Thanks you ? | ATLAS (terminé)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
Mae L. Greengrass
Messages : 246
Points : 589
En couple avec : Atlas (j'ai juré que si)
Thanks you ? | ATLAS (terminé) Dim 21 Oct - 17:37



featuring Atlas & Mae
« Thanks you?»

Quelques jours avaient passés depuis l'étrange attaque de Poudlard. A vrai dire on ne savait pas vraiment s'il s'agissait d'une attaque, ou événements naturels. Comme si la nature voulait reprendre ce qui lui était dû. Le visage marqué, Mae effleura du bout des doigts sa blessure encore mal cicatrisée et grimaça. Le froid des sous-sols ne venait pas améliorer son ressenti. Elle venait souvent dans les caveaux pour y débusquer quelques élèves de Gryffondor essayant pour la énième fois de tendre un piège à ses camarades de Serpentard. De véritable enfant qui n'ont malheureusement compris le principe des maisons, et de la vie en communauté. Mae était là pour les remettre dans le droit chemin.

Concentrée dans sa ronde, elle ne pouvait cependant s'empêcher de repenser à tous les événements passés. Sa rencontre avec Atlas au chemin de traverse et ce baiser qui n'aurait jamais dû être. Les aveux d'Adrian au coin d'un feu, et cette blessure qui la fait grincer des dents à chaque mouvements faciaux. Vraiment trop de chose c'était déroulés en si peu de temps. Cela avait donc déclenché dans la tête de la jeune femme des insomnies plus difficile à gérer les unes des autres.

Déambulant dans les couloirs, elle s'arrêta un instant près d'une torche enflammée et se replia sur elle-même à genoux. Que devait-elle faire ou penser ? Atlas, Adrian ? Sa mère qui réclame toujours un peu d'Aaron quitte à l'oublier elle et sa soeur. Son incapacité à pouvoir se défendre sans une baguette ? Ses deux sur sa tête, elle laissa s'échapper un grincement de dent suivi d'une, et deux larmes. La pression devait redescendre, et Mae devait avancer avec ces poids et ses question sur les épaules.

Soudain, la jeune femme entendit des bruits de pas arriver en sa direction. Se redressant rapidement et en essuyant d'un mouvement de manche sur son visage ses pleurs, Mae dégaina sa baguette, le feu de la torche se reflettant au plus profond de ses iris vermeilles. « Qui va là ? »  Se tenant sur ses deux pieds avec un appuis certain, la jeune femme arriva à peine à déceler la couleur jade de la robe de son futur interlocuteur « Retourne dans les dortoirs, as-tu vu l'heure ? »   Baissant la baguette un court instant, Mae resta figée devant le visage connu du jeune homme qui n'était autre qu'Atlas. « Priest. Que fais-tu à traîner dans les couloirs à une heure si tardive ? Tu aurais pu te faire réprimander par Ollivander ou je ne sais quel autre préfet. »  Le visage ferme, la jeune femme garda en main sa baguette et s'afficha droite devant cette personne, qu'elle voulait avant tout remercier après les incidents derniers. Mais était-ce vraiment le moment ? Et voulait-il les entendre, ses excuses ?

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 123
Points : 354
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Dim 21 Oct - 20:39


You're welcome dear.


Le temps avait passé, mais le malaise persistait. Te détestait-elle vraiment depuis le début de l'été ? Tu n'avais pas passé le tien à beaucoup cogité, tant les activités familiales t'avaient épuisé au point de vouloir parfois en crever.
Mais dès que vos regards se sont croisés le jour de la rentrée, tu avais tourné la tête au même moment qu'elle avait baissé la sienne.

Puis ce fut le noir total, l'indifférence profonde dans vos démarches ambitieuses et désaccordées. Jusqu'à cette nuit presque fatale de septembre ou même l'école s'était révolté. Le sang et la terreur vous avaient rapprochés mais pour combien de temps ?

Cet incident surnaturel n'avait fait qu'accroitre tes insomnies. Tu avais toujours eu le sommeil léger mais il t'étais presque impossible de fermer l'oeil, la main toujours sur ton poignard et les yeux écarquillés sur ton placard. Et alors que tes compagnons d'infortune, partageant ton dortoir s'étaient endormis au clair de lune, tu t'étais levé pour t'évaporer dans un silence qui importune.
Encore en tenue, cravate serrée et pantalon coincé dans tes bottes. Tu faisais les cent pas dans les sous-sols humides, ou chaque goutte qui roulait sur la pierre donnait l'impression de naviguer à travers une grotte, à la recherche du ruisseau qui se cacherait derrière ces parois.

Mais le destin voulait que ta marche furtive s'arrête, au beau milieu de cette nuit pourtant si calme. Elle se trouvait en face de toi, et malgré tout tu ne pouvais ouvrir ce visage fermé. Car ses ordres sonnent comme un supplice à ton égard et ton regard pétille d'un air mauvais.

« Mais c'est bien toi, Greengrass. Et non cette stupide cracmolle. Je n'ai rien à craindre avec toi, n'est-ce pas ? »

Tu fais un pas en avant. Tu lui montres que tu n'as peur de rien, et encore moins d'elle. Tes parents t'avaient forcé, à l'imaginer succomber sous tes mains serrant sa gorge. Ou d'une flèche drapant sa robe nuptiale, gisant au sol comme un animal.
Mais chasse dont plutôt ces idées sombres Atlas, car ici tu es juste un garçon normal.

« Explique moi en quoi ce que je fais pourrais bien te regarder, ma chère. Si ce n'est te donner une raison d'en savoir encore une fois trop sur moi. Plus que pour ta sécurité. »


Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
Mae L. Greengrass
Messages : 246
Points : 589
En couple avec : Atlas (j'ai juré que si)
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Dim 21 Oct - 23:47



featuring Atlas & Mae
« Thanks you?»

Comment devait-elle agir face à lui, après tout ce qu'ils avaient vécus récemment. Lui sauter au cou et lui hurler à quel point elle était reconnaissante de ce qu'il avait fait pour elle lors de l'attaque de Poudlard ? Ou lui cracher son venin comme lui l'avait fait au chemin de traverse. Les choix étaient multiples, et peut-être qu'elle ne prendrait aucun de ceux là. «  Qui sait. Je suis plus agressive qu'elle, après tout. » Et lui l'était sûrement plus qu'elles réunies. Mais est-ce que Mae devait laisser visible sa peur ? Sa peau qui sous chacune de ses paroles frisonnes ? Son cœur qui s'emballe dès que ses iris croisent ses pupilles ? Non. Certainement pas.

Alors le serpentard avance face à elle, comme s'il l'a défiait sans vergogne. Et sa voix la transperce de part en part, sans épargner ses organes vitaux. Mais elle ne panique pas. Pas cette fois-ci. Il ne faut pas se montrer aussi vulnérable que cette nuit, pas encore. « Je suis ta préfète en chef au cas où ta mémoire aurait flanchée. » Et avec ce regard carnassier, Mae avance à son tour vers lui, la tête haute. « Ce que tous le monde fait ici, me regarde. » C'était vrai. Ou peut-être à moitié. Cette curieuse jeune femme espérait secrètement pouvoir connaître ses activités nocturnes. Avec qui est-ce qu'il pouvait bien passer ses nuits. Qui est-ce qu'il pouvait bien rejoindre si tard la nuit.

« Il est surtout question qu'avec les événements derniers, il serait plus sage de rester là ou on doit être. » Mensonge. Il ne la laisserait pas s'excuser, pas lui dire ce qu'elle meurt d'envie de lui dire depuis temps d'années. Parce qu'il est Atlas. Parce qu'il est ce genre d'homme à être se faire désirer encore et encore. Sans jamais se lasser de cette situation où il est le centre du monde, ou du moins du siens. « Par ailleurs, comment vas ta blessure ? Est-ce que tu vas mieux ? » Elle essayait tant bien que mal d'y venir, à cette fameuse nuit. Ou en nuisette elle s'était retrouvée face à lui, et deux autres hybrides plus emmerdant l'un que l'autre.

Mae voudrait se loger dans ses bras et lui dire à quel point elle lui était reconnaissante. De lui avoir permis de garder son calme et de ne pas avoir céder à la panique. De lui avoir donner ce morceau de tissu pour cette cicatrice qui a marqué si durement son visage. De ne pas l'avoir écarter une seule seconde du groupe pendant cette nuit. De l'avoir accompagné si loin.  

Et pourtant elle te tait. Si proche de lui, à quelque centimètres de son visage, ses iris vermeilles liées à son regard perçant. Ils se défiaient si souvent, et avec tant de haine, de hargne et une pincée d'amour. Et après tout cela, c'était Olympe qui traversait son esprit. Elle ne pouvait pas s'empêcher de penser à comment Atlas c'était comporté avec elle. Comment savait-il qu'elle était une louve ? Pourquoi lui avait-il parlé d'un air si doux, apaisant ? Une amante ? Après tout, comment ne pouvait-elle pas avoir succombée au beau Priest.

Mais à cet instant présent, elle se répéta sa dernière phrase. Que voulait-il dire par là ? Que savait-elle qu'il ne fallait pas savoir ? Que voulait-il cacher aux yeux de la jeune femme ?  Avait-il des choses à se reprocher ? Des choses dangereuses à cacher ? « Qu'est-ce que ma sécurité vient faire dans la discussion, Priest ?  »

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 123
Points : 354
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Lun 22 Oct - 0:23


You're welcome dear.


Impertinente. Tu avais toujours aimé les filles avec du caractère Atlas. Les filles qui ont de l'assurance, qui ne se laissent pas marcher dessus en apparence. Mais fébrile et sensible à l'intérieur. Ce que n'était pas ta soeur, peut-être bien.
Mais au delà du fait que tu étais son frère, tu n'étais pas vraiment le genre d'Arsene.
Par contre, tu pouvais approuver catégoriquement que Mae était le tien.

« Ma mémoire va très bien, je t'assure. Je me souviens aussi parfaitement de ton attitude peu après que je t'ai embrassé. »

Tu allais toujours droit au but. Tu attaquais le premier, pour ne pas laisser ta proie inutilement se débattre.
Mais alors qu'elle te demande sur ton état, tu préfères répondre froidement. Pour ne pas l'inquiéter, surtout.

« Elle va mieux. Et la tienne ? »

Celle qui avait défiguré son si joli visage.
Tu aurais voulu le caresser, pour t'en assurer toi même, effleurer sa chair légèrement rosée, traquer à mort tout ceux qui oseront la toucher.

Mae fait le pas de trop, se rapproche inexorablement de la limite que tu lui avais interdit de franchir. Sa sécurité ? Mieux valait parfois une démonstration de force face à de vaines et vides explications.
Tu attrapes alors fermement son menton pour la forcer à te regarder, et ce, bien dans les yeux. Tu ne voulais rater aucune miette de son supplice.

« Je suis du genre agressif aussi. » Tu resserres ta poigne sur son visage, appuyant légèrement sur ses joues de tes deux doigts. « Mais pas impulsif. » Tu fronces les sourcils. Mae était belle, même dans l'effroi. Son visage si lisse tu ne voulais pas l'abîmer. Tu voulais juste qu'elle comprenne à qui elle avait affaire, définitivement. Et qu'elle ne puisse croire que tout reste en suspend. Quand on provoque un animal, il répond en chargeant, ou en fuyant. Mais les Priest ne fuyaient jamais.

« Ta sécurité compte vraiment à mes yeux, mais tu ne cesses de te jeter la tête la première dans la gueule du loup. »

Et alors tu approches ton visage du sien pour murmurer tel une insanité... Elle est la terre et toi une mauvaise herbe bien enracinée.

« Je préfère quand tu miaules mon prénom, Greengrass. »


Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
Mae L. Greengrass
Messages : 246
Points : 589
En couple avec : Atlas (j'ai juré que si)
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Lun 22 Oct - 11:20



featuring Atlas & Mae
« Thanks you?»

Il avait toujours ce visage qui semblait lui crier de fuir. De prendre ses jambes à son cou et de s'en aller sans jamais se retourner. Et pourtant il avait également ce côté qui lui hurler de rester, de s'accrocher, de ne pas baisser les bras et qu'un jour cet acharnement paiera. « Tu te souviens que tu as fait le premier pas ? »  Mae n'aurait jamais essayé ne serais-ce qu'une fois de s'approcher de la sorte d'Atlas, d'avoir un si grand contact physique avec lui. Elle aurait voulu que ce baiser signifie quelque chose pour lui, qu'il amène à des changements, un rapprochement plus approfondi sûrement. Mais en vain.

Comment va sa plaie ? Mae passa délicatement sa main sur sa plaie, et en profita pour remettre une mèche de ses cheveux derrière son oreille. « Mieux aussi. » La plaie était encore légèrement rosâtre, le verre qui lui avait entaillé la peau ne devait pas être des plus hygiénique et avait laissé une plaie difficile à cicatriser. Une marque à vie. Un souvenir pour l'éternité.

Mae essayait non pas de le défier, mais de s'en rapprocher. Le faire réagir sur leur situation. Ils n'étaient plus des enfants après tout. Il se rapprocha d'elle et pris entre ses doigts son visage pour le tenir fermement. Son cœur commença doucement à s'emballer, et sa cage thoracique à se faire trop petite pour d'aussi grand mouvements. « Je n'en ai jamais douté. » Il fallait garder son calme, et rien laisser transparaître. Rester ferme. Rester droite. Tu n'auras pas le dernier mot Atlas.

Elle avait rarement pu profiter d'un si beau visage. D'un si bel angle de vue. La lumière tamisée de la torche faisait luire ses iris. Mae aurait voulu l'embrasser. Recommencer cet acte qui la faisait sentir pour une des rares fois vivante. « Vraiment ? Alors explique moi de quoi est-ce que je dois avoir peur. » Elle marqua un temps de pause avant de rapprocher encore son visage du siens, toujours entre ses doigts. « Je recommencerai. Je n'abandonnerai pas. »  Il pouvait le sentir dans sa voix et le lire sur les traits de son visage. Mae était têtue. Et bien plus encore en réalité. Doublé d'une tête brûlée.

Elle ferma ses yeux au moment où il rapproche son visage du sien. Assez proche pour sentir son souffle chaud sur sa peau blafarde. Un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres, avant qu'elle ne rétorque.  « Il suffit de demander. » Mae colla sa joue à la sienne, et susura du bout des lèvres au creux de son oreille. «  Atlas. »

La jeune sorcière passa ses mains sur le tissu fin de sa chemise et enroula ses fins doigts autour. Comme pour l'empêcher de s'enfuir une fois de plus, de s'en aller et de la laisser seule comme il a l'habitude de le faire. « Pendant combien de temps allons nous jouer à ce jeu ?  » Mae le tira contre elle et profita un court instant de la chaleur de son corps contre le siens. « Quand vas-tu te décider à parler ? »  

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 123
Points : 354
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Ven 26 Oct - 19:10


You're welcome dear.


Impertinente Mae, séduisante vipère. Tu gardais le sourire, décorant cette face impassible pour la troubler, la faire tomber. Mais tu aimais au fond qu’elle s’accroche désespérément à toi, comme une drogue qui la malmenait.

« Je me souviens. Et je me souviens aussi que tu es partie à ton tour. »

Tu ne voulais pas qu’elle rampe, ni même qu’elle se repente. Tu voulais jouer à son propre jeu, qu’elle pensait gagner mais qu’elle perdrait tôt ou tard. Il était douloureux au fond de garder tes secrets sombres, sans les partager à quelqu’un comme elle, qui pourrait peut-être comprendre, ou du moins accepter par dépit et par amour.

Non. Impossible. Mae ne pourrait jamais intégrer le fait que tu jouais avec la mort. Pardonner les cadavres qui pullulaient à tes pieds, invisibles mais putrides. Tu pourrissais Atlas, gangrené par cette solitude amère qu’avaient créé tes parents au fil des années.

« De quoi tu dois avoir peur Mae ? Pourtant c’est évident. C’est sous ton nez et tu n’as jamais été en capacité de le voir de tes propres yeux. »

Tu plaques tes mains sur ses joues, baladant sa tête dans un rythme doux, comme pour calmer une enfant en plein cauchemar. Et tu murmures à son oreille, caressant ses cheveux d’ébène, appuyant sur sa lèvre inférieure.

« Ne sens-tu pas l’odeur de la mort ? »

Qui se diffuse à vos pieds. Qui vous enchaine au mensonge et au déni. Tu la lâches Atlas, sans même lui arracher un baiser, étirant ce sourire déchiré et aliéné qui te dévoilait peut-être pour la première fois.

« Peut-être que tu le sais déjà et que tu n’as jamais voulu y croire. Des rumeurs stupides et sans intérêt. »


Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
Mae L. Greengrass
Messages : 246
Points : 589
En couple avec : Atlas (j'ai juré que si)
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Dim 28 Oct - 19:14



featuring Atlas & Mae
« Thanks you?»

Peu de chose en réalité pouvait faire frissonner Mae. Sa  vie l'avait aidé à se forger une carapace impénétrable, et pourtant Atlas avait cette chose inexplicable qui la faisait se sentir toute chose. Cette sensation de vie. De pouvoir respirer pleinement et se sentir entière devant ses yeux remplis de haine. Ce coeur qui rugit silencieusement ne demande qu'à apprendre de lui.  « Et pourtant tu as l'air d'avoir oublié pourquoi.  » Elle aurait pu rouler des yeux en temps normal, mais face à lui, elle resta droite et le regard toujours aussi ferme. Il ne fallait pas montrer un seul signe de faiblesse, ne pas lui donner satisfaction, pas maintenant, pas ici.

Et là encore le jeune sorcier avait tord sur toute la ligne. Ce dont elle avait peur n'était pas face à elle. Loin de là-même. Il était celui qui la faisait sentir vivante là ou d'habitude son coeur reste enfermé et sans vie dans un corps qui le rejette en boucle. Il est malheureusement la seule personne capable de faire dresser son derme au son de sa voix. Le seul sorcier capable de lui faire ressentir ce qu'aucun n'a réussi auparavant. « Je suis vexée Atlas. » Mae haussa les épaules et soupira longuement. Peur de lui ? Peur de tout ce que les sorciers de Poudlard rependent comme rumeur à son sujet, et au sujet de sa famille ? Ne savait-il pas le nom de Mae ? L'avait-il oublié ? « Les gens parlent trop souvent pour ne rien dire. » Se rapprochant de lui, sa tête entre ses mains elle repris. « Et même si elles étaient vraies, je suis encore là. Devant toi. Fatiguée de t'expliquer encore et toujours que je ne partirai pas. »

Mae n'avait que faire de ce genre de rumeur. Elle-même touchée par celles-ci, la jeune femme n'avait que trop peu de temps à accorder à des êtres de bas étages en manque de sensation forte. Peut-être pensaient-ils vraiment ce qu'ils vomissaient aux oreilles des gens, peut-être pas. Mais après tout, est-ce que cela l'intéressait ? Certainement pas. « Si nous devions croire en ces choses, crois-tu sincèrement que je serais à ce poste là ? Fière sang-pur qui pratique la magie noire depuis des décennies dans sa famille. Meurtriers. As-tu besoin que je rallonge la liste ? Elle s'agrandie de jour en jour. »

Cela ne la refait pas reculer, elle ne prendrait pas la fuite. Pas face à Atlas. Il n'était pas une seule seconde envisageable que Mae le laisse seul une fois de plus. Hors de question que leur rencontre prenne le même chemin que celle au chemin de traverse. Respire. Expire. Il fallait rester calme face à cet homme qui ne laissait rien paraître sur son visage aux traits beaucoup trop angélique.

La mort ? Mae ne pu s'empêcher de laisser un ricanement s'échapper d'entre ses lèves écarlates, avant de rapprocher sa bouche de la sienne, levant ses yeux vermeilles vers ses iris. « Je connais que trop bien l'odeur de la mort Atlas. Et ce n'est certainement pas de toi quelle émane. »  Il était possible qu'il se méprenne sur Mae. Après tout. Comment pouvait-il savoir sur ses activités extra-scolaire bien différentes de celles des jeunes filles de son âge ? La magie noire. Les pactes par ci et là. Les essais sur des cadavres frais.  Le sang sur ses mains. Oh  non il ne pouvait pas savoir. « Cesse de me prendre pour une enfant. Ne peut tu donc pas t'exprimer normalement ? Parle Atlas. C'est le moment. Va y. Personne n'est là pour te retenir. »

Lui volant un dernier baiser avant de redescendre sur la plante de ses pieds, elle fit un pas en arrière. Toujours face à lui, sa baguette rangée. Mae voulait simplement pouvoir le contempler dans son intégralité. Profiter de ses rares instants en tête à tête. « De toi à moi Atlas. Même si ces rumeurs s'avéraient vraies. Crois-tu sincèrement que je te fuirais pour quelques gouttes de sang sur tes mains ? » Son regard était sincère. Ses paroles presque divine. Elle n'allait pas partir. Mae n'allait pas fuir. Jamais.

Serrant doucement le tissus de sa robe, elle baissa la tête. « Stupide Atlas. »  La jeune femme grinça doucement des dents avant de rétorque du bout des lèvres, dans un murmure presque inaudible. « Je t'aime. »  

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 123
Points : 354
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Lun 5 Nov - 23:37


You're welcome dear.


Elle était ce corps vide de sens, inerte comme une marionnette. Et elle avait brisé ses fils à l'instant, pour te rejoindre derrière le rideau rouge. Elle avait ouvert les yeux sur les corps morts derrière vous, elle avait regardé et affronté la vérité d'un courage presque enfantin. Elle se disait femme mais tu voyais encore parfois la petite fille à qui tu avais fait cette promesse.

Ce que tu n'avais jamais pu tenir, au vu de tout les mensonges qui te font fléchir. Elle se disait fière et cette fois, les courbes de femme tu les sentais sous ses bas, son âme à l'agonie, tu l'entendais crier sous tes doigts.

« Tu es aveuglée par ce que tu ressens à mon égard. »

Tu avais osé, interrompre sa tribune qui fut pointée d'un silence timide.

« Quelques gouttes de sang ? »

Tu étires un sourire sarcastique et passe une main nerveuse dans tes cheveux.

Etait-elle inconscience ou impudente ? Tu ne pouvais poser de mots sur la passion qu'affirmait Mae à te défier sur tous les plans. Elle vivait dangereusement, sans comprendre que la pensée même de l'imaginer succomber à ta place, de cette épée de Damocles qui planaient au dessus de vous, t'était insupportable. La vision même te rendait fou. Et d'une voix grinçante, tu réprimes contre ta volonté.

« Et pour quelle raison idiote ne fuirais-tu justement pas ? »

Et, comme si cette justification aveugle aurait pu marcher, elle avait prononcé ces trois mots qui t'avaient toujours terrifié. Comme si elle t'avait crucifié comme un martyr, comme si elle t'avait rendu faible en quelques fractions de seconde. Ta respiration suspendu à ses lèvres purpurines que tu désirais déchirer, tu bats des cils, le visage impassible et désolé.

« Mae.. »

Mauvaise réponse, mal débutée qui la brise encore sous tes doigts. Incapable d'aimer Atlas, incapable de trahir le chemin que tu avais juré d'emprunter. Pourtant Mae te tirait de toute ses forces, serrant ta main aussi fort qu'elle le pouvait.
Pour t'emmener vers le sien ou t'accompagner dans ton funeste destin. Mais depuis quand étais-tu si déprimant Atlas ?

Que pouvais-tu répondre ?
Tu te saisis de ses épaules, le regard sévère. Tu fouillais inlassablement dans ses yeux comme si tu cherchais la faille. Avec un désespoir puritain.

« Idiote Mae. Tu es promise à faire de grandes choses. Et la dernière chose qu'on attend de toi, c'est de t'amouracher de quelqu'un comme moi. »


Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
Mae L. Greengrass
Messages : 246
Points : 589
En couple avec : Atlas (j'ai juré que si)
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Ven 9 Nov - 21:41



featuring Atlas & Mae
« Thanks you?»

Personne n'était aveuglée. Mae n'avait jamais été aussi lucide qu'à cet instant présent. Les événements passés lui avait ouvert la vue sur un horizon radieux, et elle savait évidemment avec qui elle souhaitait y être. Il était là. Face à elle avec son sourire carnassier, comme s'il pouvait la faire disparaître en une seconde. Et la sorcière savait pertinemment que c'était bel et bien le cas. Qu'il pouvait faire ce que bon lui semble d'elle et d'un corps qu'elle désire toujours plus à ses côtés. « Le seul aveuglé ici, pour je sais quelle raison, c'est toi. Atlas.  »

Ses mains se crispent sous une colère qu'elle ne souhaite pas montrer, pas maintenant, ce n'est pas nécessaire. Et pourtant, elle enfonce ses ongles dans la paume de ses douces mains, laissant saigner à quelques endroits celles-ci. « Tout est relatif. Je ne sais visiblement pas tout de toi. Mais ne pense pas me connaître non plus. Tu ne sais rien.  »  Ses yeux sont vide. Ou pas totalement. Ils sont grand ouvert sur le monde, et en particulier sur Atlas et sa gueule d'ange. « Je n'ai justement aucune raison idiote, ou non, de fuir. C'est ça que tu visiblement tu ne comprends toujours pas. Ouvre les yeux Atlas, je ne partirais pas. Pour aucune foutue raison. »

Mais ses mots s'heurtent à un mur. Un homme froid qui semble avoir perdu toute notion de sympathie. « S'il te plaît..  »  Ses mains chaudes sur les épaules de la jeune femme la font se réveiller. Réveiller d'un cauchemar en perpétuel recommencement. Il ne voulait rien savoir. D'elle. D'un futur à deux. Eux qui étaient destinés à conquérir ce monde si sombre.

Mais c'est trop. Trop douloureux. Son coeur se tord dans tous les sens et demande à ce que cet acharnement constant cesse. Mais il est beaucoup trop tard pour faire marche arrière. Les mots les plus doux et pourtant si tranchant ont été prononcés. Il n'y aura pas de retour en arrière. Jamais.

Mae relève les yeux vers celui qu'elle aime à en oublier sa propre personne et, d'un revers, gifle ce dernier avant de le repousser en arrière. Trop. C'est beaucoup trop pour un petit coeur qui recommençait à peine à battre. « Qu'est-ce qu'on attends de moi Atlas ? Que je sois une sorcière douée, que je me marie à un homme stupide qui ne saura de moi que mon nom ? Le voilà mon destin ? Être avec quelqu'un pour qui je n'éprouve que du dégoût ? Epargne moi ce genre de discours.  »  Et pourtant elle t'aime. Si seulement tu savais quelle pourrait s'ouvrir le buste et t'offrir sur un plateau doré son bien le plus précieux. Mae se rapproche de lui dangereusement et agrippe ses épaules sur la pointe des pieds. D'un air particulièrement ridicule, et pourtant si sérieux. « Je suis sûrement promise à faire de grand chose. Et pour cela je n'ai besoin de personne d'autre que toi à mes côtés. J'ai besoin de toi et ce depuis bien trop longtemps.  »

Relâchant lentement son emprise, elle passa ses dents sur sa lèvre inférieure avant de la mordre violemment.  « Tu as toujours été incapable de parler de ce que tu ressens. C'est le moment. Qu'est-ce qui t'en empêches ? Qui ? Quoi ? Pourquoi ?  »  Secouant la tête de droite à gauche, la préfète en chef essuya ses yeux humide avant de saisir pour un baiser des plus fougueux les lèvres du jeune Priest, ses mains venant saisir le tissus de son t-shirt sur son buste. Laissant glisser jusqu'au creux de son cou son visage pour venir y souffler amoureusement. « Atlas...  »   

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 123
Points : 354
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Dim 11 Nov - 16:46


You're welcome dear.


Elle pourrissait ton esprit de ses idées et envies nauséabondes. Tu en venais à penser, alors que ses petites mains s'aggripe à ta chemise comme un animal désabusé et désespéré que tu pouvais considérer sa demande.
Un Priest ne cède pas. Mais qu'est-ce qu'un Priest sans une Priest ?

Tu t'étais déjà engagé une fois auprès de cette petite fille, maintenant sur le chemin de devenir femme. Et tu l'avais déjà trahi, qu'est-ce qui t'empêcherait de faire pareil à nouveau ?
Cette peur de la perdre, sans doute.

« Comment être amoureux si nous sommes dans l'ignorance ? »

C'était une manière délicate de lui répondre mais c'était celle que tu trouvais la plus évidente. Tu ne savais rien des Greengrass, il était vrai. Sa famille cachait surement d'autres secrets. A croire que chaque nom dissimulait une tare différente. Vous n'étiez que des chiens agressifs dans ce marécage. Vous vous refiliez la rage.

Tu saisis son menton, un sourire carnassier déformant ton visage blafard. A murmurer des supplications dont elle n'était pas digne, elle réveillait en toi le chasseur sadique et joueur.

« J'aime quand tu me supplies comme ça, quand tu t'abandonnes à ton état primaire, que tu en oublies ta dignité. »

Tu partages son baiser, puis la saisissant par le col pour la faire lâcher, avide de ses murmures, excité de cette torture.
Mais tu la subissais aussi, en fait.
Les questions qui t'assaillent te font perdre pied.

« Mes parents bordel. Mes parents. Ne comprends-tu toujours pas qu'eux seuls décident de ma vie ?! »

Tu la colles contre le mur, un poignard sorti de nul part plaqué contre sa gorge. Il était plus facile d'être craint. C'était ton ultime sacrifice pour la préserver.

« Ils ont fait de moi un meurtrier et je devrais les suivre quoi qu'il arrive si je ne veux pas tomber. Je ne saurais plus discerner le bien du mal, alors hôte toi de mon chemin si tu ne veux pas être blessé. »

Finalement, tu écartes l'arme et lui tournes le dos.

« Si tu décides de rester, il faudra bien plus que trois mots pour penser réparer ce que tu devras assumer à mes côtés. »


Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
Mae L. Greengrass
Messages : 246
Points : 589
En couple avec : Atlas (j'ai juré que si)
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Dim 11 Nov - 20:23



featuring Atlas & Mae
« Thanks you?»

Il était tout ce qu'il y avait de bon à ses yeux. Du sang sur les mains n'irait rien changer à ses sentiments, car Mae avait passé ce stade là depuis bien des années. Elle l'aimait, comme la lune aime le soleil. Elle avait besoin de lui comme de respirer, et peut-être qu'au fond, elle se sentait vivre à travers les multiples rejets du sorcier face à elle. Idiote. Cours. Fuis. Retourne toi et va t'en. « Il n'est jamais trop tard pour combler ce problème. »   Et Mae attendait ce moment avec impatience. Le moment ou plus aucun secret ne viendrait les séparer. Ou ils allaient accepter les erreurs et les atrocités de l'autre pour s'entraider.

Ses mains sur son menton lui arrache un frisson parcourant la totalité de son corps. « Je n'oublis rien Priest. Je dis simplement ce qui doit être dit. »   Il n'était pas question de dignité, ou même de nom ou de rang social ici-même. Juste d'amour. De sentiment. De ressentis et de promesse brisée, ou non. Mais cette douceur se dissipe rapidement pour être repousser en arrière, comme à son habitude. « Comment veux-tu que je sache, si tu ne parles pas ?! »   Elle n'était pas devin. Ni même légiliment. Malheureusement, la nature avait voulu lui donner un don bien moins utile.

La jeune femme cligna rapidement des yeux, avant d'être projetée et collée contre le mur derrière elle, la flamme du flambeau révélant ses prunelles humides à Atlas. Et alors qu'il colla contre son cou un poignard, Mae écouta attentivement ses paroles. Buvant chacun de ses mots. « C'est donc à cet instant que tu commences à te dévoiler Atlas. »   Un meurtrier ? Pensait-il seulement être le seul à avoir du sang sur les mains ? Pensait-il être le seul à avoir commis des atrocités, ou bien les avoir au moins prémédités ? Ne lâchant pas son regard d'une seconde, prenant sa respiration, la jeune femme appuya d'elle-même son cou contre le poignard en rapprochant son visage du siens. Laissant un mince filet de sang couler le long de sa peau. « Il est déjà trop tard Atlas. »   Blessée elle l'était déjà depuis le jour de cette stupide promesse.

Se tenant dos à lui, le sang toujours sur sa peau, Mae le regarda lui tourner le dos. « Tu n'es pas le seul à avoir commis des erreurs, si tu veux les appeller comme ça. Tu n'es pas non plus le seul, ni le dernier à avoir autant de sang ou même de cadavre à tes pieds Atlas. Tu refuses tout simplement de parler, de m'expliquer. Me penses-tu aussi blanche qu'une colombe ? »   Elle secoua la tête, et s'empressa de lui face face, loin de la seule source de lumière. Le regard franc et les poings serrés. « Je pensais que tu l'aurais deviné après toutes ses années. »   Mae marqua une légère pause avant de reprendre, la voix légèrement fébrile. « J'ai fais des choses horribles si tu veux savoir. Tu n'as jamais été seul. Jamais. Et si pour te le prouver il me faut faire l'impensable et b... »   Tête baissée elle passa sa main sur sa blessure avant de la redresser, mordant avec fureur sa lèvre inférieure.  « Je n'ai pas besoin de dire que je pourrais aller loin pour toi, et à tes côtés Atlas. »   

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 123
Points : 354
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Dim 18 Nov - 19:58


You're welcome dear.


Tu avais fini par cracher cette vérité qui dérangeait. Cette vérité qu'on t'avait conditionné à bien cacher. Plus importante que ta propre vie, que tes convictions, que la morale...
Bien plus importante que tout le reste.
Tout avait toujours été plus important que toi, que ta petite personne. Tu avais toi même eu toujours du mal à te considérer. Il fallait protéger ta famille, protéger ta soeur, et détruire tout ce que vous considériez comme mauvais, impur, dangereux... Vous faisiez le ménage, jouant à Dieu avec ses propres créatures. Dont vous n'aviez jamais eu mot à dire.

« Tes erreurs ne sont pas les miennes Greengrass. On doit poser une échelle de valeurs même si je suis le premier à mépriser cela. »

Tu le sentais... son amour pour toi grandir à chaque souffle qu'elle t'accordait. Une confiance aveugle entre vous que tu venais d'instaurer en te dévoilant. Car avant elle, jamais tu ne l'avais fait. Même à Adrian, ton meilleur ami tu n'avais posé de mots, que des maux que tu suggéré et qu'il a surement habilement deviné.

« Je suis loin de te penser blanche. Tu es un fruit pourri Mae. »

Tu passes tes doigts sur sa joue, que tu effleures avec une délicatesse maladroite.

« Si belle à l'extérieur, nauséabonde à l'intérieur. Du moins pour les autres peut-être. Je sais ce qu'est de cacher sa vraie nature. Je trouve cela plus ingénieux que de l'exposer à la vue de tous. Mais c'est douloureux n'est-ce pas ? »

Douleur n'est pas vraiment le mot approprié pour toi.
Car tu ne la sens plus depuis des années.
Tu tuerais (et tu tues encore) pour ressentir à nouveau quelque chose, car pour l'instant tu es prisonnier de corps insensible.

« Non. Je n'ai pas besoin que tu me prouves quoi que soit. »

Ton regard transperce le sien d'une colère sourde. Elle était comme Arsene, tu refuserais à jamais qu'elle se salisse les mains. Il en était bien assez lourd, de se tenir à tes côtés.

« Je ne te demanderai jamais l'impensable. Et je ne sais pas encore ce que je souhaite faire de ma vie. »


Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
Mae L. Greengrass
Messages : 246
Points : 589
En couple avec : Atlas (j'ai juré que si)
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Ven 23 Nov - 17:40



featuring Atlas & Mae
« Thanks you?»

Ils s'aiment. Et il faut l'avouer que ce petit jeu dangereux durait depuis bien trop longtemps, et d'avantage aux yeux de Mae qui bouillonnait intérieurement de cette situation qui ne semblait jamais en finir. « Ce ne sont pas des erreurs, mais des épreuves. Et elles font aujourd'hui ce que nous sommes Atlas, peut importe la manière dont cela s'est passé. » Atlas semblait être ce genre d'aimant auquel il était impossible pour Mae de ne pas être attiré. Toujours plus fort. Son regard posé sur elle la faisait sentir toute chose, vivante à vrai dire. Et malgré tout cela, Atlas semblait continuer de fuir en ne la regardant pas.

« Personne n'est réellement blanc, tu devrais le savoir, n'est-ce pas ? » Le regard franche, la jeune serpentarde ne lacha pas prise. Comme une proie qui semble suivre son chasseur pour le faire payer. « Et bien si c'est ce que tu veux que je sois, soit. Un fruit pourri. » La comparaison laisser sûrement à désirer mais elle n'eut pas l'idée de revenir sur ce fait.

« Il vaut mieux qu'ils ne sachent rien de tout cela. Pour leur propre bien. C'est ce que tu dis après tout. » C'est ce qu'il lui avait répété durant de longues années. De même qu'il avait passé ces mêmes années à esquiver ne serais-ce que le regard de la Greengrass toujours plus attaché à cet homme. Haussant les épaules elle resta bien à proximité de lui, ses yeux ne lâchant pas d'une seule seconde ses iris brillante. [b]« Peut importe. J'attendrais que tu saches. J'attendrais que tu sois décidé. Je me fiche bien du temps que cela prendra. J'ai déjà été capable d'attendre toutes ses années que tu veuilles bien de nouveau me regarder dans les yeux, le reste n'est que superflu. » Et le pire c'est qu'elle le pensait réellement.

A attendre. A pouvoir veiller sur lui de loin, dans l'ombre de ses conquêtes qui ne faisait que grandir. Dans l'ombre de ses cadavres qui s'accumulaient en silence. Peut importe. Elle l'aurait. De force ou pas. Mae Lilly Greengrass possède tout ce qu'elle veut lorsqu'elle le désire. Il n'est seulement question que de patience et un poils d'amour. Et ce même amour l'aveugle. « Cet amour est réciproque. » Elle se rapproche un peu plus de lui, toujours plus loin de cette flamme qui les éclairait jusqu'alors. « Et je le répéterais encore et encore s'il le faut. » Que ses mains sur ses épaules et ses lèvres venant embrasser le creux de son cou en témoigne. « Je t'aime. Encore. »   

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Arsene L. Priest
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Arsene L. Priest
Messages : 90
Points : 370
En couple avec : Hennessy M. Tudor (bientôt plus je profite de pouvoir encore l'écrire).
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Lun 3 Déc - 0:40

HI DUDES
mae & atlas & arsene




Rien n'échappait jamais à Arsene. Elle avait appris ça de sa mère. Elle ne laissait rien au hasard, et chacun de ses sens lui servait à récolter toutes les informations nécessaires pour devenir infaillible ; imbattable. Alors quand Atlas quitta sa chambre, si tard, elle sut reconnaître le bruit de ses pas traverser la salle commune ; c'était comme si elle l'avait vu à travers les murs, elle avait l'instinct.

Elle avait attendu.
Qu'il revienne, bien entendu.
Il n'était pas revenu.

Dans les dortoirs elle n'entendait plus que des ronflements et des chuchotements nocturnes, mais pas le moindre son de ses pas à lui.

Il ne lui avait pas fallut trente secondes avant de comprendre, en constatant l'absence de sa compagne de chambre (elle préférait ne pas prononcer son nom), ce qui le retenait si longtemps, si tard.

Elle songea à lui envoyer un message, quelque chose du genre Au secours je vais me faire violer pour qu'il accourt. L'éventualité qu'il n'ait pas pris son téléphone (et surtout la crainte qu'il ne vienne pas la secourir pour profiter des jolis yeux de sa pouffe) la fit immédiatement renoncer à l'idée, et la fit sortir de son lit, le pas frustré.

Déjà elle était énervée.
Qu'il ose la déranger pendant son sommeil c'était une chose,
Mais pour Mae ?!!
Merde, elle ne voulait pas prononcer son nom.

Elle enfila sa cape, et s'échappa de son dortoir sans mal. Le château était grand, mais ils ne devaient pas être bien loin, parce qu'à peine elle s'était engagée dans le couloir que déjà elle entendait leurs voix. Elle était restée en retrait, suffisamment loin pour ne pas qu'ils la remarquent, suffisamment proche pour écouter.

Sa voix à elle la rendait malade.
Quant à lui, ça dépendait ce qu'il disait.

Je t'aime. Encore.

Non là c'était trop.
Sans attendre elle sortit de l'ombre et ricana d'un rire sec et froid, veillant à ne pas parler trop fort pour ne pas réveiller Misa qui devait rôder dans les couloirs.

Oh arrête je vais vomir.

Elle adressa un regard à Atlas, déçue. Franchement, comment pouvait-il encore être poli ?

On ne t'a donc jamais appris la décence ? Je m'inquiétais pour toi, ma biche, rester si tard dans les couloirs ça ne te ressemble pas, alors je suis venue te chercher, dans toute ma bonté et qu'est-ce que je découvre ?

Elle fit une mine dégoûtée.

Je vais en faire des cauchemars.


Real eyes realize real lies
- Priest -
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 123
Points : 354
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé) Lun 3 Déc - 19:37


You're welcome dear.


Elle était hypnotisante. Ses mots flottaient dans l'air comme une promesse qu'elle ne pourrait jamais briser. Ce soit-disant "amour" qu'elle semblait adorer, aduler, respecter, te faisait peur. Il te donnait l'impression d'une cage dorée, dans laquelle elle voulait t'enfermer. Et maintenant qu'elle connaissait une partie de ta vérité, tu te surpris à craindre sa parole. Elle avait à cacher, mais sûrement aussi bien voir mieux dissimulé que chez vous, les Priest.
Mais au fond, était-ce vraiment comparable ?

De quoi pouvait-elle bien avoir honte, cette petite Greengrass ? Aurait-elle trempé ses doigts un peu trop gourmands, dans ce bol de magie noire ? Et après ? Comme si c'était encore tabou, à votre époque.
Ou alors tu n'étais tout simplement pas normal, pour estimer cette pratique banale.

« Tu sais te montrer convaincante, et oratrice. »

Ses lèvres dans son cou alors qu'elle murmure son romantisme tout pété, tu voudrais lui hurler des insanités. La détruire psychologiquement pour qu'elle perde son air assuré. Tu aimais ça, chez une femme. L'apprivoiser.

« Malheureusement pour toi, je... »

Soudain, tes yeux se plissent et tu te saisis des épaules de Mae. Tu l'éloignes froidement de toi, pour fixer ta soeur qui vous dévisageait avec dégoût. Que tu rendis par une once de mépris.

« Qu'est-ce que tu fais là ? On ne t'a pas appris à ne pas trainer dans les couloirs Arsene ? Tu es encore petite, tu pourrais tomber sur des gens qui .. préparent un mauvais coup. »

Tu lui accordes tout de même un rictus discret. Avant de le reperdre aussitôt, consterné par l'attitude des deux jeunes filles. Entre la jalousie de ta soeur et la rancune de ton amie, tu ne savais plus vraiment ou te mettre. Il était clair que tu n'allais pas t'afficher aux bras interdits de la sang-pure en plein sous les yeux de la cadette des Priest. Ce serait risqué qu'elle répète tout à vos parents.
Et pour une fois, tu étais prêt à capituler pour avoir la paix.

« J'expliquais justement à Greengrass à quel point il était tard et que nous devions... reporter cette discussion plus que passionnante à plus tard. Et si vous alliez vous coucher toutes les deux ? »


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Thanks you ? | ATLAS (terminé)

Thanks you ? | ATLAS (terminé)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Livre Bob Morane - Test - Ed Atlas - Avril 2010
» Offre terminée.
» Collection Atlas "Jeux de société Astérix"
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Sous-sols :: Cachots-
Sauter vers: