Echanges silencieux } Elior

Alexander Raeken
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 78
Points : 151
Echanges silencieux } Elior Mar 9 Oct - 15:52

Echanges silencieux



Alexander avait un tas de choses à raconter à Elior. En soit, il n'était pas du genre à blablater inutilement, et encore moins sur sa propre vie : quel intérêt, ça apporte quoi ? Mais ces derniers temps avaient été particulièrement éprouvants, et il avait besoin de faire un break. Sans se faire chier. Sans qu'on vienne lui taper la causette. Il avait donc envisager un lieu avec le moins de fréquentation possible. Les écuries semblaient être un bon choix. Dans le pire des cas il pourrait toujours reporter l'attention des gens sur les merveilleuses bébêtes abritées. Mais le risque zéro n'existait pas. Sauf avec Elior. Parce qu'Elior, c'est un alibi. Un ange gardien spécial Alexander. Le Poufsouffle fait parti des rares qui ne marchent jamais sur les pieds du sorcier. Et au fond, ses gesticulations en guise de communication restent apaisantes. Difficiles à suivre, mais apaisantes. Au moins il ne vous gueule pas dans les oreilles lui. Décidé, Alexander avait saisi son téléphone (après une quête de 20min pour le trouver), tenté de trouver le bordel pour envoyer des messages ; et on lui avait filé un coup de main, agacé par ses hurlements de pestiféré. Et donc, il avait pu envoyer un message à son pote. Deux messages. Plusieurs messages. Il est susceptible le Serpentard, il prend mal les remarques sur sa maîtrises totalement inexistantes des nouvelles technologies. Une tendance Moldue à la con, qui hélas ne semblait pas s'essouffler.

Le lendemain avait été rude. Il n'avait quasiment plus de nouvelles de Chanel, n'avait plus croisé Magnus (et se refusait à faire le premier pas), s'était plus ou moins engueulé avec Heaven et ... Bref, inutile de remuer le couteau dans les quarante cinq plaies, il allait déjà devoir le faire face à Elior. Quand il ramènerait son cul. Aujourd'hui Alexander avait fini relativement tôt. Il avait fait un détour par les dortoirs pour chopper quelques gâteaux planqués sous le lit de X (on vous dit pas qui, vous répéteriez), embarqué un bouquin de botanique et avait filé tel un fantôme aux écuries. Si le Serpentard avait terminé son labeur sur un cours de Défense contre les forces du mal, il aurait sûrement été de plus mauvais poils encore. Mais pas Elior. Il lui semblait qu'il était plutôt bon dans le domaine. Ça lui plaisait donc sûrement. Faudrait demander confirmation. Les lieux semblaient déserts. A quelle heure allait-il finir, lui ? Ou alors il était à la bourre ? Ou pire, un connard lui prenait la tête parce qu'il n'avait pas suffisamment d'intellect pour comprendre que non, Elior n'insulte pas (trop) avec ses pattes. Ça avait été la première réaction d'Alex également, mais il avait préféré effacer ça. Garder le bon en tête, effacer le mauvais. C'était pas avec tout le monde qu'il pouvait faire ça.

Le cul par terre, à distance raisonnable des enclos et de leurs habitants, il se décida à attendre. La folie lui avait recommandé de prendre un livre pour s'occuper en attendant. Mais comme souvent il ne comprenait rien. Clairement les plantes c'était pas son domaine.

" - ... ça les aurait tué de mettre des illustrations dans leur bouquin ? Une couleur et une texture c'pas assez précis sérieux ... "
Alexander s'essaya encore plusieurs fois, et finalement les lettres se mélangèrent entre elles, les mots échangèrent de place et les phrases s'envolèrent. BREF même le bouquin se payait sa tête. Ou bien était-ce la fatigue ? En tout cas l'agacement le conduisit à envoyer valdinguer le bouquin vers les écuries. Un Hippogriffe ne trouva pas l'acte charmant et manifesta son mécontentement tout en fusillant l'intrus du regard.

" - Pardon. "
S'excuser, quelle drôle d'idée. Il décida donc de hiérarchiser les informations qu'il voulait transmettre à Elior. Les questions qu'il voulait lui poser. Et finalement peut-être qu'il ne ferait rien de tout ça. Peut-être se contenterait-il de regarder son ami arriver, s'installer, sourire, tenter de se faire comprendre, puis griffonner dans le silence. C'était bien, le silence. Il envoya un ultime message au Poufsouffle, savoir s'il devait venir le tirer des griffes du professeur Holmes.

Voir le profil de l'utilisateur
Elior Price
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
avatar
Messages : 56
Points : 48
Re: Echanges silencieux } Elior Mar 9 Oct - 16:45

écoutons nos silences




Fin de cours qui annonce les départs précipités, tu ranges tes affaires avec tranquillité avant de signer rapidement à Chase de ne pas t'attendre. Un pas hors de la salle et le vibrement agite ta poche d'une façon légèrement désagréable ; la notification d'un message.

Tu reprends ta route, les prunelles fixées sur l'écran et d'une dextérité du pouce, tu réponds avec ce petit sourire narquois qui habille élégamment tes lèvres. Il y a quelque chose d'agréable dans le fait d'être attendu quelque part, de savoir que le garçon désire te confier des choses ; c'est un sentiment dont tu as pris l'habitude depuis quelques années, mais peut-être ne t'y feras-tu jamais.

Peu désireux de le faire plus attendre, tu accélères le pas, descends escaliers sur escaliers et traverse les couloirs pour finalement accueillir l'air frais du mois de septembre. Quelques pas et très vite, tu rejoins les écuries tout en l'apercevant sur le sol ; une nouvelle esquisse vint étirer tes lèvres, d'une manière un peu plus douce, un peu plus tendre et tu t'avances pour réduire définitivement la distance qui se présente entre vous. Un de tes sourcils prend de la hauteur au moment où tu croises un bouquin sur le sol et sans hésitation, tu le prends en main pour pouvoir le donner au Serpentard une fois que tu vins t'asseoir en tailleur, tout proche de lui, comme de vieux amis.

Tu te dégages nonchalamment de ton sac de cours, avant de déposer ton téléphone et un minuscule carnet juste devant toi, comme si ces derniers seraient tes outils pour communiquer. Tu avais appris des choses à Alexander et il apprenait vite, mais apprendre une langue entière restait compliqué et tu connaissais que très peu de personne capable de tenir une conversation entière avec toi à base de gestes et de caresses.

Tu remontes tes deux orbes dans celles de ton congénère, lui offrant un sourire tranquille et complice.

Salut !

Et puis, tu désignes le livre fraîchement ramassé avec un regard interrogateur et une moue un peu moqueuse, un peu taquine.

Tu galères ?


-- le tout avec la justesse du silence.




september ft. alexander
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Raeken
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 78
Points : 151
Re: Echanges silencieux } Elior Mar 9 Oct - 17:10

Echanges silencieux



Ayé, le blondinet s'était décidé à ramener son cul de Poufsouffle. Oui, l'attente avait mise Alexander de mauvaise humeur, c'est comme ça. Même si au fond rien que voir la bouille souriante d'Elior avait rapidement chassé cet état. Mais il décida de ne rien montrer. D'ailleurs si ça se trouve il avait eu la décence de prévenir le Serpentard de son retour. Mais comment le savoir : où ce putain de téléphone était-il passé en moins de cinq minutes ? Bah, tant pis. Pour le peu qu'il sert de toute manière. En bon élève, Elior se fatigua à ramasser ce putain de bouquin issu du cul d'un troll mal léché croisé avec une vélane pleine de furoncle. Diantre, cet ouvrage au contenu fort peu recommandable dû à son manque de précision et d'éloquence. Ouais. Sentant qu'une leçon de moral risquait d'arriver (et qu'au passage, il ne comprendrait sûrement pas la moitié des remontrances), le regard sombre du quatrième année se fixa droit devant lui, les bras encore croisés. Une vraie tête de con. Quiconque l'aurait croisé aurait soit passé son chemin, soit serait venu lui dire ses quatre vérités. Son comparse s'installa près de lui, dans le calme. Toujours ce calme. Même quand il posait son derrière par terre. Alors qu'Alex ... il était loin d'être obèse et pourtant les hippopotames d'Afrique saluaient leur camarade sorcier quand il s'asseyait.

Sans bouger les pupilles, il constata qu'Elior avait toujours ce même rituel. Ce même carnet. Pas toujours le même en réalité. Quoi que ? Enfin UN carnet. Posé devant lui, bien proprement. Prêt à faire son office, à remplir son devoir. Des manies de petite vieille qui suscitaient toujours la curiosité d'Alexander. Lui n'aurait jamais la patience de remplir de ses mots tout un bouquin. Encore moins la mémoire suffisante pour penser à le prendre avec lui. Y avait qu'à voir où se trouvait son portable : probablement perdu à tout jamais, amen. L'usage abusif de sa vision périphérique commença à lui donner des maux de tête (manquait que ça), il stoppa donc. Ah merde. Comment discuter avec ses mimines sans regarder son interlocuteur ? Alexander se sentit tout à coup confus et retourna violemment sa tête vers Elior. Avec un peu de bol il n'avait pas commencé à "parler". Sinon il se sentirait gêné à outrance. Ça ne devait déjà pas être évident tous les jours pour le jeune homme, alors si en plus il se déplace et n'est pas considéré par ses potes ...

Mais apparemment non. Le Poufsouffle commence le spectacle, ou les hostilités (ça dépendait du jour). Parce qu'il y a des jours avec et des jours sans. Des jours où Alex comprend plutôt bien, d'autres où il pleure intérieurement. L'avantage de discuter avec Elior, c'est qu'il ne fait pas exprès de se presser pour vous faire sentir con.

" - Yoh ! Oui je galère. Je galère avec cette putain de botanique. Je galère avec les gens qui sont soit cons soit plus faibles qu'une Mandragore. Je galère avec un abruti de chez toi qui est responsable d'une course avec un loup-garou. Je galère ET J'EN AI MARRE ! "
Oye. Violent un peu petit Serpy-chou. Tandis qu'il tentait de reprendre son calme, Alexander prit conscience qu'il était un peu monté crescendo. Dans le ton, le rythme, les faits. Son petit diaporama interne avec toutes ces choses à dire venait de faire un AVC. Respect du Raeken pour son propre travail spirituel : zéro. Il inspira une grande bouffée d'air avant de tendre son paquet de gâteaux à Elior. Oui, il avait menti, il en restait. C'était comme ça, Alexander aimait bien raconter des cracks de temps en temps.

" - T'en veux un ? "
Le ton n'était pas encore revenu à la neutralité. Ni même à la chaleur que l'on accorde à un ami. Pourtant le Serpentard faisait des efforts. Mais y a des jours comme ça ou ça veut pas.

Voir le profil de l'utilisateur
Elior Price
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
avatar
Messages : 56
Points : 48
Re: Echanges silencieux } Elior Mer 10 Oct - 2:04

écoutons nos silences



Décibels d'une voix qui porte dans le paysage du silence, un sourcil qui se arque d'amusement et une esquisse désabusée, alors que tes dents mordent la chair tendre de tes lèvres abîmées, malmenées. L'écoulement de ton regard sur sa silhouette puis les détails de son visage te font retenir bien difficilement un rire qui se pare d'une grimace adorable. Aucunement l'envie de le froisser ou de te moquer, mais voir ton acolyte perdre si facilement ses moyens teinte toujours ta bouche d'amusement. Tu restes silencieux, sans le lâcher des yeux et il vint te proposer des gâteaux que tu croyais pourtant fini - délicieux mensonge, sûrement pour précipité ta venue.

Et alors, alors, alors tu ne peux plus t'en empêcher, Elior. Secoué d'un rire, prunelles fermées et les doigts cachant maladroitement des lèvres tremblante, tu ris, de ce rire muet, un rire silencieux qui ne fait pas de mal, juste terriblement heureux un rire qui fait office de suffoquement, peut-être le seul son que tu peux réaliser vraiment ; tu ris, Elior et ça fait du bien. T'as l'impression d'être un adolescent insouciant en sa présence et ça te réchauffe le cœur.

Scène trop théâtrale pour y résister, tu finis cependant par te calmer alors que ton regard coule sur lui, pétillant et terriblement vivant. Tu prends rapidement un gâteau, dans la peur qu'il se vexe et se rétracte trop vite, pour te les mettre hors de porté et c'est sans attendre que tu croques dedans avec félicité.

C'est définitivement une belle journée.

J'te sens un peu à cran. écrivant d'une main, ne pouvant parler sans l'autre. J'ai pas tout compris mais c'est quoi cette histoire de loup garou ?? Les poufsouffle te mènent la vie dure ? et on peut entendre la raillerie derrière chaque lettre.

(( un coup d’œil ))
et le rire f a c i l e

Tu laisses retomber le crayon sur ton cahier vaguement griffonné, le faisant légèrement rouler et se perdre vers tes pieds croisés, avant de prendre ta main désormée libre pour la mettre devant tes lèvres et effectuer un geste ample vers l'avant dans sa direction. Tu lui disais Merci. Pour les gâteaux et puis pour lui, un peu aussi.

-- et peut-être aurais-tu aimer lui dire.



september ft. alexander
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Raeken
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 78
Points : 151
Re: Echanges silencieux } Elior Mer 10 Oct - 13:53

Echanges silencieux



Le doute s'emparait de tout son être. Est-ce qu'Elior se foutait de sa gueule, lui aussi ? Genre, il riait aux éclats ? Mais aux éclats muets ? Le visage déformé du Poufsouffle le laissait supposer, mais ces derniers temps plus rien ne semblait logique. Alors Alexander tenta de contenir sa colère soudaine. Cette envie si violente de tout claquer, d'envoyer chier le monde entier. De faire un doigt à tous ces connards qui marchaient sur des œufs pour éviter de dire tout haut ce qu'ils pensent tout bas. Tout ces cons de Poudlard qui se pensent mieux. Juste l'envie soudaine de se plonger dans le lac pour ne jamais en remonter. Et pourtant, Dieu sait que le Raeken a horreur de l'eau et de tout ce que ça représente. Y compris ce qu'elle abrite. Mais là, il avait plein le cul, et la solution lui semblait douce et séduisante, aussi morbide soit-elle. Si même Elior s'y mettait, c'était sûrement le meilleur choix. Si son comparse ne s'était pas si prestement emparé du gâteau, Alexander lui aurait sûrement enfoncé le paquet dans la gorge jusqu'à étouffement.

Il appelait à l'aide, et voila ce qu'il recevait : des moqueries. Muettes, mais identifiées tout de même. L'effort pour ne pas exploser était considérable. Le Serpentard lui-même se félicitait de tenir si longuement. Lui à cran ? Si peu. L'envie de lui cracher à la gueule que s'il l'avait perçu il aurait pu avoir la décence de contenir son rire débile le démangeait. Mais Alexander n'avait déjà pas beaucoup de relations à Poudlard. Et à peine un ersatz de bonnes relations. Tout comme Elior avait laissé échappé quelques railleries, le quatrième année laissa percevoir sa colère dans sa réponse.

" - Ouais moque-toi, c'est plus facile comme ça, hein ?! J'suis content de t'avoir contacté en tout cas, c'est cool, je me sens grave mieux maintenant que tu peux t'ajouter à ce tas de clodos qui se paye ma tête. "
Peut-être un peu trop de rage. Mais le Serpentard était profondément blessé, et la tension ne faisait que s'accumuler depuis quelques jours. Il fixa son regard sur le crayon en plein voyage, comme en transe. Raconter son histoire pour se détacher de la situation, une solution comme une autre.

" - Magnus. Ça te parle ? Il est de chez toi. Il a piqué dans la cuisine quand je passais par hasard, on s'est fait chopper. Ils nous ont envoyé en retenu dans la forêt interdite, avec un tocard pour nous accompagner. Le genre "ah. un cracmol. j'adore les ratés."". Magnus a kiffé. On devait chercher une fleur dont j'ai plus le nom, et un loup-garou nous est tombé dessus. "
Ne pas raconter la suite, le sentiment perçu à ce moment-là, son efficacité. Eviter tout ce qui fâche. Même si c'était déjà trop tard. Le garçon laissa son regard se figer sur le morceau de bois qui donnait vie aux mots. Il n'avait pas envie de regarder le visage de ce débile d'Elior. Avec un peu de bol, il se foutrait encore de sa gueule et ça partirait (encore) en baston. Comme s'ils avaient senti la tension dans l'air, les chevaux et hippogriffes des écuries commençaient à s'agiter. Ils n’acquirent cependant pas l'attention d'Alexander, trop blessé dans son amour propre. Et trop concentré à songer à une vengeance. Il aurait pu se foutre de la gueule d'Elior en se basant sur son handicape, sur l'absence de son émit. Comme tous les autres perdants de Poudlard. Mais non, le jeune sorcier n'avait pas envie de s'abaisser à un tel niveau. Et la blessure causée serait sûrement irréparable, impossible à compenser. Elle casserait quelque chose à jamais, et d'une certaine façon ça deviendrait un classique pour Alex. Après tout, il avait déjà perdu une amie de cette façon là. Alors autant fermer sa gueule et encaisser.

Voir le profil de l'utilisateur
Elior Price
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
avatar
Messages : 56
Points : 48
Re: Echanges silencieux } Elior Mer 10 Oct - 18:59

écoutons nos silences



Haussement d'un sourcil alors que tu l'écoutes reprendre la parole, les dents serrées et les mots malmenés ; t'as le sentiment de n'avoir pas bien suivit la gravité de la situation. Rechercherait-il de la compassion qu'il serait mal servit ; t'as l'impression d'avoir aggravé son humeur et tu l'observes en silence, observe chaque mimique, chaque trait qui se tire, chaque son plus haut que l'autre pour saisir ce que tu n'avais pas compris.

Touché d'épaule, pour pouvoir t'exprimer, alors que ses prunelles ne peuvent te regarder ; tu poses le gâteau sur ta cuisse et tu commences en essayant de parler le plus simplement possible, sans vraiment y arriver - t'espères au moins qu'il puisse y comprendre l'essentiel, d'une lenteur toute calculée.

C'est l'enchaînement théâtrale qui m'a fait marrer, pas ta situation, je voulais pas me foutre de ta gueule. Ça donnait juste l'impression que tout les malheurs du monde te tombait dessus. Désolé si je t'ai froissé. Je ne pensais pas que c'était si grave.

les lèvres
(( a b î m é e s ))
et le cœur
(( a g i t é ))

C'est quoi cette histoire ?! Putain mais c'est quoi qui va pas dans cette école pour balancer les élèves là dedans comme une promenade de santé simplement pour un bout de pain volé ? Magnus, je ne le connais pas vraiment, je sais juste qu'il est plutôt sympa. fis-tu ensuite rapidement, perdu dans tes pensées alors que tu commences à réfléchir dans tout les sens ; les prunelles baissées, les gestes agressif et vif pour montrer ton insurrection.

Tu relèves le menton ; le regarde vraiment.

Comment tu te sens ?

-- parce que c'est ce qui importe vraiment.



september ft. alexander
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Raeken
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 78
Points : 151
Re: Echanges silencieux } Elior Jeu 11 Oct - 18:40

Echanges silencieux



L'effort fourni pour ne pas le repousser violemment fut conséquent. Oui Alexander, tu as la rage. Toi qui es toujours si calme, posé, détaché même. Ces derniers temps tu t'énerves, et ça ne fait que monter crescendo. Le Serpentard serra les poings et grinça des dents. Il savait ce que voulait dire ce geste. "Oh tocard, je veux communiquer t'es trop con pour pas comprendre que sans tes mirettes c'est tendu ?". Enfin, la version d'Elior était quand même plus light, moins agressive. Mais le message était le même. Il inspira, bloqua et souffla. Le quatrième année avait lu ça dans un bouquin. Il ne savais plus lequel, ni où, ni quand. Décidément ses sautes d'humeur lui bouffaient les neurones. Un tocard de sa Maison lui aurait sûrement demandé s'il avait ses règles. Il avait quand même checké, dans le doute, mais non il n'était toujours pas devenu une gonzesse. Amen.

Lentement Alexander se refocalisa sur son "ami". Et il pâlit aussitôt. AH ! Les gestes étaient lents, bien adaptés à son rythme, mais ... c'était quoi ce truc qui ressemblait à un canard qui a la diarrhée ? Et l'espèce de limace plus grosse qu'un furoncle ? La bouche à demie ouverte, le Serpentard tentait de déchiffrer. La colère avait aussitôt laissé place à la curiosité. Car oui, Alex est curieux. Ça vient juste avant  "menteur" et après "consternant". Hum.

" - J'ai. Rien compris. Enfin si, c'est genre un poisson qui t'a fait marrer ? Et tu voulais pas te payer ma tête ? J'ai pas suivi la suite à part désolé. Fais gaffe quand tu causes, utilises des mots faciles chui pas encore à la version soutenue moi. "
C'est vrai quoi, c'est pas évident ! Il faisait de son mieux pour apprendre, mais c'était pas non plus un dictionnaire à langage des signes. La suite était un peu plus claire. Même si Alexander ne comprenait pas pourquoi l'école balançait des chevreaux en pyjama là-dedans. Surement une nouvelle erreur. Le Serpentard se pencha un peu sur la droite, histoire d'éviter de se retrouver ko à cause des mouvements de son pote. Faut dire, quand il s'énervait le Elior, il était plutôt vif dans ses gestes. Mais il ne s'en rendait sûrement pas compte. Alex si.

" - Je me sens ... fatigué, j'en ai plein le cul. Les gens sont tous susceptibles, ils sont pas capables d'avancer, d'arrêter de pleurnicher. Sérieux c'est agaçant. Un peu de maturité ça ferait pas de mal. "
Non non, il ne vise personne, aheum. Il se laissa tomber en arrière, avant de se redresser sur les coudes.

" - Et puis ouais, on devait chercher une fleur, on s'est cassé la gueule avec Magnus. "
Alexander pointa tour à tour son menton égratigné, son épaule douloureuse et remonta son tee-shirt pour lui montrer son merveilleux bleu taille œuf d'autruche sur le bide. Il était tombé sur un cailloux, sérieux cette poisse. Un courant d'air passa et le Serpentard rentra son tee-shirt dans son pantalon.

" - Après ça j'ai voulu cueillir la plante, y avait un champ de force ! Sérieux quoi ! Magnus il a réussi lui. Un Cracmol a réussi. Et moi j'ai échoué. Après le loup-garou s'est pointé, j'ai raté mon sort et on s'est tiré comme des lapins. "
Avec le recul son histoire mériterait d'être publiée. Une idée soudaine lui traversa l'esprit ; mais au fond, son subconscient l'avait sûrement déjà eu la veille.

" - Eh mais toi ... t'as pas genre des sors ou des idées de potions à mettre en fiole pour ce genre de pépin ? Un truc qui repousserait les gros prédateurs du style ? J'ai pas l'intention de renouveler l'expérience mais c'est frustrant de pas être foutu de s'en sortir seul. "
Ouais clairement, ça laisse de mauvais poil ce genre de situation.

Voir le profil de l'utilisateur
Elior Price
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
avatar
Messages : 56
Points : 48
Re: Echanges silencieux } Elior Jeu 11 Oct - 19:57

écoutons nos silences



Et tu te mords l'intérieur de la joue, alors que tu l'écoutes attentivement ; t'aurais peut-être du mieux l'expliquer, mieux t'excuser - des efforts, encore, mais ils ont font aussi, alors qu'il serait si simple de t'ignorer sans un bruit, de fermer les yeux et de réduire ton existence à l'oubli. Tes épaules s'abaissent et tu décides d'abandonner, pour te concentrer sur le moment présent, refrénant tant bien que mal les pensées et idées qui tournaient dans ta tête - consciencieux tu n'oubliais jamais tes cachets, mais t'avais ces moments d’absences et ses pertes de fils qui t'handicapaient plus encore que tu ne l'étais vraiment.

... on devait chercher une fleur, on s'est cassé la gueule avec Magnus. et tu papillonnent des yeux, l'observant se laisser aller, l'air terriblement revêche. Il finit par s'animer et tes sourcils se haussent, puis tes prunelles s'écarquillent et une fois son ventre dévoilé, une grimace vint déformer tes traits ; on le l'avait pas loupé.

Il finit par t'expliquer la suite des événements, théâtre d'échecs qui se succèdent et tu ne peux que faire la moue pour exprimer une inquiétude et un dépit assez particulier. Toute cette histoire semblait abracadabrante, le genre qui t'arrives un peu souvent à toi aussi quand tu décides de prendre la main de l'Ange ou encore de tirer celle de Hyuana ; finalement, sur ce coup, tu pouvais réellement compatir, à croire que ton karma était encore plus pourris que le sien. T'espères juste qu'il va bien.

Il s'anime.

Eh mais toi ... t'as pas genre des sors ou des idées de potions à mettre en fiole pour ce genre de pépin ? Un truc qui repousserait les gros prédateurs du style ? J'ai pas l'intention de renouveler l'expérience mais c'est frustrant de pas être foutu de s'en sortir seul.

... tu accomplis quelques gestes hésitants qui ne veulent rien dire, mais qui indiquent que tu réfléchis, alors que tu jettes un coup d’œil aux écuries, le visage un peu tiré comme si tu te démenais. Des sorts, il y en a beaucoup. dis-tu simplement, avant de repasser par écrit pour éviter qu'ils ne se perdent dans tes explications.

Le sortilège du Patronus est très utile pour la majorité des cas, même si c'est un sort très complexe... Mais si c'est trop compliqué, tu peux tout simplement utiliser un bouclier ou stupéfixer... même si stupéfixer un loup-garou, ça doit être chaud du cul. Et si t'es dans la grosse merde et que t'as un peu de temps, tu as Protego Totalum. Mais pareil, il est aussi chiant que le Patronus. Voir pire. J'suis pas très bon en potion donc par contre, j'ai zéro idée pour ça, mais j'peux t'aider pour le reste. et tu penches la tête, alors que tu l'observes, d'un air interrogateur avant de sourire un peu, lui laissant le temps de lire tes mots jusqu'à la dernière phrase pour reprendre lentement, plus naturellement.

Trop de merde dans la Forêt Interdite. J'ai fini par m'y intéresser aussi. Sans ça, j'crois j'aurai pris cher. Alors je compatis.

-- et tu te laisses aller, subitement un peu fatigué.



september ft. alexander
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Echanges silencieux } Elior

Echanges silencieux } Elior
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» BOURSE D'ECHANGES ESSONNE 24 OCTOBRE 2010
» BOURSE D'ECHANGES SAPEURS POMPIERS ESSONNE LE 14 OCTOBRE 2012
» Cartes Pokémon (Boosters, Echanges...)
» Echanges "aller-retour"
» [AIDE] Connecter mon Desire à mon PC pour des echanges de fichiers par le WIFI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Terrains sportifs :: Les écuries-
Sauter vers: