call of silence (ft. Aslan)

A. Harry Fitzgerald
Cracmou tout doux
Cracmou tout doux
A. Harry Fitzgerald
Messages : 325
Points : 638
call of silence (ft. Aslan) Mar 25 Sep - 15:32

CALL OF THE SILENCE
"Le front aux vitres comme le font les veilleurs de chagrin, je te cherche par-delà l'attente. Par-delà moi-même."
Il fait plutôt frais ce matin.
Pourtant, le soleil baigne la Grande Cour.
Accoudé à l’un des rebords des corridors, tu prends des photos avec ton appareils, enfin tes appareils photos.
Tu ne te souviens plus depuis combien de temps tu n’as pas eu l’occasion de faire des photos, cela te semble remonter à une éternité Harry.
Tu aimes bien les photos des moldus, qui restent fixes.
Capturer un instant, te semble prendre tout un sens dans ces moments là, mais tu apprécies aussi les photos mouvantes ; car en tant que danseur, il est vrai que tu as un grand amour pour la beauté des gestes.
Il n’y a pas grand monde.
Un mec qui dessine.
Une fille qui lit.
Un groupe d’amis qui traverse en diagonale la cours, riant et chahutant quelque peu… des gens qui promène leur chien, d’autre qui font voler leur oiseaux. Clairement pas le genre de trucs qu’on fait avec un niffleur, hein Harry.
Tu captures quelques instants à leur insu.
Autant tu peux être au centre de l’attention avec tes conneries et ta maladresse légendaire, autant tu sais être invisible.
Il y aura peut-être un ou deux clichés qui seront utiles pour le Stupeshit, sait-on jamais, bien que tu en doute… la Grande Cour à cette heure matinale, ne semble pas être le lieu de tous les ragots et dramas du coins.
Soudainement, à travers ton objectif, tu aperçois Aslan.
Relevant la tête, tu le détaille un instant.
Il semble un peu essoufflé, peut-être pressé.
Discrètement, lui aussi tu l’emprisonne d’un clic.
Il y a un avantage certain à faire partie de la misérable équipe du Stupeshit et ça tu le sais bien Harry… c’est qu’on est souvent les premiers au courant des ragots, surtout quand ils sont vrais et pas inventé de toutes pièces par la rédact.
Le Serdaigle te passe à côté et tu l’interpelle Harry.

Aslan !

Pendant une seconde, tu te demande si t’as pas parlé un peu trop fort, t’es presque certain que du monde a tourné les yeux dans votre direction.
Bah super.
Tu sens tes pommettes devenir rouges, si jamais il te demande pourquoi, tu prétexteras le froid, bien qu’il fasse juste frais, mais… toi tu sais qui il est, parce qu’en bon nerd que tu es, tu sais qui est tout le monde, mais toi, qui te connais Harry ? Personne.
Pourtant tu te dis qu’entre l’Hippoball et le Munera…

Euh… je voulais savoir, c’est vrai que tu vas intégrer l’équipe de Quidditch de Serdaigle en tant qu’attrapeur ? T’aurais peut-être pu lui demander avant, si ça allait non ? Tu secoues la tête Harry. Ah et euh… ça va au fait ?

T’espère quand même qu’il va pas te sortir le si caractéristique et habituel : T’es qui ? que tu t’es si souvent pris en pleine face.
©️ ASHLING POUR EPICODE





WHAT ARE YOU LOOKING AT ?















YOU SIMPLE MIND.



call of silence (ft. Aslan) 4wPqjUe
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 343
Points : 632
En couple avec : a. harry fitzgerald.
Re: call of silence (ft. Aslan) Mar 25 Sep - 16:18

Il ressert son écharpe contre son coup, avançant dans la fraîcheur d'une fin d'été qui commence à tendre vers l'automne. Il souffle, et il marche vite, la tête baissé. Ses pensées sont encore remplies des évènements d'il y a quelques jours ; il repense à la lumière, aux éclats de verre, à l'obscurité, et il n'a jamais été aussi angoissé dans la vie de tous les jours depuis. Il s'était calmé, il a essayé de se calmer, depuis la rentrée, mais maintenant, il n'est plus très sûr d'avoir le courage de penser ses plaies.

Il arrive dans la Grande Cour ; il ne regarde personne. Il regarde ses pieds, les pavés qui défilent dans son champ de vision. Il ne veut pas spécialement voir quelqu'un, il n'a pas spécialement envie d'être remarqué non plus - il veut juste venir un bout d'un nouveau jour de sa scolarité, noter ses cours, essayer de dormir correctement même s'il sait qu'il refera des cauchemars comme chaque nuit depuis qu'il a quitté le passage sous la salle de bain des préfets.
Il trace, c'est limite s'il ne court pas, mais son semi-marathon est interrompu par ta voix. Ta voix qu'il ne reconnait pas tout de suite, mais qu'il est persuadé d'avoir déjà entendue, et quand il se tourne pour et qu'il croise tes iris, il s'interroge quelques instants avant de percuter.

Oh, Harry. C'est ça?
Il se rappelle de ton prénom, il ne sait plus si tu lui as déjà dit, ou s'il l'a entendu alors que la bibliothécaire te rappelait à l'ordre une énième fois. Mais il sait qui tu es.

Il remarque tes joues rouges, mais il ne fait pas de commentaires, parce qu'il les a sûrement aussi qui apparaissent. Il ne sait pas s'il s'agit du froid ou de ta présence, ou peut-être d'un mélange des deux. Il ne fait pas de commentaires.
Il t'écoute, il hoche la tête.

Oui, j'ai passé les tests y a.. deux semaines je crois? Un peu après la rentrée, avec Béring, et j'ai été accepté donc... Oui, je serais attrapeur pour Serdaigle cette saison, ahah.
Il est un peu gêné ; ce n'est pas de ta faute, Harry. Il n'est juste pas encore habitué à être abordé, il n'était juste pas préparé à être abordé.
Il avait oublié qu'il n'était pas vraiment transparent.

Il danse d'un pied sur l'autre, ne sachant pas trop comment se mettre, comment se positionner, où est sa place. Il a peur que tu le trouves bizarre, que tu lui ai posé la question pour te moquer de lui ; parce qu'il a toujours peur de quelque chose, Aslan, et encore plus d'être vu, parce qu'il ne sait pas comment c'est. Et en ayant maintenant un poste important dans l'équipe de quidditch de sa maison, il a peur de briller de trop, il a peur d'être véritablement Icare.
Comme dans la mythologie,
se brûler les ailes trop près du soleil.

Euh, ça va, oui. Enfin, il fait un peu frais et j'ai plein de choses à faire et j'ai du mal à tout faire, mais oui. Et toi? Toujours interdit de bibliothèque?
Tu vois, il se souvient de toi.

Ses yeux tombent sur tes appareils photos ; il les regarde pendre autour de ton cou, et il se permet de s'approcher d'un d'entre eux, intrigué.

Tu fais un reportage ou quelque chose comme ça? C'est un appareil moldu ça, non?
Il en sait des choses, mine de rien.
Voir le profil de l'utilisateur
A. Harry Fitzgerald
Cracmou tout doux
Cracmou tout doux
A. Harry Fitzgerald
Messages : 325
Points : 638
Re: call of silence (ft. Aslan) Jeu 27 Sep - 17:25

CALL OF THE SILENCE
"Le front aux vitres comme le font les veilleurs de chagrin, je te cherche par-delà l'attente. Par-delà moi-même."
Tu restes profondément surpris.
Il sait comment tu t’appelles… ou du moins, il s’en souvient.
Tu n’étais pas prêt pour ça Harry.
Tellement que tu n’es plus certain d’avoir acquiescé à sa question.
T’es un plein K.O technique du cerveau.
Le rose de tes joues s’intensifie pour devenir rouge.
Tu voudrais te foutre des claques.
Ce que je dois avoir l’air con par Merlin…
Aslan confirme qu’il intègre bien l’équipe de Serdaigle pour cette saison en tant qu’attrapeur. Tu note mentalement Harry, en soit, tu ne sais pas vraiment si c’était pour ça que tu l’avais abordé, ou juste pour l’abordé. Tu voudrais bien lui dire que tu ne louperas aucuns matchs, mais ça fait lourd et qui plus est, pas besoin de le dire… tu es suffisamment fan de Quidditch pour être dans les gradins, même avec 42°C de fièvre.

Ah bah c’est grave cool !

Tu souris, peut-être aussi gêné que lui.
En fait… c’est probablement la gêne qu’il dégage qui te rends si nerveux. Tu remarques bien vite qu’il se dandine d’un pied sur l’autre et ça te rappelle tellement toi. Enfin, tu n’es peut-être pas entrain de te demander où est ta place, sûrement ce qu’il ce demande, mais tu ne peux t’empêcher de laisser tes doigts tapoter contre l’appareil photo entre tes mains.
C’est clairement nerveux.
Sûrement pas moins discret.
Il a pleins de choses à faire…
Ah. Je dérange.
C’est la première chose que tu te dis et puis il te parle de la bibliothèque Harry. Tu grimaces, essayant de te rappelle quand est-ce que tu pourras y retourner, tout en sachant que tu prendras un savon car bien sûr, tu rends encore des bouquins en retard.

Ça va, ça va… ouais il fait plus frais et… oui j’suis encore viré, pour trois jours. Enfin, dans trois jours je pourrais y remettre les pieds, mais ça ne va pas durer longtemps, comme toujours.

Tu te désoles tout seul.
Un petit sourire accompagne pourtant tes dires.
Il vaut mieux en rire qu’en pleurer.
T’aimerais bien savoir te contrôler parfois, arrêter d’être un guignol et pouvoir aller à la bibliothèque au moins trois fois d’affiler sans te faire virer la seconde fois où tu y vas. Bon, ce n’est pas que la bibliothèque le problème, c’est un tout.
Mais c’est quand même bien chiant.
Il est vrai que tu pensais que l’entrevue ce finirait là, mais Aslan s’approche et tu manques de faire un pas en arrière, surpris. Le Serdaigle semble regarder tes appareils photos et soudain, il pose effectivement une question sur eux et te demande si tu fais un reportage.
Tu ouvres la bouche Harry, pour répondre, rien n’en sort.
Baissant les yeux, tu cherches à retrouver contenance.

Euh ouais, effectivement c’est un moldu. Euh… un appareil photo moldu ! J’aime bien, ça change et hum… non je prends juste des photos comme ça, ça pourrait servir pour mes cours de journalisme. Puis, c’est le seul truc que j’ai à faire, vue que j’suis privé de biblio, je peux pas faire des recherches sur les merdes qui peuvent pas s’empêcher d’arriver dans cette école. Ton regard se déporte vers les parcs. Comme si une année normale à Poudlard c’était trop demander.

Tes yeux retombent sur ton poignet.
Le nombre 13 encore là et tu tires sur ta manche.
Retirant l’appareil à photos moldu de ton tour de cou, tu le tends en direction d’Aslan, un petit sourire au coin des lèvres.

Tu veux l’essayer ?
©️ ASHLING POUR EPICODE





WHAT ARE YOU LOOKING AT ?















YOU SIMPLE MIND.



call of silence (ft. Aslan) 4wPqjUe
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 343
Points : 632
En couple avec : a. harry fitzgerald.
Re: call of silence (ft. Aslan) Jeu 27 Sep - 20:10

Il se sent mal à l'aise quand il voit ton regard partir dans le vide, quand il t'entend. Comme si une année normale à Poudlard c'était trop demander. Il a eu vent des expériences, de ce qu'il s'est passé, mais il n'a jamais su trop quoi en penser, et demmêler le vrai du faux était une tâche compliquée ; les rumeurs entre les quatre murs du château étaient déjà multiples, ce triste évènement n'y a pas échappé.
Mais il ne te demandera pas, parce qu'il sait que c'est déplacé, et parce qu'il n'oserait pas de toute façon.
Il ne veut pas faire ressurgir de douloureux souvenirs, et il ne veut pas te voir pleurer.
Il veut voir le Harry souriant et excentrique qu'il a eu l'habitude de reconnaître quand il te croise dans les couloirs, parfois.

Tu veux bien? Son regard se relève quand il remarque que tu lui tends déjà. Pourquoi pas alors! J'ai jamais eu l'occasion d'en tester un.

Il l'attrape, l'observe en le faisant tourner dans ses mains. Et finalement, il s'écarte un peu de toi. Il s'approche d'un rebord, observe la cour, cherche un angle intéressant.
Il a toujours eu la facheuse habitude de trop réfléchir avant d'agir, de trop analyser une situation.
Mais la photographie, il faut saisir l'instant ; attendre trop longtemps peut faire louper une grande occasion.

J'appuie comme un appareil normal?
Et alors qu'il te demande, il le fait, et ça marche. Il s'attend à un grand flash, à un grand bruit, comme ces vieux appreils sorciers d'il y a quelques années, mais non, il n'y qu'un petit clic, et une faible lumière.

Il ne sait pas trop s'il a réussi à faire quelque chose de potable ou d'intéressant, mais en tout cas, il l'a fait.
Alors, il revient vers toi, et il te redonne l'appareil, un sourire de satisfaction et de remerciement pendu au bout des lèvres.

Merci !

Et le revoilà proie à la gêne ; il ne sait pas vraiment tenir une conversation. Il a toujours l'impression de parler pour ne rien dire. Pourtant, il n'a pas envie de partir tout de suite.
Parce qu'il a envie d'en savoir plus sur toi, il a envie d'apprendre à te connaître mieux que « celui qui s'est fait interdire de bibliothèque jusqu'à dans trois jours ».
Alors il ouvre la bouche, à plusieurs reprises.
Il a l'impression que l'histoire se répète, il a l'impression de retrouver des similutudes entre ses actions et les tiennes.
Est-ce que tu es aussi peu confiant que lui, Harry?
Est-ce que toi aussi, tu as peur de parler?

Je... Ca doit être intéressant les cours de journalisme! J'aimerais bien voir ce que vous faites... et si je pouvais voir tes photos aussi! Enfin, si ça ne te dérange pas bien sûr, il y a peut-être des choses que tu ne veux pas partager, je ne sais pas... En tout cas, c'est bien! Tu m'as l'air impliqué dans ce que tu fais, c'est... admirable.
Trop formel? Trop distant? Pas assez personnel?

Il a peur de paraître trop loin de la conversation ou trop inintéressant. On lui a dit déjà, qu'il parlait comme une appréciation de bulletin scolaire, mais c'est seulement maintenant qu'il s'en rend compte.
Parce qu'il était trop aveuglé par ses autres problèmes avant.

Tu viendras me voir, aux matchs?
Il murmure presque.
Ca lui a échappé.
C'est sorti de son esprit un peu trop vite.
Il rougit.
Voir le profil de l'utilisateur
A. Harry Fitzgerald
Cracmou tout doux
Cracmou tout doux
A. Harry Fitzgerald
Messages : 325
Points : 638
Re: call of silence (ft. Aslan) Jeu 27 Sep - 21:55

CALL OF THE SILENCE
"Le front aux vitres comme le font les veilleurs de chagrin, je te cherche par-delà l'attente. Par-delà moi-même."
Intérieurement tu le remercies.
Il ne relève pas et tu n’aurais pas voulu qu’il le fasse, parfois il t’arrive de penser à voix haute en plein milieu d’une conversation et… c’est ce qu’il venait de ce passer. Tu te mordilles la lèvre inférieure Harry et tu finis par te reprendre en lui proposant de tester l’appareil à photo moldu qui semblait l’avoir intrigué.
Tu ne voudrais pas le faire fuir avec ta poisse.
Aslan semble plutôt ravi.
Tes lèvres étires un sourire un peu plus large.
Tes yeux ne quittes pas sa silhouette, l’appareil dans les mains, son regard curieux cherchant à comprendre comment cela fonctionne.
Tu te rends compte que tu le fixe Harry.
C’est peut-être un peu bizarre non ?
Cette pensée te fais rougir et c’est là qu’il te pose une question, le flash te surprends et tu fais un bon. C’est ridicule…
Soudainement, tu te mets à rire.
Mais tu ne te moque pas du tout.
Tu tiens à le préciser.

Ne t’inquiète pas, je ne me moque pas, c’est juste que… étant né dans un mode magique, c’est la magie qui me semble normale. C’est étrange de parler de normalité quand et bien, elle n’existe probablement pas.

C’est juste toi qui est anormal pour ce monde, bien qu’il reste ton monde Harry. Enfin… c’est quelque chose que tu as accepté à force et surtout avec le temps. Tu vis dans un entre deux désagréable, mais tu vis et on te laisse choisir.
Aslan semble fier, un beau sourire pendu aux lèvres.
Il te tend l’appareil que tu récupère.

De rien, si tu veux refaire des photos et bien, tu peux toujours venir me trouver !

Un grand sourire s’étire sur les tiennes.
Et soudainement, la gêne revient. Elle fait son nie en toi et tu veux croire qu’elle le fait aussi chez lui. Elle s’interpose entre vous.
Pourquoi putain ?
Tu n’as pas de soucis pour parler aux garçons normalement, alors pourquoi avec lui c’est pas… normal ? Naturel ? Qu’est-qui cloche ? Impossible de mettre une réponse sur le flux de questions qui embrume ton esprit.
Tes yeux se baissent sur l’appareil dans tes mains.
Rapidement tu le remets autour de ton cou.
Soudainement, la voix d’Aslan te fait relever les yeux.
Il s’intéresse à ta licence ou… à toi ?
Tu aimerais la seconde option et étrangement tu t’y conforte quand il te demande s’il pourra voir tes photos. Tu rougis Harry, tout en pensant à celle que tu as prise de lui juste avant que tu ne l’aborde.

Oui oui, tu pourras voir mes photos, aucuns problèmes. Tu penses juste ne peut-être pas toutes les lui montrer. C’est assez intéressant et ça fait sortir un peu, mais bon, à la base j’aurais préféré partir en sport, ouais je sais c’est pas la première chose à laquelle on pense en me voyant hahaha. Tu passes nerveusement une main dans tes cheveux. Enfin… les cours les plus intéressant restent l’étude des runes et les langues magiques, même si c’est compliqué et un peu barbant parfois.

Ce n’est pas parce que tu ne fais pas le DEMA de tes rêves, que tu n’arriveras pas là où tu souhaites aller Harry. Tu es un Gryffondor, tu as de la détermination à revendre, c’est un fait et tu ne baisseras pas les bras.
Tu allez lui demander un truc, mais soudainement, il murmure quelque chose qui te fait rougir comme une pivoine en fleur.
Non d’un troll, que faire ?
C’est la panique et tu baisses la tête, cachant tes rougeurs.

Euh… oui oui, je ne loupe jamais un match, t’inquiète pas pour ça !

T’as l’impression d’hyperventiler.
Faut te calmer Harry, sérieux… ça devient ridicule.
Tu essayes de reprendre contenance, mais bon, ça reste bancale quand même et tu relèves les yeux vers lui.
Tu voudrais ne pas renvoyer cette image du faible cracmol, parce que tu ne l’es pas. Tu t’es battu comme un fou lors du Munera, tu te défonce à l’Hippoball et puis… si quelqu’un ose critiquer ceux comme toi, tu n’hésite pas à sortir les poings, alors qu’est-ce que tu fais pour toujours renvoyer cette image carrément naze de toi ?
Ne baisse plus les yeux Harry, commence par là.
Tu déglutis et esquisse un sourire.
Décidant de t’intéresser à lui, toi aussi.

Et euh… t’es bien en septième année ? Tu comptes faire quoi l’an prochain ?
©️ ASHLING POUR EPICODE





WHAT ARE YOU LOOKING AT ?















YOU SIMPLE MIND.



call of silence (ft. Aslan) 4wPqjUe
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 343
Points : 632
En couple avec : a. harry fitzgerald.
Re: call of silence (ft. Aslan) Jeu 27 Sep - 23:16

Il est content quand tu lui dis que tu viendras. Il est un peu soulagé, parce qu'il ne voulait pas vraiment te le demander à voix haute. Il avait peur de ta réaction, il avait peur que tu le penses bizarre.
Il l'est un peu, mais ne lui en veux pas.
Tu souris, et il aime bien, te voir sourire. Il trouve que tu es beau, il trouve que tu rayonnes de vie, un peu comme un soleil d'hiver, tu viens appaiser sa journée ; il ne pense plus à la montagne de devoirs qu'il a à faire, il ne pense plus au froid qui lui rougit le nez, il ne pense plus à l'autre nuit.
Il t'a vu, dans la grande salle. Il n'a pas osé te parler. Il était heureux que tu ailles bien. Mais il était trop timide pour te dire tout ça.

C'est ton tour de t'intéresser à lui, et Aslan n'a pas l'habitude. Il pose sa main sur son écharpe, la réajustant d'un mouvement désintéressé, un peu comme s'il gagnait du temps pour forger une réponse dans sa tête.
Il a évité ton regard, mais maintenant, il fixe tes iris en parlant.

Oui c'est ça! Septième année, l'année des ASPICS. C'est dur d'ailleurs, t'as bien réussi toi? Je fais runes et arts magiques en option, au fait...
Le son de sa voix diminue soudainement, partagé entre la peur de parler trop et la peur de parler trop peu.

Il se retrouve à danser entre ses deux pieds, comme il y a quelques instants. Il essaye de se donner du courage, de ne pas trop paniquer.
C'est une simple conversation, pourquoi il se met une telle pression d'un coup? Et pourquoi ses joues sont toujours aussi rouges?

J'hésite encore un peu pour le DEMA... J'ai l'impression que c'est dans longtemps alors que pas du tout, c'est très bientôt. Mais du coup, soit artisanat magique, soit arts magiques... à la limite technologie magique peut-être... Tu vois, c'est très flou.
Un petit rire vient se laisser glisser hors de sa gorge, et il ne se force même pas.

Il ne s'est pas entendu rire depuis longtemps, ou du moins, pas aussi naturellement. La dernière fois, c'était sûrement avec Lillie ou Cassiopée, mais ce rire là, il est encore plus libéré qu'avant les vacances.
C'est vraiment une nouvelle année pour lui.
Il change, il grandit enfin.

Pour reprendre des photos je veux bien, mais si je dois te chercher dans toute l'école euh... c'est pas très pratique. Alors...
Il hésite.
Il balbutie.
Il rougit plus.
Il sort son téléphone.
Tu as sûrement un euh... numéro? Non? Enfin, qui n'a pas de téléphone mais je veux dire... T'es pas obligé de me le donner.

Parfois, il oublie qu'il en a un, de téléphone. Mais là, il s'en est bien souvenu.
Voir le profil de l'utilisateur
A. Harry Fitzgerald
Cracmou tout doux
Cracmou tout doux
A. Harry Fitzgerald
Messages : 325
Points : 638
Re: call of silence (ft. Aslan) Sam 6 Oct - 14:39

CALL OF THE SILENCE
"Le front aux vitres comme le font les veilleurs de chagrin, je te cherche par-delà l'attente. Par-delà moi-même."
Tu le regarde sans le détailler.
Déjà parce que ça te gênerais beaucoup trop et probablement parce que ça le mettrait encore plus mal à l’aise que ce qu’il ne l’est déjà.
Il serait pourtant mentir de ne pas reconnaître que le fait qu’il ne te regarde pas t’arrange ; c’est bien plus simple pour l’observer, mais toujours sans le détailler, ça serait vraiment trop bizarre. Enfin… il est bien possible que tu le scrute Harry, c’est juste toi qui essaye de te convaincre du contraire.
Son regard se relève vers le tiens.
Tu sens un frisson glisse le long de ta colonne vertébrale.
T’as bien failli tressaillir.
En soit, tu savais qu’il été en septième année, tu as joué la carte de l’ignorance pour ne pas passer pour un sociopathe qui sait tout sur tout le monde. C’est probablement pour ce genre de qualités que t’es entré au Stupeshit, cette facilité à ce faire oublier de la foule et entendre tout ce qui ne doit pas être vue, ainsi qu’entendre tout ce qui ne doit pas être vu. Parfois tu ressens un certain malaise ou mal-être vis à vis de cette partie du job, mais tu dois reconnaître que rien ne t’y force, c’est juste un talent naturel… dont tu aurais préféré ne pas hérité soit dit en passant.
Tu ne peux ignorer la panique d’Aslan.
Tout comme tu te sens obligé de répondre.

Euh… j’ai eu quelques O et sinon que des E. Tu passes une main dans tes cheveux et tu souris un peu gêné. J’avais pris Langues Magiques et Runes comme toi, si tu veux, je peux te passer mes cours ?

Ou te faire des cours.
Ou t’aider à réviser en fait.

Mais tout ça tu le garde pour toi Harry.
C’était déjà pas facile et certainement compliqué à croire que t’étais en fait un bon élève… on ne te vire pas que de la bibliothèque hein ; mais ça, Aslan ne le sait pas. T’as la tête trop pleine, trop d’idées et souvent tu t’égares, quand tu ne t’endors pas.
Le Serdaigle enchaîne sur les DEMA.
Sur son avenir incertain.
Tu acquiesce.
Toi aussi tu hésitais beaucoup et à vrai dire, tu hésites encore…
Tu préfère le rassurer assez rapidement.

Ne t’inquiète pas, en soit t’as l’année pour prendre ta décision. Tes yeux se posent sur tes pieds. En vrai… j’hésite à demander, bon clairement à la bourre, mais je pense que mon dossier et pas trop mal ? pour intégrer une double licence en SACM. J’ai un peu peur d’être débordé et aussi de tomber sur Orphan en montant au bureau.

Un rire nerveux t’échappe.
Tu sais que malgré la crainte que t’inspire le directeur Scamander, qu’il a une âme. Tu l’as vu l’an dernier quand il est venu vous chercher chez Kinga. Le soulagement dans son regard que vous soyez en vie, malgré que la majorité d’entre vous n’ait rien à faire selon lui dans son école… mais aussi la détresse de l’absence de Dawn. Il t’as semblé humain ce jour là, moins diabolique qu’avant, mais ça n’empêche pas que tu préfères Aileen de loin.
Un rire avait échappé à Aslan et tu te surprend à apprécier ce son, à même regretter qu’il ne dure pas plus longtemps.
Sa voix reprend, toi qui pensais que ça y est, c’était déjà fini.
Il y a tellement de gêne qui s’échappe d’entre ses lèvres, qu’un de tes sourcils se dresse, interloqué ; te demandant réellement qu’est-ce qu’il se passe ?
Tu le vois sortir son téléphone.
Ta mâchoire inférieure se relâche et tu comprends Harry.
Tes pommettes s’enflamme une nouvelle fois.
Non ? C’est une blague ? C’est pas possible...
Et pourtant si.
Tu as du mal à y croire et bien… oui, Aslan est entrain de te demander ton numéro de téléphone et inconsciemment tu te demande qui est la dernière personne à t’avoir poser cette question. Y-a-t-il seulement eu déjà quelqu’un autre qu’Andy dans le Poudlard Express lors de votre première année ? Ah si… Azard aussi et Sharl à cette même rentrée, mais t’es presque certain que ça s’arrête là.
Sortant toi aussi ton Pineapple, après l’avoir cherché dans toutes tes poches, tu contrôle que le fond d’écran ne soit pas trop gênant : toi avec Lulu, ça va.

Oui j’ai et… pourquoi je ne voudrais pas te le donner ? Tu te rends compte après coup que cette question est le malaise en lui-même et tu te mets rapidement à balbutier ton numéro de téléphone. 085… 257 066 et toi ?

Déverrouillant l’écran, tu attends.
Tu aurais juste pu lui dire de t’envoyer un message, mais il fallait que tu trouve une excuse pour regarder ailleurs le temps que tes joues redeviennent moins rouge… ton nez et tes oreilles aussi.
Bordel, mais c’est quoi mon problème ?
Tu fini par relever la tête Harry.
Ça te semble fini, cette fois ci et pour de bon, mais tu ne peux t’empêcher de vouloir que cela dure, sans vraiment savoir pourquoi en soit.

Tu vas faire quoi maintenant ?

Toi tu n’as rien à faire.
T’aimerais que lui non plus.
Mais tu te souviens que justement, il est débordé.
Ton petit sourire nerveux ne s’efface pas pour autant, comme si tu pouvais le faire rester juste comme ça… parfois tu t’imagine avoir des supers-pouvoirs, mais faut pas rêver non plus, t’es juste un cracmol un peu trop hyperactif par moment.
Rien de fantastique.
©️ ASHLING POUR EPICODE





WHAT ARE YOU LOOKING AT ?















YOU SIMPLE MIND.



call of silence (ft. Aslan) 4wPqjUe
Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 343
Points : 632
En couple avec : a. harry fitzgerald.
Re: call of silence (ft. Aslan) Dim 14 Oct - 13:58

085… 257 066 et toi ?
087 234 963.

Il te regarde pianoter son numéro dans ton téléphone, et il se demande bien par quel miracle il a réussi à avoir le courage de faire ça. Et surtout, par quel miracle tu avais accepté. Il ne sent même plus ses joues - probablement à force de rougir, ton corps c'était habitué aux petits picotements. Tes lippes se retroussent légèrement avant de s'étaler dans un sourire. Tu vas faire quoi maintenant. C'est une bonne question ; il n'en sait trop rien. Il avait des choses à faire, des parchemins à dérouler et des exercices à faire, mais probablement qu'il pouvait faire ça plus tard, ce n'était pas non plus très long... Oui, il allait reporter.

Je... Je peux faire ce que j'avais prévu plus tard! Alors euh... Je peux rester là, si tu veux.
Il ne sait pas trop pour quoi faire, mais il n'a pas envie de partir maintenant. Il est bien, avec toi. Il se sent bien, et il a envie de rester. Il trouvera bien quelque chose.

Il se retrouve à se dandiner une nouvelle fois, à passer d'un pied à l'autre, le regard qui fuit par moments. Il veut rester avec toi, mais il ne sait pas s'il arrivera à être assez intéressant pour que tu ne veuilles pas partir, Harry. Il s'écarte un peu, il décide de s'asseoir sur une des arches qui peuplent la cour. Il ne sait pas quoi faire d'autre ; il essaie juste de s'occuper, de ne pas laisser le silence se tasser trop longtemps, trop durer.
Il te sourit, il ne sait pas s'il a le courage de te demander de venir s'asseoir à côté de lui - ça ferait peut-être beaucoup ; mais il espère que tu le feras.

On... On peut peut-être, je sais pas euh, prendre une photo? Avec un de tes appareils? De... nous?
Mais pourquoi il demande ça?
Il s'est dit que peut-être tu aimais garder des souvenirs de tes journées, de tes rencontres ; il a réfléchi plus de manière méthodique que de façon sentimentale. Mais visiblement, te demander ne le laisse pas indifférent.

Il se prend les mains l'une dans l'autre, jettant un regard rapide autour de lui pour voir que les gens avec eux dans la cour avaient changés. Les va-et-vient des élèves, qui viennent se ressourcer un instant et repartir immédiatement à leurs activités. Il devrait faire ça plus souvent, lui aussi, Aslan. Son rythme de travail n'est pas loin du surmenage.

Et toi, tu vas faire quoi? T'avais prévu quelque chose?
Il n'avait pas pensé à te le demander plus tôt, il était parti du principe que si tu lui demandais c'est que tu n'avais rien à faire, mais ce n'était peut-être pas le cas.
Voir le profil de l'utilisateur
A. Harry Fitzgerald
Cracmou tout doux
Cracmou tout doux
A. Harry Fitzgerald
Messages : 325
Points : 638
Re: call of silence (ft. Aslan) Mer 7 Nov - 22:23

CALL OF THE SILENCE
"Le front aux vitres comme le font les veilleurs de chagrin, je te cherche par-delà l'attente. Par-delà moi-même."
Tu notes sans attendre le numéro d’Aslan.
L’enregistrant, avant de ranger ton téléphone aussi vite que tu l’as sortie, enfin presque… là tu ne cherche pas vraiment tes poches.
C’est alors que tu lui demande ce qu’il va faire.
Là tout de suite.
Une part de toi veut qu’il te dise qu’il reste là.
Avec toi.
Une autre sait que c’est irréaliste.
Sauf que le destin semble te jouer des tours aujourd’hui.
Sa réponse te laisse clairement sur le cul Harry.
Tu ne sais plus où te mettre.
Tu ne sais plus quoi faire.
Pour toi cette alternative était impossible, c’était comme un rêve qu’on caresse, mais que jamais on n’atteint… sauf que là, c’est bien réel.
Rapidement tu constates que vous dandinez tout les deux.
Cela te rends étrangement statique.
Si quelqu’un vous vois… deux manchots.
Tu veux te gifler d’être aussi nul.
Aslan fini par s’asseoir sur les marches et une fois de plus, ton regard suit ses mouvements, les détailles étrangement.
Son visage souriant se relève vers le tiens, les joues toujours rouges, tu souris toi aussi, comme un reflet dans le miroir.
Idiot et innocent à la fois.
Comme une invitation, tu viens t’asseoir prêt de lui, juste à côté. C’est à ce moment là, juste avant que ton cul ne touche la pierre froide des marches, qu’Aslan posa sa question : une photo de vous, ensembles ?
Tu vas tomber dans les pommes, c’est sûr.
Enfin, c’est ce que tu penses, mais non… tu restes juste là, immobile, comme si on venait de te pétrifier sur place.
Tu n’es même plus certain de respirer encore.
Impossible de détacher ton regard de son visage, qui lui pourtant se tourne, ses mains se joignent et il regarde autour de vous, alors que tu restes parfaitement incrédule. Son visage revient vers le tiens pour une énième question et tu as l’impression Harry, que ton cœur repart… comme s’il s’était arrêté juste avant.
Vite et fort.
Tu as peur qu’il l’entende.
Pire, qu’il lui saute à la gueule…
Enfin, dis quelque choses, parce que a devient gênant ton silence là.

Euh… je sais pas, mais o-ouais, s’tu veux, on peut faire une photo.

Tu te saisi le premier des deux appareil qui te vient, le moldu et tu l’enlève de ton cou, pour le tenir d’une main, objectif fasse à vous.

Prêt ?

C’est une question que tu te poses à toi même, non parce que, tu ne l’es pas du tout, mais qu’importe. Ton doigt presse le bouton, le flash t’aveugle un instant et c’est fini. Tu détestes vraiment ça et tu sais qu’en plus tu ne vas ressembler à rien là dessus.
Les joues toujours rouges, tu en profites pour regarder la photo, ça t’évites de croiser le regard d’Aslan immédiatement.
Rapidement, après avoir détailler l’image, tu la montre au Serdaigle.

Si tu veux je te l’env…

Ton téléphone sonne.
Un appel ??
Haussant un sourcil, tu te tortilles pour sortir ton portable et un grand sourire s’étire sur ton visage en voyant le prénom d’Azard s’afficher.
Récupérant l’appareil photos et te levant, tu t’excuses platement.

Désolé, mais c’est important, on se voit plus tard ok ?

C’était une vraie promesse sous forme de question.
Mais tu avais tant de chose à raconter à ton bro’ et il devait en avoir lui aussi tout un tas. Après un beau sourire, tu te détournes d’Aslan et décroche, la voix de l’ancien Gryffondor manquant de te rendre sourd en répondant.
©️ ASHLING POUR EPICODE





WHAT ARE YOU LOOKING AT ?















YOU SIMPLE MIND.



call of silence (ft. Aslan) 4wPqjUe
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: call of silence (ft. Aslan)

call of silence (ft. Aslan)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Call of Duty 4 Modern Warefare
» Chanson jody call
» Call Of Duty Black OPS
» Téléfilm pilote : A Call to Arms
» Call-Firewall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: La grande cour-
Sauter vers: