prison de pensées - sharl

Invité
Invité
avatar
prison de pensées - sharl Dim 11 Nov - 0:29

Une rose piquante à l'odeur enivrante, un jardin coloré aux teintes provocantes. Ces jours avaient l'allure du paradis inaccessible à la conscience, le quotidien, comme une récompense envers mes sentiments retracés. Face à la tragédie du doute permanent, la folie du règne semblait salvatrice. Dans le méandre interminable d'un questionnement, l'excitation se diluait au sein de l'éternité - et les désirs n'étaient plus abstraits, mais aussi accessibles qu'éphémères.
Un pas devant l'autre, l'acceptation d'une liberté bridée. Un visage étranger aux regrets, l'assurance d'une journée brillante.

Les instructions étaient clairs, dès le premier mot, et un haussement d'épaules vint ponctuer la réalité d'une punition pour la tentative - bien qu'échouée - d'une incantation nocive.
La morale n'avait pas le moindre sens, et si tôt les premières minutes passées dans le silence accablé par la concentration due aux devoirs écrits, le professeur quitta la salle. Mon regard s'éparpilla par-delà les bordures invisibles d'une cage morale, en brisant les parois.

L'immensité d'une salle poussant l'imagination à l'étroit, et malgré ça, mes désirs n'en étaient que plus grands.
Mon regard se plongeait dans la découverte des iris écarlates du garçon aux émotions débordantes ; laissant naviguer l'évidente tension silencieuse entre deux entités liées par une circonstance qui n'avait rien d'amicale.

« Qu'est-ce que tu as fait pour mériter ces geôles ? »

Libre, j'ignorais les sermons pour en contourner leur moindre existence. Téméraire, j'exprimais mes lois sous l'autorité proche d'un monde structuré.
Méprisante, je jugeais mon égal sans me soucier des torts.
Mon visage, bien qu'invisible au regard opposé, noua les raisons d'un sourire amusé, caressant du bout des doigts l'existence d'un lien naissant.

Les mots marquaient le début d'un rapport, les premiers murmures d'une amitié dont la haine n'était que la directe proximité.
Je pris place sur le bureau du garçon, coupant court à l'échappatoire d'un ennui docile - le forçant, comme l'image du Mal à l'état pur, dans ses imminents regrets.

« Es-tu accro à la liberté et au goût du danger ? »


Dernière édition par Amelia E. Greengrass le Jeu 15 Nov - 8:34, édité 1 fois
H. Sharl Azelhart
Groboloss le (plu) Pusso
Groboloss le (plu) Pusso
H. Sharl Azelhart
Messages : 214
Points : 420
Re: prison de pensées - sharl Jeu 15 Nov - 1:20

oh hell no en featuring avec amelia mamène
C'est le regard vide que tu t'avances, le pas trainant et la tête baisse. T'as choppé une retenue, et tu sais même pas ce que t'as fais... C'est peut-être à cause de la fois où t'as rigolé de la faute d'un prof sur un exercice? Ou la fois où t'as sauté sur ton bureau pour imiter le singe? Il y a trop de possibilités, tu fais tellement de conneries à la minute que ta mémoire te fait défaut quand il s'agit de te rappeler les détails.
Quand t'entre dans la salle d'histoire, tu peux pas t'empêcher et de soupirer, comme un supplice, une putain de prison. Ouais, il préférerait PRESQUE aller crever à Azkaban que de se faire chier en retenue. Tu prends place à un bureau et tu t'écrases de tout ton poids sur ta table, ne sachant pas trop quoi faire. T'as sûrement des devoirs, mais t'aimes déjà pas les faire de ton plein gré... Alors y être forcé, bof. Et heureusement, y a une fille qui vient te tirer de ton ennui, mais tu comprends pas trop ce qu'elle racontes... T'es là avec tes gros yeux de poisson frit. « Ces quoi? Ces joles? » T'as aucune idée de ce que ça veut dire, faut préciser quand même que t'es pas futfut. « Tu veux dire pourquoi je suis là?? »

Et elle s'assoit sur ta table, et tu la regardes l'idiotie dans le regard, l'air de te demande ce qu'elle te voulait. Mais au moins, t'as un peu de compagnie, c'est pas plus mal... « Bah je euh... Ouais? Fin genre... je suppose? Je veux dire bah... c'est mieux d'être libre non? Ca serait chelou de préférer être bah... pas libre. »  Tu sais pas trop si c'était la réponse qu'elle attendait... Peut-être qu'elle attendait pas vraiment de réponse? Que c'était une question euh... prétorique? rectorique? Un truc du genre. « Au fait, si tu veux savoir pour quoi je suis là bah la vérité c'est que je sais pas trop... J'ai fait tellement de trucs ces derniers temps que je sais même plus quel évènement m'a valu une retenue... Ou si ça se trouve c'est un tout? Genre je me suis fait coller pour tout à la fois? T'en penses quoi? » Tu te mets à te balancer sur ta chaise, et tu sais très bien que tu finiras par te péter la gueule, parce que t'as l'équilibre qu'est pas ouf. Elle a de jolis cheveux quand même, la fille. T'aimerais bien savoir à quoi elle ressemble - la couleur de ses yeux, par exemple. « Moi c'est Sharl au fait. Et toi? Et t'es ici pour quoi? Tu dégages un truc on penserait pas que tu puisses avoir une retenue. » Mais qu'est-ce que t'en sais ; au fond tu vois même pas son expression.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: prison de pensées - sharl Jeu 15 Nov - 8:38

C'est alors que la curiosité continue de voler jusqu'à son paroxysme, c'est quand le désir de savoir semble aussi reposant que les réponses recherchées ; c'est dans cette plénitude frôlée du bout des doigts que tout prend de l'importance et que l'univers perd son intérêt.
Sa surprise ravive un amusement si vite oubliée, la simplicité de son regard, comme une baume délicate dans des pensées chaotiques. Le silence s'impose comme la seule bonne réponse ; et il m'offre la tranquillité, durant une seconde où j'oublie les moindres maux pour ne penser qu'à ce moment d'une insouciance enviée.

Il est perdu, et j'en envierai presque son état d'esprit tant il n'est pas torturé par les incessantes réflexions à la base de mes moindres actions. Il est libre, plus que je n'ose l'affirmer ; et son regard embrumé, presque aveugle, ses mots doux, presque dénués d'intérêt, regorgent pourtant de vérité.
Face à mon intérieur ardent, le Mal n'a pas su résister - ne fallait-il donc qu'un peu d'innocence pour décrypter tout ce que je désirais vraiment ? « C'est peut-être ça. Tant que tu t'es amusé, on s'en fiche. »

Pour de longues minutes, un temps indéterminé ; pour une personne, quelques mots échangés, j'accepte de me détourner. Mes pensées, cette violence d'esprit s'atténue - mes désirs, toute l'importance de l'univers disparue dans l'ensemble que représente cet instant pur, exempte de plus lointains objectifs.
Il n'y a ni question, ni univers, ni terme à cet échange naturel. Il n'y a ni mensonge, ni humeur vacillante - son humanité simple brille au-delà de la profondeur de mes questions, comme un reflet plus précieux encore.

« Moi c'est Amelia. J'ai menacé pas mal de gens et j'ai voulu lancer un Feudeymon pour rigoler. Je crois que je mérite la retenue. »

Assise en tailleur sur la table, je lui tends la main dans un geste amical que je n'offre jamais. Les habitudes bouleversées par des sentiments inconnus et pourtant si évidents.
Il n'y a jamais que nous deux, et je veux ne serait-ce que frôler sa peau pour m'assurer de sa réalité. Mon esprit est trop ancré dans le Mal pour ne pas soupçonner la fausseté du Bien ; et même le repos de quelques instants me semble impossible, tant mes désirs m'ont submergé.

C'est l'existence que j'ai choisi, et j'ai beau être certaine de survivre à l'univers-même, j'en ai oublié jusqu'à la douceur des instants du présent. Est-ce la bonne solution ? Est-ce une erreur, un pas qui me sera fatal ?
Il n'y a ni mauvaise, ni bonne réponse. Il n'y a que des choix, indépendants d'une volonté future ; et si j'aurais encore plus à comprendre à mon propre sujet, jamais je ne regretterai mes actes.

« Raconte-moi tout ce que tu as fait pour finir ici. Je suis curieuse à ton sujet. Tu as l'air d'être un gars vraiment drôle. »
H. Sharl Azelhart
Groboloss le (plu) Pusso
Groboloss le (plu) Pusso
H. Sharl Azelhart
Messages : 214
Points : 420
Re: prison de pensées - sharl Lun 10 Déc - 4:21

oh hell no en featuring avec amelia mamène
Elle a quoi? T'avoues que t'as un peu peur soudainement, tu regardes un peu à droite à gauche comme si tu cherchais une issue pour courir loin d'ici et VITE mais de toute façon t'es en retenue, t'iras pas bien loin avant qu'un prof te rattrape. Help, SOS, please, homme en stress en salle d'histoire. Elle te demande ce que t'as fais... Tout. Bah euh, t'espères qu'elle a du temps parce que la liste est longue. Ah, mais bien sûr qu'elle a du temps, elle est retenue avec toi. Tu percutes pas très vite, Sharl, t'es toujours un peu lent. Tu sais pas trop si c'est une qualité ou un défaut, d'ailleurs, mais si on te demande, tu diras que c'est une qualité.

« Bah en fait c'est que je me souviens pas vraiment de tout... Y a eu une fois où je suis monté sur un table en cours de Golbabil parce que y avait un mot on aura dit le cri d'un singe donc je l'ai imité.... Le prof a pas aimé.

T'étais vraiment stupide, mais ça avait fait rire certains de tes camarades. En tout cas, Harry avait ri très fort, et toi aussi - un peu moins sur le chemin du bureau de Luke. « Y a une autre fois où j'ai lancé une amulette par la fenêtre pour voir si elle résisterait à la chute... Evidemment, j'ai oublié d'ouvrir la fenêtre avant, et j'ai perdu l'amulette. » Bref, la liste était longue, t'allais pas lui faire un récit détaillé de chacune de tes infractions quand même.

« C'est pas drôle un Feudeymon quand même, c'est super dangereux comme sort! Pourquoi t'as fait ça, t'as pas l'air méchante? »

Ouais, bon, elle a un sourire qui met mal-à-l'aise quand même hein... Mais t'es trop con pour y faire vraiment attention.

« ET POURQUOI TU MENACES DES GENS D'ABORD???? c'EST PAS BIEN CA AMELIA!!!! »

Ca y est, tu percutes, avec tes trois neurones.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: prison de pensées - sharl

prison de pensées - sharl
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Punjabi Prison Playset !
» Prison Break
» Pensées d'un jeune homme - IV
» Son architecte est en prison
» La pensée de la semaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: