[Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 162
Points : 484
[Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Dim 8 Juil - 15:46

Tell me
Ses fins doigts avaient parcouru les longueurs de la soie, de sa robe couchée sur ses draps. Son corps nu et las s'était invité devant le miroir, et de sous ses longs cils noirs, son regard détailla les imperfections de ses courbes, de sa peau. Rouge à lèvres carmin et quelques touches de mascara, elle ne s'attarda pas plus à propos ni de ses cheveux ni de son visage et enfila le tissu écarlate. La robe lui tombait aux chevilles et était ouverte sur toute la longueur de son dos, taillait ses hanches et glissait le long de ses jambes. Elle avait mis l'une de ses nombreuses pairs de talons hauts, du même rouge que la robe.

Elle ne prit pas la peine de se parfumer, considérant que les odeurs de son savon étaient suffisantes, et se mit en route. En arrivant dans le hall, elle adressa un rictus à son cavalier qui l'attendait déjà. Pour une fois, elle n'était pas en retard. Mais jamais elle n'aurait pu être aussi précise et ponctuelle que pouvait l'être Orphan Scamander. Qu'il soit là avant elle ne faisait aucun doute, et elle n'avait même pas du le chercher du regard.

« Décidément, je te fais toujours attendre. »

Elle passa sa main à son bras et ignora, comme d'habitude, les murmures des élèves autour. L'année passée, quelques uns s'étaient risqués à lui poser des questions durant un cours ou l'autre, mais tout avait été finement étouffé. Elle n'était restée rien de plus qu'une employée qui accompagnait son patron ; ce soir, même pour elle, cela représentait plus que ça.

« Ramsay Gaunt n'a pas été invité, ou il a refusé de venir ? Que s'est-il passé ? »

Tout faire pour éviter le sujet de leur dernière nuit passée ensemble. Tout faire pour ne pas lui avouer que sa réponse était toujours indéterminée.
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 782
Points : 828
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Dim 15 Juil - 20:54


Bal 2028 - Tell me


Calculé.
Tout était calculé.
Orphan devant le miroir n'est jamais aussi nu que parfaitement seul. Son regard sombre et mesuré trahit son manque de lâcher prise. Orphan ne s'abandonne jamais, et n'est pas encore prêt à le faire dans les bras de Rachel ce soir.

Il avait demandé, plutôt ordonné à sa dulcinée de l'accompagner à cette soirée. De lui tenir compagnie comme l'année passée pour supporter cette pluie de déchéance et de joie chez ces étudiants ratés, déchus par bonheur désabusé.

Prêt dans l'avance, il se presse sans avances. Au bout du couloir, tapi dans l'ombre, éclairé par la lumière d'un soleil couchant, il la voit sortir de sa chambre et sourire d'un air logique intellectuelle. ça lui arrache un rictus aussi, ne baissant pas les yeux et ricanant à sa remarque une fois qu'elle fut à sa hauteur.

« L'attente ne me gêne pas. Je réfléchissais. »

Mais il ne lui dira pas à quoi.
Si seulement elle pouvait sonder son crâne, visiter son âme. Découvrir les souvenirs ternes et ténébreux qu'il dissimule comme une mauvaise carne.
Murmures et chuchotement qu'il n'entend pas, trop plongé dans ses pensées sombres et ses drames.
Secrets.
Secrets mais pas privés.
Surtout quand certains concernent la privilégiée, qui ne serre pas assez son bras, au goût du directeur. Colombe en cage mais détachée des barreaux. Rachel vole, Rachel croit encore en sa liberté. Mais Rachel ne sait pas encore que le chasseur a le fusil pointé sur ses jolies plume

Prêt à tirer.

« Il semble préoccupé par d'autres maux. La famille Gaunt risque de sombrer, si son héritier épouse la fille d'Ollivander. Je pense qu'il a d'autres choses à faire que de les voir s'amuser. »

Il pousse un soupire.

« Le ministère est agité. »

Mais il laisse planer le silence quelques instants, seuls le son de leurs pas irréguliers dominant la musique encore lointaine. Il profite de cette intimité et de cette sobriété pour ajouter.

« Ils ont retrouvé des choses qui pourraient bouleverser notre monde sous la maison de Shumman. »




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 162
Points : 484
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Jeu 19 Juil - 15:40

Tell me
Ollivander. Rachel baissa les yeux, tout à coup soucieuse. Elle n’avait jamais totalement accepté la présence des cracmols et des moldus à Poudlard, elle trouvait leur monde simplement trop dangereux pour ceux que la magie avait renié. Mais Ollivander, c’était sa meilleure élève, et Ollivander, elle avait réussi par sa brillance, à faire reconnaître silencieusement à Rachel qu’elle avait peut-être tords. Alors lorsqu’il l’évoque, Rachel ne sait pas quoi penser, si elle est inquiète – préoccupée. Et quoi, maintenant, s’ils voulaient se marier ? Elle soupira. Les sorciers semblaient être restés coincés dans le passé, où l’on forçait des enfants à s’épouser ; ou les cousins se mariaient et avaient des bébés.

Mais la prochaine remarque de Orphan fit sortir Rachel de ses pensées. Elle haussa les sourcils, tout à coup froissée. Encore cette histoire qui les poursuivait. Après tout, c’est elle qui s’était engagée dans ce genre de conversations trop sérieuses, et si elle n’irait pas jusqu’à regretter, elle eut un pincement au cœur en repensant à la culpabilité qui n’avait cessé de la ronger.

« Shumann, tu dis ? »

Et ils avaient accueilli son fils à bras ouverts dans leur école. Elle se mordit la langue. Combien d’erreurs avaient-ils faits, depuis que Aileen et Orphan étaient directeurs ? Elle fronça les sourcils. Poudlard n’avait jamais été aussi malheureux. Un vague sourire étendit ses lèvres.

« Il semblerait que les jours heureux soient derrière nous. »

En se remémorant les années qu’elle avait passées là en tant qu’élève, elle avait l’impression que tout était naïf ; innocent ; que leurs histoires étaient pleines de joies et de tristesses adolescentes. Rien à voir avec la mort, les disparitions, les trahisons, les mensonges, les coups d’état et les dynasties. Elle grogna contre elle-même et ces pensées cyniques qui la hantaient.

« Mais qu’est-ce qui a changé, Orphan ? Pourquoi le monde ne m’avait jamais semblé aussi noir ? »

Ce que Rachel ignorait, c’est que ce n’était pas le monde qui avait changé. C’était elle qui avait changé.
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 782
Points : 828
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Sam 21 Juil - 12:59


Bal 2028 - Tell me


and he feels it after midnight
a feeling that she can't fight
it lingers when they're done
he'll believe god is a woman


La décrépitude sur son visage qui se décompose. Comme une fleur qui se fane face à l'obscurité. Orphan aurait voulu prendre son visage, l'embrasser pour la rassurer et l'éclairer. Mais il n'était que noirceur et mauvaises habitudes, peut-être même sans coeur. Le directeur n'était pas l'homme rassurant, même s'il pouvait apprendre à faire semblant.

Sans vraiment l'exprimer, Orphan pouvait deviner à ses traits qu'elle regrettait encore. Sans aveu moral, il esquissa un rictus ironique à l'évocation des jours heureux. Il n'avait jamais eu l'impression de vivre des jours clairs ou brumeux. Il ne connaissait ni tristesse ni joie, vivant comme l'ombre omnisciente de lui même, un dieu aux yeux multiples, tenant l'école entre ses paumes de fer. Mais croisant , il sent la flamme et il se rend compte que dieu est une femme.

« Ils reviendront. »

Car les secrets resteront des secrets. Et le directeur ne laissera plus jamais personne la lui arracher, la toucher, ne serait-ce que même l'effleurer.
Il n'était pas prêt.
N'avait pas estimé le pouvoir autodestructif que sa belle exerçait sur elle même. Il avait toujours été attiré par celles qu'il n'avait jamais eu besoin de briser. Car elles s'en chargeaient.

« Je ne sais pas s'il a vraiment changé. Le monde n'est qu'une grande guerre de pouvoir. Ces moldus ont voulu le prendre. Ils ont échoué. »

Il fronce les sourcils.
Le pouvoir le sien. Il vit pour le pouvoir, et n'est pas prêt à le céder si facilement. Il l'aurait tué de ses propres mains s'il était tout puissant. A croire que les règles et la loi lui barraient encore la route. Mais c'est ce qui la rendait plus dangereuse.

Il s'arrête et s'avance, la bloquant contre le mur, les mains de par en part de sa tête. Il observe d'abord la finesse des traits de son visage, et se saisit d'une mèche de ses cheveux pour humer son parfum. Fragrance enivrante et entêtante. Le directeur lui vole un baiser furtif avant de murmurer.

« N'y pense plus. Ce n'est que toi et moi cette nuit. »

Ce n'est que moi dans ta vie.

Quand enfin il se détache d'elle, il se saisit de son bras pour l'entrainer dans l'escalier. Descendant jusqu'à la salle, il salua quelques collègues, d'un charisme mesuré. Une fois entré, la musique aussi forte le déstabilise quelques secondes. Toujours accompagné il part en direction des Greengrass pour les remercier de leur présence. Entretenir ses relations était peut-être ce que le directeur savait faire de mieux. Du moins, cela dépendait des quelles.




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 162
Points : 484
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Sam 11 Aoû - 12:42

bal - tell me
Était-elle surprise ? Pas vraiment. Elle l'avait vu se rapprocher, et elle l'avait laissé faire. Elle avait entrouvert les barrières sans vraiment l'accueillir ; mais elle l'avait laissé passer malgré tout. Aucun sourire n'était venu illuminer son visage, mais quelques lueurs dans ses pupilles vaguement tristes ; vaguement heureuses ; témoignaient de plus de tendresse qu'elle ne l'aurait soupçonné.

Elle avait entrouvert les lèvres, dans un mouvement mesuré, et les mots restèrent coincés, pendus à elle et effacés dans le silence. Elle s'était tue, et ses yeux parlaient à sa place.

Ainsi le pas dirigé vers la grande salle, Rachel se laissait guider par le bras de Orphan, et une pensée amusa son esprit quand elle essayait de déterminer ce dont elle avait l'air pour tous ces gens venus saluer le directeur ; elle était probablement une sorte d'accessoire dont il devait se parer pour avoir l'air moins seul, plus important et surtout moins accessible.

Elle était restée polie, mais condescendante dans le regard et la voix trop peu enthousiaste pour avoir l'air accueillante – quoique Rachel était toujours pleine de chaleur. Et quand les sangs-purs étaient assez loin d'eux pour qu'ils ne les entendent plus, Rachel eut un rire léger et presque imperceptible.

« Je ne comprends pas comment tu fais. Je serais incapable de faire semblant d'apprécier tous ces gens. »

Elle se retourna face à lui, leva la tête d'un rien pour le regarder dans les yeux. Elle avait lâché son bras mais attrapé une de ses mains ; et pour la première fois, Rachel s'était permis l'initiative d'une familiarité publique avec lui. Ses doigts avaient tracé un chemin sur sa paume et jusqu'à son poignet, avant qu'ils n'enlacent sa main entière. Et pendant toute cette danse, elle avait baissé le regard ; puis en reprenant la parole, elle l'avait relevé. Rachel était de celles dont les iris avaient plus à offrir que n'importe quels mots.

« C'est ta spécialité, pas vrai ? Faire semblant. »

Elle pencha légèrement la tête, comme si ça pouvait l'aider à y voir plus clair, au travers de toutes les façades qu'il avait érigées en son être. Et un léger sourire chatouilla le bord de ses lèvres, témoignant qu'il ne s'agissait certainement pas d'un reproche.

« A l'occasion, tu devras m'apprendre. »

Rachel n'avait jamais su faire semblant, elle. Et le pire, c'est qu'il le savait.
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 782
Points : 828
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Dim 12 Aoû - 21:42


Bal 2028 - Tell me


Orphan était un homme charmant. Charmant mais très charmeur. Tout dans son attitude était étudié pour savoir se vendre. Son père était pourtant un homme différent, qui séduisait les autres sans en avoir l'intention, par ses idées et sa générosité. Aileen avait hérité de ce côté là. Mais alors que le diable lui même s'était toujours caché dans le jeune héritier des Scamander, un côté plus calculateur naquit entre les sourires et les faveurs.

Alors ces repas et ces soirées n'étaient que des facilités pour le jeune directeur. Le charisme n'émanait pas que de son physique toujours soigné, mais également de son éloquence. Orphan avait toujours eu le pouvoir des mots. Arme précieuse dans l'art de la manipulation.

Alors que Rachel serre ses doigts, enlacés dans les siens, Orphan entame une danse au rythme de la musique douce qui passait au même moment. Etirant un sourire à sa remarque, il répondit avec la même légereté.

« J'imagine et je me focalise sur tout ce qu'ils peuvent m'apporter. »

Il la faisait tourner avec sa main.

« Il y a très peu de personnes dont je peux affirmer que je les apprécie. Et apprécier et faire confiance sont encore deux choses différentes. »

Il approcha ses lèvres de son oreille pour susurrer, comme s'il lui délivrait un secret que personne d'autre ne devait savoir.

« Faisons un jeu. Je vais énoncer trois choses et seulement une information se révelera être vraie. C'est un très bon exercice pour les menteurs. »

Il recula sa tête, dirigeant leur duo du centre de la piste de danse.

« Je déteste les cracmols. Je t'ai toujours aimé depuis le jour ou je t'ai vu. Mon père décédé m'a légué les deux tiers de notre héritage à moi et à moi seul. »

Il avait arboré un air sérieux dans l'énonciation de chaque fait, comme s'il croyait sincèrement en ce qu'il pouvait dire.




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 162
Points : 484
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Lun 13 Aoû - 2:06

bal - tell me
La valse avait débuté lentement, et à chaque mot elle avait l'impression qu'elle s'accéléra. D'abord elle avait tourné à droite, puis à gauche, et sans quitter le contact de ses doigts, ou de ses yeux, Rachel s'était arrêtée. Le regard perplexe, elle chercha au travers de ses iris une quelconque lueur maligne, un rire, n'importe quoi qui lui prouverait qu'il plaisantait. Mais rien ; et alors son regard s'inquiéta ; un rire nerveux glissa au bord de ses lèvres, avant de devenir sévère.

« C'est encore un de tes pièges. »

Elle n'avait pas envie de jouer à ça. Ce n'était pas drôle, pour Rachel ; c'était difficile. Il y avait Gilbert, il y avait elle qui se débattait ; il y avait trop de choses qui la déchiraient ; il y avait trop de souvenirs et de douleurs qui la hantaient pour qu'elle puisse en rire.

« C'est un test, pas vrai ? Tu essaies de voir si j'y crois ? »

Orphan ne faisait jamais rien sans but précis. Elle l'imaginait encore du haut de ses seize ans, prétendant qu'elle finirait par lui tomber dans les bras, quelques lueurs confiantes dans ses pupilles arrogantes ; tout ça pour la mettre mal à l'aise, tout ça pour lui dire Regarde le pouvoir que j'ai sur toi. Elle pencha la tête, et la distance engouffrée par un dernier pas engagé vers lui, son souffle se perdit dans son cou.

« La troisième proposition. »

Impossible qu'il l'ait aimée chaque jour depuis le premier ; peut-être la désirait-il ; mais Rachel ne croyait pas qu'il était capable d'aimer autre chose que lui-même.

« Je ne pense pas que tu détestes les cracmols, même si tu penses qu'ils n'ont pas leur place à Poudlard. »

Elle haussa les sourcils, levant les yeux vers les siens.

« Et je ne pense pas que tu m'aimes. Ce mot ne te ressemble pas. »
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 782
Points : 828
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Dim 2 Sep - 19:46


Bal 2028 - Tell me


Orphan devait quand même se réjouir de la présence de Rachel à son bras devant les gens influents qui se trouvaient au gala. En plus d'être ravissante, elle était délicieuse.
Au détour de ce manège que procurait la valse, Orphan ne quittait pas ce sourire lumineux qui le rendait que plus dangereux.

« Peut-être pas.»

Il avait toujours aimé se jouer des gens. Mais parfois ils en devenaient lassants, tellement leurs réactions étaient prévisibles. Etudier les autres était une des principales occupations de Orphan et Isaac à Poudlard. Ils en étaient devenus les maitres : de la manipulation et de la fourberie, de la simulation et de la tromperie. Mais la corrélation ultime n'était pas la naïveté des gens, ou la qualité exceptionnelle qu'avait le directeur en mensonges : mais bien les préjugés des gens.

Orphan contrôlait bien mieux son image que ce que les gens pouvaient penser. Il jouait de ce qu'on pouvait penser de lui, pour mieux transformer ces jugements en arme contre eux. Car il pourrait mieux les surprendre et les abattre au moment ou ils s'y attendraient le moins.

Mais Rachel était de celle dont Orphan avait du mal à réellement manipuler. Sa nature profonde l'empêchait pour lui de pouvoir exercer son pouvoir correctement. Rachel était trop brisée pour se mouvoir correctement, pour être la marionnette parfaite. Instable et surtout toujours frôlant une parcelle de vérité, elle était tenue par un fil invisible à la réalité.

« Je suis étonné. Mais pas surpris. Tu es la seule à presque me comprendre.»

Il étires un sourire carnassier.

« La réponse était que les trois propositions étaient fausses. Mon réel mensonge était dans l'énoncé. Pour bien mentir, il faut convaincre dès l'énoncé Rachel. Il faut que tu amènes ton mensonge comme une vérité irréfutable, pour ensuite leur faire gober ce que tu veux. Il se méfieront mais la vérité ne sera jamais là ou ils le penseront.»

Tu la fais tourner une énième fois, déposant un baiser sur son front.

« Tu avais raison. Je n'ai rien contre les cracmols ou les moldus. A mes yeux, chacun à sa place en ce monde mais Poudlard n'est pas du leur.»

La musique s'arrête et les élèves se dispèrsent autour du buffet. Le groupe cherche une autre chanson mais Orphan ne bouge pas du centre de la salle.
Il voulait qu'elle seule soit à ses côtés, dominant leur univers.

« Ce que je ressens pour toi est proche de l'amour. Mais le mot correct a toujours été de la possessivité. De l'affection aussi. Et du désir.»

Il l'entraine à l'arrêt de la chanson sur le côté pour laisser la place aux élèves qui revenaient cette fois mais pour se déhancher comme des petits singes sur de la musique rock.

« Père a toujours préféré Aileen. Et même s'il me voyait comme seul héritier, il lui aurait tout laissé en compensation.»




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 162
Points : 484
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Dim 16 Sep - 15:39

bal - tell me
Les valses lui faisaient tourner la tête. Ou bien était-ce la chaleur. Ou bien était-ce son parfum. Ou bien était-ce les mots qu'il prononçait. Ou bien, qu'est-ce que c'était ? Elle arrêta le pas, au même moment que la musique avait fané, et la suite la prit de court, plus violemment qu'elle ne le pensait. Pourquoi lui disait-il cela maintenant ?

Rachel n'était à personne. Elle était tel l'oiseau qui se battait contre les cages dans lesquelles on voulait l'enfermer ; sauvage, et rêvant d'un ciel trop vaste. Les mots de Orphan eurent l'effet de barreaux qui doucement s'étriquaient dans ses plumes. Elle resta silencieuse, mais une distance s'installa en elle, sinueuse, discrète et pratiquement inconsciente.

Et désormais sur le côté, Rachel se dirigea naturellement vers le buffet, et ses gestes la guidèrent vers un nouveau verre de champagne, qu'elle engloutit plus rapidement qu'aucun autre qu'elle avait bu en compagnie de Orphan.

« Tu es jaloux? »

Elle plissa les yeux, et son verre de nouveau rempli par ses soins, fut vidé pratiquement immédiatement.

« De Aileen, je veux dire. »

Elle savait que c'était plus particulier que ça, mais n'avait jamais déterminé avec exactitude ce qu'il ressentait pour sa sœur. Un peu de tout, certainement. Elle était devenue froide, et elle s'en mordait les lèvres.

« Je vais prendre l'air. »

Elle déposa le troisième verre vide sur la table et s'écarta, dans un mouvement nonchalant et las dirigé vers la sortie. Une fois dehors elle soupira, et s'appuya sur le premier mur à portée bras, serrant les dents pour garder le contrôle bancal qu'elle avait essayé de conserver depuis le début de la soirée.
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Patrick Grantt
it was an accident
it was an accident
avatar
Messages : 131
Points : 162
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Dim 16 Sep - 18:28

Ce soir est un soir différent. Le bal te semble comme sans saveur car tu n'y aperçois plus Ephraim et Yaroslav, tes deux collègues - mais aussi tes deux amis. C'est différent, tout est différent. Les événements comme ceux-là ne seront plus les mêmes sans eux. Alors tu vagabondes dans la salle, parfois seul et parfois tu butines de groupe en groupe - quelques échanges et tu te perds à nouveau sur le buffet sans vraiment songer à ce que tu désirais goûter. Ce soir, rien d'intéressant. Du moins c'est ce que tu croyais : tu aperçois Rachel quitter le bal en passant par la porte extérieure. Cela t'intrigue : ton regard retrace son chemin et seul les yeux du directeur Scamander étaient posés sur elle. Tu ignores ce qu'il s'est passé mais tu es bien curieux - mêle toi de ce qui te regarde, Grantt. Bien entendu, tu t'empresses de la rejoindre - après tout, tu voulais fuir, toi aussi.

Une fois arrivée au niveau de la porte, les pas sont plus lents mais plus bruyants car il n'y avait que le silence de la nuit comme musique ici. Ta main glisse dans ta poche pour récupérer un paquet de cigarettes : tu en pioches une. Tu es derrière elle, bien qu'elle devait se douter d'une présence - peut-être allait-elle reconnaître ta démarche, tes pas ? tu connaissais les siens comme une chanson. Alors, tu te rapproches et caresse d'un geste de main ses cheveux que tu finis par ramener au niveau de son épaule droite, dévoilant ainsi son dos nu. deux pas sur le côté et te voilà face à la jolie dame. « Alors, qu'est-ce qui tracasse notre chère Rachel ? Tu as des ennuis ? » tu viens chercher le briquet dans ton autre poche.

Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 162
Points : 484
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Dim 16 Sep - 19:31

bal - tell me
Évidemment, le bruit de pas ne lui échappa pas, et malgré la fièvre qui avait gagné son esprit, elle pu dire avec exactitude de qui il s'agissait. Sa démarche était devenue rituelle, elle l'aurait reconnue entre mille, même avec des bouchons sur les oreilles.

« Bonsoir, Patrick. »

Un sourire vaguement triste illumina son visage, et son regard resta perdu devant elle. Elle n'avait même pas besoin de le regarder pour savoir comment il était. Élégant, comme d'habitude, évidemment. Un rire parfumé de champagne souffla entre ses lèvres.

« Je ne suis pas sûre. Je suis perdue. »

Elle avait relevé le visage vers lui, dévoilant ses yeux trop humides et scintillants autant que les rayons lumineux de la lune le permettaient.

« Pourquoi ça n'est pas plus simple, dis-moi? »

Gilbert la hantait toujours, à chaque instant. Elle baissa les yeux, et ses doigts partirent chatouiller ceux de son vis-à-vis. Elle avait besoin de fuir, elle avait besoin de se sentir libre.

« Embrasse-moi. »

Elle avait parlé sans réfléchir, et l'impatience – qui devait être liée à la rapidité à laquelle elle avait enfilé ses trois dernières coupes – s'empara de son pas. Elle s'approcha de lui, et lia leurs lèvres, sans attendre sa réponse, sans attendre qu'il lui demande pourquoi. Et se mêla à leur baiser une larme qui avait fini par couler.
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 782
Points : 828
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Ven 21 Sep - 0:05


Bal 2028 - Tell me


Le coeur d'Orphan est absent. Succinct, parfois il apparait, pour mieux se geler et disparaitre après d'innombrables deceptions. Rien ni personne n'avait jamais été assez bien pour l'homme qu'il était. Dégouté, quand elles lui tombaient dans les bras. Attiré, quand elles se refusaient à lui. Mais vite lassé devant leurs coquilles vides, l'absence d'ambition et dont la soumission à terme, se trouvait sans saveur.

Orphan avait aimé, une seule femme. Sa moitié, sa soeur jumelle. Celle qui était le reflet inachevé de sa propre monstruosité. Il la savait, identique à lui dans certains côtés. Il la savait, abusive dans son hypocrisie. Elle se cachait, derrière un masque qu'il n'a jamais voulu porter, qu'il n'a jamais eu à faire d'ailleurs. Et il était tombé amoureux de cette image parfaite qu'elle renvoyait, pervers de connaitre sa vraie nature.
Il était tombé amoureux de la seule femme qu'il avait réussi à réellement connaitre. A désirer les formes qu'il avait vu naitre.

Il pensait ce qu'il disait. Orphan n'était pas amoureux de Rachel. Il était fou d'elle, fou de ce qu'il pouvait grignoter au fil des années. Devenu jaloux, possessif d'une femme qu'il ne pouvait totalement connaitre, car même quand il aurait pu le croire, elle ne se dévoilait jamais complètement à lui. Et Rachel avait posé ses yeux sur un autre homme. Rachel avait cessé de participer à ses jeux malsains et putrides. Elle avait cessé de tendre à le rendre humain. Et Orphan s'était replongé dans ses monstrueux desseins.

***

Il cogitait, verre en main, faisant tournoyer les glaçons dans son firewhisky comme il en avait l'habitude. Et alors qu'il suit les délicates courbures de sa précieuse, qui s'éclipse vers les couloirs extérieurs. Il aperçoit Patrick, le professeur de Médicomagie. Un collègue qu'il ne qualifierait jamais de fidèle mais de cordial. Ses yeux se plissent et il avale cul sec les dernières gouttes d'alcool qui subsistaient au fond du verre.

Le regard sombre, les pas rapides mais la démarche contrôlée. Il traverse et ignore successivement plusieurs interlocuteurs qui tentent de l'interpeler dans son itinéraire. Il passe la porte et rejoint les couloirs. Sortant sa baguette, il redresse sans un regard la cravate d'un élève sur son chemin. Et alors qu'il s'arrête non loin de celle qu'il cherchait. Son coeur loupe un battement alors qu'il la trouve pendu aux lèvres de Grantt. La colère gronde silencieusement dans sa poitrine, et il serre les poings. Il se referme, encore plus qu'il ne l'était déjà. Il se contient pour ne pas commettre l'irréparable, pour ne pas se laisser aller à détruire tout ses souvenirs.

D'un pas trop rapide, il arrive à leur hauteur et se saisit du poignet de Rachel, à peine avait-elle redressé son visage fiévreux. D'un sourire glacial, le directeur s'adresse à Patrick d'un air trop poli.

« Pardonnez là, Grantt. Miss Rachel ne sait pas ce qu'elle a fait. L'effet désastreux de l'alcool sur une femme encore dans la fleur de l'âge. »

Il l'écarte de lui, la tenant toujours de cette douceur si ferme qu'elle ne pourrait s'en libérer.

« Je vais raccompagner cette jeune femme à ses appartements. Si tu veux bien nous excuser. »

Il se tourne, dos à lui et dos à elle, qu'il traine derrière lui comme une enfant qui aurait fait une bêtise. Oh, il est en colère. Oh oui, il a besoin de partir le plus vite et le plus loin possible de l'enfer qui l'appelle et le gagne petit à petit. Et ne tâche pas de me suivre. Insuffle t-il aux pensées du professeur de Medicomagie, dans l'expression de sa leggilimancie.

Une fois seuls, dans les couloirs vides un peu plus loin, Orphan ne décolère pas. Il continue d'avancer, son pas se fait tout de même plus lent. Le raisonnement de ses pas dans les arabesques du plafond rend la situation encore plus pesante.

« Je ne veux pas savoir pourquoi. Et je ne veux pas d'excuses. »




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick Grantt
it was an accident
it was an accident
avatar
Messages : 131
Points : 162
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Lun 24 Sep - 23:43

Tu as à peine le temps d'apercevoir les quelques larmes qui perlaient du coin de ses yeux qu'elle finit par joindre ses lèvres aux tiennes, à ta plus grande surprise. Bien que tu as essayé d'y réfléchir, tu ne comprends toujours pas Patrick. Mais tu y as vu du chagrin. de la peine dans son regard. Une certitude cependant : le baiser ne semble avoir aucune signification. Il a plus l'air d'agir comme une sorte de pansement. Masquer une cicatrice, sans doute. Pourtant tu n'as jamais eu besoin de sincérité, ou d'amour pour apprécier un baiser. Tu as toujours rêvé de goûter à ses délicieuses lèvres. Alors tu savoures cet échange intime Patrick. Ta main s'enfonce sous sa tignasse pour soutenir sa tête tandis que ton autre main se glisse sur sa hanche, la faisant légèrement basculé pour mieux accentuer le baiser. Mais cela est bien triste, qu'un intrus vienne gâcher ce moment si magique, car il n'y aura peut-être et sans doute plus d'une seconde opportunité. Ah Scamander. Enfoiré. Jamais au bon moment. C'est frustrant.

Les mots s’enchaînent très vite et puis il te tourne le dos, traînant Rachel avec lui. Il t'a semblé... terriblement pressé. Qu'est-ce qu'ils se passent entre eux ? Tu te crées des milliers de scénarios. Ton imagination mais surtout ta curiosité te poussent à les prendre en filature. Tu écrases ta pauvre cigarette même pas consommée et tu les suis. Lentement, très lentement sans pour autant les perdre de vue.  « Je ne veux pas savoir pourquoi. Et je ne veux pas d'excuses. » c'est tout ce que tu entends. Alors les mains dans les poches et l'air décontracté; tu finis par sortir de ta cachette. « Mes excuses, je sais bien que c'est très déplacé de ma part mais après tout mon cher Orphan, tu ne te gênes visiblement pas non plus pour interrompre les autres. » un fin rictus se dessine sur tes lèvres. Tu l'apprécies, Scamander, mais tu n'as jamais été d'accord la totalité de ses agissements. Et ce soir, tu étais mécontent - mais surtout, frustré et à la fois perplexe. Ton regard s'attarde sur la jeune femme. « Est-ce que tout va bien Rachel ? »

Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 162
Points : 484
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Mer 26 Sep - 23:26

bal - tell me
L'euphorie s'empare de ses lèvres quand celles de Patrick lui sont arrachées ; un rire coule le long de son visage et pleure au bord de ses yeux. L'amertume glisse de ses cils à ses joues et quelques fébrilités au bord de ses doigts devenus maladroits se débattent faiblement contre la force qui vient serrer son poignet. Elle n'a pas le temps de comprendre que déjà son pas se presse, et elle sent son corps faiblir, faillir.

Ses jambes la soutiennent à peine et ses talons la gênent. Quelques colères naïves font leur guerre à travers ses yeux humides qui accusent son cavalier qui vient de reprendre sa reine. Elle ravale sa salive, et sa voix brisée meurt au fond de sa gorge.

« Parce que tu penses que je suis désolée?! »

Elle est arrêtée dans son élan par la voix de Patrick qu'elle n'a pas entendu les suivre. Elle papillonne des yeux, vaguement touchée et aussi perdue. Elle lui adresse l'esquisse d'un sourire qui fane aussitôt.

« Merci, Patrick. »

Elle ne répond pas à la question, ne l'élude pas pour autant. Elle ne sait pas ; ne sent plus si les sentiments qui se battent en elle sont positifs ou négatifs. Elle lève les yeux vers Orphan.

« Je vais bien. »

Bien n'est pas le mot approprié, et elle le sait. Il le sait aussi, mais il sait aussi ce qu'elle veut dire. Du genre je ne suis pas en danger, je n'ai pas besoin d'être sauvée. Les pensées sont floues, les émotions chaotiques, ses expressions meurent dans ses yeux vides. Elle ne sait plus si c'est l'alcool ou la fatigue, si elle occulte ; est dans le déni.

« Mais j'irai mieux demain. »

Raccompagnez-moi, que je ne perde pas le chemin.
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 782
Points : 828
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth Ven 28 Sep - 13:58


Bal 2028 - Tell me


Orphan ne savait pas vraiment ce qu'il ressentait. La colère froide retombait en pluie de regrets amers. La voix écorchée de Rachel parvient à ses oreilles mais il n'est pas sûr de vouloir réellement l'écouter. Il entend, c'est tout. Et continue de l'entrainer un peu plus vers les abysses de son cœur capricieux.

Cependant, des pas se font moins discrets derrière eux et une silhouette les interrompe. Orphan fronce les sourcils, adressant à Patrick un regard débordant d'un mépris sans précédent. Son avertissement n'était-il pas parvenu à l'esprit outrageux du professeur ? Il serra sa poigne sur le bras de Rachel, dont la force diminue au bout de quelques secondes, jusqu'à ce qu'il décide de la lâcher.
D'un sourire forcé, Orphan dissimule la lueur meurtrière qui se cache dans ses iris quand il dévisage l'intrus.

« Au plaisir, Grantt. »

Il avait cette impression d'être le prédateur dangereux et Rachel la biche innocente qu'on prend en pitié. Le directeur n'avait pas pitié de son geste, il en était profondément affecté. Comme si son jouet s'était fait la malle, parti rejoindre les bras d'un autre enfant.
Mais on avait tendance à oublier qu'Orphan n'en était plus un. Et il devait se comporter comme un homme.

« Si tout va bien, je te prierai de repartir d'où tu viens. Nous avons assez dépasser la limite pour ce soir. Il serait fâcheux si chacun ne restait pas à sa place. »

La limite dont voulait parler Orphan, c'était du respect dont ils faisaient preuve l'un envers l'autre. Le vouvoiement par ailleurs avait toujours été de mise. Ainsi qu'une sympathie cordiale. Mais si Patrick ne déguerpissait pas immédiatement, Orphan sentait déjà, derrière sa façade de sang-froid inébranlable, que ses nerfs étaient à chaud.

Sans attendre davantage de réaction, le directeur tourne les talons. Il fait passer Rachel devant, une main dans le bas de son dos. Ses pas sont lents mais appuyés. Rapidement, il trouve la porte de son appartement. Mais alors qu'il aurait pu s'arrêter devant, il continue. Il continue jusqu'au fond du couloir, ou se trouvait la chambre de Rachel. Devant la porte, il n'est que froideur et silence.
Avant qu'une gêne s'installe, il approche ses lèvres de ses siennes pour l'embrasser d'une douceur significative.

« Je ne suis pas non plus désolé. »




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth

[Bal 2028] Rachel & Orphan — (don't) tell me the truth
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Ward, Rachel] Intuitions
» RACHEL MORGAN (Tome 1) SORCIERE POUR L'ECHAFAUD de Kim Harrison
» [Points] Les variations Bradshaw de Rachel Cusk
» [Harrison, Kim] Rachel Morgan - Série de l'Outremonde
» LE REVE DU MAMMOUTH de Rachel Tanner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Rez de chaussée :: La grande salle-
Sauter vers: