merry christmas // Lukas

Arya Strauss
Arya n'est pas grande
Arya n'est pas grande
Arya Strauss
Messages : 394
Points : 852
merry christmas // Lukas Ven 31 Aoû - 14:12




(©DO IT LIKE A PIZZA)
lukas & arya
«merry christmas»

AOÛT 2028 ; GLASGOW

Ses cheveux étaient encore humides, et sales, témoins des vacances passées aux côtés de Hylas. Arya venait de rentrer que déjà elle sentait la pression la peser. Tout était lourd et ses crises d’asthme ne tardèrent pas à pointer le bout de leur nez. Il y avait dans l’air des odeurs de malheur. Sa sœur devant la cheminée éteinte et habillée tout de noir avait lâché un ultime sanglot en entendant la porte s’ouvrir. Son regard accusateur se leva sur la silhouette de Arya qui ne comprenait pas.

« Morgane qu’est-ce qu’il se passe ici ? »

Elle s’était approchée, menaçante, et Arya s’était sentie menacée.

« Tu oses me demander ce qu’il se passe ? Arya tu étais où, putain ? Tu étais où ?! »

Elle ne répondit pas, soufflée par la violence de sa voix, l’horreur dans ses yeux, les larmes sur ses joues qui creusaient des sillons de colère sur son visage amer.

« Lily Dawson est morte. »

Achevée. Arya avait tords de penser qu’elle pouvait rester debout. Elle vacillait.

« — C’est toujours comme ça avec vous. Vous détruisez toujours tout.
— Je n’a pas tué Lily Dawson.
— Tu as tué bien plus de choses, Arya ! Tout ce qui t’approche fini par mourir ou disparaître.
— Morgane tu te trompes de cible.
— Ferme-la ! »

Elle avait balancé à sa sœur un chandelier qu’elle n’eut aucun mal à éviter. Et dans sa rage, elle avait attrapé la boule à neige que Lukas lui avait offerte.

« Ne touche pas à ça. »

Elle l’avait balancé aussi, et Arya la vit s’écraser au sol dans un fracassement sourd. L’eau avait trempé le parquet et le visage de la blonde s’était éteint. Elle ne croyait pas aux superstitions, mais elle avait eu comme un très mauvais pressentiment.

NOËL 2028 ; LONDRES

Les cicatrices sur son visage et ses bras avaient fini par creuser sur sa peau une sorte de mémoire. Les bleus sur ses mains témoignaient de trop de souvenirs douloureux. Elle était moins pâle, et les cernes qui creusaient d’habitude les traits sous ses yeux lui donnaient moins l’air de cadavre qu’elle avait d’habitude. Entre ses doigts pendait un foulard noué dans lequel elle avait emballé des viennoiseries, faites le matin par ses soins. Les gardiens avaient vérifié le sachet comme s’il pouvait contenir quoique ce soit de dangereux ; ce qu’ils ignoraient, c’est que le sucre était une drogue pour Lukas Dawson.

Lukas Dawson.
Même son nom, désormais, sonnait faux.
Einarsson

Elle avait cherché la table du détenu, et s’y était installée. Elle l’avait regardé. Le silence avait pesé pendant plusieurs secondes avant qu’elle ne dépose le paquet sur la table, et qu’un sanglot traverse ses lèvres.

« Pourquoi tu ne m’as pas demandé de venir, Lukas ? »

C’était la première fois qu’elle le voyait depuis qu’ils s’étaient quittés à Poudlard, et elle avait l’impression de ne pas le reconnaître.

« Tu ne voulais pas me voir ? »



tell me you won't leave


Lukas S. D. Einarsson
Incarnation de la pulsion de mort
Incarnation de la pulsion de mort
Lukas S. D. Einarsson
Messages : 327
Points : 753
Re: merry christmas // Lukas Ven 31 Aoû - 21:10

don't be so hard on yourself







Depuis le début de ton incarcération tu n'avais pas manqué de gâteaux, de sucreries, de viennoiseries et tu avais fini par comprendre qu'évoquer le nom d'Arya en la présence de Floyd était vain, il ne te disait rien et surtout il se braquait chaque fois que tu souhaitais aborder le sujet. Avec Vega tu n'avais pas obtenu mieux, lui qui était happé par les évènements d'une vie qu'il n'avait pas choisi. Leurs récits étaient pourtant devenus tes divertissements, faisant de leurs épopées les tiennes en rêve, mais il te manquait à présent l'essentiel, ces fameux colis sucrés, tout comme la présence de celle qui veillait à ce que ton taux de glucose ne vienne pas à s'effondrer.

Le manque était devenu infernal, cela faisait au moins 2 jours que tu n'avais pas mangé quelque chose d'autre que les desserts de la prison, dont tu nierais même l'existence une fois libéré, hors de question de se souvenir de ces pancakes trop farineux qui, pourtant, semblaient ravir les papilles des autres détenus. Pauvres fous. Ils ignorent tout de la bonne cuisine.

Alors, lorsqu'on t'indiqua le jour des visites en ce mois tumultueux de Décembre qu'une certaine Arya Strauss s'était présentée à la porte, tu te ruais vers les gardiens pour leur dire de la laisser passer, l'inscrivant sur ta liste de visiteurs autorisés, elle que tu n'avais pas revu depuis le début de l'été. Quand tu y penses cela fait bientôt six mois que tu n'as pas été en sa présence, et tu t'imagines déjà ce que tu pourrais lui dire, tu te demande si elle remarquera que tes cheveux ont poussé, que tu ne te rases plus à blanc, que tes traits sont fatigués, que  tes pensées sont déprimées. La vérité te perturbe, elle est instable, emprisonné sans savoir si tu seras libéré, procès qui dure et semble ne jamais vouloir se terminer, tu avais cru bon de ne pas l'impliquer.

Tergiversations qui ne te quittent plus, toi qui t'étais assis à une table commune, jouissant désormais de visites plus intimes, sans la présence d'une vitre séparant vos corps, sans avoir à se parler à travers un téléphone digne de ceux qu'on construisait avec une ficelle et deux gobelets, bien que tu penses que ça lui aurait plu, celle avec qui tu avais partagé ton enfance, celle qui connaissait trop bien Lily, celle que ça avait du le plus toucher dans ton cercle plus que limité.

La voilà qui s'avance, elle semble plutôt fatiguée elle aussi, bien qu'en réalité son teint n'avait pas été aussi frais depuis longtemps, tu te mords la lèvre, ton coeur tambourine à mesure qu'elle s'approche. Ses pas son lourd mais son regard l'est encore plus, il est sévère, tu es anxieux. Assis à cette table à côté de laquelle elle se tenait désormais debout les secondes passent et ce silence pesant tu le mérites, tu aurais au moins pu donner de tes nouvelles te murmure le fantôme de ta soeur disparue.
« Pourquoi tu ne m’as pas demandé de venir, Lukas ? » elle avait posé quelque chose sur la table mais, étrangement, même l'odeur alléchante d'une drogue qui t'étais destinée n'avait pas réussi à faire détourner ton regard du sien, pas une seule seconde. « Tu ne voulais pas me voir ? »

Que faire ? L'inquiéter encore plus en lui parlant de ta liberté plus qu'incertaine ? La briser en lui parlant des évènements dont toi même tu ne t'étais pas encore complètement remit ? Non, Lukas, fais la rire.

« Évidemment que j'voulais pas que tu viennes ! Par contre bien sûr que si je désespérais de te voir, mais avec toi sérieux je pouvais m'attendre à quoi ? J'avais trop peur que tu craques pour le premier taulard croisé, j'te préviens le seul toquard que t'as le droit d'aimer c'est Floyd. » ton regard s'était détendu, comme ton visage qui affichait une mine plutôt rieuse, bien que ces derniers mots furent pesés et prononcés avec fermeté.

Tendant à présent la main pour attraper un bout du foulard, ne prenant pas la peine de lui demander la permission, avant d'entendre quelques uns de tes compagnons siffler à la vue de la demoiselle te rendant visite « J'VOUS PREVIENS LES GARS C'EST CHASSE GARDÉE » dis tu assez fort, en te levant de ta chaise et en développant tes épaules pour que ta carrure prenne plus d'espace, signifiant ainsi ta supériorité face à eux, marquant ton territoire comme le ferait n'importe quel autre détenu dont le QI n'était rien comparé au tien, tu t'acclimatais, usais de leurs coutumes pour être sûr de ne pas avoir de problèmes, Lukas le solitaire, l'introverti, le ténébreux, n'avait pas sa place en ces lieux.

Arya Strauss
Arya n'est pas grande
Arya n'est pas grande
Arya Strauss
Messages : 394
Points : 852
Re: merry christmas // Lukas Sam 1 Sep - 13:26




(©DO IT LIKE A PIZZA)
lukas & arya
«merry christmas»

AOÛT 2028 ; GLASGOW

Les mâchoires serrées et ses ongles plantés dans la paume de ses mains, Arya grondait d’une rage sombre qui rarement lui avait été associée. Morgane avait cessé ses attaques en voyant l’air décomposé de sa sœur et ses genoux en sang dans le verre qu’elle venait de briser à ses pieds. Les mains fébriles de Arya avaient ramassé les éclats de la boule à neige sans se soucier des plaies que cela ouvrait, elle avait attrapé le renne qui jadis trônait en maître au-dessus de la cheminée dans son enclos de verre et l’avait serré si fort dans ses mains ; de peur qu’il disparaisse.

« Tu es allée trop loin Morgane. »

La cheminée s’était allumée, et le regard de Arya était devenu sombre, assassinant sa sœur qui se tenait devant elle. Elle se releva, s’approcha d’elle. Morgane avait reculé.

« Tu n’as aucune idée de ce que tu viens de faire. »

Dos au mur, Morgane avait serré les mâchoires, tentant de contenir sa fierté. La colère qui avait animé son cœur pourri depuis qu’elles étaient nées n’avait jamais cessé de s’exprimer ainsi ; de manière injuste, injustifiée. Mais là, pour la première fois, Arya lui faisait peur.

« Aucune idée. »

Des larmes étaient tombées de ses yeux fatigués.


NOËL 2028 ; LONDRES

Un rire muet avait traversé ses lèvres, coincé entre une demi-tristesse et une demi-joie pas tout à fait assumée. Evidemment, elle aimait Floyd ; évidemment, il ne pouvait pas savoir ; même s’il était venu le voir, il ne lui aurait jamais parlé d’eux. Floyd était ainsi, et Lukas n’avait pas besoin de savoir. Même lui devait s’en rendre compte.

En jetant un œil autour d’elle, elle détailla rapidement ce qui devaient être les nouveaux camarades de Lukas. En regardant son frère de l’autre côté de la table, elle n’avait pas eu besoin de mots pour qu’ils se comprennent. Alors un sourire put naître sur ses lèvres et son regard pétilla de quelques rires.

« Tu m’avais manqué. »

Un soupire siffla entre ses lèvres et son dos s’écrasa dans le fond de la chaise bancale qui lui avait été donnée. Rien que de le voir manger la rassurait un peu ; de là où elle était, elle pouvait faire bien peu de choses pour améliorer sa condition, mais elle savait qu’il apprécierait son effort plus que n’importe quoi d’autre qu’elle aurait pu faire.

« Je les ai faits ce matin. D’habitude je vais les acheter au salon de thé, mais je me suis dit que ça ne faisait pas très cadeau de Noël si ceux-ci n’étaient pas faits main. »

Elle baissa les yeux sur le foulard.

« Ils m’ont dit que tu étais autorisé à le garder. »

Il était d’un tissu léger, et précieux ; imbibé d’une odeur chaude et sucrée ; tout de bleu et orné d’un aigle d’or et de charbon.  Le regard de Arya s’état relevé sur son visage, et tout à coup, elle se décida à aborder les questions qui lui pesaient vraiment.

« Tu vas sortir, pas vrai ? »

Et en cette simple phrase, elle se rendit compte à quel point il avait toujours été indispensable ; à quel point elle avait besoin de lui pour se sentir bien.


tell me you won't leave


Lukas S. D. Einarsson
Incarnation de la pulsion de mort
Incarnation de la pulsion de mort
Lukas S. D. Einarsson
Messages : 327
Points : 753
Re: merry christmas // Lukas Sam 1 Sep - 22:08

don't be so hard on yourself







« Tu m’avais manqué. »
Mots lourds de sens, appuyés d'un sourire, tu comprenais enfin, tu comprenais que ta présence pouvait avoir de l'importance. Oui, toi, Lukas, tu es important pour quelqu'un, tu comptes pour elle, ne la laisse plus jamais seule, ne la perds pas des yeux et protèges la comme tu aurais aimé me protéger, t'instigues alors la voix d'une soeur dont le cadavre devait se décomposer sans même que tu aies encore eu l'occasion de l'honorer d'une jolie gerbe de fleurs ou simplement de ta présence, de tes regrets. Lily, tu me manqueras à jamais.

Le flot de tes pensées fut aussitôt interrompu par le bruit sourd du corps d'Arya qui se laissa tomber dans la chaise en fer, d'un confort peu recommandable. Un doux sourire naquit sur tes lèvres tandis que tu empoignais un croissant, croquant à pleines dents dedans tandis que tout le monde autour, gardiens compris, salivaient de jalousie. « En même temps je suis sûr que Floyd et les autres s'en donnent à coeur joie depuis que je suis ici, mais te laisses pas faire ok ? Je leur en toucherai deux mots si tu veux. » autre bouchée avalée, tu prenais le temps de savourer mais le manque de sucre te ferait presque trembler et bientôt il n'y aurait plus rien à déguster tant l'addiction prenait le pas sur un contrôle dont tu avais décidé de peu à peu te libérer. Moins de contraintes, moins de craintes, plus de désirs et de passions, c'était ça le nouveau Lukas. « Tu m’as manqué aussi Strauss. »

Manquant de t'étouffer en réalisant que c'était déjà la fin de l'année, bientôt un trimestre que tu étais ici, le temps était devenu un paradoxe à lui seul, passant à la fois trop vite et trop lentement. Comment cela pouvait-il déjà être l'heure de chanter les chants de Noël, de décorer les sapins, d'installer les lumières et d'emballer avec soins des cadeaux qu'on offrirait aux êtres aimés ? Comment se pouvait-il que tous ces concepts te soient étrangers... Sans véritable famille pas de Noël, aujourd'hui pourtant tout allait changer. Ces viennoiseries faites pour toi, spécialement pâtissées pour ton propre plaisir n'étaient que la surface de l'iceberg, et quel bel iceberg.

S'avançant fébrilement pour effleurer le noble tissu, tes mains calleuses ne peuvent s'empêcher de trembler, comme si tu touchais à l'interdit, te rappelant des draps de soies et des vêtements dont les matériaux n'étaient en rien comme ceux que tu portais chaque jour ici, on avait jamais vu aussi rêche et inconfortable qu'une tenue de prisonnier.  

Portant le foulard jusqu'à tes lèvres, humant l'odeur délicate des mets qui venaient de quitter son écrin, tu regardais à présent l'ornement d'or et d'argent, un aigle majestueux sans te rappeler tout ce que tu étais en train de manquer, un aigle qui pourrait s'envoler et bordel qu'est-ce que ça pouvait te manquer. Poudlard, le quidditch, tu avais l'impression qu'on t'arrachait tout encore une fois, la magie, c'était ce qui te manquait le plus ici hormis eux, les seules personnes qui comptaient mais qui te rappelaient sans cesse qu'ici, dans cette prison moldue, tu n'étais plus un sorcier.
C'est pourquoi la prochaine question était d'autant plus cinglante, car tu n'avais toi même que peux d'espoir de t'échapper « Tu vas sortir, pas vrai ? » Pas vrai.

Serrant les dents et le tissu dans la paume de ta main, ne lâchant jamais son regard du tien de peur qu'elle ne se brise, parles Lukas, dis quelque chose, ne lui infliges pas de peine, fais la rire, fais la sourire, si elle pleure ce sera vraiment la fin. Ça te demandait toute la force dont tu disposais mais tes traits s'adoucirent, on pouvait même entrevoir un léger sourire, un rire banal et un peu moqueur accompagnant le tout « Bien sûr que je vais sortir ! Ne crois pas t'être débarrassée de moi aussi facilement Strauss ! C'est pas parce que ton foutu chat s'appelle comme moi que j'vais le laisser me remplacer, j'suis irremplaçable, j'suis bien toujours le plus beau des aigles non ? » ça avait réussi à te détendre toi aussi, le fait de le dire à voix haute t'avais un peu convaincu.

Seul avec tes pensées des heures et des jours durant, il était toujours difficile de garder l'espoir d'une libération prochaine, avec tes amis tout semblait possible.

« Merci pour ça. » tu agitais le foulard devant elle, cherchant encore comment lui rendre la pareille. « Je t'offrirais quelque chose en sortant, faudra que tu me guides un peu, c'est plus aussi facile de te faire un cadeau maintenant, autant quand on était enfants j't'offrais n'importe quoi t'étais heureuse, mais j'suis pas sûr de pouvoir encore te faire plaisir avec une boule à neige ! » tu riais de ta blague sans connaître l'importance encore actuelle de cette fameuse boule à neige.
Arya Strauss
Arya n'est pas grande
Arya n'est pas grande
Arya Strauss
Messages : 394
Points : 852
Re: merry christmas // Lukas Lun 17 Sep - 14:29




(©DO IT LIKE A PIZZA)
lukas & arya
«merry christmas»

Arya avait appris de Lukas que sa bienveillance n'avait d'égal que son arrogance. Il était de ces personnes qui, en situation de crise, dévoilaient les plus beaux aspects d'eux-mêmes. C'était quand il avait peur de l'inquiéter qu'il était rassurant, c'était quand il avait peur de la perdre qu'il était protecteur, c'était maintenant qu'il était en prison qu'il se devait de ne pas être inquiétant. Elle s'en était rendu compte déjà quand ils étaient petits. Ils pouvaient se disputer à tout bout de champs, il ne l'aurait jamais laissée tomber dans les moments importants ; ceux qui comptaient vraiment.

Alors même à des lieues d'elle, même derrière des barreaux et après un si long silence radio, Arya n'avait ni colère ni déception. Elle savait qu'il avait fait ça pour elle ; pour l'épargner d'une réalité qu'elle n'aurait pas su encaisser. Alors pour lui, elle avait retenu des larmes, car elle savait que si elle pleurait ça l'achèverait. Et pour lui, elle avait ri.

« Le plus beau des aigles, oui. »

Mais lorsqu'il parla de la boule à neige, son sourire se fana. Les souvenirs encore embourbés dans son crâne revenaient à la charge pour lui rappeler comme ils étaient brisés. Un sanglot s'échappa de sa gorge, mais elle s'efforça de faire passer cela pour un rire.

« Morgane me l'a jetée et.. »

Elle repensa à sa baguette qui menaçait sa soeur, à sa colère qui déferlait dans toute la pièce et raviva le feu de la cheminée éteinte. Elle songea un instant à tous les sortilèges qu'elle aurait pu lui lancer, à sa jumelle qui lui avait toujours fait des misères.

Elle songea au mouvement de grâce qui fit s'évanouïr la menace, sa baguette relevée en signe de bonté. Elle aurait pu la blesser, sans sourciller. Mais Arya avait trop d'amour, et pas assez de haine.

« La boule à neige.. s'est brisée. Alors peut-être que tu devras m'en offrir une autre? »

Elle releva les yeux vers Lukas.

« Je reviendrai, si tu le demandes. Avec un autre foulard. Je reviendrai jusqu'à ce que tu sortes si tu le veux. »


tell me you won't leave


Lukas S. D. Einarsson
Incarnation de la pulsion de mort
Incarnation de la pulsion de mort
Lukas S. D. Einarsson
Messages : 327
Points : 753
Re: merry christmas // Lukas Lun 22 Oct - 15:36

don't be so hard on yourself






Oh Arya.
Douce Arya.
Quel bonheur, quelle joie de te revoir enfin.

Tu embrasses ce bonheur amer, celui d'un instant qui était compté, d'un instant qui prendrait fin, qui précèderait cette routine à laquelle tu t'étais tristement habitué. Tu t'imaginais déjà ce que ça ferait, de lui dire au revoir, de la voir passer cette porte, de la voir traverser le couloir, de l'imaginer passant les contrôles avant de quitter cet endroit qui t'abritais le temps d'un procès et peut-être le temps d'une vie.

C'était peut-être ça qui te briserait.
L'attente, l'anxiété.
Ne pas savoir, ne pas savoir si et quand tu sortirais.

C'est son rire qui te tira de tes pensées. Tu avais réussi à la faire rire, et c'était devenu ton devoir, ta mission, ta raison de vivre, que de continuer. Car la voir heureuse, la voir s'épanouir, c'était un peu promettre à Lily que tu te rattraperais. Que tu rattraperais ce temps perdu à jamais. Que tu réparerais tes erreurs. Que jamais plus tu ne les laisserait souffrir.
Etouffant un sanglot, retenant une larme. Non. On ne verrait jamais Lukas pleurer. Tu ne peux t'empêcher de serrer les poings en entendant le nom de Morgane et l'acte de haine suivant le récit.

Mais Lukas, tu ne peux pas lui en vouloir. Tu n'as pas le droit de lui en vouloir. Morgane est triste. Morgane est seule. Elle aussi, elle m'a perdue à jamais. La voix de Lily s'est brisée à l'instant. D'elle il ne resterait que les souvenirs, et tu le refusais. Tu ferais de sa bonté ton héritage. Même si l'être démoniaque que tu avais apprit à être t'en empêcherais. Tu ferais tout pour être digne d'une vie qu'on lui avait si lâchement volé.

« Dans ce cas je t'offrirais la plus belle des boules à neiges qu'on pourra trouver. » tu plonges ton regard dans le sien, prenant ses mains dans les tiennes.

Arya avait toujours été cet animal apeuré, brisé par sa propre humanité.
Plus jamais elle ne souffrirait.
Douce Arya, je te protègerais.

Retirant l'étreinte de vos doigts lorsqu'un garde vous siffle de vous éloigner, tu ne peux t'empêcher de repenser à la situation actuelle, à ton incarcération, à cette vie qui t'attendais dehors, ou qui ne t'attendais pas d'ailleurs. Tout le monde, tout ce monde que tu connaissais, tous ceux qui constituaient ton univers, leur vie avançait, là, dehors, pendant que toi tu pourrissais, là, ici.

Ton regard s'assombrit à nouveau, juste assez pour y entrevoir ta mélancolie, pas assez pour que tu ne l'inquiète avec tes soucis.
Le problème, ton problème, c'est que tu réfléchissais trop, vivant dans tes pensées avant de vivre l'instant présent. En vérité, tu avais été prisonnier depuis plus longtemps que ces barreaux ne t'avaient physiquement entravé. T'empêchant de vivre, de ressentir. Maintenant qu'il était parti, ce père démoniaque, tu pourrais changer tout ça.

« Raconte moi, comment ça se passe à Poudlard ? »

En attendant, tu vivrais par procuration.


Arya Strauss
Arya n'est pas grande
Arya n'est pas grande
Arya Strauss
Messages : 394
Points : 852
Re: merry christmas // Lukas Mer 24 Oct - 13:01




(©DO IT LIKE A PIZZA)
lukas & arya
«merry christmas»

Pendant un instant, le monde autour avait cessé d'exister. Dans cet espace si étroit qu'ils s'étaient créés au contact de leurs doigts, ils s'étaient isolés. Arya avait des mots qui pleuraient et qui riaient dans ses yeux et sur ses lèvres, et sans qu'aucune larme ne soit versée, sans qu'aucune parole ne soit prononcée, elle savait qu'ils avaient communiqué.

Peu importe la distance et le temps qui pouvait les séparer, le lien ne se serait jamais brisé. Parce qu'elle l'aimait, et qu'il l'aimait aussi ; parce qu'ils s'aimaient et qu'ils aimaient Lily.

Ils aimaient Lily.
Ils l'aimaient, ça oui.

Le sifflement du gardien les ramenèrent brutalement sur Terre et Arya baissa la tête lorsque le contact se rompit. La réalité lui faisait de plus en plus mal. Comme toujours, c'était de ne plus parvenir à rêver qui la faisait souffrir.

Elle lui adressa un sourire.

« Trésor est toujours aussi con. »

Elle avait relevé les yeux vers lui. Ce qu'il se passait à Poudlard était un véritable mystère. Arya semblait comme hors du temps, hors de tout ; tout ça lui échappait, et elle aurait été bien incapable de lui dire ce qui se tramait dans les couloirs de l'école.

« A la rentrée c'était bizarre. Et puis on en a plus vraiment parlé. Je me suis isolée, tu sais. J'avais passé des vacances... »

Elle perdit les mots, car il n'y en avait aucun pour décrire les émotions qui avaient habité son coeur sur le bateau.

« Magnifiques. Et puis il y a eu Morgane, et la rentrée, et toi, et tout ça et... »

J'ai échoué. Je suis tombée, j'ai succombé.
Elle avait conservé son sourire.

« Je veux bien tout encaisser, Lukas. Je veux bien porter tout ça et vivre avec, je veux bien tenir le coup mais promets-moi de revenir. Je veux pas que tu sois seul, et je veux pas l'être non plus. »


tell me you won't leave


Contenu sponsorisé
Re: merry christmas // Lukas

merry christmas // Lukas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Merry Christmas de LiliPoints
» MERRY GENTRY (Tome 3) L'ECLAT ENVOUTANT DE LA LUNE de Laurell K. Hamilton
» Merry Skier (MS) // SBL
» [CHERRY MERRY MUFFINS] Les miennes
» Merry Nightmare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Londres-
Sauter vers: