lay all your love on me (aleksor)

Trésor Van Eck
élève décédé
Trésor Van Eck
Messages : 222
Points : 388
lay all your love on me (aleksor) Dim 16 Sep - 16:24

aleksei
don't go wasting your emotions
assis sur un banc dans l'parc, la clope discrèt'ment posée au coin des lèvres, t'prends une pause bien méritée. t'lèves les yeux vers l'ciel en t'demandant si t'allais t'nir toute l'année, si t'allais t'nir jusqu'au DEMA. t'sais pas encore, pas qu'on t'avait pas prév'nu qu'ça s'rait dur, mais parce qu'tu sais pas si t'vas garder l'rythme, parce qu'là t'en as déjà trop fait et t'as juste envie d'passer tes journées tranquille assis sur un canapé à préparer ta prochaine soirée. l'été t'manque, parce qu'c'était plus reposant qu'les cours, mais t'peux pas t'laisser abattre maintenant, parce qu'tu dois aller jusqu'au bout, pour ton frère et contre tes parents.

t'regardes ton portable pour avoir l'heure et vérifier qu'tu vas pas être en r'tard pour ton cours d'après, mais t'as encore larg'ment d'quoi te balader et rester dehors à prendre l'air avant d'remonter. t'es pas l'type à être perdu dans tes pensées au milieu des plantes et méditer, mais c'est vrai qu'c'est reposant, et parfois t'en as b'soin, pour t'canaliser, pour n'pas oublier qu't'as un masque et qu'tu dois continuer d'le porter. t'foules les allées entre les arches du parc et tu t'demandes comment t'vas occuper l'reste d'ta pause ; sûr'ment en continuant d'fumer clopes sur clopes comme l'p'tit drogué qu't'es, l'type qui peut pas s'passer d'son bâton d'cancer.
t'pensais pas être dérangé dans ta pause, et encore moins par l'cri d'un hibou un peu trop fort.

tu t'retournes et tes iris rencontrent l'animal en question, accompagné d'une tignasse rousse qui t'fais équarquiller les yeux. c'qui lui?
tu t'rapproches à grand pas et t'fixes l'mec et son hibou de haut en bas, t'demandant c'qu'ils font là et surtout c'qu'ils faisaient derrière toi.

t'es qui toi? pourquoi ton hibou il m'hulule? t'm'expliques?

c'est un mec d'ta maison, t'le reconnais parce qu'tu l'a déjà vu passer dans la salle commune, avec sa crinière d'feu bien reconnaissable. tu lui as jamais parlé ; mais comme un bon préfet t'crois se souv'nir d'son prénom, parce qu'tu t'souviens de prénoms d'tout le monde.

j'crois qu'tu t'appelles aleksei c'est ça? neuvième année même maison qu'moi? tu m'dis si j'me trompe.
MONTY


Dernière édition par Trésor Van Eck le Lun 15 Oct - 13:29, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar
Re: lay all your love on me (aleksor) Mer 10 Oct - 17:41

lay all your love on me (aleksor) Tumblr_m9rc1crXxC1r1558uo1_500

lay all your love on me

Feat Trésor Van Eck

Au départ la journée s’annonçait plutôt bien. J’avais suivi mes cours sagement en griffonnant sur le bord de mon parchemin un air qui me trottait dans la tête depuis le matin, personne n’était venu me faire chier et j’ai eu mon dessert préféré le midi : à savoir du brownie. Non tout allait bien et avant de reprendre les cours j’avais décidé de me pose dans un coin du parc pour finir un nouveau livre que j’avais récemment acheté sur le chemin de traverse. Ce qui était étonnant puisque d’habitude quand j’achetais un livre il ne durait jamais assez longtemps pour que je le lise à Poudlard. Sauf que Gareth, qui devait se sentir seul, avait décidé de se ramener à côté de moi mais étonnement il ne s’était rien passé le premier quart d’heure. Il était resté là à côté de moi à se faire caresser, à gratter quelques friandises et à regarder les gens passer en silence. Puis la une certaine personne était passée et ça avait été l’apocalypse complet. Parce que voyez-vous, s’il y avait bien une chose que Gareth s’éclater à faire c’était siffler les mecs pas mal qui passaient. Et l’une des autres choses qui l’éclatait, c’était me mettre dans l’embarra.

C’est donc naturellement que quand Trésor est passé et que mon très cher hibou s’est aperçu que je le fixais, ou plutôt mattait, ce dernier avait l’avait huhulé. Ce qui, je devais l’avouer était très déconcertant, même si ce n’était pas la première fois qu’il faisait ça. Sentant que j’avais l’intention de lui expliquer le fond de ma pensée, en douceur bien sûr, ce débile de hibou c’était envolé et même en bondissant sur mes pieds je n’avais pas réussi à le rattraper. En revanche, quand Trésor c’était retourné et que moi je m’étais retrouvé comme un con, planté derrière ce-dernier et très certainement rouge écarlate, la gareth était redescendu se poser sur le sol juste à côté de moi parce qu’il savait qu’il ne valait mieux pas pour lui qu’il vienne sur mon épaule.

Et là, il fallu que je m’explique ce qui était assez compliqué étant donné que mon stupide cerveau ne réussissait qu’a penser au fait qu’il me regardait et qu’il s’avançait vers moi ce qui me fit passer du stade embarrassé au stade paniqué, de mieux en mieux. Aussi, je décidais de me coller une bonne claque mentalement, évitait son regard qui me perturbait beaucoup trop et me jetait à l’eau, regrettant déjà ce que j’allais devoir lui dire.

— … c’est parce que tu lui…plais.

Ou plutôt parce que lui me plaisait mais c’était tout bonnement impossible que j’avoue une chose pareille. Il devait déjà me trouver assez débile comme ça. Je fusillais mon hibou du regard et ce dernier se décida à s’envoler, me laissant seul dans la galère qu’il avait provoqué.
Je ne me souvenais même pas comment j’étais arrivé à craquer pour ce brun dont je ne connaissais pas grand-chose au final, à part qu’il fumait beaucoup trop. Enfin si je m’en souvenais mais ça m’effrayait tellement de me souvenir d’une telle chose que je préférais faire tout pour l’oublier. Je me souvenais qu’il était entrain de fumer à ce moment-là et je m’étais fais la réflexion que le voir entrain de fumer, seul, le rendait tout de même vachement sexy et à partir de là je m’étais mis à le chercher du regard sans vraiment m’en rendre compte. Dieu que je m’exaspérais. En tout cas, j’étais surpris qu’il connaisse mon nom et ça du se voir sur mon visage d’ailleurs mais ça ne m’empêcha pas de lui répondre avec peut-être un peu trop d’entrain.

— Ouais c’est ça, toi c’est Trésor notre préfet c’est ça ? je fis un légère pause et passait ma main dans mes cheveux avant de reprendre — Écoute, je suis désolé pour mon hibou, c’est un crétin mais ça l’éclate de faire ça…



CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



HRP:
 
Trésor Van Eck
élève décédé
Trésor Van Eck
Messages : 222
Points : 388
Re: lay all your love on me (aleksor) Mar 23 Oct - 1:55

aleksei
don't go wasting your emotions
ouais, c'moi l'préfet, qu'tu lui balances simplement en guise d'réponse.

t'baisses ton r'gard du roux pour planter tes iris dans ceux du hibou. ah ouais, ça existe les hibous comme ça? franch'ment, t'en as vu et vécu, des choses bizarres, à poudlard - au final, ça t'choque pas tant qu'ça. t'as un p'tit rictus amusé qui vient s'peindre sur ton faciès et retrousser tes lippes. t'aurais pas cru finir dans cette situation cocasse aujourd'hui, mais c'pas plus mal - t'vas avoir d'quoi t'occuper un peu l'esprit.

donc j'plais à ton hibous... c'flatteur, mais est-ce que j'plais à son maître?
t'appuies tes propos d'un clin d'oeil en direction d'ton nouvel interlocuteur.

une main qu'tu viens passer dans tes mèches noires et un torse qui vient s'bomber délicat'ment. t'es p'tit, trésoor - seul'ment un mètre soixante, mais t'as conscience qu'ton faciès t'rattrape. t'sors une clope d'ton paquet et t'viens la coller au coin d'ta bouche avant d'l'allumer. tu tires une taffe, les iris vers l'ciel, avant d'reporter ton attention vers aleksei.

bon dis moi, t'fais quoi à poudlard, toi? quelle année? quel âge? options, filière?
t'es pas vraiment curieux.

c'est des questions banales, un peu vides d'intérêt - mais t'veux qu'il t'sente interessé. c'dans ta nature, trésor. l'jeu d'acteur, l'théâtre, ça coule dans tes veines.

pas qu'ça m'intéresse personnell'ment, mais en temps qu'préfet, j'aime bien en savoir plus sur les gens d'ma maison.
et c'pas total'ment un mensonge, ni total'ment la vérité.
MONTY
Invité
Invité
avatar
Re: lay all your love on me (aleksor) Sam 27 Oct - 15:23

lay all your love on me (aleksor) Tumblr_m9rc1crXxC1r1558uo1_500

lay all your love on me

Feat Trésor Van Eck

Mon teint avait dû passer du rouge tomate au blanc comme un linge, une vrai guirlande de noël. Si Fenry voyait ça, elle se foutrait de ma gueule jusqu’à la fin des temps. J’aurais bien espéré qu’elle ne l’apprenne jamais mais j’étais certains qu’elle finirait par être au courant et elle serait peut-être même une des premières à l’être. Joie et bonheur.

— Ahem… J’ai droit au Joker ? ‘Fin c’est pas que t’es moche hein au contraire, ‘fin pour un homme ? Je crois que je vais me taire ça vaut mieux…

J’avais fini ma phrase en marmonnant dans ma barbe non existante. Il fallait vraiment que j’apprenne à fermer ma gueule parfois mais c’était plus fort que moi, quand j’étais dans des situations comme ça ou je paniquais, j’avais tendance à parler un peu trop et je me retrouvais à dire des choses que je regrettais. Si avec ça je n’étais pas cramé ça serait un miracle, un beau miracle. Tout ça à cause de ce putain de piaf, un jour je finirais par le transformer en chapeau.
Je le regardais allumer ça clope, je comprenais mieux le délire dans les yaois ou les mecs trouvaient ce qui fument grave sexy et adoraient leur odeur. Heureusement je n’en étais pas au stade flippant du reniflage de vêtements juste pour avoir son odeur pour bander. Dieu que j’espérais ne jamais en arriver là, pitié. Mais si je continuais à le fixer comme ça, ça allait être aussi flippant alors je me forcer à tourner la tête pour regarder n’importe quoi d’autre, comme si ça me captivait alors que je n’étais même pas sûr de réellement voir tant mes pensées étaient tournées vers ce mec, juste à côté de moi. Parce qu’au fond je m’en foutais du paysage, je le voyais absolument tout le temps alors que Trésor non.

— Ça fait pas mal de questions… Je suis en double Licence d’artisanat magique et Langues et Culture magiques en 9ème année ce qui me fait 19 ans et je crois que j’ai répondu à tous ? A ton tour maintenant de répondre aux questions.

J’aurais aimé qu’il s’intéresse personnellement à moi, franchement, mais pourquoi il l’aurait fait ? J’étais juste un gars normal, même pas du genre fêtard en plus, pas vraiment. Mais toujours est-il que ça me faisait quand même plaisir qu’il pose toute ses questions et ça me donnait encore plus envie d’apprendre à le connaître, de passer du temps avec lui en espérant ne pas l’ennuyer à mort mais au vu de mes talents de conversation, ça me semblait assez compromis. Je pouvais peut-être tenter de me rapprocher de lui ? Et comment je pouvais faire ça sans avoir l'air d'une pucelle en chaleur ?

— Et tu connais tout le monde de notre maison du coup ? Moi j’en connais même pas le quart… ça craint peut-être un peu quand même mais m'intégrer ça à jamais été mon fort.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Trésor Van Eck
élève décédé
Trésor Van Eck
Messages : 222
Points : 388
Re: lay all your love on me (aleksor) Mer 31 Oct - 2:20

aleksei
don't go wasting your emotions
m'intégrer à jamais été mon fort, et ça clignote dans ton cerveau. c'est comme un appel pour toi, un besoin d't'impliquer dans sa situation à la suite de ses mots. t'affiches une nouvelle mine, final'ment intéressé par aleksei. l'air de dire qu'tu vas l'intégrer, toi. t'en f'ras même ta mission du mois. t'f'ras passer ça sous tes responsabilités d'préfet, mais t'cherches juste à l'dévergonder. t'supporte pas qu'les gens qui osent s'revendiquer dans ta maison soient pas intégrés - c'est comme une insulte, une contradiction ; c'pas possible.
t'approches d'lui, l'rictus qui cache une idée - tous ceux qui t'connaissent auraient intimé au roux d'fuir, mais personne dans les alentours pour l'empêcher d'mener à bien son plan nouvel'ment trouvé.

j'connais les prénoms d'tout l'monde, leur tête, général'ment j'sais à peu près leur âge, mais comme t'as pu voir, ça dépend des gens.
c'la vérité. y a certaines personnes qu'tu juges pas nécessaires d'connaître. aleksei en fait pas spécial'ment partie, t'l'avais juste pas vraiment vu avant aujourd'hui. p'têt une fois ou deux, mais pas assez pour ret'nir autant de détails sur lui.

maint'nant juste d'vant lui, t'lèves la tête et les bras pour poser tes mains sur ses épaules. t'maudis ces moments, parce qu'tu t'sens trop p'tit pour les responsabilités qu'tu t'donnes. t'as toujours un peu complexé sur ta taille - malgré c'que t'en dis quand on t'le d'mande. t'sais qu'ça peut t'handicaper, qu'ça peut t'enlever d'la crédibilité, t'bloquer des opportunités... mais t'fais tout pour compenser, pour éviter d'laisser les gens s'faire des aprioris seul'ment basés sur ta longueur.
écoute, aleksei, dix-neuf ans, neuvième année d'artisanat et langues magiques... j'en fais mon devoir personnel de t'intégrer dans cette maison, c'est pourquoi...
t'sors d'ta poche un papier, ça r'ssemble vagu'ment à une carte d'visite, mais c'est en réalité un carton d'invitation.
j't'invite à ma prochaine soirée, on f'ra en sorte qu'tu t'découvres des gens avec qui papoter, ok? t'viendras?
c'est plus une question rhétorique qu'autre chose. t'acceptes rar'ment qu'on t'dise non, et là t'estimes qu'il peut qu'répondre oui.

t'lui offres gracieus'ment ton aide, c'est un grand geste salvateur, c'que t'lui offres. tu t'recules un peu, pour r'prendre tes distances, pour pouvoir observer l'expression qui va s'peindre sur son visage suite à ta d'mande. et tu t'remémores c'qu'il a dit plus tôt.

ah oui, les questions. vingt ans, dixième année, droit et politique magique. satisfait?
t'lui souris, pour finir ta phrase.
MONTY
Invité
Invité
avatar
Re: lay all your love on me (aleksor) Ven 2 Nov - 18:21

lay all your love on me (aleksor) Tumblr_m9rc1crXxC1r1558uo1_500

lay all your love on me

Feat Trésor Van Eck

Il était vraiment d’un autre niveau, probablement pour ça que c’était lui le préfet. Franchement, je ne comprenais pas comment c’était possible, à ce stade là c’était carrément de la sorcellerie. Ou alors c’est moi qui étais juste un gros boulet, allez savoir. Et d’ailleurs, utiliser un sort afin d’être sûr de me rappeler au moins le visage des gens que j’avais vu m’avait déjà traversé l’esprit puis je m’étais rendu compte que je m’en fichais trop pour que ça soit vraiment utile. Certes je passais un peu pour un con dans tu as quelqu’un devant toi qui te connait et qui te parle comme si t’était son pote alors que toi tu ne sais pas d’où il sort. Mais à force, j’avais appris à survivre à ce genre de choses.

Au moins je ne risquais pas d’oublier Trésor, il me semblait même que je n’avais jamais été capable de l’oublier et ce depuis la première fois que je l’avais vu, un vrai exploit. Et en parlant d’exploit, c’était un miracle que je n’ai pas eu un mouvement de recul par réflexe quand il avait posé ses mains sur mes épaules. Le contact physique ça n’avait vraiment jamais été mon truc, je trouvais ça stressant de base alors la… Il avait probablement dû se rendre compte que je m’étais tendu d’un coup mais j’avais beau essayer de penser à autre chose ou me dire qui avait aucune raison d’être mal à l’aise, c’était impossible. Pas tant qu’il me fixerait comme ça et surtout s’il prononçait mon nom comme ça… Heureusement pour moi, il avait le don de me déstabiliser et je me retrouvais à regarder le carton d’invitation comme un idiot content que mes joues aient perdue de leur rougeur.

— Oh, euh… ok. Merci. J’imagine que ça ne fera pas de mal d’essayer.

M’intégrer hein ? J’avais intérêt à m’accrocher si je voulais survivre à une soirée avec lui. Et avec d’autres gens… Bordel, j’étais mais tellement foutu, j’allais être la risée des Serpentards… Joie et bonheur. Mais en même temps je ne pouvais pas lui dire non, pas quand la possibilité de passer plus de temps avec lui me faisait rêver. Dans le bon sens du terme, pas dans le sens pervers bien sûr. Pourquoi est-ce que je m’enfonçais même dans mes pensées ?

— Ouais assez. Surtout si tu souris comme ça en plus.

A peine j’avais fini ma phrase que déjà je regrettais ce que j’avais dit. Pourquoi il avait fallu que j’ouvre ma bouche ? Pourquoi il avait fallu que je dise ça en plus ? C’était mort, mais tellement mort. Après peut-être que ça passerait crème ? Peut-être qu’il avait l’habitude qu’on lui fasse des compliments et que du coup il ne relèverait pas ? Je tournais la tête et glissait le carton d'invitation dans ma poche, comme si j'avais peur que maintenant il change d'avis et le reprenne.

— Hum. C’est pas interdit de faire des soirées comme ça ? Tu vas pas avoir des problèmes en tant que préfet ?

Je crois qu'au final, ce dont j'avais besoin c'était pas qu'on m'aide à m'intégrer mais qu'on m'aide à apprendre la subtilité.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Trésor Van Eck
élève décédé
Trésor Van Eck
Messages : 222
Points : 388
Re: lay all your love on me (aleksor) Mar 6 Nov - 17:53

aleksei
don't go wasting your emotions
surtout si tu souris comme ça vient allumer tes iris d'un éclat d'intérêt. qu'est-ce qui t'vaut l'compliment? sa deuxième r'marque t'fais légèr'ment rire et t'fais un signe de tête négatif. aleksei s'rait donc un serpentard sans aucun malice? sans aucun dédain des règles? c'bien la première qu'tu vois ça. d'accord, c'est qu'des clichés, et p'têt qu'il a un bon nombre d'autres qualités requises par salazar, comme l'ambition - on peut pas tout avoir - mais quand même. peu d'gens t'avaient posé la question. « disons qu'c'est pas autorisé, ouais. mais j'le gère bien, personne a jamais perdu d'points en v'nant ou en r'partant, et tant qu'ça s'ra l'cas, j'vois aucun risque d'continuer. » p'têt qu'pour certains ça f'sait d'toi un préfet indigne d'l'être - d'ton point d'vue, ça f'sait d'toi l'meilleur préfet d'l'école.
une fois répondu à cette question qu'tu juges moyenn'ment pertinente, étant donné qu'tu viens d'l'inviter et qu'ceux qui recoivent un carton d'invitation en personne sont rare, tu retrouves à r'penser à sa r'marque sur ton sourire.

et soudain'ment, t'as envie d'jouer un peu. t'souris encore plus ; tu tâtes l'terrain, t'cherches des réactions, t'cherches à voir c'que t'lui provoques. au final, p'têt qu'son hibou t'as pas hululé d'ssus pour rien. « mon sourire t'fais quelqu'chose, aleksei? » et t'es terriblement amusé d'faire ça, comme d'habitude. « y a qu'ça qui t'fais vibrer chez moi ou ça va au d'là? » t'es jamais vraiment gêné d'poser c'genre de questions, parce qu't'aimes bien taquiner les gens qu'te trouve un charme. c'est comme ça qu'tu fonctionnes d'puis des années, t'vas pas t'en priver maint'nant avec l'roux. tu t'décides à brise une nouvelle fois la distance entre vous et glisser ta main dans son dos, comme s'tu voulais l'faire danser, valser, ou l'attirer vers toi pour diverses raisons. mais t'fais rien, t'laisses juste ta paume touche l'bas d'sa colonne vertrébrale à travers son t-shirt. et ça t'amuses vraiment, ça t'fais sourire encore plus. putain, c'que t'adores t'sentir vivant comme ça. on dirait pas, mais l'attention des autres t'aide beaucoup dans l'maintien d'ton masque au quotidien.

ton hibou m'a pas abordé par hasard, hein?
qu'tu lui dis simplement. et ta main glisse légèr'ment, descend tout douc'ment, avant d'se retirer d'un coup.

t'es fier d'toi, trésor.
MONTY
Invité
Invité
avatar
Re: lay all your love on me (aleksor) Mer 7 Nov - 18:31

lay all your love on me (aleksor) Tumblr_m9rc1crXxC1r1558uo1_500

lay all your love on me

Feat Trésor Van Eck


— T’as raison.

J’avais toujours apppliqué le principe du « ce qui ne se sait pas ne peut pas faire de mal » et ça marchait plutôt bien. Et dans un cas comme ça, c’était d’autant plus vrai. De toute façon, quoique les profs et les préfets fassent, il y aurait toujours des fêtes « clandestines » si on pouvait dire. La meilleure chose à faire c’était donc de les contrôler, les encadrer comme ça au moins on savait ce qui se passait, où et quand. Enfin trésor surtout mais ça m’étonnait qu’il organise les fêtes pour veiller sur les autres. En même temps personne ne ferait ça, on était jeune, on voulait profiter, pas se comporter comme des vieux de 40 ans et jouer les rabat-joie. Enfin y avait toujours des gens comme ça et franchement ça me dépassait mais ça ne me concernait pas. Quoique maintenant si vu que j’étais invité à une de ces fêtes. Après je savais me montrer discret donc y avait aucun problème en théorie. Hors de question d’être le boulet qui ferait perdre des points à sa maison. Je n’étais peut-être pas le plus « Serpentard », et je n’étais pas le mieux intégré mais j’appréciais quand même ma maison, suffisamment pour vouloir lui faire gagner des points quand même.
Finalement, pour ce qui était d’être un boulet, il allait falloir repasser plus tard parce que quand trésor me regardait comme ça, je mes neurones partaient en vacances très loin.

— Hein ? Euh … Je… O-on peut pas faire comme si j’avais rien dit ? Ca m’a échappé c’est tout…

Un long frisson parcourus mon dos quand je sentis la main de Trésor se poser dans le bas de mon dos. Pourquoi il me faisait ça ? Maintenant j’allais reprendre une jolie couleur rouge pomme et me ridiculiser encore plus que d’habitude. J’allais aussi probablement faire des rêves pas très catholique cette nuit l’incluant lui et moi mais je n’avais vraiment pas envie d’y penser maintenant. Je ne voulais pas y penser tout court en fait. J’avais déjà l’impression d’être à bout de souffle et c’était suffisamment difficile à gérer comme ça. Je ne comprenais pas comment les gens pouvaient, dans des situations comme ça, sauter au coup de la personne, l’embrasser, se faire désirer. Moi j’étais pétrifié sur place, à me demander ce que je pouvais bien faire et à me hurler dessus mentalement de faire quelque chose, n’importe quoi. Enfin non pas n’importe quoi et c’était bien ça le problème, mon propre esprit me donnait des conseils vraiment très différents et aucun ne me semblait être une bonne idée alors je restais planté la comme un piquet à paniquer pendant encore de longues secondes puis en fin de compte, je me dis que vu que j’étais déjà passé pour un gros boulet, ce n’était pas une si mauvaise idée de rester comme ça. J’aimais assez le savoir aussi proche de moi-même si ce n’était pas grand-chose.

— Hmm ? P-pas vraiment non… Je continuais plus bas, ne sachant pas trop si je me parlais a moi-même ou si je voulais qu’il entende — On a juste les même goûts pour les mecs…

J’aurais presque poussé un soupir de regret quand il enleva sa main, ou peut-être que je l’avais fait, tout avait tellement l’air irréel que je ne savais pas trop ou j’en étais, ni ce que je faisais.

— Je suis gay.

J’avais lâché ça un peu comme une bombe mais en même temps je ne voyais pas vraiment quoi dire de plus. Je n’aimais pas spécialement en parler, pas que je veuille le cacher mais je considérais que ça ne concernait pas les autres. Mais pour le coup, ça le concernait à 100% et de toute façon ça avait dû lui sauter aux yeux avec mon cirque digne d’une pucelle.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Trésor Van Eck
élève décédé
Trésor Van Eck
Messages : 222
Points : 388
Re: lay all your love on me (aleksor) Jeu 15 Nov - 0:51

aleksei
don't go wasting your emotions
et sa dernière phrase t'laisses sans voix. la vérité, c'pas qu'ça t'gêne, qu'ça t'dérange, ou quoiqu'ce soit. c'juste qu'tu sais pas quoi lui répondre. t'en as pas grand chose à foutre d'sa sexualité, t'voyais bien à sa façon d'agir qu'y avait pas qu'de la curiosité dans ses yeux, mais qu'est c'qu'il attend d'toi? c'bien la première fois qu'une remarque aussi nue d'simplicité t'bloques.

comment dire ça simplement...

t'cherches tes mots, parce qu't'veux pas paraître méchant ou quoi ; parce qu'tu veux faire semblant d'pas l'être au fond d'toi. parce qu't'aimes pas être méchant sans cause, sans raison.
sans but. alors t'soupires, t'laisses tes iris s'promener un peu autour d'toi, puis rev'nir s'poser dans les siennes.

disons qu'j'm'en fous? ça m'dérange pas. j'vois pas pourquoi tu l'précises. ça va aller?

t'sais pas vraiment si c'est d'l'empathie qu'tu lui exprimes, si tu t'sens responsable d'ses paroles précipitées et d'ses mots déballés, mais t'essaies d'calmer son malaise.
et l'tien, parce qu'toi qu'à toujours réponse à tout, t'voilà bien embêté.

j'veux dire, ça change pas grand chose, t'es quand même invité à ma soirée, tout ça. faut qu'tu t'intègres, p'tit gars.

p'tit gars? lame. t'soupires encore une fois, puis t'percutes. p'têt qu'il l'a pas dit aussi innocemment et hors contexte qu'tu l'pensais? p'têt qu'il y a une raison derrière? p'têt qu'tu peux jouer plus parce que...

est-c'que t'agis bizarr'ment d'puis taleur parce que j'te plais, aleksei?

et contre toute attente, t'souris.
MONTY
Invité
Invité
avatar
Re: lay all your love on me (aleksor) Ven 30 Nov - 16:00

lay all your love on me (aleksor) Tumblr_m9rc1crXxC1r1558uo1_500

lay all your love on me

Feat Trésor Van Eck


— Ah ah, ouais ça va aller et super.

Nouveau sourire gêné, j’avais beau avoir conscience que globalement les gens s’en fichaient que je sois gay, je ne pouvais pas m’empêcher d’être mal à l’aise au début. Après tout, même si c’était plus courant, j’avais aucune envie que ça recommence comme quand j’avais malencontreusement annoncé ça à mes parents, le fait qu’il me plaisait rendait déjà les choses assez compliqués comme ça. En tout cas, j’étais content que ça n’ait rien changé, parce que si ça avait été moi, j’aurais été trop mal à l’aise qu’on crush sur moi et j’aurais trouvé un moyen de fuir la situation, pas très classe je sais.

— Peut-être. Je sais surtout jamais sur quel pied danser avec les gens du coup ça se voit et je suis naturellement bizarre…

Dans le fond, ce n’était pas totalement faux, je ne savais pas m’y prendre avec les gens du coup je ne savais jamais trop quoi dire quand je ne les connaissais pas et s’en suivait des conversations remplis de blancs très gênant. Mais là pour le coup, c’était surtout parce qu’effectivement il me plaisait et c’était débile de continuer à le nier non ? Si j’avais eu plus confiance en moi j’aurais pu lui demander si moi je lui plaisais mais il n’y avait aucune chance que j’y arrive te je n’étais pas non plus sûre de vouloir le savoir. Et je n’avais pas non plus vraiment envie de lui dire ce que je pensais, pas avant d’en savoir plus sur lui et d’avoir passé plus de temps avec si c’était possible. Je soupirais en passant une main dans mes cheveux, aller Aleksei, bouge-toi un peu, sinon il va finir par partir et ça tu ne le veux pas hein ?

— Tu ferais quoi si c’était le cas ?

Franchement je ne savais pas trop ce que j’espérais, parce que ça ne fonctionnait pas comme dans ces films débiles ou dans une situation comme ça, les deux s’avouaient qu’ils s’aimaient. De toute façon je n’étais même pas sûr de ce que je ressentais et encore moins de ce que je voulais parce que je ne me voyais pas du tout être tout mignon avec Trésor et je ne pensais pas non plus qu’il était comme ça et s’il l’était ça serait beaucoup trop bizarre. Et moins attirant aussi, sauf s’il souriait parce que là ça changerait tout. Je me forçais à prendre une grande inspiration et lui souris, plus sincèrement cette fois. Ça suffisait de jouer les nunuches amoureuse, après tout c'était un peu comme si c'était un boss dans un jeu vidéo et tous ce que j'avais à faire c'était utiliser mes méninges pour trouver la bonne stratégie, comme ça fini le stress.

— En tout cas un sourire comme ça c’est de la triche. Tu pourrais me faire avouer n’importe quoi c’est flippant un peu. Mais intéressant, faudrait que tu m'apprennes.



CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Contenu sponsorisé
Re: lay all your love on me (aleksor)

lay all your love on me (aleksor)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Film] Love Actually
» Peace and Love Festival 26 au 30 juin Borlange Suede
» Love connection
» Sunset love
» I Love you [2NE1]♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: Les parcs-
Sauter vers: