mom's gonna be alright (Orphan)

Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 141
Points : 395
mom's gonna be alright (Orphan) Jeu 25 Oct - 22:49

mom's gonna be alright
Cela faisait des heures qu'elle cherchait le sommeil ; désespérément.  Des heures qu'il la fuyait et se riait d'elle. Nerveuse, elle avait vérifié son agenda, repassé en revue chaque page, chaque date.

Elle en avait perdu son souffle, à s'angoisser seule dans sa chambre, à retourner dans son esprit des pensées assassines. Habillée d'une simple chemise blanche, les jambes nues, elle avait fait des allers et retours entre son lit et son bureau. Ses mains étaient allées chercher son téléphone et si le message avait été écrit rapidement, il lui fallut plusieurs longues minutes avant de se décider à l'envoyer.

Avait-elle vraiment envie d'en parler ? La réponse était évidente, bien sûr qu'elle voulait lui en parler. Mais était-elle prête ?

J'arrive tout de suite.
Son coeur se serra, et Rachel lâcha son téléphone sur son bureau.

Le temps qu'il arrive lui paru durer une éternité, mais ce n'était pas tant à cause de lui. Lorsqu'elle entendit sa voix derrière lui, elle sursauta légèrement, surprise de ne pas l'avoir entendu rentrer, et tenta de se calmer.

« Orphan. »

Le visage de Rachel était inquiet, plus que d'ordinaire. Ils étaient éclairés à la seule lumière de sa lampe de chevet.

« Je suis en retard. De deux semaines. Deux semaines, Orphan... »

Son regard s'échappa sur le côté. Avait-elle été trop directe ? Allait-elle le faire fuir ? Elle serra les dents, ravala sa salive. Elle n'aurait pu garder ça pour elle plus longtemps.

« Je ne suis jamais en retard. »
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 742
Points : 730
Re: mom's gonna be alright (Orphan) Jeu 25 Oct - 23:21


mom's gonna be alright


Il était tard mais Orphan n'était toujours pas couché. Il dormait peu ces temps-ci, il était soit en déplacement, soit à travailler. Il rédigeait des lettres pour le ministère, entretenant ses relations tout en enquêtant sur ce qui avait pu se passer en septembre. Mais ce qui le torturait le plus, c'était de n'avoir aucune réponse solide. Rien de tangible. Et il se voulait rester discret, la presse se pressant déjà aux portes de Poudlard depuis plus d'un mois.

Soudain, son telephone vibre. Il l'était violemment d'un coup sec une première fois. Puis au deuxième message, il soupire, le regardant du coin de l'oeil.
Rachel.
Pas au bon moment, cette fois.
Il attend quelques minutes, essayant de se replonger dans ses propres problèmes, ses pensées sombres et indiscrètes, mais ce que Rachel avait à lui dire l'obsédait trop. Empoisonnant ses pensées d'une déconcentration vaine.

J'arrive.
Il se lève, habillé seulement d'une chemise et de son pantalon. Discrètement, il sort de ses appartements, traversant le couloir jusqu'aux siens. Il connait la combinaison par coeur, d'un tour de baguette il déverrouille sa porte sans toquer. Pourquoi le ferait-il ? C'est chez lui aussi, maintenant. Son territoire.

Le directeur se tient face à elle, surprise un instant puis de nouveau inquiète. L'angoisse étire ses traits et Orphan commence à perdre l'impassibilité de son regard.

« Rachel ? Explique toi, tu m'inquiètes. »

Ou du moins, tu me perturbes, attises ma curiosité malsaine.

Et là Orphan perd pied. Il comprend avant même qu'elle ne commence à expliquer, à détailler. Orphan comprend l'horreur de ce tragique accident alors que pour certains cela serait un heureux évènement.

« Tais-toi. »

Il approche davantage, la scrutant de toute la cruauté qu'il pouvait faire preuve, la dominant de son regard comme si c'était sa seule échappatoire pour échapper à la folie soudaine.

« Je vais être père ? »




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 141
Points : 395
Re: mom's gonna be alright (Orphan) Jeu 25 Oct - 23:33

mom's gonna be alright
Tais-toi.
La dureté de ses mots la frappa en pleine face.
Elle s'y était préparée, pourtant ; depuis des heures, elle avait retourné sa chambre et ses pensées. Elle s'y était préparée, mais elle n'était pas prête.

Elle perdit son souffle, ravala sa salive, et les mots semblèrent coincés au bout de ses lèvres entre-ouvertes. Elle resta muette, et son regard s'interdit de remonter jusqu'au sien. Surplombée par sa silhouette, intimidée, elle avait reculé d'un pas.

« Non, enfin.. oui, je sais pas. »

Elle serra les dents, plus fort ; à s'en faire casser les mâchoires.
Elle s'y était préparée ; elle était plus forte que ça. S'écraser ne lui ressemblait pas. Son visage devint dur, et enfin, elle releva les yeux vers lui. Elle avait froncé les sourcils et haussé la voix ; peu importe l'heure qu'il était.

« Ou plutôt non, tu sais quoi ? Toi, tais-toi, et écoute-moi. »

Elle s'y était préparée ; mais pas comme ça.

« Je sais pas si je suis enceinte. Oui, sûrement. Mais tu te rappelles ? Tu m'as promis que tu resterais avec moi. Alors maintenant tu t'assieds, on va en parler et je t'interdis de me faire des reproches. C'est pas moi qui me suis engrossée toute seule. C'est clair ? »

Elle soupira, reprit son calme.

« Si t'avais pas remarqué je suis aussi angoissée que toi. »
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 742
Points : 730
Re: mom's gonna be alright (Orphan) Jeu 25 Oct - 23:54


mom's gonna be alright


Il le savait. Qu'il pouvait être violent. Qu'il pouvait déborder, de ses pensées à ses mots qu'il crache sans considération, sans maitrise de lui même. Mais Orphan n'était pas toujours le maitre de l'apparence qu'il se targuait d'être. Il était aussi connu pour ses dérives et Rachel l'avait accepté, approché, apprivoisé, avant tout.

Elle recule, elle a peur, sans doute. Le directeur la domine du regard, son visage se dégradant dans une démence obscène. Il a peur, dans tout ce qu'il imagine. Il avait conquis l'idée de lui faire un enfant, comme font les lâches pour les garder auprès d'eux. Ces femmes volatiles, ces déesses versatiles qu'ils n'ont jamais mérité.
Mais c'était arrivé trop vite, encore une fois, tout avait dépassé de ses pensées sombres. Cela recommence, comme en septembre. Tout lui échappait alors qu'il avait toujours tout contrôlé.

« Hm... »

Eblouie par son cran pendant un instant, le directeur fronce les sourcils mais ne répond pas. Il s'assoit sur le lit en silence, prêt à écouter. Mais ce n'était qu'un masque de bien séance, il était réellement paniqué au fond de lui. Comme si son monde s'écroulait. Il allait vraiment embrasser une vie de famille, conditionnée par tout ce qu'il détestait le plus au monde ? L'amour, la niaiserie, la routine d'une vie déjà préfabriquée.

« Tu es enceinte. C'est une réalité que l'on ne pourra plus jamais nié. Je ne te forcerai pas à avorter Rachel. Je sais d'avance que tu refuserais même si je te murmurais l'idée. »

Il lève son regard vers elle, derrière la glace se glissait une lueur qui le rattachait dans ces moments là à son humanité.

« Je ne partirais pas. Je te l'ai juré. Et je compte tenir cette promesse. »

Pourquoi partir alors que mes mains se resserrent enfin sur ta gorge ? Quand tu n'as plus aucun raison de t'éloigner ?

« Je ne peux être qu'un mauvais père, bordel de merde. »

Enfin les émotions ressortent, car il ne peut plus les contenir.




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 141
Points : 395
Re: mom's gonna be alright (Orphan) Ven 26 Oct - 1:19

mom's gonna be alright
Elle s'était plantée devant lui, toujours debout face à lui qui s'était assis sur le lit. De rester les pieds au sol lui permettait de garder son aplomb, le temps qu'il fallait pour qu'il la respecte ; elle ne demandait que ça. Ses cheveux tombaient lâchement dans son dos, cascadaient sur ses épaules, et une mèche sauvage s'était glissée devant l'un de ses yeux.

Elle l'avait écouté en silence, et sa dernière phrase la brisa un peu. Son souffle s'était arrêté à ses lèvres, et quelques secondes elle avait retenu sa respiration, sans s'en rendre compte réellement. Puis elle se libéra de sa propre entrave, et avança d'un pas. Elle se retrouva si proche ; elle monta une jambe et puis l'autre de chaque côté de son corps, et une de ses mains glissa sur le tissu de son haut.

Il y avait dans son regard des lueurs qui ne s'y étaient jamais trouvées auparavant ; quelque chose de fort qu'aucun mot n'aurait su décrire.

« Peut-être que oui. »

Mais il était celui qu'elle avait choisi ; même si il ne s'agissait que d'un accident.
En était-ce un, vraiment ?

Elle ferma les yeux pendant un instant, et se mordit l'intérieur de la joue avant de les rouvrir, quelques secondes plus tard. Rachel avait appris à accepter ce qui lui arrivait, peu importe ce qui lui arrivait ; parce qu'elle avait enduré le pire. Elle pouvait se relever de tout, après avoir traversé l'enfer.

« Peut-être que non. »

En plongeant ses yeux dans les siens, elle lui avait dit, dans un silence tacite ;
Elle savait qu'il avait compris.
Qu'il était peut-être un monstre aux yeux des autres et aux siens ; mais pour Rachel, il avait bien plus de lumières que d'ombres.

« Je ne te savais pas si écœuré par toi-même. »

Elle venait embrasser les flammes de son âme ; elle venait lui rappeler qu'il était plus beau qu'il ne l'avait soupçonné.

« Tu n'es pas le monstre que tu prétends être. »

Il était sûrement pire.
Mais peu importe, il était celui-là qui partageait sa vie.
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 742
Points : 730
Re: mom's gonna be alright (Orphan) Ven 26 Oct - 19:23


mom's gonna be alright


Il était parfois douloureux pour lui de s’imaginer comme un être bon et rempli de bonté comme sa sœur ou son père. Orphan n’était pas son père. Il était le fruit pourri du panier. Mais étrangement, il attirait plus qu’il ne repoussait. Il se décomposait de l’intérieur, gardant cette belle allure de fruit mur. Appétissant.

Rachel était sa rédemption, celle qui avait trouvé sa monstruosité attirante. Celle qui avait lavé ses péchés, dans l’ignorance que son plus gros avait causé la mort de son premier amour. Orphan se noyait chaque jour dans les horreurs qu’il avait commises pour arriver à ses fins, s’étouffant dans les regrets qu’ils ne pourraient jamais ressentir.

« Et si l’enfant est différent ? Comme ma sœur ? Comme tous ces petits êtres innocents ou impertinents qui pensent réellement avoir une place ici ? Et si j’étais incapable de l’aimer ? »

Tant de questions qui le torturaient. Orphan avait sincèrement envie d’aimer, mais il ne connaissait que la possession et le pouvoir. Les mains de Rachel sur son torse le calme un instant. Il réfléchit à la situation, dans laquelle il s’est mis sans pouvoir s’en échapper.

Alors comme les humains qui s’enfonçaient plus pour ne plus avoir la tentation et la torture de pouvoir voir la lumière du jour sans y accéder, le directeur étire un sourire que seul son diable peut entrepercevoir.

« Je sais ce qu’il me reste à faire. Assumer cette responsabilité et respecter la promesse que je t’ai jurée. »

Il attrape ses bras et la projette sur le lit, sans violence. Il grimpe sur elle, ses poignets tendus de part en part de son visage inquiet.

« Rachel O’Sullivan, désires-tu être ma femme ? »




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 141
Points : 395
Re: mom's gonna be alright (Orphan) Ven 26 Oct - 21:58

mom's gonna be alright
Rachel fut touchée qu'il ait osé être honnête ; qu'il n'ai pas usé de subterfuges stupides ; qu'il n'ai pas essayé de la manipuler pour lui faire croire qu'il aurait été un bon père – aimant et niais ; pour lui faire croire qu'il allait bien. Elle était heureuse qu'il lui confie ses craintes plutôt que de lui mentir, ou de la laisser dans le silence. Elle avait besoin de savoir.

« Laisse-toi une chance. »

Elle haussa les sourcils à sa prochaine remarque, et laissa échapper une exclamation de surprise lorsqu'ils échangèrent leur place. Ses cheveux avaient glissé sur ses lèvres et ses joues, avaient rejoint le matelas et les draps.

Un instant, elle cru ne pas comprendre ce qu'il lui disait. Elle avait souri, parce qu'elle supposa que c'était une blague, mais à voir ses yeux ; son visage ; elle perdit l'envie d'en rire.

Les lèvres entre-ouvertes et son regard pendu au sien.
Le souffle court et sa poitrine se souleva, dans un mouvement saccadé et maladroit.
Avait-elle bien entendu ?

Un son s'échappa de ses lèvres, témoignant de sa surprise.
Elle se sentit incapable de répondre dans l'immédiat, subjuguée de sentiments contraires et ses pensées fuyant son esprit.
Elle était restée là, muette et émue, un monde de couleurs et de musique chantant dans ses yeux.

« Je- »

Elle se mordit l'intérieur de la joue.
Les secondes étaient longues.
Le silence murmurait au creux d'elle.
Un sourire fleurit au bord de ses lèvres.

« Je le veux. »
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 742
Points : 730
Re: mom's gonna be alright (Orphan) Dim 28 Oct - 10:34


mom's gonna be alright


Orphan n'avait jamais considéré l'idée de se marier, de s'unir à une seule femme. Celle qu'il avait toujours voulu posséder, comme le seul jouet qu'il comprenait vraiment, n'avait cessé de le repousser. Sa moitié, sa jumelle Aileen avait longtemps été l'unique désir d'une possession dégoutante qu'il comblait avec d'autres femmes, les torturant d'un amour qu'il avait toujours refusé de leur accorder.

Le visage de Rachel O'Sullivan, hermétique et réfractaire à son petit jeu, avait provoqué en lui, encore jeunes à cette époque, la deuxième grande frustration de sa vie. Elles avaient été les seules à oser lui tenir tête, à articuler non alors que tous le monde lui avait toujours dit oui.

Et cette fois, ce "oui" si précieux sonnait comme une revanche amère, comme si la partie avait enfin été gagné après des années de conquête foireuse. Tu as du sang sur les mains Orphan. Détruis la, comme les autres. Qu'attends-tu pour l'achever, commencer cette torture lente qu'elle mérite ? Tu lui as pris celui qu'elle aimait, tu lui as pris son amour, tu lui as pris son avenir. Achève la. Maintenant.

Le directeur reste silencieux, derrière ses mèches d'ébène tombant en cascade devant ses onyx invisibles. Invincible.
Il doit faire un choix, maintenant.
Serait-il celui qui la détruirait ? Ou celui qui l'aimerait, pour de bon ? Orphan ne sait plus, il ne sait plus quel bord de sa folie écouter. Il ne sait plus quel monstre il doit suivre pour s'accomplir. Il veut juste la posséder, s'enivrer de son parfum jusqu'au bout de la nuit et pleurer de regret dans le creux de ses envies, effacer tout ses ennuis et profiter de ce bonheur qu'il n'aura jamais mérité.

« Alors je tenterai de réparer ta vie, de t'offrir la meilleure, pour toi et pour elle, ou lui. »

Il avait posé la main sur son ventre, le caressant d'une douceur habile. Calculée mais sincère.
Orphan avait besoin d'aimer pour se réparer lui même. Car la fureur était seulement enfouie, pour cette nuit. Mais elle ne tarderai pas à se manifester à nouveau. Aux cloches de l'apocalypse.




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 141
Points : 395
Re: mom's gonna be alright (Orphan) Mer 7 Nov - 18:20

mom's gonna be alright
Ils mourraient plus tard, foudroyés par ses fureurs. Pour l'heure, ils pouvaient bien profiter d'un peu de bonheur. Rachel avait le coeur fatigué.

Son souffle l'avait bercée, et son visage partit se loger dans les plis de son oreiller, le temps de masquer un maigre sourire, un peu gênée. Dans le silence, il lui avait promis cet enfant. Elle allait être Maman.

Rachel avait nourri un désir similaire pendant longtemps mais son amant lui avait été arraché et son avenir volé. Et aujourd'hui aveuglée, elle se sentit heureuse que cela fasse partie du passé.

Elle ne se résoudrait jamais à oublier. Mais désormais elle nourrissait l'espoir que tout en elle n'était pas cassé.

Silencieusement, elle lui avait intimé de rester. Bientôt ses vêtements tapissaient le parquet et il n'y eut plus que la lune pour timidement témoigner de leurs ébats.

* * *

Dans le bureau de Orphan, elle était assise dans le canapé, lui dans son fauteuil. Tous les deux avaient pris congé et buvaient le thé, confortablement installés. Rachel s'était habillée d'une robe noire qui embrassait sa peau au-dessus des genoux et un foulard d'un coton translucide bleu nuit glissait sur ses épaules.

L'odeur du jasmin l'apaisait et sa voix, sans se briser, avait des humeurs de paix et de tendresse, amusée.

« Comment est-ce que tu veux l'annoncer à mes parents ? Je peux les inviter à dîner, ou alors ils auront la surprise avec le carton. »

Elle avait décidé de lui laisser le choix, parce qu'elle avait trente ans et qu'il n'y avait plus à les protéger, ses pauvres parents.

« Ils seront heureux, mais étonnés. Et ma mère peut se montrer amère. C'est comme tu veux. »
©️ do it like a pizza


Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 742
Points : 730
Re: mom's gonna be alright (Orphan) Ven 9 Nov - 20:34


mom's gonna be alright


Il avait embrassé sa peau comme si elle avait été de porcelaine, il avait lissé ses contours pour en dévorer chaque parcelle. Orphan avait croisé dans son regard la lueur qu'il avait toujours attendu, cette volonté consciente d'oublier le passé pour regarder vers le futur. Le futur serait avec lui, et pas un autre.
Mais le prix à payer de cet amour, obsessionnel mais éternel, était la fondation d'une famille donc la nature de l'enfant pourrait tout faire basculer.
Alors il l'avait embrassé pour ne plus y songer.
Il l'avait embrassé pour tout oublier.

***

Au réveil, les courbes sont encore chaudes et les muscles engourdis. Il avait ouvert les yeux alors qu'il faisait encore nuit. Quittant les bras de sa belle pour se poser et fumer à la fenêtre pour réveiller de son corps toutes les parties.
Et il l'avait observé, comme il aimait le faire.
Les femmes n'étaient que plus belles endormies.
Et bientôt il pourrait l'appeler ainsi, ça le fait sourire.

***

Assis dans un des fauteuils de son bureau, Orphan n'avait pas encore touché à sa tasse de thé. Jetant des coups d'oeil rapides à Rachel quand elle lui parlait, il parcourait les news dans la Gazette. Quand elle amena le sujet de l'annonce de la grossesse, il finit par fermer le journal d'un coup.

« Tes parents, ils pourraient venir à Poudlard ? Je ne pense pas pouvoir prendre de week-end jusqu'à décembre, avec tout ce qu'il s'est passé mi septembre à l'école, je suis constamment en déplacement. »

Il fronce les sourcils, étirant un sourire sec.

« Je n'ai pas peur de ta mère, je serais ravi de la rencontrer. Si tu veux mon avis, elle va m'adorer. »

Il pose alors le journal sur la petite table ronde qui était à côté du fauteuil dans lequel il était assis.

« Pour le mariage, je veux que l'on se marie en décembre. J'ai toujours adoré l'hiver, ce serait le plus beau des tableaux. » Et cette fois, il se mit à rire comme un adolescent.

« Et je veux te voir dans ta robe avant que tu ne perdes l'envie de rester debout tant tu ne seras plus capable de voir tes genoux. »




Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: mom's gonna be alright (Orphan)

mom's gonna be alright (Orphan)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Devine mon titre
» Bang Gang - It's Alright
» Orphan Black
» ORPHAN BLACK
» Avis Orphan Espresso Lido 1 / 2 / 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Sixième étage :: Aile du personnel-
Sauter vers: