[EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Le Choixpeau Magique
Pnj
Pnj
avatar
Messages : 2421
Points : 6383
[EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Dim 16 Sep - 13:15

Groupe 8


Introduction

Il est 3h du matin. Enfin pas tout à fait. Vu la position de la lune dans le ciel, il est sûrement moins précisément entre 2h et 3h dans la nuit du 15 septembre.
Vous n’en avez absolument aucun souvenir mais vous vous êtes levé. Vous êtes pieds nus alors que les nuits de septembre ne sont pas les plus chaudes de l’été. Pour certains, votre instinct intérieur vous a ordonné de prendre un gilet ou un pull, pour ceux qui dorment les plus dévêtus. Mais vous n’avez PAS votre baguette sur vous.

Quelle est cette force mystérieuse qui vous a conduit jusqu’à ce lieu ? Et pourquoi êtes-vous avec ces personnes précisément ? Ont-elles choisi le même chemin que vous ? Avez-vous échangé des mots avant de vous réveiller ? Vos questions demeurent sans réponses, et ce qui va suivre n’a pas fini de vous étonner. De vous faire peur. De vous inquiéter.

Le groupe : @Mae L. Greengrass, @Atlas B. Priest, @S. Oisin Spudmore, @Olympe N. Errol.
Le lieu : La salle de divination.

Contexte

Vous venez de reprendre conscience, comme si un état semblable à du somnambulisme vous avait conduit jusqu’ici. Vous vous trouvez dans la classe de divination. L’air est suffocant à cause des encens mais la pièce donne l’impression d’avoir été abandonné en l’état. De la poussière recouvre les tasses encore installées à table. Et la fenêtre de la tour est ouverte, donnant vue sur les parcs de Poudlard à la lisière de la forêt interdite.  

Instructions

→ Comme pour les autres events, pas de minimum de mots mais privilégiez des réponses courtes et dynamiques pour ne pas bloquer vos partenaires. (Ne vous privez pas non plus de détails si vous êtes inspirés).
→ Décrivez la tenue de votre personnage, son pyjama etc. Joignez nous une image si vous en trouvez une afin que vos partenaires aient une idée précise.
IMPORTANT : L'électricité à Poudlard est totalement down, ainsi que le réseau moldu et magicnet. Les particularités sont détraquées, buguées et incontrôlables.
→ Le staff interviendra dans votre RP à CHAQUE TOUR. Il se peut qu’il ne se passe rien à certains tours mais il est important de respecter les interventions PNJ car chaque évènement qui peut apparaître dans un groupe peut avoir une répercussion sur d’autres groupes.
→ Vous n’avez pas votre baguette, ni votre téléphone portable vu que vous êtes en pyjama. Vous ne dormez pas avec votre baguette dans votre caleçon ou votre soutif.
→ Il arrivera parfois des choses à vos personnages, suivant les tours, mais tout sera tiré au sort impartialement par une personne du staff.
Voir le profil de l'utilisateur
S. Oisin Spudmore
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 66
Points : 163
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Dim 16 Sep - 18:25


Event #5

Il y a un truc froid sous mes pieds.

C'est le premier constat que fait ton cerveau dans le demi-sommeil qui semble te quitter. La sensation de froid te remonte dans toute la colonne vertébrale. Une réflexion se fait sur le fait qu'il faudrait peut-être que tu dormes avec des chaussettes.

Je suis debout.

Deuxième constat. Doucement, ton cerveau commence à faire un plus un. Ce n’est pas normal. Pas du tout normal. Tu n’es pas somnambule, tu ne l’as jamais été, tu dors avec un simple drap sur toi depuis presque toujours. Le pull trop grand et aux couleurs arc-en-ciel que t’a offert ta famille à noël dernier pour te rendre moins sinistre et un bas de pyjamas, en toile, tout simple, noir, pieds nus. Tu ne dors pas debout.

WTF ?

Tes yeux s’ouvrent en grand d’un coup. Ce n’est pas du tout le dortoir de ta maison autour de toi, vraiment pas. Il y a des gens autour, tu n’en reconnais aucun, mais tous tes instincts semblent être partis en fiesta du tonnerre. Ton odorat aussi. Un long haut de cœur te vient. Tout se mélange, tu as envie de hurler. Tu as besoin de hurler.

– BOOOOOOOOOOOOOOOORDEL !

Tu vas pour hurler autre chose, demander de ce qui se passe, mais ta nausée revient. C’est fort. Ça te retourne le ventre. Il faut que ça sorte.

Tu vomis.

Génial…
Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
avatar
Messages : 154
Points : 305
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Dim 16 Sep - 19:18

Laisse la nuit trembler
en moi
Un bruit sourd tire d’un sommeil Mae, qui doucement ouvre ses prunelles dans une pièce qui ne ressemble en rien à son dortoir. Non. C’est une pièce qu’elle connaît pourtant que trop bien. La fenêtre juste à côté d’elle est grande ouverte  laissant une vue magnifique et dégagée sur une lune étincelante et son ciel parsemé d’étoiles. C’est quoi ce bordel… La jeune femme se regarde dans la vitre face à elle et sent un étrange froid la parcourir. Vêtue d’une nuisette d’un noir ébène tombant un peu plus haut que ses genoux pour dormir, elle avait sans aucune raison valable sur ses épaules une longue robe de chambre au couleur de sa chambre avec son insigne resplendissant des préfets en chef.

Elle ne comprenait pas. Que faisait-elle ici ? Debout dans la tour de divination à une heure aussi tardive ? Son cerveau met un peu de temps à se réveiller, avant de sursauter. Elle n’est pas seule. Mae se retourne le visage fermé vers un élève qu’elle ne connait que de vu seulement. Il fallait avouer que son physique ne passait pas inaperçu.

Il était à quelques pas d’elle, et c’est grâce à cette distance inexpliquée que la jeune femme évita de justesse un jet de vomi sauvage venant s’écraser face à ses pieds nus. « Mais qu’est-ce qui te prends d’hurler comme ça ?! Tu vas bien au moins ? Qu’est-ce qu’on fait là ? C’est à cause de toi ? »  Il fallait un coupable ou du moins trouver une raison valable à leurs présence en ces lieux, et surtout maintenant. Paniquée la jeune femme fait quelques aller-retour dans la pièce réfléchissant du mieux qu’elle le pouvait.   « Tu te souviens de quelque chose ? » Elle ne se souvenait que de son téléphone éteint sur son lit avant de s’endormir. Rien après cela. Le néant.

L’odeur d’encens est trop forte pour Mae qui passa sa tête par la fenêtre pour respirer convenablement. Le vent fait s’envoler ses cheveux et ce froid glaçant lui permet de prendre le contrôle total de son corps. Il faut trouver d’autres personnes. « On doit trouver du monde. D’autre personnes, des professeurs peut-être. »  Le noir Mae n’aimait pas la longueur des couloirs de Poudlard plongé dans le noir, et pourtant en cette nuit plus aucune lumière pour les éclairer, seulement les rayons lunaires.

Se retournant vers les tables de la salle de divination, Mae resta figée un court instant. Non pas par la présence d’Olympe avec eux, mais par celle d’Atlas. Sans réfléchir la jeune femme se mit à marcher vers lui, prenant doucement ses mains dans les siennes. « Atlas ? Atlas ça va ? »  La préfète en chef leva sa main à sa joue et caresse cette dernière inconsciemment avant de retirer sa main. Ils ne s’étaient pas quitter en bon terme à leurs dernières rencontre, et peut-être qu’il n’apprécierait pas ce geste de tendresse.   « Atlas, il faut que tu te réveilles. Il se passe quelque chose. »  Levant les yeux vers sa camarade serpentard elle aussi présente, Mae rétorqua rapidement. « Olympe, ça va ? Tu sais ce qu’on fait ici ? » Il ne fallait pas paniquer. Pas maintenant en tout cas, il fallait premièrement savoir ce qu’il se passait ici et maintenant.
Feat : Atlas B. Priest + Olympe N. Errol + S. Oisin Spudmore
Pando
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 90
Points : 227
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Dim 16 Sep - 21:01


event #5


Le monde semble disparaitre dans un trou noir. Aspiré par le ventre insatiable du cosmos dans lequel vous étiez piégés. Tu rêvais cette nuit. De cette flèche argentée qui ornait ton arc, celui offert par tes parents pour tes six ans. Une arme que tu n'avais jamais réussi à juger dangereuse. Une arme que tu considérais presque comme compagne d'infortune.

Et tu l'avais levé cette nuit là, au travers des arbres. Tu avais bloqué sur ta cible, décoché la lame flamboyante pour trancher la peau rougeoyante. Et tes prunelles se sont ouvertes. Le visage de porcelaine de Mae t'apparait, brûle tes rétines alors que ses doigts filiformes embrassent les tiens.

« Mae ? Que fais-tu dans mes rêves ? »

Ta voix est neutre, mais plus douce que d'ordinaire. Car tu n'as pas encore revêtu ce filtre constant qui t'empêche d'être toujours toi-même en présence des autres. Mais alors que tu te rends compte que c'est bien la réalité, tu recules, te séparant de sa tendresse pour regarder autour de toi.
Une odeur nauséabonde te parvient au nez et tu grimaces.

Deux autres personnes sont présentes ici, tu les reconnais rapidement. Un hybride et Olympe. Que faisais-tu avec ces personnes ? Tu cherches ton poignard dans ta poche mais tu es en t-shirt et short. Pas de baguette ni de quoi te défendre.
Tu n'étais pas somnambule et eux non plus, à ce que tu saches.

« Que faisons-nous dans cette pièce du château en pleine nuit ? »

Tu traces ton chemin jusqu'à la fenêtre, ignorant Olympe et ne trahissant rien qui pourrait faire sentir que vous vous connaissez. C'était comme ça, c'était fini. Tu ne lui manquerais pas de respect, mais l'indifférence s'était bien trop installé pour que tu puisses vouloir la briser. Et cet autre garçon transpirait trop la décadence, te répugnant par la bile qu'il n'était pas capable de contenir au fond de son estomac.

« Et je suppose qu'aucun de vous n'a la réponse. »


Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
avatar
Messages : 225
Points : 552
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Lun 17 Sep - 11:47

La nuit à la dérive
"Pourquoi les ombres du jours nous font-elles tant peur une fois la nuit venue ? Car c'est dans notre tête que les monstres se terrent."
Tu les sens.
Tu les entends.
Un peu trop bien.
Pourtant, ça te semble si décousue.
Ton esprit est là avec eux, sans l’être totalement.
Après tout… tu ne les vois pas.
Tes yeux sont grand-ouvert Olympe, ils brillent dans la pénombre de la pièce de cet or semblable à tes prunelles naturelle, mais bien plus animal.
Une part de toi à pitié du semi-cervitaure, il est vrai qu’entre l’essence qui empoisonne l’air et l’odeur des phéromones que dégagent les deux autres, surtout Mae en fait, il y a de quoi dégueuler. Enfin… l’odeur d’Atlas à elle seule pourrait te faire gerber.
Tu n’as pas le moindre haut le cœur.
Il bât lourdement dans ta cage thoracique.
Il résonne entre tes côtes et se répercute en échos.
Tu as beau essayer de te rappeler, il t’es impossible de savoir comment tu as atterris ici Olympe… encore plus vêtue d’une petite culotte blanche et d’un t-shirt assortie, toi qui dors nue, ça te laisse quelque peu perplexe.
Atlas ce doute bien que personne ici n’a la réponse, il n’est pas aussi optimiste que l’autre Serpentarde, qui interroge Oisin, comme si le fait qu’il beugle et dégueule faisait de lui le coupable de cette mascarade.
En attendant, tu es réveillée, mais quelque chose cloche.
C’est tellement étrange que plus les secondes s’égrainent, plus tu comprends pourquoi Mae est venue te demander si ça allait.
Malgré la silhouette de ton ex devant la fenêtre, tu n’arrives pas à détourner les yeux de cette boule de lumière froide, presque ronde et qui brille dans le ciel.
Elle a ce même effet que sur les marées avec toi.
Elle te happe.
Elle t’appelle à elle…
Sauf que c’est trop tôt.
Tu sens le vent et les odeurs de la forêt au travers de la fumée aromatisée, c’est comme si elle était tout autour de toi et tu sens ta part sauvage grandir ; prendre place.
Serrant les poings comme pour le repousser, tu sens tes ongles devenir griffent et s’enfoncer dans des paumes. L’odeur de ton propre sang, ne tardant pas à chatouiller tes narines. Ton cœur bât de plus en plus vite et c’est en te faisant violence, que tu réussi à détourner le regard.
Tombant un genou au sol.
Les mains à plat sur le tapis.
Tu as le souffle court Olympe.
C’est encore là, si prêt.
Tu te maîtrise, mais…

Il y a quelque chose, quelque chose de vraiment trop étrange et…

Tu ne savais pas comment finir.
Que je ne comprends pas.
Je ne sais pas ce que c’est.
Cela semble dangereux.

Trop de possibilités.
©️ ASHLING POUR EPICODE





wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Le Choixpeau Magique
Pnj
Pnj
avatar
Messages : 2421
Points : 6383
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Lun 17 Sep - 21:18

Intervention 1

La salle de divination était un endroit ésotérique, plein de mystères et gorgé d’énergie. La magie présente dans cette pièce vous étouffe, et vous rend étrangement mal à l’aise.
Un bruit sourd qui provient de l’extérieur vous interpelle soudainement. Des tasses se mettent à tomber des étagères, s’éclatant au sol dans le vacarme l’espace de plusieurs secondes.


Instructions supplémentaires déclenchées

→ Olympe est une louve-garou. Elle a du mal à contrôler ses pulsions et sa bestialité. Ses sens sont plus accrus, et elle arrive à voir et entendre de plus loin. Ses yeux se teintent d’une couleur d’or.
→ Mae est une métamorphomage. Elle ressent des fortes douleur (équivalent à des courbatures) dans chaque partie de son corps et ses cheveux changent de couleur de manière aléatoire.
→ Oisin est un semi-cervitaure. Très touché par les perturbations environnantes, il a l’impression que quelque chose se meurt en lui, comme s’il avait une douleur insatiable grouillant au fond de la poitrine. Ses bois se mettent à fleurir à une vitesse ahurissante.
Atlas n'est rien mais il est quand même dans la merde.
Voir le profil de l'utilisateur
S. Oisin Spudmore
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 66
Points : 163
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Lun 17 Sep - 22:23


Event #5

Le goût sur ta langue est horrible, mais ne l’est pas plus que de cette sensation au fond de toi qui se forme. Comme tu ressens la pluie, enfin presque, non pas vraiment, c’est la seule sensation explicative que tu as sous la main ainsi.

Comme quand tu ressens ce qui se passe avec la nature. Mieux. Pas vraiment mieux, car ça à un fait comme si quelque chose pourri. Meurs. Se décomposer, mais en toi.

Ta poitrine te fait mal et tu n’as même pas envie de hurler sur cette fille folle, elle sera Brenda dans ton esprit, qui l’accuse et compte fleurette. Contre cet ahuri, lui ça sera gros bêta, qui a cru que donner des évidences sur la situation allait servir. Contre la fille sentant le loup, elle sera la louve maintenant, qui met le doigt sur tout le souci.

Ils auraient pu être les meilleures gens de la terre ça ne changerait pas que tu voudrais avoir envie de hurler sur tout le monde pour extérioriser cette sensation, cette douleur, ce mal-être, ce tout qui est juste là maintenant.

Tu le ressens dans tout ton être que quelque chose ne va pas. Même tes bois commencent à te faire une sensation qu’il se passe quelque chose avec. Tu n’oses même pas toucher pour savoir, tu ne veux pas savoir. Tout cela te met déjà les nerfs en vrac en plus de la peur savoir un truc en plus là tout de suite n’est pas bon. Vraiment pas.

Il y a trop de magie dans l’air, beaucoup trop. Surtout ça pèse sur tout le corps, tout l’esprit. Un sursaut et bon sur le côté, pas du côté de ta flaque de vomis par chance, se fait quand les tasses viennent se fracasser au sol. Rien ne va plus, rien du tout.

– Qui est le putain d’abruti de bordel de merde de croup en décomposition aigu à penser que c’était une bonne pisse d’idée que de faire un rituel avec nous ?

Ta voie est nerveuse. Il faut que tu laisses sortir les mots qui sont bloqués dans ta gorge, oublie ta peur et ton mal-être. Le mettre en sourdine en tout cas. La rage surplombe la peur. En tout cas, tu veux y croire.

– Les amants maudits, je ne veux pas assister à votre bidon mariage hanté. La blague a assez duré, je me casse bande de cassos.

Tu tournes la tête pour chercher la porte des yeux et ensuite te diriger vers elle d’un pas décidé. Il est hors de question que tu restes ici sans bouger. Encore moins avec une louve qui a les yeux dorés et une boule disco en devenir, il ne lui manque que la lumière. Quoi que, tu ne veux pas laisser la louve avec eux. Tu retournes sur tes pas pour venir à sa hauteur.

– Tes yeux. Fais gaffe.

Tu ne sais pas si elle en a conscience, mais une part de toi ne veut pas la laisser avec le couple louche.
Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
avatar
Messages : 154
Points : 305
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Lun 17 Sep - 23:26

Laisse la nuit trembler
en moi
Cette nuit n'était en aucun cas normale, rien ne l'était ici. Ni leurs présence mutuelles en ces lieux, et encore moins ce que le corps de Mae lui faisait comprendre. Peu à peu son corps devint lourd, comme si elle venait tout juste de s'arrêter après un marathon de plusieurs jours. Les courbatures parcouraient la totalité de son corps, n'épargnant aucun muscles. « C'est quoi ce ... » Mae n'eut pas le temps de finir sa phrase que plusieurs tasses et autres mobiliers en porcelaine vinrent se briser en milles morceaux entre les jeunes gens. Puis c'est un bruit sourd et presque assourdissant qui éveille ses sens.

Ce n'est pas normal. Leurs présence ici. Le manque total d'électricité, leurs baguette absente. Ce bruit sourd et cette salle qui peu à peu donne la nausée à Mae de part cet encens qui brûle sans jamais s'arrêter. Observant le reste de ses camarades, la jeune femme ne peut passer à côté de l'attitude étrange d'Olympe. Ses yeux tout d'abord, d'une couleur si particulière, si spéciale, plus étincelante qu'un vif d'or lustré. Elle tombe au sol et alors même que Mae s’apprêtait à venir l'aider, son corps s'arrête instinctivement. Paralysée. La jeune femme lève ses yeux vers la fenêtre pour observer la vue au dehors, pour essayer intercepter ne serais-ce qu'un minuscule indice.

Horreur. Ses cheveux. Passant sa main doucement sur ceux-ci, la jeune femme panique. Non. Il faut se reprendre. Après tout il n'y a rien de grave à être métamorphomage. Non. Ce n'est pas un maléfice, c'est un don. Rouge. Bleu. Noir. Jaune. Ils ne s'arrêtent pas. Là ou normalement la préfète arrive parfaitement à tenir son don, ce soir là, pour une raison qui est encore inconnue à la jeune femme, il n'écoute que lui. Personne ne savait. Même pas Atlas. Déplaçant ses yeux vers le jeune homme, Mae haussa les épaules et attacha ses cheveux en un vulgaire chignon. « Mae, métamorphomage, et vous ? » Il fallait dédramatiser la chose, et en parlant de don ou autre particularité en tout genre, elle n'était pas seule à ne pas pouvoir contrôler son corps. C'était sans doute la raison pour laquelle les pupilles d'Olympe devinrent ambré sans aucune raison, et le jeune cervitaure ne tarda pas à bourgeonner de plus bel, comme s'il avait atteint la puberté en une fraction de seconde.

Seul Atlas ne broncha pas. Il semblait plus que normal, pas de cheveux multicolores, pas de fleur sur le bout des oreilles et encore moins un changement inexpliqué d'iris. « Vraisemblablement personne n'est au courant de rien, et n'y est pour quelque chose. » Toisant du regard l'adolescent, Mae se rapprocha de la fenêtre, faisant attention à ne pas marcher sur un morceau de porcelaine. Un couple ? Mae ne dit rien. Parce qu'ils ne sont rien d'autres que des camarades de classe. C'est ce qu'il en a décidé. Et visiblement Atlas n'était pas près à changer d'avis. « Pèse tes mots. Ce n'est pas le moment d'être désagréable. Si on commence à se foutre dessus, aucun de nous ne passera la nuit. » Peut-être exagéré t-elle, mais les événements présents n'augurait rien de bon.    
Feat : Atlas B. Priest + Olympe N. Errol + S. Oisin Spudmore
Pando
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 90
Points : 227
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Mar 18 Sep - 14:03


event #5


Décidément, les choses n'allaient pas pour s'arranger. Tu ne savais toujours pas dans quoi tu étais tombé et tu n'avais ni baguette ni poignard pour vous défendre contre n'importe quelle attaque. Et même si vous étiez plusieurs à penser que le calme et le silence était la meilleure des défenses, l'un de vos compagnons d'infortune ne voulait pas s'arrêter de brailler.

Merde alors, les cervitaures n'étaient pas censé être des créatures aussi sage ? A croire que la moitié d'humain qui avait conçu cette chose avait prit le dessus sur ce qui aurait pu aider.

« Bon sang Rudolf, si tu pouvais gentiment nous passer de tes commentaires, la situation deviendrait tout de suite moins pénible. »

Avec sang-froid, tu observes la beauté de l'éclosion florale sur ses bois. Et alors que les cheveux de Mae s'affolent de mille et une couleurs, tu fronces les sourcils en comprenant ce qu'elle s'empressa d'annoncer ensuite. Alors elle était métamorphomage ? Pour avoir gardé le secret toutes ces années, elle ne devait pas vouloir que cela se sache. Un autre secret sur le cœur à garder.

Mais alors que tes lèvres s'entrouvrirent pour parler, des tasses (tu supposes) s'explosèrent de l'étage dans une petite secousse. Tes sens aux aguets, tu te penches sur les débris de porcelaine.
Mais tes yeux s'écarquillent alors que l'hybride railleur s'inquiète pour la seule personne qui s'avérerait dangereuse si elle perdait le contrôle.

« Olympe. »

Tu te tournes et les écartes l'un de l'autre, autoritaire.

« Ecartez-vous d'elle ! »

Et merde, t'avais rien pour l'aider. Et malgré vos différents concernant sa nature, tu pouvais pas la laisser s'infliger d'autres cas de conscience. Si elle serait ravi de t'ouvrir le bide, elle regretterait sûrement d'avoir attaqué deux autres innocents.

« Errol. Tu es maître de la situation. Tu la domines. » La Bête. « Tu t'es entraîné pour ça toute ta vie. Tu la domines. »

Tu te voulais rassurant, que ça soit pour elle ou pour les autres. Et tu aurais préféré qu'elle t'arrache le coeur, ses griffes plongeant au travers de ta poitrine plutôt qu'elle ne touche à un seul des mèches polychromes de Mae.


Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
avatar
Messages : 225
Points : 552
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Mar 18 Sep - 16:24

La nuit à la dérive
"Pourquoi les ombres du jours nous font-elles tant peur une fois la nuit venue ? Car c'est dans notre tête que les monstres se terrent."
Ils parlent fort.
Trop fort même.
Ça te fait vriller les tympans.
Particulièrement le semi-cervitaure… ne se rend t-il pas compte de l’odeur qu’il dégage par la même occasion ? Celle des pins en fleurs. Il ramène par sa seule présence toute la forêt dans cette pièce si ridicule.
La porcelaine vole.
Tu reste pourtant au sol Olympe.
Le regard fixé sur tes paumes à plat.
La tête entre les épaules pour ne plus croiser la lune du regard. Bien qu’elle ne soit pas pleine, tu l’as sentie très clairement t’attirer comme un méga aimant.
Malgré toute ta bonne volonté, tes griffes refusent de se rétracter et c’est exactement à ce moment là que tu entends Mae déclarer qu’elle est métamorphomage.
Tu relèves tes yeux.
Prunelles à l’or liquide si brillant.
Si animal.
Tu peux distinctement la voir dans la pénombre, voir ses cheveux changer de couleur sans raisons et tu décèles même les tremblements qui semblent la parcourir : ses innombrables courbatures qui tordent ses muscles. Pendant un instant tu la plains, tu as presque envie de sourire, mais un frisson te parcours à toi aussi.
C’est le moment précis que choisi Oisin, qui avait visiblement décidé de déserter, pour te faire une remarque sur tes yeux.
Bien sûr qu’il était au courant.
Son odorat est extrêmement fin à lui aussi.
Mae est entrain de répondre à la remarque qu’il lui a fait, une part de toi veux la comprendre, tu sais ce que c’est que d’avoir des sentiments pour Atlas Priest et c’est sûrement pour ça que tu voudrais lui conseiller de s’en méfier… enfin, ce n’est pas ça qui sort de ta bouche.

Il est certain que si on commence à ce foutre sur la gueule, je ne donne pas cher de votre peau.

Et comme pour appuyer tes mots, tes canines ce sont allongé, ce qui a eu pour effet de faire paniquer Atlas.
Bah nickel !
Est-ce qu’il essaye d’être rassurant ?
Peut-être bien.
A vrai dire, malgré votre nature contraire, tu n’éprouverais probablement aucune satisfaction à le tuer, sa sœur par contre… ça tu ne jurerais pas.
Tu te redresse, un peu chancelante et tu le dévisage de la tête aux pieds. Le regard brillant, les crocs saillantes et les griffes longues.
T’es a un claquement de doigts de te transformer.
Enfin, c’est la sensation que tu as, que hurlent les deux cent six os qui composent ton malheureux squelette en mal et pris de douleur.
Tu repousse les assauts tant bien que mal de la bête en toi, perdu et qui ne comprend pas pourquoi tu ne la laisse pas s’échapper, s’évader.
Soupirant et te permettant d’inspirer, ce qui n’était pas vraiment une bonne idée… ça pue grave ici, mais ce que tu ressens surtout, c’est le poids de la magie qui emplie la pièce. Tu as toujours détesté la Divination, sûrement à cause de l’Horoscope en premier lieu ; qu’elle belle connerie ça encore ! Tes yeux se posent sur le sol, alors que tu allais faire un pas en avant, tes ongles des pieds aussi sont en griffes. Décidément ça pu vraiment.
Tes lèvres esquisse une grimace.

Si j’étais toi Atlas, je ne m’inquiéterais pas trop de notre sort. Je me contrôle et si tenté qu’une force supérieure me pousse à me transformer, j’aurais la décence de me jeter par la fenêtre. Justement, tu t’en approche. Par contre… je m’inquiète pour ceux étant probablement coincé avec un autre loup-garou.

Si toi tu te gère comme tu peux Olympe, comment vont Cassandre et Castiel ? Est-ce que tu es la seule à subir cet étrange sortilège ?
L’air frais te fais du bien, mais il te reconnecte un peu plus à ta part sauvage… que tu renvoie, une fois de plus. Combien de temps tu vas tenir encore ? Avant que tu ne baisse ta garde, avant qu’elle ne charge avec plus de force ? Tu ne sais pas.
Tu sens des plaies se refermer lentement sous tes pieds. Hum… tu as dû te blesser en avançant sur la porcelaine, mais qu’importe, tu es dans un état où tu es au meilleur de tes aptitudes humaines et lupines.
Inspirant un grand coup vers l’extérieur, tu attends quelque seconde avant de te retourner vers ton groupe.

On n’est pas seul, il y a des groupes d’élèves dehors et je suppose qu’il y en as d’autre dans le bâtiment. Tu plantes tes yeux sur Oisin. Essaye d’ouvrir la porte.
©️ ASHLING POUR EPICODE





wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Le Choixpeau Magique
Pnj
Pnj
avatar
Messages : 2421
Points : 6383
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Mer 19 Sep - 13:44

Intervention 2

Les débris de porcelaine brillent au reflet de la lune. Vous semblez être préoccupés par la volonté de sortir d’ici, concentrés sur la porte qui se déverrouille non sans mal. Mais un bruit sourd provient de dehors. Comme si une foule entière s’était précipité dehors, traversant les parcs dans le chaos. De cette fenêtre vous pouvez observer ce terrible spectacle : une horde de centaures et d’acromentules piétinent le gazon trop bien tondus pour ne laisser que de la terre retournée.


Instructions supplémentaires déclenchées

→ La fenêtre est grande ouverte, donc vous pouvez voir et entendre ce qui est décrit plus haut.
→ La porte (trappe) de la salle de divination n'est pas verrouillée à clé.
Voir le profil de l'utilisateur
S. Oisin Spudmore
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 66
Points : 163
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Mer 19 Sep - 15:54


Event #5

OK, petit récapitulatif. Brenda est metamorphomage, son vrai nom est Mae. Brenda lui va mieux. Surtout, après qu’elle te demande de peser tes mots. Comme si tu avais que ça à foutre d’apprendre la politesse en accélérer juste pour eux. Tu n’es pas désagréable pour l’être ou à cause de la situation. Non, c’est juste toi au naturel, brute de décoffrage.

Tu veux lui grogner dessus, mais il y a louve face à toi et déjà que tes odeurs doivent lui piquer le nez, tu ne veux pas lui imposer en plus tes grommellements. Tu vas pour lever ton majeur quand gros bêta intervient.

D’une. Tu n’es pas Rodolf. Tu n’as pas le nez rouge, putain. Il y a huit autres bordels de rennes et le seul dont les gens se souviennent, c’est celui avec le nez rouge. Tu n’as pas le putain de nez rouge. Il aurait pu t’appeler Tornade, Éclair, Danseur, Furie, Cupidon, Tonnerre, Fringant ou Comète. Un peu d’originalité que diable.

De deux. Mais qu’il aille se faire enculer à sec avec du sel, du verre et du gin. OK, ça part d’une attention peut-être louable, mais pourquoi il pense qu’elle ne sait pas se contrôler ? Tout dans cette situation est chelou, mais si elle est dans cette école c’est qu’il n’y a pas de risque. C’est insultant, ta partie cervitaure l’est et tu détestes cela.

Olympe est donc le nom de louve. C’est définitivement un loup-garou à tout ce qui lui arrive. Cool. Elle a beaucoup de répondant aussi. Encore mieux. Pour elle, tu veux bien faire un petit effort. Plus sympathique que les autres. Tu tires sur la trappe pour l’ouvrir et ça se fait sans la moindre difficulté.

– C’est Oisin, pas Rudolf, mis à part si ce qui nous arrive me donne un nez qui brille. Semi-cervitaure. Politesse et respect non en option. Je vous merde avec votre calme.

Simple, rapide, efficace, pas cher, authentique, disponible en un seul exemplaire heureusement. Tu vas pour proposer de sortir, faire un commentaire de merde en mode du style honneur aux dames en désignant Atlas, mais le bruit dehors attire toute ton attention. Sabot. Tu tentes de rester concentré sur la sortie et le fait de trouver d’où vient ton mal-être en toi, mais ta curiosité est bien trop forte.

Tu pousses un peu pour voir à la fenêtre avant de faire trois pas en arrière. Cela est vraiment mauvais et tu as l’impression que les sensations en toi deviennent encore plus fortes. Tu y fais juste de nouveau attention. Ce genre de comportement n’est pas normal, rien de tout cela. Il n’y a qu’une chose qui te sort de la bouche.

– On est attaqué par quoi ?

Parce qu’il y a forcément une attaque pour que la nature réagisse ainsi, pas moyen que cela autre chose. Tu poses ta main sur tes cornes et sens bouts que tu n’as pas d’habitude. La nature est en train de faire un truc, tu ne sais juste pas quoi.

– Partir est une mauvaise idée, mais rester aussi...
[
Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
avatar
Messages : 154
Points : 305
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Mer 19 Sep - 17:39

Laisse la nuit trembler
en moi
Ils s'agacent. Tous autant qu'ils sont. Par leur proximité qui peut ne pas être voulu. Après tout, qui voudrait se retrouver enfermé dans la même pièce qu'un loup-garou ? Ou bien-même en tête à tête avec un cervitaure qui ne donne pas l'impression d'en avoir sous les cornes ? Peu de personne il est vrai. C'est pourquoi Mae éprouve cette difficulté à rester calme pour l'une des rares fois dans sa vie.

Son sang boue. Putain mais que se passe t-il. Elle n'aime pas cette sensation, de perdre le contrôle, que rien ne fonctionne comme il devrait, de ne pas pouvoir se défendre sans sa baguette. De n'être qu'une petite métamorphomage entouré d'un loup-garou qui peut à tout moment ne faire qu'une bouchée d'eux trois. Cependant Olympe semble pouvoir garder le contrôle de son don. Pour l'instant. Mae déplace ses yeux sur Atlas qui semble ne pas en être à sa première expérience face à un loup-garou, et encore moins face à la demoiselle serpentarde.

Muette. Aucun son ne semble vouloir s'échapper d'entre ses lèvres alors que ses dernières s'entrouvent. Non.  Il ne serait pas judicieux d'être désagréable ou piquante alors que tous le monde se retient actuellement de tuer ses congénères. Mauvaise idée. Détournant son regard Mae se rapproche de la fenêtre. L'air y est nettement plus respirable, les vapeurs d’encens lui donne de plus en plus de mal à respirer. Et les courbatures qui prennent de plus en plus part dans chacun de ses muscles lui compliquent la tâche.

L'impression d'être lourde. Que chacun de ses muscles s’atrophient petit à petit. Alors c'est d'un pas lent et incertain que Mae se rapproche de ladite fenêtre. Le cervitaure a raison. Ce n'est pas normal. Quelqu'un ou quelque chose effraie la faune environnante, et cela ne présage rien de bon. Ni pour eux ni pour ceux qui se retrouvent nez à nez avec centaures en pleine course et des acromentules affamées ou apeurées, ou les deux. « Le plus important est de se déplacer en groupe, il ne faut pas se disperser.  » Il faut réfléchir. Que faire ? Sans baguette pour se défendre il faut rester d'avantages sur ses gardes.

Ils étaient vraisemblablement plus en sécurité ensemble, et entre les murs de Poudlard. Rejoindre le parc et les acromentules qui y grouillent n'est sûrement pas la meilleure idée. Les élèves étaient alors à la merci de la faune et de la flore qui avaient décidés de reprendre leurs droits sans semonce. « Il faut sortir d'ici et trouver d'autres personnes, certaines sont peut-être plus mal en point que ... nous. »  Ses yeux n'avaient jamais étaient aussi brillant, ni si inquiet. Valait-il mieux mourir des griffes d'un loup-garou, ou des mandibules d'une acromentule ? Vous avez une heure.

Rejoignant la trappe, Mae s'arrêta un instant grimaçant. « Tu peux marcher ou as-tu besoin d'aide, Olympe ? »  Elle ne savait pas vraiment si il lui rester un minimum de force pour se déplacer, trop affaibli à se battre contre ses démons. Atlas et le cervitaure ne serait pas de trop pour l'aider, après tout.
   
Feat : Atlas B. Priest + Olympe N. Errol + S. Oisin Spudmore
Pando
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 90
Points : 227
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Jeu 20 Sep - 23:16


event #5


Tu te doutais bien que la fierté et l'intégrité d'Olympe serait une barrière imbrisable (et compréhensible) à toute l'aide que tu voudrais (sincèrement ou non) lui apporter. Mais elle se devait de comprendre, que malgré les maux passés, l'expérience déplorable que vous avez pu vivre tous les deux... il en était de votre sécurité. Et la réticence ancrée profondément dans ton coeur encore entravé, que tu pouvais accorder à sa nature, n'avait pas lieu d'être.

« J'ose espérer Olympe. Je ne te pensais pas si sacrificielle. »

Tu plisses les yeux dans un sourire très discret et t'éloigne légèrement d'elle. Pour lui laisser de l'espace, pour ne pas brusquer la Bête qui ne voulait plus réellement rester tapi dans l'ombre de vos cauchemars. Si elle s'éveillait, tu aviserais. Sans pitié peut-être, non pas sans remords sans doutes. Mais c'est ce qu'on t'avait froidement appris.

« Oisin, c'est toi que je merde avec ton inutilité grandissante. »

Tu perdais ton calme et ta politesse. Mais c'était la situation qui te rendait aussi caricaturale. Tu étais à bout de nerfs, titillé par tout ceux se trouvant autour de toi. A supporter leur nombrilisme exacerbé et leurs personnalités gangrenées. Tu observes Mae, la seule sans doute à se comporter avec maitrise. Mais alors qu'un bruit te détourne de tout les autres, tu marches rapidement vers la fenêtre pour en observer avec une horreur silencieuse, la horde de créatures vivant habituellement dans la forêt, traverser les parcs de Poudlard.

« Qu'est-ce que ... »

Tu fonces vers les étagères poussiéreuses. Bordel, cette prof n'avait donc aucun ordre ? Et alors que tu semblais d'extérieur chercher des ingrédients plutôt au hasard, tu finis par en sortir un étrange liquide, auquel tu ajoutas une plante étrange qui le colora à travers le flacon d'un écarlate scintillant.

« Une potion d'Actée en Epi. Si facile à faire qu'elle en est redoutable. »

Tu avances vers la trappe, te baissant à la hauteur de Mae.

« Attends. On ne sait pas pourquoi on est ici, comment on est venu ici et qui peut nous attendre en bas. »

Paranoiaque ? Tu préferais le mot prevenant.
Et inventif.

Tu ouvris alors rapidement la trappe pour jeter le flacon qui s'éclata dans un bruit de verre sur le carrelage trois mètres plus bas.

« C'est un poison en fumigène. Pas mortel. Toxique et engourdissant. Si quelque chose de dangereux est en bas, il sera atteint. Dans cinq minutes, nous pourrons descendre. Si vous voulez toujours y aller. »


Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
avatar
Messages : 225
Points : 552
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe Ven 21 Sep - 13:44

La nuit à la dérive
"Pourquoi les ombres du jours nous font-elles tant peur une fois la nuit venue ? Car c'est dans notre tête que les monstres se terrent."
Le sacrifice.
Il est vrai que si tu te retourne sur ton passé, il y a des années, tu n’aurais pas tenue de tels propos. Tu n’aurais pas pu non plus retenir ta part sauvage et elle se serait probablement déjà déchaînée dans cette salle.
Ils ne trouvent rien de mieux que de ce disputer.
Mae a raison, il faut rester grouper.
Tu observes par la fenêtre les centaures et les acromentules prendre la fuite, mais tu ne leurs accordes pas plus d’attention Olympe. Fixant l’orée de la forêt avec tes yeux de louve, guettant les autres créatures qui ne semblent pas s’enfuir, elles.

Qu’est-ce qui fait peur à des centaures et des acromentules, mais non pas à des gavaudans, des loups ou encore des licornes…

Marmonnes-tu as toi-même.
Surtout que les équidés sont connus pour être des créatures craintives, alors pourquoi ? Tu décides de faire le vide et tu n’écoutes plus ce qu’il se passe, à savoir Atlas et sa potion. Inspirant profondément et en les occultants, tu réussis à rétracter tes crocs et tes griffes. Tes yeux restent toujours aussi brillant dans le noir par contre… tu entends toujours et ressens de façon exacerbée, cette magie qui vous écrases ; qui a une emprise particulière sur toi.
Et pas que… tes yeux glissent de Oisin à Mae.
Tu t’approches et ignore la Serpentard, écoutant Atlas pour le coup et tu fini par esquisser un sourire alors que les mots du semi-cervitaure te reviennent à l’esprit : On est attaqué par quoi ?

Ce n’est pas une attaque, ou alors c’est la nature elle-même qui nous attaques. Tu les regardes tous un part un. Expliquez-moi, qu’est-ce qui peut pousser des centaures à quitter leurs terres et des acromentules à sortir de leur terrier ? Qu’est-ce qui peut nous atteindre autant dans notre nature profonde si ce n’est… la nature tout simplement. Tu t’accroupis Olympe et plonge ton regard dans celui d’Atlas. C’était une bonne idée, mais je ne pense vraiment pas qu’un méchant tout pas beau nous attendent juste en dessous.

Posant ta main sur la trappe, tu attends.
Il serait vraiment idiot de descendre avant que les cinq minutes ne ce soit écoulés. Une fois que ce fut le cas, tu fis signes que tu passais devant en montrant tes yeux. Il est certain qu’il ne fera pas plus lumineux dans le couloir de la tour qu’ici et tu es celle qui voit le mieux dans le noir, sans aucuns doute.
Ouvrant la trappe, tu sautes.
Ne prenant pas vraiment la peine d’éviter les morceaux de verres.
©️ ASHLING POUR EPICODE





wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe

[EVENT #5] Groupe 8 — Mae, Atlas, Oisin, Olympe
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien
» vfa express 1 groupe
» [salon] Japan Event... à Clermont-Ferrand !!!
» Classement de la course Groupe C du SRCS
» Movie and Comic Event (18 au 19 Septembre 2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Les tours :: Divination-
Sauter vers: