[Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028

A. B. Vega Solberg
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 208
Points : 610
[Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028 Dim 7 Oct - 17:25


you'll fight until the end


Combien de temps allais-tu vivre dans le mensonge ? Tu les voyais refaire leur vie, supportant le deuil comme une étape douloureuse à surmonter. Mais toi, tu en étais incapable. La vérité était parfois un fardeau lourd à porter, même pour quelqu'un comme toi. Car dans leur douleur se reflétait un mensonge innommable. Dans leurs larmes brillaient une mascarade dont les masques s'apprêtaient bientôt à tomber.

Dans le sourire naissant de Lola se lisait difficilement sa reconstruction. La perte douloureuse de Borea Boswell, sa meilleure amie décédée peu avant la fin de l'année avait été un choc émotionnel pour la jeune Gryffondor. Pour celle que tu aimais et à que tu avais juré à Borea de protéger. Pourtant, qui pouvait deviner que derrière les onyx perçantes et sans conviction se dessinait viles artifices afin de préserver la promesse qu'il lui avait murmuré ce jour là.
Et tous les jours qui l'ont suivi.


***

7 mai 2028.
Tu ne sais plus réellement ce que tu faisais cette journée là. Mais tu venais de recevoir un appel inconnu.
A peine tu décroches que t'entends direct une voix paniquée, mais pas assez pour justifier ce que t'entends à l'autre bout du fil. « Putain Blackwell c'est la merde ! Ramène ton gros cul de suceur de sang le plus rapidement possible ici ! C'est horrible a dire pour elle mais c'est notre dernière solution si on veut pas la voir crever d'ici quelques heures, elle merite pas ça bordel alors grouille ! »


Peut-être que t'as bien hésité quelques centaines de secondes, assis sur ton lit. Si, à bien y réfléchir, ce jour là t'étais chez toi pour récupérer tes fringues d'été. Un simple passage...
Mais écourté par la décision la plus rapide que tu dus prendre en une seule vie. Transplaner là-bas. Tu te rends à l'hopital, te présentant comme le cousin direct de Borea Boswell. T'étais aussi loin de la vérité que tu en étais proche. Clark Prewett est à ses côtés, statuant devant le lit ou était allongé son corps.

Tes yeux s'émerveillent à ses draps vermeils, tu n'avais sûrement jamais vu autant de sang, même aux bras d'Adelaide.

« Qu'est-ce qu'ils foutent ?! Ces fichus moldus sont incapables de la sauver ? Ou de faire une perfusion ?! »

Prewett t'explique rapidement, entre deux mots coincés en travers de la gorge que ses organes vitaux sont trop altérés et que malgré tout ce qu'ils pouvaient faire, ce n'était plus qu'une question d'heure ou de minutes avant que le coeur lâche. Ils ne pouvait pratiquer aucune opération sans risquer qu'elle ne parte encore plus vite. Les parents étaient injoignables. Le sept mai serait tâché à jamais d'une issue fatale dans la bourgade. "Pauvre fille, elle était si jeune..."

Tu tapes du poing contre le mur, la tête dans les bras. N'y avait-il aucune autre solution ? Clark te répète que non.
Et dans un souffle, tu t'approches de lui.

« Je ne te promets rien. Et si elle me claque dans les bras, ça te soulagera peut-être, car c'est moi qui sera bien obligé d'affronter son cadavre. Noyé dans mon echec. »

Tu la soulèves de son lit, la portant du bout des bras. Elle était si légère, au vu des litres de sang qu'elle avait perdu. Et son coeur battait faiblement. Tu pouvais l'entendre. Il te hantait encore aujourd'hui. Au ralenti, comme épuisé et sans batterie.

« Oubliettes-les tous. Je ne le ferai pas ici. Je te tiendrai au courant... Dans les deux issues. »

Et tu disparais à nouveau, pour te retrouver à l'endroit que tu avais quitté. D'un violent revers de main tu fous ta valise au sol et tu l'installes sur ton lit.

« Ne meurs pas tout de suite Bo, pas avant que je commence. »

Mais bordel. T'avais jamais pratiqué de transformation. Jamais. Et tu n'en avais jamais ressenti l'envie ni la nécessité. Mais tu devais bien admettre qu'il était devenu inéluctable d'abandonner tes crocs à sa peau d'opale, à son parfum de presque-mort et à son dernier souffle pour tenter le tout pour le tout, afin de lui réinsuffler une force vitale. Même maudite.

Penché au dessus d'elle, tu déglutis. Posant tes deux mains de part et d'autre de son visage blafard, les balancements cardiaques timides comme seule symphonie à votre déchéance désaccordée.
D'un coup sec, tes canines transpercent sa nuque, et tu aspires le peu de sang qui subsistait en elle.




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Borea S. Boswell
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 54
Points : 155
Re: [Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028 Dim 7 Oct - 18:41

... AND IN THE END
"Ami, ne sois pas triste. Tu sais ma vie fut belle. Un peu courte, mais magnifique... comme un soleil levant."
Courant vers la lumière.
Les poumons s’époumonant.
Cette voix si douce aux oreilles.
Zephyrus.
Déesse de la brise légère et des vents d’Ouest.
Sœur bien aimée, tant regrettée, si admirée et jalousée.
La liberté au bout du tunnel.
Des bras enlacent ta carne si froide.
Une part de toi est toujours là Borea.
Tu sens ta vie qui s’épuise.
Elle te quitte lentement, glissant hors de toi.
Tu as l’impression de flotter, tu ne sens pas le tourbillons du transplanage, ni quand il te dépose sur son lit… tu n’entends pas le son de sa voix qui t’implore de tenir bon. Tu n’es plus réellement, à mis chemin entre les deux côtés.
Atropos était si prêt, si bien que tu avais l’impression de la sentir, juste là, son souffle dans la nuque ; à deux doigts de rompre le fil.
Pourtant, elle s’arrêta en suspend, comme si quelque chose l’avait intrigué et qu’elle souhaitait voir plus loin.
Que cela cesse.
Laissez-moi m'en aller…

Ses crocs dans ta peau.
Électrochoc.
Il absorbait pourtant ta vie, plus vite que ce qu’elle ne te quittait déjà et pourtant, tu as la sensation de reprendre ton souffle… comme si tu remontais d’une longue noyade.
Les paupières levés, tu vois flou.
La douleur est totale, viscérale.
A peine si tu distingue les traits de son visage, mais tu sais pourtant qui il est : cette moitié d’âme aux baisers si mordants.
Une morsure effrayante que pourtant tu as tant espéré.
Que tu as désiré en secret.
Tu voudrais lever ta main, toucher sa joue du bout des doigts… longer l’arrête de sa mâchoire inférieure, mais tu n’en as plus la force.
Ton corps n’est plus à toi, mais à l’au-delà.

Laisse-moi partir… Cassidy.

Ta voix est faible et pourtant elle déraille.
Les larmes ne coulent pas, comme si c’était de trop.
Et à chaque mot, à chaque fois que tu as repris ton souffle, tu soufflais inexorablement sur la flamme qui te gardais encore présente ici bas ; avec la tristesse pourtant de la voir s’éteindre à tout jamais.

Dis à mes parents que je suis désolée, que je les aimes terriblement et qu’ils ont été les meilleurs. Dis à Lola que je l’aime aussi, dis lui d’avancer et de ne pas baisser les bras… Rishi, mon Éclair de Feu et ma baguette sont pour elle. Clark, mon violon et mon carnet de croquis, il peut les prendre. Soleil… Un petit rire t’échappe et tu te sens mourir, alors tu abrèges te perdant un peu. Lukas, donne à Lukas mon téléphone s’il te plaît, je sais que ça lui fera plaisir. Tu as du mal à garder les yeux ouverts. Et toi, enfin… occupe-toi de Delphes s’il te plaît et ma broche des Boswell, prend là. Veilles sur Lola, par pitié surveille là et… je t’aime, je crois que ça fait longtemps, mais…

C’est fini.
Ta poitrine se soulève comme pour tousser, ta bouche s’ouvrant et pourtant il ne se passa rien. Ton corps retomba Borea et tes yeux se fermèrent… si fatigués, à bout, mais tu avais pu lui dire tout ce que tu devais lui dire.
Doucement tu reprends ta chutes.
Sauf que la lumière n’est plus et les ténèbres s’amassent.
©️ ASHLING POUR EPICODE






give me the night
Voir le profil de l'utilisateur
A. B. Vega Solberg
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 208
Points : 610
Re: [Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028 Dim 7 Oct - 20:29


you'll fight until the end


Le nectar de sa vie se meurt dans ta gorge. Tu aurais pu apprécier l'arrière goût sucré de cet hémoglobine à fleur de peau si elle n'avait pas été prélevé sur le corps mourant de Borea. A peine tes crocs avaient percé sa peau que ses yeux s'ouvrent. Ses os brisés remuent dans la douleur alors que sa voix enrayée déraille...

« Tais toi Borea... »

C'était un ordre suppliant à son oreille, susurré la voix tremblante. Alors que tu essayais de retenir ses indications bafouillées dans un délire pré-mortem, tu t'assois difficilement sur le côté en serrant son poignet comme pour tenter maladroitement de la maintenir en place.
Rapidement et proprement tu enfonces tes canines dans ton propre poignet pour en aspirer ton propre sang afin de lui offrir. Tu portes tes lèvres aux siennes, et comme pour la faire taire de ses propres adieux, tu lui lègues cette malédiction qui te ronge depuis la naissance, qui pourrit tes veines et étire tes rides d'une beauté lisse mais complice.

« Je suis désolé. »

Murmures-tu à ses commissures ensanglantées. Tu plaques ta main sur sa bouche, pour l'empêcher de recracher ce qui pourrait la sauver, ce qui est et tu t'en convainc, la meilleure chose à faire. Et inspirant profondément, tu aspires un coup de poing dans son ventre, pour la faire déglutir. Et que tout soit fini, tu veux juste que tout soit fini.

« Je suis désolé... »

Sanglotes-tu encore à son coeur meurtri et ses poumons libérés, la tête sur sa poitrine. Tu pris ce corps sans vie en attendant que la flamme reparte. Que le coeur rebatte.
...
Silence insoutenable et les doigts bougent.
Boum boum boum. Le coeur reprend et ses iris si bleutés s'ouvrent teintées de rouge.




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Borea S. Boswell
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 54
Points : 155
Re: [Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028 Lun 8 Oct - 11:43

... AND IN THE END
"Ami, ne sois pas triste. Tu sais ma vie fut belle. Un peu courte, mais magnifique... comme un soleil levant."
Tes paupières tombent et la nuit te fais sienne.
Tu es prête, une part de toi déjà partie au loin.
Pourtant, le Soleil vient caresser tes lèvres.
Comme un dernier rappel.
Il te donne un baiser de vie.
Un leurre si bien déguisé.
Te voilà comme Perséphone aux Enfers, envoyée ici bas à la demande d’un prince de ténèbres et te laissant tenter par ce fruit, cette grenade.
Cette bombe humaine.
Tu en dévore chaque grains, avec une avidité nouvelle.
Sentant le jus glisser et éveiller ta carcasse.
Ton cœur se serre Borea et il repart.
Lentement, mais palpitant encore et encore.
La Mort t’échappe, elle s’en va, un contrat entre ses doigts osseux signé de ta propre mains ensanglantée.
Tu as damné ton âme.
Et Lachésis continue inlassablement de dérouler le fil.
Tes yeux s’ouvrent avec une difficulté impossible à qualifier, tu vois Borea, un plafond qui t’es inconnu aux détails troublants.
Son corps sur le tiens, si douloureux.
Tes doigts bougent et tremblante, comme si elle allait se disloquer, ta main se pose dans ses cheveux d’ébène que tu ne saurais voir Borea ; incapable de détourner le regard du plafond qui te semble sans fond.
Les paupières tombent à nouveau sur tes yeux.
Non pas pour mourir cette fois, uniquement pour éviter que ta rétine ne s’assèche et deux larmes coulent alors que ta voix, essoufflée lui demande :

Qu’est-ce que tu as fais ?

Question rhétorique.
Tu sais parfaitement ce qu’il a fait.
Ce qu’il a osé faire parce que Clark le lui a demandé.
Tu n’as jamais été idiote Borea et malgré la douleur qu’ils t’infligent, tu es bien capable de comprendre cela.

Qui vous a permis de jouer à Dieu avec ma vie ?

Ce n’est que murmure et pourtant, la colère est violente.
Tu sens le goût de son sang sur tes lèvres.
Dans le fond de ta gorge.
Délicieux, délectable et non détestable.
Et cette voix dans ta tête…
Encore. Encore… ENCORE PLUS !
Comme un marteau écrasant tes autres pensées.
Tu voudrais te lever, hurler ta désespérance, mais ton corps ne bouge pas… trop faible, trop fatigué. Trop de sang a coulé.
Les os encore fragiles et ton esprit en morceaux épars.
Tu étais partie Bo, tu en es sûre et il t’a ramené.
Faisant de toi sa compagne d’éternité.
Est-ce une mascarade ?
Ta renaissance ne peut pas être une blague.
Mais un mensonge… si.

Appelle Clark et dis-lui… que tu n’as pas réussi. Ton souffle s’étiole. Oui Cassidy, tu as bien entendu, dis-lui que je suis morte. Un sourire étire tes lèvres, dévoilant de toutes nouvelles canines. Parce que je vais mourir, pour de bon.

Tu es sérieuse Borea.
Jamais tu n’as voulu de cette existence.
L’éternité t’effraie.
Et déjà tu ne supporte plus cette voix.
Nourris-toi. Nourris-toi. NOURRIS-TOI.
Tu voudrais t’arracher les yeux, crever tes tympans en hurlant à la Mort de revenir te chercher ; broyer ton cœur et dévisser ta tête.
Ton cadavre reste pourtant statique.
Seuls tes yeux douloureux bougent et tes lèvres de sang.
Ta voix mutine, un souffle épuisé.

Dis-lui que sur mon lit de mort, j’ai eu un instant de lucidité et de force avant que tout ne s’arrête. Ta langue pâteuse te gêne pour parler. Dis-lui ce que je t’ai dis pour mes parents, Lola, Lukas et lui. Dis-lui que Soleil peut prendre mes schémas de cours, ainsi que les toiles qui lui plairont, ma mallette de peinture lui revient. Le petit Billy aura ma mallette de Bavboules et le trophée que j’ai gagné il y a deux ans. Tu déglutis bruyamment, fermant les yeux le souffle toujours court. Joey et Jason peuvent se partager ma collection de livres sur les dragons, Jason a mon collier et Joey mes documents sur mon voyage au Pays de Galles. Elenore, donnez-lui mes sels de bains et ma collection de Chocogrenouilles. Snežana peut prendre tout les accessoires qui lui plairont et mon plaid aussi. J’ai presque fini… Tu inspire un grand coup, ta voix toujours aussi basse. Les filles de l’hippoball et Harry, peuvent récupérer toutes mes affaires, ainsi que mes livres offerts par Lola sur le sujet.

Tu te tais.
Tu en as fini Borea.
Et une fois de plus, tu attends la fin.
©️ ASHLING POUR EPICODE






give me the night
Voir le profil de l'utilisateur
A. B. Vega Solberg
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 208
Points : 610
Re: [Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028 Lun 8 Oct - 14:01


you'll fight until the end


Elle est si belle, drapée de rouge. Une merveille à en couper le souffle. Tu sais d'avance qu'elle est devenue ta plus belle œuvre. De l'art humain à grande échelle. Mais la pente sera lente et dure à remonter car les démons viennent de s'emparer d'elle. Créature du diable comme en murmure certains, tu n'as jamais été d'accord. Son sang était maudit et il est maintenant purifié.

La Mort elle même est repartie, inclinée devant cette créature qu'elle ne reverrait désormais que dans une éternité. Tu la dévisages d'un air coupable mais fermé, détournant le regard à sa question légitime. Vous aviez été égoïstes, de la forcer à rester sur une terre dont ses ailes d'ange avaient déjà commencé à la soulever.

« C'était pour le mieux. Tu partais Borea. Loin de ton avenir, de ta carrière, de ton amour, de tes potentiels enfants. La vieillesse te siérait si bien très chère. »

C'était tout ce que tu pouvais lui dire pour justifier cet acte, que tu avais supporté malgré toi. Sois raisonnable, bon sang.
Malgré tout, la colère la ronge, tout comme la soif. Ces deux émotions liées par la douleur et l'incompréhension. La frustration sans doute...
Tu t'essuies la bouche, encore dégoulinante de sang, mais tu ne réponds pas. Faute inavouée, jamais pardonnée.

La suite te surprend autant qu'elle te transperce. Mentir ? Un jeu d'enfant que tu ne pouvais pas endurer d'avantage. "Pardon ?!" t'exclames-tu avec offense. Mais tu devais respecter son choix, après l'avoir bafoué dans son silence. L'idée même de devoir affronter le chagrin de Lola continuait de rogner la flamme qui t'animait.

« Il va être dévasté ! Pense à tout ceux qui t'aiment. Et Lola, tu comptes l'abandonner ? »

Tu serres les poings. Alors ta condition était si douloureuse à accepter ? Tu n'étais pas dans la susceptibilité mais l'injustice te voilait.
Cependant, prostré à la fenêtre de ta chambre, lui tournant le dos, tu l'écoutes à nouveau dans ses délires post-mortem, fermant les yeux te laissant bercer par cette longue liste que tu te devais d'apprendre par coeur, et avec une lassitude amere, tu réponds simplement.

« Comme tu voudras. »

Tu attrapes ton téléphone dans ta poche, pour composer le numéro de Clark. « Elle a succombé. Bien avant que je commence le rituel. Je n'ai rien pu faire. Je t'envoie par message cependant les instructions qu'elle m'a murmuré précisement avant que son coeur ne s'arrête. Une sorte de testament. Désolé Prewett. »

Et tu raccroches, fatigué.
Tes yeux se teintent d'un vermeil à la vue du sang tâchant tes draps, tout autour d'elle.

« Si tu décides de mettre fin à tes jours, je ferais en sorte que tu deviennes aussi éternelle que le temps qui passe. Prend ma menace au sérieux, j'ai une Boswell dans ma famille. »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Borea S. Boswell
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 54
Points : 155
Re: [Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028 Lun 8 Oct - 23:13

... AND IN THE END
"Ami, ne sois pas triste. Tu sais ma vie fut belle. Un peu courte, mais magnifique... comme un soleil levant."
Ton corps n’est qu’agonie.
Ton cœur lui s’effrite.
Tu partais.
Oui, ça tu sais.
Tu étais si bien même dans ton départ.
Prête à t’en aller loin et on t’as coupé les ailes.
Arrêtée en plein envol pour un soit disant monde meilleur.
Tu n’as pas la force de te redresser.
De le regarder ce lever.
Il est déjà si dur de simplement parler.
Vega essaye de se justifier et par la même occasion d’excuser Clark. Il veut te faire comprendre que c’était la seule solution mais… et s’il n’avait pas répondu ? Et si cela n’avait réellement pas fonctionné ? Tu serais morte.
La fatalité aurait dû t’écraser, mais ce n’est point le cas.
Tu t’y voyais déjà, auprès d’elle qui te manque tant.
N’étais-tu que folie de porter plus d’attention aux morts plutôt qu’aux vivants Borea ? Sûrement, mais tu as maintenant du mal à te qualifier comme en vie. Tu te sens toujours à mi-chemin, non pas coincée, mais piégée entre les deux.
Ton avenir, ta carrière… ton amour.
De quoi est-ce qu’il parle ?

Des enfants, tu veux rire ; où est ton avenir maintenant ?
Lui-même ne se considère que comme hérésie.
Tu restes fixer dans l’idée de mourir.
Tu lui demande de mentir.
Bien sûr, il est excédé et dépassé par ce choix.
Une part de toi comprend, une part de toi qui se meurt lentement, pourrissant au creux même de tes entrailles.
Ce n’était pas une décision aisée.
Il ne l’aurait pas fait pour n’importe qui.
Peut-être même pas juste pour la meilleure amie de sa petite-amie ; il y a toujours eu quelque chose, tu le sais depuis un moment.
Il y a un je-ne-sais quoi qui vous lies tout les deux.

Ne me parle pas de Lola. Inspiration saccadée. Comment tu lui aurais expliqué que tu m’as transformer de toute façon. Je te rends les choses plus simples.

Tu voudrais vraiment en être certaine.
Si tu es encore là, c’est peut-être bien que quelque part, tout au fond de toi Borea, tu veux vivre encore un peu non ?
Peut-être, actuellement tu es incapables de le concevoir de façon totale. Ton esprit est trop embrouillé, dissocié entre la soif qui te tiraille et le désir ardant d’un repos éternel, qui te semble si mérité.
Alors tu divagues, donnant une espèce de testament à Vega… lui ordonnant de le répéter à Clark. Tu te sens quelque peu égoïste, mais ne l’avaient-ils pas été en t’imposant cette condition ? N’avaient-ils pas simplement et seulement penser à la douleur qu’ils ressentiraient de te perdre ?
Un sentiment que tu sais atroce.
Et pourtant tu es incapables de faire la part des choses.
De comprendre.
Il cède à ton caprice démesuré.
Tu l’entends appeler Clark et tes yeux se fermes.
Cela semble si réel dans sa voix, alors que tu n’es qu’à quelques mètres de lui, qu’il lui faudrait même pas trois secondes pour te rejoindre, vivante… enfin, le terme ne te semble pas bon, ni très approprié, mais tu n’en as pas d’autre.
Tu crois entendre un soupire Borea, suivie de menaces.
Tes yeux s’ouvrent à nouveau.

Je n’ai jamais voulu de l’éternité… je te prends au sérieux, crois-moi, mais il va te falloir user de stratagèmes bien douteux je pense. Le bourdonnement dans ta tête se fait de plus en plus fort, assourdissant. Ton sang à beau être magique, si tu ne t’actives pas, je vais y rester et en parlant de sang… tu vas devoir me forcer. Jamais je n’en boirais de mon plein gré, qu’importe la soif, je te le promet.

Tu veux le voir Borea.
En toi tu cherche la force pour te redresser.
Tes bras trembles comme des feuilles en plein vent.
Les muscles de ton corps te sembles atrophiés.
Et ton squelette à deux doigts de se disloquer.
Tu t’imagine déjà en miettes à ses pieds.
Chavirant sur le sol, la Mort revenant en réalisant qu’elle t’avais oublié… mais tu peux voir dans ses prunelles aussi rouge que les draps, sa détermination. Il te rendrait imperméable au temps maintenant s’il le pouvait.
Un soupire t’échappe.
Te laissant tomber sur le lit.
Ton souffle ce coupe.
Le moindre choc est une douleur sans nom.
Il te faut plusieurs secondes, peut-être même des minutes avant de réussir à prononcer à nouveau des mots, les yeux mi-clos.

Je sens qu’on va se pousser dans des retranchements de nous-même qu’on n’imaginait pas. Cette constatation t’es bien plus douloureuse que ce que tu ne le laisse paraître. Je considérerais que j’ai gagner, le jour où tu seras obligé d’user du sortilège de l’Imperium pour m’obliger à me nourrir… quand tu n’en pourras plus de me voir me dépérir sous tes yeux.

Tu es cruelle.
Tu n’en as plus conscience.
Tu ne sais plus si c’est toi qui parle Borea ou les démons en toi qui s’agitent, cherchant une porte de sortie, un quelconque échappatoire.
Tu es à bout, tu sens que l’entrevue s’écourte.
Bientôt tu vas à nouveau sombrer dans des méandres ténébreuses… sera t-il capable de venir t’y chercher ?
Au fond de toi, malgré tes mots, tu l’espères.
©️ ASHLING POUR EPICODE






give me the night
Voir le profil de l'utilisateur
A. B. Vega Solberg
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 208
Points : 610
Re: [Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028 Mar 9 Oct - 23:31


you'll fight until the end


La situation était insupportable. Menti pour toi devenait comme ne seconde nature. Dissimuler tes émotions était une facilité même déconcertante pour toi. Ne réalisait-elle pas la chance et le privilège que lui avais offert ? Que tu lui avais cédé ?
La grande majorité des mortels se battaient toute leur vie contre la Mort. Et elle n'était pas prête à lui succomber. A rejoindre les paradis et les enfers.

« Toi ne parle pas de Lola. Tu ne seras pas celle qui devra affronter son chagrin chaque jour. »

Cette fois tu la toisais.

« Mon amour pour toi est sincère. C'est pour ça que je t'ai transformé. Mais mon amour pour elle est peut-être plus fort encore. Je la trahis pour toi aujourd'hui. Mais ne t'avise pas de me pousser à bout Borea. »

Elle avait raison, dans toutes les élucubrations cruelles qu'elle t'énonçait. Toi et elle, cela risquait fortement de se briser. Dans la douleur et la colère. Car elle était désormais comme toi. Elle ressentait comme toi... Cette soif insatiable qui fait plier un genou à terre aux moins tenaces. Tu penses à Bartolomeo. Etais-tu condamné à leur apprendre à tous alors que toi même tu luttais ? Ton inaccessibilité n'était que le reflet d'une façade que tu avais érigé pour te protéger. Te protéger des autres et de toi même.

Tu étires un sourire amer alors qu'elle évoque le sortilège de l'imperium... Allons Vega, tu n'étais pas aussi sacrificiel. Si elle croyait que tu céderais aussi facilement à son petit jeu. Elle se trompait lourdement. Tu ne la prendrais pas en pitié.

« Ecrase, Bo. Je respecte les morts, pas les vivants. Dommage pour toi, tu étais à ça. »

Tu étais piquant certes, mais la frustration te gagnait et t'empêchait de faire la part des choses. Pour la sauver, tu avais offert une partie de ta vitalité, de ton âme, de ta force. Pour lui accorder. Et tu serais hypocrite de dire que tu l'avais fait uniquement pour toi. Ou même pour Clark. Tu avais pensé à Lola, à son sourire et à ses larmes. Elle ne méritait pas de perdre à nouveau quelqu'un de précieux.

« Tu te nourriras et tu vivras. De gré ou de force je le conçois. Je n'attendrais pas que tu dépérisses car je ne m'infligerai pas cela sache le. »

Tu t'approches d'elle, la dominant du regard, la surplombant du fait que tu étais debout et elle assise.
Tu étais bien incapable d'éprouver la moindre haine pour cette tête blonde. Tu la sentais perturbée dans son coeur, au rythme nouveau de ses palpitations encore timides.

Tu attrapes une touffe de ses cheveux pour la forcer à relever la tête vers toi. Tes yeux brillaient d'une étrange lueur pourpre.

« Tu es si belle sous cette forme. »

Ultime provocation.




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Borea S. Boswell
Eleve hybride
Eleve hybride
avatar
Messages : 54
Points : 155
Re: [Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028 Mer 7 Nov - 23:34

... AND IN THE END
"Ami, ne sois pas triste. Tu sais ma vie fut belle. Un peu courte, mais magnifique... comme un soleil levant."
Le chagrin de Lola.
Tu te sens monstre encore plus.
Elle qui a déjà tant souffert, toi qui connais cette douleur Borea, qu’es-tu entrain de faire par tout les dieux ?
La douleur ou bien la folie, peut-être les deux, sont clairement entrain de dévorer ton esprit de toute raison logique.
Quelque chose est partie, sans que tu saches quoi.
Il t’aime.
Il a fait ça par amour.
Il aime Lola aussi et l’a trahie pour toi.
Qu’est-ce que tu dois faire ?
Qu’est-ce que tu pourrais lui dire ?
Si ce n’est que tu répéter.
Tu en es déjà lasse.

On va se fracasser, tout les trois.

C’est pourquoi tu dois me laisser partir Vega…
Mais tu n’y arrives plus Borea.
Ce n’est qu’un souffle.
Un supplice silencieux.
Tu voudrais le pousser à bout, juste pour le provoquer, pour le pousser à te balancer du haut de cette falaise qu’est la vie, mais il faut que tu vois les choses en face : tu n’as même plus la force de faire cela.
Pourtant, en rassemblant tes forces, tu réussi à lui faire comprendre que cela ne sera pas simple, que tu seras loin d’être un cadeau… mais Vega passe au dessus bien sûr, il a trop sacrifier en un temps record pour te donner cette seconde vie ; il ne te laissera pas pourrir.
Une part infime de toi que tu renvoie aux oubliettes en est satisfaite ; savoir qu’il ne te laisseras pas gagner à ce jeu sordide, bien que tu saches que tu ne plieras pas le genou avec aisance… vous en baverez tout les deux.
Tu te sens sombrer à nouveau, mais sa voix te maintient dans cette réalité presque immatérielle.
Vega te garde en vit avec ses mots acerbes.
S’en est presque risible.
Tu sens sa présence au dessus de la tienne, tes paupières papillonnes, mais tu n’es pas sûr de pouvoir le voir clairement.
Il s’en charge, tirant sur tes cheveux.
Si tu n’étais pas une boule même de douleur, tu aurais sûrement gémis, voir même hurlé, mais tu n’en fait rien ; tes yeux croisent les siens.
Un rire t’étouffe Borea.
Belle, oh ça non.
Tu aurais voulu répondre, mais la fragilité dont tu faisais encore preuve te submerge et tu t’écroule une nouvelle fois, mais pas pour mourir, bien pour dormir.

Il t’a sauvé.
Vega a tout fait pour que tu survive, pensant tes plaies et nourrissant ta chair malgré tes sourdes négations.
Tu as survécu Borea, dans cette chambre, alors que tes proches enterraient un cercueil vide de ton corps.
Probablement le plus grand mensonge que vous ayez prononcé.
Tout les deux.
©️ ASHLING POUR EPICODE






give me the night
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028

[Flashback] ❝ you'll fight until the end | Pv. Borea [Chambre de Vega] 7 mai 2028
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quotations Fight
» Bleach 325: Fear for the fight
» FIGHTING CLUB - FIGHT CLUB
» FIGHT CLUB de Chuck Palahniuk
» Fight Night Champion (PS3, XBOX360)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Reste du monde-
Sauter vers: