FB - 99 Problems (ft Alaois)

Esteban Bayne
Eleve moldu
Eleve moldu
Esteban Bayne
Messages : 91
Points : 191
FB - 99 Problems (ft Alaois) Jeu 3 Jan - 16:27

99 Problems- But ain't nothin' sweet 'bout how I hold my gun -

Esteban

Alaois

Il n’y a aucun bruit de verrou, aucun cliquetis de clés, rien d’autre que le chuintement gracieux de ce qu’il devine être une baguette magique de l’autre côté de la porte. Merveilleux. Enfermé dans le placard à balai. « C’est d’un classique. » Il fronce les sourcils, les mains farfouillant la poche de sa veste pour en ressortir un bonbon au citron qu’il fourre dans sa bouche. Dix, neuf, huit, sept, six, cinq… Le pied percute violemment la porte suivi du poing et d’un hoquet de colère. Foutus élèves à la con et lâches avec ça ! La colère tapine au creux du ventre, s’ébroue pour faire un magma de vapeurs indociles. Il tire sur ses vêtements, les rajuste machinalement dans une attitude toute princière comme un palliatif à la déconvenue subie.

Esteban glisse un regard noir vers le battant avant de scanner les alentours. Son âge - il en a péniblement conscience - le rend terriblement vulnérable, à Poudlard bien plus qu’ailleurs. A douze ans, il parvient encore à peine à monter un abraxan, et certainement pas sans aide, alors tenir tête à des dernières années aux idées figées dans des temps obscurs, cela s’avère quasi impossible.

Une silhouette vacille dans le coin de l’œil, la mince fenêtre en hauteur comme seul source de lumière permettant à peine de discerner les ombres environnantes. Pendant quelques secondes, il pense aux fantômes qui hantent les pierres froides du château. « Hey ? » Il s’avance à pas prudent, les mains tâtonnant un peu le placard restreint. C’est bien trop petit pour qu’il ne percute pas rapidement l’autre victime de cette mauvaise force se tenant contre le mur. « Oh, je vois que je ne suis pas le premier… » Le bonbon a un gout acide sur la langue, le citron anesthésiant les autres sens. « Cracmol ou moldu ? » Il n’a jamais été doué pour les conversations d’appoint et préfère largement trancher dans le lard du sujet. Il présuppose rapidement qu’ils portent le même, le défaut des tourmenteurs étant un manque d’imagination des plus éloquents. « Tu t’es perdu ou tu as eu droit à un carton d’invitation spécial sorcier ? Je vois mal ton uniforme, c’est jaune ? Poufsouffle. » La maison jaune a sa réputation de douceurs et de têtes de cochons, l’un n’excluant que bien rarement l’autre trouve Esteban. « Heureusement qu’ils ne sont pas tous comme ça. » Il ramène ses cheveux en arrière avant de s’installer en face du type, le dos contre le mur poussiéreux, les étagères encombrés tellement proches qu’il pouvait lire les étiquettes des produits recur’vite et autres ustensiles propre à un placard à balai. « Mmmm je me demande s’il n’y a pas de quoi ouvrir quand même cette porte ici, tellement de bric à bracs… Esteban Bayne au fait. Serdaigle mais t’as dû le deviner. J’ai une sœur comme eux, » Il agite ses doigts vers la porte close. Eux. Il se reprend. Les siens sont sorciers, ça ne changeait rien, des cons il y en avait partout. « Mais elle est nettement plus futée. »

Au pire, on verrait qu’ils manqueraient à l’appel et on viendrait chercher en priorité ici ou dans les cachots, il n’y avait pas grand chose à craindre en vérité.




Dernière édition par Esteban Bayne le Jeu 14 Fév - 18:04, édité 1 fois
Alaois O'Reilly
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Alaois O'Reilly
Messages : 144
Points : 121
Re: FB - 99 Problems (ft Alaois) Lun 21 Jan - 10:27

ft. NOM Prénom
Résumé.
Titre
Tu sais pas trop comment t'es arrivé là. T'avais sommeil. Tu étais pas dans ton lit. Tu ouvris les yeux péniblement. Il faisait sombre. Où t'étais ? T'entendais quelqu'un frapper contre quelque chose mais quoi ? T'avais mal au crane. Tu te lèves difficilement. En fait tu vois de la lumière provenant d'une petite fenêtre. Tu entends une voix. Tu te demande bien où t'es. La voix masculine te pose une question. Tu prends quelques secondes pour répondre. Tu regardes le jeune homme du même âge que toi environ. Il est bien habillé, les cheveux noirs et la peau mate. Il te demande si tu es un moldus ou un cracmol.

- Cracmol. prononce-tu.

Ta vachement mal au crâne. Et tu sais pas comment t'es arrivé ici. Sa ressemblait à un placard. Il était petit mais on pouvait bouger. Le jeune garçon te demande ensuite si tu es arrivé par hasard ou si c'était une invitation spéciale sorcier. T'en savais rien.

- J'en sais rien j'étais en train de pioncer et je suis arrivé ici. Je sais pas comment j'suis arrivé ici.

Il voit mal ton uniforme. En même temps il faisait un peu sombre ici. Bon apparemment il a pas de baguette sinon il vous aurait fait sortir d'ici rapidement. Tu espérai qu'il ne détestai pas les cracmols t'avais pas trop envie de te battre dans un endroit aussi petit.

- J'suis Pouffsouffle ouais et toi ? Je crois voir un peu de bleu chez toi.

Tu espérai ne pas tomber sur un intello. T'avais entendu que chez le Serdaigles ils étaient assez studieux. Pas comme toi. Le bleu prononce une phrase que ta pas compris tout de suite. Ah ouais les sorciers. Tu t'es battus un peu contre certains sorciers mais bon ils avaient des baguettes alors sa a pas duré longtemps.

- Hum...

Le jeune garçon s'installe devant toi. Bon il a pas l'air méchant. Tu vois derrière lui des produits présents dans tous les placards. Il se demande si y'a pas quelque chose pour ouvrir la porte avec tout ce qu'il y avait ici. Puis il se présente. Te dit qu'il a une soeur comme eux. Une sorcière. Mais plus futée. C'est bien elle se laisse pas faire. Bon faut dire que c'est plus simple pour elle avec des sorts.

- Alaois. Mais tu peux m'appeler Alois si tu veux c'est plus court. Et toi t'es moldu ou cracmol ? Elle en pense quoi de ça ? Du fait que l'école accepte les moldus et sorciers ?


@Esteban Bayne
Esteban Bayne
Eleve moldu
Eleve moldu
Esteban Bayne
Messages : 91
Points : 191
Re: FB - 99 Problems (ft Alaois) Jeu 14 Fév - 20:02

99 Problems- But ain't nothin' sweet 'bout how I hold my gun -

Esteban

Alaois

« J'en sais rien j'étais en train de pioncer et je suis arrivé ici. Je sais pas comment j'suis arrivé ici. » Les joues encore légèrement rondes, le second année portant la cravate bleu et bronze arqua un sourcil dédaigneux avant de jeter un dernier coup d’œil vers la porte close. Du haut de sa préadolescence où la voix avait encore un penchant enfantin, Esteban ne pouvait que ciller face à cette réponse bien vague. Comment ça il ne savait pas ? Voilà qui s’avérait on ne peut plus loufoque et particulier. Peut-être que ce dernier ne voulait pas partager sa mésaventure se dit l’enfant à la peau halé dans un froncement de sourcils. La frustration pourtant prit chez le Poufsouffle une forme peu amène, l’évident mal être du garçon qui se tenait au sol s’étendant jusque sur son visage. Il avait l’air groggy, presque nauséeux et le cubain se fendit d’une moue embêtée. Être enfermé n’avait rien de bien folichon, être enfermé avec quelqu’un de malade qui semblait prêt à vomir pouvait faire tourner la scène au cauchemar apocalyptique. « Tu n’as pas l’air dans ton assiette… ils t’ont fait boire quelque chose ? » Voilà quelque chose dont il n’avait jamais entendu parler. Parfois, il arrivait que des sorciers ou sorcières particulièrement retors glisse de l’amortentia dans les verres de jus de citrouilles ou dans les chocolats festifs bordant les nombreuses célébrations de l’école, mais cela relevait plus du mythe que de la réalité selon Esteban qui n’avait jamais vu tel événement se produire.

« On a qu’à attendre un peu. » Il n’était pas certain que ce soit une solution à vrai dire. Le pied aurait dû percuter la porte, les voix se déchaîner, créer du raffut était encore le meilleure moyen d’attirer l’attention d’un professeur ou d’un membre du personnel de Poudlard. « Enchanté » répondit-il enfin le ton sobre, un déraillement subtil perçant vers les graves qui seraient bientôt prépondérant dans sa voix. Poudlard était encore un terrain mystérieux où le seul phare était personnifié par sa sœur. « Je crois qu’elle est contente mais un peu bizarre… au moins on est ensemble. Je suis moldu. » Esteban ramena ses cheveux bruns en arrière avant de rajuster sa veste grise. « Mes parents sont sorciers cela dit. » Il n’avait pas envie de délivrer le fait qu’il était adopté aussi n’épilogua-t-il pas espérant que l’élève aux cheveux verts ne demanderait pas plus loin. « On apprend des choses qu’on ne pourrait pas apprendre ailleurs, c’est intéressant. C’est plutôt cool Poudlard… à part les crétins comme ceux-là. » Il esquissa un regard vers la porte coincée. Les bruits avaient cessé mais la rancune grandirait sourdement et la prochaine fois qu'il les croiserait, des bols de porridge atterriraient sur des têtes. « Alois, c’est quoi au fait ? » Ce nom était tellement bizarre que ce soit la version pleine ou la version courte qui consistait à uniquement enlever une voyelle. Peu importait après tout.

Esteban reprit l’inspection de la salle, les mains tâtonnant un peu au hasard. « C’est le placard du gardien ici ? » Il n’était pas sûr. Les gestes mesurés, la voix égale et le regard dénué de toute chaleur particulière, Esteban contempla l’ombre du jeune homme. « Ça fait combien de temps que tu es coincé ici ? » Il n’avait rien fait pour sortir ? « Tu es sur qu’ils ne t’ont rien fait boire ? Peut-être un sortilège qui embrume… » Mmm.

Alaois O'Reilly
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Alaois O'Reilly
Messages : 144
Points : 121
Re: FB - 99 Problems (ft Alaois) Mar 23 Avr - 17:30


99 problems !


Feat Esteban



Tu fermes les yeux. Puis tu respires lentement. Tu as des nausées. Et un goût d'alcool dans la bouche. Tu espères que la personne qui est avec toi ne va pas trop te faire parler. Faut dire que ta plus envie de vomir aux toilettes que dans un lieu aussi petit. Le serdaigle voit que tu n'es pas bien. Il te demande si ils t'ont fait boire quelque chose. Ils les personnes qui t'ont emmené ici. Tu penses que tu t'es endormi parce que tu sais vraiment pas comment tu es arrivé là. Tu réponds pas à sa question. Attendre un peu. Ouais sa doit être la meilleure solution. Esteban parle de sa sœur. Il parle comme ça a quelqu'un qu'il connaît pas. Sa sœur est sorcière. Une sœur bizarre. Tu te demande bien pourquoi. Mais tu ne souhaites pas lui poser la question pour l'instant. Ils sont ensembles. Hum. Elle ne doit avoir aucun problème avec les...moldus. Il est moldu et toi cracmol. Lui non plus ne peut pas faire de la magie ? Tu te le demande. Tu jettes un regard vers lui. Tu ne vois pas de baguette magique. En fait les moldus et cracmols sont pareils. Mais ses parents sont sorciers.

- Moi mon père est sorcier et ma mère cracmol.

Il doit savoir plus de choses sur toi sur le monde des sorciers. Ouai c'est cool Poudlard. Tu es un peu triste de pas pouvoir aller dans les cours où la baguette magique est obligatoire. Mais tu fais avec. Tu as quand même des cours intéressants. Esteban enlève une voyelle à ton prénom. Tu t'en fous un peu faut dire que ton prénom est un peu compliqué alors on peut t'appeler Alois. C'est plus court.

- Irlandais. Et toi Esteban sa fait pas trop anglais. Sa ressemble à un prénom espagnol ou latino ?

Le serdaigle se pose des questions sur l'endroit où vous vous trouvez. T'en a pas la moindre idée. Le placard du gardien ? Peut-être ouais. Le jeune homme te demande combien de temps tu es coincé ici et te demande encore une fois si ils ne t'ont pas fait boire quelque chose.

- Alors comment te dire que j'ai pas de montre sur moi donc c'est un peu compliqué de dire vraiment depuis combien de temps je suis ici. Ensuite je me souviens de quelques passages avant que je me retrouve ici. J'ai un arrière goût d'alcool donc ouais je pense qu'ils m'ont fait boire quelque chose. J'étais à une espèce de fête. Après j'sais pas ce qu'il y avait dans l'alcool parce que j'me suis endormi.
         
          Halloween


@Esteban Bayne désolé pour le retard love
Esteban Bayne
Eleve moldu
Eleve moldu
Esteban Bayne
Messages : 91
Points : 191
Re: FB - 99 Problems (ft Alaois) Sam 17 Aoû - 15:14

99 Problems- But ain't nothin' sweet 'bout how I hold my gun -

Esteban

Alaois

« Moi mon père est sorcier et ma mère cracmol. » Esteban hausse les épaules. « Ça arrive. » Il n’y a rien d’autre à dire sur ce sujet en particulier. Cracmols, moldus, c’est du pareil au même et il émet un léger acquiescement, comme une reconnaissance tacite qu’il est en présence amie. Les gens comme eux sont en constant viseurs, la différence perceptible jusque dans cette veste grise, couleur suie, qu’ils sont obligés de porter. Différents. Ils le sont en vérité, il n’y a pas à nier. La magie ne flotte pas au bout de leurs doigts, leurs habitudes plus empreinte de physique et de science.
Il sourit à la question, sagement, les dents à l’abri des lèvres qui se plient imperceptiblement. « C’est cubain. Je suis né à La Havane en fait. Je sais, je sais… » Il a un rire amusé malgré lui. « Ça fait beaucoup. En gros… » Il hésite une fraction de seconde, il n’est que rarement d’humeur à raconter ce qu’il est. Il ne cache pas, s’embarrasse peu des gênes incohérentes, il est simplement naturellement silencieux, peu enclin à comprendre qu’on puisse être curieux sur sa personne. « Je suis adopté. Mes parents sont cubains, ceux qui m’ont recueilli… mes parents aussi du coup ont préférés garder le prénom. Ça fait festif. J’aime assez perso. Ala…aoisse ce n’est pas bien commun non plus en fait. » Il a du mal avec le prénom qui bute sur sa langue. Les irlandais ont toujours un parfum d’harpe gaélique et de muse au vent trouve-t-il. Ce qui est des plus charmant évidemment. « D’alcool ? » Le brun taciturne fronce les sourcils. « S’ils t’ont drogué ou autre on peut peut-être aller se plaindre chez le dirlo, tu crois pas ? Je sais pas… j’aime pas l’idée d’être un mouchard même avec des cons comme ça. » La colère est toujours là, elle lèche les parois creuses de son intérieur. « Le directeur ne fera rien de toute manière. Il doit déjà endurer les quolibets parce qu’il a ouvert Poudlard à nous autres… il faut donner l’image d’être en harmonie. Imagine si l’on débarque en disant que les portent de placard se ferment souvent derrière notre dos ou qu’on retrouve des substances illicites dans nos verres ? L'anarchie et le chaos. »
Il garde ses mains autour de ses genoux maintenant, inutile de tâtonner dans cette obscurité. S’il s’agissait du placard du gardien, ce dernier l’ouvrirait probablement sous peu. « Tu ne devrais pas boire dans leurs fêtes. On ne peut pas leur faire entièrement confiance. Certains oui… et encore. Il faut qu’ils montrent patte blanche. » La frustration s’emporte dans un lourd soupir, la nuque ployant en arrière, les mèches subissant la gravité heureuse dénuée de ces magies qu’on leur reproche de ne pas posséder. « Ça arrive souvent ? » Finit-il par demander dans un chuchotement sans chaleur.

Contenu sponsorisé
Re: FB - 99 Problems (ft Alaois)

FB - 99 Problems (ft Alaois)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Probleme] Mon HTC One X ne se connecte plus au PC
» [RESOLU] Problème d'installation de RUU HTC
» wBaduk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Cinquième étage :: Placard à balai-
Sauter vers: