AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Je suis moi et toi tais toi... Non pas compris ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dawn Callaghan
Eleve cracmol
avatar

Eleve cracmol

Messages : 57
Points : 103
MessageSujet: Je suis moi et toi tais toi... Non pas compris ?    Dim 7 Mai - 17:20



Noooon ! Vraiment ?!

“ Une jolie citation „

Le choixpeau a quelques questions pour commencer...

Tu t’appelles ? — Dawn Callaghan
Un surnom ? — J'en ai trop je crois, un peu comme la dérangée ou la folle ou la cracmole aussi... Je sais pas ça dépend des gens.
Donne moi ton âge jeune individu... — 19 ans, la majorité, je peux boire comme je veux héhé
Tu viens d’où ?  — d'Irlande, eh ouais je suis pas rousse et je viens de là-bas t'as vue ! Des fois on me dit que je viens de France ou pire encore, de Chine parce qu'ils croient que j'ai des yeux bridés... J'ai rien contre les chinois hein, attention.
Et au niveau de ton rang ici ? (Sang-pur, mêlé, cracmol..) — Je suis cracmole
T’es en quelle année ? — 8e année, on dirait pas hein.
Quelle licence? (Uniquement en DEMA) —Licence de Diplomatie et Relations entre Sorciers et Moldus. Encore quelque chose d'étonnant quand je le dis, pourtant j'ai pas une mauvaise tête non ?
Tu aimerais faire quoi plus tard ? — J'aimerais faire en sorte qu'il y ai moins de soucis entre les sorciers et les moldus / cracmoles et autres. 'Fin pour moi on est avant tout des gens avec des particularité et je trouve ça con de se sentir supérieur ou inférieur à cause de ça.
Ton ressenti face aux sorciers ?  — Alors là, ça dépend des sorciers. Il y en a qui ont un peu de cervelle du coup qui sont pas totalement... Raciste ? Je sais pas. 'Fin ceux là je les aimes bien, parce qu'ils me rabaissent pas. Ou qu'ils sont pas là à me dire « Oh regardez elle a un uniforme gris elle est nulle olala » (soit dit en passant merci hein le gris c'est cool) Et il y a justement ceux qui me disent ce genre de conneries. Alors eux vraiment, j'ai envie de leur enfoncer leur saleté de baguette qui leur font péter plus haut que leur derrière justement dans leur postérieur et leur faire vomir ce morceau de bois par le nez. C'est assez étrange à imaginer d'ailleurs...
Que penses-tu des directeurs ?  — Franchement, Orphan a la classe. Non mais même s'il méprise les gens comme moi et tout, mais il dégage une de ces aura nom d'un chien ! Genre j'ai des frissons. Je dirais pas non si jamais je devais me retrouver seule au lit avec lui héhéhé... En fait si j'ai un peu peur quand j'y pense. Mon dieu. Et Aileen... Je dirais qu'elle a l'air gentille mais. Elle est trop... Secrète ? Je sais pas. Elle a un truc qui me dérange. Pourtant je suis ici grâce à elle et tout. Mais... Elle est bizarre.
Je vois je vois… tu seras donc dans la maison… (attendre la répartition) POUFSOUFFLE



Il est temps que tu apprennes la différence entre la vie et les rêves.


 
 

La forme de ton épouvantard — Je l'ai déjà vécue en fait, du coup bah... C'est normal je suppose ? Enfin qu'on revoit nos peurs et tout... Bah. Je vois juste ma mère, allongée sur le lit d’hôpital en train de me fixer. Oui, elle est morte. D'ailleurs ça fout un peu les jetons.
Qu’est-ce que tu vois dans le miroir de Risèd ?  — Je me vois dans une voiture, sur une route en train de voyager. Vous avez, un peu comme dans les films où une nana en train de rouler avec une bande d'amis au milieu de nulle part... Bah c'est la même chose pour moi. J'ai toujours voulue découvrir le monde et ses cultures, que ce soit magique ou sorciers.
Que sens-tu au dessus de la potion d’Amortencia ? — Une odeur de pancakes en train de cuire, des crêpes aussi avec du nutella. Et une odeur d'homme. Je sais pas, vous avez pas l'impression que les hommes ont une odeur à eux ? Pas la transpiration hein mais plus... Euh. Viril ? Peut-être qu'ils ont un parfum spécial...
Ta matière favorite — La Divination. Non mais sérieusement, vous imaginez le nombre de troll possible avec cette matière ? J'suis sûre que même la prof se fait plaiz' parfois et raconte n'importe quoi.
Tu aimes quoi comme bonbon ? — Le caramel au beurre salé. Je serais capable d'en manger toute ma vie ! Bon après pour le sport c'est pas terrible mais... on va dire que ça compte pas. Brisez pas mes rêves s'il vous plaît.
La créature qui t’inspire le plus — Bon, elle est pas magique hein, mais le chat. C'est tellement gracieux, secret, instable comme animal... J'veux dire, on sait jamais ce que ça veux. Un coup ça miaule, après ça griffe, après ça t'ignore simplement.
Un animal de compagnie peut-être ? — J'aurais aimée mais non, j'en ai pas. Mais dans mon cœur j'ai une animalerie ok. Voir un zoo.


Tout est possible, du moment qu'on a assez de cran

Je suis... en fait je suis trop de choses, je vais faire une liste ça sera plus simple je pense, je vais me perdre sinon.
• Bavarde, mais je pense que vous l'avez déjà remarqué hein. On me dit souvent de fermer ma bouche parce que je parle trop, mais j'écoute pas. J'ai envie de parler, je parle pff
• Gentille, enfin ça dépend. Je le suis avec les gens qui méritent ma gentillesse. Parce que ouais hein, les filles gentilles avec tout le monde et qui se font avoir c'est pas moi.
• Curieuse. J'aime savoir les derniers ragots, ou même les faire moi même. Je dois savoir parfois, c'pas ma faute. Les autres m'intéressent. Surtout quand ça parle de choses interdites. Interdites oui. Pas besoin de plus d'explications.
• Procrastinatrice. Je le suis trop, je fais tous mes devoirs la veille pour le lendemain mais j'ai toujours de bonnes notes ! Après oui, je travailles bien mais ça veut pas dire que parfois, je ne triche pas.
• J'ai des principes après, je suis une fille donc oui un peu féministe sur les bords. Un peu de respect pour notre gente, et surtout pour notre corps ça ne tue pas.
• Euh... Je suis gourmande. J'aime beaucoup beaucoup manger. D'ailleurs je me balade toujours avec des trucs à grignoter. Et même la nuit je me lève pour manger. Et oui, je fais partie de ces filles qui ne grossissent pas quand elles mangent trop. Merci mon corps, je t'aime.
• Farfelue ? Je parle parfois tellement trop qu'on me le dit, je sais pas du coup. Peut-être à cause de mon style vestimentaire ? Je sais pas, vraiment.
• Humour. Zéro. Je sais que j'ai un humour de merde, et que je ris aux blagues pourris. Mais c'est plus fort que moi, dès que je peux, je sors un jeu de mot ou bien une référence.. Nulle. Pardon.
• Spontanée. J'aime pas attendre, donc on rajoute impatiente avec. Je pense que c'est aussi une évidence.
C'est ce que j'ai en tête pour le moment, il y aura sûrement d'autres trucs que vous verrez par la suite, après tout, on ne se connaît jamais vraiment. On se découvre au fil de la vie héhé. Non ?


Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient.

Tu as six ans. Tu es assise sur ta petite table avec tes crayons et tu dessines. Tu as un air concentré, tu veux réussir ton dessin et tu veux que ton père soit content. Qu'il te fasse un sourire. Alors tu continues, tu représentes ta famille avec ta maman, ton papa et toi au milieu. Un soleil, une maison avec un beau toit rouge. Ta mère travaille, ton père est dans son bureau et une fois que tu as finie, tu te lèves pour courir à travers le grand couloir. Il y a plusieurs cadres dans ce couloir blanc, plusieurs photos qui sont accrochés mais tu n'y fais pas attention. Tu es trop petite pour t'intéresser à ça. Tu ouvres doucement la grande porte en bois et tu regardes l'homme qui travail dans son grand fauteuil de bureau. Il relève à peine la tête en te voyant et pourtant, ça a suffit à montrer le mépris qu'il a pour toi. Mais tu es jeune à cet instant, tu ne le vois pas. Tu penses juste que son travail le fatigue et qu'il n'est pas de bonne humeur. Alors tu approches et tu lui montres ton dessin. Tu lui souris en espérant qu'il en fasse de même. Il regarde le bout de papier, il fronces les sourcils pour le prendre.

Trop brutalement. Il ne prends même pas la peine d'attendre que tu sois partie pour déchirer ton dessin et le mettre à la poubelle. C'est à et instant que tu commences à comprendre.

Tu es sans magie. Tu es une cracmole. Et ton père te rejette à cause de ça.

***

Tu as quinze ans. Ton père vous a laissées toi et ta mère depuis 8 ans maintenant. Avec une nouvelle règle, tu as intégrée Poudlard malgré que tu sois cracmole et tu travailles pour avoir de bonne notes. Si ce n'est plus pour ton père, c'est au moins pour ta mère. Ta mère qui est malade. Mois d'août, il fait chaud mais tu as froid. Tu es gelée de l'intérieur en voyant ta génitrice sur le lit d’hôpital. Elle est malade et tu sais qu'elle va avoir du mal à s'en sortir. Tu veux garder espoir, tu sais qu'elle va s'en remettre. Tu lui serres la main alors qu'elle te regarde avec un sourire. Tu ignores le bruit de la machine qui te fait mal aux oreilles, tu ignores tes larmes qui coulent sur ton visage alors que la porte s'ouvre brutalement. Des bras t'attrapent, ils te montrent la réalité alors que ton cri résonne dans la salle, dans le couloir qui te regarde sortir, ces yeux qui sont choqués de voir ta douleur exploser alors que tu te débats, que tu luttes en hurlant ta peine face à ce sourire figé et ses yeux vides. Le temps semble ralentir et on te transporte dehors où tu t'écroules.

Ton monde vient de se briser. Tu n'as plus personne. Tu n'as plus de famille.

***

Tout le monde est en noir, ce jour est triste mais tu es présente. Tu ne sais pas pourquoi tu es là, pourquoi tu écoutes ce que disent ces gens. Tu ne fais que fixer ce cercueil en bois qui contient le corps de ta mère. Tu as mal, tu aurais aimée passer plus de temps avec elle, à rire avec elle, à lui confier ta vie, tes sentiments, tes émotions. Tu as gâchée tellement de temps. Tu ne penses qu'à ça et ça te ruine le morale. Il l'enterre et ça dure une éternité. Et pourtant tu réussis à lever les yeux. Ces prunelles qui rencontrent celles presque identique de ton père.
Et tu exploses.
Tu te relèves et tu lui colles une gifle qui brise ce silence si pesant de ce moment. Tu l'insultes, tu le rabaisse, tu lui crache à la figure à cet homme qui ose revenir pour ce moment. Il te dégoûte et tu fuis. Tu cours pour ne plus le voir.
Pour ne plus souffrir.

***

Tu es majeur. Tu es passée à autre chose sans vraiment le faire. Tu habites chez ta tante qui accepte sans problème ta condition, qui est plutôt gentille d'ailleurs. Elle t'a aidée dans tes moments de dépressions et maintenant tu ne pense qu'à ton avenir, à toi et à ce que tu veux faire. C'est ce que ta mère aurait voulue, tu le sais. Ruminer ne sert à rien. Tu es joyeuse de nature et ça t'a prit du temps avant de l'être de nouveau complètement. Tu vis, tu rigoles, tu aimes, tu es humaine. Tu es une cracmole et tu te fiches bien de ce que ça peut faire aux autres.
Pseudo



Qui es-tu ? — Je suis moi
Ton âge ? — J'ai un âge
Ton film favori — J'ai des … Bon. Euh. Le Hobbit. HP du coup. Et d'autres que j'ai pas en tête.
Ton livre favori — Le sorceleur, Tara Duncan, et d'autres aussi jsp
Comment tu as découvert Dabberblimp ? — Je l'ai découvert
Des remarques pour l’améliorer ? — love
Personnage sur l’avatar — Original de Takenaka
Une dernière… Nargole ou Joncheruine ? —  Les deux héhé.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
avatar

Directeur

Messages : 376
Points : 285
MessageSujet: Re: Je suis moi et toi tais toi... Non pas compris ?    Dim 7 Mai - 20:18




Bienvenue sur Dabberblimp !

Salut! Un personnage un peu.. fou ? xD J'ai bien aimé la fiche à la première personne! J'ai hâte de voir ce que Dawn va donner en RP et même son évolution :)
Son histoire est trop triste ;;
Tu connais le chemin!


Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Je suis moi et toi tais toi... Non pas compris ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU] Qui suis-je ? (identité de personnages du Whedonverse à deviner)
» Je suis très laid
» ah si j'étais riche ...!
» J'ai vu de la lumière alors je suis entré... [Osmauz']
» Comme je ne suis pas riche...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: 
Ceremonie de repartition
 :: Fiches validées
-
Sauter vers: