Tu pues [Trésor] [terminé]

Invité
Invité
avatar
Tu pues [Trésor] [terminé] Jeu 13 Sep - 19:51


Tu pues [Trésor] [terminé] Ea4aedbb1b3bcc06dbe4716e370df256

Tu pues

Joie, bonheur et oiseaux qui chantent haut dans le ciel pour annoncer de belles et douces nouvelles en ce début d’année scolaire. Soleil, câlins et bisous dans le coin du cou pour fêter ce merveilleux moment. Chocolat, sucre et…

Stop.

Ce n’est pas le bon début ça. Non, du tout. Ça, c’est la version de la rentrée vue par tes parents. Celle belle et plein de joie. Où tout le monde est heureux et respire le bonheur pour faire sentir la joie par chaque pore de sa peau. Ta vision à toi de la chose est beaucoup plus moche.

Ça craint.

Enfin, plus exactement ton réveil ce matin craint. Loki est une pute. Ainsi qu’un chat volant à présent. Supercat. Wondercat. Cassos de chat qui ne comprend pas que quatre heures et demie un samedi matin ce n’est pas une heure pour réveiller son propriétaire sous prétexte qu’on est en manque d’attention. Parce que c’est clairement ce qu’elle a fait uniquement pour ça.

Il y avait de l’eau dans sa gamelle, encore des croquettes, sa caisse a été nettoyer hier, avant d’aller dormir et son pelage brosser il y a moins de deux jours. Il ne fallait pas se foutre de la gueule du monde. En plus, cette conne ne l’avait pas lâché jusqu’à que tu viennes te positionner à côté de sa gamelle, le regard vide et l’âme d’un zombi de ce réveil forcé, juste pour avoir de la compagnie et commencer à manger.

Le pire, c’est qu’après ce cinéma-là, tu as revoulu dormir. Finir ta nuit. Commencer ton week-end dans un semblant de bonne humeur, mais pas moyen. Le sommeil s’est barré.

Gros con.

Alors, après s’être, retourner, encore retourner et toujours retourner, tu as décidé d’arrêter de grogner et sortir. À comprendre que l’un de tes camarades t’a envoyé, avec douceur, gentillesse et toute la politesse du monde, ses chaussures dans la tête pour te faire savoir comme tes commentaires faisaient clairement chier. Donc, avec un grand renfort de grognement et insulte tu es partie pour prendre l’air et te changer les idées.

Ta destination, le grand pont. Il y a une pluie qui va arriver dans la mâtiné, mais pour le moment, tu veux juste regarder de l’eau qui coule. OK, c’est uniquement, car il est en bois et que sculpter dessus tente beaucoup. Alors avec un canif et une série de branches que tu as ramassée, il y a un petit moment, tu vas dans cette destination. Jusqu’à la pluie, tout se passera bien.

Enfin, c’est comme ça que tu voyais les choses. Tu t’es roulé en boule dans un coin dessus pour faire ton travail, te coupant un peu du monde. Le temps passe, tu ne le vois pas défiler, mais au bout d’un moment une odeur te pique le nez. De manière vraiment forte. Beaucoup trop forte.

Cigarette, alcool, sexe, autre.

La réaction normale d’une personne normale dans un monde normal est de partir. Genre vraiment. Il y a ce type qui sent tout cela et si ça t’incommode, tu peux juste partir Oisin, mais non. Pas toi. Tu as déjà eu un réveil de merde et là, c’est un peu le truc en trop. Est-ce que dans d’autres circonstances, tu ne lui aurais pas aussi sauté à la gorge comme ce que tu vas faire ?

Si, mais c’est bien de tenter de faire croire que non.

Tu te lèves. Marche vers l’élève qui est visiblement ton ainé. Ton nez se fronce encore plus. Un préfet, celui de Serpentard. Tu as beau ne pas connaître tout le monde dans cette école il y a des bases que tu as. Pas grave, tu ne te défileras pas tout de même. Il y a un volcan en éruption en toi et il est important qu’il laisse déverser sa lave.

Comme si tes paroles étaient de la lave, mais bon, crois-y.

- Hey, connard. Tu pues. Genre, c’est vraiment une putain d’infection de sa mère la chienne, je ne sais même pas comment tu ne vomis pas en te sentant toi-même.

Douceur, délicatesse, politesse. Tout ça, il y a un idiot qui a oublié de te le mettre dans le paquetage de début de ta vie visiblement. Dommage.


Dernière édition par S. Oisin Spudmore le Ven 21 Sep - 13:47, édité 1 fois
Trésor Van Eck
élève décédé
Trésor Van Eck
Messages : 222
Points : 388
Re: Tu pues [Trésor] [terminé] Ven 14 Sep - 0:02

c'est avec les souv'nirs vagues de la veille qu'tu t'aventures sur le grand pont d'poudlard. t'as les yeux cernés par l'manque de sommeil, l'haleine du mec qui enchaîné clopes et alcool sans s'laver les dents avant d'sortir, et la ch'mise mal remise dans l'pantalon. super la dégaine de préfet, trésor. quand t'sors ton paquet pour allumer un bâton d'cancer, t'pensais pas encore avoir ton lend'main d'cuite difficile gâché par la mauvise humeur d'un cornu. quand il t'aborde avec ses grands airs énervés et ses dix insultes à la s'conde, tu t'empêches pas d'laisser échapper un rire.
t'es pas un exemple d'bonne conduite ; pour un préfet, t'as même fait plus d'une entorse au règlement, rien qu'hier soir. mais la nuit, c'est une autre histoire, à c't'heure là t'as déjà revêti ton masque d'bonne personne propre sur elle même et droite dans ses bottes. en somme, ton rôle d'préfet est actif, et même débraillé et mal coiffé comme tu l'es, t'allais pas t'empêcher d'faire respecter l'règlement que tu t'amusais à enfreindre une fois par mois lors d'une d'tes soirées.

j'sais pas qui t'es mon gars, mais tu dois pas avoir bien lu l'règlement quand t'es arrivé. parce que les insultes comme tu les lances sans raison, c'est réprimandé par l'règlement. et encore plus envers un prefet. personne t'as appris l'respect envers tes ainés?

t'hésites encore un peu à prononcer les mots qui t'brûlent la langue. t'en as envie, mais t'sais pas si c'est d'l'abus d'pouvoir, mais en même temps, c'est dans l'règlement, et l'abus d'pouvoir, t'adore ça, mais si tu fais comme si c'était pas l'cas, comme si t'étais l'parfait petit préfet respectueux et à cheval sur les règles. et finalement, ça sort.

ta grossierté vaudra cinq points en moins pour... gryffondor.
t'as mis un moment à comprendre que c'était sa maison, faisant plisser tes yeux fatigués sur sa robe particulière.

tu tires une latte d'ton batonnet encore allumé, avant d'jeter l'mégot comme si d'rien n'était en contrebas. c'est pas d'labus d'pouvoir c'que t'as fait, t'as sanctionné un manqu'ment au règlement d'un élève irrespectueux, tu t'justifieras auprès d'ton directeur de maison et celui des gryffondor s'il le faut.

maintenant, j'pas bien entendu. c'était quoi qu'tu m'disais? bonjour? enchanté? t'es debout d'bonne heure pour un samedi? moi c'est trésor, j'peux savoir ton prénom?

s'il voulait jouer à l'adulte en colère, il avait trouvé la mauvaise personne avec qui discuter.
dommage pour lui, il n's'en mordera pas les doigts.
Invité
Invité
avatar
Re: Tu pues [Trésor] [terminé] Ven 14 Sep - 11:35


Tu pues [Trésor] [terminé] Ea4aedbb1b3bcc06dbe4716e370df256

Tu pues

Tu le sais pourtant, non ? À chaque fois ou presque, c'est la même chose. Tu éclates, implose littéralement et ça te retombe sur le coin du museau. Ce n'est pas ce qui va te faire changer ce genre de constat, mais c'est un peu désespérant pour ta maison d'avoir un cas social comme toi qui fait perdre les points aussi facilement.

Il n'y a rien d'étonnant à ce que ses mots retentissent à tes oreilles. C'est même plus que normal, mais ça ne t'empêche pas d'être scandalisé. Pour toi, ce que tu dis est totalement légitime. Les filtres que les gens ont sur leurs mots te dépassent. En plus ce con continue à fumer et mettre encore de son odeur immonde dans l'air.

– J’n’ai aucun respect à devoir à une crotte de Croup sénile qui empeste.

Oui, c’est important que tu lui redises qu’il pue. Ça te prend beaucoup trop le nez et il n’a pas arrêté de fumer. Tout le monde devrait arrêter quand c’est demander aussi gentiment que ce que tu as fait.

– Ton putain de règlement je n’en ai rien n’a foutre quand tu embaumes plus qu’un mort en pleine décomposition. Vas-y, retire-moi de point, ça ne me fera pas me la fermer.

L’agacement est présent dans ta voix. La colère aussi. Il y a une incompréhension de ta part pour ce qui arrive. Le respect, on est supposé le gagner au mérite, c’est ainsi que ça marche chez toi, pas qu’on t’imposes qui tu dois respecter ou non. Tu n’as aucune raison de plier l’échine face à lui et tu ne le feras pas, puis sa blague de mauvais goût passe mal.

Non, parce que tu te souviens que c’est un préfet, mais son nom ça, c’était le dernier de tes soucis. Alors cette histoire de trésor là, c’est le flou complet pour ton esprit. Tu détestes cela. Seulement, le demander calmement et poliment, enjoliver le tout ce n’est pas ton truc. Alors tu tapes du pied au sol et continues de parler trop fort pour un samedi matin. En plus, l’impression qu’il se fout de ta gueule ne t’aide pas à te calmer.

– Tu ressembles autant à un trésor qu’un Gavaudan ressemble à un chaton. Ça va t’apporter quoi mon nom ? Le plaisir d’aller te plaindre en victime à l’administration que j’ai osé te dire que tu étais à vomir ?

Ce n’est pas comme si ton nom était un secret d’État, mais tu n’as aucune envie d’être conciliant avec lui. Enfin tu penses ça, mais tu soupires et lui réponds tout de même. Trop direct pour certaines choses.

– Oisin.

Ta bouche s’ouvre pour sortir de nouvelle chose, mais tu te coupes tout seul dans ton élan en secouant les bras en l’air. Tu as l’air d’un abruti. Plus que d’habitude en tout cas. Ton objectif, faire partir cette fumée qui t’agace en grognant. Sinon, l’option partir est encore possible, mais tu l’as oublié volontairement.
Trésor Van Eck
élève décédé
Trésor Van Eck
Messages : 222
Points : 388
Re: Tu pues [Trésor] [terminé] Ven 14 Sep - 12:26

les yeux roulent seuls dans tes oribites, t'commence à regretter d'avoir choisi c'lieu pour ta clope d'après-soirée. il a pas l'droit, il a pas l'droit d't'insulter sur ce pont, pas ici, ça t'atteint pas normal'ment, mais ici, un p'tit peu. t'soupires et tu détournes l'regard parce que t'sais pas vraiment quoi faire d'autre d'plus explicite pour montrer qu'le oisin, il te tape sur l'système.

écoute, oisin, j'en ai rien à foutre de c'que tu penses d'moi, c'est clair? vas-y, n'en ai rien à foutre du règlement, tu t'expliqueras tout seul avec ton préfet-en-chef pour les points perdus. andy, c'est ça?

quand t'y penses, t'es content qu'andy ai pu arriver jusqu'à c'poste ; si y a bien une personne qui l'mérite autant qu'toi ici, c'est elle. tu t'souviens encore d'ta troisième année où t'as dû faire la loi dans l'couloir de ton cours parce que des abrutis avaient décidé d'faire d'la p'tite rousse leur cible. c'est un peu grâce à toi, au fond, si elle en est là. il sait qu'elle n'aura aucun problème pour condonner sa décision.
simplement par pure provocation, tu t'rallumes une nouvelle clope, ton visage s'tordant avec un sourire amusé quand ta fumée part malencontreusement dans la direction du cornu.

j'serais toi, j'ferais pas trop d'commentaires sur mon prénom, quand on s'appelle oisin... t'vois l'problème.

ta cigarette s'consumme vite et t'en est presque triste ; pas parce qu't'as pas assez fumé, mais parce qu't'as pas assez embrûmé l'espace entre vous deux. ç'avait l'air de l'dégoûter, alors si ça pouvait l'éloigner ici, tu n't'en porterais qu'mieux.
un nouveau soupir vient faire trembler l'bord de ta lèvre, et un nouveau mégot dans l'eau. t'jettes un regard sur l'endroit d'où est v'nu l'cornu et tu t'retiens d'rire.

qu'est c'tu fais avec tout c'bois? tu r'construis l'pont? c'est mignon.

impertinent à souhait, mais pas irrespectueux, t'sais mettre une demie-mesure qu'oisin semble n'pas connaitre.
Invité
Invité
avatar
Re: Tu pues [Trésor] [terminé] Ven 14 Sep - 18:36


Tu pues [Trésor] [terminé] Ea4aedbb1b3bcc06dbe4716e370df256

Tu pues

Il a roulé ses yeux. Il a roulé ses putains d’yeux. Tu l’as vu et ça t’agace. T’énerves. Remplir encore un peu plus le verre déjà plein de ta colère enfantine. Parce que, oui, tu es un enfant dans cette histoire et il te donne envie de lui prouver que tu peux le faire plier.

Plier ? À quel moment est-ce que tu as cru ça possible ? Dans tes rêves les plus fous. C’est sûr, tu rêves en marchant, en couleur et tout éveillé en prime.

Crétin.

Surtout que, dans tout ça, c’est que tu ne comprends pas toutes les subtilités des interactions sociales. On te parlerait en chinois, tu comprendrais bien mieux. Beaucoup mieux. Pas que tu sois con, pas totalement.

Tes oreilles écoutent ses mots, ton visage prend un air complètement outré et tes yeux fusillent du regard ce mégot qui finit au sol. Putain, les gens tout des crades qui respect rien. Franchement, ils ne comprennent absolument rien.

Rageusement, tu te baisses pour récupérer le mégot. Ça pue tellement, mais tu ne peux pas non plus laisser la chose immonde être là. Avec une franche grimace, tu le prends du bout des doigts et te redresses.

– Waouh. Parce que tu as cru à un moment que je cherchais à ce que tu es à foutre de ce que je pense ? Ça, je m’en tamponne l’anus avec une bêche rouillée. Le seul truc que je te dis, c’est, tu chlingues gros sac.

Ce n’était pourtant pas compliqué à comprendre ce que tu expliques pourtant. Pourquoi il ne comprend pas ça, merde ? Qu’est-ce qu’il faut donc faire ?

Attaquer encore. C’est une solution.

– Puis tu te prends pour un gosse de maternelle qui se cache derrière ma préfète en chef ? Parce que tu crois que j’ai peur de lui dire haut et fort de ce qui s’est passé ? Parce que tu crois même que c’est la première fois que ça m’arrive ? Bien entendu que non, pauvre tache. Ce n’est pas parce que vous avez vos filtres de pute farouche à la moindre remarque que tout le monde doit avoir les mêmes.

La subtilité ce n’est pas ça du tout, genre vraiment pas. Dire que tu voulais simplement qu’il parte parce qu’il sent trop fort pour tes narines. Ça et rien d’autre. Pourquoi est-ce que tu as encore provoqué bien trop ?

– Je ne construis pas le pont, je faire des figurines, ça se voit.

Enfin, pour toi, c’est visible. Tout comme pour toi c’est une évidence qu’il pue. Ce qui est surtout une évidence, c’est que tu es dans un autre monde.

Toujours le mégot en bout de doigt, tu décides de te retourner et récupérer certains de tes débuts de création. Il a beau sentir pire qu’un mort tu veuilles tout de même lui montrer ça.

Pourquoi ? Parce qu’au moins tu n’auras pas de faux compliment de sa part. C’est d’une logique surprenante.

– Et putain, mec. Je ne me suis pas moqué de ton blase. J’ai juste cru que tu te foutais de ma gueule en me le donnant. Je t’aurais dit que je m’appelais tendresse, tu m’aurais cru directement peut-être ?

Franchement, pourquoi les gens semblaient si loin de comprendre ton point de vue ? Tu lui tends un début de renard fait dans l’une des branches, il y a le bout du museau et l’arrondi de la queue fait, alors que de l’autre, tu as toujours son mégot.

Où est la poubelle ?
Trésor Van Eck
élève décédé
Trésor Van Eck
Messages : 222
Points : 388
Re: Tu pues [Trésor] [terminé] Dim 16 Sep - 15:56

c'maintenant un r'gard de dédain qui vient s'peindre sur ta face fatiguée. ça devrait être contre la loi d'se faire aborder un lend'main d'soirée après la race qu'tu t'es mise ; t'essaies encore d'te souvenir d'tout et oisin est en train d'troubler ta réflexion. t'sais même plus combien d'fois t'as roulé les yeux à c'point là d'puis qu'il t'a abordé, et franch'ment t'veux même pas savoir. t'pensais pas rencontre quelqu'un un jour qui t'fasses autant tester ta patience que l'pauvre gryffondor qui s'dresse devant toi avec ses figurines d'bois dans les mains. t'es pas l'genre à détester des personnes pour leur maison, mais oisin est en train d'te faire reconsidérer ta méthode d'approche.

a-do-rable ces figurines, t'as quatre ans?
plus méprisant, t'penses pas qu'ce soit possible. fallait pas toucher à sa tranquillité.

t'sais même pas si t'as envie d'continuer d'lui répondre, t'sais pas c'que tu fais encore là à l'écouter déblatterer commentaires inintéressants et insultes, mais visiblement ça t'réveille de ta cuite, alors t'restes là et t'laisses ton esprit s'désembrumer au doux son des paroles mélodieuses d'ton interlocuteur. t'joues avec tes doigts d'un air distrait, comme s'tu voulais insister sur l'fait qu'tu l'écoutes qu'd'une oreille et à moitié.

j'parle de ta préfète-en-chef parce que j'la connais et j'sais très bien qu'c'est pas l'genre à laisser les p'tits rigolos comme toi s'en sortir avec c'genre de comportement. j'serais toi, j'lui dirais rien, parce qu'elle s'rait capable d't'enlever d'autres points.

t'lui piques une d'ses figurines des mains pour la r'garder d'plus près, l'oeil inquisiteur et plein d'jugement. t'souffles comme si rien qu'la porter t'faisais chier alors qu'tu l'avais prise toi, donc c'est contradictoire, comme t'as l'habitude d'être avant d'lui balancer pour qu'il la récupère.

mouais, s'tu veux faire d'l'artisanat magique, t'as pas un grand av'nir d'vant toi, mon pauvre.
toujours plus d'condescendance.
Invité
Invité
avatar
Re: Tu pues [Trésor] [terminé] Lun 17 Sep - 18:02


Tu pues [Trésor] [terminé] Ea4aedbb1b3bcc06dbe4716e370df256

Tu pues

Un sourire un peu fier se dessine sur tes lèvres. Parfait. Oui, il a dit que tu n’avais aucun avenir en artisanat magique ou que tes figures auraient pu être ait par un enfant de quatre ans. Niveau compliment il y a bien mieux, beaucoup mieux. Pourtant, le fait qu’il insiste autant sur ton incapacité t’amuse un peu.

Tu reprends tes créations pour toi avec des gestes assez brusques. C’est à toi, donc ça ne posera aucun souci. Comme il l’a plus ou moins dit, tu as encore à travailler dessus. Dans une preuve de maturité et du fait que tu n’as pas été piqué par ses mots, tout de même, tu lui fais un magnifique doigt honorifique.

– Tu n’es pas putain de moi cadavre en décomposition.

Puis tu sais bien que tu n’auras aucun traitement de faveur par rapport à ton comportement, mais tu t’en fiches totalement. Si c’était encore l’un de tes problèmes, cela ferait bien longtemps que tu pleurerais au fond de ton lit tous les soirs. C’est loin d’être le cas.

– Andy n’est pas ma daronne. Si c’est sa connerie de rôle de me retirer des points, qu’elle agisse. Moi, je m’en tamponne.


Pas vraiment en fait, mais c’est toujours mieux d’y croire tout de même. Ta cousine aura à un moment ou l’autre vent de l’affaire et ça te fait d’avance rouler des yeux et vouloir te boucher les oreilles pour ne pas l’entendre te sermonner pour du vent.

Un claquement de langue rageur et tu prends tes affaires. Tu es resté de toute façon rester bien trop longtemps ici, il pue trop et ton ego, mine de rien, vient d’en prendre un coup, même si tu veux faire croire que non avec un sourire, mais tu n’as jamais su sourire hypocritement. Ça ressemble en fait à une moue d’un enfant déçu.

– Je me casse. Crève en paix loin de moi.

Parfait comme en revoir. Adieu peut-être. Il faut que tu jettes le mégot et ton teint de plus en plus blafard parle aussi pour toi. Ton estomac est retourné par les odeurs que tu captes. Un peu trop peut-être, mais c’est de sa faute à lui. Oublier que c’est toi qui as décidé de l’approcher et rester à proximité au lieu de fuir tout simplement. Oui, petit con, oublie ta part de responsabilité évidente dans cette histoire. Serrant bien les dents ton prochain objectif, ce sont les toilettes.
Trésor Van Eck
élève décédé
Trésor Van Eck
Messages : 222
Points : 388
Re: Tu pues [Trésor] [terminé] Jeu 20 Sep - 13:45

s’tu l’dis écoute, c’plus à moi d’gérer ton comportement.

tu l’regardes ramasser ses affaires, et t’peux pas t’empêcher d’penser à la potentielle conversation qu’il va avoir avec andy. t’sais qu’le p’tite qu’t’as connue laissera pas un tel comport’ment rester impuni dans sa propre maison. ça t’fait sourire, et quand tu l’regardes partir avec ses p’tites figurines, t’as presque envie d’rire, mais tu t’retiens. t’sais pas où il va aller, t’sais pas c’qu’il compte faire l’reste de sa journée, mais t’en as pas grand chose à faire. toi, t’vas rester encore un peu là, sur l’pont, seul à penser.

t’vas rallumer un clope et r’garder dans l’vide, mais c’que t’vas sûr’ment pas faire, c’est l’suivre, l’retenir, continuer d’lui parler, à oisin. parce qu’t’en as pas envie, parce qu’si t’pouvais plus jamais l’croiser d’ta vie ça t’arrangerais.
t’allumes une clope et bizarr’ment ça t’fais penser à lui, et à c’que t’viens d’vivre. tss, d’habitude on s’permettait pas d’te parler comme ça, parce qu’ta réputation t’précèdes et parce qu’les gens savent qui t’es et c’dont t’es capable, mais lui, oisin, il a pas l’air d’savoir, il avait pas l’air d’te connaître, et quelqu’chose te dit qu’même si ça avait été l’cas, il aurait agi exact’ment d’la même manière ; et ça t’énerves, parce qu’c’est la première personne sur laquelle t’as l’impression d’pas avoir l’contrôle.

alors t’rallumes une clope, un peu moins amusé qu’y a quelques secondes, et t’attends d’finir de décuver.
Contenu sponsorisé
Re: Tu pues [Trésor] [terminé]

Tu pues [Trésor] [terminé]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Maquettes terminées de Beute ou Capturé
» Louxan, terminé !
» [Casting Terminé] Doublage Brickfilm _ Paul et Masbatt
» Shonen: Nui! [Mukai, Natsumi]
» nu n°2 terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: Grand pont-
Sauter vers: