Wrong potion - feat. Aïssatou.

Luke Blane
Papa Ours
Papa Ours
Luke Blane
Messages : 643
Points : 918
Wrong potion - feat. Aïssatou. Mer 18 Avr - 0:17



WRONG POTION
Les souvenirs se tissent entre deux soupirs à l'haleine chaude. Ils dansent comme des feuilles mortes, mourant dans la chute du temps. Cette dimension se nomme "rouge émeraude"

10 février 2028.

La démarche lente, Luke descendait les marches du rez-de-chaussé en consultant une lettre que son père lui avait envoyé en début d'après-midi.
Lettre:
 

Il plia la lettre et la rangea dans la poche interne de sa cape de sorcier. Avoir des nouvelles de son père et de sa famille lui redonnait le moral ces derniers temps. Après tout, il lui était arrivé tant de choses en l'espace de quelques semaines qu'il avait l'étrange impression que la fatalité s'était mise à le suivre comme son ombre. L'enlèvement des élèves, leur retrouvaille et la mort de Callaghan Dawn l'avaient profondément secoué. Il avait aussi réunis les élèves de sa maison pour leur parler intimement des événements passés et avait recueillis des précieux témoignages auxquels il pensait sans cesse.

Il se dirigea machinalement vers les cachots pour voir si un élève traînait dans les couloirs alors qu'il devrait être en cours. C'est à ce moment qu'il croisa deux élèves, un complètement paniqué et l'autre ayant un teint verdâtre et poisseux. L'élève paniqué lui expliqua que sa camarade avait bu quelque chose qui l'avait immédiatement plongé dans cet état. Luke décida de se précipiter vers le bureau d'Aïssatou, il n'avait pas d'antidote aux poisons courants sur lui et le seul qu'il avait utilisé dernièrement était pour miss Vince après sa morsure due à la Tentacula Vénéneuse. Il regretta sincèrement le départ de Yaroslav, l'école n'avait plus d'infirmier alors qu'elle en avait cruellement besoin ces derniers temps.

Il arriva devant la porte de son bureau et s'arrêta. Quelle réaction aura t-il quand il verra sa collègue ? Lui même ne le savait pas, il l'évitait soigneusement depuis plusieurs semaines, depuis leur soirée, depuis ce qui s'était passé. Il se sentait trop coupable bien qu'il lui eu envoyé quelques sms entre temps pour parler des enlèvements. Il serra le poing et frappa deux fois à la porte, aucune réponse. Elle n'était pas là ? Mais c'était urgent bon sang ... Il décida de forcer la serrure avec son canif magique et pénétra dans son bureau. Il se tourna alors vers les deux élèves et leur dit :

▬ Attendez moi aux cachots, la porte est ouverte là bas. Je reviens dans une seconde le temps de trouver l'antidote.

Les deux élèves s'exécutèrent et partirent s'installer dans la pièce d'à côté. Luke sorti son téléphone portable de sa poche et envoya un sms à Aïssatou en la prévenant qu'il était rentré dans son bureau. Il s'avança et fut tout de suite submergé par l'odeur d'encens qui flottait dans l'atmosphère, un savant mélange de girofle, de citron et de racines sentant le vetyver. La pièce était tendue de plusieurs tissus colorés et ethniques, plusieurs poufs gisaient aussi par terre autour de son bureau. Luke se dirigea vers le fond de la pièce ou se trouvait plusieurs chaudrons, un mortier et plusieurs herbes posées sur un plan de travail.

Il observa diverses expériences bizarres conservées dans un coin et senti son téléphone portable retentir à l'arrivée d'un sms, pui deux. Il jeta entre temps un regard au différentes fioles de potion qui se trouvaient rangées sur une étagère murale. Ecriture illisible, il n'y comprenait rien. Il sorti son téléphone et lit les réponses, il et lui répondit sur le champ. Il n'avait pas le temps de l'attendre en fait, les minutes étaient précieuses et il décida de debouchonner les potions qu'il voyait devant lui et les sentir. Il allait certainement reconnaître l'odeur de l'antidote aux poisons courants, elle avait une odeur bien particulière et reconnaissable.

Son nez passa par des potions diverses et variées comme celle de babillage, de bomboeil, de Wiggenweld ou encore de Régénération sanguine. Luke s'arrêta néanmoins devant une fiole en cuivre, il eu un doute et commença a tourner la tête pour passer à autre chose quand il fut tout à coup inexorablement attiré par son odeur. Il n'avait jamais senti d'odeur plus agréable que celle-ci. Miel aux fleurs, arôme de braises chaudes et citrouille confite. Il était méfiant et pensait reconnaitre cette mixture qu'il avait vu une fois dans sa vie. Il ne sut pas exactement ce qui le poussait à agir de cette manière alors qu'il aurait dû continuer à sentir le reste des potions mais il se saisit de la fiole et la bu d'une traite. Elle l'y obligeait presque. Luke avait des compétences vraiment moyenne en tant que préparateur de potions par rapport a d'autres matières et se dit qu'une potion qui sentait aussi bon ne pouvait certainement pas vous tuer, n'est ce pas ?
code by bat'phanie
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Mar 24 Avr - 13:15



►Des fuites en avant au bord de ravins évitables
Wrong Potion
Aïssatou &  Luke
Aïssatou avait mal au ventre, ces derniers temps. Sans compter son incident avec Bertram, puis celui avec Luke (ce qui faisait beaucoup d'incidents en peu de temps, tout le monde en conviendra) , plus grave s'était produit sous sa surveillance. Des élèves avaient disparu. Au cœur même du ministère de la magie, des élèves avaient disparu, et tout avait tourné à la catastrophe. Elle avait tenté plusieurs décoctions pour tenter de les retrouver, sans succès, aucune potion de traçage efficace n'ayant bien voulu sortir de ses chaudrons. Elle avait seulement réussi à se faire une tisane à base de goutte de mort-vivant et s'était endormie sur son bureau, pour mieux se faire réveiller par un Ali paniqué par l'effervescence du château. Ils étaient rentrés. Tous sauf la petite Dawn, retrouvée morte dans la Tamise. Le professeur de potions avait pleuré. Beaucoup. Le soir de la commémoration, elle était sortie pour réfléchir, et avait envoyé, comme beaucoup d'élèves avant elle, des lucioles dans le ciel, en pensant chaque mouvement de doigt, orientant leur forme, leur flux, pour former un flux ressemblant à une libellule. Au pays, les insectes accompagnaient les marcheurs en vrombissant gaiement, pour ne pas qu'ils perdent leur route, selon les légendes. Peut-être que celle-ci, brillante, accompagnerait Dawn vers le repos.

Assise sur les toilettes, elle songeait encore distraitement à tout ceci sans trouver de réelle solution aux soucis évoqués précédemment, avant de se redresser, droite comme un piquet. Luke venait de lui envoyer un message, et il était en train de fouiller sa réserve pour tenter de soigner un élève. Que...
Elle tenta de le prévenir, rapidement, mais comprit bien vite que c'était peine perdue. Il allait faire n'importe quoi dans son bureau, elle en était convaincue. Sans même se demander comment il était entré, elle descendit les escaliers quatre à quatre et fut interrompue par un petit poufsouffle sur sa route. Le jeune Burke, en première année.

« Ex...Excusez moi...professeur... ?

-QUOI ? Pardon. Que puis-je pour vous, Jonathan ?

-Vous ...vous avez un morceau de papier sous la semelle.

-Ah. »

Elle avait crié avant de se calmer, et retira l'objet traître qui s'était flanqué là avant de repartir à toutes jambes en grommelant un vague remerciement. Luke allait tout faire exploser, ou pire, lui ruiner son cours pour les sixièmes années, et elle savait bien qu'il était incapable de relire son écriture. Quel crétin, ce type ! Elle regretta l'espace d'un instant de l'avoir embrassé tellement il était dangereux et inconscient, avant de se souvenir qu'il y avait un élève malade dans sa salle et que le tout était relativement urgent.

Comme un boulet de canon, elle entra dans la réserve.

« Touche plus a rien ! Je suis là, je m'en occupe. »

Sans accorder un regard a son collègue, elle se saisit d'une fiole perchée sur une haute étagère, la sentit pour vérifier que c'était bien ce qu'il lui fallait, et ressortit en trombe pour constater l'ampleur des dégâts chez son élève, qui avait décidément une sale tête.

« Bon. Je ne suis pas infirmière, mais avec ça, vous devriez normalement perdre la couleur verte. Ca risque de vous faire un peu mal au ventre, mais si vous avez faim, mangez des pommes de terre, ça devrait calmer le jeu en attendant que ça passe. Par contre, vous allez uriner bleu, il ne faudra pas vous inquiéter, d'accord ? »

Mi-choqués mi soulagés, les élèves soufflèrent et s'en furent. Mais il restait un intrus dans son bureau, et il était grand temps qu'il s'en aille. Il lui avait bien fait comprendre qu'il ne voulait pas discuter, récemment, et elle était de cet avis.

D'un pas qu'elle aurait aimé plus ferme, elle se dirigea vers Luke.

« Blane. Je ne veux même pas comment savoir tu es entré dans ma salle fermée à clef. Même si je sais que le départ de Soukup n'arrange personne, j'aimerais à l'avenir que tu ne viennes pas trifouiller dans mes potions : j'ai des cours à venir à l'intérieur, et des expériences potentiellement dangereuses. Enfin, j'imagine que tu n'as touché à rien, et que tes élèves t'attendent. Ou quoi que ce soit d'autre. Donc, bonne journée et à une prochaine fois ? »

Elle feignit un sourire, et maudit son ton tremblant qui trahissait un manque d'assurance certain. Mais elle avait envie qu'il s'en aille, vite. Très vite. Tout de suite.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Dernière édition par Aïssatou Cissé le Lun 14 Mai - 13:57, édité 1 fois
Luke Blane
Papa Ours
Papa Ours
Luke Blane
Messages : 643
Points : 918
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Mar 24 Avr - 16:40



WRONG POTION
Les souvenirs se tissent entre deux soupirs à l'haleine chaude. Ils dansent comme des feuilles mortes, mourant dans la chute du temps. Cette dimension se nomme "rouge émeraude"

10 février 2028.

L'entièreté du liquide nacrée qu'avait avalé le professeur s'écoulait à présent lentement dans ses intestins. Sa fumée même, qui était directement entrée en contacte avec sa peau et ses poumons l'avait attiré et emprisonnée comme une mouche face à un vin rouge  particulièrement appétissant. Il avait sans nul doute bu la potion la plus puissante qui se trouvait dans ce bureau, l'Amortentia.

Il resta un instant le regard vide, perdu entre les différentes fioles qui se trouvaient face à lui et indifférent face à celle qui lui avait glissé des mains quand il avait finit de la boire. Son esprit sombra peu à peu et toute réalité objective ne le concerna plus du tout. Il était comme une marionnette suspendu dans le vide, attendant l'arrivée, le moindre signe de son créateur. Son maître ou plutôt ici sa maîtrese rentra dans la salle à un vitesse fulgurante, Luke eu simplement le temps et la surprise de poser son regard sur son visage avant de la regarder repartir en trombe.

Il fut alors comme réanimé, respiration haletante comme si son créateur avait enfin prit le contrôle de son corps, de son cerveau et de son cœur. Il resta ainsi debout à regarder l'embrasure de la porte, attendant le retour de celle qui le contrôlait. Elle réapparu peu de temps après et Luke la regardait lui parler, mais il ne l'écoutait pas, ses yeux étaient voilés et il regardait ce qui semblait être à ses yeux la plus belle femme qu'il n'avait jamais vu de sa vie. Il n'était même pas conscient qu'il avait redouté son futur face à face avec elle il y a à peine deux minutes ..

Soudain il posa une main sur son torse et l'autre sur le plan de travail sur le quel il s'était appuyé quelques secondes plus tôt. Il fut littéralement victime d'un spasme cardiaque qui le força a s'accroupir par terre et à s'agripper à son pectoraux gauche. Quelque chose en lui lui martelait la poitrine, c'était son cœur qui s'était affolé et qui battait la chamade. Jamais Luke n'avait éprouvé un tel sentiment, jamais il n'avait ressenti pleinement et inconsciemment ce qu'était les prémisses de l'amour. Jamais il n'avait ressenti telle chose quand il s'amusait avec ses conquêtes, jamais. Il avait l'impression que son cœur devenait de plus en plus lourd à chaque seconde, qu'il lui coupait la respiration, qu'il allait s'échapper par la force et qu'il irait se coller contre sa maîtresse.  

Il se releva délicatement, habitué à présent à cette sensation. Sa respiration était redevenue presque normale et sa langue s'était dénouée. Prête à dire tout ce qui venait du cœur ensorcelé qu'il avait maintenant. Regard vitreux et vide posé sur Aïssatou il luit dit comme dans un soufle :

▬ Je sais que c'est toi, c'est toi l'amour n'est ce pas ? Tu vois dans quel état tu me met ? Tu fais battre mon cœur tellement fort que je ne m'entends plus réfléchir.

Paroles en l'air puisqu'il ne pouvait pas réfléchir de toute façon à l'heure actuelle. Il se sentait léger et heureux d'avoir enfin trouvé la représentante de la l'amour, Aïssatou Cissé, il se laissa tomber sur un des poufs et la regarda ébahi par sa grâce et sa beauté.

▬ Je sais pas trop comment tu t'y es prise, mais je t'aime à en crever. A en rêver. Je t'aime jusqu'à me saouler chaque jour pour ne plus y penser, pour oublier de m'inquiéter. Il leva ses bras vers elle Vas-y tu peux faire tout ce que tu veux de mon cœur, le lancer, le brûler, le torturer, le briser.
code by bat'phanie
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Jeu 26 Avr - 19:43



►Des fuites en avant au bord de ravis évitables
Tale as old as time
Aïssatou &  Luke
Bien. Elle venait de dire à Luke de partir, et il allait partir, et tout redeviendrait normal, et plus jamais elle n'en entendrait parler, et ce serait parfait. Mais Luke ne semblait pas disposé à quitter son bureau, à aucun moment, et il avait l'air d'avoir envie de discuter. Elle allait lui signaler poliment que la proposition de partir n'était pas vraiment une proposition mais plutôt un ordre poli, lorsqu'il la coupa dans son élan, relativement brutalement.

La sorcière entendit le tout, et croisa les bras devant elle. Est-ce qu'il se foutait de sa gueule ? Bien sur, qu'il se foutait de sa gueule. Ce n'était pas tellement le moment de faire de l'esprit, Luke, pas du tout. Et surtout pas après son message ridicule qui lui disait qu'il ne voulait rien dure du tout, jamais, et le malaise consistant qui s'était installé entre eux deux. Vraiment ? Une déclaration maintenant ?

« Hilarant. Vraiment. Est-ce que tu peux me dire ce que tu fais encore là, Luke ? J'ai du travail. Et il me semble qu'on parlait plus tellement, en ce moment. »

Mais il ne semblait pas s'arrêter, loin de là. Et il s'assit, sans même demander une quelconque permission, avant de repartir dans une longue diatribe amoureuse. Aïssatou laissa retomber ses bras le long de son corps, interdite. Est-ce qu'il était sérieux ? Son esprit s'emballa. C'était peut-être pour ça qu'il n'avait pas voulu communiquer plus avec elle. Pour faire le tri. Pour comprendre. Et maintenant il revenait, et c'était le moment, avec une déclaration digne d'un feuilleton radiophonique, mais d'une intensité remarquable.

Il était amoureux.

Toute colère envolée, Aïssatou ferma le poing et le plaça contre son cœur. Elle n'était pas prête. Pas à ça. Clairement pas. Et elle n'avait elle-même de son coté pas fait le tri de ce qu'elle avait pu tirer de l'incident aux Trois Balais. Elle était incapable de répondre négativement. Et la réponse positive semblait encore plus éloignée en cet instant. Elle...

Réfléchir. Il fallait réfléchir, discuter, communiquer, essayer d'avoir toutes les informations pour se positionner, et surtout, surtout demander du temps pour faire un choix et pour traiter toutes ces informations qui lui arrivaient en plein visage au moment le plus incongru possible.

« Luke...écoute. »

Elle inspira un grand coup pour retarder l'instant fatidique.

« Je ...je dis pas non, d'accord ? Je t'envoie pas sur les roses non plus. C'est juste que c'est un peu...surprenant. C'est même très surprenant. Je m'attendais pas exactement à ça, et ça me fait plaisir, d'accord, qu'on s'entende bien là dessus, mais j'ai..j'ai besoin d'un petit peu de temps, tu vois ? Pour... pour réfléchir. »

La sorcière se laissa tomber lourdement sur le pouf et regarda l'intérieur de ses mains. Comment est-ce qu'ils en étaient arrivés là ? C'était...
C'était n'importe quoi. Ils avaient loupé pas mal d'étapes, beaucoup de conversations, et rien n'allait, le tout dans un enchaînement bizarre. Elle avait chaud dans le ventre. Elle eut un flash de cette nuit catastrophique.

« La prochaine fois que tu as des choses aussi importantes à me dire, Luke, n'attends pas qu'il y ait un accident, d'accord ? Sans quoi, c'est juste...je sais pas. Bizarre ? Je dis pas que t'es bizarre. Mais...je m'attendais pas a ...enfin..a ce que tu m'aimes, quoi. Surtout après ce long silence. C'était bizarre de manger toute seule, c'était bizarre de plus te croiser, c'était bizarre de plus discuter avec toi, c'était juste chiant, et...pfff.... »

Elle s'allongea sur les poufs et regarda le plafond, perplexe. Il était amoureux. D'elle, de sa jambe, de tout ce qu'elle représentait. Il n'y en avait eu qu'un seul autre. L'Autre. Et elle n'aimait pas le parallèle qu'elle commençait à faire. Elle avait envie qu'on l'aime, et de ne plus jamais être toute seule. Et elle avait terriblement peur que les mêmes schémas ne se reproduisent, encore et encore. Mais Luke n'était pas comme ça, si ?
Peut-être.
Elle n'en savait plus rien.
Confuse, troublée, elle ferma les yeux pour tenter de s'entendre penser.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Luke Blane
Papa Ours
Papa Ours
Luke Blane
Messages : 643
Points : 918
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Jeu 3 Mai - 19:06



WRONG POTION
Les souvenirs se tissent entre deux soupirs à l'haleine chaude. Ils dansent comme des feuilles mortes, mourant dans la chute du temps. Cette dimension se nomme "rouge émeraude"

10 février 2028.

Luke ne réalisait vraiment pas ce qu'il disait, vraiment pas. Ses paroles, d'une telle intensité, étaient en vérité aussi vide que son regard. Aïssatou ne tarderait pas à s'en rendre compte, c'était une évidence, elle était une sorcière compétente et surtout il y a des signes qui ne trompaient pas. Si seulement il s'était vu dans cette situation, encore à foutre la merde comme lors de ses années d'études .. il se sentirait coupable une fois de plus puisqu'il c'était face à une Aïssatou qui n'avait rien demandé à personne. Assis sur ce pouf le professeur était dans un sens coincé et il n'avait pas envie de bouger de là, il était juste là, buvant ces paroles incertaines pour elle, complètement auto-révélatrice pour lui.

▬ Qu'est ce qui est si surprenant ? Je ne comprend pas Tatou. Pourquoi est ce que tu es si surprise ? Oh .. regardes toi, même incrédule tu restes à tomber ! Non vraiment je ne vois pas de quoi tu parles, un incident tu dis ? Tu me fais une blague c'est ça ?

Il n'avait d'yeux que pour elle, et ce sentiment qui lui avait déchiré la poitrine tant il était nouveau et violent venait de l'ensevelir pour de bon. Il avait oublié toutes ses conquêtes passées, toutes ses copines sans aucune importance.

▬ Tu dis que moi je laisserais manger seule celle que j'aime ? C'est pas possible, non pas possible. Tu as vraiment une imagination fertile tu le sais ça ? Pas étonnant d'une sorcière aussi parfaite que toi kek.

Il se massa les joues et déglutit. L'odeur et les quelques restes de potion étaient encore légèrement présents, Luke se grattait doucement le menton en se demandant ce qu'il avait bien pu boire ces dernières minutes. Rien ne lui indiquait qu'il s'agissait de jus de citrouille ou de bière pourtant ..

code by bat'phanie
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Jeu 3 Mai - 22:08



►Des fuites en avant au bord de ravis évitables
Tale as old as time
Aïssatou &  Luke
Alors qu'elle était encore allongée, Aïssatou sentit une vague d'agacement la submerger. Elle était censée se détendre dans ses poufs, et voilà que Luke en remettait une couche dans le grand n'importe quoi. Qu'est ce que c'était encore que ces histoires? Est-ce qu'elle lui faisait une blague? Sans déconner?

Elle se redressa dans son tas de coussins, et le regarda fixement. Mais il n'en avait pas fini, oh non, loin de là, en prétendant que jamais il ne l'aurait laissée seule. Et si elle était une femme qui s'indignait de peu, elle s'indignait tout de même. Et la mauvaise foi de l'homme qui l'avait vue dans son plus simple appareil, et qui osait raconter des conneries pareilles, la fit céder a l'énervement.

"....Dehors. Sors de ma salle. Tout de suite."

Raide comme un piquet, les joues en feu, elle ouvrit en grand la porte de son bureau, et lui pointa la sortie du doigt. Il était hors de question qu'un autre ne lui retourne la tête. Hors de question. Mue par un puissant instinct de survie, et en voyant que la réaction n'arrivait pas assez vite, elle retourna vers son collègue, et le saisit par le bras.

"Le foutage de gueule, ça suffit. J'ai assez donné. J'ai passé dix ans a subir le pire peigne-cul de la terre, doublé d'un fou dangereux, alors il est hors de question que tu viennes chez moi pour me débiter des conneries. DE-HORS."

Et sans attendre une quelconque réaction de sa part, elle tira un coup sec pour le redresser, en espérant (a tort), qu'elle avait la force de le lever et de le flanquer à al porte. En voyant son entreprise non couronnée de succès, elle intima une dernière fois.

"Sors. Ou je te sors avec un Everte Statum."

Les jointures de ses doigts blanchissant sur le biceps de Luke tant elle serrait fort, le feu dans son regard, elle envisagea un instant de le propulser directement avec le sort susnommé sans attendre qu'il ne réagisse. Mais son regard attira son attention. Luke avait ...des yeux bizarres. Voilés. Comme si...

"...J'espère que t'as pas fait ce que je pense que tu as fait, Luke."

En boitant, elle se hâta vers sa réserve pour retrouver la fiole métallique dans laquelle elle avait soigneusement versé son amortentia. Et comme prévu, elle ne la trouva pas. Seul restait un cadavre de flacon posé à la hâte, vide. Elle s'en saisit, furieuse, et revint a toute pompe.

"TU AS BU MES TRAVAUX PRATIQUES POUR MES SIXIEMES ANNÉES."

Tout s'expliquait. Il ne l'avait jamais aimée. Il n'avait jamais envisagé de lui faire une déclaration. C'était juste une potion. Et lui était juste un...

"Gros demeuré. Je te demande de ne rien toucher, et ton premier réflexe, c'est de boire de l'amortentia. Tu viens dans mon bureau. Tu forces ma serrure. Tu bois mes potions. Ca va, la vie est belle?"

Aïssatou se massa les tempes entre deux pouces. Elle n'avait plus d'antidote, et il lui faudrait environ une heure pour en refaire un efficace. C'était le pire scénario possible. Avec un grincement de dents, elle désigna les poufs d'un doigt anormalement autoritaire.

"Reste assis là dedans. Je fais un antidote. Et par pitié, ne touche à rien."

Gonflée par les évènements, elle s'en fut chercher ses ingrédients dans la réserve pour concocter un remède express, en maugréant contre la bêtise de son collègue.
Pourquoi avait-elle envie de pleurer?
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Luke Blane
Papa Ours
Papa Ours
Luke Blane
Messages : 643
Points : 918
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Sam 5 Mai - 0:09



WRONG POTION
Les souvenirs se tissent entre deux soupirs à l'haleine chaude. Ils dansent comme des feuilles mortes, mourant dans la chute du temps. Cette dimension se nomme "rouge émeraude"

10 février 2028.

Comment était-il censé comprendre ce qu'il lui arrivait ? Il se faisait jeter verbalement hors du bureau d'Aïssatou et même maintenant à coup de porte ouverte alors que, le pauvre, n'avait rien fait de mal.

▬ Quoi.

Il sentit la main délicate de sa collègue se poser sur son biceps et essayer de le trainer dehors en débitant des paroles qui ne faisaient aucun sens pour lui.

▬ Mais arrêtes c'est pas des conneries ! Je t'aime vraiment moi !

Voilà qu'il se faisait menacer à coup d'expulsion magique, comme si c'était la première fois. Choqué d'entendre de tels propos de celle qu'il aimait Luke ne savait pas où se positionner. Il ne comprenait pas cette colère soudaine, pourquoi devrait-il partir alors qu'il était si bien blotti dans ce pouf face à sa bien aimé ? Juste pourquoi ? Il ne bougerait pas.

▬ Que j'ai fais quoi ? Que je ...

Sa parole fut coupée par celle d'Aïssatou qui s'écriait encore une fois dans son bureau. Il se souvint d'avoir bu quelque chose, encore et toujours mais avec les dernières paroles de sa collègue tout semblait clair mais en même temps tout semblait être flou. Lui boire de l'amorentia ? Ça va pas la tête ou quoi ? Il était persuadé d'avoir bu autre chose, quelque chose de totalement normal, inoffensif, de doux.

▬ De l'amorentia ? Mais non c'était un jus de citrouille que j'ai bu je m'en souviens. C'est facile pour toi d'en avoir en plus, les cuisines sont juste à côté veinarde.

Son ton autoritaire lui plaisait mine de rien, il l'écouta et resta assit sur son pouf en la regardant.

▬ Oh vas-y continue de me crier dessus j'adore ça. Tu sais que t'es vraiment sexy quand t'es en colère comme ça ? Une vraie lionne, les lions je connais ça tu sais ? Tu me plait vraiment.

Et durant une heure entière, vaguement gênante, Luke continua à avouer à Aïssatou son amour, il voulait l'a séduire en permanence. Il ne se rendait pas pas compte à quel point il se sentirait mal quand tout ça sera finit. Il voyait simplement la crise de nerf émaner d'Aïssatou, exaspérée de son comportement, de son être même.

code by bat'phanie
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Sam 12 Mai - 12:41



►Des fuites en avant au bord de ravins évitables
Wrong Potion
Aïssatou &  Luke
Aïssatou tentait, poussée dans les derniers retranchements de sa patience déjà largement entamée par tous les récents événements, de ne pas balancer une marée d'ustensiles du parfait petit potionniste dans le visage de son collègue qui déblatérait tout un tas de conneries. Du jus de citrouille. Elle grinça des dents, et retint une phrase particulièrement désagréable composée d'une bordée d'injures, qui ne lui ressemblait pourtant pas. Est-ce qu'elle avait seulement raison, de s'énerver?

Les mots d'Alyce lui revinrent en tête, et elle acquiesça d'un vague signe de tête. Elle avait le droit d'être contrariée, le droit d'être en colère, et tout ce qui arrivait actuellement était de la faute de Luke, qui s'était introduit comme un voleur chez elle en refusant d'écouter ses consignes. Crétin. Sans répondre, elle commença à hacher frénétiquement une malheureuse pousse de voltiflore qui trainait là, et la jeta dans son chaudron froid avant d'allumer son feu.

Tu es vraiment sexy, quand tu te mets en colère.

Elle s'étrangla presque avec sa salive. Il fallait qu'il se taise. Il fallait qu'il se taise maintenant sans quoi elle se chargerait de l'enfermer dans le premier placard qui passait jusqu'à ce qu'elle ait terminé. Écrasant avec un geste un peu trop énergique une gousse dans son mortier, elle se contenta de répliquer, en tentant de se contenir un peu.

"Crétin."

La sorcière expira longuement. Elle avait intérêt à se dépêcher, car elle n'était pas certaine de pouvoir supporter son collègue pendant une heure complète dans cet état.

------------------------------

"Est-ce que tu pourrais te taire, pendant que je travaille?"

------------------------------

"Le chat, descend des genoux de Luke. Ce type est un débile indigne de tes compétences de félin de potionniste."

------------------------------

"Ali Cissé, espèce de sale traître."

------------------------------

"Quitte a t'entendre parler, autant discuter utile: tu as quitté Poudlard avant la cinquième année, ou tu as séché tous tes cours de potions jusque maintenant?"

------------------------------

"Encore une déclaration de ta part et il se peut que je te lance un sort."

------------------------------

"Si tu veux me prouver que tu m'aimes, par pitié, ferme-la."

------------------------------

"Par Merlin, c'est fini. J'ai cru que j'en viendrais jamais à bout."

La sorcière laissa échapper un long soupir et versa une louche généreuse d'antidote dans une petite tasse, avant de la tendre à Luke. Enfin, tout allait s'arrêter, et elle pourrait engueuler quelqu'un de conscient qui ne la couperait pas toutes les dix secondes.

"Cul sec, Casanova, qu'on en finisse."

Elle se tint droite, plantée en face de lui, en attendant qu'il consomme le breuvage, et elle s'éclaircit la voix, en attendant que ce soit fait. La porte était fermée. Parfait. Elle insonorisa la pièce avec un sort élégant, et attendit que Luke reprenne ses esprits.

Elle avait le droit de gueuler et de se plaindre, et il allait être son premier sujet-test.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Luke Blane
Papa Ours
Papa Ours
Luke Blane
Messages : 643
Points : 918
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Sam 19 Mai - 0:59



WRONG POTION
Les souvenirs se tissent entre deux soupirs à l'haleine chaude. Ils dansent comme des feuilles mortes, mourant dans la chute du temps. Cette dimension se nomme "rouge émeraude"

10 février 2028.

L'heure qui venait de passer était l'une plus étranges que Luke n'ai vécue. Comment en était-il arriver là ? Pourquoi ses avances ne marchaient elles pas enfin ? Il se faisait jeter malgré tout ce qu'il entreprenait de faire, ça en devenait presque vexant.  

▬ Pourquoi tu me prépare un potion ? Je ne suis pas malade eh

Ali le chat appréciait la compagnie de Luke, il était venu se lover contre lui et il s'était à présent installé sur ses genoux. Luke le regardait l'observa un moment pendant qu'il se faisait sermonner par Aïssatou. D'ailleurs il trouva que ce qu'elle préparait était louche, il se sentait parfaitement bien, maître de ses actes. Il tendit alors les mains au moment ou elle lui donna la tasse remplie à ras-bord et s'arrêta en l'écoutant parler.

▬ Comment ça qu'on en finisse ?? Tu veux me tuer ou quoi ? Il regarde et sent la potion tout en grimaçant. J'en veux pas.

Il dû quand même s'y résoudre tant Aïssatou lui mettait la pression. Luke trempa d'abord ses lèvres puis il but l'entièreté de la tasse qui n'avait pas un gout fameux. Quand ses lèvres quittèrent le bord de la tasse, Luke ressenti comme un goût âpre en bouche. Son cœur avait cessé de battre la chamade et ses esprits étaient redevenus sains. Il avait comme l'impression d'avoir rêvé pendant une heure, une heure de blackout total en vérité. Une heure dont il ne se souvenait pas, il ignorait tout des derniers événements. Il regarda d'abord Ali sur ses genoux et constata à cet instant qu'il était assis sur un pouf, il senti la catastrophe arriver. Ses yeux se levèrent et se posèrent sur Aïssatou. Aïe.

Elle avait l'air passablement remonté et il y avait de quoi, bordel. Qu'est ce qu'il avait fait, ENCORE ? Pourquoi fallait-il qu'il ai encore merdé auprès d'elle alors qu'il s'en voulait déjà d'avoir foutu leur soirée en l'air ? Il posa une main au sol et se releva lentement, Ali sauta de ses genoux et alla se réfugier derrière Tatou qui le jaugeait du regard. Il allait devoir lui présenter des excuses, des excuses pour tout.

▬ Putain, je. Écoutes avant que tu ne me jette dehors je voudrais m'excuser. Je sais pas comment je me suis retrouvé sur ce pouf ni pourquoi tu me regarde aussi méchamment mais j'ai du faire quelque chose de grave. C'était pas mon intention ! J'étais en urgence vraiment, l'autre élève allait clamser d'une minute à l'autre et j'avais pas le temps de t'attendre.

code by bat'phanie
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Sam 19 Mai - 15:46



►Des fuites en avant au bord de ravins évitables
Wrong Potion
Aïssatou &  Luke
Mais il allait refuser de boire l'antidote, en plus, l'animal. Mais Aïssatou n'allait pas se laisser faire, ça non, et il dut le sentir car il changea son avis avec un simple échange de regards. Elle était... Elle était furieuse, et fatiguée. Et par dessus tout, elle en avait gros sur la patate. Tout s’enchaînait remarquablement mal, elle avait perdu un ami, s'était ridiculisée, et il en avait rajouté une couche, remarquable de connerie et d'inconscience. Mais cette fois-ci, ça ne passerait pas. OH. QUE. NON.
Et ses excuses n'y changeraient rien.

"Tu ne sais pas comment tu t'es retrouvé sur ce pouf?"

Ali se frotta contre sa jambe, et elle retint l'envie de lui envoyer un coup mesquin pour qu'il dégage. Au lieu de ça, elle se contenta de le prendre impérieusement dans ses bras et de le mettre dehors: la pauvre bête n'avait pas à pâtir de ses sautes d'humeur, et elle n'avait pas non plus a assister a la chronique d'un désastre annoncé.

"Eh bien je vais te le dire, comment tu t'es retrouvé sur ce pouf. J'espère que tu trouveras cette histoire particulièrement édifiante et que tu en tireras des leçons, parce que si jamais ceci venait à se reproduire, je ne suis pas sure que j'aurais encore la patience de te supporter."

Elle exagérait. C'était juste un accident. Elle s'en voulut, l'espace d'un instant, d'être si désagréable, et douta de la légitimité de sa colère. Après tout, ce n'était qu'une potion. Une erreur d'étiquetage. Un simple malentendu. Et si elle avait été là...

Mais la vérité revint comme un coup de fouet. Les élèves étaient malades, et au lieu de les emmener voir la petite Garrison ou encore Patrick, il les avait emmenés ici. Et tout ce qui s'était produit n'était que le fruit de sa propre incompétence en la matière. Elle n'était pas responsable, de rien. Et elle avait raison d'être fâchée.

"Résumons les faits, si tu veux bien. Tu es arrivé à mon bureau alors que j'étais aux toilettes et que je l'avais donc fermé a clé. Tu m'as prévenu de la situation, et je t'ai signalé que j'arrivais le plus vite possible et qu'il fallait m'attendre. Mais au lieu de ça, ou même au lieu de les emmener voir Patrick QUI EST PROFESSEUR DE MEDICOMAGIE, monsieur Blane s'est senti pousser des ailes."

Elle croisa ses bras sur sa poitrine, l'oeil noir. Ce n'était que le début. Et c'était presque thérapeutique de pouvoir crier.

"Et monsieur Blane a donc forcé l'entrée de mon bureau et de ma réserve, a regardé ce qu'il pouvait employer comme potions de soins alors même qu'il est incapable de différencier un bézoard d'un putain de galet, et a vu une ravissante petite bouteille contenant MON COURS POUR MES SIXIÈMES ANNÉES DE DEMAIN contenant de l'AMORTENCIA, et comme monsieur Blane est un champion du monde toutes putain de catégories, il l'a BUE. COMME UN IMBÉCILE."

Aïssatou avait presque hurlé, tant elle était contrariée. Mais elle n'avait pas terminé. Oh non. Comme si des vannes fermées depuis longtemps venaient de s'ouvrir, déversant des torrents de hargne, de détresse, et d'autres sentiments à peu près aussi glorieux.

"Evidemment, c'est là que j'interviens, pour soigner l'élève avec les moyens du bord, heureusement que je suis là, sans quoi tu serais passé pour un prédateur sexuel pédophile, et tu as passé l'heure précédente à me baver des conneries sans queue ni tête en m'expliquant à quel point j'étais belle quand je m'énervais comme un genre de lionne?????? Et pense bien que je censure la majorité des débilités que tu m'as sorti tout du long. Alors elles sont superbes, tes excuses, mais pense bien qu'après m'avoir esquivée pendant un temps dingue et avoir refusé de me parler avec un texto de merde, et revenir dans ces conditions, il va falloir faire un peu plus d'efforts que ça pour retourner dans mes bonnes grâces."

Et avec ça, elle se sentit finalement vidée. Elle inspira un grand coup, et décroisa les bras. C'était sorti. Tout était sorti. Et elle se sentait beaucoup mieux. Elle aurait du faire ça depuis longtemps, et ne pas attendre des évènements pareils pour vider son sac. Elle n'avait pas a subir. Elle n'avait pas a supporter. Que ce soit la bêtise finalement bien innocente de Luke que tout le reste.

"Cependant, je reste ouverte à la conversation. Mais si ça ne te dérange pas, je vais me lancer un thé en attendant."

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Luke Blane
Papa Ours
Papa Ours
Luke Blane
Messages : 643
Points : 918
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Mar 22 Mai - 17:20



WRONG POTION
Les souvenirs se tissent entre deux soupirs à l'haleine chaude. Ils dansent comme des feuilles mortes, mourant dans la chute du temps. Cette dimension se nomme "rouge émeraude"

10 février 2028.
"Eh bien je vais te le dire, comment tu t'es retrouvé sur ce pouf. J'espère que tu trouveras cette histoire particulièrement édifiante et que tu en tireras des leçons, parce que si jamais ceci venait à se reproduire, je ne suis pas sure que j'aurais encore la patience de te supporter."
C'était à prévoir. La si douce Aïssatou était sortie de ses gongs et le menaçait d'entrée. Luke s'y était préparé depuis des semaines en fait, il s'était préparé fatalement à rentrer en collision avec ses erreurs. Il avait décidé de la laisser parler jusqu'au bout sans l'interrompre et ce même s'il ne voulait pas entendre ce qu'il avait bien pu faire durant cette heure.

Il l'écouta énumérer les faits et préparait également, silencieusement, ses arguments. Lui aussi avait beaucoup de choses à lui dire, la collision était là et il ne mâcherait pas ses mots non. Il ne l'a jamais fait de toute façon. La réalité était dure et il découvrit avec horreur ce qu'il avait fait durant cette heure. Oh bordel. Une expression de totale incrédulité occupait le visage du professeur qui avait du mal à croire ce qu'il entendait. Quel con, s'il lavait énervé autrement ça pouvait encore passer, mais là il lui avait déballé des sentiments inexistants. Il serra les points et les dents et baissa les yeux l'air songeur.

Une fois cela terminé, il la regarda partir se faire un thé, toujours silencieux. Il soupira et mis ses mains dans les poches de son pantalon.

▬ Ok je peux en placer une maintenant ? Bon alors il faut vraiment que je te parle moi aussi. Ce que j'ai fais est vraiment idiot, genre vraiment. Un putain d'imbécile. Je vais reprendre point par point et te donner mon ressentis si tu veux bien puisque tu es disposé à parler.  

Il passa une de ses mains dans ses cheveux plus par trac que part autre chose.

▬ Alors je ne l'ai pas emmené voir Patrick puisque j'ignore ou il se trouve en ce moment et que je n'ai pas son numéro de téléphone, j'ai encore moins un hiboux sous le bras alors je n'ai pas franchement eu le choix, j'ai paniqué ok ?  

Il la regardait infuser son thé, sentant que l'énorme pression sur ses épaules allait s'envoler d'ici quelques instants une fois qu'il aurait tout dit lui aussi.

▬ Ensuite pour la potion et pour tout ce que j'ai pu dire ou faire ... j'en suis vraiment, vraiment navré. Comme j'ai paniqué et que je cherchais le plus rapidement de quoi le soigner j'ai un peu fouiller ici et je sais que c'est pas le moment de te dire ça mais ton écriture est vraiment illisible. J'ai du sentir les potions au nez pour essayer de trouver la bonne et je me souviens maintenant d'avoir senti cet amorentia, beaucoup trop puissant, qui a complètement altérer mes sens. 

Il commençait à agiter inutilement ses bras quand il s'expliquait, parce qu'il savait qu'il était coupable jusqu'au bout. Il tentait de se rassurer inconsciemment

▬ Concernant le fait que je t'ai évité ces dernières semaines ... tu crois que c'est vraiment facile de regarder en face une femme que j'ai faite pleurer ??? Tout ça c'est de ma faute, c'était une soirée géniale mais j'aurais du te demander si tu avais mangé avant de boire tu vois ? Je ne m'attendais pas du tout a ce que ça se passe de cette manière après et a ce que ça finisse de cette manière aussi. Je me sens tellement coupable tu vois ? Tu es tombé malade à cause de moi et tu as pleuré a cause de moi et pour couronner le tout je te sors des trucs comme ça aujourd'hui, tu m'étonnes que tu ai envie de me jeter d'ici. Ça se comprend.

Luke baissa la tête et soupira, il lui avait enfin dit ce qu'il pensait depuis ce jour-là. Il s’apprêtait à prendre le chemin du retour mais il décida de lui dire deux dernières choses, une qu'il ne regrettait pas.

▬ Loin de moi était le désire de t'embêter à ce point, je suis vraiment désolé Tatou, c'est sincère. J'espère que tu me pardonneras un de ces quatre.

Il la regarda boire son thé quelques secondes et lui dit avant d'ouvrir la porte de son bureau.

▬ Depuis tout à l'heure je te présente de vraies excuses, mais la seule chose pour laquelle je ne suis pas désolé c'est pour le fait de t'avoir embrassé et d'avoir fait toutes ces choses après, j'en avait envie alors pas de regrets.

Il poussa la porte et la salua.

▬ Bon à plus tard.

code by bat'phanie
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou. Sam 9 Juin - 15:41



►Des fuites en avant au bord de ravins évitables
Wrong Potion
Aïssatou &  Luke
Aïssatou sortit une tasse avec un grand bruit et commença à mettre de l’eau dans sa bouilloire, en tentant de ne pas couvrir la voix de son collègue avec le son de sa vaisselle et de ses grommellements. Elle n’avait plus envie de hurler, mais elle n’était pas certaine non plus d’avoir envie d’entendre les longues excuses de Luke. Elle était vexée, quoi qu’il arrive, et relativement outrée de tout ce qui avait bien pu se produire.

Alors qu’il commençait a présenter ses excuses, elle jeta une poignée de thé directement dans sa théière avant de réaliser avec angoisse qu’elle avait oublié la boule, et ramassa le souk qu’elle avait bien pu mettre avant de l’entasser en vrac dans ladite boule a thé. Il allait tout reprendre point par point ? Merveilleux. Avec un claquement de doigt un peu sec, elle alluma la petite flamme sous la bouilloire, et descendit sa boite de gâteaux.

Alors, il s’était comporté comme un idiot, de son propre aveu. Elle hocha la tête en signe d’assentiment. Evidemment, qu’il s’était très mal tenu. Le reste de son argumentaire au sujet de Patrick tenait à peu près la route, si l’on omettait largement que les enfants mis en cause étaient très loin de l’état critique qu’il décrivait. Enfin.

Elle enfonça un ginger snap dans sa bouche avec un mouvement brusque, et écouta la suite en mastiquant pensivement. Elle en avala une bouchée de travers à l’évocation de son écriture bordelleuse, et elle répliqua du tac au tac, sans réfléchir.

« C’est sûr que sur mon portable quand je dis de rien toucher, ça doit être absolument illisible. »

C’était mesquin, mais pas intégralement dénué de bon sens. La bouilloire se mit à siffler, et elle versa l’eau chaude dans sa théière, toujours attentive.  Elle se brûla le bout des doigts et jura intérieurement.

« Ça avait rien à voir avec toi. Ça n’a jamais rien eu à voir avec toi, Luke. J’étais pas en forme, j’ai craqué, ça arrive, et ça a rien a voir avec tout ça. »

Et elle n’avait pas l’intention d’en dire plus. Il ne manquait plus que ça. L’heure ne s’y prêtait pas, quoi qu’il en soit. Et elle n’avait clairement pas l’objectif de faire un examen de conscience clair. Luke demandait son pardon. Elle lui accordait déjà, malgré sa colère, incapable d’en vouloir à quelqu’un plus de dix secondes.

« Ça va. C’est bon. »

Elle trempa ses lèvres dans son thé, qui était encore un peu chaud, et écouta d’une oreille distraite avant de comprendre réellement la signification de ce qu’il voulait lui dire. Il n’avait pas regretté. Seigneur. Par tous les grands sorciers du panthéon, et toutes les divinités du monde connu. Est-ce que c’était vraiment bien le moment pour ce genre de remarques ? Mais elle ne répondrait pas. Il était déjà parti. Une déclaration coup de poing, et il s’était tiré. Parce qu’il le pouvait, tout simplement. Elle aurait rêvé de lui hurler dessus à ce moment précis. Qu’après tout ce qui s’était produit, il trouvait encore le moyen d’en rajouter une couche. Mais il n’était plus là, et elle était seule face à l’information. Sa tasse de thé lui échappa des mains, et elle se fracassa au sol, dans un moment d’inattention. Aïssatou grogna, et lança un Reparo précis pour réparer ses conneries. Le thé, quand à lui, n’était plus buvable.

Elle trouva que c’était une image ironiquement appropriée à la situation, et se mit en quête d’un torchon.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Contenu sponsorisé
Re: Wrong potion - feat. Aïssatou.

Wrong potion - feat. Aïssatou.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Potion magique en vente libre!
» Jay Park - Know Your Name (feat. Dok2
» Eru (feat. Junhyung) ~ I Hate You of BEAST
» Cover La Fouine Feat Zaho - Ma Meilleure : Cherche une voix féminine. (1F)
» Destockage divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: