hot bath with a cold heart | ATLAS

Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
avatar
Messages : 198
Points : 435
hot bath with a cold heart | ATLAS Jeu 27 Déc - 1:14



featuring bae (Atlas) & Mae
«  hot bath with a cold heart »

L’anniversaire de l’enfant Greengrass ne s’était malheureusement pas passé bien, et ce comme si  tout devait désormais être désagréable à vivre depuis la mort d’Aaron. Comme à son habitude la mère des jumelles n’avait pas manqué en fin de soirée de lui demander, la supplier même, de faire réapparaître un court instant le défunt de la fratrie. Erreur. La jeune Mae refusa à plusieurs reprises de se soumettre à ce jeu relativement morbide pour les beaux yeux de sa chère mère et la soirée se solda par de biens violents maux à l’attention de l’aînée de la famille. Un anniversaire normal depuis la mort de son grand-frère.

« Je suis vraiment déçu par ton comportement Mae. Nous discuterons de tout ça à tête reposées lorsque Pandore et toi reviendrez à la maison. Sache que ta mère ne s’est toujours pas remise de tout cela. J’espère que tu es fière de cela. »   Le message était clair, net et précis. La jeune fille, pourtant prodige, avait été rétrogradé au rang de paria. Comme si la mère de famille était la seule à souffrir de ces maux. Comme si la jeune fille ne pouvait pas souffrir de prendre volontairement, ou même de gré, l’apparence de son aîné décédé. Egoïste. Voilà ce qu’elle était. Rien de plus ni de moins. Une jeune femme égoïste ne voyant pas plus loin que le bout de son nez lorsque il s’agit de faire plaisir ou de se montrer serviable.

Le regard vide, elle c’était résigné à fuir les couloirs bondés de Poudlard, pour atterrir au cinquième étage, dans une pièce prisée par de nombreux élèves et dont Mae avait le privilège. Les bains des préfets. Droite devant la gargouille, Mae regarda à droite et à gauche si personne ne pouvait entendre les prochains mots qu’elle allait susurrer aux oreilles de cette-même gargouille.   « Anémone des Bois. »  Et le passage lui était désormais ouvert.

Passant tout d’abord dans les vestiaires pour se défaire de ses affaires, Mae avait cette chance aujourd’hui d’être seule pour quelques heures. Certains prefets ou autre adepte de ces bains occupés à bien d’autres choses. Ce n’était pas l’heure de pointe habituelle des bains. Nue, et sans sa baguette Mae marcha en direction des bains, laissant peu à peu ses cheveux glisser le long de ses épaules, pour venir chatouiller le haut de ses omoplates.

Devant la longueur du bain, la jeune femme entendit les robinets de mettre en route laissant ce dernier se remplir d’une haut si chaude qu’une épaisse vapeur planait dans l’énorme pièce, surveillée par une magnifique sirène sur son devant. Mae passa un pied, puis l’autre dans le bain, venant s’asseoir au fond de ce dernier. L’eau dansant sur le haut de sa poitrine, mais surtout seule, elle ne pu s’empêcher de penser aux mots dur qu’avait employé son père pour s’adresser à elle. Il n’était pas question d’être égoïste, il était seulement question de ne pas oublier qu’elle souffrait plus que quiconque de la disparation d’Aaron. Et les larmes qui viennent perler le long de la peau blafarde de ses joues en est la preuve. Même la plus belle des pierres peut être fissurée.  

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 104
Points : 310
Re: hot bath with a cold heart | ATLAS Jeu 27 Déc - 12:51


hot bath with a cold heart


Les pas sont légers, discrets et s'effacent à mesure que tu parcours ton chemin. On te confondrait presque avec ta propre ombre, glissante et invisible sur le sol pierreux de Poudlard. Tu n'as jamais aimé le monde, Atlas. La carcasse suintante d'une foule tout autour de toi, t'emprisonnant de leurs bras, t'arrachant à ta solitude chérie.
Et en cet hiver brutal, l'école débordait des élèves en recherche permanente de chaleur. Les salles communes débordent et dans les couloirs le flot de corps encombrés se tiennent compagnie pour s'occuper.
Même les endroits habituellement déserts deviennent occupés.
D'un revers de main, tu grognes en voyant des squatteurs dans la salle des trophées et même au miroir de Risèd.

Le soleil est si bas, caché par des couches de nuages et de brouillard... on croirait à la nuit prématurée. Poudlard est sombre, Poudlard fatigue.
Et toi, tu prendrais bien un bain, franchissant l'interdit d'une voix osée pour recouvrer un peu de silence avant d'avoir la nausée.
Mot de passe susurré par Bella en début d'année, tu doutes que des préfets ou des capitaines se lavent en ce moment même.

Erreur alors que tu franchis le pas, agressé par le chant aigu d'une sirène qui te juge d'un regard fiévreux comme un étranger. Tu effleures d'un doigt la peinture effritée pour la menacer. Mais le bruit des flots incertains viennent alerter tes sens, l'odeur féminine altère tes chances.
Tu étais cramé, quelqu'un était déjà present au sein des eaux rosées.
Tu te dresses, non pas sur la defensive, mais la méfiance est à son seuil maximum, qui se cachait pour verser des larmes en secret ?

« Greengrass ? »

Mince. Il fallait que tu tombes sur elle.
Ton visage se ferme automatiquement et tu fais demi-tour, prêt à rebrousser chemin sans rien dire de plus.
Il en était mieux ainsi, plus raisonnable, plus acceptable. Moins douloureux, pour elle, mais toujours insupportable.

Pourtant, tu les entends, ses sanglots saccadés. Elle t'atteint, sa douleur partagée. Mais ce qui t'intéressait le plus, c'était la raison de sa tristesse.
Elle t'avait habitué à une force psychologique résistante à toute épreuve. Qui avait osé briser ses murs ?

Tu te tournes à nouveau vers elle et le bassin. Tu tires sur ta cravate et enlève ta chemise. Attrapant une serviette pour l'enrouler autour de ton bassin, tu la rejoins dans l'eau bouillante. Ca t'arrache une grimace, mais le dos posé contre le bord et les bras écartés, tu brises le silence bercé de sa symphonie mélodieuse.

« Pourquoi tu pleures ? »


Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
avatar
Messages : 198
Points : 435
Re: hot bath with a cold heart | ATLAS Mer 2 Jan - 21:42



featuring bae (Atlas) & Mae
«  hot bath with a cold heart »

Se pensant seule la jeune femme ne mis pas longtemps à fondre en larme, et pleurer à chaude larme. Cependant, son attention se porta rapidement vers un homme, Atlas, qui se trouva là sans en avoir pourtant la permission. Mae aurait pu le réprimander, lui hurler dessus qu'il s'en aille. Mais elle préféra portait la mousse à porter de main jusqu'à sa poitrine pour cacher celle-ci, avant de passer sa main sur ses yeux et se baisser la tête. Comment avait-il eu le mot de passe de la salle de bain des prefets ? « Atlas je... » La voila dans son plus simple appareil, et dans une des postures qu'elle s'était pourtant promis de cacher aux yeux du monde entier, et surtout de lui.

Mae porta ses mains à ses yeux et tenta tant bien que mal de calmer ses pleurs, levant les yeux au plafond un sourire plus faux que jamais sur ses lèvres. « Qu'est-ce que... » Elle secoua la tête. Ce n'était pas important en réalité. Mae n'avait que faire de ce genre d'information à cet instant présent. Elle voulait juste baisser les bras rien qu'une petite heure, le temps d'un bain à l'abris des regards. Seulement juger par la sirène des lieux.

« C'est Aaron comme toujours ... » Ses yeux ne quittant le plafond, la jeune femme s'enfonça un peu plus dans l'eau jusqu'à ce que cette dernière lui arrive sous la lèvre inférieure. « Je suis fatiguée Atlas. » Qu'était-elle en train de dire ? De s'ouvrir face à lui, alors que son seul souhait était de paraître parfaite à ses yeux ? « Tu ne devais pas être là... Pas maintenant... » Levant vers les yeux vers Atlas, Mae sécha ses larmes se pinçant la lèvre, manquant de peu de faire saigner celle-ci.

« C'est tellement compliqué... tout le monde sait que je métamorphomage désormais... et ... » Elle baissa les yeux une nouvelle fois avant de se retenir de fondre une nouvelle fois en larme, serrant ses doigts sur la peau de ses cuisses sous l'eau. Ses cheveux humides tombant sur son visage et cachant à Atlas son regard mort. « Tu ... est-ce que ça t'arrives d'être fatigué aussi ? De vouloir fuir, se cacher, tout foutre en l'air... ne plus être dans cette famille... » Épuisée. Elle ne voulait plus se plier à toutes ses demandes, elle n'avait pas le droit de se comporter de la sorte avec sa fille, et de profiter d'un don qu'elle rejette chaque seconde de sa misérable existence.

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 104
Points : 310
Re: hot bath with a cold heart | ATLAS Mer 2 Jan - 23:36


hot bath with a cold heart


Elle semble si fragile. Tu aurais presque peur qu'elle se brise devant tes yeux. Ses pleurs sonnent faux et ne sont pas du tout mélodieux. La tristesse d'autrui ne t'émouvait pas beaucoup, et sans cruauté aucune tu la jugeais en cet instant présent.
Elle clamait égoïstement être prête à tout endurer à tes côtés, mais tu ne pouvais que témoigner de son instabilité.
Personne ne pouvait être aussi insensible, surtout concernant la mort.
Tu savais qu'elle devrait t'engueuler, que c'était toi le fautif pris sur le fait. Mais tu avais toujours été coupable et pourtant le parfait innocent.

« Aaron. Ton frère n'est-ce pas ? Il est mort, et on te demande de prendre son apparence. »

C'est ce que tu avais compris avec le peu d'informations que tu avais. Il était vrai que son pouvoir de métamorphomage ne t'avait alors jamais intéressé jusque là. Tu n'avais traité cette information comme une vulgaire donnée semblable à une autre. Grossière erreur de ta part, il t'était pourtant rare de sous-estimer quelque chose Atlas.
Et tu venais enfin de réaliser les capacités de ce pouvoir, et tu te projetais déjà secrètement de macabres élucubrations.

« Je suis désolé que tu aies à subir cela. C'est triste. »

Tu avais prononcé ça comme une banalité, sans réelle expression d'une quelconque émotion ou compassion. Pourtant, tu t'étais approché d'elle. Et une fois que tu lui fis face à face, tu la pris dans tes bras.

« Je ne suis jamais fatigué. Même si je l'étais, cela ne m'est pas autorisé. »

Tu pouvais paraitre étrange, peut-être même ridicule, d'un point de vue narratif. Tu étais le personnage caricatural, mais un être conditionné dans un but aussi malsain ne pouvait que l'être. Tes nuances étaient dissimulées sous des couches plus profondes. Il fallait regarder de plus prêt pour les apercevoir.

« Je ne sais pas si fuir est la bonne solution. J'aurai voulu naitre dans une autre famille sûrement, porter un autre nom. Etre un adolescent normal. Mais ce n'est pas le cas est la résignation est ma seule porte de sortie. »

Tu resserres un petit peu plus ton étreinte, caressant ses cheveux puis descendant tes grandes mains dans son dos, la maintenant contre toi, malgré votre nudité.

« Tu dis m'aimer, mais tu n'échapperas pas ta famille en entrant dans la mienne. Tu ne découvriras qu'une horreur encore pire que celle que tu voudrais fuir. Crois moi que l'affection que je te porte veut t'épargner cela. »

Et alors que tu recules pour fixer son visage, tu attrapes son menton pour qu'elle relève la tête vers toi.

« Détrompe toi si tu penses que tu ne m'attires pas. Surtout quand je te vois comme ça. Tu es une belle fleur Greengrass. Mais la terre que tu foules ne fera que pourrir tant que tu te tiendras à mes côtés. Tu te faneras car mes racines sont de la mauvaise herbe.* »

*En anglais, Atlas fait un jeu de mot entre Greengrass et weed grass, weeds qui signifie mauvaise herbe.


Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
avatar
Messages : 198
Points : 435
Re: hot bath with a cold heart | ATLAS Jeu 3 Jan - 0:16



featuring bae (Atlas) & Mae
«  hot bath with a cold heart »

Et voilà qui se rapprochait dangereusement d'elle pour venir la prendre contre elle, Mae sursautant légèrement au toucher de ses mains contre son corps nu. Il ne l'avait jamais vu d'une telle manière. Aussi dévêtis physiquement et mentalement. Pourtant, elle est forte. Plus forte que tout ce que l'on peut croire. A supporter des atrocités morbides, à s'adonner à des rites tous plus difficile les uns des autres. A donner une image de fille modèle, forte et indépendante. « C'est ça. » Se calmant peu à peu dans ses bras, la jeune femme repris. « Ma mère n'a jamais tourné la page, et elle ne le fera jamais. C'est moi qui en paye les pots cassés. » Mae secoua la tête légèrement, et finit par la glisser jusqu'à son cou, soufflant contre ce dernier. « Je ne dirais pas triste. Mon comportement est pitoyable ... » Ses mains contre son torse, la jeune femme repris doucement un rythme de respiration normal, tandis qu'elle essayait tant bien que mal d'arrêter de pleurer.

Haussant les épaules elle reprit de plus belle. Atlas jamais fatigué ? « Nous sommes des humains Atlas, nous pouvons l'être.. » Elle sera d'avantage sa poitrine contre son torse avant de continuer. « On ne peut pas t'y obliger... »  Mae ne savait pas vraiment si c'était le corps musclé d'Atlas qui venait réchauffer son corps, ou l'eau du bain qui tanguait entre les deux sorciers. Mais tout cela n'était que peu important. Elle ne pouvait se défaire de son emprise, son cœur battant comme jamais il n'avait battu, lui prouvant un court instant de la vie sous sa poitrine. « Je voudrais fuir avec toi, Atlas.» Levant ses yeux vers elle, Mae lui vola un instant un baiser. Comme si cette situation était tout ce qu'il y pouvait y avoir de plus normal. Comme s'ils étaient ensemble depuis toujours. Comme s'ils étaient liés depuis toujours.

Ses mains descendant le long de son dos font frémir la jeune femme, qui agrippe ses épaules pour ne jamais le quitter. Laissant sa tête posée sur son buste, bercée par les battements de son coeur. « L'amour que j'ai pour toi n'est pas une porte de sortie. Loin de là. Et je le sais que trop bien. » Les yeux fermés elle le laissa, le cœur brisé, s'éloigner d'elle pour venir saisir son menton. Ses iris vermeilles absorbées par son regard. Pourquoi l'avoir caché avec autant de force... Une larme se mit alors à rouler sur sa joue au fur et à mesure sur ses joues devinrent aussi rougeâtre que ses pupilles. Qu'avait-il dit ? « Atlas... »  Mae ferma les yeux un instant avant de se rapprocher une nouvelle fois d'Atlas, sa poitrine écrasée contre lui. Elle ne s'était jamais sentie aussi vivante qu'à ses côtés. Aussi entière et écouté. Et d'un geste presque inné, Mae lia une nouvelle fois ses lèvres aux siennes, ses mains tenant son visage entre ses fins doigts. « Le mal que m'inflige ma mère n'est rien comparé à la distance qui nous sépares Atlas. Et ... peut-être que tu as raison. Peut-être que... » Elle essaya une nouvelle fois de s'empêcher de pleurer, mais en vain. « Je saurais surmonter tous ses maux pour toi. Aussi nombreux soit-ils. Aussi nombreuses soient fois ou je devrais braver le danger pour toi. Je n'abandonnerai pas. Jamais.  »

(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas B. Priest
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 104
Points : 310
Re: hot bath with a cold heart | ATLAS Jeu 10 Jan - 22:15


hot bath with a cold heart


Etait-ce peut-être, sans doute, la flamme et le désir d'un jeune adulte revenant contrôler tes actes impulsifs.... Qui venait justifier de pourquoi tu avais laissé Mae s'approcher de toi sans la repousser.
Reconnaitre que ses courbes n'étaient pas attirantes serait un mensonge que tu n'oserais prononcer tout haut. Il te suffisait de t'en convaincre à l'intérieur pour qu'aucune preuve extérieure ne surgisse.

Son récit était parsemée d'une émotion fractionnée. Elle t'avoue que la coupable est bien sa mère, la respiration haletante par les sanglots battants.
Ses petites mains sur ton torse, tu les fixes en te pinçant les lèvres.

« Si tu cherches une solution, je peux la tuer pour t'en libérer. »

Vu qu'elle connaissait désormais ton secret, tu n'avais eu aucun mal à prononcer cette requête qu'avec sincérité tu lui formulais.
Il y avait une part de toi qui souhaitait qu'elle recule, et qu'elle demeure presque choquée de cette affirmation presque factuelle qui ne te soulevait aucune émotion particulière. Si cette femme faisait lui faisait autant de mal, gangrenait sa vie depuis toutes ces années... la seule solution était de la faire disparaitre n'est-ce pas ?

Mais avant qu'elle ne recule trop, tu saisis ses deux bras en dessous des épaules pour la plaquer contre toi. Etait-ce sous le coup de la chaleur qu'elle venait à être si ... envoutée ? Mais toi, ce genre d'attitude ça te dégoutait.
Un débordement mielleux d'affection injustifiée et d'un désir exagéré en tout sens.

« Calme toi, Greengrass. Réveille toi, tu délires, encore. Je ne suis pas ton prince et plus tu voudras réduire cette distance, plus je m'éloignerai. Tu n'as toujours pas compris que je n'étais pas un ours en peluche que tu peux câliner sur commande ? J'ai bien compris que tu m'aimais, cesse donc de le répéter comme si ta vie en dépendait. »

Tes yeux flamboyants la toisaient. Tu ne pouvais supporter qu'elle se réduise uniquement à cette obsession presque malsaine qu'elle te portait.

« Aujourd'hui je ne suis pas d'humeur à voir ton coeur. »

Mais tu ne dirais pas non à son corps qui faisait battre le sien. Tu te mords la lèvre, tu as presque conscience que tes mots peuvent lui faire de la peine, mais étrangement, tu tenais trop à elle pour la laisser tout gâcher maintenant. Ces démonstrations exacerbées et abusives d'ardeur et de dévotion te faisaient peur en fait.
Et tu n'aspirais qu'à la faire taire.
Alors tu l'embrasses, par caprice et par luxure, la faisant reculer jusqu'au rebord pour prendre appuis de par en par de son corps. Tes mains remontent dans ses cheveux, tirant en arrière sur sa nuque, pour que ton visage puisse venir embrasser le haut de sa poitrine.


Voir le profil de l'utilisateur
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
avatar
Messages : 198
Points : 435
Re: hot bath with a cold heart | ATLAS Jeu 10 Jan - 23:04



featuring bae (Atlas) & Mae
«  hot bath with a cold heart »

Il était tout ce qu'elle redoutait au plus profond d'elle. Une beauté à l'état pure, sans fioriture, sans fissure apparente. Une douceur que seule son âme pouvait comprendre, et peut-être un jour-même apprivoiser. Elle en rêvait depuis tant d'année. D'eux. Maintenant. A cet instant, et à cet endroit. Ses cheveux avait même blondi légèrement sur le dessus de son crâne. Il la faisait chavirer comme jamais personne n'avait réussi auparavant. Bravo Priest.

Sa phrase raisonna quelques secondes dans sa tête, avant qu'elle ne réponde, l'air perdue. « J'y ai déjà pensé, à de multiples reprises. L’empoissonner. Prononcer quelques syllabes et que son coeur s'arrête. J'y pense. Et puis j'oublis. » Son menton sur son épaule, elle soupira longuement alors qu'il prit possession de son corps pour l'enlacer d'avantage. Il faisait chaud. Incroyablement chaud, et tout son cœur lui faisait ressentir d'une drôle de manière. Des papillons. Puis des fourmillements. Elle était bien, là, maintenant.

Il avait raison. Il fallait se taire. Ne plus parler, et ne plus penser par la même occasion le temps d'une rencontre rapprochée. Mais pas seulement. Les sentiments qu'elle avait dissimulés pendant de longues années effrayaient sûrement Atlas, qui alors ne savait plus comment réagir face à Mae et son amour aveugle, si ce n'est qu'en fuyant. Elle comprit assez rapidement la situation et hocha vivement la tête avant de lever ses yeux vers lui. Son regard n'était plus celui d'il y a quelques instants.

Alors qu'elle avait enfin réussi à sécher ses larmes aux creux de ses bras, les yeux rougeâtres par les pleurs, Mae le laissa guider son corps pour venir l'acculer contre les rebords de l'immense baignoire, laissant doucement glisser sa nuque en arrière, sa poitrine se gonflant à chacune de ses inspirations. Les y voilà. Il ne voulait pas voir son coeur, mais s'en rapprochait indéniablement à chaque baiser sur son buste. Il brûlait à l'intérieur. Et les joues roses de la demoiselle n'était nullement le résultat de la chaleur du bain, mais plutôt de l'attraction physique que le jeune homme faisait naître chez elle.

Ses lèvres posées sur sa poitrine avait réussi à décrocher de longs frissons à la jeune femme qui passa doucement sa main sur son visage, les yeux à mi-clos, profitant de la chaleur de ses baisers, tous plus brûlant les uns des autres. Ses mains continuèrent leurs chemin jusqu'à frôler son torse. Mae avait rêvée un bon nombre de fois de cet instant, et le voir se réaliser à cet instant présent lui faisait perdre tous ses moyens. Les mèches blondes s'arrêtèrent de grandir pour ne colorer que les racines de la jeune femme. La jeune femme en profita pour glisser ses jambes contre les siennes, avant de correctement se coller contre le bord de la baignoire. Ne voulant en aucune façon aller trop vite pour son amant.


(c) chaotic evil
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: hot bath with a cold heart | ATLAS

hot bath with a cold heart | ATLAS
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Blind Before Dawn (New Wave/Industrial)
» Livre Bob Morane - Test - Ed Atlas - Avril 2010
» Stone Cold Limited Edition Classic Deluxe Figure!
» Collection Atlas "Jeux de société Astérix"
» 13 - VEH. POSTAUX D'HIER ET AUJOURD'HUI - ATLAS - L18251

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Cinquième étage :: Bain des préfets-
Sauter vers: