[Bal 2028] Hazel & Elijah

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Chanel A. Tudor
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 110
Points : 80
[Bal 2028] Hazel & Elijah Jeu 19 Juil - 14:12

Hazel
& Elijah
Summer Waltz
En jetant un coup d’œil à sa montre, Elijah se figea, constatant avec dépit qu’il ne lui restait que dix minutes s’il ne voulait pas être en retard. Le problème n’était pas d’avoir pris trop de temps à s’habiller, mais plutôt d’avoir pris trop de temps à tergiverser. A Ilvermorny, ça n’était pas pareil ; il y avait un bal, certes, mais il y avait ses amis tout autour, et il se sentait à sa place. A Poudlard, et de manière plus large, en Angleterre, Elijah était et resterait toujours un étranger – c’était la sensation qu’il avait quand il parcourait les couloirs et qu’il entendait leur accent à tous. L’idée de se pavaner à une soirée ne lui déplaisait pas tant, c’était plutôt qu’il ne savait pas comment ça devait se passer ; quelles étaient les politesses à adopter. Nassim avait beau eu l’aider, il avait toujours l’impression que cet univers lui était trop peu familier.

Il avait encore perdu du temps. Il soupira, attrapa sa veste sur son lit pour l’enfiler rapidement avant de quitter sa chambre d’un pas pressé.

En arrivant devant l’entrée de la grande salle, Elijah se posta, tel un piquet, lançant de temps en temps un regard à la montre à son poignet. Il était trois minutes en avance, et se félicita intérieurement pour sa ponctualité, guettant alors l’arrivée de sa cavalière.. qui n’arriva pas. Et plus les secondes passaient, plus Elijah se dit qu’elle ne viendrait peut-être pas. Elle aurait très bien pu, d’ailleurs ; c’était le genre de plaisanterie dont Hazel Avery était capable. Il esquissa un rictus à cette pensée et son regard partit chercher dans le décor une silhouette maligne ; il l’imaginait rire à l’épier, ainsi bras ballants et espérant que la belle se pointe. Elle devait se réjouir de le penser seul devant la salle. Il se mordit la langue, sans perdre son sourire, et les minutes passèrent.

Lentement. Trop lentement. Mais Elijah ne perdit pas sa patience, et lorsqu’enfin elle daigna pointer le bout de son nez, il eut la décence de ne pas faire remarquer son (extrême) retard.

─ Mademoiselle Avery.

Et comme à son habitude, Elijah était très solennel, tendant son bras à sa cavalière pour entrer dans la salle.
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel E. Avery
Reine des ombres et des épines
Reine des ombres et des épines
avatar
Messages : 414
Points : 358
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Jeu 19 Juil - 16:43

Summer WaltzAssise devant sa coiffeuse, elle en souriait encore.
L'invitation d'Elijah avait été aussi surprenante qu'inattendue. Il s'était matérialisé devant elle comme par magie et avec tout le sérieux qui le caractérisait, il lui avait proposé de l'accompagner au bal de fin d'année. Elle était restée interdite un instant, pour finalement lui répondre qu'elle acceptait de lui faire cet honneur. Il ne s'était pas démonté, esquissant même un léger sourire amusé. Puis il s'était retiré discrètement, sa silhouette disparaissant au bout du couloir.

En son for intérieur, elle restait étonnée de sa demande. Pour elle, il était pareil à l'océan ; proche et palpable et pourtant si éloigné, comme insaisissable. La plupart du temps, il était d'un calme olympien comme pour contenir la tempête qui se déchaînait en lui. Il était brillant, un peu rêveur aussi te semblait il. Il se montrait d'une patience inépuisable face à tes fantaisies. En somme, Elijah Marshall était un être fascinant. Et comme l'avait si bien souligné Adelys, il avait eu le courage de t'inviter. Ce qui n'était pas chose aisée, avouons le.

Après un dernier coup de brosse, elle se leva et attrapa la robe posée sur son lit. Son peignoir tomba à ses pieds et elle enfila sa tenue de soirée. Elle ouvrit son coffre à bijoux et en sortit une parure superbe, un présent de son oncle et tuteur. Elle hésita un instant entre deux paires d'escarpins, puis se tourna vers Rigel, son fidèle compagnon.

▬ Comment me trouves-tu mon ami ?

Elle se retourna en direction du miroir et observa son reflet d'un œil critique. Cette robe était délicieusement audacieuse. Le décolleté était vertigineux tout en restant raffiné, le cintré du vêtement soulignait sa taille fine et le jupon, accompagné de chaussures à talon, lui faisait gagner plusieurs centimètres. Elle se trouva jolie, s'en amusa et fit un tour sur elle-même. Le brillant du tissu était du plus bel effet. En secret et parce que tu restais tout de même une jeune-femme désirant plaire, tu espérais que ton cavalier y soit sensible.

Jetant un coup d’œil à l'horloge du dortoir, tu constatas que tu étais en retard. C'était volontaire. Premièrement, parce qu'il était important de se faire désirer et deuxièmement, parce que la perspective de faire attendre ton cavalier était particulièrement amusante. Tu te demandas combien de temps il lui faudrait avant d'être mal-à-l'aise.

Dix minutes plus tard, tu te trouvais dans le hall de l'école. Dissimulée derrière un pilier, tu ne manquas pas l'arrivée d'Elijah. Il était royal. Superbe dans son costume griffé. Tu ignorais si son attitude posée et décontractée était étudiée mais tu ne pouvais nier qu'il était encore plus bel homme que d'habitude. Le pire dans tout ça, c'est qu'il n'avait pas l'air d'avoir conscience de son charme. Pour la peine, tu lui fis attendre cinq minutes de plus.

Enfin, tu te dirigeas vers lui, mimant une petite révérence. Ton sourire espiègle voulait tout dire. Grand prince, il te tendit son bras. Tu le pris, ajoutant doucement que tu le trouvais très élégant. Même si tu comptais bien le taquiner toute la soirée, tu te devais d'admettre que tes joues avaient rosies. Il avait l'art et la manière de te faire fondre.
©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Chanel A. Tudor
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 110
Points : 80
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Mer 1 Aoû - 16:01

Hazel
& Elijah
Summer Waltz
La pression qu'il se faisait subir commençait à devenir insupportable. Comment pouvait-il avoir l'air détendu, si elle faisait tout pour le tourmenter ? Il adressa un sourire à Hazel, constatant avec dépit qu'il n'était pas aussi insensible à son charme qu'il le croyait. Oh, il n'avait jamais prétendu qu'elle n'était pas plaisante ; seulement, il n'avait jamais considéré l'idée qu'elle le charme en ce sens, lui qui avait toujours préféré les caractères plus effacés.

Quelques mots glissèrent de ses lèvres, qui lui murmuraient qu'elle n'était pas à déplorer non plus quant à son élégance ; un sarcasme lâché pour feindre qu'il la trouvait à tomber.

Il se dirigea vers la grande salle, dans laquelle ils s'engouffrèrent ; et déjà il se sentit étouffé par la foule et le bruit. Resté droit et vaillant, il adressa quelques mots à sa cavalière, un rire aux lèvres qui témoignait de son manque d'aise parmi le monde.

─ Apparemment ils ne sont pas tous arrivés en retard.

Il lui adressa son rire, comme pour lui intimer qu'il ne s'agissait que d'une plaisanterie, et qu'il n'attendait ni justification, ni rien d'autre de sa part. Il savait qu'elle s'amusait, et il se contentait de savoir qu'elle avait trouvé satisfaction à le tourmenter ; il pouvait bien attendre dix minutes, si ça lui faisait plaisir. Il aurait peut-être même fait semblant de s'impatienter, si ça pouvait la ravir. Pour l'instant, il préférait encore conserver sa fierté.

Il se planta devant elle, dans un revers de talons que Nassim lui avait appris - lui n'y connaissait pas grand chose - et tendit l'autre main à Hazel, l'incitant à lui accorder la première danse.

─ Me ferais-tu l'honneur ?

Son anglais trop soutenu trahissait encore sa maladresse.
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel E. Avery
Reine des ombres et des épines
Reine des ombres et des épines
avatar
Messages : 414
Points : 358
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Mer 1 Aoû - 20:07

Summer WaltzAussi charmant que courtois, il te retourna le compliment quant à ta mise. Tes efforts n’avaient pas été vains alors pensas tu avec un sourire en coin. Pour autant, il restait difficile de le cerner, de connaître ses pensées véritables, mais tu espérais quand même que ton image s’était gravée sur sa rétine, même pour un court instant.

Il y avait quelque chose de plaisant à le sentir légèrement mal à l’aise. Il donnait pourtant le change, affichant toujours une décontraction certaine. Néanmoins, dans ses yeux d’obsidienne persistait une étincelle de gêne. Tu ignorais si c’était son rôle de cavalier ou le fait que ce soit toi qui l’accompagne qui l’embarrassait le plus.

Quelques secondes plus tard, une fois le seuil de la grande salle franchit, tu ne tardas pas à le rejoindre dans l’inconfort. Tu avais toujours eu du mal avec la foule. Cette sensation de promiscuité et l’agitation propre à ce genre de rassemblement avaient un côté oppressant. Cependant, dans cette école, c’était chose courante de se retrouver massivement entouré. En cette soirée particulière par  contre, il fallait que ce soit supportable. Il suffirait de s’isoler de temps en temps et de se tenir éloigné des plus gros rassemblements. Avec nostalgie, tu te rappelas qu’enfant, tu fuyais ses grandes réceptions en te glissant sous les tables, entraînant le pauvre Hylas dans la foulée, tandis que les adultes parlaient héritage et politique sorcière. A vingt-ans et désormais devenue femme, tu ne pouvais plus t’échapper de ces lieux de représentation. Le désirais-tu seulement à l’heure actuelle ?

Elijah  te sortit de tes pensées en te taquinant, restant délicat mais toujours avec justesse. Il ne manquait pas de répartie, ce qui était d’autant plus appréciable. Il t’invita à danser en s’inclinant élégamment, son délicieux accent s’ajoutant à son charme.


▬ Avec plaisir. Je te suis.

Paume contre paume, tu te laissas entrainer. Il posa sa main contre ta taille et coordonnant vos corps, vous commencèrent à virevolter. D’abord hésitants, vos mouvements finirent par s’harmoniser. Tu avais l’habitude de mener la danse, au sens propre comme au figuré, mais c’est un rythme commun que vous suiviez à ce moment précis. C’était un bon partenaire. Surement un bon être humain tout court aussi. Décidément, tu étais accompagnée d'un ange ce soir. Ça en surprendrait plus d'un.

En dansant, tu regardas autour de toi et de nombreux visages familiers apparurent. Tu reconnus plusieurs membres de la famille Prewett. Tu remercias Merlin pour l'absence des membres les plus importants de ta famille. Se voir à Noël était déjà bien assez. Seul ton oncle trouvait grâce à tes yeux. Tu fus une nouvelle fois tirée de tes pensées par ton cavalier qui te prit par surprise en te faisant tourner sur toi même. Tu restas coite un moment jusqu'à ce qu'un rire, plus enfantin qu'autre chose, te secoua. Il était doué.

▬ J'ignorais Monsieur Marshall que vous maitrisiez si bien l'art de la valse.
©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Chanel A. Tudor
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 110
Points : 80
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Mer 1 Aoû - 23:07

Hazel
& Elijah
Summer Waltz
Hazel avait l'air aussi à l'aise que lui, ce qui était rassurant – vu qu'il s'en était rendu compte. Au moins il n'aurait pas à faire semblant que toute cette agitation lui était familière. A définir les allers et venues qu'effectuaient ses yeux à travers la foule et les élèves qui la composaient, il ne fallait pas être savant pour voir qu'elle était soucieuse ; nerveuse ? Il se mit à songer qu'en tant que sang-pur, elle avait certainement du fréquenter ce genre de soirées trop chiques et trop distinguées ; que ni la valse ni la foule ne devaient lui rappeler de si bons souvenirs.

Il étouffa un rire à sa remarque, car ça devait être la deuxième ou la troisième fois qu'il dansait vraiment avec quelqu'un – à son âge, ce genre d'occasions ne se présentaient pas tous les jours – mais il avait appris pour le bien du premier bal auquel il était allé, il y a quelques années, à Ilvermorny. Il s'en souvenait bien, d'ailleurs, car il y était allé avec Elenore Gee, et elle avait eu la décence de ne (presque) pas lui marcher sur les pieds.

─ Tu exagères. On va dire que l'important c'est qu'on ne se retrouve pas par terre.

Il les voyait bien se tortiller comme des truites hors de l'eau, venant de trébucher sur le sol sale de la grande salle bondée. Et à cette pensée il se mordit l'intérieur de la joue, adressant un regard plein de malice à sa cavalière.

─ Quoique ça serait drôle.

Et comme s'il s'agissait d'une maladresse, il passa un de ses pieds derrière la cheville de Hazel, la faisant tomber et, puisqu'il la tenait à la taille, la releva sans qu'elle ait jamais touché le sol. Dans ses yeux on pouvait lire une sorte d'excuse bancale du genre Désolé, c'était trop tentant avant qu'il ne reprenne la valse où il l'avait arrêtée, un sourire creusant ses joues.

Et quelques plaisanteries plus tard, il se sentit l'âme bavarde.

─ Tu n'aimes pas vraiment ce genre d'événements, habituellement, pas vrai?

Il secoua la tête.

─ Tu n'avais pas l'air enchantée de te mêler aux autres. Je ne te le reproche pas, je suis pareil.
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel E. Avery
Reine des ombres et des épines
Reine des ombres et des épines
avatar
Messages : 414
Points : 358
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Ven 3 Aoû - 17:23

Summer WaltzLes yeux d’Elijah pétillaient de malice lorsqu’il te fit trébucher avec son pied. Tu te sentis partir en arrière et tu présageais déjà une chute peu glorieuse lorsqu’il te rattrapa de justesse mais aisance, tout sourire. Il semblait très fier de sa plaisanterie et ses excuses sonnaient faux. Insolent. Ta main vint alors frapper discrètement son torse tandis que tu te penchas vers son oreille droite, comme pour lui murmurer une promesse.

▬ Ça se paiera, sache le.

S’il voulait jouer, il avait trouvé la partenaire adéquate. Tu ne t’avouais jamais vaincue et tu étais passée maître dans l’art des taquineries revanchardes. Ce nouvel aspect d’Elijah n’était pas pour te déplaire. Vous étiez vraisemblablement sur la même longueur d’onde. Réflexion qui fût confirmée lorsqu’il reprit la parole pour souligner la gêne ressentie face à la foule lorsque vous aviez fait votre entrée dans la salle. Il était décidément observateur.

▬  Tu as raison, je n’aime pas les endroits bondés, les grands rassemblements.

Vous entamâtes une nouvelle danse quand tu repris la parole.

▬  Là d’où je viens, il y a souvent des réceptions. Dès notre plus jeune âge, on doit s’y rendre et jouer le rôle qu’on a préparé pour nous. Généralement, c’était pour fêter l’arrivée d’un nouvel héritier, une montée au pouvoir ou encore annoncer des fiançailles. En fait, c’était des événements qui permettaient d’asseoir la place et les richesses de nos grandes familles.

Tu fixas un point invisible au-dessus de son épaule.

▬  C’était toujours affreusement long et ennuyeux. Toutes les personnes sont en représentation et on est jugé en permanence.

Tu lui souries, bien consciente que ce cliché sur les sang-purs était bien connu. Sur un ton plus dur, tu conclues :
▬ Ces soirées se rapprochaient plus d’une farce grandeur nature.

Quelle piètre cavalière tu étais ! Tu te perdais dans tes pensées, tu devenais soudainement taciturne pour être d’humeur joueuse juste après, et voilà que maintenant, tu te remémorais des images du passé. Il devait commencer à regretter son invitation.

▬  Enfin bon, le bal de fin d’année de Poudlard est différent. C’est plaisant, rien à voir avec les obligations familiales.

Tu lui fis un clin d’œil pour appuyer tes propos. La musique cessa un court instant. Tu t’inclinas devant lui comme le voulait la tradition, pour ensuite lui prendre le bras d’office afin qu’il t’accompagne jusqu’au buffet. Il était temps de boire quelque chose. En chemin, vous croisèrent bon nombre de vos camarades.  C’était aussi distrayant qu’intéressant de voir les couples qui se formaient. Une fois parvenue non loin des rafraichissements, tu te tournas de nouveau vers ton partenaire.

▬ Merci de m’avoir invité Elijah. Je passe un bon moment. Tu es un cavalier presque parfait.

Tu pris un air mi-sérieux mi-espiègle. Le fait que vous soyez ensemble ce soir était inattendu. Comme un mélange sucré/salé pensas-tu amusée. Typiquement le genre de métaphore étrange dont tu avais le secret.

▬ Alors dis moi, combien de fille as-tu invitées en vain, avant de devoir t’incliner devant moi ?

©️ 2981 12289 0
Voir le profil de l'utilisateur
Chanel A. Tudor
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 110
Points : 80
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Jeu 9 Aoû - 12:37

Hazel
& Elijah
Summer Waltz
A chaque remarque qu'elle lui faisait, Elijah avait chaque fois un peu plus l'impression qu'elle se fourvoyait à son propos. Il n'était pas aussi vertueux et encore moins exemplaire qu'elle semblait le croire. Et comme toujours, il avait l'impression de ne pas être assez honnête ; et que toutes ses colères -ses pensées- resteraient à jamais muettes ; car il n'avait jamais le courage de les prononcer.

Et encore une fois, il avait gardé le silence, s'était paré d'un sourire, et avait décidé qu'il s'agissait d'une réponse suffisante. En se dirigeant vers le buffet, quelques mots lui échappèrent, mais qui passèrent complètement inaperçus, soufflés par la voix froide – glacée – d'une femme qui devait les écouter depuis une poignée de secondes à peine.

Elijah se retourna vivement vers la femme à qui appartenait la voix, et fut forcé d'admettre qu'il était intimidé. Peut-être avait-ce un rapport avec le regard assassin qu'elle lui infligeait.. Il n'eut pas besoin de tergiverser une minute qu'il avait compris que son nom était Avery et qu'il était mieux de ne pas faire de vagues si il ne voulait pas se faire démembrer avant la fin de la soirée.

─ Madame.

Il n'ajouta rien de plus, sinon un regard inquiet à sa partenaire, lui intimant un questionnement silencieux. S'agissait-il de sa mère ? Était-il en danger ? Allait-il regretter de l'avoir invitée ?
Voir le profil de l'utilisateur
A. B. Vega Solberg
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 196
Points : 566
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Jeu 9 Aoû - 21:25


I can sense you're trembling inside


Lola sourit et ton coeur s'allège. Tu hausses les épaules d'un sourire ingénu et décide de l'entrainer danser à nouveau. Tu la mordrais ce soir, c'était décidé. Mais tu ne voulais pas ruiner ce moment que tu t'étais forcé à préparer. Alors que tu la conduis sur la piste de danse, un peu à l'écart tout de même, tu manques de percuter un jeune homme qui parlait avec des membres d'une famille invitée ce soir.

Tu étais d'ailleurs soulagé que les Blackwell ne soient pas présents, tu aurais été obligé de les saluer et tu ne supportais pas la façon dont ils t'appelaient...

« Arcturus ! »

Tu fronces les sourcils, te retournant pour chercher qui pouvaient bien t'appeler ainsi. Une femme (justement celle à qui parlait le Serdaigle) semblait t'avoir reconnu. Tu jettes un coup d'oeil à la broche qu'elle portait sur sa robe. C'était une Avery. En réalité, c'était la présence d'Hazel Avery qui se tenait sur le côté qui confirma ton hypothèse.

« Bonsoir, madame Avery. »

Elle te fait signe d'approcher, alors tu interroges Lola du regard pour lui demander si ça ne la dérangeait pas. Mais apparemment non, car elle se tenait sagement à ton bras.

« Quel plaisir de te voir Arcturus, je vois que tu as grandi. J'ésperais que nous nous croisions avant l'officialisation de vos fiançailles mais Blanche semble très occupée en ce moment. »

C'était tellement naturel que tu ne percutas pas tout de suite. Peut-être parlait-elle de celles d'Hazel. Tu ne savais même pas si c'était sa fille mais leur ressemblance accentuait la complémentarité de leurs traits. Tu ne réponds pas, te demandant soudainement ce qu'elle te voulait. Sûrement te faire la conversation vu que ta mère adoptive ne daignait pas le faire. Mais Dieu que tu haissais Blanche, alors que tu n'allais pas pleurer son absence ce soir.

« C'est un plaisir, Lady Avery. »

Tu demeurais l'expression fermée. Droit et austère, tu adoptais l'attitude qu'on attendait de toi, qu'on avait toujours attendu de toi.

« En prenant la main de mon aînée, tu deviendras Arcturus Avery. Comment appréhendes-tu le fait de perdre ton patronyme ? »

Cette fois, tu ne rêvais pas. C'était bien à toi qu'elle s'adressait. Tu adresses un regard à moitié de détresse à moitié de colère instable envers ta comparse Hazel. L'incompréhension te prenait aux tripes. Tu avais soudain envie de vomir. Mais de quoi parlait-elle ? Etait-ce à un autre Arcturus, invisible derrière toi ? Tu te retournes, désorienté. Tu avais le tournis. Et Hazel ne semblait pas vraiment te rassurer à la vue de son air indigné et aussi sous le choc que tu pouvais l'être. Pour seule réponse, alors que tu serrais le bras de Lola, tu répondis la voix tremblante d'une haine grandissante, une goutte de sueurs perlant le long de ta tempe.

« Je vous demande pardon...? »

HRP : Je me suis permise de jouer ta maman Hazel, hésite pas à me dire si je lui ai fait dire des choses qui ne lui conviennent pas. Je te laisserai lui mettre une couleur de parole, j'ai mis du noir en attendant et je remplacerai. Je te passe la main pour la jouer.
Prochain posteur @Hazel E. Avery puis @Lola J. Edwards puis @S. Elijah Marshall




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel E. Avery
Reine des ombres et des épines
Reine des ombres et des épines
avatar
Messages : 414
Points : 358
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Ven 10 Aoû - 14:45


qu'ils nous prennent tout, même l'amour et ce qu'il en reste.

Ça commença par un frisson. Un frisson qui remonta du bas de ton dos et qui s'acheva au milieu de ta nuque. Tes muscles se raidirent ensuite par réflexe et ta mâchoire se contracta. Réaction viscérale à ce qui t'attendais. Tu te retournas lentement, presque au ralenti, comme dans ses films moldus où le drame s'annonçait.
Ça continua avec un son grave. Cette voix, cette voix si familière et pourtant si froide, toujours annonciatrice d'une mauvaise nouvelle. Et ce regard sévère et scrutateur, ce regard emplit de jugement qui toujours laissait présager un conflit.
Ça s'acheva par l'image de ta mère, se dressant face à toi et à ton cavalier, sans vous saluer bien sur, mais en interpellant un jeune-homme qui se trouvait non loin de vous.
Tu connaissais ce visage ; le fils adoptif des Blackwell, un hybride si tu te souvenais bien. Il était accompagné d'une jolie blonde, tout ce qu'il y a de plus ingénue. Mais quel rapport avec ta mère ?
Depuis quand Atria Avery perdait son temps avec un élève de Poudlard, même noble ? Vous ne vous voyiez qu'une fois l'an, au moment des fêtes, et voilà qu'elle se tenait devant toi, lors du bal de fin d'année, parlant de fiançailles. De TES fiançailles apparemment. Première nouvelle !
Il te fallut quelques minutes à peine avant de comprendre ce qui était en train de se jouer. Le fameux Arcturus te lança un regard aussi paniqué que furieux. Que croyait-il, que tu étais au courant ? Que pareille annonce te faisait plaisir ? Tu sentis la colère monter en toi comme se lève une tempête. Tu les coupas dans leur conversation sans plus de cérémonie.

« De quoi parlez vous mère ? Arcturus et moi ne sommes pas liés du tout, c'est à peine si nous nous connaissons. » Elle daigna enfin te regarder pour te jauger de toute sa hauteur. Fronçant les sourcils comme si elle venait juste de s’apercevoir de ton existence, elle reprit la parole : « Tu ne sais donc toujours pas quand te taire, ma fille. » Elle planta ses yeux verts dans les tiens, si noirs, si semblables à ceux de ton défunt père. « Notre famille ainsi que les Blackwell, avons convenu d'une alliance entre nos deux clans. Toi et Arcturus êtes désormais fiancés. Votre union sera célébrée à la fin de votre scolarité à tous deux. » Les mots sortaient de sa bouche comme tant de pierres lancées en plein visage. « En tant qu'héritière des Avery, il te faut un mari convenable. Blanche a tout naturellement proposé son fils. Votre mariage renforcera les liens entre nos deux familles et vous engendrerez ainsi de nobles héritiers. »

Devant tant de calcul et d'indifférence, tu fus soufflée par le culot dont elle faisait preuve. Vous ne vous étiez pas vues depuis plus de six mois et voilà qu'elle te vendait au premier venu, parlant déjà mariage et enfant. Aucun de vous n'aviez été consulté et on décidait pour vous du reste de votre vie. Tu étais tellement prise au dépourvu que tu étais incapable de la moindre répartie, toi d'habitude si prompte à renvoyer dans les cordes ton adversaire. Encore sous le coup de la surprise, ta main vint se poser contre le bras d'Elijah, serrant sa veste à l'en déchirer.

« Vous ne pouvez pas faire ça. Vous ne pouvez pas choisir pour moi. Je vous interdis de décider à ma place ! » Ton ton se fit plus dur, plus désespéré aussi. « Je veux voir mon oncle ! »

Elle se pinça l'arrête du nez, irritée. « Kerberos ne peut rien pour toi. Tout a déjà été décidé. Épargne   moi tes caprices d'enfant. Il est temps pour toi de te comporter comme ton statut l'exige. Mon frère t'a trop gâté. » Le mépris suintait dans chacun de ses propos. Atria Avery savait parfaitement comment viser le cœur. Tu explosas alors : « Comment osez vous ! Mon oncle est le parent que vous n'avez jamais été ! Et vous avez épousé mon père par amour vous ! Même s'il vous a quitté parce que vous n'étiez pas digne de lui ! » La gifle fut retentissante. Des heures plus tard, tu pourrais encore sentir la brûlure sur ta joue. Parler de ton père était proscrit, même juste y penser pouvait t'attirer des ennuis. Autour de vous, les gens s'étaient arrêtés de danser. Ta férocité sembla fondre comme neige au soleil. Jamais elle n'avait porté la main sur toi, son dégoût s'était toujours exprimé par l'indifférence jusqu'ici. Tu avais perdu toute ta superbe. Tu n'étais plus qu'une petite fille piégée et piétinée. Seul un parent pouvait blesser ainsi. « Silence Hazel ! » Elle se détourna de toi pour s'adresser à Arcturus, jetant un bref coup d'oeil à celle qui était à son bras, tandis que tu sentais la honte, l'impuissance et la rage silencieuse s'emparer de toi. En quelques minutes seulement, elle était parvenue à briser l'harmonie du moment et la si rare sérénité qui t'avait étreint lorsque tu virvoltais dans les bras d'Elijah. Tu pressentais que ce n'était pas juste une soirée gâchée. Quelque chose était en train de se disloquer. Qu'il en soit ainsi semblait dire le monde autour de toi.

Et qu'il ne reste rien du libre arbitre et de l'amour.


HRP : Il n'y a aucun problème, c'est parfait. Atria est un cliché de sang-pure de toute façon. Une mère qui n'en n'est pas vraiment une, attachée aux vielles traditions, qui reportent ses frustrations sur les autres et qui hisse l'honneur de la famille tout en haut de ses priorités. Elle parle donc en #6F5858. Sinon, je suis absente une semaine, je pourrais donc reposter qu'à partir du 18/19 août.
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 203
Points : 591
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Dim 12 Aoû - 1:53



I can sense you're trembling inside
I want you yeah I want you and nothing comes close to the way that I need you I wish I can feel your skin and I want you from somewhere within... I want you and I always will I wish I was worth but I know what you deserve you know I'd rather drown than to go on without you but you're pulling me down.

Tout se passait à merveille. Tu souriais, oubliant presque alors les évènements précédents. Dansant au rythme de la musique, insouciant comme le voulait cette soirée, vous n’étiez plus que de simples élèves profitant d’un évènement pour juste vous amuser. Ah Lola, pourtant tout ne se passe jamais comme prévu, n’est-ce pas ? Tu tournes la tête en même temps que Vega en entendant son autre nom résonner. Arcturus. Le début des problèmes arrive, tu sens un frisson monter le long de ton dos en voyant une femme aux côtés d’une autre élève que tu ne reconnaissais pas. Quoi que si. Une sang-pur, ils sont bien connus à Poudlard. Tu fronces tes sourcils mais tu gardes le sourire en accompagnant ton cavalier près d’elles.

Et tes doutes se confirmaient alors. Tu entends le mot fiançailles et ton expression se ferme pour s’écrouler, tu n’oses regarder Vega alors que la discussion continue. Il agit naturellement, mais tu commences à avoir un vertige quand la femme parle de changer de nom de famille. Arcturus Avery. Une nausée te monte dans la gorge, tu blêmis à vue d’œil et pourtant, au vu de la réaction de Vega, il n’avait pas vraiment l’air au courant de tout ce qu’il se passait. Pourtant, ton attention est focalisée sur cette femme qui vient de ruiner ta soirée simplement… En quelques secondes. Tes doigts se serrent en un poing, tu essais de te contrôler en restant silencieuse. Ce n’est pas n’importe quelle famille Lola, tu ne peux pas laisser ton impulsivité prendre le dessus.

Hazel se charge déjà de s’exprimer là-dessus, et une dispute éclate entre les deux Avery. Les phrases s’enchaînent, mais étrangement tu n’entends que des mots qui te rendes de plus en plus fébriles. Fiancés. Célébré à la fin de la scolarité. Mari convenable. Engendrer des héritiers... Tu te crispes, tu deviens de plus en plus tendue alors que tu as l’impression de ne plus être à ta place. Tu devrais parler, dire quelque chose mais quoi ? Ta parole n’a aucune valeur. Pas avec ces gens-là. Tout a été décidé à l’avance, est-ce… Est-ce que tu as simplement ton mot à dire ? Non… Et pourtant, l’horreur de la situation te brûle les veines de dégoût et de colère. Tu n’es qu’une sang-mêlée. Rien d’autre qu’une sorcière parmi tant d’autres. La mère Avery gifle sa fille, l’écho de l’action retentit autour de toi comme une onde de choc et tu comprends alors que ça ne sert à rien. La brune qui s’exprime se fait enlever le droit de protester. Tes traits se durcissent, tu pinces tes lèvres, tu as envie d’exploser.


« Je refuse. Que ça arrive. »

Un chuchotement que seul Vega pourrait entendre, ce n’est que le grondement d’un volcan, la menace de l’éruption si jamais cela continuait. Sang-pur ou non, tu ne laisseras plus personne t’arracher les êtres qui te sont cher. Plus personne.


ft. a. b. vega solberg, hazel e. avery, s. elijah marshall
Voir le profil de l'utilisateur
Chanel A. Tudor
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 110
Points : 80
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Sam 18 Aoû - 0:53

Hazel
& love (loga)
Summer Waltz
Dès les premières phrases de la matriarche, Elijah eut l'impression d'être pris par un puissant maléfice ; comme si elle lui avait lancé un sortilège malfaisant ; il n'avait absolument rien écouté, malgré tous les efforts qu'il avait fourni pour rester attentif. Peut-être avait-ce un rapport avec sa voix qui lui rappelait un peu trop celle de la marâtre de l'orphelinat ; ou son allure trop stricte qui lui hérissait le poil rien qu'à la voir ; son esprit avait complètement occulté tout ce qui était en train de se passer, et il guettait la moindre occasion pour se tirer de là. Il lança un regard dans la foule, dans l'espoir de trouver Nassim - son héros - qui le ferait discrètement fuir ce drame en devenir. Mais rien, pas un preux chevalier pour le secourir, pas une belle demoiselle sur son cheval blanc pour le sortir de cette affaire, il était coincé. Et à bien voir sa tête, Hazel ne lui aurait jamais pardonné s'il s'était vraiment tiré.

La poisse. Qu'est-ce qu'il foutait là ? Il haussa les sourcils en entendant quelque chose comme des fiançailles, et se mit à rire, parlant pour lui-même, sans doute pas assez fort comparé aux voix combinées de Hazel et sa mère qui étouffaient complètement son propre discours.

─ Ok on est en 2028 et y a toujours des mariages forcés dans un pays aussi évolué que l'Angl-

Et tout à coup il se brusqua, fronçant les sourcils. Il ne l'avait pas vue venir ; la main de la sorcière (dans tous les sens du terme) avait claqué contre le visage de sa fille. Pris de court, il se précipita sur Hazel pour l'écarter, et se surpris à faire face à la pauvre malade qui devait se sentir reine maintenant qu'elle avait fait taire sa gamine.

─ Alors c'est comme ça ?

Avery ou Boudinducu, elle pouvait être qui elle voulait, il en avait rien à foutre. Lui il était Elijah et ça lui avait jamais donné aucun droit.

─ Depuis quand l'âge ou le sang dispense-t-il du devoir à la bienséance ? J'aurais pensé qu'une personne de votre rang ne s'abaisserait pas à se donner en spectacle, mais il faut croire qu'un roturier tel que moi a plus de manières.

Ça ne lui était jamais venu à l'esprit d'en parler à sa fille, avant d'annoncer ses fiançailles de manière aussi brutale et inopportune ? Elijah croyait rêver. C'était quoi, une émission télé ? Il y avait des caméras cachées ? Une personne normalement composée ne pouvait pas être assez stupide pour croire que ça aurait pu se passer autrement.
"Oh, super Maman, je rêvais justement de me marier avec quelqu'un que je connais pas ! Trop cool je vais fonder une belle famille grâce à toi !"
Elle s'attendait à quoi.
Voir le profil de l'utilisateur
A. B. Vega Solberg
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 196
Points : 566
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Sam 18 Aoû - 15:55


I can sense you're trembling inside


C'était une descente aux enfers.
Et pourtant tu pensais les avoir déjà connu.
La descente, et les enfers.
Mais c'était au delà, un cauchemar semblable à des chaines incandescentes qui se verrouillent pour la vie.
Elle avait réussi à faire pire, à venir te chercher, aussi loin qu'elle pouvait se trouver pour continuer à te pourrir la vie. Sa haine était-elle sans limite ? Blanche Blackwell, tu finirais maudite.

Impossible. Tu restes stoïque devant Hazel qui prend la parole. Flamboyante Hazel qui tient tête à sa diabolique de mère. Etait-ce réellement efficace ? Non. Et tu avais l'impression que la sang-pure se dressait face à un mur infranchissable. Un mur dont tu n'auras peut-être pas la force de briser à la force de tes poings.

La gifle tombe et tu ne l'as même pas intercepté. Tu ne l'avais même pas pressenti. Le coeur à l'outrage et hurlant d'une colère semblable à l'orage, tu fronces les sourcils, à la suite du courage d'Elijah. Tu ne le connaissais pas, mais tu ne pouvais qu'approuver.

« Vous faites honte à votre famille. La nouvelle génération de sorciers vous méprisent allègrement et vous vous obstinez à ne pas vouloir comprendre pourquoi. »

La rage et la rancoeur parlaient s'exprimaient à coup de joutes verbales presque trop pompeuses pour être polies. Tu laisserais bien le cavalier d'Hazel prendre soin d'elle, car si elle l'avait choisi, c'était bien pour ça. Mais votre union récent dont vous avez appris l'existence quelques minutes plus tôt te chuchote de prendre tes responsabilités. Mais pourtant, c'est la main de Lola que tu serres si fort en ce moment même. Ce qu'elle venait de chuchoter à ton oreille avait eu l'effet d'une décharge électrique.

« Je ne les laisserai pas faire. »

C'est tout ce que tu avais répondu, avant de lâcher progressivement sa jolie main, déliant tes doigts des siens d'une lenteur presque suffocante.

Tu te tournes vers celle qui semblait se détourner de sa fille pour s'adresser à toi.

« Je pense que vous faites erreur. Je ne suis pas le fils de Blanche, ni même un bâtard des Blackwell. Accepteriez-vous que votre fille se lie pour la vie d'un semi-vampire qui n'a de sang pur que le nom de famille qu'on lui a insufflé à ses 9 ans ? »

Tu savais pertinemment que Blanche et elle s'étaient sûrement arrangé. Clamer haut et fort que tu n'étais pas ce qu'elles auraient voulu que tu sois ne serait qu'une vérité étouffée avec toutes les autres. La vérité qu'Hazel aurait préféré choisir l'homme à qui elle offrirait sa vie. La vérité qu'Elijah se retrouvait au milieu d'une cacophonie sans partitions... La vérité que tu allais encore une nouvelle fois faire pleurer Lola.

« Je ne pense pas que vous fassiez une erreur dans le fait que vous vous trompiez. Je pense que vous faites une erreur de faire confiance à Blanche Blackwell. Elle vous entrainera dans sa chute et votre famille tombera bien bas. »

Cela ne l'atteindra pas ce soir. Mais ces mots que tu prononces feront un jour écho dans sa tête quand tout s'effondrera et qu'elle sera trainée en bas.
En bas.




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel E. Avery
Reine des ombres et des épines
Reine des ombres et des épines
avatar
Messages : 414
Points : 358
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Mar 21 Aoû - 14:56


qu'ils nous prennent tout, même l'amour et ce qu'il en reste.

A partir du moment où ta mère te gifla, tu sentis ton esprit s’absenter. Tu vis pourtant très bien Elijah s’interposer, Lola exprimer son désaccord et Vega se dresser contre l’absurdité de cette situation. Mais tu assistais à la scène comme en dehors de toi-même. Ce geste violent te ramena des années en arrière ; lorsque tu étais encore la petite-fille si vive qu’adorait ton père et que chouchoutait honteusement ton oncle. Atria avait pris ses distances dès ta naissance, dès qu’elle avait compris que l’homme qu’elle avait épousé ne saurait l’aimer toujours. Elle t’avait faite comme on prie un dernier espoir ; ta venue au monde n’avait fait que consolider leur séparation. Si ton père te témoignait un amour qui ne s’était jamais démenti, ta mère ne voyait en toi qu’un échec fulgurant. En outre, l’actuelle matriarche qui dirigeait la famille Avery, ta grand-mère et celle de Sybil, s’était prise d’affection pour toi. Elle s’enthousiasmait pour ta précocité, ton insolence et ta personnalité affirmée. Qualités qu’Atria ne trouvaient qu’agaçantes voir rédhibitoires. Vous ne vous ressembliez en rien et jamais tu n’avais su être l’alliée qu’elle avait espérée. Tu n’étais qu’une erreur de calcul et tu avais le défaut d’être chérie par des êtres dont elle avait toujours voulu s’attirer l’admiration. Tandis que les personnes qui t’aimaient  se plaisaient à te surnommer Nimhe, Atria t’appelait sa calamité. Tu représentais tous ses déboires, toutes ses débâcles. Le plus dur était de se dire qu’elle n’était  pas incapable de sentiments maternels, mais juste que c’était pour toi que jamais elle n’éprouverait d’attachement. Tu n’étais que son sang et il lui fallait faire avec. Telle était la croix d’Atria Avery ; avoir une fille.

Tu revins à toi comme on sort d’un rêve. Posant ta main contre le dos d’Elijah, tu fermas violemment les paupières. Il te fallait retrouver contenance, ou en tout cas un minimum de sang-froid. Tu entendis la voix de Vega, aussi méprisante que la tienne lorsqu’il parlait de sa mère adoptive. Tu te doutas que les avertissements qu’il prodiguait comme des menaces n’atteignirent pas Atria. Elles avaient décidé pour vous et vos récriminations n’y pouvaient rien. En fait, peu importe ce que vous pourriez dire, vous feriez ce qu’elles avaient ordonné. En s’assurant ainsi le soutien des deux clans, vous ne pouviez lutter. Tu rentrerais ainsi dans le droit chemin en devenant une bonne petite épouse priée de garder le silence et les Blackwell se débarrasseraient de Vega, le gênant fils adoptif hybride. Le plan parfait. Ce que d’ailleurs ta mère ne tarda pas à confirmer.

« Mon cher Arcturus, parler ainsi de la généreuse personne t’ayant introduit dans sa famille n’est pas une chose à faire. » Ce fût dit sur un ton de remontrance presque enfantine. « Blanche et moi nous nous connaissons depuis l’enfance et sommes particulièrement heureuses à l’idée d’unir nos deux enfants. » Fieffé mensonge que celui-là. « Cessez dont vos enfantillages. Vous devez tous deux faire honneur à vos familles respectives. Il est fini le temps de l’enfance et des caprices sentimentaux. » Elle jeta un regard dédaigneux à Elijah et Lola. « Blanche et moi vous trouvons très bien accordés d’ailleurs. » Le sourire fût cruel. Aucun argument ne parviendrait à la faire fléchir. Elle sembla se rappeler de quelque chose et s’adressa à ton cavalier de manière aussi dédaigneuse qu’arrogante : « A l’avenir jeune-homme, faites attention aux personnes à qui vous vous adressez et restez à votre place. » Tu réagis tout de suite, sachant parfaitement ce qui pouvait arriver aux sorciers de basse naissance qui avaient le culot de parler à ta mère : « Elijah ne savait pas ce qu’il faisait ! Il voulait juste me protéger. N’est ce pas comme ça que doit se comporter un cavalier digne de ce nom ? » Elle eut un reniflement méprisant alors qu’elle posait de nouveau les yeux sur toi. Elle te contempla de toute sa hauteur, de bas en haut, comme répugnée. Elle s’apprêtait surement à lancer une remarque bien sentie sur ta tenue, ton allure ou ton mauvais goût, lorsqu’elle fût interpellée par un membre de la famille Greengrass. Ils échangèrent un salut. « Nous nous reverrons à Noël. Nos deux familles se réunissent pour fêter vos fiançailles. » Et elle s'en alla, sans autre forme de procès.

Un ouragan venait de s’abattre sur vous et il ne restait que des ruines fumantes. Autour de vous, des couples s’étaient formés et dansaient comme si de rien n’était. Vous formiez un drôle de quatuor ainsi inertes et silencieux. Les mots vous manquaient et vous ne saviez comme réagir à cette tempête aussi violente que précipitée. En quelques minutes seulement, vos futurs ne vous apparteniez plus et vous vous retrouviez fiancés à une personne que vous ne connaissiez pas tandis qu’à vos côtés se tenaient vos partenaires. Un rire nerveux t’échappa : « Quelle soirée inoubliable. » Tu passas une main tremblante dans tes cheveux ; c'était un cirque innommable. De nouveau, tu t'accrochas au bras d'Elijah, désemparée.

Il te sembla que quelque chose s'écroulait à l'intérieur de toi et que des milliers d'aiguilles se plantaient dans ta peau.
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 203
Points : 591
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Lun 27 Aoû - 12:06



I can sense you're trembling inside
I want you yeah I want you and nothing comes close to the way that I need you I wish I can feel your skin and I want you from somewhere within... I want you and I always will I wish I was worth but I know what you deserve you know I'd rather drown than to go on without you but you're pulling me down.

Tout cela ne servait à rien. Se débattre contre elle serait essayer de sortir de l’eau alors qu’elle a la main serrée sur vos têtes, vous noyant sans aucun scrupule. Tu la fixes Lola, tu entends le brun qui accompagnait Hazel parler, puis Vega, puis Hazel et enfin la mère s’en va. Le résultat n’a pas changé, il restait fiancé à la Serpentard et apparemment, elle n’allait pas changer d’avis. Ton visage a gardé cette expression fermée et tes yeux sont restés brûlants de colère durant leur échange, ta main qui tenait celle de ton cavalier s’est refermé en un poing et tu suis du regard cette femme qui venait de tout gâcher. L’envie de hurler te prends, mais tu serres tes dents trop fort pour laisser échapper un son.

Vega appartenait à quelqu’un d’autre simplement parce que sa mère adoptive en avait décidée ainsi. Et ça te dégoûtait Lola, ça te révulsait que des vies soient ainsi dirigées selon le bon vouloir des gens, que des volontés soient brisées simplement parce que des alliances se devaient d’être faites entre des familles de haut-rang.


« Soirée inoubliable hein… »

Tes prunelles se posent sur la jeune fille, tu ne contrôles pas l’incendie qui se fait sentir derrière cette couleur claire qu’ils arborent et tu soupires avant de te pincer l’arrête du nez. Calme-toi… Tu as envie de partir. Rester là, statique, n’allait rien arranger. Tu dois te changer les idées, oublier juste l’espace du temps qu’il reste pour ne pas gâcher ce temps précieux dont vous bénéficiez. Et pourtant, cette question te taraude. Est-ce que tu es la seule à croire que c’est foutu ? Non… Tu es trop négative Lola. Depuis que tu l’as perdue, l’optimiste a désertée.


« Que comptez-vous faire au juste ? Vous n’avez pas le choix ? Vous allez devoir leur obéir ? »

Question sérieuse, tension qui grimpe, est-ce qu’il y avait réellement un moyen de contrer ce plan qui visait à les unir malgré eux ?


ft. a. b. vega solberg, hazel e. avery, s. elijah marshall
Voir le profil de l'utilisateur
Chanel A. Tudor
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 110
Points : 80
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah Mer 29 Aoû - 17:38

Hazel
& Elijah
Summer Waltz
Hazel ; puissante Hazel ; s'était laissée abîmer, détruire. Jamais il ne l'avait vue ainsi se plier, se trahir. Tout ça n'était pas Hazel ; pas la Hazel qu'il côtoyait - qu'il appréciait, estimait. Il serra les mâchoires de colère, et mordit de toutes ses forces pour ne pas aboyer. Bien sûr qu'il savait ce qu'il faisait, et qu'elle l'infantilise de la sorte n'avait fait qu'engendrer un peu plus de rage au fond de lui ; qui se tut encore, qui le rongeait un peu.

─ J'imagine que ça partait d'une bonne intention, mais ne me déresponsabilise plus de mes actes. Je savais très bien ce que je faisais.

Il devenait amer. Et à la question de Lola (dont il ne connaissait même pas le nom, d'ailleurs), un rire lui échappa.

─ On a toujours le choix.

Il haussa les épaules. Tout ça était trop sophistiqué pour lui qui n'avait rien connu d'autre qu'une demi-misère ; il ne pouvait décidément pas comprendre ce qui empêchait Hazel d'envoyer paître sa mère, lui dire que c'était fini et qu'elle abandonnait son nom. Les héros n'avaient pas besoin d'un nom pour se construire, ils construisaient leur nom d'eux-mêmes.

─ Mais si votre héritage est plus important que votre mariage, alors vous n'avez effectivement pas le choix.

Il lança un regard accusateur à sa cavalière.
Vas-y, dis-moi ce qui t'empêche d'être Hazel que je connais.
L'argent ? Le pouvoir ? Ne me dis pas l'amour, j'ai vu tes yeux qui la regardaient, je n'y croirais pas.

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [Bal 2028] Hazel & Elijah

[Bal 2028] Hazel & Elijah
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» L'Histoire à choix multiples de Elijah.
» Elijah montre sa face ...
» deblocage hazel j20i
» Croquis par Elijah
» Sorcelleries: Valéro et Guarnido

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Rez de chaussée :: La grande salle-
Sauter vers: