se hisser à vos hauteurs (amelia)

Edea L. Baxter
Lionne au cœur d'or
Lionne au cœur d'or
Edea L. Baxter
Messages : 132
Points : 234
se hisser à vos hauteurs (amelia) Ven 26 Oct - 18:09



Douce fragrance de cuir dans l’air qu’elle humait avec délice, tournant une à une les pages du livre qu’elle avait emprunté. Quelque part au beau milieu de la bibliothèque, seule à cette table qui demeurait si grande pourtant sans qu’elle ne s’offusque du fait que personne ne soit près d’elle pour lui tenir compagnie. Moïra avait ses livres pour s’amuser, et son carnet pour voyager, perdue dans l’imaginaire de ses réflexions, il y avait ce crayon qu’elle laissait glisser sur le papier formant des tas d’ornements différents, des tas de choses un peu bancales, un peu bizarre, un peu comme elle qui griffonnait puis raturait, dessinait puis effaçait. Pour encore tout recommencer.

Il n’y avait pas si longtemps qu’elle était là, peut-être une quinzaine de minutes, après que son cours de défense que les forces magiques ce soit terminé. Il lui avait donné quelques idées, l’inspiration éphémère et cette envie de reprendre là où elle s’en était arrêtée. Alors elle n’avait pas chômé, et à mesure que les ingrédients se listaient sous ses iris concentrés, elle continuait de tracer les contours d’une baguette qu’elle se devait de créer. Chaque sorcier en avait une après tout, et en tant que futur sorcière elle se devait de posséder la sienne. Elle y arriverait, peu importe ce qu’ils pourraient bien lui dire ou commettre pour la faire déchanter.

–  Bois d’Aulne ? Hm, ou bien de Charme… Je ne pense pas que le Cornouiller puisse m’accepter, mais peut-être que l’Ébène le pourrait.

Il n’y avait que de rares personnes capables de répondre à ses interrogations et elle le savait, cependant, elle désirait accomplir la plus grande partie du travail elle-même, avant de partir demander conseils à cette famille si réputée. Les Ollivander, il n’y avait qu’eux pour pouvoir l’aider. En attendant elle ferait ses listes elle-même, étant la seule à se connaître parfaitement en ces lieux.




HRP// @Amelia E. Greengrass love
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
« » Sam 27 Oct - 13:57

Le quotidien marque la répétition des sentiments isolés, efface la surprise de son cœur, les sourires de son visage, les éclats de son âme. Amelia n'a jamais aimé les habitudes, et c'est avec le regard fermé qu'elle quitte les mêmes salles de classe après avoir écouté les cours avec la plus grande attention.
Studieuse, haineuse d'un système si mauvais, des enseignements superficiels.
Son désintérêt semble inexistant, et malgré ça, elle le sent peser, à chaque seconde nouvelle, à chaque journée diluée dans une mémoire sélective. Celle-ci est terminée sans la moindre excitation ; son esprit somnole encore aux portes de l'éveil final, du retour de sa condition.

Amelia a les cheveux détachés, son ruban perdu dans ses innombrables affaires étalées, à l'image d'un esprit sans logique. C'est un choix, une différence marquée ; c'est une évidence avouée. Amelia se sent différente et elle ressent ces désirs de transformation au plus profond d'elle sans en trouver la racine.
Son cœur bascule, ses envies se bousculent.
Elle se perd dans des révisions vides de sens pour éviter de trop penser, remet à plus tard l'aveu d'une confrontation future, le besoin d'un retour de sa conscience éveillée. Elle se laisse porter par l'inconscience, profite des jours aveugles comme un repos nécessaire ; et pourtant, la frustration demeure, sa gourmandise incessante, cherchant à détruire le portail de sa sainteté d'esprit.

D'un instant à l'autre, sa folie renaîtra - et elle profite de ce voyage lointain, de l'appréciation des jours simples comme si elle pouvait en tirer le moindre ressenti. Pour autant, elle en tire quelques instants de bien-être desquels la senteur des livres fait parti, et comme bien souvent, se perd dans les étagères de la bibliothèque.
Ces derniers temps, elle s'y rend souvent, s'y laisse emporter. Elle élude la réponse, cherche à faire s'écouler le temps dans ses profondes lectures.

Une fois encore, elle a les mains vides du sac laissé dans sa chambre, le corps prêt à répondre à ses désirs de liberté, de violence ou d'un peu de douleur. Elle s'étire, porte son regard au loin pour déchiffrer une silhouette familière - l'un de ses points d'intérêt, laissé en plan par sa cécité éphémère.
Amelia s'avance, passe derrière elle pour entourer ses bras autour de son cou et poser son menton sur le haut de sa tête, observant sa lecture.

« Momoooooo, tu penses encore aux baguettes ? J'aimerais que tu penses à moi, plutôt. D'ailleurs, tu veux bien m'en fabriquer une ? Une jolie fille m'a cassé la mienne, et j'avoue que c'était terriblement excitant. »
Edea L. Baxter
Lionne au cœur d'or
Lionne au cœur d'or
Edea L. Baxter
Messages : 132
Points : 234
Re: se hisser à vos hauteurs (amelia) Mar 6 Nov - 23:27



Tendre surprise que celle d’une visite inattendue, elle sursaute légèrement lorsque le contact se fait sentir, s’immobilise instinctivement avant de lâcher un très bref soupir lorsqu’elle ne se sent plus en danger. Des images qui reviennent en mémoire, de ce loup qui dévore ses parents, un flashback bref mais si intense qu’il ne peut que la mettre sur ses gardes quelques secondes. Elle n’avait rien dit lorsque la belle avait parlé, levant seulement ses iris dans un léger mouvement de tête vers elle pour mieux apprécier ses paroles.

Une jolie fille, questionna t-elle avant de se mettre à réfléchir, qui ?

De son goût personnel, à vrai dire elle n’en avait pas croisé énormément. Les plus belles se trouvaient certainement à Serpentard, rebelles et pleines de mystères, quelques-une peut-être à Gryffondor, mais après ça… Pour elle ça ne valait pas grand chose de toute façon.

Relativement bien installée, Moïra avait lâché son crayon sur ses cahiers pour se contenter de rester comme elle l’était, Amelia l’entourant doucement semblait lui apporter la sensation de plénitude qu’il lui manquait. Certains reporteraient ça au fait que ce geste soit presque maternel, ou que le contact physique ne la dérangeait pas vraiment ; elle, pour une fois, se décide à ne pas se poser de questions et à se laisser aller. Il y avait tant de nouvelles choses à essayer tout le temps qu’elle n’avait pas de quoi refaire à chaque fois les mêmes choses. Moïra était d’humeur changeante et d’instinct vagabond, avec cette envie de penser autrement sans jamais cesser d’essayer et d’entreprendre, même pour ces petits détails que tous jugeraient insignifiants mais dont elle ne saisissait pas encore le sens.

Oh et je ne fabrique pas les baguettes, Amelia, j’en esquisse seulement les traits et le contenu. Je n'ai pas les capacités magiques nécessaires à leur élaboration.

Elle aurait pu paraître déçue d’une telle fatalité et pourtant il n’en était rien.



HRP// @Amelia E. Greengrass love
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: se hisser à vos hauteurs (amelia) Ven 9 Nov - 13:51

Les caprices étaient enveloppés de l'agacement du refus, resserrant davantage l'étreinte à l'entente d'une évidente réponse. Le monde déployait ses longs engrenages, marquait de conséquences chaque action pour affirmer l'existence du destin imposé.
Un contact simple, marquant les bases de notre relation unique ; un partage, la chaleur aux bases du plaisir imposé. Mon arrogance suffisait à louer l'amplement du désastre de la situation actuelle, et malgré tout, mon esprit n'arrivait pas à en éprouver de rancœur.

« Cannelle. » soufflais-je avec une admiration inconsciente, ne regrettant pas le moindre instant de notre rencontre. L'impuissance savourée, m'en remettant à mon culot et à tout ce que j'espérais faire.
Les désirs gardés pour un futur imminent, et à présent, loin d'elle, j'exigeais le pouvoir de revenir à ses côtés. Il n'y avait ni haine, ni sentiment autre qu'une impatience chronique ; le destin se plieraient, tracerait, au regard de mes ordres, le futur que je choisirai.

Depuis ce jour, depuis le deuil, depuis le contact de la tristesse ; depuis ma reconstruction, depuis mes certitudes.
Depuis le goût renaissant du mystère ; depuis que j'ai goûté à l'absurdité du scepticisme, mes certitudes s'affirmaient - et mes bras se maintenaient comme une prison, refusant le départ d'un des acteurs du théâtre que j'étais certaine d'être destinée à régner.

« Trace, Moïra. Je suis toute à toi jusqu'à ce que mon cœur diverge. »

Jusqu'à ce que mes désirs changent, marquant des besoins différents. Dessine au nom de notre lien, dessine ce que tes sentiments t'imposent en me regardant. Avec délicatesse, mes bras s'écartent et je viens tirer la chaise à côté de la tienne pour m'y asseoir, non sans la rapprocher de toi.
Regarde-moi, de cet œil si sérieux ; fouille dans mon cœur pour espérer y trouver un écho. Y-a-t'il une baguette digne de me servir ? Y-a-t'il un élément, dans cet univers, se hissant à la hauteur de mes ambitions divines ?

« Je m'en remets à ton savoir, et j'irai dès ce soir me faire fabriquer la baguette que tu m'indiqueras. »

Un gloussement, indiquant tout l'amusement de l'instant.
S'imposant, s'oubliant, régnant.
Ma tête déposée sur ton épaule, marquant la possession du monde.
Contenu sponsorisé
Re: se hisser à vos hauteurs (amelia)

se hisser à vos hauteurs (amelia)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Milonga de Bibiana - Hendaye - Animée par Asier y Amelia.
» Amelia Thimble d'Inma et son univers (nouv. p 4)
» Mon Amelia Thimble de Tonner
» Ma toute toute petite Amelia... News p3
» Amelia B. Edwards et le fantastique à l'époque victorienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: