AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les clichés d'une époque •• Dawn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Silas F. Entwhistle
Vélane au coeur tendre
avatar

Vélane au coeur tendre

Messages : 113
Points : 277
MessageSujet: Les clichés d'une époque •• Dawn    Sam 13 Mai - 20:52

Le saule cogneur ne cesserait jamais sa capricieuse violence. Il ne désirait pas prendre le temps de comprendre cette présence venant s'entremêler à sa solitude. Il préférait toujours la réduire à néant sous l'ardeur du poids de ses branches si imposantes. Il ne ferait pas d'exception pour toi malgré toute la douceur dont tu étais capable de l'embaumer. Ta baguette s'agita dans les airs pour lancer l'affligeant Immobulus et l'empêcher de te pourfendre de ses frappes le temps de le contempler quelques instants et d'être le modèle pour les clichés de Dawn.

La demoiselle n'était toujours pas présente et tu levas les prunelles vers le tronc si large de l'arbre. Ta paume vint l'effleurer avec précaution et le parcourut en une doucereuse caresse. Une rugosité que tu apprécias lascivement tandis que le silence embauma l'endroit. Il n'y avait aucun animal qui avait pris le risque de s'approcher du saule. Qui voudrait de sa violence ? Ta joue se lova contre son tronc durant quelques minutes puis ce fut au tour de ton dos lorsque tu te retournas. Tu t'avachis délicatement pour t'asseoir et tu te mis à feuilleter un ouvrage sorti de la large poche de ton uniforme.

Les pages furent tournées avec tant de tendresse qu'on crut à un effleurement de la pulpe de tes fins doigts. Les mots engorgèrent tes synapses et les sens affluèrent en ton esprit. Un livre rare évoqué par la suave voix d'Earl et que tu cherchas ardemment. Ce fut avec surprise qu'il vint jusqu'à toi, un cadeau d'encouragement de tes parents et une coïncidence époustouflante. Tu le lui apporterais, lorsque la Lune afficherait fièrement la mysticité de son halo.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Callaghan
Eleve cracmol
avatar

Eleve cracmol

Messages : 57
Points : 103
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Ven 19 Mai - 18:57

dawn
&
silas
LES CLICHES D'UNE ANCIENNE EPOQUE
Tu avances avec un sourire, tu es contente Dawn car il a accepté de reprendre la pose pour toi. Silas, le semi vélane trop beau. Peut-être parce qu'il est vélane il est trop beau. Non c'est sûr. Il est trop beau. Tu as un sourire content, tu avances avec ton téléphone portable, technologie pratique pour capturer des images et les garder en mémoire, tu sors des couloirs pour ensuite aller vers le saule cogneur, comme convenu. Tu avance dans l'herbe, tu cours même pour ne pas le faire attendre et tu agite la main quand tu l'aperçois. Il a l'air concentré dans un ouvrage et tu avances doucement, curieuse. Qu'est-ce qu'il lit ? Et surtout, quelle belle pose ! Tu souris, sortant ton appareil pour prendre un petit cliché au passage, et tu t'approches. « Hey ! Tu vas bien ? Qu'est-ce que tu lis ? » Tu penches la tête, laissant quelques mèches sombres tomber devant ton visage et tu remarques alors que le saule ne bouge pas. Un sort d'immobilisation certainement.

Tu t'asseois à côté de lui et tu penches le regarde. Eh beh, même avec le côté vélane, il est vraiment beau. « Tu pensais à quelqu'un ? » Tes yeux brillent un instant car même s'il est très beau, tu as conscience que cette attirance est illusoire. Et qu'il en ai la première victime. « Tu avais l'air pensif alors j'ai demandée, après à toi de voir si tu veux en parler, je ne vais pas te forcer. » Non, Silas est gentil. Tu ne veux pas le forcer à parler. « Sauf si tu veux faire les photos en parlant en même temps ! »
CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silas F. Entwhistle
Vélane au coeur tendre
avatar

Vélane au coeur tendre

Messages : 113
Points : 277
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Jeu 25 Mai - 18:10

Tu ne remarquas la présence de Damn que lorsque sa pulpe se retrouva à proximité de la tienne. Tes prunelles vinrent s'accrocher aux traits de son visage et tes lippes se fendirent en un heureux sourire. Ta paume se leva vers elle, désireuse de remettre une à une et délicatement chacune de ses mèches tombantes derrière son oreille. Mais elle prit si rapidement place à tes côtés qu'elle ne t'en donna pas l'occasion.

Coucou. Je vais très bien et toi ? Je lis un ouvrage issu d'une édition rare et limitée à propos des créatures fantastiques et en particulier des dragons. Tu veux le lire ?

Ta paume lui tendit spontanément l'ouvrage mais tu sursautas avec légèreté lorsque sa deuxième question vint percuter tes tympans. Tu pensais toujours, incessamment à lui depuis que tu l'avais rencontré. Toi qui étais si ancré dans le négatif de tes pensées, persuadé que tu ne trouverais jamais d'existence qui s'amouracherait davantage de ta beauté intérieure que celle extérieure et illusoire ... Le jeune homme ayant asservit ta cervelle avait tout balayé sur son passage et il n'y avait plus que son fin sourire de plénitude qui te hantait de jour en jour ... Tes pommettes s'empourprèrent doucereusement et tes prunelles se firent fuyardes.

Tu es très perspicace ma foi. Je pensais à ... un homme. Il est mon premier amour en vérité. Ne t'inquiète pas, je ne suis pas aussi réservé que cela. Je l'espère en tout cas. On peut parler en même temps que tu prends des photos, pourquoi pas ?

Tu tentas de faire taire cette gêne ayant coloré tes joues d'un léger rose. Tu te demandas si tu étais si retardataire que de ressentir enfin l'ardeur de la passion à ton âge déjà assez avancé. Tu savais que bon nombre avait savouré l'amour avant toi et que la faute ne pouvait qu'être rattachée à cette nature à moitié vélane qui te collait à la pulpe.

Tu as connu quand ton premier amour ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Callaghan
Eleve cracmol
avatar

Eleve cracmol

Messages : 57
Points : 103
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Ven 26 Mai - 1:22

Amour, on rencontre, on apprécie et on souffre de la distance.
@silas f. enthwhistle
Tu le remarques, ces rougeurs sur ses joues claires. Tes yeux se posent dessus instinctivement et ça te fait un drôle d'effet. Tu fronces les sourcils, tu essais de contrôler un peu l'aura qui t'envahit, qui te charme, qui te dis de lui sauter dessus. C'est rare Dawn, que tu le vois ainsi, dans un état si... Naturel. Il t'a proposé l'ouvrage rare, mais tu es concentré maintenant sur ses paroles. Il te propose de faire des photos en même temps que de parler et ça te rends joyeuse. Tu hoches la tête, tu es curieuse d'un coup. Son premier amour ? Un homme ? Bizarrement ça ne serait pas étonnant. Tu as lu quelque part que les vélanes n'attiraient que le sexe opposé, donc un homme serait naturellement immunisé contre le charme que Silas possède. Et donc, il ne souffrirait peut-être pas avec son premier amour comme il l'appelle. « Non non, tu n'es pas réservé ! Enfin tu as des airs mystérieux et ça donne envie d'en savoir plus mais voilà ! » Tu rigoles un peu, tu te sens bien et tu écarquilles les yeux quand il te pose cette question. Tu le fixes, tu as une drôle de grimace sur le visage et tu plisses les yeux en le regardant, les joues un peu gonflées. Comme un ballon. « Mon premier amour ?... Euh bah. Oui, j'en ai eu un. »

Celui qui te donnait des papillons dans le ventre, des bouffées de chaleur, des sourires niais au possible. Qui créait ce manque horrible, cette souffrance inépuisable et finalement, cette tristesse. « Il ne m'a jamais aimé. Mais j'ai eu un coup de foudre un jour, un garçon avec qui je m'entendais bien. Il était naturel, honnête, il ne cachait rien. Et j'aimais ça en lui, sa fidélité à lui même sans être arrogant pour autant... » Ton sourire se perds, ton air change pour être doux. « Le premier amour... Celui qui fait le plus mal, mais le plus de bien aussi. Le plus innocent je dirais. Après je n'ai jamais eu l'occasion de me déclarer mais... Je sais que j'étais dans la friendzone. Et il a changé d'école après. Et on ne se parle plus. » Tu soupires, tu hausses les épaules. Ton cœur a un pincement et tu regardes de nouveau Silas. « J'espère que ton premier amour est réciproque, tu mérites d'être aimé pour ce que tu es, et pas que physiquement. » Tu n'es pas à sa place, tu n'arrives pas à imaginer entièrement ce que ça fait d'être jugé pour le physique seulement. Enfin un peu. Surtout parce que t'es une fille et que tu juges un peu aussi. Tu es bavarde, des fois ça sort tout seul. Alors un sourire narquois apparaît et tu rigoles légèrement. « Et il s'appelle comment ton premier amour ? Il est encore à l'école ? » Tu demandes, tu ne sais pas après tout.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silas F. Entwhistle
Vélane au coeur tendre
avatar

Vélane au coeur tendre

Messages : 113
Points : 277
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Mer 31 Mai - 20:34

Ses éclats de rire amusé furent accompagnés des tiens. Les effluves de sa plénitude s'insinuèrent spontanément au coeur de chacun de tes pores. Tu pus ressentir tout le bonheur émanant d'elle et tes lippes se fendirent en un sourire chaleureux, presque brûlant. Mais les traits de son visage s'affaissèrent rapidement en une grimace et ses joues se gonflèrent d'air. Ta paume vint doucereusement en effleurer une puis la caresser. Tu écoutas attentivement ses dires portant sur le premier amour de sa vie. Tu pus exactement t'imaginer celui qui avait été capable de faire frémir son palpitant. Le tien aurait certainement été sous son charme lui aussi. Tes prunelles s'écarquillèrent soudainement, illuminées de cette intense émotion de joie à les rendre vitreuses de nouveau.

Dawn ... Merci, vraiment. Quel dommage que tu n'aies pas pu lui avouer tes sentiments. Même si tu savais qu'il n'y aurait pas de réciprocité de sa part, cela aurait pu te soulager d'un poids car des sentiments inavoués sont toujours douloureusement lourds à contenir. C'est ce que j'ai longtemps ressenti en tout cas avant de les dévoiler.

Son changement d'expression raviva davantage ta gêne apparente. Elle semblait être amusée par cette révélation et elle désirait en connaître toujours plus, victime de la ferveur de sa curiosité. Et comment pouvais-tu lui mentir ? Cela n'aurait aucun sens à tes prunelles. Tu te raclas doucement la gorge et tes prunelles se firent à nouveau fuyardes des siennes. Cela avait toujours été délicat pour toi de parler de ton intimité mais ta subtilité l'emporterait peut-être sur la curiosité de la belle.

Il s'appelle Gray, un éphèbe sans magie représentant la sournoiserie du serpent ...

Ta paume se posa presque lentement sur tes lèvres. Tu en avais inconsciemment trop dit. Dawn serait capable de découvrir plus rapidement que tu ne le pensais l'identité de celui qui ferait chavirer ton coeur. Changer de sujet affaiblirait certainement ta gêne grandissante.

Aimes-tu quelqu'un en ce moment ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Callaghan
Eleve cracmol
avatar

Eleve cracmol

Messages : 57
Points : 103
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Ven 2 Juin - 14:47

Amour, on rencontre, on apprécie et on souffre de la distance.
@silas f. enthwhistle
Tu l'écoutes, tu crois qu'il a raison. Tu aurais peut-être dû avouer tes sentiments mais... Tu es trop fière pour ainsi faire le premier pas. C'est con mais c'est comme ça. Et si ça avait été réciproque, il l'aurait dit avant de partir non ? Tu ne sauras jamais, et c'est peut-être mieux. Tu as tournée la page maintenant, tout ça paraît si loin... Silas parle étrangement parfois, mais tu te dis que ça fait partit de son charme. Pas forcément vélane, au contraire. Sa manière d'être, tout simplement. Tu hoches la tête, tu comprends qu'il éprit d'un moldu qui est à Serpentard nommé Grey. Drôle de nom aussi, mais au moment où tu allais lui poser d'autres question, il est plus rapide et une fois encore, tu es un peu perdu. « Si j'aime en ce moment ? »

Tu mets une main sous ton menton, tu réfléchis. « Non... Après je n'ai pas envie d'aimer. On contrôle pas ce genre de chose tu vas me dire mais. Aimer implique tellement de responsabilité. C'est beau bien sûr. Mais ça implique des choses profondes que je n'ai pas envie de partager. » Tu lui tires la langue, tu es trop gamine pour ce genre de relation. Tu ne veux pas aimer, c'est triste mais c'est comme ça. « Je le souhaite aux autres, parce qu'on peut être heureux en aimant, mais je le veux pas pour moi. Ça me fait peur un peu d'aimer. » Tu te dévoiles sous un autre angle, comme une petite fille qui est effrayée par ces choses d'adultes. Une fois ça t'a suffit, et tu as peut-être fait une connerie en disant rien mais tu ne veux plus avoir ce genre de papillons dans le ventre. Tu n'es pas prête à avoir ce genre d'émotion, tout simplement. « Oui, c'est effrayant. » C'est un murmure, et tu baisses un peu la tête, laissant tes mèches sombres cacher ton visage. Tu as un sourire vague et tu soupires. « Je suis peut-être pas assez mature pour ça. » Tu as un léger rire pour détendre l'atmosphère et tu fais un clin d’œil à ton ami. « Quand je serais plus vieille je voudrais bien aimer, là je profite et je fais ce que je veux ! »
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silas F. Entwhistle
Vélane au coeur tendre
avatar

Vélane au coeur tendre

Messages : 113
Points : 277
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Mar 13 Juin - 18:58

Tu t'engorgeas de chacune des paroles de Dawn. Il y avait l'amertume de la réticence et le frisson de l'effroi car l'amour était autant porteur de douces comme d'aiguisées effluves. Il y avait la flamme du bien-être réchauffant tes entrailles, épousant tes courbes masculines mais également le saignement du coeur. Celui qui faiblissait, devenu fébrile devant l'être aimé. La demoiselle ne désirait pas se lancer au creux du périple passionnel. Tu ne pouvais pas la blâmer pour ce fait car tu pouvais ressentir la moindre parcelle de ta pulpe et ton esprit s'aliéner à l'éphèbe de tes nuits. Tu commençais à douter de toi, peut-être persuadé que cet amour qui te pourfendais les tripes n'était rien d'autre que le vice du fallacieux qui se riait toujours de toi et de cette apparence si illusoire.

Earl ne désirait peut-être qu'uniquement se repaître de ta doucereuse chair. Tu lui en demandais sûrement trop que de réclamer les battements amoureux de son coeur, son esprit. Il y avait pourtant cette étincelle au creux du cendré de ses prunelles si perçantes qui se galvanisait d'alimenter ton espoir. Celui de te raccrocher à cette possible sincérité dont le moldu faisait preuve à ton égard. Ta paume s'éprit de celle de Dawn pour la serrer délicatement et ton pouce la gratifia de lentes caresses.

Je peux comprendre que tu trouves cela effrayant. L'amour change les gens et rend vulnérable car on devient prêt à tout pour apporter le bonheur à l'être aimé. Qu'importe que ses désirs soient bons ou mauvais, il n'y que son sourire qui compte et l'on en ressort particulièrement détruit si le sentiment n'est pas partagé. Peut-être qu'il se joue de moi. Peut-être utilise t-il ma condition de velane pour clamer sa supériorité face aux autres, surtout les sorciers. Pourtant ... Je ne peux pas m'empêcher de croire en lui, au fait qu'il soit sincère. Oui, l'amour rend aveugle, confus et peut-être même ... idiot ...

Un sourire où se mêlaient gêne, béatitude et mélancolie tordit tes lippes et fut adressé à la belle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Callaghan
Eleve cracmol
avatar

Eleve cracmol

Messages : 57
Points : 103
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Sam 24 Juin - 14:59

Amour, on rencontre, on apprécie et on souffre de la distance.
@silas f. enthwhistle
Dawn, tu es éblouie par la sincérité dont il fait preuve à cet instant. Tu ne sais pas si c'est à cause de son don ou à cause de son contact qui te donne des frissons, mais tu ne parviens pas à détacher tes prunelles des siennes quand il s'exprime. Il sait ce qui peut l'attendre, mais il veut y croire. Il veut avoir l'espoir que ce n'est pas juste pour ce qu'il est, qu'il n'est pas manipulé. Qu'il est aimé pour sa personne au delà de l'attirance qu'il exerce sur les personnes sans le vouloir. L'amour rend idiot peut-être, mais ce n'est pas une raison pour ne pas vouloir du bonheur. « Silas... Je pourrais lui demander si tu veux ! » Tu as un sourire, tu veux le rassurer, tu veux être capable de lui dire qu'il peut aimer sans avoir peur que ce soit à cause de son don uniquement. Tu sais que les personnes comme lui ont abandonnées en général l'idée d'avoir une bonne relation amoureuse. Simplement parce que quand on attire tout le monde et que ce n'est que physiquement, le mental n'est jamais prit en compte malheureusement. Et même s'il exerce cette attraction sur toi, tu veux juste qu'il soit content Silas. Qu'il ai une belle vie amoureuse et épanouie.

« Je ne dirais pas que je te connais et que voilà, mais je pourrais jouer les détectives et savoir ce qu'il en est de son côté. Earl me dit quelque chose en plus, je pourrais chopper des infos par-ci par là. Ou bien le voir directement ! » Tu es une vraie gamine Dawn et pourtant, tu es certaine que tu pourrais réussir. Parce que tu es convaincue quelque part que ses sentiments sont partagés. « Je veux t'aider à être heureux. Alors je ferais mon possible pour que tu le sois. » Tu lui fais un large sourire et tu secoues sa main dans les tiennes, contente. Tu es sûre que cette histoire va bien finir parce que toi aussi, tu as beaucoup d'espoir Dawn.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silas F. Entwhistle
Vélane au coeur tendre
avatar

Vélane au coeur tendre

Messages : 113
Points : 277
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Mar 27 Juin - 20:51

Ta pulpe fut assaillie de légers soubresauts de stupeurs lorsque la voix de Dawn retentit et s'évapora dans les airs. Douce mais désormais poignante car elle te fit comprendre qu'elle était capable de forcer le destin et de récolter des informations des lippes d'Earl lui-même. L'embarras affola ton coeur et ta paume se posa sur ton torse, à cet emplacement essoufflé et maintenant douloureux. La culpabilité de ne pas être capable de le faire toi-même commença à te gangréner de l'intérieur et tes prunelles étincelantes d'affliction s'ancrèrent dans celles de cette demoiselle à la générosité réconfortante.

Tu es si attentionnée mais tu dois certainement avoir mieux à faire que de t'occuper d'un amour dont je ne suis même pas capable d'avouer à l'être aimé.

Ta main se ballotta doucereusement, accompagnée de la chaleur des siennes et un sourire gêné étira tes lippes. Et tu l'attiras finalement gracieusement à toi pour l'enlacer d'une viscérale chasteté. Tu suintas de la profonde gratitude mêlée à de la souffrance et de la joie parce que tu étais une personne respirant la complexité qui te suivait jusqu'aux gênes eux-mêmes. Il était à présent temps de la mettre sous les feux des projecteurs car votre conversation avait trop longtemps tourné autour de ton existence alors qu'elle était également présente, bel et bien vivante.

Ce n'est pas trop difficile d'étudier à Poudlard même si tu ne peux pas te servir d'une baguette ?

Elle aussi respirait la complexité, celle contradictoire. Un être descendant d'une lignée de sorciers mais n'ayant pas hérité de la capacité magique qui affluait dans tes veines. Pourquoi ? Il n'y avait aucun sens et tu te reconnus à cette différence peut-être marginale dans un sens. Dawn semblait pourtant vivre en harmonie avec elle contrairement à toi dont le coeur en saignait et en pleurait au bord de l'implosion.

Nous sommes à peu près pareil au fond. Des mélanges complexes je dirais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Callaghan
Eleve cracmol
avatar

Eleve cracmol

Messages : 57
Points : 103
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Jeu 6 Juil - 1:37

Amour, on rencontre, on apprécie et on souffre de la distance.
@silas f. enthwhistle
Tu fronces les sourcils à sa remarque. Mieux à faire que d'aider un ami ? Certainement pas. C'est même ce que tu aimes faire le plus. Alors tu fais une moue boudeuse, tu gonfles un peu les joues en détournant le regard. Comme une gamine. « Tu es mon ami Silas, ne te rabaisses pas comme ça voyons ! Mieux à faire, mais non ! Comme si je pouvais négliger un ami par pur égoïsme ! » Tu sais qu'il ne veut juste pas que tu te déranges pour lui, mais le dire de cette façon sonne étrangement à tes oreilles. Ça te rappelle quelqu'un que tu détestes.

Tu n'as pas le temps d'y penser plus car il change de sujet. Il ne veut plus parler de Earl mais tu n'y vois pas d'inconvénients. De toute façon tu mèneras ton enquête toi même. Même s'il n'en saura rien. Tu as un petit sourire et tu prends un air réfléchie. « Au début je pensais même pas venir ici. Tu sais, je suis fille unique alors... » Ta voix se coupe, ton cœur se serre un peu plus fort quand tu repenses à ta mère et à ton père. « Ça n'a pas été facile au début mais je suis contente d'être là ! Même s'il y a toujours des cons sortis de nulle part pour faire du racisme... Enfin, racisme, le mot est fort en ce qui me concerne. » Mais pas pour lui. Il a du être victime de ce genre de choses quand il n'était pas adulés par les gens. « Des mélanges complexes ? … Je dirais qu'on est unique à notre façon. Nous vivons les choses différemment parce que nous sommes à moitié étrangers à cet univers. Je ne pourrais jamais voler sur un balais mais ça ne veut pas dire que j'ai pas le droit d'en rêver un jour. » Tu rajoutes ça mentalement à tes plans. Demander à quelqu'un de te faire voler. « Après j'ai déjà jalousée les sorciers auparavant, j'ai enviée la façon dont il font leurs sorts, comment ils arrivent à déplacer les objets avec un simple mouvement de baguette ou encore comment ils jouent au Quidditch... Mais bon, pleurer sa condition ça n'a jamais servit. » Tu hausses faiblement les épaules. Tu parles toujours un peu trop mais au moins, tu peux t'exprimer. Une chose dont tu es capable dans cet école de magie.
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silas F. Entwhistle
Vélane au coeur tendre
avatar

Vélane au coeur tendre

Messages : 113
Points : 277
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Mar 11 Juil - 20:17

La conviction de Dawn était toujours autant embrasée. Il y avait cette détermination de découvrir les sentiments d'Earl à ton égard qui ravivait l'éclat de ses prunelles et quelques éclats de rire de ta part s'échappèrent de tes lippes car son entrain naturel était d'une agréable chaleur. Il y avait cette énergie entraînante qui suintait par le moindre de ses pores et semblait légèrement s'incruster au creux des tiens.

C'est quand même une chance pour nous de pouvoir étudier à Poudlard. Je n'ai pas vécu de comportements racistes envers moi mais je me doute bien que les cracmols sont souvent malheureusement méprisés car ils ne peuvent pas utiliser la magie. Je trouve cette raison ridicule car nous sommes tous nés dans le monde magique.

Tu ne comprendrais jamais la perfidie du galvanisme des malheurs et du rabaissement d'autrui. Pourquoi la différence était-elle tellement pointée du doigt ? Tu eus un pincement au coeur et tu te fis violence pour retenir des larmes débordantes de compassion. Ta baguette fut alors exposée en plein jour et tu la déposas doucereusement au creux de sa main. Tu ne savais pas si elle en avait déjà tenu une entre ses doigts mais il y avait l'intention de lui faire comprendre qu'elle était ton parfait égal, qu'elle était cracmole ou sorcière.

C'est compréhensible car on a souvent tendance à jalouser ce qu'on ne possède pas. Tu peux la tenir et la regarder si tu veux. Si je pouvais être capable de t'offrir la possibilité d'utiliser la magie, je l'aurai fait depuis longtemps. Je suis navré.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Callaghan
Eleve cracmol
avatar

Eleve cracmol

Messages : 57
Points : 103
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Dim 16 Juil - 23:59

Amour, on rencontre, on apprécie et on souffre de la distance.
@silas f. enthwhistle
Tu hoches la tête en entendant les propos de ton ami et tu as un sourire incontrôlé. Il est gentil et tu te doutes bien qu'il n'a pas du recevoir beaucoup de propos racistes. Enfin pas beaucoup comparé à toi. Mais tu hausses les épaules. « Oh tu sais, je m'y suis faite avec le temps. Je suis une cracmole pas capable de faire de la magie et alors ? J'ai une certaine sensibilité vu que je peux sentir la magie quand même et pas les moldus ! Du coup ils sont juste débiles ! Et puis tu as raison, on vient du monde magique alors c'est pas utile de se casser les dents pour ça. » Et finalement il te surprend à te montrer sa belle baguette et même à la déposer dans tes mains.

Tu rougis, c'est plus fort que toi, et tu regardes le morceau de bois en l'écoutant. Non, tu n'en as jamais tenue entre tes mains, tu n'as jamais eu le loisir de faire des gestes étranges pour que des sorts puissent sortir de cet objet magique et tu ne pourras certainement jamais faire ça. Alors tu serres le morceau de bois entre tes doigts et tu la lèves vers l'horizon. « Silencio ! » Bien sûr, rien ne se passa. Mais tu as déjà subit tellement de fois ce sort que tu as rêvée plusieurs fois de les renvoyer à ces sorciers trop arrogants. Alors tu fais la moue, tu regardes la baguette qui ne bouge pas d'un poil, qui n'a même pas l'air de se rendre compte que quelqu'un la tient tant elle semble indifférente.

Après, tu n'es pas sa sorcière. Et tu as entendue parlé du fait que c'est la baguette qui choisit son sorcier et pas l'inverse. C'est plaisant d'en tenir une pourtant, celle de Silas est agréable à avoir dans la main en tout cas. Tu la lui tends et tu souris. Sincèrement avec une touche de mélancolie. « C'est toujours bien d'imaginer tu sais ! Même si je n'ai pas la magie, je peux faire autre chose pour rendre muet ces imbéciles qui pensent que je suis inutile... Merci en tout cas, c'est l'intention qui compte. »
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silas F. Entwhistle
Vélane au coeur tendre
avatar

Vélane au coeur tendre

Messages : 113
Points : 277
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Lun 31 Juil - 16:12

Tes prunelles s'accrochèrent à la paume de la demoiselle qui s'était éprise de la baguette. Elle la fit vriller élégamment et l'appellation d'un sort s'échappa de ses lippes. Mais la magie de l'objet ne s'éveilla pas et il demeura inerte comme pour se narguer de son impuissance magique. Il devait sans doute lui apporter l'amertume de la frustration et lorsqu'elle te la présenta, une de tes paumes se glissa sur la sienne et le bout de ton index effleura le bois neigeux. Tu l'accompagnas en un mouvement presque lascif et transpirant la grâce.

Orchideus. Prononças-tu.

Des grappes fleuries d'un violacé mêlé à un bleuté enivrant fleurirent autour de vos deux corps jusqu'à presque les embrasser de plénitude. Ta paume se délia de sa compagne et se perdit dans le parfum de ces fleurs si généreuses et garnies. Leur fragrance ne tarda pas à se lover au creux de tes narines sensibles et tu t'en galvanisas doucereusement.

Je n'en doute pas sur ce point mais tu peux aussi très bien les ignorer n'est-ce pas pour plus te concentrer et profiter d'autres choses comme le parfum de ces belles fleurs par exemple.

Un sourire étira tes lippes avec tendresse alors que ta baguette regagna la poche de ton pantalon. Le courage et la vivacité de Dawn semblaient sans limites, inépuisables et ton coeur s'en réchauffa. Elle savait que tu serais toujours un soutien pour elle en cas de situation délicates et dangereuses. Mais tu étais persuadé que ce genre de rudesse serait bien rarissime.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawn Callaghan
Eleve cracmol
avatar

Eleve cracmol

Messages : 57
Points : 103
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Mer 2 Aoû - 19:20

Amour, on rencontre, on apprécie et on souffre de la distance.
@silas f. enthwhistle
Il reprit sa baguette et d'un mouvement gracieux et suite au sort prononcé, tu t'émerveillais encore face à ce que la magie pouvait faire. Des fleurs poussaient autour de vous, arborant des nuances bleus et violettes et suivit d'une bonne odeur digne de tous les parfums. Tu fermais tes yeux, tu appréciais cette fragrance qui se faisait de plus en plus présente. Tu oubliais peu à peu cette mélancolie qui t'avais habitée quelques instants plus tôt tandis qu'il reprenait la parole.

Tu l'écoutais de nouveau, son charisme présent allait parfaitement avec ce qu'il venait de créer. Un petit coin tranquille remplie de fleurs pour un semi-vélane aussi beau que bon. Tu rougis encore avant de passer une main dans ta chevelure sombre. Décidément, son effet était présent même dans ce genre de moment. « Oui, tu as raison. Porter de l'intérêt pour des personnes qui n'en valent pas la peine serait leur accorder une demie-victoire. » Sage en plus de cela. Ou alors est-ce sa manière d'ignorer les remarques qu'il peut se prendre ? Chacun avait sa façon de réagir face à ce qu'on pouvait lui dire. Toi au début tu étais blessée, comme tout le monde, ensuite tu as été violente pour finalement être sarcastique.

Pourquoi la magie serait un critère si important pour désigner la valeur d'une personne. « Nous avons nos valeurs, et c'est ce qui est important. Merci Silas. » Tu lui donne un beau sourire, pas aussi beau que le sien mais un beau quand même. Tu voulais prendre des photos et au final, vous aviez plus parlés qu'autre chose. Non pas que ça te déplaisait, au contraire. Discuter est une bonne façon de passer le temps. « Tu es encore disponible pour des photos au fait ? Vu l'heure, tu as peut-être prévu autre chose ! »
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silas F. Entwhistle
Vélane au coeur tendre
avatar

Vélane au coeur tendre

Messages : 113
Points : 277
MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    Jeu 24 Aoû - 14:21

Le visage de la demoiselle s'illumina d'un éclatant sourire qui te galvanisa doucereusement. tes lippes semblèrent mimer les siennes et s'orner d'un effet miroitant pour lui faire rejaillir au visage tout l'éclat dont elle t'avait offert. La fragrance fleurie inhiba lascivement tes narines et ton esprit s'apaisa voluptueusement. Ses remerciements furent accueillis avec délice et une aura presque enchanteresse t'enveloppa ardemment. Dawn avait connu les mêmes souffrances qui t'avaient fait saigner et écorcher à vif le palpitant et ton empathie à son égard se déversa sur sa pulpe féminine.

J'ai tout le temps qu'il faut et ce serait avec plaisir pour tes photos. Désires-tu des poses et des expressions particulières ?

Quelques craquèlement firent frissonner le saule cogneur pourtant figé dans une immobilisation imposée. Le voilà qui commença à se défaire du sort que tu lui avais jeté. Bientôt, sa fureur s'abattrait vivement sur vos deux corps mais sa patience fut à nouveau mise à rude épreuve alors qu'il fut une seconde fois prisonnier du même sort qui lui faisait tant de mal. Ta paume effleura son tronc si rêche comme pour insinuer un certain pardon salvateur de sa part.

Tes prunelles se posèrent à nouveau sur la jeune femme qui immortaliserait tout le fallacieux qui te gangrénait le coeur. Et tu verrais cette image indescriptible charmant tout ceux croisant tes iris d'un bleu glacé. Impossible pour toi d'y succomber. Elle t'apporterait sans doute davantage de désolation affligeante. Mais que pouvais-tu bien faire de cette propre existence ayant découlé des gènes si surnaturels de ta mère bien aimée ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les clichés d'une époque •• Dawn    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les clichés d'une époque •• Dawn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» imitation d'époque d'un real d'or de Philippe II
» Les pubs d'époque de nos jouets.....
» mes premiers clichés, j'attend vos conseils =D
» Mes 1ers clichés rugby
» L'héritage à l'époque de Jane Austen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: Les parcs :: Saul Cogneur-
Sauter vers: