Brille pour me guider || Vega

Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 279
Points : 787
En couple avec : Vega Solberg
Brille pour me guider || Vega Mar 12 Juin - 16:42



Brille pour me guider
Sometimes I can't help blaming you for leaving me here, what am I supposed to do ? There's drink and there's drugs But we both know that won't be enough 'Cause I see you in the daytime, and I hear you at night There's a pale imitation burnt in my eyes I don't want to be here, I don't know what to do Sometimes I'd rather be dead, at least then I'm with you

C’est dur Lola. Oui c’est dur de passer ses journées à faire comme si de rien n’était. À sourire quand ton cœur se serre un peu plus en pensant à elle. Cela fait deux semaines maintenant que tu es au courant, deux semaines qu’elle a disparue en laissant ses souvenirs te hanter à chaque pas fait dans ce château. Comme un venin qui s’immisce à travers ta peau, qui te brûle les yeux à chaque fois que tu penses l’apercevoir au détour d’un couloir. Mais non, ce n’est pas elle, ça ne sera plus jamais elle.

Tu passes la porte des bains après avoir soufflée le mot de passe, l’entrée se referme derrière toi et tu regardes le bassin pendant quelques secondes. Il n’y aura personne à cette heure et tu fermes les yeux une seconde avant d’aller vers les robinets et de laisser une odeur de fraise s’échapper pour remplir la pièce. Tu vas vers les vestiaires pour te changer et revenir avec seulement une serviette qui couvre ton corps pour ensuite glisser dans l’eau après l’avoir enlevée.

Ton regard se perd sur ton reflet qui se perturbe à chaque ondulation de l’eau qui coule, ton visage est bien moins rayonnant qu’habituellement et tu sais pertinemment que même avec tous les efforts du monde, certains ne sont pas dupes. Ils ne disent rien, mais voient très bien que tu ne vas pas bien. Tu t’enfermes dans tes études et tes livres, tu ne dors plus autant qu’avant car tes rêves sont envahis de souvenirs qui te font mal, des fantômes qui te suivent partout où tu vas et qui ne te lâcheront pas avant un moment. Tu as déjà connu ça Lola, mais tu ne pensais pas revivre ce genre d’instants aussi vite. Tu fermes tes yeux, tu laisses l’eau couler sur tes cheveux qui tombent sur ton dos. Leur blond semble moins lumineux, comme tes yeux qui semblent ailleurs. Ce moment comme les rares que tu as où tu es seule te permet de ne plus forcer, de juste laisser aller tes émotions que tu retiens pendant trop longtemps.

Seule… Non, tu te forces à être seule. Tu repousses un peu les autres, tu leur parles à peine, tu sais que tu aurais du mal à te contenir. Même Vega, tu n’oses plus trop lui adresser la parole. Non, pas après avoir tant pleurer contre lui. Vega… Un pauvre sourire s’orne sur tes lèvres. Tu aimerais l’avoir près de toi plus souvent, sentir ses cheveux contre ta joue, ses bras qui t’entourent dans une étreinte rassurante… Mais tu te prives volontairement de tout ça. Tu fuis comme tu l’as fait il y a deux ans, tu t’enfermes dans un cocon de douleur que tu ne veux pas partager. Un soupire s’échappe de ta bouche alors que tu glisses encore un peu dans l’eau mousseuse jusqu’à ce qu’elle te recouvre entièrement.

Ton visage fait face à la surface liquide, tes yeux clignent à peine et ne souffrent pas de l’eau savonnée. Cette dernière étant magique, il ne fait que brouiller un peu ta vision sans brûler tes prunelles, te permettant de juste rester sous l’eau et de laisser tes membres s’engourdirent. Tu suis des yeux les bulles d’air qui s’échappent de ton nez, tu laisses le calme de l’instant t’envahir en vidant ta tête de toutes ces pensées et ces souvenirs qui te collent à la peau. Tu as envie d’oublier Lola, juste un instant tu as envie de faire sortir cette peine qui te dévore les os, qui ronge la moindre de tes pensées, qui referme son étreinte mortelle sur ton esprit qui n’en peut plus. Les bulles se sont arrêtées, tu te laisse bercer par le son de la douche en fermant tes paupières pour un instant. Et pourtant au bout d'un temps indéfini, ton cœur se serre un peu plus. Tu sens ton corps se cambrer sous le manque d’air, qui t'ordonne de respirer et tu te redresse pour reprendre ton souffle bruyamment. La main sur la poitrine, tu tousses un peu en essuyant ton visage de mousse avec ton autre main. Tu te souviens avoir déjà tentée de rester plus longtemps, de tester les limites de ton corps jusqu’à ne plus le sentir. Jusqu’à ne plus avoir à te redresser pour avoir ce besoin de respirer. Comme eux.

Oui, tu es quelqu’un de faible Lola, tu dois bien l’admettre. Et alors que tu passes de l’eau sur ton visage, tu entends alors des pas qui s’approchent. Tu crois d’abord halluciner, mais relevant la tête pour poser tes yeux sur la silhouette qui vient, tu laisses la surprise te prendre avant d’avoir un mouvement de recul et de lui tourner le dos, en quête de ta serviette pour te cacher. Car même si la mousse est présente, c’est quand même gênant.


« Qu’est-ce que… qu’est-ce que tu fais là ?! »

Tu ne pensais pas le voir là, et encore moins maintenant. Tu es toute rouge Lola, tu oublierais presque ce que tu as fait il y a quelques secondes. Mais sa présence a toujours eu un drôle d'effet sur toi. Et ce, depuis déjà très longtemps.


ft. a. b. vega solberg
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 277
Points : 812
En couple avec : Lola Edwards.
Re: Brille pour me guider || Vega Mar 12 Juin - 23:52


Brille pour me guider


C'était dur à supporter. L'absence comblée à la culpabilité. Tu te haïssais pour l'avoir laissé tomber. Mais que pouviez-vous faire face à la Mort, l'ennemie suprême de l'humanité entière. Même de ceux qui ne pouvaient jamais la rencontrer, de ceux comme ta mère, immortelle et pourtant vulnérable à la folie et à la souffrance éternelle.

Tu étais entre les deux Vega, dans ce petit corridor invisible et qui rendait la vie si lasse. Elle pouvait s'éterniser et avec elle la peur de mourir, grandissante et insatiable.

La peur de perdre à nouveau des personnes chères, de les voir vieillir et emportée par la Mort sans rien pouvoir faire.
C'était dans ces terribles pensées que dansait ton âme en ces premières clartés d'été. Lola était effondrée, plus qu'elle ne le laissait paraitre. Elle t'évitait même si ses yeux semblaient supplier qu'on vienne la rassurer.

Tu avais préféré la laisser aux bras de ses amis et surtout avec elle même. Elle avait besoin de temps, même si elle ne s'en rendait pas compte. De temps pour se reconstruire et accepter son absence. Tu avais été entrainé toute ta vie pour ne pas t'effondrer face à ce genre de choses. On t'avait forcé à annihiler toutes émotions alors tu te contentais de ne pas sourire, et d'intérioriser cette rage qui faisait gronder ton coeur comme l'orage.

***

Cet après midi là, tes pas t'avaient guidé vers la salle de bain des préfets. Tu avais eu le mot de passer par Lukas, qui  lui même l'avait eu par Béring. Sachant qu'il était plutôt tôt, tu pensais bien que personne ne serait présent pour te déranger - ou te surprendre en pleine illégalité - Alors tu donnes le mot de passe, tu rentres et....

La personne que tu aurais le moins pensé à voir. Tout à coup tu te rappelles qu'elle est préfète et que venir ici est le meilleur moyen d'être seule et de pouvoir réfléchir. La porte se referme et tu fronces les sourcils. Tu perds tes moyens, n'ayant absolument pas préparé ce que tu devais lui dire une fois que vous vous retrouviez face à face.

« ...?? »

Tes lèvres bougent mais rien ne sort. Tu laisses ton sac tomber au sol, près du tableau de la sirène et tu avances près du bassin.

« Je... Je suis venu prendre un bain. J'espère que tu n'as pas de problème avec ça. »

Tu la toises un peu de haut, mais sans grande méchanceté. C'était ton regard habituel. Sans attendre de réponses, tu tournes les talons pour aller dans les vestiaires. Tu te changes, attrapes une serviette pour cacher l'indécence.

Et tu sors pour te diriger vers le bassin. Une fois dedans, tu restes adossé au rebord, les épaules étendues de chaque côté. Tu fermes les yeux, profitant de la chaleur du bain pour décompresser.

« Je suis désolée pour elle, Lola. J'espère que tu feras ton deuil. »

Tu avais déjà entamé le tien. Mais tu ne parlais pas de ce genre de choses, tu n'exprimais pas ta peine. Personne ne pouvait s'apercevoir d'une once de faiblesse.

« Même si je ne le montre pas, je suis triste qu'elle soit partie. Elle ne méritait pas une fin aussi brutale. »

Mais le sang des Boswell, ce même sang qui coulait dans tes veines.

« Elle ne te l'a jamais dit, mais nous étions... une sorte de cousins éloignés. Ma mère s'appelle Adelaide Boswell. »

Cette fois, tu avais ouvert les yeux pour la regarder.
Et alors que tes yeux se teintèrent d'une lueur vermeille à ces paroles, tu décidas de lui partager un bout de ta vérité.

« C'est une vampire. Elle a été mordu il y a huit cents ans. »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 279
Points : 787
En couple avec : Vega Solberg
Re: Brille pour me guider || Vega Ven 15 Juin - 14:12



Brille pour me guider
Sometimes I can't help blaming you for leaving me here, what am I supposed to do ? There's drink and there's drugs But we both know that won't be enough 'Cause I see you in the daytime, and I hear you at night There's a pale imitation burnt in my eyes I don't want to be here, I don't know what to do Sometimes I'd rather be dead, at least then I'm with you

Tu regardes son expression, et c’est bien la première fois que tu le vois aussi surpris. Il n’avait pas prévu de te voir, et son silence alors qu’il cherche quoi dire est rare. Tu fronces les sourcils, tu crains ce qu’il va annoncer, ce qu’il va engager comme conversation alors qu’il avance en reprenant ses esprits. Il veut juste prendre un bain, tu ne réponds pas en le fixant simplement et il se dirige vers les vestiaires pour se changer. Tu te mords les lèvres Lola, tu ne veux pas l’affronter. Tu as peur, oui tu es effrayée à l’idée de parler d’elle, car tu sens qu’il va engager cette conversation, que cette peine va resurgir pendant quelques phrases, quelques mots ou un prénom seulement énoncé.

Les dents serrées, tu sors du bassin pour t’enrouler dans ta serviette. Tu pourrais fuir, aller t’habiller et sortir d’ici. Éviter une dernière fois ce qui t’attends inévitablement. Tu prends trop de temps pour y réfléchir car il revient pour se mettre dans le bain à son tour, et un léger soupir sort de ta bouche. Non, tu dois rester, faire face à tout ça. Affronter la réalité de son absence sempiternelle.

Il commence, tu crispes tes doigts sur le vêtement qui te couvre. Tu dois faire ton deuil, tu n’as pas le choix. Tu ne sais juste pas combien de temps cela va te prendre. Il aura fallu presque deux ans pour ton père, alors pour Borea… Tu te retournes Lola, tu le regardes alors qu’il est à l’opposé du bassin et tu t’assois sur le rebord en laissant tes pieds dans l’eau. Tes yeux ne quittent pas son visage même quand il dit être triste et ça te fait tiquer. Vega a toujours été très doué pour masquer ses émotions, tu l’as vite compris derrière ses sourires narquois et ses airs détachés. Des fois, comme cet instant, tu te demandes s’il ressent réellement des choses. S’il a réellement son cœur qui se serre quand il pense à elle, quand il entend l’écho de son rire qui revient… Ou bien est-ce qu’il n’y a que toi qui est hantée par tous ces souvenirs ? Tes lèvres se pincent, tu baisses les yeux et alors la surprise te donne un frisson.


« Cousins… éloignés ? »

Sa mère… Sa mère a le même nom que Borea. Boswell. Donc il est lié par le sang… enfin était lié par le sang avec elle et… Et ce n’est que maintenant que tu le sais. Qu’on te l’annonce. Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas avant ?


« Pourquoi avoir attendue tout ce temps pour me le dire ?... »

Ta voix tremble un peu, tu ne veux même plus le regarder. Parler de Borea te fait mal Lola, c’est comme si des morceaux de verre s’enfonçaient dans ta poitrine. Ta tête se secoue, tes doigts se serrent en un poing alors que l’amertume te gagne. Tu aurais dû être énervée de constater qu’il y avait encore un secret qu’on te faisait découvrir, mais c’est autre chose qui attire l’objet de ton agacement. Tu aurais aimée voir un peu plus qu’une expression neutre, au moins l’ombre d’une émotion mais rien. Juste un regard, des phrases platoniques, rien de vivant. Rien d’humain.


« Tu m’agaces… À rien laisser paraître. À toujours avoir la même tête quoi qu’il arrive. À croire que rien ne t’atteint. Tu viens de perdre une cousine… Et c’est tout ce que ça te fait ? »

Il ne la connaissait peut-être pas assez pour ressentir quoi que ce soit d’autre, ou bien peut-être qu’il n’avait rien du tout à montrer. Tu viens de perdre ta dernière famille, tu es perdue comme le serait une boussole qui vient de perdre le nord, et lui qui a réellement perdu quelqu’un de son sang… Ne semble pas plus s’en soucier que ça. Vega, étoile inaccessible aux émotions tout aussi lointaines… Il t’échappe dans sa froideur ou dans l’acceptation de la mort. Alors que toi, tu encaisses difficilement cette perte, lui semble au contraire l’avoir accepté depuis longtemps.


ft. a. b. vega solberg
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 277
Points : 812
En couple avec : Lola Edwards.
Re: Brille pour me guider || Vega Sam 16 Juin - 22:39


Brille pour me guider


Lola semble dévastée. Elle semble perdue et abandonnée, comme une étoile à la dérive dans une galaxie inconnue. Tu connaissais ce sentiment, cette solitude profonde et le silence  qui était presque une fatalité, l'impression que sa famille n'est plus qu'un souvenir lointain, et que rien ne pourra jamais combler ce vide.
Tu aimerais trouver les mots pour la consoler, mais tu les cherches encore. Ce n'était pas que tu étais insensible, c'était que tu avais acquis pour réflexe de ne laisser aucune émotion te rendre malheureux.

Tu avais entendu, depuis les vestiaires, qu'elle voulait partir. Son coeur battait à une allure folle, comme si elle s'apprêtait à bondir. Mais désormais, il battait tristement, comme résigné.

« Je ne sais pas, je n'en voyais pas l'intérêt au début. Je ne l'ai dit à Borea que récemment. »

Tu te sentais maladroit, dans des paroles que tu regrettais immédiatement après les avoir dites. Mais.. c'était plus le ton que tu regrettais. Encore trop détaché, impassible et insaisissables. Comme la brise du vent que l'on n'arrive jamais à prendre dans ses mains. L'air traverse les doigts, les frôlent mais ne se laisse jamais emprisonner.

Mais finalement, Lola se crispe. Elle t'étonne, dans ses mots dures que tu ne pensais pas entendre. Des mots mérités, et dont tu l'excusais totalement.
Elle avait dit enfin le fond de sa pensée, manipulée par la rancoeur et la douleur associées.

« Je suis désolé. »

Cela n'était pas habituel de t'excuser, mais cette situation ne l'était pas non plus.

« Je suis comme ça, on m'a appris à être comme ça. A ne pas gêner, dans cette merveilleuse famille Blackwell. A ne pas être triste que ma mère soit un monstre et qu'elle soit enfermée à Numengard pour tentative d'assassinat sur son fils unique. »

Tes yeux se perdent fixement dans les siens.
Tu ne cherchais aucunement à être une victime à ses yeux. Tu ne l'étais pas. Et tu ne t'étais jamais senti faible, depuis que tu étais sorti de ce cercueil.
Tu voulais seulement peut-être apporté des excuses à ses questionnements, des justifications sur ton comportement.

« J'oublie parfois d'arrêter d'être Arcturus Blackwell. Surtout auprès de toi. »

Tu t'avances vers elle, d'une lenteur presque gracile. Pour se retrouver face à elle, la coinçant contre le mur. La nudité n'était pas vraiment visible, dissimulée par ces bans de mousse. Et même à vue, tu n'aurais pas été gêné.

Tu poses tes lèvres sur les siennes, glissant tes doigts dans ses cheveux pour la retenir, pressant délicatement sa bouche contre la tienne. Tu recules finalement ton visage pour venir murmurer avec douceur.

« Je serais ta famille désormais. »

Et alors que tu t'écartes, tes yeux s'illuminent d'une lueur écarlate.




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 279
Points : 787
En couple avec : Vega Solberg
Re: Brille pour me guider || Vega Dim 17 Juin - 20:39



Brille pour me guider
Sometimes I can't help blaming you for leaving me here, what am I supposed to do ? There's drink and there's drugs But we both know that won't be enough 'Cause I see you in the daytime, and I hear you at night There's a pale imitation burnt in my eyes I don't want to be here, I don't know what to do Sometimes I'd rather be dead, at least then I'm with you

Il s’excuse, chose rare venant de lui qui habituellement est trop fier pour ce genre de chose. Tu es peut-être allée trop loin en lui faisant un tel reproche mais ça a été plus fort que toi. Lola qui est au bout du rouleau, qui peine à continuer alors que lui semble ne pas s’en préoccuper, qui passe à autre chose comme si ce n’était qu’un vêtement sale à nettoyer. Tu es tendue, tu aurais peut-être dû partir et le laisser prendre son bain seul Lola, parce que tu es trop amère pour pouvoir discuter sans laisser cette colère parsemer tes paroles. Il s’explique et tu relèves la tête en le fixant quand il parle de sa mère.

Aucune expression encore, alors que celle qui l’a mis au monde a voulu sa mort. Comment est-ce… Comment est-ce qu’il fait ? Une larme t’échappe, ton cœur se serre et te donne cette envie de vomir. Tu n’as jamais connue la tienne Lola, elle est morte le jour de ta naissance. Mais la sienne… Non. Tu te sens égoïste d’un coup, à te plaindre. Réaction normale quand on fait face à pire que soit. Non… Non Vega n’est pas pire que toi. Il a vécu autrement simplement, il a appris à ne pas montrer ses émotions, mais c’est justement cette facette qui te fais chier pour être vulgaire. Il s’approche, il parle d’Arcturus, celui qu’il est devenu avec la famille de Fallen, les Backwells. Est-ce lui qui est sans cœur, ou bien Vega l’est tout autant ?

Il est près, trop près. Il te coince pour t’embrasser, ses mains dans tes cheveux te donnent un vertige et il recule ensuite pour dire une phrase qui te réchauffe un peu au fond de toi. Qui te rassure, qui te ferait presque sourire. Mais ton visage se contente juste de le fixer lui et ses yeux teintés de rouge. Semi-vampire aux émotions glacées, tu baisses tes yeux vers tes mains en fronçant les sourcils.


« Arcturus ou Vega... Lequel importe réellement dis-moi ? Les deux semblent tout aussi insensible mais… Tu es comme ça, je vais devoir m’y faire. »

Une voix tremblante, une autre perle salée s’échappe de tes yeux et tu grimaces, agacée, et tu essuis rageusement tes yeux. Tu en as marre d’être aussi faible, mais tu n’arrives plus à être forte Lola. À être la lionne que tu étais en début d’année. Mais tu as perdue une partie de toi, et tu vas mettre beaucoup de temps à combler ce vide. Tu lui fais signe de se tourner alors que tu retires ta serviette pour glisser dans l’eau à ton tour. Tu regardes son dos et tu te mets à rougir, te rendant compte alors de la situation. Vous êtes tous les deux nus dans un bassin qui ne cachent les choses qu’avec du savon. Et tu rougis Lola, tu rougis jusqu’à être pivoine.Ton cœur loupe un battement et tu tournes la tête.


« M-Mais ! Pourquoi … ! »

Tu lui tournes le dos à ton tour, faisant face au muret du bassin pour ne pas le regarder. Tu admets qu’il est très très loin d’être moche, mais le voir ainsi te perturbe. Même si vous aviez déjà fait des choses pas très catholique en début d’année, tu n’avais pas vu grand-chose ou alors tu ne t’en souviens pas réellement, alors le voir ainsi, comme ça…


« J’ai oubliée… Que tu… N’avais plus de vêtements. Désolée. Je suis gênée. »

Il vient de t’embrasser, et il ne semble pas plus être relativement honteux de la situation. Encore un exemple de ses émotions atténuées. Tu serres les dents en secouant la tête. Décidément, tu ne faisais pas attention jusque là mais plus tu y penses, plus tu le remarques. Vega est trop froid, et toi tu as juste besoin d’un peu de chaleur humaine. Non pas dans ce sens-là. Tu poses ton visage sur tes bras croisés contre le muret, le corps presque collé contre ce dernier alors que tu sens la mousse de fraise chatouiller ta peau. Ça ne te dérange pas tant que ça au fond, mais le fait de le voir ainsi… Est étrange. Très étrange.


ft. a. b. vega solberg
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 277
Points : 812
En couple avec : Lola Edwards.
Re: Brille pour me guider || Vega Lun 25 Juin - 23:30


Brille pour me guider


A la question fatidique, tu ne savais pas quoi répondre... A vrai dire, tu n'avais jamais réellement su quoi y répondre. Qui étais-tu réellement ? Vega ou Arcturus. Les années avaient créé la confusion. Les professeurs te nommaient Arcturus, tes amis Vega. Tu en oubliais presque que tu avais encore un prénom, dissimulé comme un problème sous le tapis.

« Cassidy. Cassidy Solberg, c'est mon vrai nom. »

Tu laisses échapper un petit rire nerveux, c'était peut-être parce que toute ta vie était grotesque.

« Je ne sais pas quoi te dire de plus, les deux me définissent. Peut-être que je ne sais plus moi même qui je suis vraiment. »

Elle s'était tournée dos à toi, spécifiant d'une voix enrouée qu'elle était gênée de la situation. De cette nudité pourtant bien protégée par l'intensité de la mousse. La courbure de ses reins cambrée vers l'avant, tu ne peux qu'apercevoir une masse de boucles blondes, enfouie entre des bras. Tu effleures son dos du bout des doigts.

« Toi non plus, tu n'en as pas. »

Tu remontes le bout de tes empreintes jusqu'à la naissance de sa nuque et tu soupires.

« Ne sois pas gênée, je me souviens parfaitement de ton corps. J'en suis désolé que tu n'en aies toi aucun souvenirs. »

Tu étires un léger sourire, éloignant ta main de sa peau.

« Je peux te montrer si tu veux. »

Dans l'anticipation d'un sursaut de surprise de sa part, tu effleures son épaule, avant de la tapoter, te moquant d'un rire narquois.

« Je plaisante. »

Mais tes doigts descendent sur son bras et tu le tire doucement pour la retourner. Et dans un souffle qui avait perdu toute sa légereté, tu la contemplais d'un sérieux presque monotone.

« Je ne veux plus cesser de t'embrasser. Je ne veux plus te voir à côté d'autres garçons et me dire que tu n'es pas à moi. Viens avec moi au gala cette année. J'espère que tu n'as pas donné ton accord à un autre. »

Tu la nargues sans jamais venir poser tes lèvres contre les siennes, murmurant pour qu'elle seule puisse jamais entendre.

« ça m'embêterait de lui arracher les viscères. »

A elle de deviner si tu plaisantais ou pas cette fois.




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 279
Points : 787
En couple avec : Vega Solberg
Re: Brille pour me guider || Vega Mer 27 Juin - 15:33



Brille pour me guider
Sometimes I can't help blaming you for leaving me here, what am I supposed to do ? There's drink and there's drugs But we both know that won't be enough 'Cause I see you in the daytime, and I hear you at night There's a pale imitation burnt in my eyes I don't want to be here, I don't know what to do Sometimes I'd rather be dead, at least then I'm with you

Cassidy Solberg. Ainsi, il a donc une troisième identité. Ou seulement un troisième prénom. Ça te perd un peu plus Lola, tu ne sais plus vraiment comment l’appeler. Cassidy… C’est drôle pour un garçon, mais surtout, tu te demandes pourquoi il le garde secret. Est-ce un peu comme un trésor qu’il ne veut pas partager ou bien un fardeau qu’il veut porter seul ? Il t’échappe encore dans la révélation de ce secret, mais quelque part qu’il puisse te le révéler montre qu’il te fit confiance, et ça, c’est ce qui compte le plus. Il avoue pourtant après que lui-même se perd dans tout ça tandis que ses doigts caressent ton dos.

Tu retiens un frisson quand il évoque le fait que toi non plus tu ne portes rien, sa voix envahissant tous les sons présents, engloutissant le bruit de l’eau du bain ou bien encore le chant hypnotique de la sirène. Il sort alors une phrase qui te paralyse sur place tellement la surprise te prends et tu n’as pas le temps de réagir plus qu’il précise alors la surprise. Ton cœur a pourtant loupé un battement et par réflexe, tu mets une main devant ton visage sous la gêne de l’instant. Tu es pourtant tiré ensuite en arrière, le buste à moitié dévoilé sous ses yeux qui te détaillent avec un air qui a perdu sa part moqueuse.

Et sa déclaration te laisse sans voix pendant quelques instants. Il veut t’embrasser, que tu ailles au gala avec lui, et seulement avec lui. Tu as l’impression d’avoir attendue toute ta vie pour entendre ces mots et qu’enfin, enfin tu puisses réellement profiter de sa présence sans craindre un refus. Sans avoir peur qu’il ne te laisse, sans être effrayée par ce manque qu’il pourrait créer de par son absence. Un sourire incontrôlable naît sur tes lèvres, tu te fiches bien d’être à moitié nue devant lui pour cet instant ou même que ton visage soit fatigué par le peu de sommeil que tu as eu ces derniers jours.


« Je ne veux y aller qu’avec toi Vega… Ou Cassidy, ou Arcturus, qu’importe ton nom. »

Tu ne quittes pas ses yeux, accrochant les tiens comme une ancre. Tu oses finalement le toucher en faufilant tes doigts sur ses mains.


« Tu n’auras donc pas besoin d’arracher les viscères de qui que ce soit. »

Tu ne sais pas s’il était sérieux en disant ça mais juste au cas où. Tu aimerais bien lui dire de jolies choses comme il vient de le faire, mais tu as peur d’être trop niaise, de trop en dire, de l’embêter même avec ce genre de parole. Alors tu ne rajoutes rien. Les mots sont parfois juste de trop. Une de tes mains se libère pour glisser ses doigts sur la peau de sa nuque, remontant ensuite sur ses cheveux pour ensuite reculer. Tu coupes le contact, tu te rends compte de la tentation de la situation et tu te tournes à moitié en croisant les bras pour cacher ta poitrine.


« Hm… Désolée. »

Tu grimaces, c’est aussi embarrassant qu’attirant. Contrôle toi bon sang !


ft. a. b. vega solberg
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 277
Points : 812
En couple avec : Lola Edwards.
Re: Brille pour me guider || Vega Jeu 28 Juin - 14:13


Brille pour me guider


Tu fermes les yeux, comme pour te contenir face à sa réponse. Ce n'était pas quelque chose que tu avais espéré, et tu n'essuirais qu'une déception de plus si elle refusait. Mais alors que tu les réouvres, elle avait déjà dit oui. Tu caresses sa tête avec affection alors qu'elle hésite sur les prénoms à utiliser. En avoir trois différents, c'était pas commun.

« Appelle moi comme tu veux. Si tu te sens plus à l'aise avec Vega. Arcturus ne me dérange pas vraiment. »

Sa remarque te fait rire. Cela faisait depuis combien de temps que tu n'avais pas pris du plaisir à sourire avec quelqu'un ? Depuis la mort de Borea, tu t'étais enfermé dans un mutisme et une impassibilité du quotidien si forts que plus rien n'arrivait à t'arracher de rictus.
Sauf elle.

Elle avance ses doigts vers ton épiderme, qui frissonne au contact de son index. Tu restes à capter son attention par le regard, te laissant faire. Curieux de voir jusqu'ou elle irait, te laissant dominer par l'excitation qu'elle te faisait ressentir. A croire que tu te trompais, car elle abandonna bien rapidement, bafouillant des excuses que tu ne comprenais pas.

« Lola, eh. Pourquoi tu t'excuses ? Tu n'as rien fait de mal. »

Tu la regardes finalement se retourner, attrapant sa main pour la coller contre ton torse.
Tu avais étrangement froid.

Elle n'avait plus qu'une main pour dissimuler sa poitrine. Pourtant, la mousse du bain s'occupait déjà de ça. Elle était gênée. Et tu ne voyais pas comment la mettre à l'aise.
Tu la pousses contre le rebord, plaquant à moitié ton corps contre le sien, du moins, surtout le haut. Tu ne voulais en rien la brusquer.

« Je crois que tu ne te rends pas compte de l'effet que tu me fais. Tu es plus dangereuse que je ne le suis. »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 279
Points : 787
En couple avec : Vega Solberg
Re: Brille pour me guider || Vega Dim 1 Juil - 18:10



Brille pour me guider
Sometimes I can't help blaming you for leaving me here, what am I supposed to do ? There's drink and there's drugs But we both know that won't be enough 'Cause I see you in the daytime, and I hear you at night There's a pale imitation burnt in my eyes I don't want to be here, I don't know what to do Sometimes I'd rather be dead, at least then I'm with you

Vega, tu garderais Vega. Car il est similaire à un astre qui te guide en ce moment, qui te fait voir une parcelle de lumière dans toute cette tristesse qui t’accable. Il est ton étoile dans ce ciel si sombre du désespoir. Ah Lola, qui aurait crû que vous en finiriez là, en ce moment ? Pas toi, non tu aurais été la dernière à le penser. Dos contre le mur, main contre torse, il te parle de ta dangerosité supérieure à la sienne. Surprise, avant de fixer ses yeux vermeils, la proximité te donne le vertige au vu du désir qui grimpe dans tes veines. Comme une brûlure, un manque qui hurle d’être comblé, tes prunelles glissent sur ses lèvres avant de regarder ailleurs. Tu sais que tu rougis, tes pommettes chauffent en raison de tes pensées tendancieuses.


« Tu ne sais pas à quel point tu l’es aussi. »

Entre avant et maintenant, il t’a rendue plus fragile, plus vulnérable. Presque dépendante à sa personne. Respiration qui s’accélère, un contact qui n’est jamais que trop court, tout semble à la fois si rapide et si lent. Sa présence est précieuse, toutes les métaphores ne sauraient être comparables à cette évidence. Regard accroché au sien, tu oses de nouveau lever la main pour laisser tes doigts effleurer sa peau pâle aux imperfections quasi inexistantes. Rien de plus, c’est amplement suffisant pour ces secondes qui passent, pour juste sentir ton cœur battre un peu plus vite, pour avoir un peu peur de la suite.

Grandit Lola, peur n’est pas le mot et tu le sais. Tu te caches derrière cette sensation en pensant que tu es effrayée, mais tu serais plutôt attirée. Par son petit rire éclatant par exemple. Tu ne l’avais pas souvent entendue rigoler, mais c’est un son très agréable à tes oreilles. Ta longue caresse monte de son bras jusque son épaule dans un silence lourd et alléchant où tu ne t’arrêtes pas comme à l’instant. Tu continues, laissant l’impatience donner des frissons, où le sang pulse dans tes oreilles au rythme de ta poitrine qui semble perde peu à peu le contrôle de ta raison.

Attention Lola. Si tu craques, tu risques d’en pâtir. Tes doigts glissent jusque son oreille et s’arrêtent dans leur course en se posant sur sa chevelure d’ébène. Comme avant, ils s’emmêlent dedans avant que fatalement tu n’approches ton visage pour lui voler un baiser. Rapide, il semble pourtant durer de longues secondes où tu mélanges ton souffle au sien, où tes doigts se resserrent dans sa tignasse sombre, où pendant ce laps de temps, tu ne penses plus.


« Tu me pousses à être déraisonnable. »


ft. a. b. vega solberg
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 277
Points : 812
En couple avec : Lola Edwards.
Re: Brille pour me guider || Vega Ven 6 Juil - 0:30


Brille pour me guider


Felice Alice et Lola s'éclipse, dans les paradis artificiels des désirs immatériels. Elle t'entraine avec toi, au fond des eaux troubles et sombres. Chasseur devient chassé, par l'ombre de son ombre. Sa respiration s'accélère et tu désespères. D'un jour te sortir de ce dans quoi tu t'es jeté gueule ouverte.

« Il vaudrait mieux peut-être arrêter là. Avant que même toi ne puisse plus m'arrêter. »

Mais c'est à peine si elle t'écoute car ses doigts viennent déjà effleurer ta nuque, s'accrochant au bout de tes cheveux. Tu ne simules même pas une grimace, l'observant comme si tu allais la dévorer. D'un rire sarcastique, tu la toises avec envie.

« C'est moi qui te pousse à être déraisonnable ? Ne serais-tu pas en train de te chercher des excuses Lola ? »

Cette fois, ce sont tes mains qui viennent caresser ses cheveux, puis qui descendent dans son dos. Tu joues avec les parcelles de son épiderme, pour lui arracher des soupires de frissons. Tu approches tes lèvres de sa joue, passant ta langue à son oreille. Mais était-ce toi qui passait la limite de lucidité, de la raison ? Car entendre sa jugulaire pulser le sang jusqu'à son coeur. Cela était le déclenchement d'une démence. Alors tu t'éloignes avant qu'elle ne craque, avant qu'elle te fasse craquer. Avant qu'elle ne te fasse la croquer.

Elle t'embrasse, et tu réponds avec passion.
Reculant la tête afin de réfréner tes pulsions.

« Je ne sais plus ce qui est juste ou non de faire. »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 279
Points : 787
En couple avec : Vega Solberg
Re: Brille pour me guider || Vega Sam 21 Juil - 22:05



Brille pour me guider
Sometimes I can't help blaming you for leaving me here, what am I supposed to do ? There's drink and there's drugs But we both know that won't be enough 'Cause I see you in the daytime, and I hear you at night There's a pale imitation burnt in my eyes I don't want to be here, I don't know what to do Sometimes I'd rather be dead, at least then I'm with you

Peut-être que vous devriez arrêter. Peut-être que tu devrais t’écarter avant que tout ne dégénère, avant que les crocs ne sortent et qu’il ne soit trop tard. Son contact t’enivre Lola, mais tu sais que ce n’est pas un terrain dans lequel tu dois t’aventurer pour le moment. Qu’est-ce qui est juste à faire ? Qu’est-ce que la raison te pousse à faire ? Ton cœur se serre alors que tu recules, alors que tu le fixes pendant que tu te mords les lèvres.


« Il vaudrait mieux arrêter oui… »

Tu sors du bassin après avoir saisie ta serviette, tu l’enroules autour de toi quand il détourne les yeux pour te laisser de l’intimité et tu lui souris. Vous aurez d’autres moments autre que celui-ci, mais tu sens que pour cette fois, il vaut mieux que celui-là cesse. Tu contournes le bain géant avant de te stopper devant les vestiaires.


« On se reverra pour le bal Vega. Profite bien du bain. »

Il ne devrait pas être là logiquement, seuls les préfets et les capitaines de Quidditch ayant le mot de passe. Tu le laisse pour cette fois, et tu vas donc te réfugier pour t’habiller. Quelque part tu as hâte d’être au bal, mais tu appréhendes. C’est trop beau pour que tout aille bien. Tu es trop pessimiste peut-être, mais tu ne peux pas t’imaginer que les problèmes ne vont pas suivre le peu de répit que tu as eu.


ft. a. b. vega solberg
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Brille pour me guider || Vega

Brille pour me guider || Vega
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pour la plus blonde de nos amies...
» [vendu] soufflet macro + objectif vega 11
» CATAPULTE pour F3B
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Quels réglages pour un paysage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Cinquième étage :: Bain des préfets-
Sauter vers: