Concours de beauté

Pandore Q. Greengrass
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Pandore Q. Greengrass
Messages : 273
Points : 243
Concours de beauté Mer 11 Avr - 15:57

C’était l’idée du siècle, non bien d’un millénaire. Cæsar y avait passé beaucoup de temps, faire ces affiches de publicité qu’il avait collé partout, dans l’ensemble de Poudlard jusqu’à même Prés-au-lard. Les endroits les plus loufoques, ceux ou même certains n’oseraient pas y mettre les pieds. Les affiches qui disparaissaient, qui étaient arrachés sans la moindre classe. Mais il n’avait pas perdu espoir, car Cæsar ne connaissait pas ce genre de sentiment. Son idée était révolutionnaire, sans doute la meilleure qui pouvait ressortir de l’esprit des internes de Poudlard. Parce qu’il était bien le plus extraordinairement exceptionnel.

Alors il avait tout préparé de lui-même, un concours qui pourtant d’apparence semblait bien ordinaire. Les participants n’avaient qu’à s’inscrire avant de monter sur scène, faire un petit show de présentation pour gagner des points, gagner des votes. Le public voterait pour les faire passer au second tour. Et les quelques gagnants, une fois nommé, reviendraient chacun leur tour sur scène pour leur ultime présentation. Ainsi, Cæsar pouvait connaître l’ensemble de la population de château, même ceux entrant dans la catégorie de craigneur, pour en faire ressortir l’ultime personne. Celle qui méritait d’être le plus cool de Poudlard (après le grand Cæsar Blackwell, bien entendu).

L’idée était merveilleuse, il le savait. C’est pour cela qu’il n’avait pas hésité à récupérer tous les numéros sur lequel il pouvait tomber, jusqu’à même en composer au pif (parce que oui, il avait beaucoup de temps à perdre en vérité).

Le concours était fin prêt pour sa personne. Tout était organisé de A à Z. Rien n’avait été oublié, ni même laissé au hasard. La grande cour libérée, bien que certains futurs participants, ou bien même spectateur étaient déjà arrivé sur les lieux, attendant l’ouverture de cet évènement. Sa baguette de séquoia posé en direction de sa gorge, un sonorus incanté pour l’ouverture de cette beauté.

« Que ce sublime concours de beauté commence enfin, si le premier participant veut bien faire son entrée. »

Une petite scène de misère qui avait été placé pour cette événement des plus fabuleux.  

Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: Concours de beauté Mer 11 Avr - 18:27

Hogwarts’ most fabulous

Bertram C. Godfrey & many other

D’abord j’avais pensé que c’était une mauvaise blague. Caesar Blackwell qui m’invitait à un concours de coolitude, ça ressemblait drôlement à une opportunité de se moquer de moi ou un piège. Même si...ce n’était pas vraiment le genre du serpentard. Et puis dans la bibliothèque, tous les pineapple s’étaient mis à vibrer. Tous affichant le même message. J’avais écarté cette invitation avec un soupir moqueur. Au moins, l’idée avait eu le mérite de faire fleurir un sourire sur mes lèvres.

Et puis j’y avais réfléchi. Et je m’étais souvenu de notre échange

mais j’pense pas Bertram, que tu sois un enfant de 5 ans qui est encore coincé dans les jupons de sa mère.


Il avait visé juste avec son air de défi.
Peut-être qu’il avait raison.

Peut-être que je devais saisir cette opportunité - pas avec l’intention de gagner, soyons honnête, en terme de probabilité il y avait plus de chances qu’un dragon apparaissent et crame les fesses de Yannis Damon - mais pour prouver quelque chose. Montrer un visage plus attrayant au monde. Que si je le désirais vraiment, je pouvais laisser le Bertram Godfrey qu’ils connaissaient au placard avec ses pulls moches et ses insécurités. Que je pouvais être un homme. Que je pouvais être….. regardé avec autre chose que du dégoût, du mépris ou encore cette indifférence écrasante. Que je pouvais être même un peu attirant...enfin pas complètement dénué d’intérêt du moins.

Je pouvais essayer et m’en servir.
Au final, qu’est-ce que j’avais à perdre ?

***************************************************

Mais qu’est ce que je fous là ? Quelle idée débile m’a traversé l’esprit ? Non, mais c’est sûr tout le monde va se moquer de moi. Je vais rater quelque chose dans ma présentation et je finirais avec un surnom ridicule épinglé pour le restant de ma scolarité. Non, de ma vie. Ridiculisé à jamais. Quelle horreur. Je n’ai qu’une envie c’est de faire demi-tour et de prendre mes jambes à mon cou. Pourquoi on ne peut pas transplaner dans cette fichue école ?!

Plus le temps de reculer alors que Caesar annonce les participants. Je sens quelqu’un me pousser vers l’avant et je me retrouve sur cette petite scène de circonstance. Avec le trac, je ne sens plus mes jambes.

Pour l’occasion je n’ai pas passé la brosse à cheveux dix mille fois pour les rendre lisses et disciplinés. Ils sont encore un peu ondulés sur les bouts et coiffés un peu en arrière suite à la remarque de Caesar - un test pour le bal de fin d’année. A mes pieds se trouvent de simple converses bleu foncé, un peu usée. Je porte un jean foncé. Pas skinny, pas trop large, juste un jean neuf qui montre que oui, Bertram Godfrey est doté d’un postérieur qui n’est pas parfaitement plat. Pour changer des éternels pulls moches sous les chemise, je porte un simple T-shirt bleu cobalt un peu délavé par dessous un veston gris foncé. Ce dernier n’est pas boutonné. En guise d’accessoire, j’ai opté pour un bracelet en filament de cuir fin histoire de mettre en avant mes poignets et mes mains nerveuses. Selon moi ce n’est pas trop mal, j’avais essayé de suivre les conseils de Caesar mais honnêtement je n’étais pas trop sûr de moi.

Je ne sais pas quoi dire. La honte. J’avais préparé tout un truc, bien à l’avance, plutôt sympa et là… le trac emporte tout. Un sourire gêné s’affiche sur mes lèvres alors que je passe une main dans mon cou. Le public reste silencieux, j’essaie de ne pas le regarder. Pas encore de tomates pourries et de bombabouses, tout va bien. Je n’ai pas l’habitude d’être le centre d’attention. Le bluff et le mensonge, en revanche, ça me connaît.

Bonjour tout le monde, je suis Bertram Godfrey...Je suis sûr que la plupart d’entre vous ne me connaissent pas. Enfin, ne me reconnaissent pas. Mais vous m’avez probablement déjà vu.



Je m’approche un peu, je sens que je suis sur une bonne lancée. Ou plutôt, je suis trop stressé à me dire que ce n’est pas cool de parler. Mais une fois que le robinet à conneries est ouvert, c’est trop tard pour le refermer. Je me penche un peu vers eux en plissant les yeux, comme pour les mettre dans la confidence.

Vous savez ce type bizarre qui se balade dans l’école avec ces pulls très laids...Vous savez, soit flashys, soit qui ressemblent  un peu à du vomi solidifié de scroutt à pétard?



Je me redresse avant de me désigner d’un air fier et enjoué.

Ben c’est moi !



Je marque une pause avant de reprendre :

Alors je n’ai pas vraiment de hobby ou de talent. Enfin bon. Je suis poursuiveur au quidditch mais, si vous demandez à mes adversaires ou même à mes coéquipiers ils vous diront que c’est clairement pas un de mes talents.



Après tout si je m’insulte moi-même, ça sera plus dur de me ridiculiser ? L’humour comme moyen de défense ça pouvait fonctionner. De toute façon il ne restait qu’une minute ou deux à cette torture.

Mais j’ai quand même préparé quelque chose pour aujourd’hui.  



Je sors ma baguette de ma poche. Je retrouve mon sérieux pour lancer un Spero Patronum en informulé. Le souvenir que j’utilise ? Cette soirée d’été où ma mère était rentrée tard et je lui avais préparé des pâtes façon moldu puisqu’avec la trace, les sorts étaient interdits. Je me souviens de sa gratitude, elle avait vraiment apprécié le geste et me l’avait montré. Pour une fois.

Des filaments argentés sortent de ma baguette. Un corbeau prend forme et vole au dessus de la foule. Un deuxième sort. Avis. Une horde de corbeaux, les vrais cette fois-ci prennent leur envol et suivent le patronus un instant avant de s’envoler vers la forêt interdite. Tour de passe-passe très simple, je sais. Magie de carnaval ou de fête d’anniversaire. Le patronus revient vers moi, se posant sur mon bras avant de disparaître. Je leur adresse un grand sourire.

Je vous remercie de votre attention.



Une petite révérence imprévue avant de quitter la scène pour enfin parvenir hors de vue.

Mes jambe tremblent.
Plus jamais.
Plus jamais.

DEV NERD GIRL

Invité
Invité
avatar
Re: Concours de beauté Mer 11 Avr - 21:46

Si elle avait pu sourire, elle aurait sourit a Bertram, le croisant une fois qu’il quittait la scène. Elle avait apprécié, parce qu’elle avait décidé qu’elle l’appréciait bien depuis le cours de divination sans doute. Donc elle s’était dressée , culminant a peine dans la foule, vêtue de circonstance, un texte en main. Qu’elle rangea rapidement. Pas du grand art mais c’était ce qu’elle avait pu produire de mieux dans le temps imparti.

Elle était montée sur l’estrade, ravie de se trouver plus grande que certains, puis fit un signe pour qu’on commence a preparer la musique qu’elle avait demandé. Un micro moldu en main, pour soutenir ses frères sans magie, pas de sourire mais un coeur battant la chamade, elle essaya de faire en sorte de regarder tout le monde, chacun :

- Je suis Abena, Gryffondor représente

Elle eut un clin d’oeil pour les gryffondor qu’elle avait en ligne de mire.

- Petit dédicace aux furies aussi en passant. Mon premier talent c’est plus le plaidoyer en cours de droit, mais il parait que je me débrouille aussi en rap. Alors c’est parti

Elle avait laissé un peu d’humour, histoire de se détendre aussi, puis attendit la fin de l’intro avant de se lancer :

[instru]

Don’t wanna talk about skin color
Don’t wanna talk about magic or blood
Don’t wanna talk about the way you dress
The way you play, the way you love, the way you pray

Just think about people, people with aim and true spirits
Tell them to believe, to stand, to dream and to unite

Abena’s talkin’,
To your soul not jokin’,
Gryffindor, for winnin’,
Let me see you listenin’,

Look back from where you come
See what you’ve overcome
The world want to shut you up
Don’t kneel, don’t bow
Fight against to make your law
Follow your path and blow up

Blow up blow up

Eiish,
Don’t wanna talk about houses
Don’t wanna talk about races
Don’t wanna talk about the way you looses
You win, you speak, you move, you sing

Talk ‘bout what’s inside, what’s makes us a family
Allegory of synergy

Hogwarts, d’you hear me ?
D’you follow your legacy ?
We’re not in the prophety
But we we’ll see us


Look back from where we come
See what we’ve overcome
The world want to shut us up
Don’t kneel, don’t bow
Fight against to make your law
Follow our path and blow up

Blow up blow up


Elle bougeait, plutot a l’aise sur scene, plutot a l’aise dans ses paroles, dans ce qu’elle présentait. Elle déposa le micro après sa prestation pour ceder place au prochain qui se présenterait.

Spoiler:
 
Invité
Invité
avatar
Re: Concours de beauté Mer 11 Avr - 22:21

concours
de cooleté

that's awkward

Eireann déambula sur la scène comme un animal sauvage qu'on aurait jeté dans un supermarché et regarda à droite et à gauche avant de ramasser le micro, tapa un peu dessus et annonça :

▬ ...Euh. Salut.

Silence.

▬ Abena m'a dit qu'il y aurait de la nourriture mais...Hein ? elle se tourna vers l'arrière de la scène mes talents ? Mais j'en sais rien moi j'étais venue pour la bouffe !

Elle se retourna vers le petit bourgeois de merde de serpentard.
Ah c'était lui qui avait envoyé un sms bizarre.
Ah c'était ça le truc.
Elle avait pas trop lu et juste mit en spam, et du coup elle avait rien apporté.

▬ Boah je me débrouille en mécano mais j'ai rien amené. Pis faut pas déconner si je pète un truc ça prend plus de dix minutes à faire, sinon c'est du travail de sagouin. Mais euh. Ouais, nan je suis cool. Enfin je crois. Pfff. Je sais faire du vélo sinon. Mais j'ai pas de vélo à Poudlard donc ouais c'est mort.

Elle commença à faire des bruits avec sa bouche pour combler le silence.

▬ Je fais un peu de batterie mais j'ai pas de batterie non plus du coup. Ouais c'est con je sais. Je peux te raconter une blague. Alors c'est un directeur de patinoire... Non c'est un inuit qui fait un trou dans la glace pour pêcher et les poissons. Mais en fait c'est pas les poissons c'est drôle, mais euh ouais on lui dit y a pas de poissons et. Nan j'ai oublié la fin en fait laisse tomber. Pis c'est plus drôle quand c'est Nico qui raconte.

Elle resta sur scène une minute de plus dans le plus parfait de silence à fixer son reflet dans les lunettes du serpentard.

▬ Sinon, l'histoire de la bouffe c'était vrai ou pas en fait ?

On lui dit que non et elle partit.
Invité
Invité
avatar
Re: Concours de beauté Mar 24 Avr - 15:45

ft. ...

Informations diverses.

Le concours de beauté.

Il y a des choses qui ne m'échappes pas. Je m'apprêtais à sortir de la salle commune des Serpentard, mais quelque chose se passait. Un de mes camarades préparait quelque chose d'incroyable. Quoi, il fallait que je sache. Il a collé une affiche au mur, j'avais l'impression qu'elle m'appelait. J'avais raison. Cet évènement était fait pour moi. Un concours de beauté, on en a jamais vu avant et c'était l'évènement parfait pour Alba Jones Morel. Quelque temps après, j'ai reçu un sms, Caesar. Il m'invitait à participer, j'ai pensé qu'il n'y avait que moi qui serait invitait, c'était logique. Mais plusieurs Pineapple ont sonné, et les gens ont parlé.
Mais j'étais à la hauteur de ce concours, il était fait pour moi. Mes années à l'école de cirque m'avaient préparé à ce jour.

J'ai monté un numéro d’acrobatie, quelque chose d'incroyable, mais j'en gardais quand même pour le second tour. J'ai sortie mon cerceau, j'ai arrêté de voir les gens, je suis restée concentrée. Personne ne pouvait me déconcentrer. Non je ne jouais pas ma vie, mais plutôt mon rang dans cette école. Se faire remarquer de part son talent, c'était ingénieux.

Bertram Godfrey, un bleu passionné de corbeau, ouais c'était pas mal, c'était même très beau. Je ne voyais pas du tout qui c'était. Bien qu'après sa description... Un petit peu si.  Dommage qu'il n'ait pas eu plus de confiance en lui.
Abena, la rouge qui rappait à l'aise comme un poisson dans l'eau. J'ai malencontreusement bougé du pied à force de l'écouter, une bonne technique de déconcentration.
Une deuxième rouge, je ne dirai rien de plus qu'une perte de temps. Sérieusement, venir pour le buffet ? Quel non respect. Pardon Caesar que tu ais dû voir ça.

C'était ENFIN mon tour. Je croise la dernière participante sans la regarder. Je suis concentrée, vêtue d'un body vert émeraude rappelant ma maison, des collants couleur peau avec des paillettes, et les cheveux montés en chignon.

Bonjours à tous, je suis Alba Jones Morel, et je vais vous montrer ce que j'ai dans le ventre.

Mon cerceau fétiche en main, je me plaçait dos au public, je sortie ma baguette pour faire léviter mon acolyte.

Mon truc à moi, c'est les acrobaties. Alors, musique.

Le bon vieux " Express " sonna dans la grande cours. Mes mouvements étaient précis et bien pensés. Tout d'abord autours du cerceau avec une danse bien latinos. Lorsque le refrain débuta, j'enfourchai le cerceau, je ne faisais qu'un avec lui et ça ça faisait du bien. D'un mouvement je fis remonter le cerceau pour plus de sensation. Je me sentais revivre. La fin de la musique me rappelait où j'étais. Je descendis, lentement, courbée en arrière, lorsque mes mains touchèrent le sol, je me projeta en avant en emportant le cerceau avec moi, terminant sur un grand écart les bras levés.
Alors Caesar es-tu sûr de vouloir continuer le concours ?

Invité
Invité
avatar
Re: Concours de beauté Mar 1 Mai - 15:42

❝ La musique vous permet de devenir imprévisible❞ - BjörkConcours de beautéNassim a cédé, et il jette un œil vaguement désapprobateur sur Soleil qui est agrippée a son bras. Elle a réussi a le convaincre avec trois sms, juste parce qu'il est incapable de refuser quoi que ce soit à sa meilleure amie. Quel crétin il fait, quand il s'y met. Mais il a maintenant Titine vissée dans le dos, et il a répété, un peu. Il a presque aimé le fait de reprendre sa guitare dans les mains, elle qui l'avait quittée pendant quelques temps. Il n'avait plus eu envie de faire de la musique. Il n'avait plus eu envie de rire. Il était resté longtemps allongé sous le regard consterné de Ruben et d'Achille, dans un vieux maillot de foot et en jogging, en laissant la barbe manger son visage.

Mais son rayon de soleil était arrivé, et l'avait remis sur pieds. Elle avait dévasté son armoire comme une tornade et avait sorti l'intégralité de ce qu'il avait de plus bling pour en faire des ensembles, tout en lui intimant de faire quelque chose pour sa dégaine de Robinson Crusoé. Et un peu de maquillage plus tard, il avait retrouvé forme humaine. Il s'était regardé dans le miroir, et il avait souri, dans sa fatigue.
Bin Khalil revenait sur le terrain, sous les applaudissements de ses supporters.

Il arrive dans la grande cour et hume l'air ambiant, qui tiédit au fur et a mesure que le temps avance. Il est loin, le temps de la neige sur Pré-au-Lard. Tellement loin. C'est comme si ça faisait une éternité qu'il n'était pas sorti. Avec un petit sourire, il serre un peu Soleil contre lui, et avance vers le podium improvisé, sur lequel tout le monde passe au fur et à mesure.

Le premier Serdaigle qui passe , Bertram, est plutôt bien sapé, et plutôt drôle, dans l'idée. Nassim rit a ses blagues avec beaucoup de facilité, et lui trouve de vrais talents de stand-up comedian. Et son patronus est d'une classe assez incroyable. Nassim espère que le sien est aussi classe.

C'est ensuite le tour d'Abena, qu'il applaudit un peu fort a la mention de gryffondor. Il aime bien la flamboyante Abena, qui ne déçoit pas quand à son rap, aussi perçant dans les paroles que dans le ton, qui lui parle particulièrement, et lorsqu'elle quitte la scène, il crie son nom en signe de satisfaction. Suit Rin, visiblement larguée par les événements, qui le fait presque pleurer de rire. C'était une bonne idée de prendre l'air, finalement, et il a rangé ses soucis de coté pendant quelques instants.

Qui sont rapidement remplacés par d'autres lorsque la serpentard vient faire un numéro de cerceau assez impressionnant. Bordel de...
Il regarde Soleil, l'air vaguement inquiet. Ils n'ont aucune espèce de chance, c'est bien ça ? C'est bien ça. Parfait. Ils vont se pointer avec leurs guitares et tout ira bien, ça se finira vite, et il regardera les autres passer.
Parfait. Parfait parfait parfait.

Lorsque c'est à leur tour de passer, il prend la main de Soleil, la mort dans l'âme, en se demandant si il maîtrise encore sa partition correctement, et prends le temps de la regarder. Leurs tenues sont presque assorties. C'est sympa. Ça plaira a Caesar. Il rajuste la chemise en plaid que Soleil a enroulé autour de sa taille (cf l'image de la fiche), et sort sa guitare de son étui.

« Nassim, pour Gryffondor, accompagné de Soleil, la plus belle des Serdaigle. On l'applaudit bien fort, s'il vous plait ? »

Large sourire à la foule, vaguement feint. A l'intérieur, il meurt un tout petit peu. Il se demande si il ne va pas se gameller royalement comme le dernier des débiles, pour ensuite retourner sous sa couette et ne plus jamais en ressortir. Mais il faut faire le show, même après la créature paillettée qui a virevolté avec son cerceau juste avant eux.

« Nous sommes un duo de guitaristes. J'espère que vous êtes prêts à bouger ! Un, deux, trois... »

Tempo donné, ses mains commencent a courir sur sa guitare au rythme de celle de Soleil qui le guide. Il est assis, au milieu du podium, a coté d'elle, et bouge à peine, concentré sur sa musique. Ça faisait longtemps. Ça fait longtemps. Tellement longtemps qu'au bout de quarante secondes environ, il réalise qu'il a un trou, un tout petit trou de mémoire.

Ce n'est rien, mais c'est suffisant pour le déstabiliser. Il n'a pas envie de faire perdre Soleil maintenant. Alors il va falloir improviser.

Bullshitto no jutsu. C'est parti.

A la fin de la dernière ligne de notes connues, il se lève comme un ressort, sa guitare attachée à son torse, et il regarde le public avec un air enjoué, en frappant des mains sur le rythme de Soleil à présent seule aux manettes.

« Tout le monde, avec moi ! »

Et il se met à danser, d'abord un peu maladroitement, en tapant le rythme du pied, puis plus a l'aise, en tournant sur lui-même comme un genre de derviche, et lorsque la partition revient en mémoire, il reprend sa guitare, toujours debout, et se remet à jouer en dansant comme un idiot. Il tourne autour de la chaise de Soleil, tente des petits mouvement de séduction avec sa guitare, avec des mimiques comiques.

Et la chanson se termine.
Dans un grand élan de n'importe quoi, il se saisit de Soleil par les hanches et la décolle du sol tel le roi lion, en beuglant, hilare.

« MERCI PUBLIC ! »
©️ 2981 12289 0

MUSIQUE MAESTRO:
 
Soleil A. Nilsson
Bagheera aux mille facettes
Bagheera aux mille facettes
Soleil A. Nilsson
Messages : 811
Points : 1135
Re: Concours de beauté Mer 2 Mai - 1:37

concours de beauté
la musique adoucit les moeurs, donne une âme à nos cœurs, et des ailes à nos pensées
Les doigts glissaient sur la guitare, grattaient les cordes. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas pris le temps de jouer. De un, parce-qu’elle n’avait pas eu beaucoup de temps ces dernières semaines. De deux, parce-qu’elle fuyait Connor, et qu’il squattait souvent la salle de musique. De trois, parce-que son partenaire de jeu ne voulait plus y mettre les pieds. Nassim refusait tout simplement de jouer, à son grand désarroi. D’un côté, elle ne pouvait que comprendre. Ce qui lui était arrivé était une expérience traumatisante. Si seulement elle trouvait un moyen de lui changer les idées…

Petite lumière. Le concours ! Après une assez courte négociation (Nassim était incapable de dire non), Soleil obtint qu’ils participent tous les deux, présentant un petit numéro instrumental. Cela tombait à pic. Ramassant sa guitare, elle fit un rapide détour vers sa tour pour se changer, se maquiller et surtout, récupérer le fameux sauveur de barbe, le crayon à sourcils. Il n’y avait pas une minute à perdre, c’était dans environ une heure.

« NASSIM. REMUE TOI UN PEU. » Sans rien ajouter, elle vida son armoire pour lui trouver quelque chose de cool à porter, et surtout, un truc assorti à sa sublime tenue. En attendant, elle lui fit signe de se soigner un peu. Pas question de se montrer en public avec un ours. Chose faite, Soleil entreprit de lui réaliser une barbe parfaite. Crayon en main, langue à la commissure des lèvres pour se concentrer, elle ne se rata pas une seule fois. Elle avait fini par prendre le pli. Se reculant de quelques centimètres, le peintre observa son oeuvre. « Nous sommes prêts. » annonça-t-elle fièrement. Bras dessus, bras dessous, couple hippie et bohème, guitares dans le dos, ils rejoignirent le lieu de l’événement.

Soleil s’avouait impressionnée par ses concurrents, qu’elle connaissait presque tous. Quand Bertram monta sur les planches, elle agita les bras énergiquement pour qu’il la repère. « C’est pas vrai, je trouve que Bertram est très bon au quidditch. » critique-t-elle à voix haute, faisant se retourner quelques personnes. Elle l’applaudit très fort quand il termina, parce-qu’il avait une maîtrise parfaite de son patronus.

Elle fit de même avec Abena et son rap éloquent. Elle se mit debout pour crier à la gloire d’Eireann la fantastique. Puis elle eut le souffle coupé par cette demoiselle de Serpentard. Quel talent ! Le regarde qu’elle échangea avec Nassim à cet instant n’était pas du tout assuré. Elle haussa finalement les épaules. « On est là pour s’amuser et se détendre, ok ? » lui chuchota-t-elle. C’était d’ailleurs à leur tour. Le jeune homme lui prend la main et l’entraîne vers la scène. Soleil s’inquiète un peu quand elle le voit relire sa partition. Après tout, ils n’avaient pas répété…

L’excitation forma une sorte de noeud dans son estomac. Le trac ! Elle adorait. Nassim se chargea de la présentation et, enfin, ils commencèrent à jouer, à l’unisson. Ses yeux se fermèrent pour mieux profiter de chaque instant où ses doigts frottaient les cordes, frappaient la caisse. Soleil faisait tellement corps avec son instrument et la musique qu’elle ne remarqua pas tout de suite que Nassim s’était perdu. Elle rouvrit soudainement les yeux quand elle entendit “Tout le monde, avec moi !”. Qu’est-ce que… Par instinct, elle n’arrêta pas de jouer mais bordel, la vision de son ami s’agitant avec autant de grâce qu’un poulet du KFC en fuite la sidérait. La partition, c’était pour ça. Il avait un trou de mémoire. Soleil souriait bêtement au public, tentant de faire abstraction des mouvements insolites autour d’elle.

Dieu merci, après des secondes qui lui parurent des heures, Nassim rattrapa enfin sa guitare pour l’accompagner. Et elle souriait toujours, comme une idiote.

La musique prit fin. Dans le même temps, un énorme poids quitta ses épaules. Un poids si lourd qu’elle finit par s’envoler, portée par le fort Nassim, qui brailla des remerciements au public. Ainsi perchée, Soleil se sentait beaucoup trop épiée pour être à l’aise. Elle parvint néanmoins à marmonner quelques mots. « Oui, heu, merci ! » Elle fit signe à son compère de la reposer.

Une fois sortis de scène, Soleil explosa de rire. Pas que ça la fasse vraiment marrer, c’était plus la pression qui descendait. « C’était quoi ça ? » clama-t-elle, hilare.
©️️️ ASHLING POUR EPICODE




Concours de beauté QSiXe1Z
merci merci roméo :♥:

Concours de beauté DQnb8xX
bannières:
 
Cassiopée Vega
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Cassiopée Vega
Messages : 226
Points : 645
En couple avec : haemon le plus beau
Re: Concours de beauté Mer 23 Mai - 17:20

concours de beauté
cassie et poudlard
il t'arrivait des fois de chanter dans la salle commune des serdaigle, avant de te faire chasser par ceux qui voulaient bosser. alors tu t'éclipsais pas très loin pour finir ce que  tu chantais ; mais tu n'avais jamais chanté devant un public. tu ne stressais pas ou quoi, mais l'opportunité ne s'était jamais présenté. alors, un concours de beauté, pourquoi pas ? il y avait déjà foule devant l'estrade installé pour l'occasion, c'était sympa comme idée tout de même. les concurrents défilaient petit à petit devant toi, il y avait bertram que tu reconnaissais, avec son numéro de patronus. c'était fun, rafraîchissant. un rap d’une rouge, le message qu'elle véhiculait était splendide. c'est drôle, assez comique comme scène il faut l'avouer. défilèrent ensuite plusieurs personnes, tu en reconnaissais la plupart, mais c'était tout. après tout, tu étais la meilleure, et de loin. tu n'étais pas narcissique, seulement ton esprit de compétition te soufflait de t’insuffler toit-même un minimum de confiance en toi.

tu montes sur la scène, prend le micro. « cassiopée, pour vous servir. » tu rejettes tes cheveux en arrière, arbores une tête convaincue et convaincante. « il m'arrive souvent de chanter, alors écoutez attentivement ou je vous retrouve et je vous zigouille. » la musique démarre. ta voix cristalline sort du micro amplifié. « lips meet teeth and tongue ... » tu fermes les yeux, emportée par la musique, la compétition et ta voix. tu es sereine ; pour une fois. quand la musique touche à sa fin, tu ré-ouvres les yeux. « merci de votre attention. » tu souris, descend de la scène. au suivant.

code by FRIMELDA


ce que j'ai chanté oops:
 
Invité
Invité
avatar
Re: Concours de beauté Mer 23 Mai - 18:14



concours de coolness

avec tout le monde
But, if we show the ugly partsThat we hide awayThey turn out to be beautifulBy the light of day!


Pourquoi finissait-elle toujours par promettre des choses qu'elle ne voulait pas faire ? Ainsi était la malédiction des gens trop complaisants qui ne se plaisaient que dans la satisfaction et le bonheur d'autrui. Aelys adorait être le centre de l'attention, mais pas comme cela. Elle voulait être choyée et aimée, pas jugée devant  les sceptiques d'une audience venue la mesurer à d'autres, encore plus alors s'il s'agissait de montrer ses propres talents, quelque chose qu'elle avait choisim qu'elle aimait. Avait-elle seulement un réel talent ?
Au final c'est évidemment vers le théâtre qu'elle se tourna. Elle ne jouait jamais sur scène, la chaleur des effets et projecteurs, la fatigue dans les muscles, l'incertitudes de ses présences, trop d'élément lui laissait le rôle des coulissesm du soutien invisible. Pourtant elle savait, sa voix de narratrice de jeu de rôle, l'intonnation de celle qui toujours donnait la réplique, son esprit qui avait vu et retenu plus de pièces que n'importe qui, la gestuelle dans son corps comme un héritage familial.

Elle s'avanca alors que son coeur battait encore la chamade, et tenta d'oublier. Oublier, les gens, oublier le stress. Pantalon et haut noir parfaitement neutre elle se tient droite, devant un elle un faux cercueil en bois fin et un chapelet dans sa main alors qu'elle semble pleurer en silence dans un hoquet silencieux. Les quelques spectateurs (et peut-être Caesar derrière ses lunettes) arquent un sourcil, se damandant si elle s'apprête à ramener d'entre les morts une grand-mère décédée. Et soudain elle lève les yeux et, après un rire interrogateur malasant, prend la parole.

▬ What, do you tremble? are you all afraid?
Alas, I blame you not; for you are mortal,
And mortal eyes cannot endure the devil.
Avaunt, thou dreadful minister of hell!
Thou hadst but power over his mortal body,
His soul thou canst not have; therefore be gone.

...

Foul devil, for God's sake, hence, and trouble us not;
For thou hast made the happy earth thy hell,
Fill'd it with cursing cries and deep exclaims.
If thou delight to view thy heinous deeds,
Behold this pattern of thy butcheries.
O, gentlemen, see, see! dead Henry's wounds
Open their congeal'd mouths and bleed afresh!
Blush, Blush, thou lump of foul deformity;
For 'tis thy presence that exhales this blood
From cold and empty veins, where no blood dwells;
Thy deed, inhuman and unnatural,
Provokes this deluge most unnatural.
O God, which this blood madest, revenge his death!
O earth, which this blood drink'st revenge his death!
Either heaven with lightning strike the
murderer dead,
Or earth, gape open wide and eat him quick,
As thou dost swallow up this good king's blood
Which his hell-govern'd arm hath butchered!

...

Villain, thou know'st no law of God nor man:
No beast so fierce but knows some touch of pity.


Richard III n'était pas la plus connue des oeuvres des Shakespeare, encore moins chez les sorciers, mais elle lui vouait une affection particulière, et elle aimait le désespoir et la rage dans les tirades de Lady Anne. Cela lui allait bien. Mais cela, il ne le savaient pas.

Elle reprit ses esprits une fois les derniers vers énoncés et vira au rouge gryffondor.

▬ brefvoilaj'aiditquejeviendraisc'estprobablementpascoolmaisvoilaha ha ha ha ha


Et elle s'enfuit en courant, laissant son cerceuil sur la scène

si vous voulez une idee du truc:
 
Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 715
Points : 663
Re: Concours de beauté Mer 23 Mai - 20:32

Pourquoi le faire ? Et en même temps pourquoi ne pas le faire ? Il n'y avait rien à perdre. Puis t'avais envie de participer en tant que troll que réellement faire le mec sérieux avec un incroyable talent - un talent pour ?? alors qu'on juge la beauté ? Bon, il y avait plus beau que toi c'était certain. On préfère les bruns en ce moment, pas les blondinets. Cependant, personne ne pouvait égaler ta musculature. Tu attends alors ton tour. Observant les quelques minettes en ressortir stressées ou soulagées. Viens ton tour, tu te racles la gorge et entre en scène, un grand sourire dévoilant tes dents blanches. « Ruben Damon, mais je pense que vous êtes au courant. Dans le cas contraire ce n'est pas grave, je vous pardonne : je suis le Capitaine de mon équipe au Quidditch. » super pédant... tu commences bien.

La musique se met en marche, et tu soulèves ton t-shirt, dévoilant tes muscles et ce torse si bien sculpté. Tu tapes des poses digne d'un bodybuilder pour mettre en avant tes atouts. « Des années de travail et... regardez moi ça, un résultat parfait. Mon corps n'est-il pas semblable à l'une de ces magnifiques statues grecques ? ET OUI VOUS AVEZ RAISON, je ne suis pas un homme mais... une oeuvre. S'il y a des passionnés du dessin dans la salle, j'serais votre modèle, votre inspiration. Tu inspires. Je vais vous dire un secret, il y a quelques années en arrière j'étais totalement différent. MAIS ! tout ça, ça m'a forgé, et j'en veux toujours plus, plus rien de m'arrête JE SUIS UN VAINQUEUR. Et... le plus c'est que j'ai pu acquérir une faculté incroyable. Les poings sur tes hanches, tu te tiens droit et fais danser tes pectoraux. Je vous remercie pour votre attention ! ET VIVE LES GRYFFONDORS ! Tu t’apprêtes à quitter la scène, et glisse très vite, en hurlant : DEDICASSE A BLUE, FAUST, LETO, AZARD, NASSIM, FALLEN, ACHILLE, ELENORE, ROX, VAL, ABENA, REGRET, JAS, BILLY, FENRY, ET JO MON POTE. et tu laisses ta place.

Invité
Invité
avatar
Re: Concours de beauté Mer 23 Mai - 20:56

t'avais ce sourire qui me faisait pâlir ; et puis tes discours incessants chaque jour
sombre fou qui s'aventure dans cette aventure. ce message comme un contact avec le doux monde extérieur ; le bonheur aux bouts des doigts. un sentiment d'impatience qui l'envahit et du bonheur qui l'émane. l'émotion qui le prend, il se sent de nouveau puissant. se dire qu'il a enfin l'occasion de se faire connaître en tant que leo. oui, il entend déjà les autres l'acclamer, s'extasier en le frôlant de l'épaule, brailler d'une joie en le voyant. le bonhomme sert les poings, il va assurer - c'est ce dont il se persuade. n'ayant pas encore d'idée, d'un affolement provisoire, tourne en rond dans les couloirs. encore une insulte qu'il entend au loin ; une fille cette fois, blonde, grande, gâtée par la nature. il l'ignore. il est habitué de toute façon.

il avance, déterminé, prêt enfin à tout. un mélange entre l'excitation et la folie ; s'avançant vers l'inconnu, c'était fou. ça valse dans son esprit. il s'impose alors dans l'énorme pièce où la scène demeure. du monde, qu'il y avait. la plupart des personnes du public haussèrent des sourcils. leo, prit de honte, regarda le sol. au loin, on entend un dur tarlouze ! il s'empêche de crier qu'il sort avec une fille. lâche un soupir nasal marqué et monte sur la scène. caesar, là, qui observe avec fougue.  

bonjour ?

cela a produit un écho sourd, il a sursaute. des rires étouffés au loin. du courage qu'il lui faut, oui.

je m'appelle leo ...
j'ai pas vraiment de talent, m'enfin j'ai pris des cours de danse moderne quand j'avais six piges ; mais la prof était beaucoup trop dur avec moi, j'étais le seul garçon. je peux vous montrez quelques pas ?


s'élance et montre une chorée qu'il a appris quand il avait dix années. il lance la musique - enceinte branchée à son téléphone.


ses pas sont fluides, il n'a pas perdu la main ; mais les chuchotements au loin le freine. sa respiration se saccade, la colère le prend. ses gestes deviennent peu à peu robotiques. sale fou furieux, leo. il se relève, se penche brusquement vers le micro, laisse paraître sa colère.

t'as dit quoi ? ouais, toi au fond. vous tous, là. je suis quoi ? une pute ? une grosse salope ? ok. OK. ces mot vous plaise tant que ça ? c'est vous les petites putes ! vous m'entendez ? BANDE DE GROSSES MERDES !

en même temps que monsieur leo déballe son baratin, il enlève ses frusques de façon vulgaire. comme un homme de chippendale, s'avance moitié nu sur la scène en faisant abstraction des huement de dégoût. certain applaudisse, tout de même. maintenant, leo, il est en caleçon sur la scène. il lève les bras, le visage provocateur, le sourire en coin qu'il sert est magique. la seule crainte maintenant, c'est est-ce que ce sera pire qu'avant.

petite pute.
+ tagavec du monde
+ notes vs êtes géniaux un peu
BY MITZI
Invité
Invité
avatar
Re: Concours de beauté Mar 29 Mai - 23:00




Franchement Nico était pas complètement sur de pourquoi il était resté dans la cour après avoir vu qu’il y avait un évènement. Bon, concrètement il aurait bien pu aller autre part, elle était pas exactement petite. Mais il avait été curieux. Donc il s’était assis près de la petite foule et de la scène pour regarder ce qui se passait, son chat ronronnant sur ses genoux.
Un concours de beauté. Oh la vache ce qu’ils vont pas inventer pour s’occuper les étudiants. C’était superficiel, chiant, débile. Enfin c’est ce que une partie du cerveau de Nico le répétait. Mais l’autre partie (clairement la même partie qui s’arrête sur Les Kardashians quand il tombe dessus à la télé) s’était clairement décidée à rester. Et à regarder.

La première personne qui passa sur scène était un Serdaigle aux cheveux mi-longs, un peu maladroit, mais clairement très fier de qui il était, ce qui fit sourire Nicolas. Enfin je dis sourire. Ça devait pas franchement être visible de la scène, et si Bertram l’avait regardé, il aurait sûrement pensé qu’il le jugeait dur. Mais en vrai il avait l’air cool ce mec. Son talent ? Un Patronus informulé. Classe. Suivis par plus de corbeaux. Cool.
Deuxième participante, Abena. Qui fit un rap.
Troisième, Eireann. Cette fille qui l’avait tiré dans la forêt interdite pour lui montrer sa catapulte géante et instable. Et elle raconte une des blagues qu’il a raconté. Très, très mal. Quelques petits rires dans la foule, Nico, dans son coin, il est bien mort de rire. C’était chou comme tout.

Bon on va pas tout résumer, leurs postes sont en haut et franchement je suis pas OP pour tout lire à fond, ils écrivent beaucoup ces gens. Bref ! Pour une raison qui l’échappe, au moment où le mec quitte la scène à moitié à poils (pour une raison qui échappe à Nico) et bien énervé, T’Challa, son chat, donc, décide de courir vers la scène super vite, sautant sur l’estrade.
Sans vraiment réfléchir, le poufsouffle se lève et poursuit le chat noir.
« T’CHALLA VIENS ICI ! » il gueule avec son accent de Brooklyn bien épais. Il arrive à rattraper l’animal en sautant sur la scène et le prend dans ses bras. « Faut arrêter de faire chier le monde parfois, » il lui dit en se relevant.
Et c’est là qu’il se rend compte qu’il est sur la scène.
Et que tout le monde.
Mais alors TOUT LE MONDE.
Le regarde.
Ou ils regarde T’Challa, ce qui aurait plus de sens à son avis mais dans le contexte c’est probablement lui qu’ils mattent.

« Euh... » c’est le seul truc qu’il arrive à dire.
Il est debout, au milieu de la scène, comme un con, avec son chat qui mordille sa cravate à moitié défaite. Putain il se sentait coincé. Et il se sentait con. Ca va ensemble. Les concours, c’était pas son truc, et il était pas particulièrement beau ou talentueux. Il avait rien de préparé parce qu’il savait même pas que ça se passait ce machin.
Mais une part de lui (probablement celle qui s’arrête sur les Kardashians) se met à parler.

« Salut. J’m’appelle Nico. Alors bon, c’est carrément un accident hein. Mais bon je suis là donc autant me présenter et faire un truc, même si j’ai absolument rien préparé. Alors...Un talent, un talent, » il marmonne, regardant autour de lui pour trouver de l’inspiration. Il regarde le sol et c’est là que lui vient une idée.
« Bah c’est facile, mon talent c’est que je peux courir après mon chat, sauter sur la scène et le rattraper avec ça. » Au même moment, il se baisse et lève la jambe droite de son pantalon pour révéler sa prothèse bleue claire, creuse. « Après je peux l’enlever si vous voulez mais ça sera vachement moins simple pour moi de courir après T’Challa si je le fais, » il blague, sa voix toujours aussi monotone mais un léger sourire au bord de ses lèvres.
« Aller j’me casse, » il finit en sautant de scène à nouveau pour retourner s’asseoir par terre, son chat en sécurité sur ses jambes croisées.

Concours de beauté


[/color]
Invité
Invité
avatar
Re: Concours de beauté Jeu 31 Mai - 15:25


  Rosie n'était pas intéressée, initialement, par un stupide concours, une stupide distraction alors même que les examens approchaient. Et pourtant, presque inexplicablement, attirée à la compétition comme un papillon de nuit à la lumière, elle s'était retrouvée à proximité de l’événement, un livre à la main, faisant de son mieux pour ignorer tout ce qui s'y passait, tout en y laissant un coup d’œil inquisiteur et en camouflant à peine des soufflement exaspérés lâchées sous la ligne d'un sourire narquois. Ri-di-cule. Elle leva les yeux et ferma violemment son ouvrage lorsque, comble du comble, un poufsouffle montra son talent incroyable de rattraper son chat. Quoique comparé aux deux pignoufs d'avant dont le talent était visiblement de se foutre à poil, c'était peut-être une amélioration. Elle s'avança devant le reste, d'un pas décidé, et, avant même de sortir sa baguette, s'autorisa un petit discours que personne ne lui demandait de faire. Il fallait remettre un peu les choses en ordre ici, et heureusement, pour eux, elle était la femme de la situation. Elle qui était là purement par hasard.

▬ Alors hum, excusez-moi, mais je me sens obligée de venir relever un peu le niveau car je crois que, hormis Godfrey, vous êtes à côté de la plaque. Je veux dire, des acrobaties ? De la musique ? Votre... Capacité à l’exhibitionnisme - d'ailleurs à ce propos rendez-moi mon innocence s'il-vous-plaît ou de l'eau de javel pour désinfecter mes yeux. Hé ho la compagnie, on est dans une école de magie, s'il y a des talents à démontrer ce n'est certainement pas quelques prouesses inutiles que n'importe quel moldu de bas-étage peut faire, respectez-vous un peu.

Elle sortit finalement sa baguette.

▬ Flambios.

Elle dessina avec sa baguette une fleur en flammes devant elle, de taille conséquente, plus concentrée que ce qu'elle ne voulait paraître. Elle avait beau s'appliquer à prendre de l'avance sur ses camarades, elle restait une troisième année et sa connaissance pratique de la magie ne valait pas celle des patronus de Bertram, clairement, ou même celle des autres élèves -qui étaient sur ce point encore plus impardonnables de ne pas en faire usage.

▬ Orchideus.

Elle fit apparaître une rose unique, sa fleur de signature après tout, et utilisa un wingardium pour la faire tourner sur le dessin enflammé afin de l'effacer en s'incendiant lentement puis le fit voler jusque dans les mains de Caesar, c'était lui le juge, après tout. Elle rangea sa baguette dans un vif mouvement de poignet, leva le menton hautainement et lança avant de quitter la scène:

▬ Vous voyez ? C'est pas si compliqué.

Spoiler:
 


concours de beauté
Contenu sponsorisé
Re: Concours de beauté

Concours de beauté
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Kawabata, Yasunari] Tristesse et beauté
» Beauté du ciel 2
» Beauté froide
» La beauté révélée
» QP freebie de Beauté...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: