fix me // feat. Ezra

Dove A. Tudor
@dancingqueen
@dancingqueen
Dove A. Tudor
Messages : 180
Points : 474
En couple avec : La patience
fix me // feat. Ezra Jeu 13 Sep - 3:19


« Fix my heart »

Feat' Ezra

Dove A. Tudor


Forme dansante dans son monde, Dove déambulait au premier étage comme si personne autour d’elle n’importait, si ce n’est sa musique accrochée à ses oreilles comme une araignée à sa toile. Dans son monde, petite rouquine, en train de peindre du bout de ses pieds une toile plus grande que Poudlard, de plus grande importance que toutes ces vies individuelles réunies ensemble. Gracieuse et frêle charpente en équilibre sur ces pointes délicates, déambulant comme si rien ne pouvait l’arrêter si ce n’est une force divine, sa longue chevelure rousse tressée dans son dos oscillant selon le mouvement en cours.
Avec la rentrée, l’adolescente se plaisait à s’imaginer de nouveaux passages secrets, de nouvelles entrées inconnues jusqu’alors par les autres élèves, et passait des heures à en chercher les portes cachées dans les couloirs, subtilement. Certes, sa démarche ne passait pas inaperçue, mais son regard s’attardait définitivement sur tout ce qui pourrait manquer aux autres élèves trop pressés de rejoindre le salon commun.

C’est d’ailleurs ce regard acéré qui ne remarqua jamais cette silhouette masculine approcher, comme si elle n’était pas assez petite pour que ces iris la remarquent et lui permettent de l’éviter avec la même facilité que tous ces autres élèves.
Confusion totale quand Dove percute un torse ferme qui s’avère appartenir à… Son regard monte jusqu’au visage… D’Ezra. Le meilleur ami de Nessie. Semi-rassurée du fait qu’elle reconnaissait un minimum la personne qu’elle avait happée, la demoiselle lâche un soupir de soulagement et s’empresse de manifester des excuses, peu fière d’avoir manqué d’attention à ce point.

« Désolée, j’étais distraite… Hey mais je t’ai blessé?! »

Une perle de sang capte son intérêt et, un froncement de sourcil plus tard, elle agrippe sa main, passe un bon trente secondes à l’analyser sous toutes ses coutures, puis étire ses lèvres en un large sourire.

« Ohhh j’ai les pansements parfaits pour ça ! Tu me laisses te soigner? J’ai même une petite trousse de premiers soins, pour quand Finn se fait bobo, j'peux tout guérir. »

La rousse sort la dite trousse sans plus se préoccuper de son occupation précédente, centrée sur le seul fait de pouvoir jouer à l’infirmière l’espace d’un instant même si elle n'était pas responsable de la blessure. Comme si se pratiquer sur le Serpentard allait lui bâtir un curriculum vitae pour soigner son frangin à toute occasion. Le regard fixé dans celui d’Ezra, les étoiles miroitant dans ses prunelles, Dove espérait pouvoir faire une action qui la rapprocherait de son destin d’infirmière pour Finn.


© Kibara
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra A. Dowlin
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Ezra A. Dowlin
Messages : 255
Points : 584
Re: fix me // feat. Ezra Jeu 20 Sep - 9:30

fix it
Comme toujours, presque tous les jours, tu avais fracassé tes poings contre un sac de sable, tu avais éclaté tes phalanges. Une routine qui s'est tristement installée pour tes poings complètement délabrés qui se mettaient à saigner à la moindre occasion que tu pouvais leur donner parce que tu n'y faisais jamais attention. Peu importe le nombre de fois où l'on pouvait te le répéter, peu importe toutes ces fois où tes mains se tordaient sous la douleur et les dégâts des coups, tu avais toujours été cette boule de colère, de haine et de rancœur qui avait besoin d'éclater, d'exploser sans aucune protection.

Irrécupérable

C'était à se demander comment tu avais pu réussir à t'entourer d'une petite poignée de personne sachant te supporter. Toi-même, tu ne savais pas, tu ne comprenais pas, tu ne comprenais même pas vraiment à quel point tout ça était important. Incapable de voir cette réalité, incapable d'en voir le positif et de jeter, ne serait-ce que le temps d'une journée cette boule de colère qui te ronge le corps et l'âme. Tu déambules alors, tu te perds, tu ne regardes pas où tu vas, certainement que tu percutes des gens, mais ne t'en excuse pas, ne le remarque certainement pas. Tu continues. Mais il a fallu que tu percutes de plein fouet quelqu'un d'autre, tiré de tes pensées de force, l'on pourrait presque reconnaître une mine étonnée lorsque tu vois qui a réussi à te tirer de là.

Elle s'excuse et tu hausses des épaules, tu étais presque prêt à continuer ton chemin sans vraiment dire mot de plus. Mais la voilà à avoir eu l'œil attiré par le pitoyable état de tes mains. « Dove c'est pas - » À peine avais-tu entamé ta phrase qu'elle avait déjà prise ta main en otage et qu'elle analysait avec une mine sérieuse avant de finalement étirer un large sourire qui t'arrache un haussement de sourcil.

«Tu penses sérieusement que c'est toi qui as fait ça ? » Tu la fixes, ta mine toujours aussi fermée alors que la sienne semblait rayonner secondes après secondes sans que tu ne puisses comprendre quoi que ce soit. Elle semblait juste atrocement ravie et déterminer à s'occuper de ça. Un soupir lâche plus loin et tes épaules semblent se décrisper un peu, levant les yeux au ciel avant de revenir. « Alors quoi, tu veux être la nouvelle assistante infirmière de l'école ?» Tu ne le savais pas pourquoi, mais tu sentais déjà que tu allais finir comme quand tu cédais à Socrate pour avoir la paix, avec un truc que tu allais regretter sur la main, convaincu que d'ici quelques secondes ou minutes, tu allais te retrouver avec un pansement rose bonbon sur les phalanges. «Tant que tu ne me coupes pas la main ou que je ne finis pas avec du vernis à paillette. Je suppose que tu peux sortir ta trousse.»
@tagged

Voir le profil de l'utilisateur
Dove A. Tudor
@dancingqueen
@dancingqueen
Dove A. Tudor
Messages : 180
Points : 474
En couple avec : La patience
Re: fix me // feat. Ezra Ven 21 Sep - 20:34


« Fix my heart »

Feat' Ezra

Dove A. Tudor

Tes prunelles surprises se posent sur son visage, détaillant ses traits en espérant y déceler une trace de blague. Malgré tous tes espoirs, tu rencontres une mine sérieuse et assumée qui te ferait presque exploser de rire. Non, tu ne pensais pas l’avoir blessé à ce point, parce que tu ne transportais pas un truc coupant et tu te serais probablement davantage blessée toi-même que lui à ce stade. Il aurait pu se blesser autrement en accrochant un truc coupant après que tu l’aies percuté, mais sans plus. T’es pas une machine à faire apparaître du sang, pas encore – et ce n’est pas dans tes objectifs à long terme non plus.

« Non, j’ai pas touché ta main, mais j’peux quand même t’aider ! »

La mention d’un futur métier t’illumines davantage et le sourire que tu arbores creuse encore plus tes joues alors que tu examines ce que ta trousse comporte pour désinfecter et couvrir la blessure du Serpentard. Tes doigts creusent, comme s’ils exploraient un bac à sable, comme s’ils se régalaient de tout ce qu’ils pouvaient trouver dans ce petit sac qui contenait toutes tes espérances à cet instant.

« Assistante infirmière, j’y avais pas pensé, mais ça doit être troooop bien ! Tu aides les gens toute la journée, j’aimerais bien j’crois. »

Tu te permets de redresser la tête pour lui décocher un sourire malicieux, n’ayant pas de vernis à paillette malheureusement mais une imagination débordante, oui.
Tu n’utiliseras pas la magie pour le guérir, aimant bien trop appliquer toi-même les différents bandages et ta petite touche spéciale : un pansement pour enfant. Dans son cas, t’espérais en avoir un de Spiderman pour éviter qu’il ne te tienne rancune de lui mettre du rose sur le poing. Hello Kitty ça ne devait pas être son truc après tout.

Une lingette désinfectante se glisse entre tes doigts et tu ouvres le petit emballage délicatement. Ta main agrippe à nouveau celle d’Ezra, et tu lui lances un dernier regard pour t’assurer de son consentement.

« Attention, ça va piquer un peu hihi. »

Une fois prévenu, tu appliques la lingette sur la blessure, grimaçant intérieurement pour lui, imaginant sa douleur sans peine. Ça brûle plus que ça ne pique en fait, et t’aurais préféré ne pas lui faire du mal.

« Tu t’es fait ça comment sinon? Tu as chevauché un centaure et il a pas aimé?? »

Tu lui parles en continuant de nettoyer la plaie, comme si vous vous connaissiez depuis des lustres. Comme si c’était ton meilleur ami au fond, et pas celui de ton frère. Et t’espérais secrètement que l’histoire de sa blessure serait un truc héroïque ou digne d’un roman, bien qu’au final, avec toutes ces attentes tu serais sûrement déçue.


© Kibara
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra A. Dowlin
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Ezra A. Dowlin
Messages : 255
Points : 584
Re: fix me // feat. Ezra Jeu 4 Oct - 10:16

fix it
Tu la vois s’atteler, presque surexcitée à l'idée de s'occuper de tes mains bien trop abîmées par les coup depuis trop longtemps pour qu'elle puisse réellement y faire quelque chose. Parce que tu n'avais jamais vraiment laissé de répit à tes pauvres phalanges émiettées. Tu l'écoutes s'émerveiller face à ta remarque puis fouiller encore et encore dans ses affaires. Tu restes silencieux en la regardant faire, l'air légèrement perplexe lorsqu'elle te regarde, qu'elle te prévient.

« Oh wow. Je te savais pas aussi sadique. Ca te fait rire, l'idée que ça me fasse mal, ta lingette ? » Tu ne sonnait pas comme quelqu'un qui rigolait, ta voix n'avait aucune variation, aucune intonation qui pouvait lui indiquer que c'était de l'ironie, du sarcasme. Rien. Cependant l'instant d'après tu faisais nettement moins le malin, au contact même de la lingette voilà que ta main s'était reculée un peu, crispée parce qu'elle n'avait clairement pas l'habitude de sentir un produit désinfectant sur ses plaies incrustées depuis trop longtemps.

Naturellement, tu détournes ton regard, comme si de rien n'était, comme si tu voulais absolument nier que là, oui, ça t'avais piqué, que tu avais honnêtement mal et l'impression que sa lingette était en train de te brûler la chair abîmée. Pourtant, sa question t'arrache encore une fois un haussement de sourcil, chevaucher un centaure. Quelle drôle d'idée.

« Non, j'ai juste voulu remettre les points sur les "i" avec mon acromentule de compagnie qui a voulu se rebeller. Elle est pas très docile. »

Quel humour.

Ton regard revient vers elle et tu la fixes de nouveau sans vraiment changer d'expression, toujours aussi froid, stoïque. Ton autre main était retournée se planquer dans ton uniforme gris dont les poches sont complètement détendues à force de jouer avec.

« Tu dois avoir de quoi t'exercer à volonté avec tes frères. »
C'était même quasi certain. Et tu ne mentionnais qu'eux parce que c'était les membres de sa famille que tu semblais connaître le plus parmi...tout le reste. Soyons honnête, leur fratrie était un peu ridiculement grande et atypique.  
@tagged
Voir le profil de l'utilisateur
Dove A. Tudor
@dancingqueen
@dancingqueen
Dove A. Tudor
Messages : 180
Points : 474
En couple avec : La patience
Re: fix me // feat. Ezra Jeu 11 Oct - 6:25


« Fix my heart »

Feat' Ezra

Dove A. Tudor

Sadique. Tu te sentirais presque insultée si tu n’étais pas aussi désolée qu’il pense cela de toi. Ton petit cœur d’enfant se serre dans ta poitrine, se comprime davantage pour chaque battement qui s’effrite dans le temps. Un regard mouillé, teinté de regret se pose sur lui en quête de réponse, d’une expression qui te permettrait de comprendre ce qu’il voulait vraiment dire par cette insulte presque crachée du bout de sa langue.

« N-Non… Je ne suis pas sadique… »

Tu ne prends pas la peine de l’observer, concentrant toute ton attention sur sa main à soigner dans la tienne, sur le passage de la lingette sur ses blessures. T’en tirais un certain plaisir finalement, pas de la douleur qui l’animait, mais du bien que tu créais en le soignant. T’étais comme ça au fond, toujours prête à aider les autres, et encore plus quand ça pouvait t’apporter un truc bien. Genre la reconnaissance de tes frères.
Tu mets la lingette de côté et relève tes prunelles peuplées d’étoiles vers Ezra, un sourire malicieux étirant tes douces lèvres. Une acromentule de compagnie, ce n’était pas si exaltant – et même plutôt flippant – mais là tu saisissais la blague qui se glissait derrière ses paroles. Pour une fois.

« Pourtant, au vu de tes poings, elle aurait dû être docile, ça semble pas être sa première rébellion. »

Ton tour d’entrer dans la blague.

Tu lâches sa main un instant, le temps de retourner dans ta trousse, de replacer une mèche derrière ton oreille et de l’observer un moment une fois le pansement de Spiderman trouvé. Il est si sérieux, comme si lui arracher un sourire était un défi dans la vie de tous les jours. Pourtant, peu importe le niveau de difficulté qu’il comportait, tu te donnais cette mission : réussir à le faire sourire un jour. Tu ne pourrais pas quitter Poudlard avant d’avoir réussi, c’était maintenant clair dans ta tête.
Mais la mention de tes frères te tire hors de tes pensées.

« J’suis un peu l’infirmière de la famille je crois, avec Finn et Nessie ça arrive plus souvent parce que bon… J’pense pas avoir besoin de t’expliquer dans quels contextes ils se blessent vu que tu les connais, mais j’m’occupe des petits bobos du quotidien aussi. Le plus dur c’est se souvenir qui veut quel pansement, parce qu’ils ont des préférences maintenant et ils acceptent plus que je les soigne s’ils ont pas LEUR pansement à eux. »

Tu rigoles en arrachant le papier dans lequel est emballé le pansement du serpentard, toujours aussi amusée de prendre connaissance des manies enfantines de ses frangins. Que Finley réclame encore aujourd’hui ses pansements Hello Kitty – parce qu’il sait que ce sont tes préférés – ça te surprend toujours. Et ça te touche au fond. Mais c’est très peu pratique quand il te reste que ceux de princesse à Maisie quand c’est Chanel qui se blesse et qu’il te faut les pansements Bob l’Éponge…
Au fond, ils sont embarqués dans ton univers à toi, dans celui des stickers, des pansements d’enfants et de tes expressions juvéniles à la con, et ça prouve à quel point vos liens familiaux sont solides.

« Et toi, tu as des frangins aussi ou Nessie c’est genre ton frère d’emprunt et ça te suffit? »

Tu t’imagines mal sans famille, sans frères et sans sœurs. C’est ta plus belle richesse même si des fois ils t’énervent, tu les aimes trop fort pour leur en vouloir. Et tu lui souhaites à lui aussi de connaître cet amour profond pour quelqu’un. N’importe qui, mais quelqu’un.


© Kibara
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra A. Dowlin
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Ezra A. Dowlin
Messages : 255
Points : 584
Re: fix me // feat. Ezra Sam 20 Oct - 16:01

fix it
Elle avait les yeux qui brillaient, les larmes qui montaient presque. Depuis quand tes blagues étaient-elles foireuses au point de pouvoir faire pleurer quelqu’un qui te veut du bien ? Tu soupires, détourne le regard comme si tu étais agacé par cette situation, en un sens tu l’étais, un rien t’agaçais après tout. Tu n’étais pas l’ami compatissant, celui qui va offrir gracieusement un câlin pour se faire pardonner. Non, toi tu étais juste cette raclure prête a tourner le dos à la première occasion, dès que quelque chose l’agaçait, le contrariait. Pourtant elle ne s’arrête pas pour autant et tu la regardes, sans t’excuser. Tu pouvais déjà entendre son frère vouloir te faire plier le genou et dire tous les mots d’excuses que tu avais dans ton lexique.


Tu ne dis pourtant plus rien, tu l’écoutes parler de sa famille, comprenant alors toute l’affection qu’elle leur portait sans réellement la ressentir car c’était un concept encore trop peu familier a ta personne.


Vient alors cette question. Des frères ou soeurs ? Oh…non. Tu n’en avais pas mais tu savais à quel point tes parents crevaient d’envie de parvenir a en avoir un ou deux. Pour effacer le déshonneur mais ironiquement le karma avait bien fait les choses. Tu étais fils unique. Mais si Nessie était comme un frère à tes yeux ? Pour ça il faudrait sûrement que tu saches vraiment poser tes sentiments sur la table et ça...tu n’étais tout simplement pas prêt.  « Non, je suis seul dans ma famille et… si j'aurais sûrement des ennuis si je prend Hennessy comme tel. Je tiens à garder ma tête accrochée et a rester en vie, surtout. » Tu avais usé d’une énième blague pour dévier la réponse, incapable d’y  répondre honnêtement sans avouer ignorer la réalité de ce qu’il se passait dans ton esprit. Incapable d’assumer ou de comprendre que tu pouvais ressentir ce genre de choses à l’égard de certaines personnes. Souvent lorsque tu réalisais c’était déjà trop tard, tu avais déjà tout fait foirer.


 « Ca doit être joyeux lorsque vous êtes tous a la maison. Vous êtes quoi ? Cinq..six ? » Tu ne connaissais pas toute la famille Tudor et honnêtement le peu que tu en connaissais te suffisait a imaginer le calvaire que ca pouvait représenter de les avoir tous en même temps au vu de leur caractère si drastiquement différents.   «  Je suis même plutôt étonné que l’école n’ait pas exploser. »
@tagged
Voir le profil de l'utilisateur
Dove A. Tudor
@dancingqueen
@dancingqueen
Dove A. Tudor
Messages : 180
Points : 474
En couple avec : La patience
Re: fix me // feat. Ezra Jeu 25 Oct - 5:25


« Fix my heart »

Feat' Ezra

Dove A. Tudor

Cette fois-ci, tu saisis la blague. Tu ris doucement, finissant d’appliquer le premier pansement et cherchant à nouveau dans ta trousse pour un second afin de couvrir les blessures restantes sur les jointures d’Ezra. Il est vrai que tu aurais du mal à digérer que quelqu’un associe ton jumeau à une image de frère, tu étais très égoïste avec ce point. Ou plutôt, tu ne comprenais pas comment quelqu’un pouvait le voir comme un frère alors qu’il n’avait pas grandi avec lui. Toi, tu avais pris tes bains longtemps avec Hennessy, vous avez partagé la même couche un moment, vous avez tout partagé toute votre enfance et encore aujourd’hui vous continuez de le faire.

« C’est bien de vouloir rester en vie. C’est pour ça que tu t’uses les jointures? Pour rester en vie? »

Tu ne savais pas si tu voulais l’apporter de façon légère ou plus sérieuse, parce que t’étais quand même préoccupée de l’état de sa peau à cet endroit, mais tu ne le connaissais pas assez pour apporter une réelle source d’inquiétude.
La conversation a cependant rapidement dévié sur ta famille, et ça, c’est un sujet sur lequel tu pourrais t’étaler pendant des heures et des heures. Tu portes un amour inconditionnel pour chaque membre de ta famille, incapable de leur en vouloir longtemps malgré les nombreuses disputes. Les affinités partagées avec chacun d’entre eux rendait le tout absolument magique. Une fois le nouveau pansement en main, tu souris en déposant la trousse et pose ton regard sur lui, prunelles tendres rencontrant ses iris glacées.

« On est 7 enfants. Maybelline, Finley, moi et Nessie, Chanel, Sephora et Dalmore. J’dirais que c’est joyeux, on passe de bons moments ça c’est sûr. J’pense qu’on se prend tous pas au sérieux quand on est ensemble, alors en dehors du décorum que nos parents nous demandent on partage des moments fous. »

Ton regard, rieur, accompagne ton sourire espiègle à cette pensée. Les courses nu-pieds dans l’herbe fraîche, les jeux vidéos où tu te faisais toujours battre par Sephora ou Dalmore, les prises de tête avec Finn, les moments rassurants passés avec Finn, toutes les expériences faites avec Chanel et Hennessy, les séances shoppings et les rires partagés avec Maybelline. Tu n’avais que du positif à dire de ta fratrie. Et encore plus de tes parents, même si tu étais clairement plus proche de ton père que de ta mère.

« Je suis davantage surprise qu’on ait pas envoyé Mère à l’hôpital, à Portumna c’est pire qu’à Poudlard je te dirais. Ici on se mêle aux autres, y a pas que nous, alors qu’à la maison… C’est chaotique, mais dans un bon sens, ça fait du bien. Tu devrais venir un jour, j’demanderai à Nessie de t’inviter j’suis sûre qu’il va dire oui ! »



© Kibara
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra A. Dowlin
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Ezra A. Dowlin
Messages : 255
Points : 584
Re: fix me // feat. Ezra Sam 27 Oct - 2:43

fix it
Il était vrai qu'en prenant un peu de recul, tu les voyais bien aussi nombreux. Tu avais juste zappé quelques visages méconnus au passage. Il fallait le dire à part Hennessy et quelques fois Dove et Finley tu ne voyais pas grand monde. Tu la regardes, elle et son visage rieur, tu la vois pétiller de plus en plus en parlant de sa famille. Sentiments qui t'échappent, tu n'as aucun mal à te dire que les autres puissent être ainsi mais tu n'arrivais juste pas à comprendre ou même imaginer la chaleur que cela pouvait procurer. Tu avais également tant de mal à imaginer un sourire aussi large se dessiner sur ton propre visage. Sûrement aurais-tu une crampe a mi-chemin. Tu ne te souviens même plus des sourires que tu avais pu offrir aux gens quand tu n'étais qu'un simple gamin. Quand on ne savait pas qu'un jour tu porterais du gris en guise d'uniforme. Tu l'avais laissée finir intégralement sa petite tirade sur sa famille avant de répondre à sa première question.

Tu y songeais, tu n'avais jamais vu ça ainsi. Était-ce pour te sentir vivant ?  « Oh, me sentir vivant, ne t'en fais pas j'ai d'autres moyens pour ça. » Tu n'avais qu'à rendre une visite à tes parents et ils seraient les premiers à te le faire comprendre. Tu entends leurs voix résonner alors que leur faciès s'était douloureusement dessiner dans ton esprit. « C'est juste que ça me fait du bien. Ni plus, ni moins.» Ça te faisait du bien, de sentir tes poings s'éclater contre les sacs, contre les arbres. Contre tout ce qui pouvait croiser ta route lors de tes crises de colère.  

Raclement de gorge, ton regard se détourne, l'évitant presque soudainement alors que tu allais répondre à sa suggestion. « Quand à ton invitation... Soyons honnêtes, j'ai vraiment une tête à être apte à vous supporter tous ensemble ? Tes grand frère a eux seuls sont déjà des défis. » C'était plutôt que tu voulais terriblement fuir le contexte familial décrit comme presque idéal. Tu voulais le fuir comme la peste, tu voulais éviter tout ça. Ils n'étaient pas le problème. Tu étais le problème. Parce que tu te connaissais. Tu savais que tu allais juste te renfermer et disparaître, t'effacer dans un coin et éviter les questions. Eviter le monde entier.  Mais ça, tu pouvais pas vraiment le lui dire. Tu ne pouvais pas lui dire que tu étais incapable de supporter un cadre quasi parfait sans te faire submerger par la jalousie.
@tagged
Voir le profil de l'utilisateur
Dove A. Tudor
@dancingqueen
@dancingqueen
Dove A. Tudor
Messages : 180
Points : 474
En couple avec : La patience
Re: fix me // feat. Ezra Sam 27 Oct - 18:08


« Fix my heart »

Feat' Ezra

Dove A. Tudor

Ton regard questionne le sien à ses paroles plus que cryptées. Oh, me sentir vivant, ne t’en fais pas j’ai d’autres moyens pour ça. Ta curiosité était piquée, mais tu ne saurais poser plus de questions sur le sujet, sentant que tu étais déjà allée un peu trop loin sur ce terrain. Un jour. Un jour tu saurais de quoi il voulait parler, mais pas aujourd’hui. Si ses poings abîmés n’étaient pas une façon de le faire se sentir vivant mais de se sentir… Bien? Il ne fallait pas être une lumière pour comprendre qu’il avait besoin d’évacuer de la colère ou une envie de violence. On ne frappe pas un être inanimé pour rien, Finley te l’a bien fait comprendre.

« Ça te fait du bien quand tu es en colère. »

C’était une affirmation plus qu’une question, aussitôt regrettée, sachant que tu avançais en terrain inconnu avec quelqu’un que tu connaissais à peine. Délicatement, tes doigts effleurent les siens et tu lâches prise sur sa main maintenant pansée, ton regard cherchant le sien pour y lire si tu avais dépassé les bornes ou non.
Sa mention de tes deux frères t’arrache un rire cependant, reconnaissant effectivement que vous étiez difficiles à endurer une fois tous réunis. Et Finn et Nessie étaient assurément des cas à eux seuls même si tu étais la moins bien placée pour parler contre ta fratrie.

« Déjà, je suis plus vieille que Nessie de deux minutes. Mais bon, peu de gens le savent alors ça va, mes grands frères. Et tu serais surpris, même si tu peux appréhender ce genre de vacances le domaine est assez grand pour que tu puisses fuir mes frangins si tu veux être seul. J’peux comprendre que ça fait beaucoup par contre, surtout vu que t’es enfant unique ça doit faire bizarre autant de frères et sœurs d’un coup. »

Tu t’imagines mal être enfant unique, mais tu fais quand même l’exercice pour voir comment lui devait se sentir à la pensée d’être entourée par plein de personnes à la fois. T’espères qu’il reconsidérera l’offre cependant, pour les fois qu’il y avait des amis de tes frangins au château ça ferait différent. Et peut-être que tu trouveras finalement comment lui arracher un sourire à ce bougon.


© Kibara
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra A. Dowlin
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Ezra A. Dowlin
Messages : 255
Points : 584
Re: fix me // feat. Ezra Mar 6 Nov - 4:03

fix it
Le regard se fige alors qu'elle affirme plus qu'elle ne questionne. Elle venait de faire un bingo sans le savoir. Elle avait tiré le gros lot sans probablement comprendre réellement que tu allais te mettre à te poser des questions. Tu te crispes un peu, la mâchoire légèrement serrée et tu te réfugie dans ce silence, un de tes meilleurs alliés lorsque tu ne veux pas être juste cette boule de colère que l'on dépeint lorsqu'il s'agit de toi.

Et tu sens son regard inquisiteur se poser sur toi. Avait-elle peur d'être allée trop loin avec juste cette simple phrase ? Probablement. Après tout, tu n'étais pas réellement réputé pour être un grand diplomate et encore moins pour être celui que l'on prends en face à face pour parler de la vie. Encore moins de "ça", de ce soucis qui te ronge. De cette personnification de la colère que tu étais devenu et dont tu essayais de te débarrasser sans jamais vraiment pouvoir réussir car il y avait toujours des personnes pour te noyer sous ces vagues de rancœur.

Elle continuait sur la famille, encore et encore. Tu pouvais sentir qu'elle en était contente, qu'elle l'aimait. Mais toi, honnêtement, tu n'arrivais juste pas à réellement imaginer la chose ou à te dire que cela pouvait être agréable car ton seul exemple n'était qu'un couple frustré de ne pas avoir un petit prodige de la magie en guise d'unique descendance. Tu fixes alors ta main pansée, ouvrant et fermant les doigts, touchant les pansements pour en sentir la partie la plus épaisse. Tu n'étais pas habitué à en avoir sur tes mains et la sensation était toujours curieuse dans ton esprit. Un enième soupir s'échappe.

« Si ils avaient eu la chance d'avoir d'autres enfants il l'auraient fait, crois-moi. » Tu l'entendais suffisamment, ce discours. Tu le connaissais par coeur et pouvait probablement en répéter chaque mot avec cette intonation dédaigneuse qu'ils adoptaient à chaque fois qu'ils croisaient ton regard. « Ca ne me fait pas bizarre. C'est juste un concept que j'ai du mal à concevoir. Et je ne cherche pas vraiment à le comprendre non plus. » Autant être honnête. Tu n'avais jamais cherché à le comprendre et tu ne voulais pas le faire non plus. Dès que c'était quelque chose que tu voulais éviter, dont tu ne voulais pas parler, tu avais cette fâcheuse manie de te braquer et de fuir. Toujours. Sans vraiment le savoir, tu avais même adopté une attitude un peu plus renfermée. Les poings serrés s'étaient alors retrouvés nichés dans les poches de tes pantalons. « D'ailleurs tu ne crains pas que ces derniers te viennent te voir pour t'interdire de traîner trop autour de moi ?  »  Tu fais une légère pose, te regard évitant toujours le sien tu songeais, tu réfléchissais et tu te disais qu'ils avaient probablement ce côté bien trop protecteur qui s'était développé avec une fratrie pareill. « Pas comme si j'avais une merveilleuse réputation. » Ton regard revenant alors finalement sur elle tant dis que tu t'appuyais contre le mur le plus proche, collant ton dos et allégeant ton poids.  
@tagged
Voir le profil de l'utilisateur
Dove A. Tudor
@dancingqueen
@dancingqueen
Dove A. Tudor
Messages : 180
Points : 474
En couple avec : La patience
Re: fix me // feat. Ezra Mer 7 Nov - 2:48


« Fix my heart »

Feat' Ezra

Dove A. Tudor

Tu notes l’aigreur de sa voix, les paroles crachées par des notes tranchées qui déchirent ton petit cœur fragile. Il ne t’attaque pas, ça tu t’en rends bien compte, mais personne ne devrait vivre ce que lui a vécu. Sans connaître son passé, sans oser creuser par des questions qui ne seraient pas bien reçues, tu peux tout de même deviner que la famille était un sujet sensible à ses yeux et tu ne peux qu’imaginer ce qu’il ressentait en t’entendant vanter la joie que tu trouvais dans ton propre entourage. Enfoncer des couteaux dans des plaies déjà ouverte sans t’en rendre compte, c’est ton nouveau passe-temps préféré Dove? Heureusement que tu as pansé ses blessures physiques pour compenser.

Tu penses être piquée autant que lui par ton laïus sur ta fratrie lorsqu’il mentionne une interdiction pour le fréquenter. Tu ne retiens pas l’éclat de rire qui se manifeste et le fixe de tes prunelles larmoyantes. Définitivement, il ne te connaissait pas pour affirmer de telles choses, tu aimais tes frères à la folie mais tu ne te laisserais jamais dicter tes actions par l’un d’entre eux.
Tes doigts s’emmêlent dans une longue mèche rebelle pour l’emprisonner derrière ton oreille alors que ton regard rempli de défi se pose dans le sien.

« Ta réputation ne devrait jamais être un problème. C’est pas des bruits de couloirs qui définissent ce que tu es. »

Tu relèves le menton et croises les bras sur ta poitrine, gagnant de plus en plus en confiance. Tu n’ignorais pas ce qui se disait à son sujet, mais si ton jumeau lui faisait confiance alors pourquoi pas toi? Franchement, c’était écrit où qu’il fallait éviter de fréquenter certaines personnes pour ce qu’elles dégageaient? De toute façon, les règles ça n’avait jamais été pour toi et tu ne t’y plierais certainement pas aujourd’hui pour conforter un garçon dans son égo de badboy.

« Et j’suis capable de prendre mes propres décisions, tu sais, mes frères sont protecteurs mais ils savent que je ne fais qu’à ma tête. Puis Nessy serait très mal placé pour m’interdire quoi que ce soit. »

La langue acérée, tu ne prends pas de gants blancs pour ajouter, du tac au tac.

« Pourquoi, tu as peur de salir ma réputation? Si tu savais comment je m’en fiche, j’suis pas héritière j’ai rien à prouver en dehors des rencontres formelles. »

Tu le mettrais presque au défi d’effectivement réussir à salir ta réputation plus qu’elle ne l’était déjà. Pour tes parents, tu étais déjà une cause perdue depuis la tendre enfance, alors pourquoi tenter de leur prouver que tu pouvais être aussi digne héritière que ta sœur aînée? C’était peine perdue, alors autant profiter de la vie et tant pis si cela voulait dire de te rouler dans la boue par moment.


© Kibara
Voir le profil de l'utilisateur
Ezra A. Dowlin
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Ezra A. Dowlin
Messages : 255
Points : 584
Re: fix me // feat. Ezra Lun 12 Nov - 16:05

fix it
Si tu t'attendais à ça. Honnêtement, tu aurais lancé le sujet de ses frères un peu plus tôt. Tu dois avoir l'air un peu surpris et tu n'as pas vraiment du réussir à le camoufler. Tu la laisses pourtant continuer, l'avais-tu énervée ? Elle semblait révoltée. C'en était presque risible mais pas ridicule pour autant. Juste étonnant. Tu observais ses mimiques amusantes, le radical opposé de la petite infirmière que tu avais vu quelques secondes plus tôt. C’est tout son discours d’héritière qui te fais un peu redescendre sur Terre, c’est vrai, tu avais complètement oublié ce détail mais ce n’était pas réellement comme si tu avais porté une quelconque attention a ce détail depuis le début.


Fausse révérence adressée a la demoiselle, te voila a reprendre cette fâcheuse manie. Celle qui pouvait aussi bien te rendre tête a claque que sympathique. « Milles excuses princesse. Dois-je m’attendre a me faire couper la tête pour cet affront ? » Tes mains se lèvent dans un mouvement terriblement signe de fausse reddition, d’un cruel manque d’entrain et de conviction.  « Spoiler alert : je ne me laisserai pas faire. » Le timbre de ta voix ainsi que l’exagération dans le choix de tes mots avaient définitivement réduit à néant l’utilité des excuses que tu avais prononcé quelques secondes plus tôt. A croire que ça n’en était pas. Et il était vrai, tu ne t’excusais aucunement, tu voulais juste rentrer dans le jeu, la taquiner sûrement un peu plus quitte a ce qu’elle cherche à te le faire regretter. <
@tagged
Voir le profil de l'utilisateur
Dove A. Tudor
@dancingqueen
@dancingqueen
Dove A. Tudor
Messages : 180
Points : 474
En couple avec : La patience
Re: fix me // feat. Ezra Lun 12 Nov - 22:44


« Fix my heart »

Feat' Ezra

Dove A. Tudor

Un éclat de rire brusque la barrière de tes lèvres, sincère et pourtant si inattendu. Après l’avoir plus ou moins invité à salir ta réputation, voilà l’acte du preux chevalier qui agit tantôt avec grâce, tantôt avec provocation. Et tu aimais définitivement mieux cette attitude moqueuse à la mine boudeuse qu’il avait quelques minutes plus tôt. Il deviendrait presque agréable à côtoyer s’il conservait plus souvent cette étincelle joueuse dans le fond de son regard.

Tu fixes le sol avant de lever le regard, espérant croiser le sien alors que tu réponds à la plaisanterie à peine voilée.

« Heureusement que je ne serai pas celle qui vous tranchera la tête, milord, autrement vous m’auriez déjà mise hors d’état de nuire. Mais n’ayez crainte, votre tête peut reposer plus longtemps sur votre tronc, je ne saurais quoi en faire sinon. »

Le monde dans lequel il vous avait plongé, celui qui n’unissait que vous deux, il te plaisait définitivement. Tu y étais une princesse, et même si ce n’était pas réel, tu te surprenais à espérer un jour être traitée à nouveau comme une princesse. C’était Maybelline après tout qui allait être ta princesse, mais toi dans tout ça Dove? Seulement dans ton imaginaire, seulement dans tes rêves les plus fous.
Et un combattant comme lui, tu le prendrais comme chevalier n’importe quand.

« Ceci dit, maintenant que vous êtes pansé, je dois vous laisser le devoir m’appelle. À bientôt, peut-être? »

Une légère révérence plus tard – tu remercies silencieusement tes cours de ballet pour t’accorder un minimum de grâce quand tu t’exécutes – tu lui lances un dernier regard complice avant de poursuivre ton chemin, la démarche légère et dansante, pressée de voir si un passage secret se retrouvait dans le salon commun. Et dans le pire des cas, à défaut de trouver une curiosité du château, tu pourrais toujours y retrouver tes amis.



© Kibara
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: fix me // feat. Ezra

fix me // feat. Ezra
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jay Park - Know Your Name (feat. Dok2
» Eru (feat. Junhyung) ~ I Hate You of BEAST
» Cover La Fouine Feat Zaho - Ma Meilleure : Cherche une voix féminine. (1F)
» Destockage divers
» Luciole - FADE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Premier étage-
Sauter vers: