Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée]

Balthazar Desburg
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 20
Points : 81
Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée] Jeu 13 Déc - 18:35

Balthazar Desburg
Prénom(s) et nom — Balthazar Desburg

Surnom(s) — « Mandragore » (à cause des ronflements qu’il émet lorsqu’il dort) / « Exterklingtator » (un ami né-moldu lui a donné ce surnom en raison de sa haine pour ces elfes. N’a toujours pas compris la référence.)

Âge — 17 ans ( Signe du Cristal - Né le 23 mars)

Orientation sexuelle — Hétérosexuel

Origine — germano-anglais

Sang —Sang-mêlé. ( Il est issu de l’union de Frederik Desburg, un sang-pur, et Margareth Heastwood, une sang-mêlé. Si le premier fut accepté à bras ouvert par sa belle-famille, la seconde est haïe par la sienne pour l’impureté qu’elle a osée amener.)

Particularité — Parle l’allemand et l’anglais.

Année d'études — 7éme

Options —Allemand LV2 (ne s’est pas foulé) - Occultisme

Avenir — Devenir un auror comme son père / Se dit qu’il pourrait éventuellement devenir un magizoologue prônant l’élimination des erklings.

Avis sur les cracmols et moldus à Poudlard — Curieux à leur sujet lors de son arrivée à Poudlard, il s’est lié d’amitié avec plusieurs d’entre eux au cours de sa scolarité. Il a toujours une tonne de questions pour les moldus et leur façon de vivre.

Maison — /

Avatar —Alfred F. Jones -America - Hetalia

Baguette magique — Tremble – Cœur de dragon – Souple – 30 cm

Épouvantard — Tous les erklings. Il nourrit un mélange de crainte et de haine à l’égard de ces créatures, stigmates d’enfance résultant d’un incident où il a failli se faire manger par l’une d’elle en Bavière. Son dos porte des traces de griffure datant de cet événement.

Patronus — Un ratel, mais est encore persuadé qu'il s'agit d'un blaireau.

Reflet du miroir de Risèd — Ne l’a jamais vu mais serait curieux de le connaître.

Odeur de l'Amortentia — Cholocat - Rose

Matière favorite — Sortilèges & défenses contre les forces du mal (a fait un exposé en deuxième année sur les erklings).

Bonbon favori — Chocogrenouille.

Créature inspirante — L’hippogriffe. Pour sa fierté et sa loyauté

Animal de compagnie — Hibou Grand-Duc nommé Sieg, offert par ses parents lors de sa première année. Rondouillard, têtu, désobéissant, c’est un flemmard fini qui ne pense qu’à manger et dormir. On le voit plus souvent au réfectoire qu’à la volière, à fondre sur les repas des premières années. Postier inutile, il est sujet à l’évanouissement si on lui demande d’envoyer du courrier.
Mental
Social, blagueur, faisant volontiers le pitre dès qu’il le peut, ce blondinet aux cheveux ébouriffés, charmeur malgré lui, a une image de personnage sympathique auprès des autres élèves. Figure bienveillante, serviable, à l’éternel sourire, il veille sur les nouveaux, n’hésitant pas à les aider et les rassurer, l’expérience du départ du domicile vers un univers inconnu, souvent intimidant, pouvant se révéler traumatisante. Bonhomme attachant, loyal, il aime être entouré de ses amis et pourrait déplacer des montagnes pour eux. Tout comme pour les membres de sa maison, il est capable de se mettre dans des colères noires, irascibles, si on leur fait du mal. Sincère, honnête, c’est un grand naïf qui sous-estime grandement la perfidie des autres. Sauf peut-être pour les serpentard, qui lui rappellent sa famille paternelle, il a tendance à accorder sa confiance assez vite. Cependant, gare à celui qui le trahit, notre protagoniste a la rancune tenace.

Courageux, pour ne pas dire téméraire, le sang-mêlé est l’exemple type de celui croyant suffisamment en ses capacités pour ne pas réfléchir à un plan. Il a tendance à foncer tête baissée, pour le meilleur, mais surtout pour le pire. Un trait d’enfance qui n’a pas tarie malgré l’incident avec les erklings. Menteur raté, rougissant et bégayant, on lui demande généralement de se taire quand il faut inventer une histoire. Tête en l’air notoire, oubliant souvent ses affaires là où il passe, il écume quotidiennement les couloirs froids du château, en poussant de longues complaintes, à la recherche de ce qu’il a perdu. Le rapeltout que lui a offert son père brille constamment d’une lueur rouge. Derrière ce personnage à la bonne humeur communicative, dont le rire résonne entre les murs du château, se cache un compétiteur terrible, pour qui le « jeu récréatif » n’existe pas. De la simple partie de bavboules aux échecs sorciers, le Desburg traitera la chose avec un sérieux qui n’a généralement pas lieu d’être. Il perd facilement son calme s’il est mis en difficulté, ce qui l’amène à multiplier les erreurs et à éloigner ses chances de victoire, l’entraînant alors dans un cercle vicieux. Malgré ces défauts, il demeure un opposant honorable, qui a trop de fierté pour user de coup-bas, sachant reconnaître sa défaite, non sans bouillir intérieurement.

Élève travailleur, raisonnablement talentueux, Balthazar ne ménage pas ses efforts dans les matières qu’il juge utile pour devenir un auror. Il montre un penchant inquiétant, à la limite de l’obsession, pour l’apprentissage et l’exercice de sortilèges offensifs. Avide de connaissances et de puissance à ce sujet, il lorgne depuis quelques années sur des ouvrages de la Réserve mais n’a jamais osé y pénétrer. Sportif, il s’est découvert une passion pour l’escrime depuis sa première année. Discipline requérant des qualités similaires à l’art du duel, il en est devenu un pratiquant assidu. Il aime également les sports d’équipe mais se connaît suffisamment pour ne pas s’y risquer, étant du genre à crier sur ses coéquipiers.
A contrario, le blondinet a tendance à procrastiner dans les domaines d’étude qu’il juge sans intérêt, ce qui le dessert grandement. Ainsi, il n’est pas rare de le voir veiller tard la nuit dans la grande salle de sa maison, à rédiger en catastrophe ses devoirs. Ses amis le savent, la veille de travaux à rendre, ils ont une chance sur deux pour le voir arriver, les yeux larmoyants, leur demander de l’aide.

Jeune homme éduqué par des parents soucieux qu’il devienne un sorcier tolérant, il tient plus des Heastwood que des Desburg. À ce titre, il ne porte pas vraiment dans son cœur la bande d’énergumènes qui lui sert de famille paternelle, ses valeurs se heurtant souvent aux leurs. Sang-purs arrogants, le méprisant pour l’impureté amenée par sa mère, Balthazar est aussi fier de sa différence que frustré d’être jugé uniquement pour ça. Paradoxalement, il cherche constamment à prouver qu’il est tout aussi capable que n’importe lequel d’entre eux dans l’art familial des duels. Cette avidité, cette colère sourde qui l’habite, s’exprime pleinement dès qu’il pose le pied sur une estrade pour combattre. Duelliste au style violent, agressif, il se révèle être un individu implacable, impitoyable, cherchant à écraser son adversaire par la force, qu’il soit novice ou non. Toute personne qu’il affronte est un être qu’il se doit d’abattre pour devenir plus puissant et avancer sur le chemin de la reconnaissance. Cela se ressent également dans la manifestation de sa magie. Ses sorts sont bruts, dénués de beauté, de grâce, matérialisant les sentiments qu’il cache derrière ses sourires. Sa baguette est une compagne indépendante, farouche, à la loyauté changeante, mais sans qui il ne pourrait accomplir ses souhaits. Il sait qu’elle le trahira sans hésiter le jour où il perdra cette envie qui le pousse à avancer.


Anecdotes :

-A rompu l’année dernière avec Betty Manlius, une née-moldue, avec qui il sortait depuis la cinquième. Son visage se souvient encore de la baffe. Il est régulièrement la cible du sort crache-limaces depuis leur séparation.

-Porte souvent des vêtements aux couleurs étasuniennes, qui sont des cadeaux de son oncle Ruben, un magizoologue complètement fêlé qui y habite.

-S’est évanoui en deuxième année en oubliant de mettre ses bouchons d’oreilles pour manipuler de jeunes plants de mandragore.  

-Ne supporte pas l’ensemble des enfants de la fratrie paternelle, qui étudient à Durmstrang.

-Son livre de chevet est Erklings : Danger sous-estimé d’Edgard Quiriae.

-Ronfle de manière sonore la nuit, au grand damne de ses camarades de chambrée.

-A reçu une Beuglante de ses parents en troisième année, après qu’il ait oublié son autorisation pour aller à Pré-au-Lard et ait signé à leur place. N’a plus recommencé depuis.  

-Possède chez ses parents un hippogriffe de compagnie nommé Arlequin. Se vante de l’avoir entraîné à chasser les erklings.
Story
Par Merlin ! Ce qu’il pouvait détester la première semaine des vacances d’été. Comme chaque année, son père l’obligeait à rendre visite au patriarche aussi sénile que xénophobe des Desburg. S’il était peut-être l’unique individu qu’il arrivait à supporter dans cette famille d’énergumènes, l’aïeul aimant tous ses petits-enfants, chaque discussion avec lui était éprouvante. C'était comme parler à un disque rayé. Il avait droit à la même conversation, en boucle. Bon, au moins, il pouvait s’estimer heureux que son oncle et sa tante ne soient pas présents. Aînés de son géniteur, ils ne se privaient jamais de critiquer leur frère qui avait « souillé » son glorieux héritage, ainsi que son immonde progéniture. Sang-mêlé ou non, il était considéré comme la plus grande honte de cette lignée de duellistes, persuadés que puissance et pureté étaient indissociables. Autant dire qu’avec toutes ces choses, le garçon ne se sentait pas vraiment à son aise ici. Enfin, il avait fait le plus dur. Plus que deux jours et il allait pouvoir rejoindre son oncle Ruben aux Etats-Unis.

Accoudé à la lourde table de chêne, une main soutenant sa tête, pendant que l’autre tenait une tartine du petit-déjeuner, il réfléchissait déjà aux excursions dans lesquelles allait l’embarquer ce magizoologue aussi étrange qu’attachant. L’Heastwood lui avait promis qu’il allait avoir droit à un spectacle qu’il n’allait pas être près d’oublier, ce qui était assez inquiétant quand on connaissait le goût du bonhomme pour les créatures dangereuses. Pensif, il ne remarqua l’arrivée de son grand-père dans la pièce qu’au moment où ce dernier tira la lourde chaise en face de lui pour s’y asseoir, ce qui le fit sursauter.

« Bonjour papy. Bien dormi ? »

Pas de réponse. Le maître des lieux se contenta simplement de le fixer de son regard évasif, absent. Comme d’habitude, il allait devoir attendre quelques minutes avant qu’il ne daigne lui adresser la parole. Le temps qu’un éclair de lucidité le traverse pour le ramener au monde réel. Il n’était définitivement pas bon de vieillir. On était très loin du sorcier représenté sur quelques tableaux de la demeure, à l'époque de son apogée. Sa prestance, son orgueil, étaient tombées depuis des lustres dans le gouffre du temps. De sa crinière blonde, éclatante, il ne restait plus qu’un fouillis blanchâtre, épars, à l’instar de cette barbe négligée, dont les poils se perdaient sur une affreuse robe noire, poussiéreuse et décrépite. Il avait une apparence disgracieuse, miséreuse, pour laquelle les elfes de maison n’étaient pourtant nullement fautifs. Tout comme ses proches, les créatures serviles avaient interdiction de le toucher, sous peine d’être impitoyablement rouées de coups. Seul son visage, dur, sévère, percé de deux émeraudes, rappelait les vestiges d’un passé prestigieux. Il donnait à Balthazar l’impression d’un dragon grabataire attendant la mort.

Voyant qu’il n’aurait qu’un mur incapable de parler avant un long moment, le blondinet se décida à enfourner dans sa bouche sa tartine. Ce fut précisément à ce moment-là que son grand-père reprit vie.

« Comment ça se passe l’école mon garçon ? Durmstang forge toujours autant de fiers sorciers ? Tu es en quelle année maintenant ? »

Cette même question à laquelle il avait le droit tous les jours, parfois plusieurs fois, au point qu’il savait à l’avance ce qui allait être dit.

« Oui Papy. Je vais passer en 7éme année et c’est toujours autant une bonne école. »

- C’est bien… C’est très bien. Toute notre famille y a été.

Tous, sauf un. Lui. Peu après l’apparition de ses pouvoirs, où il avait rendu invisible Hubert, le pauvre augurey de sa mère, deux écoles, aux réputations fortement différentes, avaient envoyé leurs lettres respectives d’admission. Durmstang et Poudlard. Le choix de ses parents, désireux qu’il grandisse dans un environnement sain, avait été assez évident. Il leur en était plutôt reconnaissant. En plus de lui avoir épargné d’être avec ses cousins et cousines, il avait pu y rencontrer cette population non-magique haïe, méprisée par les Desburg, et y avait découvert des personnes intéressantes, passionnées. Néanmoins, la décision de ses géniteurs l’amenait, comme à chaque fois, à mentir à l’aïeul paternel. La raison ? Le cœur du vieillard lâcherait très certainement s’il savait l’un de ses précieux descendants dans un établissement accueillant des sans-pouvoirs. Le patriarche avait beau ne plus avoir toute sa tête, il se montrait étonnamment vif d’esprit à ce sujet. D’ailleurs, s’il ne se trompait pas, la discussion allait rapidement dévier sur ce sujet.

«…Et ça c’est une école, une vraie ! Pas comme ces foutus établissements à la mords moi le nœud accueillant des moldus, des cracmols, voir même des…des… des hybrides ! » ô joie, le déluge de postillons qui s’écrasait sur ses lunettes. Voilà qui changeait légèrement des précédentes conversations. « C’t’un coup des sang-de-bourbe mon garçon ! Ils ne supportent pas la pureté ! De mon temps, on aurait zigouillé le ministre s’il avait osé nous ramener toute cette fosse à purin ! Crénom de dieu ! C’est à se demander c’que foutent les sang-purs ! Que des maroufles ! Des traîtres ! Comme ce foutu phœnix qui me vole mon courrier tous les matins ! Et ces strangulots qui me zieutent quand je vais au trône ! Et ces…ces… »

A la manière d’une radio dont on baisse le volume, les paroles de l’acariâtre sorcier se perdirent dans des murmures, avant de s’éteindre complètement. Il venait de repartir, en même temps que sa lucidité, dans ce monde silencieux qui lui appartenait. C'était le moment que préférait Balthazar, car il pouvait en profiter pour s’éclipser, ce qu’il s’empressa naturellement de faire.



Pour en savoir plus sur les familles:
 

Derrière l'écran
Balth’ — Rpiste depuis quelques années, j’ai toujours eu envie d’avoir un personnage évoluant dans l’univers d’Harry Potter. Le contexte et le design du forum m’ont séduit et je me suis laissé tenter.
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Andersen
Professeur d'Occultisme et Directeur de Serpentard
Professeur d'Occultisme et Directeur de Serpentard
avatar
Messages : 155
Points : 307
Re: Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée] Jeu 13 Déc - 18:45

wow une fiche déjà terminée alors qu'elle est à peine postée je suis shook de tant de contenu fire

ton personnage est grave intéressant et je trouve que tous les détails que tu lui as ajouté et que tu as précisé un peu partout lui apportent un réalisme super agréable ouin je pls

bienvenue parmis nous en tout cas, et bon courage pour la répartition rub
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
Captain Queenie Bitch
avatar
Messages : 1378
Points : 1426
Re: Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée] Jeu 13 Déc - 18:46

SI RAPIDE !!!
Déjà BIENVENUE ICI rub
C'est si propre comme fiche ça fait plaisir pls et Balthazar est super attachant oof



Voir le profil de l'utilisateur
Dorothy Martin
Rondoudou Sadique
Rondoudou Sadique
avatar
Messages : 66
Points : 159
Re: Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée] Jeu 13 Déc - 18:49

Je... Diantre, je suis in love de ton perso il est FSFKSSVKJDDV J'ai vraiment hâte de le voir en RP en tout cas je vais sûrement venir te proposer quelques liens avec mes deux bébés 8D

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel E. Avery
Reine des ombres et des épines
Reine des ombres et des épines
avatar
Messages : 551
Points : 508
Re: Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée] Jeu 13 Déc - 19:06

Une fiche aussi complète qu’intéressante. J'apprécie beaucoup ton personnage, il est bien développé et son histoire familiale mérite d'être connue. Bienvenue parmi nous en tout cas et have fun !
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar Desburg
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 20
Points : 81
Re: Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée] Jeu 13 Déc - 22:27

Coucou, merci pour vos retours et votre accueil. Je suis content que le personnage et son histoire familiale vous plaisent. J'ai mis un moment à me décider, à l'origine il devait ressembler un bon gros xénophobe façon Lucius Malefoy holly

Hâte de rp avec vous en tout cas o/

Dorothy : Ce sera avec plaisir :)
Voir le profil de l'utilisateur
Estelle P. Shelley
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
avatar
Messages : 41
Points : 108
Re: Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée] Jeu 13 Déc - 22:56

Bienvenue sur le forum ! J'adore ton choix d'avatar et la personnalité de Balthazar promets. Je risque de moi aussi débarquer dans ta fiche de liens ou de te proposer un rp lorsque tu seras validé ! ;)
Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
avatar
Messages : 198
Points : 435
Re: Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée] Jeu 13 Déc - 22:58

Quelle rapidité!
D'abord bienvenue parmis nous, et jolie fiche au passage d'ailleurs. love
J'm'y connais en bon gros xénophobe (aka mon bébé Mae et Mikhal /die) ça manque par ici j'trouve  fou
Si tu as la moindre question n'hésite surtout pas, on est (généralement What a Face) gentil. staff
Voir le profil de l'utilisateur
A. Harry Fitzgerald
Cracmou tout doux
Cracmou tout doux
avatar
Messages : 284
Points : 545
Re: Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée] Ven 14 Déc - 11:17




Bienvenue sur Dabberblimp !

BIENVENUUUUUUE hi ouiiiin mais c'est quoi c'perso ?? pls il est trop bien omg lilibel il y a tellement de trucs qui m'ont plus, qui m'ont charmé que genre je passerais je ne sais combien de temps à te quote cesaria au premier paragraphe du caractère j'étais en mode "owiii un pouffy" et puis à partir du second j'ai compris que t'étais un lion erm Franchement ta plume est très agréable à lire, c'est très fluide et les détails sont vraiment brrrrr tout ce que j'aime love En tout cas, j'espère que tu vas bien t'amuser sur le forum, plein de bisous sur toi calin


Te voilà validé, tu peux dès à présent créer ta fiche de lien dans ce sujet, ainsi que ton téléphone portable ici (des modèles sont mis à ta disposition). Tu dois aller faire recenser ton avatar par là et tu peux aussi faire une demande de RP juste ici, ou aller sur la CB te trouver un éventuel partenaire. Tu peux aller t'inscrire dans un club de Poudlard et aussi aller zyeuter la liste des postes.



WHAT ARE YOU LOOKING AT ?















YOU SIMPLE MIND.



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée]

Un blondinet à Poudlard [Présentation terminée]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Offre terminée.
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"
» Présentation du perso , tac tac boum boum sa déchire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Ceremonie de répartition :: Fiches validées-
Sauter vers: