in my memory (ft. Fenry)

Morpheús F. Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar
Messages : 481
Points : 810
in my memory (ft. Fenry) Mar 25 Sep - 15:11

IN MY MEMORY
"Les souvenirs, c'est quelque chose qui vous réchauffe à l'intérieur et qui vous déchire violemment le cœur en même temps."
Bien sûr, tu arrives en premier à la salle des trophées.
Un seul étage, ce n’est rien.
Tu en profite Felix, pour observer.
Rare sont les fois où tu es venus contempler les coupes et autres en ce lieu. Fenry a tout à l’heure fait la remarque vis à vis de celle de Quidditch et de maison de l’an passé. Tu n’es pas mauvais perdant, bien qu’il est vrai que tu aurais voulu gagner, surtout celle de Quidditch, tu espères que cette année, pour ta dernière, cela sera le cas. Enfin… tu ne fais qu’espérer, peut-être que c’est cela qui vous manques à Poufsouffle, la soif de vaincre. Pourtant, vous êtes les plus persévérants, mais aussi les plus fair-play, parfois c’est compliqué.
Te te plaît à observer les étagères et vitrines couvertes de poussières. Les reliques aux vieux noms devenus légendes.
Un jour peut-être, dans des centaines d’années, d’autres élèves seront ici comme toi tu l’es et cela sera ton nom qui sera célèbre, gravé sur une relique.
Ton ventre ce tord.
Ton nom est déjà connu et reconnu de tous.
Enfin, peut-être que dans cent ans, les Gaunt auront complètement disparu de la surface terrestre ; cette idée t’apporte un certain réconfort.
Soudain la porte grince, baignant la pièce dans un peu plus de lumière, parce qu’il fait tout de même bien sombre ici.
La silhouette de Fenry se dessine dans l’embrasure de la porte, tu lui souris Felix et t’approche pour l’accueillir.

Salut Fenry, ça va ? Et merci d’être venue m’aider.

Tu marques un arrêt devant la coupe de l’an dernier.
Une coupe de maison verte et grise, aux couleurs de Serpentard et une autres, mixant entre les rouges et or, avec l’émeraude et l’argent, montrant que deux maisons ont remportés la coupe de Quidditch. Un coup aussi dur à encaisser qu’à partagé pour les serpents que pour les lions, ça tu le sais Felix.

Félicitation pour l’an dernier.

Oui parce que tout de même, Serpentard reste gagnant.
Du moins, dans la grande majorité.
Tu aurais pu être dans cette maison, comme la quasi-totalité de ta famille, mais tu te souviens encore le jour de ta cérémonie de répartition ; suppliant le Choixpeau de ne pas t’envoyer à Serpentard et il l’a fait, il vu le Poufsouffle qui en toi sommeillait.
Ton regard havane tombe sur Fenry.
Tout à l’heure tu as eu une impression étrange durant l’échange de SMS, enfin… qu’importe, tu dois t’expliquer.

Ramsay est effectivement legillimens, occlumens et fourchelang aussi par la même occasion. Tes sourcils ce froncent. Je crois qu’il est temps qu’il cesse d’entrer dans ma tête et… j’ai entièrement confiance en toi. On peut commencer quand tu veux.

Un sourire étire tes lèvres.
L’idée même qu’elle force ton esprit et que tu t’entraîne à la bloquer ne t’enchante pas plus que cela, mais tu as effectivement confiance. Fenry reste ta cousine, qu’elle le souhaite ou non et même sans cela, tu as toujours eu beaucoup d’estime pour elle.
Délicatement, tu recules jusqu’à une chaise laissé là et tu t’assois, prêt comme jamais.
©️ ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥ :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
Captain Queenie Bitch
avatar
Messages : 1216
Points : 1225
Re: in my memory (ft. Fenry) Mer 26 Sep - 0:16


In my memory
Quand elle écoutait les pensées mortes autour d'elle, Fenry ne se sentait plus à sa place nulle part. Il y avait dissonance, discorde, les souvenirs ne correspondaient plus à ceux qu'elle avait vécu. Un malaise s'était installé en elle sans qu'elle n'ait pu mettre de mots dessus, et elle traversait les jours comme une étrangère dans un monde devenu hostile, inconnu.

Elle avait reçu un sms de Felix, qui lui fit d'abord arquer un sourcil.

Ses pas l'avaient guidée vers la salle des trophées, dans une demi-course qui ne la fatigua même pas un peu. En arrivant, sans surprise, il était déjà là, et elle lui adressa un sourire.

« Que veux-tu, on est les meilleurs après tout. »

Elle haussa les épaules, il savait bien qu'elle plaisantait, même si elle ne le pensait pas moins fort. Fenry avait toujours été mauvaise perdante, et amèrement triomphante.

Le portrait qu'il dressa de Ramsay la fit serrer les mâchoires. Elle en avait vu, des images dans l'esprit de Andy. Elle en avait entendu des mots, ressenti des souvenirs. Mais de sa bouche à lui, c'était encore plus froid et triste.

Elle regarda autour d'elle.

« Ok assieds-toi. »

Elle suivit le mouvement en se plaçant juste face à lui, et pria pour que personne ne rentre. Elle plongea ses yeux dans les siens, et sortit sa baguette – elle n'en avait pas besoin pour les pensées de surface, mais il voulait qu'elle aille plus loin.

Fenry n'avait aucune idée de comment il comptait devenir occlumens. Elle-même n'avait jamais essayé – pour la simple et bonne raison que rares étaient les personnes s'introduisant dans son esprit à elle.

« Et dis-le moi si tu veux que j'arrête. »

Elle se mordit la langue, hésitante, et commença, un murmure glissant au bord de ses lèvres.

« Legilimens. »

Elle entra dans les couloirs ; sillons de son esprit. Elle eut un sourire en parcourant la joie, et sentit son cœur se serrer. Le lien qu'elle avait établi avec Andy rendait l'action compliquée ; ses sentiments étaient exacerbés. Entre ceux de Felix qu'elle partageait et ceux de Andy qu'elle avait toujours partagé depuis le premier jour, elle avait l'impression de crever sous les chaleurs et les culpabilités, les amours et les tendresses.

Elle fronça les sourcils, et partit visiter plus loin, plus douloureux, où les ombres prenaient des visages. Et parmi ces visages elle vit le sien.

Elle ravala sa salive.
Pourquoi était-elle une menace, dans ce souvenir ?
Un frisson parcourut sa colonne vertébrale quand elle se vit attaquer Felix dans l'arène.
Felix ? Elle n'avait pas combattu Felix.

« Je ne comprends pas. »

Elle ne s'était jamais battue contre Felix.
Les souvenirs parasites revenaient la hanter.

« Qu'est-ce que c'est que ça, un cauchemar ? Tu rêves de moi, Gaunt? »

Ça n'avait jamais existé.
Ça n'avait jamais existé.



Voir le profil de l'utilisateur
Morpheús F. Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar
Messages : 481
Points : 810
Re: in my memory (ft. Fenry) Jeu 27 Sep - 17:56

IN MY MEMORY
"Les souvenirs, c'est quelque chose qui vous réchauffe à l'intérieur et qui vous déchire violemment le cœur en même temps."
On est les meilleurs.
Tu regardes le trophée vert et argent.
Ta famille aurait été fière si tu avais été envoyé à Serpentard, elle aurait pu être ta maison et tu savais que malgré que Poufsouffle soit le meilleur choix qu’ait pu faire le Choixpeau, la seule autre maison où tu avais ta place Felix, tu ne peux nier que tu aurais aussi su te tracer un chemin chez les serpents.
Sûrement bien différent, mais un chemin tout de même.
Rapidement, tu dresses un portrait de Ramsay.
Tu sais Felix, qu’Andy et Fenry ont un lien particulier.
Ça ne t’étonnerais pas qu’elle ait déjà vue des images et entendu des choses au travers des souvenirs de ta petite amie.
Elle t’indique que tu peux t’asseoir sur la chaise non loin, ce que tu fis sans attendre. Tu étais prêt Felix, bien que tu n’étais plus sûr de te souvenir… entre les intrusions intempestives de Ramsay dans ton esprit et les coups d’Endoloris quand tu étais plus jeune, lequel des deux est-il le plus douloureux ?
C’est ce que tu te demande quand elle te dit de la prévenir quand tu voudras qu’elle s’arrête. On ne t’as jamais laissé reprendre ton souffle, on t’a laissé te noyer tellement de fois que la seule chose que tu trouves à faire, c’est acquiescer.
Elle sort sa baguette, pour que cela soit plus simple.
Passant tes bras derrières le dossier de la chaise, tu enlaces tes mains ; tu vas essayer de rester droit et tu décides par avance de tout faire pour ne pas la laisser voir ta détresse. La douleur de ton passé… tu ne veux pas qu’elle te prenne en pitié.
Legillimens.
La voilà.
Tu la sens ramper dans ton esprit.
Tel un serpent glissant sur l’eau.
Les paupières tombent sur tes yeux et tu te concentres.
Tu te concentre pour qu’elle n’ouvre pas n’importe quelles portes, mais Fenry est douée, elle s’aventure vers le sombre qui sommeille dans ta tête. Tu bloques et tu penses à elle, parce qu’elle fait remonter de vieille plaies, sans vraiment réussir à les toucher.
Soudainement elle s’arrête.
Au début tu ne comprends pas.
Tu n’entends pas vraiment les mots qu’elle prononce.
Elle aussi elle ne comprends pas.
Ton souffle et si court Felix.
A quel moment tu as cessé de respirer ?
Tu relèves la tête et pose tes yeux sur elle.
Un de tes sourcils ce dresse et un petit rire t’échappe.

Un rêve ? Non… ne me fait pas croire que tu ne te souviens pas comment tu m’as étaler lors du premier tour du tournoi. Pourtant, elle n’a pas l’air de s’en souvenir. Ma baguette refusait de t’attaquer parce que… toi et moi on partage le même sang.

Tu étais à nouveau droit sur la chaise.
Les mains toujours dans le dos.
Ton souffle revenu à la normale Felix.
Pourtant, t’es largué.
Comment elle a pu oublier ?
Tu es de-nouveau sérieux, mais ton regard reste doux.

Fen, je ne te mens pas. Mon esprit ne peut pas te mentir, alors vas y, vérifie. Je suis prêts.

Tu es prêt à lui montrer la vérité.
Mais aussi prêt à lui bloquer l’accès à ta propre douleur.
©️ ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥ :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
Captain Queenie Bitch
avatar
Messages : 1216
Points : 1225
Re: in my memory (ft. Fenry) Mer 24 Oct - 12:57


In my memory
Dans son regard elle avait cherché des réponses mais n'avait trouvé que des interrogations. Son rire s'était transformé en inquiétude, et il ne resta plus que le silence pour témoigner de son inconscience. Elle avait froncé les sourcils, et perdit toute envie d'en plaisanter ; Felix, lui, ne riait pas.

Du même sang ? Dans quel monde était-elle tombée ? Son regard était devenu sévère.

« Rêve pas trop, Gaunt, je ferai jamais partie de votre famille de dégénérés. »

Elle s'était mise à douter.
Pourquoi disait-il cela ? Pourquoi ces souvenirs contredisaient les siens ? Il ne pouvait pas mentir à sa legilimancie, ou alors il était déjà meilleur occlumens qu'il le croyait. Elle serra les dents. C'était impossible.

« Arrête le délire. »

Elle n'avait jamais vraiment connu l'identité de son père, pas vrai ?

« C'est impossible ? »

Un frisson parcourut sa colonne vertébrale.

« Pourquoi ? Pourquoi j'aurais oublié ça ? »

Quelqu'un l'avait-elle fait oublier ? S'était-elle fait oublier ? Comment ? Pourquoi ? Qu'est-ce qui était si dur à supporter qui faisait qu'elle aurait eu besoin de ça ?

Ses souvenirs, à Felix, étaient vrais.

« ... Felix. »

Elle l'avait enfin appelé par son prénom.

« Dis-le-moi. Je suis qui ? »



Voir le profil de l'utilisateur
Morpheús F. Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar
Messages : 481
Points : 810
Re: in my memory (ft. Fenry) Mer 7 Nov - 22:58

IN MY MEMORY
"Les souvenirs, c'est quelque chose qui vous réchauffe à l'intérieur et qui vous déchire violemment le cœur en même temps."
Ta famille de dégénérés.
Elle a tellement raison et pourtant, au fond ça te piques.
Pas parce que tu as du respect pour ces êtres abjectes, mais bien parce que leur souillure est ton sang. Il coule en toi comme un poison, empoisonnant ton être depuis ta plus tendre enfance, depuis ta putain de naissance.
Tu sens la panique de Fenry grimper.
Elle résonne dans sa voix.
Pendant un instant tu as l’impression qu’elle vole en éclat.
Perdus.
C’est ce que vous êtes.
Tu ne comprends pas Felix et elle non plus.
Pour la première fois depuis… tu ne sais même plus, elle prononce ton prénom, enfin, le second, celui dont tout le monde use ici : Felix.
Doucement et avec une certaine lenteur tu te redresses.

Je ne suis pas certain d’être la bonne personne pour te dire qui tu es Fenry, j’aurais peur de ne te dire que des choses que tu ne sais déjà.

Elle a fouillé dans ton esprit, tu sais plus où moins ce qu’elle a vue et puis tu sais ce que tu as attendus. Bien que pas très fan des ragots, il y a forcément des choses qui traînes à tes oreilles et puis… qu’elle le souhaite ou non, elle reste ta cousine.
Une bâtarde, tout comme toi.

Tu es Fenry Williams, une incroyable legillimens et capitaine de Quidditch, une fière représentante de Serpentard et la fille d’Emily Williams, ainsi que celle d’Andrew Gaunt. Tu marques une pause Felix, inspirant. Andrew est le fils du frère de mon grand-père, je crois qu’il aimait vraiment ta mère, mais dans cette famille maudite… Tu n’oses pas poursuivre. Andrew a eu par la suite une autre fille, suite a un mariage arrangée, Flora Gaunt, que tu connais au moins de nom. Tu secoue la tête Felix. J’arrive pas à croire que t’ai oublié ça.

Ainsi tu te demande ce qu’elle a bien pu oublier d’autre.
Et surtout, pourquoi ?
Peut-être parce que ça la faisait souffrir.
Cela ne serait pas étonnant.
Les histoires de sang-purs ne sont pas des contes pour enfants.
Elles portent en elles des souffrances bien lourdes.
Tes yeux se baissent Felix.

Je ne sais pas ce que tu as pu oublier d’autre, mais vas y fouille et dis-moi, j’essayerais au mieux de t’expliquer.

Tu vas te rasseoir sur la chaise.
Tes mains enlacées dans ton dos autour du dossier.
Lentement tu te concentre sur la vie de Fenry Williams.
Sur les moments que tu as pu vivre à ses côtés, mais aussi sur ceux où elle à juste traversé ton flots de pensées à l’évocation de quelques mots.
C’est ainsi que Mephisto, Croyance, Valentyne et bien d’autres firent éruptions dans les travers de ton esprit Felix.
Explosant à la gueule de Fenry.
©️ ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥ :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: in my memory (ft. Fenry)

in my memory (ft. Fenry)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [REQUÊTE] Sauvegarde sur la Memory Card HTC Desire
» [WIDGET] MEMORY STATUS : Gardez un oeil sur votre mémoire [Gratuit]
» [ANIME] KURAU Phantom Memory
» Gundam Wing ~ Memory Rain - MTT Niigata
» Widget Memory Info au nom du forum (Symbian Génération)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Premier étage :: Salle des trophées-
Sauter vers: