u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel

Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 231
Points : 604
u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Lun 24 Sep 2018 - 12:53

SOMETHIN' 'BOUT YOU
"Elle était belle comme le matin d'une apocalypse. Imprévisible, étonnante et dévastatrice, mais qu'est-ce qu'elle était belle, bordel."
L’esprit embrumé tu descends les marches.
Le dimanche matin, à cette heure il n’y a personne.
Rejoignant la salle commune, tu récupères sur un des canapés, non loin de l’entrée du dortoir des filles, ton sac.
Tes affaires de douches et des changes.
Lentement tu te diriges vers les douches Olympe, abandonnant tes vêtements de sport au sol ; couverts de boues et de feuilles.
Depuis cette nuit tu dors moins bien.
Comme s’il y avait un poids qui ne t’avais pas quitté.
Quelque chose te réveillant, mais pas juste toi ; ta part sauvage aussi. Les sens en alertes, le cœur qui bat fort et en sueur.
Tu espères que c’est juste traumatique.
Que ça va passer…
La pleine lune était il y a trois jours et tu pensais que ça réglerait le truc, sauf que non, pendant un instant, ça c’est même amplifié. Enfin, les autres ne semblent rien sentir, alors c’est probablement toi Olympe, qui ne tourne plus rond.
As-tu seulement déjà tournée rond ?
Bonne question.
T’essayes de l’évacuer, ce poids, tu cours donc plus que d’habitude. Tu as pu te rendre compte que t’es bien plus performante qu’avant… ce n’était donc pas qu’une impression d’être devenue plus forte après l’Afrique. Tu te pousses à te dépasser, à t’épuiser, pour que l’insomnie le soir ne vienne pas te trouver cette sale garce.
Doucement tu tournes la poignet et l’eau s’échappe du pommeaux de douche. Elle est d’abord froide, mais tu t’en fiche Olympe.
La laissant se réchauffer lentement en coulant le long de tes courbes, avec tes doigts tu masses tes cheveux un instant, pour qu’ils soient bien imprégnés d’eau et avec tes mains tu caresses ta peau, faisant tomber la terre et les feuilles.
La vapeur commence à prendre place.
Alors que tu fais glisser la terre de tes mollets, il te semble capter un mouvement.Tu redresse la tête Olympe.
Avec l’effet sauna que tu créée avec ta douche non pas chaude, mais brûlante, il y a peu de chance que tu y vois quelque chose.

Il y a quelqu’un ?

Demandes-tu doucement, presque un murmure.
Heureusement qu’on est pas dans un film d’horreur, tu serais la première à mourir avec cette phrase de merde.
Tu fini par secouer la tête, soupirant et baissant les épaules.
La fatigue te joue des tours et ta paranoïa avec.
Tu tourne la poignet et l’eau s’éteint.
Délicatement tu te baisses pour ramasser ton shampoing, quand cette fois-ci, vue qu’il n’y a plus le bruit de l’eau, tu captes définitivement quelqu’un. Lentement tu te redresses, un sourire mesquin aux lèvres, prêtes à faire déguerpir ce lève tôt aussi vite qu’il est arrivé.
Volte-face.
Castiel.
Tes yeux s’écarquillent.

K-Kingsley, mais qu’est-ce que tu fous là ?!

Il est vrai que tu bug un peu.
Constatant soudainement que tu es complètements nue, enfin… aux pleines lunes aussi, mais là c’est pas pareil ; c’est les douches bordel !
Tu t’empourpres Olympe, avant de lui tourner le dos.
Et merde…
©️ ASHLING POUR EPICODE




wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 457
Points : 992
En couple avec : Olympe Errol.
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Lun 24 Sep 2018 - 21:48


wanna do things that I shouldn't


Dimanche matin. Il faisait encore chaud pour un matin de septembre. Tu étais allé à l'entrainement dès ton réveil car Fenry semblait avoir une stratégie bien rodée pour gagner la coupe cette année. C'était en plus pour elle la dernière, alors elle ne la laisserait pas passer : exploser Ruben dans un dernier face à face.

Transpirant et mort car Fenry t'avait fait faire des pirouettes devant les nouvelles candidatures. Vous recherchiez un gardien  et heureusement les professeurs avaient fait de l'excellent boulot  pour réparer le but qui s'était effondré et déloger les accromentules des gradins car depuis le quinze, aucune équipe n'osait foutre les pieds là-bas.

Tu retournes donc au château, sac sur l'épaule hâtivement les marches jusqu'aux cachots. Tu prendrais bien une douche mais flemme de remonter jusqu'en haut. Alors tu te saisis de la bandoulière de la besace aux couleurs des serpents et tu te diriges vers les douches communes. La réalité c'est que tu avais senti son odeur rien qu'en passant la porte de la salle commune. Olympe.

Discrètement, tu rentres chez les filles. Il n'y avait qu'elle, et les autres dormaient ou iraient dans la douche de leur dortoir.
Elle demande s'il y a quelqu'un. Réellement, Olympe ? Tu ne me sens pas. penses-tu en souriant d'un air narquois. A pas de loups tu te rapproches de sa cabine.  Farouche, tu sais qu'elle baisse sa garde. Tu avais toujours trouvé ta place dans celle du prédateur. Mais si Olympe faisait une jolie proie, il ne fallait pas la sous-estimer.

« K-Kingsley ? »

Tu l'imites bégayer ton nom.

« Tu étais plus familière avec moi l'autre soir. »

Tu faisais évidemment évidence à la rentrée. Ou tu avais fini au dessus d'elle et ou tu avais enfin remarqué que les métisses qui rejoignent sont surement les plus belles.
Adoptant la posture volontairement parodique du grand méchant loup, tu étires un rictus.

« Ah ah. Si tu tentes de me jeter ce tube de gel douche et que je l'attrapes c'est moi qui frotterait. »




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 231
Points : 604
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Lun 24 Sep 2018 - 22:49

SOMETHIN' 'BOUT YOU
"Elle était belle comme le matin d'une apocalypse. Imprévisible, étonnante et dévastatrice, mais qu'est-ce qu'elle était belle, bordel."
Bien sûr, il se fou de ta gueule.
Ça te soûle bordel.
Il est là avec son air narquois sur le visage, appuyé comme un prédateur au rebord de la douche et… ça te gênes, disons le franchement.
Sa remarque, encore plus.
Tu as l’impression de prendre feu Olympe.
Serrant ton shampoing entre tes doigts, tu menaces de le réduire en bouillie et c’est le moment qu’il choisi pour… il est sérieux ?
Tu te retournes lentement, les yeux écarquillés.
Les poings sur les hanches.
Tu le toise du regard.
Bordel, qu’il est beau.

Déjà, c’est du shampoing, on frotte pas avec du shampoing. Vas y Olympe, cherche-toi des excuses. Et puis, qu’est-ce que tu fous chez les filles ? Imagines j’aurais pas été seule.

Sauf qu’il l’aurait sentis.
Et tu te sens terriblement conne de ne pas l’avoir sentie lui. T’étais ailleurs, perdu dans tes pensées, voilà tout.
Tu as toujours les joues rouges, tu le sens.
Cette situation est débile.
Il a raison.
Le soir de la rentrée tu n’étais pas si distante… mais qu’est-ce que tu peux bien lui dire à part que le contexte est différent ? T’es complètement nue et il est là à te regarder, rien de plus malaisant, même si un part de toi l’as toujours souhaité.
Enfin, tu ne sais pas réellement ce qu’il a dans son cœur, pour ne pas dire que tu ne sais pas du tout en fait et ça, ça n’arrange vraiment rien.

Tu préférais quand j’étais moins familière, Cassy ?

Pendant un instant, un éclair de malice traverse ton regard et il est accompagné d’un léger rictus ; pourtant, tu fini par baisser les épaules Olympe, comme si tu capitulais et tu lui tourne à nouveau le dos, ouvrant l’eau pour remouiller tes cheveux, parce que clairement, plus rien ne va mousser là sinon.
Pendant une seconde tu fais le vide.
Soudainement et vachement rapidement aussi, tu te baisse pour saisir le gel douche dans ta main libre et tu te tourne à nouveau vers Castiel. Étant ambidextre, tu vises sa tête en un temps record et jette les deux tubes en même temps.
Ok il est attrapeur, un très bon attrapeur, mais tu doutes qu’il rattrape les deux… il va forcément en prendre une en pleine gueule et tu seras satisfaites.
D’une, parce que tu l’auras touché.
De deux, parce qu’il faut avouer que l’idée d’une douche avec lui, n’a absolument rien de désagréable à ton esprit.
©️ ASHLING POUR EPICODE




wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 457
Points : 992
En couple avec : Olympe Errol.
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Mer 26 Sep 2018 - 22:22


wanna do things that I shouldn't


Tu pensais Olympe plus maligne que ça. Alors qu'elle te reprend sur ce qu'elle tenait dans les mains, tu observes le tube un peu hagard...
Comme si tu faisais la différence entre tous leurs produits.
Ok, elle t'avait cloué le bec pour une fois.

« Je t'aurais fait un massage de la tête. Aucune de mes exs ne se sont jamais plains de mes massages. Parce que je suis un spécialiste. »

Bon, t'en rajoutais mais ça te faisait rire. Apparemment, miss Errol n'était pas d'humeur à plaisanter. Etait-ce cette tenue absente qui la gênait ? Etait-ce cette pudeur concupiscente qui la troublait ? Pourtant, les portes des cabines de douches étaient ainsi conçues pour qu'on ne puisse voir que les jambes et le visage de la personne. Ses épaules tout au plus... Le torse pour les plus grands, comme toi.
Tu te ranges dans la cabine d'à côté.

« Mais il n'y a personne. Je reconnaitrais ton odeur entre mille parmi les parfums putrides de nos camarades. »

Tu fermes la porte, à ton tour, et tu enlèves ton haut, accrochant ton sac au porte manteau. Tu prendrais ta douche ici du coup... Sans gêne ou génie, c'était à elle de décider.

« Oui, je préférais celle qui me disait tout vouloir connaitre de moi. »

Encore une fois, tu te moquais d'elle. Pour la faire enrager ou bien rougir, tu n'en savais trop rien toi même. Narquois pour avoir le plaisir d'être toi même.
Ôtant ensuite ton pantalon et le reste de ta tenue de quidditch, tu avais fini par te retrouver nu à ton tour.

« Passe moi donc ce shampoing. »




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 231
Points : 604
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Jeu 27 Sep 2018 - 18:08

SOMETHIN' 'BOUT YOU
"Elle était belle comme le matin d'une apocalypse. Imprévisible, étonnante et dévastatrice, mais qu'est-ce qu'elle était belle, bordel."
Tu serres les dents.
Déjà parce que visiblement, tu ne sais pas viser… tout est partie dans la porte et c’est un échec monstrueux, mais le pompon, c’est qu’il te parle de ses exs. Tu retiens un grognements dans ta gorge Olympe.
Il est sérieux ?
Comme si t’avais envie qu’il te raconte ses douches avec Selene, Wilhelmina ou encore Babylone… bah non, pas du tout en fait.
Ton dos s’appuie contre la paroi séparant ta cabine de douche avec celle à sa droite, comme par hasard, celle dans laquelle il s’installe. Tu n’es qu’à demi surprise qu’il décide de prendre sa douche ici, chez les filles, après son entraînement de Quidditch.
Comment tu sais qu’il avait entraînement ?
Il a sur lui l’odeur de l’herbe du terrain.
Castiel revient sur le fait que tu ais dit que tu aurais pu ne pas être seule, effectivement tu l’es, ça te fait lever les yeux au ciel, bien qu’il ne puisse pas le voir. La suite, par contre, te fait rougir. C’était un compliment non ? C’est aussi ton cas, tu sais que tu es capable de reconnaître son odeur dans une foule, tu avais juste manqué d’attention tout à l’heure et surtout, tu pensais avoir déliré.
L’oreille distraite, tu l’entends se déshabiller.
Tu reviens sur la question de la familiarité Olympe.
Bien sûr il y répond en ce moquant.
Tu l’imagine sans mal avec son sourire narquois dire ces mots.
Il est si compliqué de savoir ce qu’il pense et ce qu’il ressent vraiment, tu as l’impression d’être dans une position délicate ; ne sachant plus où donner de la tête et encore moins du cœur. Une part de toi Olympe voudrait ce dire que c’est une bonne chose s’il préfère te parler de lui, mais une autre et si méfiante… ça te tiraille.
Passe moi donc ce shampoing.
Ta bouche s’ouvre pour dire non.
Aucun sons n’en sort pour autant.
Te mordillant la lèvre inférieure, tu sens le sang dans tes veines bouillir et tu te demande vraiment, qu’est-ce qui te retiens de démonter cette cloison à mains nues. Prenant une grande inspiration, tu soupire et tu vas ramasser, shampoing et gel douche.
Ouvrant la porte de ta cabine qui claque, un tube dans chaque mains, tu pousses la porte de celle de Castiel d’un coup de pied.
Elle était ouverte ? Tant mieux.
Elle était fermée ? Un Reparo et elle sera comme neuve.
Castiel est aussi nu que toi et tu essayes de ne pas y penser, malgré que tes pommettes roussissent. D’un pas déterminé tu avances vers lui, claquant la porte pour la refermer derrière toi avec ta cheville.

On va établir quelque chose de clair : je ne veux pas entendre parler de tes exs. Je m’en fou. Elles font peut-être partie de ton passé, mais j’ai pas envie d’en parler avec toi.

T’avais surtout pas du tout envie de parler de la seule relation que t’as eu… puis même, t’avais déjà conscience du défilé de filles qui étaient passé dans ses bras, pas envie de t’attarder un peu plus sur le sujet.
Croisant les bras, tu t’oriente sur le second point.

Sache, par ailleurs, que l’objectif n’a pas changé. Je veux toujours tout savoir de toi, sauf tes exs, à moins qu’il y ait un truc important à savoir les concernant…

Tu évitas le « ce dont je doute », ça aurait été mal venue de ta part et bon, tu n’avais pas vraiment envie de le froisser.
En soit, tu voulais juste lui faire comprendre que tu n’étais pas elles. Tu n’es pas juste une fille, tu es une louve et aussi étrange que ça puisse paraître, pour toi, c’est particulièrement différent. Cette pensée fait dévier ton regard du bleu du siens vers la cicatrice de son épaule gauche.
Te te mord l’intérieur de la joue Olympe.
Rapidement tu te ressaisis et tu fais un pas en avant, réduisant ainsi la distance entre vos deux corps à vraiment pas grand-chose. Décroisant les bras, tu poses ta main gauche sur son torse avec un des deux tubes dedans.

Le shampoing. Ta main droite se pose non loin de la gauche. Le gel douche.

Faisant passer le gel douche dans ta main gauche avec le shampoing, tu te penches un peu en avant et tendant le bras droit, pour enclencher l’eau qui vous tombes dessus. Un peu fraîche au début, elle se réchauffe rapidement.
©️ ASHLING POUR EPICODE




wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 457
Points : 992
En couple avec : Olympe Errol.
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Jeu 27 Sep 2018 - 23:08


wanna do things that I shouldn't


Tu ne sais pas vraiment ce que tu faisais là. Peut-être que c'était une de ses impulsions que tu ne pouvais pas vraiment réfréner. Le loup en toi hurlait d'aller rejoindre sa louve mais le connard lui te chuchotait d'aller l'emmerder. Parce que c'était dans ta nature... Tu suintais l'humour douteux, l'arrogance narquoise... Et même si tu avais sûrement un bon fond, dissimulée sous toute cette crasse de suffisance, Olympe faisait ressortir le pire côté que tu assumais avec trop d'impudence : l'homme dominant, l'alpha, le vrai.

Mais ce que tu aimais le plus, c'était sa résistance, son sale caractère qui te faisait vriller. Un appel à la violence et à la prise de contrôle. Vous vous battiez mutuellement pour être au dessus, sans jamais y parvenir, vous ne faisiez que vous trainer dans la boue.

Alors que tu attendais toujours qu'elle te balance le shampoing par dessus la cabine mais elle le fait pas. T'allais insister avec une petite pique mais tu entends la porte de la douche s'ouvrir.
Tu fronces les sourcils, elle rentre dans la cabine. Tu restes sur le cul, même si t'es pas vraiment du style à te cacher... Tu pensais que elle, si.
Tu l'avais jamais vraiment détaillée nue comme ça.
Pendant les transformations, au matin vous vous rhabillez direct, vous vous regardez pas vraiment, pas respect sans doute. Ou par gêne, ou par fatigue.
Et maintenant que tu étais avec deux meufs, qui se ressemblaient plutôt pas mal, tu te devais encore plus de détourner le regard. Mais là c'était mort. Elle te provoquait délibérément à se montrer ainsi. Alors tu ne tourneras pas la tête.

« Tu as décidé de faire la grande, Holly ? »

Tu aimais bien l'embêter. C'était pas méchant, elle le savait. Tu prenais un malin plaisir à la faire sortir de ses gongs. Car elle incarnait après ça, ta partie préférée de son caractère. A ton goût. Elle croise les bras, exige de toi que tu ne parles plus de tes ex. Qu'est-ce que c'est encore que ces conneries de meufs ? Mais tu comprends. Tu aimais cette idée d'être unique dans le coeur d'une personne. Irremplaçable, comme tous le monde.

« Bien m'dame. »

Tes yeux la détaillent, du bas jusqu'en haut. Tu te perds un instant dans la contemplation de ses courbes. Tu suivais hypnotisé le chemin des gouttes d'eau perlant de ses cheveux jusqu'à ses fesses, bravant le creux de ses reins. Mais elle te sort de tes pensées obscènes en te braquant littéralement les produits sur ton torse.
Ah ouai, c'est vrai que t'étais à poil toi aussi.

« Tout ça pour moi ? C'est teeeellement gentil. »

Tu laisses tomber les flacons d'entre tes bras et ils s'éclatent au sol. Tu attrapes son bras et la plaques avec violence contre le mur. Un sourire fend ton visage et tu te met à rire nerveusement.

« C'est une provocation Errol ? Clamer que tu m'aimes, puis prendre tes distances. Puis oublier toutes les règles de pudeur que tes parents ont du vouloir t'apprendre. Tu sais ? Pour préserver ce que t'as entre les jambes. »

Tu aurais voulu qu'elle te gifle.
Parce que tu le méritais.
Mais tu ne lui en laisses pas le temps, l'embrassant d'une passion avide, d'une ardeur vide de toutes lois et moeurs.
Tes lèvres partent dévorer sa nuque alors que tu resserres la poigne sur ses poignets, si forts que tu aurais pu les lui briser. Mais tu ne contrôles plus vraiment en fait. Derrière l'odieux se dissimulait la Bête. Et elle en était une, elle était bien placé pour comprendre.

« Une dernière chose à propos de mes ex. Je crois que je ne l'ai jamais fait dans une douche. »

Un murmure perfide à son oreille, qu'elle cambre sous le carrelage glacé en guise de punition à son impunité.




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 231
Points : 604
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Ven 28 Sep 2018 - 14:35

SOMETHIN' 'BOUT YOU
"Elle était belle comme le matin d'une apocalypse. Imprévisible, étonnante et dévastatrice, mais qu'est-ce qu'elle était belle, bordel."
Tu le vois dans ses yeux, il est surpris.
Malgré l’énervement qui grimpe en toi, comme une cocotte minute oubliée sur le feux, tu ne peux retenir un sourire satisfait.
Celle là, il ne l’avait pas vu venir et dans cette guerre psychologique que tu endurais, tu venais de marquer un point.
Tu été gênée Olympe, terriblement même, les joues rouges malgré tes sourcils froncés. Tu sentais le regard de Castiel glisser sur toi, de long en large. Habituellement il ne regarde pas, probablement par respect ou peut-être fatigue, tu ne sais pas… vous ne vous retrouvez pas non plus souvent à poil dans la même pièce, sauf les soirs de pleine lune et les lendemain matins.
A contrario, tu l’avais déjà regardé nu et dire que tu ne l’avais fait qu’une seule fois, serait un mensonge.
Discrètement, mais tu ne t’es pas privé.
Et tu remercie la louve en toi de n’avoir abîmé que son épaule et pas le reste, il aurait été désastreux de ravager d’aussi belles fesses.
Tu te dis que tu vas finir en Enfer avec de pareilles pensées.
A vrai dire, tu ne pas rougir plus qu’actuellement.
T’es à ton maximum Olympe.

De faire la grande ? Ça fait longtemps que je ne suis plus une enfant.

Tu sais qu’il le sait.
Tout comme tu sais qu’il ne dit pas méchamment, il veut juste te faire sortir de tes gonds, son jeu favori visiblement. Tu voudrais Olympe, ne pas sauter les deux pieds dans le plat, mais ça te semble déjà trop tard. Il va te faire imploser et tu le sais.
Tu en désespère d’avance.
Maintenant que tu es là, en face à face, tu lui dis que tu ne veux plus entendre parler de ses exs et que par la même occasion, oui, tu veux toujours tout savoir de lui, mais un minima concernant ses anciennes conquêtes.
Étrangement, il concède presque immédiatement.
Quelque peu surprise, tu le regardes, légèrement perdue… Castiel te détaille, peut-être bien pour la première fois et tu ne saurais dire si c’est plus gênant que plaisant. Pendant une seconde, tu te perds dans la contemplation de son corps, avant de lui tendre shampoing et gel douche.
Tu te penches pour allumer l’eau, la fraîcheur du début te surprends, mais ton esprit est rapidement dévié par sa voix amusé.
Qu’est-ce qu’il mijote encore ?
Les flacons tombent au sol.
Il saisi ton bras avec force et te plaque contre le mur.
La bête en toi rugie.
Grogne et commence à s’emporter.
Un rire nerveux échappe à Castiel et tu restes profondément choqué des mots qu’il prononce pour réagir.
Tu voudrais lui en coller une.
Hurler et te déchaîner.
Mais il t’embrasse, avec une avidité toute nouvelle te clouant sur place.
Ses mains enserrant douloureusement tes poignets.
Il relâche tes lèvres pour te nuque, te laisse à bout de souffle.
Tu es tiraillé, comme si vous étiez plusieurs en toi.
Ton corps à un claquement de doigts de s’abandonner au siens.
Ta conscience quelque peu raisonnable qui te hurle de mettre les points sur les i et ton cœur encore douloureux, qui ne sait plus quoi faire.
Tu te sens égarée Olympe.
La bête en toi, à un rien de prendre le contrôle.
Tu ne sais pas si c’est une bonne idée, mais elle semble vouloir tout d’un coup elle aussi. Rare sont les fois où tu t’es sentie en phase avec ta part sauvage et depuis cet Été, tu trouve que ça arrive de plus en plus souvent.
Louve avant d’être femme.
Le souffle de Castiel à ton oreille te ramène à la réalité.
L’idée d’être une première flatte bien sûr ton égo… mais es-tu prête ? Tu ne sais pas, tu ne sais plus et tu as vraiment besoin de… va savoir.
Tes yeux deviennes luisants et d’un coup de pieds, tu fauche les jambes de Castiel, vous faisant basculer sur le carrelage du sol. Ainsi, tu te libère de son emprise. Il est fort, oui, toi aussi et tu l’es devenue encore plus. Tu le plaques, saisissant ses poignets que tu bloques au dessus de sa tête, tout en étant juste au dessus, assise sur son ventre et le visage à pas moins de dix centimètre du siens.

Contrôle-toi !

Ce n’est qu’un souffle en réalité.
Doucement, pendant que tu récupère le tiens, tes yeux redeviennent normaux et tu resserres ta prise sur ses poignets, les tiens encore douloureux, mais tu ne te permets pas de faiblir.

Est-ce que c’est une provocation que de m’appeler par mon surnom, pour la seconde d’après changé pour mon nom de famille que tu craches comme une insulte ? Ça y est, il a réussi, tu disjonctes. Est-ce que tout ça n’est pas une putain de provocation ?! Tu inspire un grand coup, essayant de te calmer, mais tu tremble littéralement de rage. Je t’aime oui, ça fait des mois que je t’aime à en crever bordel ! Et je te… désire oui, charnellement mais… Tu flanche Olympe, tu n’arrives plus à le regarder dans les yeux tellement t’es rouge pivoine. Je peux pas Castiel, tu m’as déjà brisé le cœur une fois et je ne te laisserais pas recommencer. Je ne peux pas te dire oui, même si j’en ai envie, sans savoir ce que toi tu as dans le cœur.

Tu lâches prise.
Libérant ses poignets, ton visage glisse dans le creux de son épaules et tu te recroquevilles sur son torse, te disant que t’as vraiment l’art de tout gâcher quand même.
©️ ASHLING POUR EPICODE




wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 457
Points : 992
En couple avec : Olympe Errol.
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Sam 6 Oct 2018 - 20:46


wanna do things that I shouldn't


Elle n'avait pas apprécié. Mais ça, tu t'en doutais. Sourire mesquin perché aux lèvres, tu attendais de sa part une riposte, dans cette quête perpétuelle de domination presque animale, l'un sur l'autre. Comme si la partie la plus instinctive de ton âme te hurlait de prendre sa place d'alpha.

Mais le souffle d'Olympe arrive à saturation de sa propre respiration. D'un coup violent, elle fauche tes jambes des siennes et te fait tomber d'un coup sur le carrelage ruisselant d'eau et de ton propre sang désormais. Si la chute avait pu fissurer quelques côtes, tu savais que d'ici quelques minutes tes os seraient aussi lisses que ta peau.

Ses prunelles dorées te fixent d'une colère froide et pourtant, tout dans ce qu'elle dégage n'est que chaleur et tension. Elle te hurle presque de te contrôler, comme si elle n'avait pas encore compris que tout chez toi n'était que contrôle et mesure. Comment la faire craquer si tu ne pouvais justement te retenir ?
D'une voix enrayé par la douleur encore présente, tu grinces d'un ton narquois.

« Tu as vraiment cru que j'irais jusqu'au bout ? Que je suis ce genre de type ? Ne confonds pas ce dont tu meurs d'envie que je te fasse avec ta propre peur de ce que je te force à faire. »

Elle avait parlé de son nom de famille. Entre surnom et insulte comme elle dit, tu as du mal à suivre le fil. Trop de paroles sortent de sa bouche, des mots qui touchent ton coeur, alors que son corps touche le tien. T'es dans une hérésie d'émotions, un capharnaüm de sensations. Ses cris sonnent comme des murmures et la douleur qu'elle t'inflige en serrant tes poignets comme une caresse susurrée, quelle imposture

Te demande t-elle de cracher tes propres sentiments ? Attendait elle ses trois mots que tu n'avais que trop de fois prononcés pour en comprendre encore le sens ?

« Woh woh woh... Alors déjà. Déjà, débarquer dans ma douche à poil en faisant la maligne et ma petite blague de tout à l'heure ne signifie pas que j'ai envie de toi genre. Maintenant. »

Cette fois, c'est toi qui t'empourpre. Le corps pouvait parler mais la raison aussi. La façon dont tu la regardais désormais avait évolué depuis avant les vacances d'été. Jamais tu ne t'étais surpris à la désirer comme une femme, au vu de son âge similaire à Lilibel. Mais à croire que son amour débordant pour toi avait fini par te détraquer.

« Je sais ce que tu attends... Je ne suis pas prêt à le dire. Je ne suis pas prêt à ce ça engage. Je t'ai déjà dit Holly... Je risque de te détruire. »

D'un mouvement rapide, tu la renverses et non sans mal pour te retrouver au dessus d'elle.

« Je t'aime ne signifie rien. Tu sauras que c'est le cas le jour ou je te dirais que je serais prêt à tous les tuer pout toi. »

Tu te redresses, la laissant au sol quelques instants. Sans savoir pourquoi et dans quel but tu pris alors ton élan, serrant ton poing jusqu'à ce que tes ongles fassent saigner ta paume. Tu assènes violemment d'une force démesurée ta poigne contre le mur de carrelage de la cabine. La pierre se brisa pour exploser en mille morceaux.

« Et ce jour est presque arrivé. »




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 231
Points : 604
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Lun 8 Oct 2018 - 23:07

SOMETHIN' 'BOUT YOU
"Elle était belle comme le matin d'une apocalypse. Imprévisible, étonnante et dévastatrice, mais qu'est-ce qu'elle était belle, bordel."
L’odeur de son sang chatouille tes narines.
Intérieurement tu culpabilises de lui avoir fait mal.
Tu voudrais t’excuser d’être si brutale.
Si sauvage par moment, mais là tout de suite ; tu en es tout bonnement incapable. Tu es Olympe, arrivée au bout de ta limite.
Tu lui hurle de se contrôler, mais une part de toi ne peut s’empêcher de se demander si ce n’est pas aussi un peu pour toi… est-ce que tu n’as pas peur Oly, de lui céder si facilement ? De te laisser t’abandonner.
Comme s’il lisait dans tes yeux les secrets de ton âme, d’un sourire narquois il te balance la vérité au visage.
Tes mâchoires se serrent.
Non tu ne l’as pas pris pour ce genre de gars, non.
Ou peut-être que pendant une seconde tu as douté ?
Il y avait de quoi en même temps…
Confondre ce dont tu as envie avec ce dont tu as peur qu’il te force de faire ? Oui, tu l’acceptes, c’est probablement ça, tu n’y comprends rien et en même temps il y a tellement de contradictions en toi Olympe, qu’il est compliqué de faire la part des choses.
Ainsi tu exploses.
Tu lui craches tout ce que tu as sur le cœur.
Comme une bombe explosant au vol.
Finissant par se déposer.
Tu le relâche et te sentant dans une impuissance nouvelle, vidée de tes forces, tu te laisses reposer sur lui.
Le visage dans le creux de son épaule.
Rapidement, il s’exprime, Castiel ne te laisse pas de répit.
Maintenant c’était donc de ta faute ?
Parce que tu étais arrivée nue ?
Une pulsion, rien de plus.
Tu te redresse en appuyant sur tes deux bras de par et d’autre de sa tête et c’est là qu’il fini sa phrase.
Tu vires rouges Olympe.
Lui aussi il s’empourpre.
Vous avez l’air fin tout les deux maintenant.
Tu baisses les yeux trop gênée pour continuer de le regarder.
Bien sûr que tu sais qu’il n’est pas prêt.
T’es quand même pas née de la dernière pluie.
Tu lui laisse le temps, tu te l’es promis sans le lui dire.

Arrête de dire ça. Il te fait chavirer, vous voilà en position inversé. Je ne suis pas elles.

Pourquoi ne pouvait-il pas s’empêcher de répéter cela ? Parce qu’il avait fait du mal aux autres ? Mais tu n’es pas les autres.
Ça te mettais encore plus les jabots.
Autant que ça te touchais en plein cœur.
Il reprend la parole et tu restes estomaquée Olympe.
Presque sidérée, la bouche entre-ouverte dans une espèce d’incompréhension, mais non pas totale.
Castiel se redresse et fini par se lever.
Tu t’assois simplement, analysant encore ses mots alors que de tes yeux, tu suis ses gestes, tes genoux ramenés contre ta poitrine.
Au début tu as écarquillé les yeux, puis tu as dû les fermer pour éviter un projectile… Mais qu’est-ce qu’il fou ??
Tu te dresses sur tes deux jambes, prête à lui demander comment il se sent et surtout, pourquoi il défonce le mur, mais il te donne la réponse. Enfin, est-ce vraiment la réponse ? Tu n’en es pas sûre, mes tes joues rougissent, tu ne sais plus où te mettre, ni quoi dire.
Putain…
Après plusieurs secondes tu t’approches, prenant délicatement sa main abîmée entre tes doigts, tu vérifie qu’il n’y a rien de grave avant de lever les yeux vers les siens. Un sourire s’étire sur tes lèvres, un poil gênée.

Je devrais peut-être retourner de mon côté…

Doucement tu te hisses sur la pointe des pieds, passant une de tes mains à l’arrière de sa tête et de tes lèvres capturant les siennes.
C’est probablement le baiser le plus doux que vous ayez échangé jusqu’à aujourd’hui et lentement tu t’écartes Olympe, te baissant pour ramasser gel douche et shampoing gisant sur le sol. Ton regard se perd justement sur les pavés jonchés de petits éclats du carrelages du mur.

Peut-être qu’en fait, on devrait changer tout les deux de cabine. Un petit rire t’échappe. Sauf si tu as trop peur de ce que je pourrais te faire.

Tes iris deviennent d’un doré plus luisant.
Comme une provocation, mais rapidement ils redeviennent de ce simple havane et tu lui tends une main.

Je t’attends.

Sauf que ce n’étais pas un simple « j’attends que tu viennes », c’était un « je t’attends pour tout ».
Pour vous.
©️ ASHLING POUR EPICODE




wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 457
Points : 992
En couple avec : Olympe Errol.
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Dim 14 Oct 2018 - 20:15


wanna do things that I shouldn't


La douleur de tes os fébriles se répand en echo dans le reste de ton corps. L'adrénaline quitte l'encéphale pour animer tes jambes qui titubent et le sang glisse de tes phalanges pour dessiner tes muscles. Impertinente Olympe, qui se croit déesse alors qu'elle n'est qu'une montagne, infranchissable. Indomptable. Et comme Hercule, tu détruiras chaque obstacle qui te séparera de votre Odyssée.

Je ne suis pas elles, résonnent encore dans ton esprit altéré. La douche continue de jaillir, et des gouttes d'eau brûlantes s'évaporent en cascade de fumée sur tes cils démesurés.
Elle s'approche et se saisit de ta main, ses doigts dessinant la métacarpe de ta main. Tu lèves tes yeux d'or vers pour la dévorer.

« Va. »

Et tes rétines roulent sur ses courbes qui s'éloignent de toi, et ton corps hurle, de ce manque qu'il interprète comme une torture. Brutale, brûlante, loyale.
Toujours là à faire bouillir ton sang.
Et alors que tu détournes la lucarne vers les décombres que tu sais devoir réparer, tu la suis comme un chien perdu. Vos carnes à nues, elle était cette chair que tu voulais déchiqueter.
Si lisse et si parfaite. Que trop tard tu avais enfin vu.

Tu t'immisces et tu te glisses, dans cette cabine trop étroite pour ton coeur. Tu te colles sur le côté, dos cambré et main dans les cheveux. Dans ta main se trouvait une cigarette prise de ton sac et de ton doigt tu enflammes, tirant sur cette fumée qui possédait tes poumons. Tu la recraches et elle s'infiltre comme un brouillard, vous empoisonnant.

« Tu es belle. »




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 231
Points : 604
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Mer 7 Nov 2018 - 23:18

SOMETHIN' 'BOUT YOU
"Elle était belle comme le matin d'une apocalypse. Imprévisible, étonnante et dévastatrice, mais qu'est-ce qu'elle était belle, bordel."
Pourquoi ?
Cette question tu ne sais pas y répondre.
Pourquoi lui ? Pourquoi moi ?
Comment ?

Celle là aussi elle te pose problème Olympe.
Faut-il seulement une raison pour aimer ?
Tu veux croire que non, tu veux croire que c’est justement parce que tu es incapable de l’expliquer, de donner un semblant de sens à tout cela qui fait que tu ne peux pas te tromper. Ton instinct ne peut pas te pousser dans un piège sans issu.
C’est impossible.
Castiel te suit dans la cabine où tu étais au début.
Allumant l’eau, tu te place sous le jet pour remouiller tes cheveux. Saisissant le shampoing, tu commence à te masser le crâne quand l’odeur de la fumée de cigarette de chatouille les narines. Te tournant vers lui Olympe, tu remarques le nuage de nicotine se mêlant à celui de la vapeur d’eau chaude.
Une main dans les cheveux, le dos cambré appuyé contre la paroi… pendant un instant, les yeux légèrement trop écarquillé, tu le détaille.
Tu dévores son corps du regard.
Toujours cette impression de si prêt et pourtant si loin.
Tu es belle.
Le battement régulier de ton cœur se fait plus fort.
Anarchique.
Tellement que tu sais qu’il l’entend comme si c’était le siens ; tes pommettes redeviennent cramoisies, tu ne sais pas gérer les compliments Olympe. C’est si rare, il n’y a toujours eu que ta famille pour t’en faire.
Tu ne sais pas quoi dire.
Peut-être merci, mais tu n’es pas sûre.
Un sourire étire tes lèvres.
Il est possible que tu sois fière, en un sens.
Et heureuse aussi.
Plus tu le regarde et plus tu sais que tu l’attendras.
Aussi longtemps qu’il le faudra.

Et tu es beau.

Nulle pour recevoir et gérer les compliments, mais c’est pire pour toi Olympe d’en faire, alors que pourtant… cela ne te semble pas si compliqué de complimenté Castiel Kinglsey. Mais il sait déjà tout.
Tu en as fini avec tes cheveux et tu attrapes le gel douche, en mettant une bonne dose dans le creux d’une de tes mains, tu approches du Serpentard.
Avec douceur, tu poses tes deux paumes sur son torses humide ; évitant de croiser son regard bleu si déstabilisant. Lentement, tu dessines des cercles de savons sur sa peau et la mousse du shampoing glisse le long de ton dos.
Un frisson te parcours Olympe.

Ces moments avec toi, parfois j’ai l’impression de les délirer… comme si c’était irréel et que tout à coup, ça pourrait s’arrêter.

Comme si tu pouvais disparaître, soudainement.
Tu l’as tellement rêvé Olympe, rare sont les nuit depuis le bal de fin d’année où Castiel n’a pas hanté tes songes ; mais au réveil, la réalité t’as toujours rattrapé… mais depuis le soir de la rentrée, il est vrai, que parfois tu as du mal à démêler le réel du fictif.
Relevant les yeux vers les siens, tu déclares un peu gêné :

Tu as raison quand tu dis que je confonds ce que j’ai envie que tu…

Ta phrase se termina en un murmure inaudible, même pour lui avec son ouïe sur-développé. Le rose de tes joues s’enflamma à nouveau pour devenir pivoine. Tu ne pouvais ignorer Olympe, se frisson qui n’avait de cesse de t’ébranler.
Ce désir de te laisser t’abandonner.
©️ ASHLING POUR EPICODE




wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 457
Points : 992
En couple avec : Olympe Errol.
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Ven 9 Nov 2018 - 20:37


wanna do things that I shouldn't


Olympe était toujours apparu comme une figure inébranlable dans ton champ de vision. Une force de la nature que tu détestais de ne pouvoir soumettre ou défier.
Tu te souviens des tapis qu'elle te mettait dans la gueule quand vous vous provoquiez en boxe.

Tu avais toujours eu de l'antipathie à son égard, car elle mettait à mal ta fierté et ton égo. Car à cause d'elle, tu n'étais pas le plus fort. Car elle se moquait de ses victoires.
Et que tu recherchais aveuglement la gloire.

Et l'amour avait encore une fois affaiblie cette femme, la rendant fragile, presque délicate. Son corps se teinte de rouge, parée d'une gêne que tu ne connais pas.
Quelque chose avait changé en toi, dans le regard que tu lui portais désormais. Peut-être était-ce bien de l'amour ? Tu l'avais déjà dit des fois, alors pourquoi cette fois-ci tu n'y arrivais pas ?

« Je sais. »

Tu étires un sourire carnassier et éteint ta cigarette sous le jet d'eau, laissant la cendre disparaitre dans les égouts.

Elle te parle de vos moments.
Et tu ne sais pas quoi répondre.
Car toi aussi, cela te semblait irréel, sur le fil. Comme si vous jouiez à un jeu dangereux qui ne se concrétiserait jamais.
Vous aviez sauté les étapes d'un jeune couple, vous étiez déjà nus l'un face à l'autre sans pour autant en éprouver le besoin de se cacher.

« Que veux-tu Holly, je n'y peux rien si tu es tellement obsédé par ma personne que tu rêves de moi la nuit. Plus sérieusement ça fait flipper. J'espère que je suis performant au moins dans tes rêves. »

Tu lui fais un clin d'oeil.
Puis tu perds ton sourire, tu la fixes sérieusement alors que les vapeurs commencent à dissimuler vos visages.

« Que je quoi ? »

Tu réduits la distance qui vous sépare pour l'embrasser, sans prévenir et d'une passion qui trahissait ta hargne.

« Que je te fasse ça ? »

Et tes mains viennent dessiner le contour de ses formes.




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 231
Points : 604
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Dim 11 Nov 2018 - 18:51

SOMETHIN' 'BOUT YOU
"Elle était belle comme le matin d'une apocalypse. Imprévisible, étonnante et dévastatrice, mais qu'est-ce qu'elle était belle, bordel."
Il a ce sourire.
Autant il pouvait être détestable.
Autant il pouvait avoir du charme.
Parfois et pour ne pas dire, souvent, tu ne sais pas sur quel pied danser… cette sale impression de marcher sur des œufs.
Je sais.
Bien sûr qu’il le sait.
Tout le monde le sait, lui le premier.
Tu fais pourtant comme si tu n’avais pas entendu Olympe, savonnant son torse en silence au début, tu fini par laisser tes pensées dériver et s’exprimer. Et tu te sens idiote, avant même qu’il n’ouvre la bouche. S’accrocher à quelqu’un chose que tu n’as pas vraiment, avoir peur de le perdre sans même le détenir… tu ne fais que le frôler du bout des doigts et pourtant tu imagines déjà le pire. Peut-être parce que tu es tout simplement comme ça : pessimiste.
Un peu folle aussi.
Mais tu ne contrôle pas ton subconscient, ni l’entièreté de tes pulsions primaires et tes rêves, qui ne restent que chimères.

Je ne penses pas que mes songes soient très éloigné de la réalité.

Tu l’as choisi comme ça : brute de décoffrage, ni tendre ou doux, même dans tes rêves il ne te dit pas « je t’aime ». Pourtant une part de toi Olympe le souhaite en un sens, désire cette tendresse qu’il doit bien renfermer quelque part en lui.
Tes pulsions, elles, veulent autre choses.
Et comme bien souvent, tu les laissent divaguer.
Il y a tant de choses auxquels tu aspires.
Tu veux tant, mais tu as bien conscience qu’il est brisé et toi aussi, c’est lui qui t’as éclaté le cœur et ce n’est toujours pas réparé.
Sans parler de cette peur qu’il recommence.
Un jour.
Le sourire de Castiel disparaît dans un clin d’œil.
Le rouge de tes joues te brûles Olympe.
Au travers de la vapeur, tu distingues de moins en moins ses traits… il veut connaître la suite, mais tes bras retournent le long de ton corps et tu restes silencieuse, résistant au frisson d’envie qui t’ébranle toute entière.
La distance entre vous, il la réduit à néant en un pas et vient t’embrasser avec une passion qui t’étais encore inconnu ; tu t’y abandonnes sans quémander ton reste. Te hissant sur la pointe des pieds et passant tes mains dans ses cheveux, tu réprimes un gémissement au contact de ses mains sur tes courbes ; le frisson qui hérissa tes poils d’envie te trahis.

Oui…

Tes yeux revêtent cette teinte d’un doré étincelant, tu étais entrain de perdre et tes ongles s’allongent en griffes qui glissent dans son dos.
Tes lèvres se déposent dans son cou, le couvrant de baiser.
Te délectant de cette sensation : vos corps l’un contre l’autre.
Remontant, tu mordille l’oreille, te retenant de lui souffler que tu l’aimais… tu ne voulais pas Olympe qu’il s’écarte encore une fois.
Tu voulais le garder là, prêt de toi.
Contre toi.
©️ ASHLING POUR EPICODE




wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
True Alpha & Purrfect boyfriend
True Alpha & Purrfect boyfriend
Castiel A. Kingsley
Messages : 457
Points : 992
En couple avec : Olympe Errol.
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Dim 18 Nov 2018 - 20:04


wanna do things that I shouldn't


Son odeur te rend fou, ses yeux sont le reflet des tiens. Votre or se mélange pour qu'il resplendisse d'avantage.
Tu te perdais à contempler ses sourires, t'imprégner de ses soupires.
Elle s'abandonne progressivement et tu le sais. Tu le sens, elle se ment. A elle même, à son corps et à son coeur.
Mais pourtant, même le tien est fragilisé en cet instant. Car n'importe quoi qui pourrait interrompre votre paroxysme se verrait détruit d'un seul coup.

« Je te l'ai dit. Tu penses trop. »

Et toi tu voulais arrêter de penser. Arrêter de planifier, de croire que tout plat doit se déguster, dans la lenteur et les bénéfices de l'hésitation.
Il n'y avait désormais qu'elle, qui pouvait te comprendre. Au son des râles de l'agonie.
Tu t'accroches à ses formes, pas pour la retenir mais par crainte qu'elle t'abandonne. A son tour.
Ironie du sort, elle t'aime un peu plus chaque jour.
Tu es un démon, qui te lave de tes impuretés. Son innocence rachète tes péchés, la dépendance redonne confiance en ton égo blessé.

« Olympe, tu m'apparais enfin comme ce que j'aurai du voir tout de suite. Une femme et non une soeur. »

Tes lèvres viennent chercher les siennes, dévorant sa pulpe jusqu'à la faire saigner.

« Je dois me rhabiller. Ou bien tu ne pourras m'arrêter qu'en me giflant ou me castrant sans doute. »

Tu exploses d'un rire sourd et pose ta tête sur son épaule.

« J'suis fatigué de tout Holly. »




hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Olympe N. Errol
Louve Alpha
Louve Alpha
Olympe N. Errol
Messages : 231
Points : 604
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel Jeu 13 Déc 2018 - 19:47

SOMETHIN' 'BOUT YOU
"Elle était belle comme le matin d'une apocalypse. Imprévisible, étonnante et dévastatrice, mais qu'est-ce qu'elle était belle, bordel."
La cœur à tes tempes bat si fort.
Le monde à l’extérieur de cette cabine de douche disparaît.
Il ne reste plus que lui et toi, même le bruit du jet d’eau te semble ténu et insignifiant dans ce monde où vous ne semblez être plus qu’un et non deux.
Tes mains caresses sa peau avec envie.
Tu embrasses de tes lèvres ses cicatrices.
Et tu te laisses aller contre lui Olympe.
Tu te laisses l’aimer, un peu plus que ce matin au réveil.
Peut-être bien que tu te mens, mais tu ne préfère pas y penser ; tu veux juste profiter du moment présent, de cet instant où tu es dans ses bras.
Castiel ne dit pas « je t’aime » avec des mots, pourtant tu as l’impression que c’est exactement ce qu’il y a à comprendre au travers de ses baisers et caresses.
La réalité te semble décousue.
D’autant plus avec cette phrase.
Une femme et non une sœur.
Il est certain que la joie et une pointe de satisfaction ont emplie ton cœur Olympe, mais tu n’as pas eu le temps d’esquisser le moindre mot que déjà, ses lèvres trouvaient les tiennes. Tu lui rends chaque baisers, passionné, voraces et qu’importe le goût du sang ou le manque d’air, bien qu’il se fasse ressentir.
C’est comme si tu n’en avais jamais vraiment assez.

Non !

Cette négation t’échappe dans un rire, en écho au sien.
La raison a pris le dessus : c’est trop tôt.
C’était un non au fait que tu n’en arriverais pas là.
Le castrer bien sûr, le gifler c’est une autre histoire.
Tu ne te lasse pas de l’entendre rire et de le voir sourire, pourtant soudainement, son visage disparaît de ton champs de vision et se pose contre ton épaule.
Tes yeux s’écarquillent Olympe.
Délicatement d’une main, tu lui caresse le dos.

J’espère que tu n’es pas fatigué de moi. L’air joueuse, tu redevins plus sérieuse. Toi aussi tu penses trop Cassy, lâche toi, lâche tout… mon épaule est là si tu veux vraiment te reposer.

Doucement tu déposes tes lèvres sur sa joue.
Tu n’es pas du genre à te répéter Olympe, tu pars du principe qu’il est très loi d’être sourd et qu’il l’a entendu la première fois : je serais toujours là pour toi.
Aujourd’hui, comme hier et pour demain, ça ne change pas.

Avec lenteur, la notion de temps commence à reprendre de l’importance. Tu ne sais pas quelle heure il est, mais tu sais que plus les secondes passes et plus il y a de chance qu’on vous trouve là. Étrangement, tu t’en fou, mais bon… l’eau coule et la cabine d’à côté a un mur défoncé, autant tout remettre en place avant que quelqu’un ne s’en rende compte et aille criser auprès d’Andersen.

On devrait effectivement se rhabiller, on se voit après ?

Plus tard ?
Demain ?
Un jour ?
Quand tu veux.

©️ ASHLING POUR EPICODE




wolf & woman
Some days, I am more wolf than woman, and I am still learning how to stop apologising for my wild. •• ALASKA (Nikita Gill)


The Pack :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel

u make me feel like a dangerous woman (douches communes) ft. Castiel
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Test: Premier make-up
» Mes différents make-up P3
» WONDER WOMAN Tourne tourne !
» COVER GIRLS OF THR DC UNIVERSE : WONDER WOMAN ( ARMORED)
» JLA TROPHY ROOM : WONDER WOMAN TIARA , BRACELETS AND LASSO PROP REPLICA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Sous-sols :: Serpentards-
Sauter vers: