Azonto | Nassim

Invité
Invité
Azonto | Nassim Ven 25 Mai - 17:49

Milieu d'après midi. Tout le monde avait autre chose de mieux a faire que rester enfermé et c’était précisément pour cette raison qu’Abena avait transformé le salon commun en salle de danse. Vêtue d’une robe a col serré, sans manches, rouge et verte, elle avait retiré ses chaussures pour laisser ses pieds nus éprouver le parquet. Parfait. Elle glissa sur téléphone sur une chaise, en poussant le son au maximum de ce que l’appareil pouvait donner. Dommage que la magie ne pouvait pas l’amplifier. Elle devrait commencer avec cela, et peut etre, si cela ne suffisait pas, aller prendre un amplificateur a Taylor dans la chambre. Probablement qu’elle accepterait.

Parce que plus personne ne devait supporter son enthousiasme débordant a l’idée du bal. Elle avait essayé de nombreuses tenue avant d'appeler sa mère pour lui demander de lui faire envoyer un kente par hibou, vivait a un rythme de déhanché, les oreilles toujours plein de musiques ghanéennes. Peut etre que même Bob devait en prendre ombrage. A force.

Elle mit le rythme enjoué d’un Azonto, se laissant porter par le son. Il faudrait absolument qu’ils mettent de quoi danser ca. En tout cas pas que de la musique classique ou niaise sinon elle allait boycotter l'événement. Et entraîner quelques Furies avec elle. Déhanché, puis improvisation sur gestes de vie quotidienne. Elle arrivait a sourire malgré elle, les yeux fermés, ne s’en rendant pas le moins du monde compte ce qui était surement pour cela que ca arrivait.

Abena ouvrait ses bras pour inviter le vide a danser, ouvrit les yeux, flirtant avec l’air ambiant, pour ensuite se redresser, faire signe de refuser des avances imaginaires, nettoyer des carreaux imaginaires, pour s’inventer une autre activité. Et la musique s'arrêta pour enchaîner sur une autre, qu’elle appréciait moins. Qu’elle devrait changer. Sauf que ses yeux en croisèrent d’autre, lorsqu’elle se retourna pour passer le son en question.

- Nassim ? Depuis quand t’es la ?
Nassim Bin Khalil
Eleve cracmol
Eleve cracmol
avatar
Messages : 156
Points : 384
Re: Azonto | Nassim Sam 9 Juin - 15:38

❝Danser, c’est comme parler en silence. C’est dire plein de choses sans dire un mot.❞ - Yuri BuenaventuraAzontoIl y avait eu beaucoup de blagues et de sourires gênés, ces derniers temps, dans la salle commune de Gryffondor, voire même dans tout le château. A croire qu’une promesse de bal de fin d’année était suffisante pour remettre une ambiance un peu plus propice aux gloussements qu’auparavant.  Et même Nassim avait fini par se remettre à vivre, se raser proprement, et tripoter un peu sa guitare en vue du projet qu’il allait devoir accomplir.

Il avait la ferme intention d’inviter Abena au bal. La veille au soir, il en avait parlé autour de lui, rapidement, et avait fini par se décider, après une nuit remarquablement courte qu’il avait passé la boule au ventre. Il était mauvais, avec les filles, lui avait poliment indiqué un fond de conscience honnête (ainsi qu’une réminiscence de plusieurs claques dans la tronche qu’il avait ramassé avec plus ou moins de justifications). Il était mauvais, et il très certainement se manger le râteau de l’année (comme pas mal d’années précédentes, tout compte fait, ou il avait fini par emmener des copines par charité plus que par réelle envie). Mais il était Gryffondor, ce qui signifiait qu’il était suffisamment idiot ou courageux pour retenter avec une demoiselle différente chaque année, et ce sans trembler extérieurement des genoux.
Alors, il avait pris sa guitare, et avait serré fort dans sa grande main la rune qu’il avait accidentellement kidnappée lors de ses épreuves du Munera Maleficia et qu’il avait retrouvée avant d’envoyer son pantalon à la machine. Il était prêt.

La musique résonne dans le salon commun, jusque dans sa chambre, et les beats lui indiquent que c’est bien Abena qui est à l’étage du dessous : personne dans cette école n’a un goût suffisamment pointu en terme de son pour écouter ce genre de choses, a part elle.  Dernier regard dans le miroir. Il se recoiffe, d’une main, et passe un coup de crayon a sourcils dans un vilain trou de barbe avant de l’estomper proprement.  La jeune femme l’avait bien trop vu avec sa tête de repris de justice ces derniers temps, et il voulait lui montrer son « best self », celui qui portait la chaîne en or comme un prince et qui faisait glousser les filles sur son passage. Il inspecte vaguement Titine, qui semble elle aussi en grande forme, et souffle dans sa main pour vérifier son haleine. Vaguement paniqué par le résultat, il se brosse les dents comme si demain n’existait plus, et s’envoie un crapaud à la menthe histoire de peaufiner le tout. Deuxième test. Bien. Il est prêt.

Pas du tout. Il se reregarde, et trouve que son pantalon tombe mal. Il en change, une première fois. Puis une seconde. Pour remettre le premier. Puis il change de tee-shirt. Trois fois. Une chemise, peut-être ? Non plus. Rien ne lui va. Un coup d’œil dans la glace l’avertit du réel problème : il prend tout le temps du monde pour ne pas faire sa demande. Crétin.  Il inspire, expire, profondément. Il lui faut du courage. Il en cherche.
Il fera sans, apparemment. Il remet sa première tenue, et défroisse son jean clair du plat de la main.  Il est beau. Il sent bon. On y va.

Abena danse, toute seule, sur la musique qu’elle a mise dans la salle commune. Il perd son regard sur quelques mouvements de sa part. Elle est jolie. Elle a un sacré sens du rythme. Et d’un coup, elle le regarde, fixement. La musique s’est arrêtée. Il sourit, de toutes ses dents, pincé comme un gamin la main dans le pot de confiture.

« Moi ? Oh. Quelques secondes, a peine. J’ai…j’ai entendu la musique, et je me suis dis « tiens, c’est la musique d’Abena, ça, je vais aller lui dire bonjour ». Alors…bonjour, Abena. »

Allah en soit témoin, c’est d’une nullité considérable. Nassim vient de passer un cran supplémentaire dans le stress, en ne la voyant pas sourire. Elle sourit peu. Voire pas du tout. Est-ce que c’était une si bonne idée que ça, de venir l’emmerder alors qu’elle dansait ? Il respire un grand coup.

« Dis moi, ça tombe bien que tu soies là. Je…j’ai écrit une nouvelle chanson. J’aurais besoin d’un avis, si tu as cinq minutes ? Comme tu as le sens du rythme, tout ça. »

Pieux mensonge. Mais ça lui redonne un genre de consistance. Pitié, Abena. Dis oui.

©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: Azonto | Nassim Ven 15 Juin - 9:03

- Alors, bonjour Nassim

Souriait t’elle intérieurement. Quelque part elle était heureuse de le revoir un peu plus en forme depuis la piteuse réunion des Gryffondor. Son esprit encore un peu perdu dans son activité se demandait si l’autre Gryffondor dansait. Ce qui fut balayé par son autre proposition.

- Ah euh oui ? Pourquoi pas ? Je n’ai pas souvent eu l’occasion d’écouter ce que tu écrivais

Deja rien que pour écrire il avait du mérite. Elle en savait quelque chose, apres son cassage de tete sur son rap du concours. Elle, elle tentait parfois, la plupart du temps ca finissait en rap ou en slam a demi improvisé. Abena aurait bien aimé tenter d’autres styles, sauf que sa vie était deja trop remplie selon sa considération personnelle des choses. Son regard se posa sur lui. Elle le trouvait beau. Elle le trouvait même largement mieux que la plupart des européens. Chaque fois elle ne pouvait s'empêcher de penser que au dela des discriminations liées a la possession de magie, il y avait celles concernant le peuple, l’ethnie.

Elle aussi avait connu ca. C’était peut etre pour ca qu’elle s'engageait autant pour la cause des sans magie. Et a cela lui vint une question.

- Tu chantes en arabe aussi ?

Pourquoi se vendre a l’anglais alors qu’on possède déjà un riche patrimoine. C’était ce qu’ils faisaient, les anglais lorsqu’ils conquéraient une terre et exportait le peuple de celle ci en esclave : Ils leur imposaient de se soumettre a leur culture. Abena aurait été tres curieuse de l’entendre dans sa langue, même si elle n’allait pas en comprendre un mot.

- Enfin, vas y chante. Je te dis tout. On discutera apres

Elle fit signe qu’elle voulait pas le déranger, se posa dans un canapé, croisa les jambes et le fixa, ses yeux bruns et son visage si peu expressifs posés sur lui. Elle n’avait pas fait le lien avec le bal. Elle ne le ferait certainement pas avant qu’il en parle de lui même. Si la Ghanéenne avait trouvé des partenaires les années précédente, elle savait que la curiosité, davantage que l’attirance véritable attiraient ceux ci. ‘’Danser avec une black’’. Les préjugés portaient parfois des choses semblant non négative, mais c’était le genre de soirée ou elle voulait etre prise pour elle même, pas comme un cliché de quelque chose.

Alors, en attente et ouverte a Nassim.
Nassim Bin Khalil
Eleve cracmol
Eleve cracmol
avatar
Messages : 156
Points : 384
Re: Azonto | Nassim Lun 18 Juin - 18:19

❝Danser, c’est comme parler en silence. C’est dire plein de choses sans dire un mot.❞ - Yuri BuenaventuraAzontoAbena joue le jeu, en  passant sous silence la nullité formelle de Nassim, et il lui en est reconnaissant. Partout ou le malaise est là, Abena est là pour sauver le Titanic social qu’est son collègue dès qu’il doit approcher une fille « pour de vrai ». Au fond de sa poche, il a l’impression de sentir sa petite rune tressauter, comme pour l’encourager. Ou alors, il a reçu un sms. Il doit se lancer, c’est le moment. Il sourit, pour évacuer le malaise, et sort la brave Titine de sa housse avant de vérifier qu’elle est bien accordée. Pendant ce temps, il écoute distraitement sa question, et elle le fait rire, un peu. Non pas parce qu’elle est intrinsèquement drôle, mais bien parce que elle seule se serait permise de poser la question (et aussi parce que c’était tout bonnement la seule personne que ça devait intéresser).  Les mains recalant les clés, dans une fausse tranquillité, il sourit largement.

« Ca arrive. Mais je les chante pas souvent. Tout le monde me dit que c’est joli, mais qu’on comprend rien, alors ça ruine un peu la portée du message. Et plus sérieusement, l’arabe a pas super bonne presse en Europe. Par contre, au pays, personne veut écouter mes merdes en anglais. Si tu veux, a l’occasion, je te ferais écouter ! Même si celle-là est en anglais, j’en ai deux trois sous le coude si ça te branche. »

Et c’est le moment. Nassim sent la paume de ses mains qui s’humidifie légèrement, alors qu’Abena s’installe. Elle est très belle, Abena, mais elle est surtout d’une force incroyable. Et elle est super impressionnante, pour le Nassim moyen, par sa prestance, par ce qu’elle défend, et par finalement tout ce qu’elle est. Et il se demande, un instant, si il ne va pas prendre le râteau de l’année avec ses conneries pseudo romantiques. Peut-être qu’il aurait dû faire plus sobre. Ou un happening ? Ou quelque chose de plus… Abenesque. Mais maintenant, c’est trop tard. Il faut se lancer. Elle est bien installée ?

C’est parti.

«She’s got  that little something,
That special sparkle when she stares at you,
And the way she shines and blings
Makes me wanna say « I do »


Is it when she delves her roots deep,
Or when she makes her branches spread like wings.
How her voice brings you back from sleep,
And her strenght weeps away the crying.


And here I am, hands shaking,
Before this woman, who wouldn’t be ?
But still, I ask her solenmly,
Abena, do you want to go to prom with me ?
»

Il est écarlate, et il tremble de partout, mais la dernière étape de son plan doit encore être mise à exécution. Il pose Titine, et sort la petite rune qui attendant son heure. Dans sa barbe, il murmure le sort associé, et dans sa main naît un bouquet de fleurs exotiques. Pas celles qu’ils préfère, mais celles qui lui viennent à l’esprit lorsqu’il pense à Abena. Il les tend, maladroit, mais déterminé.

Et si il se faisait jeter… ?


©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: Azonto | Nassim Dim 24 Juin - 6:43

Elle annonça que ça l’intéresserait bien, d’écouter en arabe et qu’elle elle pouvait chanter en twi en échange, même si c’était moins connu encore. Elle maitrisait quelques bribes de swahili et avait appris les chansons du Roi Lion qui sont métissées de zoulou également. Abena observait le rituel, la chanson, plus les fleurs, plus ce genou a terre terriblement romanesque. Elle pouffa. Puis elle eut quelques gloussements. Puis elle rit, vraiment et franchement, et récupéra les fleurs. L’observa le nez dedans, des restes de rire dans la gorge.

C’était une plus belle invitation que ce a quoi elle avait pu s’attendre. C’était aussi beau que ridicule, un peu comme cette chaine en or qu’il portait, et Nyame sait qu’elle aimait l’or. C’était tout simplement Nassim. Juste lui, pur, sans artifice ou presque, il était venu s’ouvrir et la chose la plus cruelle serait de lui tourner le dos. Mais elle n’agissait pas par charité. Elle n’acceptait pas les invitations par charité.

- Je crois que j’ai pas le choix. Tu gères, t’aurais presque la vibe, le flow si c’était pas un truc fait pour etre romatique

Elle lui attrapa une main avec la sienne.

- Tu sais pas a quoi tu t’engages. Oui, je veux aller au bal avec toi. Prépare toi a danser toute la soirée. Cette année je veux qu’on soit les rois de la fête.

Elle lui lacha, trépidante et heureuse, recula d’un pas pour le regarder, se demanda dans quelle tenue l’imaginer et étant brusquement si communicative de toute joie qu’un sourire n’était plus nécéssaire.

- Tu sais comment tu vas t’habiller ? Peut être qu’on devrait être assorti… J’ai demandé a ma mère de m’envoyer un kente, mais du coup si tu veux faire classique ce sera pas trop dans le ton. J’ai une robe rouge sinon et… ah je dois t’ennuyer avec mes histoires de tenues

Abena se força a s’assoir pour cesser de s’agiter et fit un geste de main signifiant « tout va bien je ne suis pas folle ». Elle regarda son portable a coté, encore sur la page de la chanson qu’elle avait mise en pause. Devrait elle le faire danser la, maintenant ? Ne devrait elle pas ? Elle ravala son hésitation et la hate et la joie lui firent dire plus fort et plus énergiquement qu’elle l’aurait voulu :

- Tu veux danser ?
Contenu sponsorisé
Re: Azonto | Nassim

Azonto | Nassim
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nassim,mon ami!
» Bonne année 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: