échec et mat // aslan

Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 683
Points : 651
échec et mat // aslan Jeu 25 Oct 2018 - 19:16

Journée pas terrible après cet échec cuisant. Et les sms que tu as reçu au cours de la journée n'ont pas arrangé les choses. Il va falloir apprendre à se calmer, mais dès lors que tu repenses au match, tu as envie de tout péter Ruben. On peut se le dire : tu as servi à rien. Tu avais repris confiance grâce à Hylas, et te voilà à nouveau avec tes doutes, à penser au passé et toutes ces choses que tu devrais oublier pour avancer. Aslan t'a proposé de le rejoindre sur le terrain de Quidditch afin de justifier son geste. Tu avais presque oublié que ton ami t'avait embrassé tout juste après avoir attrapé le vif d'or et ce, devant tout. le. monde. Et après avoir rapidement félicité les Serdaigle, tu avais quitté le terrain en jetant ton balai sans adresser un mot à ton équipe - ou même, à quiconque. Cette journée était définitivement bizarre. Tu ne sais plus ce que tu dois ressentir. Colère ? Déception ? Incompréhension ? Tu n'es même pas auprès de Nessy pour prendre de ses nouvelles. Quel égoïste. Tu repères enfin le vainqueur, le héro du jour sur le terrain. Tu t'avances, l'expression neutre collé au visage. « Salut. » et tu t'arrêtes, les bras croisés afin de maintenir une certaine distance entre vous. Le ciel est gris, voire sombre, on dirait qu'il va pleuvoir. « Bravo pour le match. Félicitation. » malgré cette mauvaise humeur qu'on pouvait sentir à des kilomètres et des kilomètres, tu étais néanmoins sincère - beaucoup plus qu'après la fin du match. « Je voulais te voir aussi. » tu es si tendu que ta mâchoire se contracte. à vrai dire tu ne sais pas trop où regarder ni quoi dire. Tu es assez fâché contre toi-même et toutes les remarques que tu as pu récolter : tu es plus bas que terre alors qu'il ne s'agissait que du premier match de ta dernière année.
Peut-être que tu n'aurais pas du venir.
Peut-être qu'il valait remettre ça à demain.

Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 301
Points : 543
En couple avec : a. harry fitzgerald.
Re: échec et mat // aslan Jeu 25 Oct 2018 - 23:09

Il arrive sur le terrain de quidditch avec la boule au ventre. Il se rappelle du match, du monde dans les gradins. Il ne pensait à plus rien, à ce moment là, mais c'est comme si tout ce qu'il avait bloqué pendant le temps de l'affrontement remontait d'un coup. En fait, ça n'est pas vraiment monté d'un coup. Ca s'est progressivement manifesté de plus en plus pendant l'après-midi. Au fil des interactions, au fil des regards. Au fil des remarques, aussi. Les remarques sur toi, Ruben Damon. Les remarques sur lui, et toi. Sur ce qu'il a fait - sur ce qu'il se maudit d'avoir fait. Il regarde l'heure sur son téléphone. Il doit rejoindre la salle commune dans une trentaine de minutes pour la soirée organisée par leur directeur de maison.
Il allait devoir courir, mais il a vraiment besoin de s'expliquer avec toi. Mais ce n'est pas à toi qu'il pense, tout de suite. C'est peut-être égoïste, mais il pense à Harry.
Et à lui. A ce que les gens vont retenir de la première fois qu'ils ont vus Aslan Icare Kaur. Attrapeur de Serdaigle, et celui qui t'a embrassé.
Ruben Damon.

Il a tremblé en t'envoyant le sms, il tremble encore alors qu'il te voit arriver. Il tremble encore plus quand tu le salues - il ne réussit qu'à te répondre avec un faible mouvement de tête. « Merci. » Sombre remerciement, il n'arrive pas à produire plus.
Sa gorge se tord, et il a l'impression que son estomac va ressortir par sa bouche. Qu'est-ce qu'il a fait?
Ecoute... Je voulais pas. Je veux pas qu'il y ai quelque chose entre nous. Je veux pas que ça jette un froid. C'était l'adrénaline.

Il ne dit que la vérité. Il ne veut vraiment pas tout ça.
Oui, c'est vrai, je- j'ai ressenti des choses pour toi. Oui, je voulais t'embrasser. Oui à tellement de questions que tu vas me poser.

Il souffle, il retient même presque ses larmes. Mais il n'avait pas vraiment envie de pleurer. Non, pas aujourd'hui. Il n'a pas assez de force pour pleurer. Et il n'en a pas envie. Pour la première fois, il ne ressent rien.
Il avait baissé la tête, pour ne pas avoir à te regarder dans les yeux. Mais il relève la tête, son iris vacille quand il croise les tiennes.

Je ne sais pas quoi te dire de plus.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 683
Points : 651
Re: échec et mat // aslan Ven 26 Oct 2018 - 16:33

Le petit est tendu, tu le ressens mais tu le vois aussi Ruben. Il tremble. Pourtant tu ne fais rien et ne dis rien qui pourrait le rassurer. Tu l'observes tout en restant de marbre. L'expression d'un défaitiste qui n'en a plus rien à faire. Doucement le vent se lève et les orages grondent petit à petit. Tu n'allais pas t'éterniser dehors et lui non plus. Le héro donne enfin des explications dont en réalité, tu te moques. Ca n'était pas ce qui te préoccupait le plus à l'heure actuelle. Bien sûr que le baiser t'a plus que... choqué et dérangé. Mais quand tu repenses à ces rumeurs, à ce que tes amis te disaient, ça n'est plus si surprenant que ça. Tu le laisses déballer ce qu'il avait à te dire sans l'interrompre, le regard toujours aussi vide. Tu vois qu'il est à deux doigts de fondre en larmes lorsqu'il baisse la tête - mais la relève d'aussitôt. « Ok, tu ne voulais pas mais tu voulais m'embrasser, c'est trop contradictoire. Tu ne sais même plus c'que tu racontes. » Ruben, cesse de vouloir le mettre volontairement mal à l'aise. Aslan n'a pas besoin d'une dose supplémentaire. Puis c'est ton ami avant tout. « J'ai cru à un pari stupide dans le cas où on perdrait pour nous humilier. C'est ce que j'ai pensé les premières secondes. Les gens ont ris. » tu marques une pause. « Alors ce qu'on me racontait c'était pas des conneries. T'as vraiment des sentiments pour moi Aslan ? » tu le regardes droit dans les yeux. tu as encore un peu de mal à croire qu'un de tes amis ressente quelque chose à ton égard. mais tu ne le blâme pas pour ça Ruben, vraiment pas. C'était seulement... pas ton jour. « J'en ai rien à faire que tu m'embrasses, si ça te rassure c'est même pas ce qui m'énerve, je vais pas contrôler tes sentiments et tes envies. T'aurais fait la même chose dans un autre contexte j't'aurais demandé des explications et pas de soucis, mais là, devant autant de personnes, devant les professeurs, devant tout Poudlard et juste après notre défaite. C'était pas le moment. » et tu ne réalises même pas la dureté de tes paroles. Tu es tellement frustré Ruben. Frustré d'avoir été aussi inutile pour ce premier match. Agacé par ta propre réaction puéril. Quel capitaine ici quitterait le terrain en brisant presque son balai contre le sol ? L'année dernière tu n'avais pas aussi mal vécu les défaites. Alors, qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 301
Points : 543
En couple avec : a. harry fitzgerald.
Re: échec et mat // aslan Mer 31 Oct 2018 - 2:13

Et tu lui fais mal, Ruben. De ta bouche sors la vérité, et chaque mot est un pic qui vient tester sa résistance aux larmes. Il a envie des s'enfuir, de simplement faire demi-tour, arrêter la conversation ici et ne plus te parler, éviter ton regard et ta présence dorénavent. Mais il sait que c'est ce qu'il fait, la bonne décision - t'avoir fait venir, ne pas laisser des non-dits se suspendre dans le manque de réponses. Il te doit des explications, il ne sait juste pas s'il en a la force. Devant tout Poudlard et juste après notre défaite, tu as raison, ce n'était pas le moment de faire ça et il ne s'en était pas rendu compte sur le moment ; mais maintenant si. Mais c'est trop tard, n'est-ce pas? C'est toujours trop tard pour réparer ses erreurs.
Ne serait-il pas tant de t'oublier? De passer à autre chose? Tu es inaccessible, Ruben, mais il semblerait que lui aussi.

J'aurais préféré que ce soit un pari stupide, vraiment. - et il réalise pas que ça peut être blessant quand il le dit à voix haute.
C'est quelque chose qu'on marmonne, quelque chose qu'on chuchotte, mais il le dit comme s'il te l'adressait. Ce n'est peut-être pas le moment pour lui non plus, après tout.

Il s'approche de toi. Il réduit la distance entre vous, sans vraiment de but particulier. Il ne va pas t'embrasser une deuxième fois - il a comprit que tu n'en voulais pas. Mais jusqu'à aujourd'hui, il n'avait pas imaginé la vie sans toi ; tu resteras sûrement son ami, mais ce sera différent, parce qu'il a toujours cru que tu ne l'étais pas vraiment.
Pour lui, Ruben, tu as toujours été celui dont il rêvait sans vraiment s'approcher.
Et maintenant, il est là, à quelques pas seulement. Ca lui fait drôle, mais ça lui tord aussi l'estomac, ça lui brise la respiration et ça lui contracte les lippes. Comment il doit agir avec toi, après tout ça? Est-ce qu'il a le droit, même, de rester en lien avec toi? Il vit ça pour la première fois, il ne sait pas ce que ça signifie, il ne sait pas ce qu'il doit attendre.

Ecoute, je ne sais vraiment mais alors vraiment pas quoi te dire de plus, Ruben. C'est fait, c'est trop tard. Tu veux que je jette un Oubliette sur tout Poudlard? J'en suis incapable. Le pire qu'il peut t'arriver c'est une rumeur dans le Stupeshit, tu te feras taquiner pendant une semaine et tout le monde t'oubliera. Tandis que moi... Demain, on aura déjà oublié mon visage.
Il ne croit toujours pas mériter la visibilité - ou du moins, il ne croit pas encore qu'elle puisse durer. C'est éphémère, il a réussi, il a gagné, dans quelques heures, il entendre « c'est qui au fait l'attrapeur des Serdaigles? » dans les couloirs.

Et tant pis. Tant pis, parce que ça lui va. Il n'a pas envie d'être vu comme un héros, il n'a pas envie d'être vu tout court. Il remarque après cette journée que la popularité - en quelques sortes - ne lui conviendra jamais. Il ne pourra jamais s'y faire, ce n'est pas fait pour lui. Il restera dans l'obscurité. Il sourit, et son visage s'adoucit, il se retrouve des traits assez tendre, un visage à découvert - une expression vraie, sans once de mensonge, sans masque inconscient.
Le voilà, le véritable Aslan.

Inquiète toi donc de ton entraînement, ne m'en veux pas, et continue comme s'il ne s'est rien passé. Les gens oublieront tous seuls. C'est toujours comme ça. Tu devrais le savoir, Ruben.
Il s'étonne de la facilité avec laquelle il laisse glisser les mots hors de bouche.

Il a parcouru un long chemin, depuis l'année dernière. C'était sinueux. Mais le Professeur Hynes avait raison quand il lui disait qu'il en verrait le bout un jour. Sûrement qu'il est enfin en paix avec lui même, avec ce qu'il est.
Il aura fallu qu'il fasse ce geste sur tes lippes pour lui permettre ça.

J'avais des sentiments pour toi. J'en avais vraiment. C'est sûrement fini. Il a fallu ça pour que je m'en rende compte. Et je suis désolé, encore une fois, pour que ça soit arrivé à ce moment là.

Il brise enfin le reste de la distance que le séparait encore de toi, et il tend la main, le regard droit.
On est cool?
Oui, il en a fait du progrès, Aslan.
Le voilà à faire les premiers pas.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 683
Points : 651
Re: échec et mat // aslan Ven 2 Nov 2018 - 19:55

J'aurais préféré que ce soit un pari stupide, vraiment. Quoi ? Est-ce qu'il réalise ce qu'il est en train de dire ? Ton poing se ferme et ton bras se met à trembler tant tu concentres toute ta colère dedans. Si tu étais furieux après le match c'est bien aussi en partie car tu pensais que ce baiser n'était autre qu'une sorte d'humiliation. Tu es un mauvais perdant Ruben alors tu te fais tous les scénarios possibles lorsque tu es furieux. Donc non, toi, tu n'aurais pas préféré du tout. Tu te retiens de lui dire de vraiment bien la fermer mais Aslan est suffisamment touché et mal. Tu n'es pas méchant Ruben alors évite de montrer le contraire. Le Serdaigle s'avance, réduit la distance qui vous sépare et toujours aussi froid qu'un glaçon, tu écoutes son petit discours. En réalité tu es assez surpris, tu le trouves légèrement plus confiant quand il t'adresse la parole. Plus confiant lorsqu'il s'avance et lorsqu'il te regarde. Et même face à une attitude glaciale que la tienne, le vainqueur t'adresse un sourire : il ne se laisse pas abattre et assume malgré tous ses gestes et ses paroles. Peut-être qu'il avait besoin de ça pour avoir le déclic. Bien sûr que malgré tes frustrations, tu es fier qu'Aslan ait attrapé ce vif d'or. T'entends tellement de remarques désagréables à son sujet dans les couloirs de Poudlard que tu es content qu'il ait enfin son moment de gloire. Il n'est plus un fantôme comme tu l'entends si souvent. Les gens ne l'ignoreront peut-être plus et tu ne penses pas qu'il sera oublié. Il a bien réussi son coup : faire gagner son équipe et marquer les esprits après ça. On oublie pas les vainqueurs ni les personnes qui osent.

Mais tu n'as même pas l'impression d'être un ami car au lieu de le féliciter comme il se doit, tu cherches à le faire culpabiliser. Tu ne sais plus quoi faire Ruben t'es partagé entre deux types de sentiments différents et les émotions négatifs prennent facilement le dessus lorsque tu repenses à cette journée. Tu te surprends à prendre les choses autant à cœur car ça n'est pourtant pas le premier match de perdu. Au fond, tu sais que ça n'est pas la principale cause de cette rage mais plus toutes ces petites choses autour qui l'accompagnent. et ça te fait vriller. Bien sûr que tu es costaud Ruben aussi physiquement et mentalement pour toutes ces choses que tu as réussi et réussis à surmonter : l'accident de ton père et la perte de ses jambes, toutes ces choses étranges et mystérieuses qui se passent à Poudlard, parfois ce sentiment d'insécurité, la disparition soudaine de quelques anciens membres de ton équipe mais aussi de tes amis. Mais tu ne sais jamais faire semblant, tu as du mal avec le contrôle et si ça peut paraître égoïste car les autres ne comprennent rien, alors t'en as strictement rien à cirer. Quand tu es remonté, il te faut un moment pour redescendre. Il faut seulement te laisser tranquille. Tes yeux se baissent lorsqu'il te tend la main, comme pour tourner la page. Et pourtant tu viens l'attraper par le col de sa chemise, le faisant décoller de la terre ferme. « C'est pas à toi de décider si j'dois t'en vouloir ou pas. C'est pas à toi de décider ce que je dois en penser Aslan, si j'veux faire la gueule dans mon coin comme un putain de gros bébé je le fais point barre. Foutez moi la paix sérieux et arrêtez d'me dire que c'est rien, comment je dois réagir, que c'est votre faute, que c'est ridicule, que si, que ça. » tu n'hausses pourtant pas le ton, mais tes mains tremblent terriblement. « Et arrête de raconter des conneries "demain on aura oublié mon visage" putain mais tu me pètes les couilles ! Ton équipe a gagné, TU as gagné, les gens parlent de toi parce que t'es le nouvel attrapeur des Serdaigle et que t'as surtout marqué leur esprit car ils s'attendaient pas à ce que le petit "fantôme" fasse remporter son équipe alors prends ça comme UNE REVANCHE BORDEL ! Les fois où j'entendais parler de toi c'était des "c'est qui?" "il est en échange scolaire?" "il a l'air fragile" "mais il est pas mort lui" alors PUTAIN MAIS PISSE LEUR AU CUL ?! Qu'est-ce que tu t'en bats les couilles de qui va retenir ta gueule et qui va l'oublier ?! Pisse leur au cul bordel de merde. Vous me saoulez tous. » tu le relâches. Aslan va peut-être avoir du mal à te suivre mais peu importe, tu te comprends parfaitement. Ça te fait juste du bien d'hurler sur quelqu'un et de dire ce tu penses sincèrement. et t'espères lui donner l'effet d'une claque dans sa gueule - à défaut de lui en donner une bien réelle. « Aslan t'es mon pote, t'es réel et vivant à mes yeux, moi je m'en fous mais complètement de ce que les autres peuvent raconter sur toi ça m'influence pas. Ça a même tendance à m'énerver. Ouais j'imagine qu'avant tout ça t'entendais des trucs pas cool à ton sujet mais ça va peut-être changer, et si ça change pas, qu'est-ce que t'en as à foutre ? Tu vis pour ta gueule et si c'est trop dur embrouille les et si on t'embrouille, je les embrouille. » tu prends une grande inspiration. Te voilà moins tendu. « Alors profite juste de ta victoire et fais ta vie. Désolé d'avoir réagi comme ça mais je pète pas la forme. » demain ça ira mieux.

Voir le profil de l'utilisateur
Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 301
Points : 543
En couple avec : a. harry fitzgerald.
Re: échec et mat // aslan Sam 3 Nov 2018 - 16:14


Il manque de suffoquer quand tu l'attrapes par le col. Il ferme les yeux et prie pour que ça passe vite alors que tu lui parles ; pour une fois, il n'a même pas besoin de lever la tête pour rencontrer ton visage, il aurait préféré que ça ne soit pas dans ces circonstances. Une fois de nouveau à terre, son premier rélféxe n'est même pas de se mettre en colère - il remet en place son uniforme, de ses revers de main. Un souffle vient s'échapper du creux de sa bouche.
Je... Ruben.
Et il ne sait pas quoi dire d'autre.

Tes mots tournent dans sa tête, et il n'y trouve rien à redire. Tu as raison, Ruben. Tu pourrais lui dire plus doucement, mais il comprend que tu n'es pas dans ton état. C'est en partie sa faute. « Je te pisse au cul, Ruben Damon. » Non, ce n'est pas sa faute. Tu as beau avoir raison, énervé ou pas, il juge que tu n'as pas le droit de lui parler comme ça, tu n'as pas le droit d'hausser le ton en l'attrapant pas le torse. Mais tu as raison, il a le droit de s'affirmer. Putain mais pisse leur au cul, voilà qui est fait. Il ne se sent même pas anxieux de ce qu'il a dit, il ne regrette aucun de ses mots - les poings fermés, le regard droit. Tu n'as pas le droit de lui parler  comme ça. « Si tu veux faire la gueule parce que tu as perdu, si tu veux jeter ton balais à la fin d'un match parce que tu as perdu, c'est ton problème, mais ça ne t'autorise pas à me crier dessus. Et ça ne fait pas de toi quelqu'un qui a dix-neuf ans, ça ne fait pas de toi un dernière année. Tu as cinq ans, Ruben. Je t'ai piqué ta sucette? » Il s'avance, les mains qui s'accrochent à sa chemise, à défaut de pouvoir t'imiter et t'attraper par le col. « J'ai merdé, j'ai fait l'effort de t'envoyer un message, de venir ici pour m'expliquer, alors que tu SAIS que ça me met mal à l'aise, alors que tu SAIS que j'ai tellement de soucis avec ça. Et toi, t'es venu pour chouiner. C'est pas comme ça que je connais Ruben Damon. J'aurais très bien pu ne pas venir, t'ignorer, faire comme de rien, mais je suis . »

Il souffle. Il n'a jamais fait ça. Ca fait du bien, quand même, d'extérioriser. Il n'agit pas comme avant, et pourtant, il a toujours l'impression d'être lui. Tu lui as ouvert les yeux, tu as eu raison de le secouer, mais ça, il ne te le dirait peut-être jamais. Il y a beaucoup de choses qu'il ne te dira jamais, même s'il tient beaucoup à toi.

Je sais que je suis réel.
Le vent se lève.
Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 683
Points : 651
Re: échec et mat // aslan Sam 3 Nov 2018 - 20:30

Tu ne pensais pas déclencher une telle réaction, plus que surpris tu es littéralement choqué. Oui tu voulais le secouer, oui tu voulais qu'il s'affirme un peu plus, oui à tellement de choses. Je te pisse au cul, Ruben Damon, ses paroles te font tiquer. T'as presque une veine qui se gonfle au niveau de la tempe tellement tu es piqué dans ta fierté. Tes paroles ont comme eu un certain impact chez le serdaigle. Un certain déclic. Tu te prends tout le sarcasme du blond dans la gueule sans t'y attendre. Tu ne l'avais jamais vu comme ça et... tu le découvres ? A son tour, ses mains viennent s'accrocher à ta chemise, t'en rirais si tu n'étais pas grognon aujourd'hui. « Lâche moi Aslan. » y'a pas une once d'agacement dans ta voix ni agressivité. Le ton ne se veut pas menaçant. Au contraire, tu avais glissé ça sur le ton le plus neutre possible. Pourtant il continue dans son monologue sans s'arrêter - peut-être avais-tu parlé trop doucement, ou peut-être qu'il n'en avait juste rien à faire. Tu le laisses faire. « Si j'en avais rien à foutre de toi, j'serais pas là non plus et si je t'en voulais à mort, j'aurais même pas pris la peine d'entendre tes paroles. Donc on est quitte. » T'aimerais lui dire que tu sais que ça le met terriblement mal à l'aise mais qu'il s'attendait à quoi ? A te voir en forme ? Que tu le prennes dans tes bras tout en faisant semblant ? Tu es trop honnête Ruben si on ne t'accepte pas sous cette facette, t'en as rien à faire. Mais au lieu de ça, tu soupires. T'as pas envie de t'étendre, t'as pas envie d'user du peu d'énergie qu'il te reste pour quelque chose d'aussi futile qui sera oublié d'ici quelques jours. Tu es conscient que tu dois te contrôler et la fermer. Alors, tes mains viennent doucement se poser sur les siennes afin qu'il te relâche. « Garde ton énergie et ta salive pour les prochains match Aslan. » et petit à petit, il se met à pleuvoir. « Et montre moi que tu pisses aussi sur le cul des autres. » vous êtes stupides. « Il pleut je pense qu'on devrait filer. » un faible sourire prend place sur ton visage. Bizarrement, tu te sens aussi plus léger.

Et vous filez vous mettre à l'abris, regagnant les salles communes.

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: échec et mat // aslan

échec et mat // aslan
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une pièce d'échec (par lollipop)
» [JEU] AART BIK'S CHESS : Jeu d'échec [Gratuit]
» échec installation en mode recovery et boot.img
» Aslan Faction
» Aslan et les Pin-Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Terrains sportifs :: Quidditch-
Sauter vers: