, je ne le sais toujours pas, mais en tout cas cela n’était pas une excuse valable pour te cacher cela. Je suis désolé si je t’ai fait du mal, cela me lacère le cœur à chaque fois que j’y pense. Tu es une personne qui compte énormément pour moi et si tu veux ne plus jamais me revoir, ni même me parler, je le comprends tout à fait. Je veux seulement que tu sois heureuse et si cela doit se faire par mon absence et bien qu’il en soit ainsi."

Ta gorge était totalement nouée et tu sentais que tu avais de plus en plus de mal à parler. L’idée de voir la jeune brune disparaître de ta vie ne te plaisait pas le moins du monde et te rendait déjà triste, mais tu savais que tu devais lui laisser cette possibilités, si tel était son désir.



Ft. Soleil #triangleamoureux
del'embrouille
 
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
sérial-baiseuse
avatar
Messages : 743
Points : 1023
Re: love really sucks | Connor&Soleil Ven 20 Avr - 10:56

love really sucks
Sometimes, love can make you feel like it’s the greatest thing in the world. It can make you forget everything, like you could start all over again. But love can also make you feel out of control. Scared, like it’s eating away at you until there’s nothing left.
Soleil se maudissait à cet instant. Elle aurait tout simplement dû attendre de croiser Lukas à nouveau, sur le terrain, dans la salle commune ou même en soirée. Elle aurait dû. Connor prit tout de même le soin de lui apprendre où le batteur pouvait se trouver. Elle croisa les bras sur sa poitrine, lèvres pincées. « L’enfoiré. Ca attendra. » lâcha-t-elle mollement. Soleil aurait aussi pu tourner le dos au rouquin, le remercier et partir à la recherche de Lukas. Que dis-je. Fuir la redoutée confrontation, plutôt. Elle aurait pu.

Le silence était quelque peu pesant et la presque nudité de Connor, ça, ça la stressait. Ses jolis abdos faisaient pression sur la rancoeur pour qu’elle s’envole et disparaisse comme s’il ne s’était jamais rien passé. Après tout, pourquoi la brune le fuyait depuis des mois, hmm ? Parce-que Soleil était faible. Et amoureuse. Un peu ? Peut-être. Ou pas vraiment. Quoiqu’il en soit, hors de question que ce soit elle qui brise le silence. Elle allait encore dire n’importe quoi, et regretter.

"Soleil… je suis désolé… Je vois bien que tu m’évites… et tu as totalement raison… j’ai été un gros nul avec toi.” Soleil hocha la tête, rassurée. Elle ne rêvait pas, Connor s’était vraiment conduit comme un goujat et il l’assumait. Bon début. Elle n’était pas folle, il s’excusait. “On était proche et je ne t’avais pourtant jamais parlé d’Annaëlle. A l’époque je ne savais pas ce que je ressentais pour elle et pour être honnête, je ne le sais toujours pas, mais en tout cas cela n’était pas une excuse valable pour te cacher cela.” Son visage s’assombrit. Annaëlle. Toujours cette tâche sur le tableau. Pas qu’Annaëlle soit une tâche mais c’est l’expression, hein, d’accord. Mais entendre parler d’elle et de leur relation, ça l’énervait. Ca faisait des mois que c’était le cas, sorti de la bouche de Connor, c’était mille fois pire. Et ca lui faisait mal. Mais… de ce que Soleil entendait, il n’y en avait pas qu’une, qui souffrait. « Attends, tu veux dire que tu restes avec une meuf alors que tu sais pas si tu es amoureux d’elle ? »  Toutes les fois où ils s’étaient mis ensemble, ils s’étaient séparés à chaque fois, parce-que l’un et l’autre n’étaient pas sûrs de leurs sentiments. Qu’est-ce que… Qu’est-ce qu’Annaëlle avait de plus, pour le faire rester ? « Bref, heu, continue. » bafouilla-t-elle brièvement, déconcentrée par ses pensées.

Je suis désolé si je t’ai fait du mal, cela me lacère le cœur à chaque fois que j’y pense. Tu es une personne qui compte énormément pour moi et si tu veux ne plus jamais me revoir, ni même me parler, je le comprends tout à fait. Je veux seulement que tu sois heureuse et si cela doit se faire par mon absence et bien qu’il en soit ainsi.” Soleil se sentait...mal. Clairement mal, parce-que Connor semblait vraiment touché par tout ça. La brune s’était tellement montée la tête que le monstre d’égoïsme qu’elle était n’avait absolument pas fait attention aux autres. Encore. Il fallait qu’elle trouve un truc à dire, vite. Le poufsouffle s’était ouvert à elle, c’était son tour. En adultes, si possible. « Connor, je… enfin, tu… Attends. » Réfléchis Soleil, bordel, réfléchis. Elle était complètement paniquée. Émue un peu, aussi. « Tu comptes beaucoup pour moi aussi. Et je veux pas que… que tu disparaisses de ma vie. Parce-que… tu comptes. Beaucoup. Pour moi. C’est ça. »

Soleil poussa un long soupir. Elle ne parvenait pas à le regarder dans les yeux. Elle était fautive, sur un certain nombre de choses. Mais lui aussi. Second soupir. C’était plus facile de brasser du vent que d’être honnête. Les doigts sur la tempe, elle ferma les paupières quelques secondes, respira lentement. Elle devait se concentrer. Ses pupilles cherchaient les siennes. « Je suis désolée, moi aussi. De t’avoir fait subir ça. J’veux dire… J’aurais pas dû te traiter comme ça. Et te faire sentir coupable. » Lui parler, fait. Les excuses, fait. Manifester son contentement quant à sa relation ? Inconcevable.

Pourtant… Il y avait quelque chose qui clochait. Connor ne souriait pas, normal vu la situation, mais ça allait plus loin, il y avait autre chose. Soleil n’était pas sûre que ce soit elle qui lui provoquait tant d’émotions, et surtout, qui l’ai fait pleuré avant de rentrer ici. La brunette fit un pas vers lui et posa une main sur sa joue, pleine de douceur, oubliant le rôle de garce qu’elle aurait voulu jouer quand ils se reparleraient enfin. Connor n’allait pas bien, et Soleil était avant tout son amie. « Eh, ça va pas ? Tu voudrais qu’on en parle ? »

©️ ASHLING POUR EPICODE





merci merci roméo :♥:

bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Connor Sunbeam
victime (de son succès)
victime (de son succès)
avatar
Messages : 248
Points : 377
Re: love really sucks | Connor&Soleil Jeu 24 Mai - 10:43



Tu étais resté muet devant la première question de Soleil avant de poursuivre tes propos, car elle t’avait presque foudroyée. Cette interrogation tu te l’étais déjà posé, des centaines de fois même, mais tu ne lui trouvais pas de réponse. Pourquoi rester avec quelqu’un quand on ne sait ce que l’on ressent vraiment pour elle ? Tu avais fini par te dire que le problème n’était pas ce que tu ressentais pour la personne, car tu savais que cela était fort, c’était plutôt dans ta connaissance du sentiment amoureux que cela pêchait. Tu ne savais tout simplement pas mettre des mots sur ce que tu ressentais, tu le ne savais pas et tu ne l’avais jamais su. Tu pouvais simplement les hiérarchiser, Annaëlle le savait et cela lui suffisait, enfin jusqu’à maintenant…

Ton interlocutrice semblait gênée par votre discussion, elle avait du mal à s’exprimer et cela te faisait mal cœur car vos discussions avaient toujours été fluides dans le passé, certes sulfureuses pour certaines, mais toujours simples et sans retenue. Tu voyais bien qu’elle fuyait encore ton regard mais ses mots te rassuraient, sa colère semblait s’être apaisée et elle était plus ouverte à la discussion et à te revoir que ces dernières semaines. Finalement ses jolies prunelles décidèrent de se plonger dans les tiennes et elle… s’excusait ?! Tu ne comprenais pas pourquoi. Les rôles semblaient s’inverser et cela ne te plaisait pas, elle était victime dans l’histoire et pas coupable de quoi que ce soit. L’idée qu’elle puisse se sentir ainsi te trouais le cœur. Tu avais négligé ses sentiments sans le savoir et tu lui avais fait du mal c’était aussi simple que ça et elle, elle n’avait strictement rien à se reprocher.

-"Soleil... voyons… tu n’as pas à t’excuser… ta réaction était plus que légitime, au vu de comment je me suis comporté, c’est-à-dire comme le plus grand des imbéciles, comme d’habitude. Tu ne m’as pas fait sentir coupable, je l’étais, j’étais coupable, coupable de ton malheur et tu avais toutes les raisons du monde de m’en vouloir. J’ai joué avec toi, sans le vouloir certes, mais le résultat est le même et j’en suis mille fois désolé. J’espère simplement que l’on pourra retrouver notre complicité d’autrefois, car cela me manque beaucoup.", tu ne faisais évidemment pas référence à vos parties de jambes en l’air, mais plutôt à la relation fusionnelle que vous aviez avant ces évènements. Mais tu le savais, il y avait de grande-chance que plus rien ne puisse redevenir comme avant entre vous malgré toute votre bonne volonté.

Soudain, elle se rapprochait doucement de toi et posas délicatement ta main sur ta joue rougie par les émotions qui tourbillonnaient à l’intérieur de ton être. Tu plaças ta main sur la sienne comme pour la remercier de son attention. Elle n’avait pas été dupe, tu n’avais pas été assez prudent et elle avait tout suite repéré qu’autre chose n’allait pas. D’ordinaire tu n’aurais pas hésité une seule seconde à tout lui dire car elle avait toujours été de très bon conseil avec toi. Mais, dans cette situation, cela était différent, tu ne te sentais pas de lui infliger cela. Tu savais que tu avais tendance à trop garder les choses pour toi, car tu préférais tout contenir quitte à te blesser toi-même que d’ennuyer les autres avec tes histoires. Tu commenças à ouvrir la bouche et à la pensée de ta situation actuelle avec Annaëlle tu avais du mal à parler, ta voix vacillait et ta gorge se serrait. Ton corps entier te trahissait et semblait vouloir sortir tout ce que tu avais sur le cœur, mais pas toi.

-"Nan… ne t’inquiètes pas, des petits… problèmes, je, je, je… ça va passer, d’ici quelques jours ça ira mieux, je pense…", lui répondis-tu, un grand faux sourire sur les lèvres qui ne trompait personne et surtout pas Soleil, tu le savais. Tu tentas alors de faire diversion, en changeant de sujet. Que tu étais prévisible et transparent Connor.

-"En tout cas, cela me fait un bien fou de te reparler, nos discussions m’avait terriblement manqué.", tu aurais bien voulu l’enlacer, mais au vue de ta couverture vestimentaire tu t’en t’abstenus car cela allait rapidement devenir douteux.


Ft. Soleil #triangleamoureux
del'embrouille
 
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
sérial-baiseuse
avatar
Messages : 743
Points : 1023
Re: love really sucks | Connor&Soleil Ven 15 Juin - 13:48

love really sucks
Sometimes, love can make you feel like it’s the greatest thing in the world. It can make you forget everything, like you could start all over again. But love can also make you feel out of control. Scared, like it’s eating away at you until there’s nothing left.
Les paroles de Connor lui faisaient un bien fou. Elle s’était crue folle, hystérique, encore en pleine crise d’exagération, ce durant des mois. De cette façon, Connor lui assurait qu’elle avait raison, que c’était sa faute, qu’il était coupable. Comme une erreur de jugement sur une personne compliquée, comme un fou qu’on aurait interné contre son gré qu’on venait enfin de libérer. Soleil se sentait déjà infiniment mieux. Je ne suis pas encore folle, je ne suis pas folle, ce n’était pas ma faute.

Quant à retrouver leur relation… Soleil avait besoin de temps. Du temps pour panser ses blessures, du temps pour se relever, du temps pour pardonner. Du temps. Honnêtement, elle ne pensait pas être en mesure de côtoyer Connor tant qu’il serait avec Annaëlle. Ca allait dans le sens contraire de la guérison. Bien sûr, il lui avait manqué, à elle aussi. Combien de fois s’était-elle perdue, vidée la tête, remplie d’alcool ? Combien de soirées avait-elle terminé en sanglotant chaudement, dans les bras d’un inconnu ou au coin d’une pièce, mais toujours aussi seule ? Quelques appels au secours filtraient parfois, trop désespérée, trop désespérante pour s’en rendre compte. Elle avait toujours honte le lendemain.

Mais Connor n’avait pas besoin d’entendre ça ; ni maintenant, ni jamais. Pour toute réponse, elle lui adressa un sourire et prit sa main à son tour, la pressant doucement. Il lui mentait, c’était évident. Il ne brillait plus comme avant. Il n’avait pas illuminé le terrain aujourd’hui, son sourire rayonnait comme le soleil en hiver. Il était là mais il ne trompait personne, il était froid et faible. Pourtant, il en fallait, pour éteindre le soleil irradiant de Connor. Leurs deux mains toujours liées, la bouche de la brune se tordit en une moue peu convaincue. « Tu ne trompes personne, Connor. Il y a plus que de petits problèmes... » N’est-ce pas ? Au final, elle n’arrivait pas à lui demander ce qui n’allait pas. Comme si quelque chose s’était cassé, que ce n’était plus de son ressort, avec la désagréable sensation de pertinemment savoir ce qui le tracassait autant.

Il régla le sujet pour elle, en enchaînant sur le bien que cela lui procurait de discuter à nouveau. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Leurs discussions n’étaient rarement que orales et succinctes comme maintenant. La main de Soleil lâcha celle du Poufsouffle et, avant de pousser un long soupir, remonta affectueusement jusqu’à son épaule. « On peut discuter un peu plus, si tu veux. Tu peux me parler, je t’écouterais. Je suis là si tu as besoin d’évacuer. On peut... » Tout en parlant, son regard se perdit un peu, divaguant sur le mur derrière le jeune homme, sur ses cheveux flamboyants, sur ses yeux honnêtes, sa bouche désirée, son corps d’athlète, ses muscles dessinés. Les joues de Soleil rosirent légèrement, quand des souvenirs fiévreux traversèrent son esprit.

Elle rompit le contact presque instantanément, ramenant ses bras contre elle en reculant d’un pas. « Je peux partir aussi, si tu le...désires. » souffla-t-elle doucement.

Bordel, qu’est-ce qu’il lui arrivait ?
©️ ASHLING POUR EPICODE





merci merci roméo :♥:

bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Connor Sunbeam
victime (de son succès)
victime (de son succès)
avatar
Messages : 248
Points : 377
Re: love really sucks | Connor&Soleil Mer 1 Aoû - 16:24



Bien sûr qu’elle n’avait pas gobé un traître mot de ce que tu lui disais et qu’il était hors de question pour elle de lâcher l’affaire. Tu avais tenté, tout en sachant pertinemment que cela était voué à l’échec. Tu la connaissais trop et surtout elle te connaissait trop bien également pour se laisser avoir. Soleil revenait à la charge autant verbalement que physiquement, se rapprochant de toi, de ton corps à moitié dénudé. Un frisson parcouru alors ton échine au moment où sa main effleura ton épaule. Trop de souvenirs étaient liés à ces gestes et ils vinrent frapper ton encéphale avec passion. C’était de douces et agréables réminiscences qui défilaient maintenant dans ton crâne. Un sentiment contrarié était cependant lié à tout cela. Ton éloignement avec la jeune brune te froissait énormément, tu étais habitué à l’avoir à tes côtés, vous étiez de si bons amis que cela te peinait d’imaginer que tout ça ne s’arrangerait peut-être jamais.
Comme une illustration de tes pensées, tu voyais maintenant Soleil s’écarter de toi. Le cœur déchiré de toute part, tu te retenais de lui faire part de tes problèmes, de fondre en larme, de t’écrouler, de tout lâcher. Mais tu ne pouvais pas, pas devant elle. Tu avais choisi Annaëlle et non pas Soleil, tu devais maintenant assumer et accepter le fait que tu ne pouvais pas mentionner tes histoires avec la jeune blonde devant elle. Il fallait que tu la protège elle aussi, tu lui avais déjà fait assez de mal comme ça. Tu ravalas ta tristesse et continuas de tenter de recoller tant bien que mal les lambeaux de ton cœur dans la douleur.

-"Oui je veux bien, avec plaisir même… cela fait trop longtemps que l’on n’a pas discuté à mon goût. Mais parlons plutôt de toi d’abord d’accord ? Qu’est-ce que…, qu’est-ce que tu racontes de beau ?", lui lanças-tu la voix hésitante.

Qu’est-ce que tout cela résonnait de manière dissonante. Tu étais perdu, déboussolés, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure, tu étais complètement mal à l’aise et non pas par rapport à ton interlocutrice mais par rapport à toi-même dont l’esprit tourbillonnait.

Tu attendais sa réponse, quand une odeur de transpiration remonta vers tes narines. Avec tout cela, tu ne t’étais toujours pas douché, cela ne devait décidemment pas être une discussion très agréable pour la jeune serdaigle. Tu te rattachas alors à ce problème qui te faisait en quelques sorte oublier les autres qui te dévoraient ardemment.

-"Je suis vraiment désolé je viens de me rendre compte que je ne me suis pas encore douché. Ça ne doit vraiment pas être appréciable de me parler comme ça. Je vais remédier à ce problème, je me dépêche !", tu te levas alors on direction des douches qui se trouvait non loin de là. Tu te retournas à nouveau vers la jolie brune sur le chemin.

-"Tu peux rester là ou m’attendre dehors c’est comme tu préfères ! De toute manière je vais faire vite et après on part discuter comme on avait dit !", finis-tu en affichant un sourire qui semblait un peu plus sincère que les précédents, comme si tout ton esprit était entrain de s’auto-censurer, se focalisant sur cette histoire de douche et de petite discussion tranquille.



Ft. Soleil #triangleamoureux
del'embrouille
 
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
sérial-baiseuse
avatar
Messages : 743
Points : 1023
Re: love really sucks | Connor&Soleil Jeu 9 Aoû - 17:54

love really sucks
Sometimes, love can make you feel like it’s the greatest thing in the world. It can make you forget everything, like you could start all over again. But love can also make you feel out of control. Scared, like it’s eating away at you until there’s nothing left.
LConnor sembla ne pas remarquer sa gêne. Tant mieux, elle n’aurait pas su expliquer ce teint pivoine, et elle se serait sûrement mélangée les pinceaux en tentant de trouver des excuses, pour ne pas avouer que ses pensées étaient déplacées.

Un sourire triste fendit ses lèvres. Evidemment que cela faisait longtemps, qu’ils n’avaient pas discuté. Depuis le bal en juin dernier… « Oui. Quelques mois, maintenant. » Elle haussa les épaules, voulant lui faire croire que ça lui était égal. La suite l’étonna quelque peu : les questions sonnaient creuses. Elle y répondit pourtant, incertaine. « Oh, bah rien de fou, la vie quoi, haha, les cours, le quidditch. » Les soirées arrosées pour noyer ses chagrins, les histoires sans lendemain enchaînées pour oublier sa solitude. Connor n’avait pas besoin de savoir tout ça. Il n’avait pas à savoir à quel point Soleil était un déchet. Cette discussion allait tourner en rond, ils allaient être mal à l’aise et ne plus savoir quoi dire. Mais, au lieu de poser cartes sur table et de chercher à savoir ce qui tracassait Connor, non, elle relança. « Et toi, les cours, tout ça ? Ca baigne ? » Ca baigne. Ca b a i g n e. Soleil avait envie de se gifler.

Heureusement pour elle, Connor réagit avant qu’elle ne s’enfonce davantage. « Ah euh oui, d’accord, pas de soucis, ce sera plus agréable pour toi. » Mince, ça s’annonçait super gênant. Qu’est-ce qu’elle allait faire, pendant ce temps ? Le poufsouffle se retourna pour lui demander de l’attendre, avant de disparaître dans la douche. « Ca marche, j’bouge pas. »

Elle entendit l’eau commencer à couler. Les bras croisés, appuyée contre le mur, Soleil attendit silencieusement que le capitaine des jaunes termine. Peu à peu, inconsciemment, la brune laissa ses pensées envahir son esprit. Les vapeurs, générées par l’eau chaude qui ruisselaient sur le corps sûrement nu de Connor, éveillaient en elle des sentiments ardents, et déplacés. Bientôt, une envie irrépressible s’empara d’elle. Elle avait envie de le rejoindre ; c’était unn désir incontrôlable. Il fallait qu’elle se décide rapidement. Il n’allait pas y passer la journée. « J’y vais ou j’y vais pas ? Putain Soleil, décide-toi. »

Et puis au diable la morale, les amis et la fidélité.

Ses habits la quittèrent un à un, tandis qu’elle marchait vers les douches. Elle ne savait pas si c’était réellement une bonne idée. Ce dont elle était sûre en revanche, c’était d’amèrement regretter ce moment si elle l’attendait bêtement dehors. Connor lui manquait. L’ami lui manquait, le corps lui manquait. Elle devait y aller.

Le jeune homme était de dos. Un pas. Soleil y était. Encore en sous-vêtements, ceux-ci s’humidifièrent rapidement. Ok, et maintenant ? Dans quel pétrin s’était-elle encore fourrée ?

« Co-connor... » Elle s’approcha encore un peu, le bras tendu. Plus que tout au monde, en cet instant, elle aimerait le toucher, sentir sa peau sous sa main. Non. Elle se résigna. Ses cheveux mouillés se collèrent alors à sa nuque, un peu contre ses joues, et elle ne sut pas trop si c’était de l’eau ou des larmes ruisselant sur son visage. « Est-ce que….est-ce-que-je-peux-rester-avec-toi ? » Les mots s’enchaînèrent très vite tant elle était gênée et incertaine de l’issue de la situation. Soleil rêvait de ce moment depuis des mois, elle ne pouvait pas se permettre de tout gâcher maintenant…

« Connor, tu m’as tant manqué. »

©️ ASHLING POUR EPICODE





merci merci roméo :♥:

bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: love really sucks | Connor&Soleil

love really sucks | Connor&Soleil
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Joseph O'Connor : A l'Irlandaise
» TERMINATOR 2 JUDGMENT DAY: SARAH CONNOR
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» ecu d'or au soleil
» coucher de soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Terrains sportifs :: Quidditch-
Sauter vers: