[FB] Et le serpent fait plouf | Beckett

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Argus I. Catwright
Canard de l'espace
Canard de l'espace
Argus I. Catwright
Messages : 294
Points : 724
[FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Sam 5 Jan - 17:18

Il y a un sujet dont on ne parle pas assez à Poudlard: l'amitié Poufsouffle-Serpentard. On pourrait penser que ces élèves n'ont rien en commun; c'est faux. Tout d'abord, il y a la proximité des salles communes. Pratique quand on cherche un point de rendez-vous. Puis, il y a les cuisines: utile pour préparer le début de la soirée, surtout quand elles sont vides. C'est d'ailleurs là que ce souvenir commence. Et pour le narrer honnêtement, il faut compter également sur la proximité de l'été, la fin de la sixième année. Les examens sont trop flous pour y penser, l'avenir pire encore: il faut célébrer encore un peu la liberté.

Campbell!

Le ton est autoritaire, solennel alors que tu sors la tête d'un placard. La baguette coincée entre les dents pour t'éclairer, les bras levés au-dessus de ta tête, tu présentes... une bouteille. Tu lâches ta baguette pour arborer un large sourire sur ton visage adolescent, insouciant et triomphant:

J'ai trouvé les sodas!!!

Enfin, vous alliez pouvoir faire les long-drinks avec le whisky pur-feu! Boire pur, c'est sympa, mais c'est pas comme ça qu'on tient toute la nuit! Oui, vous l'avez deviné, le critère le plus important de l'amitié Poufsouffle-Serpentard, est le suivant: l'alcool. Autant dire que ce soir-là, avec Beckett Campbell, vous êtes déjà bien partis pour une grande nuit. Comme toutes celles de votre folle adolescence, cela dit.
ET LE SERPENT FAIT PLOUF;
Printemps 2026
avec Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 538
Points : 1224
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Sam 5 Jan - 19:20

Camarade de beuverie


Du rhume des femmes de la bière nom de dieu


Il relève la tête alors que son nom retentit dans la cuisine, laissant de coté les armoires qu'il retournait sans ménagement pour trouver la perle rare.
Argus avait trouvé la bouteille qu'il leur manquait, ne manquant pas de le faire sourire. Quel champion, ce Poufsouffle ! Quelle passion pour les boissons ! Ses soirées seraient bien trop vide si son verre l'était, et sans camarade de beuverie. Entre deux méfaits, il était dit qu'il fallait prendre le temps pour soi.

- Parfait !


Beckett retourne à son placard, tirant quelques trucs au hasard. Tiens... Des patacitrouilles ? Pourquoi pas. Il en prend une, la calant entre ses dents pendant qu'il remet en place son sac à dos, et en prend une deuxième, avant de la lancer -sans prévenir- à Argus

- Tiens, un dessert !


La fameuse cuisine... Quel honneur de la piller.

- On a encore besoin d'un truc ? J'suis pas sûr qu'ils stockent l'hydromel ici...


Ils avaient ce qu'il fallait bien sûr. Pur feu, soda, leur détermination à oublier les examens... Mais un bonus, c'était pas mal.
L'islandais erre entre les plans de travail, prenant parfois des instruments de cuisine et les inspectant dans la pénombre. En gros, il dérangeait tout.
La cuisine... Encore quelque chose d'obscur pour lui.
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Argus I. Catwright
Canard de l'espace
Canard de l'espace
Argus I. Catwright
Messages : 294
Points : 724
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Sam 5 Jan - 20:27

Tu poses fièrement la bouteille de soda sur le plan de travail devant toi, et manques de justesse le dessert que Beckett t'envoie. T'es pas très bon en jeux de lancer, Argus. T'as aussi un petit peu bu. Tu examines le bonbon avec un sourire ravi: une patacitrouille! Ça parle à ton instinct de Poufsouffle, ça…. La légende raconte que le chemin vers votre cœur passe invariablement par l'estomac. Comme l'alcool! Tu manges ta patacitrouille en jetant un dernier coup d'œil autour de vous.

Mmmh, on pourrait prendre de la bouffe, mais...

Tu ne sais pas si c'est ton instinct de gros blaireau qui parle, ou une once de sagesse bien enfouie sous la couche de jeune alcoolo: on ne boit pas le ventre vide. Finalement, tu hausses les épaules.

… nan, on va pas traîner, 'manquerait plus qu'les elfes rappliquent!

Tu connais les cuisines, tes aînés au blason jaune t'ont bien éduqué. Tu sais les risques, Argus. Il serait dommage de gâcher cette belle soirée par avidité. Tu fais un dernier petit tour, la baguette éclairant les fins fonds des tiroirs. Que des toiles d'araignées et des miettes de biscuits… Pas la moindre goutte d'alcool dans un fin fond de bouteille poussiéreuse. Clair qu'ils gardent pas la gnôle à portée de mains des gamins!

Tss, j'suis sûr que Scamander a un petit bar dans son bureau, avec une réserve d'eau-de-vie au parfum d'amertume. 'Lui faut au moins ça pour supporter la vision quotidienne de vous autres Sang-de-bourbe, Cracmols et autres engeances de Satan!

Tu dis cela, bien sûr, avec un grand sourire, et un petit rire moqueur pour votre directeur. Tout le monde sait que c'est sa sœur qui a choisi d'accueillir les sans-magie à Poudlard. Toi, tu trouves ça plutôt sympa, de partager votre culture avec celle des Moldus, parce que le contraire est réciproque. Ils ont tant d'inventions géniales à leur actif, comme l'internet. Est-ce que le Magicnet est à la hauteur? Bien sûr, mais combien de décennies après l'apparition de l'ADSL? Tss. Des fois, tu as honte des sorciers. Tu éteins ta baguette d'un nox! et enfiles ton sac à dos.

Tu veux aller où?

Parce que c'est vrai que vous n'en avez pas encore parlé.
ET LE SERPENT FAIT PLOUF;
Printemps 2026
avec Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 538
Points : 1224
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Sam 5 Jan - 22:23

Camarade de beuverie


Du rhume des femmes de la bière nom de dieu


Quoi, la patacitrouille ne suffisait pas ? Il la dévorait déjà, prêt à décoller vers de nouvelles aventures ! Manger avant de boire ? Jamais entendu parlé, bien qu'il est coupable de savourer une pâtisserie en ce moment.

- Bah.. Un coup de pied, et plus d'elfe.


Violent. Mais il ne l'aurait fait qu'en cas de légitime défense, ou s'il est vraiment moche.
Beckett avance à grands pas dans la cuisine, juste pour le plaisir de faire de grandes enjambées en attendant Argus.
Il rit à la mention d'alcool à l'amertume. C'est tellement ça... Un gros rageux qui se défoule sur les minorités.

- Ouin, adieu le sang pur, je vais m'hydrater avec les larmes des élèves !


Il suivait de très loin ces histoires, mais ce n'était un secret pour personne ! Puis c'était une figure d'autorité, donc il fallait s'en moquer. Encore plus s'il était contre les moldus, ces gens qui ont fait des merveilles sans magie. Internet ! LEs films ! Les MEMES !!! Que serait BEckett sans les meme ? Le monde, même ??
Le Serpentard se dirige vers la sortie, mains en poches.

- Hmmm...


Un bon endroit pour boire ? Pas plein de monde ? Son QG était pas encore au point... Les jardins ? Ou bien, partir sur un peu plus d'aventure, de distance... Il partirait bien en randonnée tiens, là, comme ça, juste avec de l'alcool.
Beckett collectionnait les idées de merde, oui.

- Pourquoi pas le lac ? Personne n'ira nous ennuyer là bas ! J'aurais bien proposé le pont mais euh... Ce serait con de tomber.


Alcool, paré. Soda, paré. Il ne leur manquait rien...
Quoique.
Beckett tourne la tête vers Argus, l'air innocent. Il prendrait bien un truc, un truc qu'il ne s'achète jamais; il le vole.

- T'as des clopes ?

made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Argus I. Catwright
Canard de l'espace
Canard de l'espace
Argus I. Catwright
Messages : 294
Points : 724
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 0:13

Tu découvres que les Serpentards, contrairement aux Poufsouffles, ne s'inquiètent pas d'être découverts par des elfes. C'est peut-être le voisinage avec la salle commune qui veut ça: l'empathie. Beckett suggère la violence pour s'en débarrasser et tu lâches un petit rire soufflé en imaginant la scène, dans le style spartiate. This. Is. HOGWAAAARTS!

J'savais que t'étais qu'une brute, Campbell.

Tu choisis d'utiliser un ton sérieux, pour ne pas trahir ces braves elfes de maison qui travaillent si dur pour vous faire de si bons repas et… s'arrangent pour ne pas être dans vos pattes quand vous avez besoin de vous servir en soda. En revanche, tu ne peux retenir un petit sourire en coin; Léonidas dans la tête. Et quand Beckett tacle à son tour Orphan Scamander, tu lâches clairement un ricanement:

Bouhouuuu ils contestent ma légitimité de sorcier en survivant sans la magie, je vais devoir acheter une plus grosse baguette pour compenser!

T'es un peu con, à seize ans. (Mais as-tu réellement changé?) Ton camarade de beuverie propose d'aller jusqu'au lac, ce à quoi tu réfléchis deux secondes. Fait froid? non. T'es fatigué? non. T'as mal aux pieds? non. Et bah, roule ma poule!

Le lac, ça me va! Ce sera tranquille. Peut-être qu'on verra le calmar géant prendre un bain de minuit...

Tu t'avances pour sortir des cuisines, mais Beckett semble hésiter sur le seuil. Tu regardes derrière vous, qu'est-ce que vous avez oublié? mais c'est avec un air innocent qu'il te demande si tu as des clopes. Tu soulèves légèrement ton t-shirt pour montrer le paquet à moitié défoncé qui dépasse de ta poche avant.

Oui….

Il a pas demandé si tu pouvais lui en donner une, juste si t'en avais. Tu le dépasses avec un grand sourire. S'il croit que tu vas te laisser racketter si facilement! Tu jettes un coup d'œil dans le couloir, personne. Beckett est peut-être prêt à kicker des elfes de maison, mais toi, t'es pas sûr que le principe s'applique aussi aux préfets qui font leurs rondes… quoique. C'est pratique d'avoir un Serpentard avec soi, ils font de bons gardes-du-corps.

Vous ne rencontrez aucun problème jusqu'aux portes du château. Évidemment, il est plus aisé de s'exfiltrer quand on habite dans les sous-sols, plutôt que quand son Q.G. se situe dans une des tours. Aah les pauvres Gryffondors, tu comprends pourquoi ils perdent tout le temps des points! Quant aux Aigles, on ne se demande même pas pourquoi ils ne sortent jamais. Une fois dans le parc, c'est la liberté, l'air vivifiant de la nuit, et surtout un ciel parfaitement étoilé, la lune en quartier. Tu inspires à fond, avant de déboucher la bouteille de coca, que tu tends à Beckett:

Allez, une gorgée de soda, une gorgée de whisky, parce qu'on a réussi à sortir sans croiser les sbires du dragon!

Tu fais référence à Scamander, bien sûr. Il n'y a pas de petite victoire. Tu montres l'exemple en inaugurant le soda, avant de tendre la main pour l'échanger avec le whisky qui est dans le sac de Beckett.
ET LE SERPENT FAIT PLOUF;
Printemps 2026
avec Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 538
Points : 1224
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 11:29

Camarade de beuverie


Du rhume des femmes de la bière nom de dieu


Il était à peine brutal ! Il saluait Finn d'un coup de poing déposé avec douceur au fond de son visage et n'hésitait pas à se mesurer à plus grand que lui, juste pour vider son sac. Il savait que c'était méchant de frapper de frapper des nains par contre, et gratuit. Il ne l'aurait sûrement pas fait.
Mauvais gamin, mais moins brute qu'il n'en a l'air.
Il éclate de rire à la grosse baguette. Bientôt, Orphan se battra avec un tronc d'arbre de 160 cm, intérieur espoir brisés de cracmols.
La possibilité de voir le calmar géant le motivait encore plus ! Déjà, il ne voulait pas quitter l'école sans le voir au moins une fois dans sa vie ! Tout ce qui était possible de faire, contre le règlement si possible, il s'était mis en tête de le réaliser. De la forêt interdite à infiltrer les bains des préfets sans l'être. Un beau casier pour un futur auror, ahah ! Auror. Quelle blague. Beckett au service de l'ordre. Il trouvait ça super drôle.

- Cool...

Et là Argus se déshabille. Le lien entre sa question précédente et le strip tease du Poufsouffle mettait du temps à se faire, jusqu'à ce qu'il voit le paquet de cigarette. L'islandais sourit légèrement. Parfait.
Et il file, avec ses précieuses clopes. Oh le fourbe, il avait deviné qu'il en voulait une non ? Il le suit, hésitant à aller chercher lui même ce paquet. Mais là, c'est l'exfiltration. Il tend l'oreille même s'il a plutôt l'air de rêvasser, et se risque même à siffler un air moyennement reconnaissable.

Et finalement, la liberté.
Les étoiles sont toujours visibles à Poudlard, si le ciel est dégagé, et ça le change de Londres et son dome grisâtre qui le couvre. Il fait meilleur dehors.
Beck hoche la tête à la proposition et sort la bouteille de whisky de son sac, l'ouvrant et buvant une grande gorgée d'un bon rythme, avant de grimacer. C'était fort, et il n'était pas encore habitué à cette époque... Il laisse s'échapper un léger râle, puis la tend à Argus.

- Quoi ? Il se racle la gorge, pur feu, il devinait pourquoi ! T'es en train de dire qu'on est des princesses gardées par un dragon dans un chateau ?

Et une idée lui apparait, et il retire la bouteille de whisky de la portée d'Argus, un sourire fourbe aux lèvres.

- Eh, je veux bien une cigarette avec ça... Sinon je viens les trouver moi même.


Il ne tiendrait pas longtemps le deal : noyer le passage du whisky dans le soda devenait urgent.
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Argus I. Catwright
Canard de l'espace
Canard de l'espace
Argus I. Catwright
Messages : 294
Points : 724
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 16:41

Tu regardes Beckett alors qu'il se prend une bonne rasade de whisky pur-feu, sa grimace, et tu souris parce que tu sais que c'est exactement l'expression que tu auras, à ton tour. Tu te demandes si c'est mieux de boire le soda avant ou après. L'idéal serait: en même temps. Il faudrait verser le whisky dans le coca. Mais vous êtes en chemin pour le lac, vous vous en occuperez une fois à destination.

Le Serpentard te demande si tu compares les élèves à des princesses. Tu ne l'entendais pas comme ça, mais… c'est vrai que la comparaison est pertinente. Et certains se comportent vraiment comme des petites choses fragiles, quand on pense aux sorciers outrés par la présence des hybrides ou des sans-magie, par exemple. Sourire en coin. Orphan Scamander, dragon-reine des princesses.

La comparaison se tient. On est enfermés dans ce château jusqu'à ce que les glorieux A.S.P.I.C.S. viennent nous délivrer sur leur parchemin blanc. Et c'est pire si tu fais un D.E.M.A. Imagine, un peu: t'as 20 ans, et toujours le couvre-feu à 22h. Si c'est pas une prison, ça...

Ce n'est pas parce que les portes ne sont pas scellées, que les repas sont bons et qu'on peut rentrer 'à la maison' chaque été, qu'on n'est pas prisonniers. En plus…

Il paraît qu'il y avait des chaînes, avant, dans les cachots. Et que les punitions corporelles étaient admises. Mais c'était il y a longtemps, bien sûr...

Tu souris. Bien sûr. Les cachots. Sous-sols humides, lugubres et froids. N'ont pas été construits par hasard, eux non plus. Tu tends le bras pour attraper la bouteille de whisky, mais Beckett te la retires au même moment. C'est quoi, ce plan. Une cigarette? Vraiment? Et cette menace… Sinon je viens les trouver moi même. Quoi, il compte se jeter sur toi comme la grosse brute de Serpentard qu'il est, façon rugby moldu, et les prendre par la force? Tu as l'intelligence de ne pas sourire à cette image. C'est de ta faute, tu lui as montré où tu cachais le paquet, par pure provocation. Si tu te montres plus insolent, ça va te retomber dessus. Tu ne sais pas si Beckett Campbell est réellement capable d'user de la force pour une simple cigarette, mais tu l'as vu cogner un type, un jour, et c'était pas beau à voir. Tu ignores s'il t'apprécie assez pour ne pas faire passer la cigarette avant ton nez, et tant que tu ne le sais pas, tu vas éviter tout mouvement brusque. Tu pourrais courir? Ouais. T'as aucune endurance, tu vas t'essouffler pour rien, t'es même capable de partir dans la mauvaise direction et de te perdre dans la forêt. En plus, Beckett est né-moldu, t'es à peu près sûr qu'il connaît le rugby. Tu as un seul avantage sur Campbell, Argus, et tu sais que ce n'est pas la force. La seule chose que tu puisses faire pour éviter le racket: parler.

Ou alors… tu pourrais faire l'échange avec la bouteille de coca, comme prévu, étant donné que les cigarettes ne font pas partie de notre accord...

D'accord, il n'y a pas d'accord. Il est tacite. Mais tu comptes sur sa loyauté de camarade de beuverie et… de quoi tu parles, c'est un Serpent, la loyauté c'est relatif.

Jeez, on vous apprend pas à demander les choses poliment, à Serpentard?

Tu parles, tu parles, et tu continues d'avancer, mais en gardant une bonne distance entre vous, au cas où. Tu tentes même une pointe d'humour, pour le convaicre:

Par exemple, mmh… Aurais-tu l'amabilité de me prêter une cigarette, même si nous savons tous deux que je ne vais jamais te rembourser toutes celles que je t'ai volées depuis que nous nous connaissons? Mon respect pour toi n'as pas de bornes et je suis secrètement très fan de ton style. Je crois que ça me plairait. Mais tu peux aussi dire s'il te plaît.

S'il te plaît, ça me suffit amplement.
ET LE SERPENT FAIT PLOUF;
Printemps 2026
avec Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 538
Points : 1224
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 17:40

Camarade de beuverie


Du rhume des femmes de la bière nom de dieu


Il avait raison... Quelle idée, le D.E.M.A. C'était stupide. Stupide, donc à faire. Rester loin de la ville n'était pas désagréable, Londres avait des airs de prisons aussi. Loyer, bondé, pollué, travailler.

- Dude. On nait en prison.


Il n'y avait pas que le DEMA, il y avait le tout. Poudlard entier, de a à z, de la première jusqu'à la dernière année, et ensuite le taff, et ensuite la retraite où t'es trop vieux pour explorer le monde.
Mais Poudlard, ce n'était pas si mal. Pour lui, c'était du luxe : de la nourriture fraiche tout le temps, des douches de bonne qualité, des terrains de sports partout, un lac, une forêt, de l'espace...
Et des cachots oui. Combien de punitions il se serait pris, à l'époque ? Suffisamment pour en être défiguré, à coup sûr !

Ah le fourbe, il négocie. Beckett n'arrive pas à cacher un sourire, arquant un sourcil, attendant la répartie d'Argus.

- Po.. Poliment ?

Il plisse les yeux et hausse les épaules, comme s'il n'avait jamais entendu parlé de ce mot. C'est vrai. Il n'avait pas l'habitude de demander des trucs en bonne et due forme. Il se servait librement, oubliait de rendre parfois, et volait volontairement aussi. Un sale gamin au sombre avenir, mais de meilleure compagnie qu'on pense !
Serpentard n'aidait pas c'est vrai.

Il éclate de rire devant tous ces mots bien ageancés et destiné à brosser son égo dans le sens du poil, mais aussi face au reproche subtilement caché.

- Attends, j'ai besoin d'inspiration...

Nouvelle rasade de whisky, plus courte, pas moins forte, enflammant ses boyaux. On se sent vivre, enfin !
Il se racle alors la gorge, pour mieux se lancer dans sa tentative de politesse.

- Serais-tu suffisamment bon seigneur que pour avoir l’obligeance de m'offrir une malheureuse cigarette en souvenir de toutes celles qui ont malencontreusement disparu dans des conditions... eeeuh... Etranges ! Et... Singulières ?


Les mots c'est trop dur, là c'est l'effort de l'année de Beckett Campbell.

- Steuplait ?


Avec un reniflement digne de ces boloss de cité pour reprendre son naturel passer d'un extrême à l'autre dans la même tirade. Il sourit juste après, et lui tend la bouteille malgré tout. Non, il n'allait pas le frapper, ni le tacler, sans bonnes raisons en tout cas.

- Puis j'retiens, Catwright. Un jour, t'auras un paquet de cigarettes de qualité dans ta poche, comme ça, comme par magie. C'est fou hein.

Il l'aura pas payé, pour sûr. Mais autant que ça fasse plaisir à quelqu'un, et puis il devait rendre toutes ces cigarettes...
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Argus I. Catwright
Canard de l'espace
Canard de l'espace
Argus I. Catwright
Messages : 294
Points : 724
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 19:03

Beckett a raison. On n'est jamais vraiment libres, que ce soit avant ou après Poudlard. Qu'est-ce qui t'attends, Argus, à part un travail bien rangé, 8h à compter les jours qui te séparent du week-end, des vacances, de la fin de ta vie? Métro-boulot-dodo. Travailler pour vivre, vivre pour travailler. Non, jamais. Tu ne t'imagines pas une seule seconde assis à ton petit bureau toute la journée, avec pour seule perspective réjouissante le fait que, hey mais, ce soir, c'est pizza! La vie devrait avoir un autre goût que celui des plats réchauffés. Partagé entre la paresse de ta jeunesse, des envies de procrastination qui ne profiteront pas à ton avenir mais t'assureront un présent amusant, et la crainte qu'une fois arrivé dans le grand monde des adultes, tu te retrouves enfermé tout seul derrière les barreaux que tu as passé toute ton adolescence à construire. Le genre d'idées qui tournent dans ta tête lorsque, seul allongé dans ton lit, la lumière éteinte, tu réfléchis. Les pensées qui t'empêchent de dormir, et pour lesquelles tu bénis les sorties nocturnes. Beckett Campbell est un héros qui s'ignore.

Tu chasserais bien ces pensées noires par une rasade de whisky, mais tu n'as que du soda dans la main, alors soda ce sera. Heureusement qu'on ne noie pas ses ennuis dans le coca. Tu souris plus franchement quand Beckett fait semblant de ne pas comprendre ce que tu lui demandes. Tu sais bien qu'il n'est pas stupide, mais il joue bien le jeu. Si tu le traites de brute, c'est surtout à cause de l'image qu'il renvoie. Et de la tête de ce mec une fois qu'il en avait fini avec lui, mais t'es pas prêt d'avouer tout haut que tu flippes un peu, aha. C'est pas ta faute si t'as un corps de gros fragile et que tu sais pas frapper. Tu sais même pas fuir en fait. En vrai si vous étiez vraiment dans une prison, tu survivrais pas trois jours. Dans une apocalypse zombie, tu serais le mec qui meurt au début de l'épisode 1. Ton camarade de boissons joue le jeu, preuve que c'est un type bien et que t'as raison de lui faire confiance pour gérer ton toi bourré, tout comme il te fait confiance pour le gérer quand il est complètement ivre. À peu près. Disons que tu connais le chemin de son dortoir, et vice-versa, c'est suffisant. Heureusement que vous ne partez pas trop loin.

Vous êtes maintenant dans les sous-bois qui longent la rive du lac et il faut encore crapahuter quelques minutes pour apercevoir enfin sa surface lisse et noire. Tu dégaines le paquet de cigarettes et tends l'objet à Beckett, avant d'échanger vos bouteilles.

C'est avec plaisir que j'accède à votre requête, mon brave!

Tu prends une bonne rincée de whisky pur-feu, qui porte bien son nom. La gorge en flammes et l'estomac qui se réchauffe en un instant. Ça fait comme un petit volcan dans ton ventre, t'aimes ça. Ça donne envie d'en reprendre.

C'est noté. Mes préférées, c'est les Lucky Stars, tu sais? celles qui ont des odeurs différentes et qui se désagrègent toutes seules. J'dis ça, j'dis rien. Mon anniversaire est en novembre.

Tu ajoutes, avec un air innocent, mais ton sourire finit par te trahir, et tu ricanes, avant de coincer une cigarette entre tes lèvres. C'est pas des Lucky Stars, parce que t'as pas 10 gallions à mettre par paquet, et tu fumes déjà beaucoup trop. Mais ça suffira pour ce soir. Pour tout les autres soirs. Tu sors ton briquet pour l'allumer, avant de proposer, d'un geste, de faire de même pour Beckett.

J'ai envie d'une bière.

Ça n'arrive que quand tu bois autre chose, évidemment. Long drink: bière. Bière: long drink. Jamais t'es content?
ET LE SERPENT FAIT PLOUF;
Printemps 2026
avec Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 538
Points : 1224
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 20:15

Camarade de beuverie


Du rhume des femmes de la bière nom de dieu


Le temps passe vite en bonne compagnie ! Il n'avait pas vu le chemin passer. Il se laissait aller à observer les arbres, les forêts plus loin... Il n'y avait pas de forêt en Islande, et il trouvait cela dommage. C'était une ambiance spéciale, comme entrer dans un temple fait de troncs et de feuillages et...
Clope.
Beck se sert, laissant ces bois tranquilles. Il échange les bouteilles et boit une gorgée de soft avant de coincer la cigarette entre ses lèvres. Les sorties avec Gus avaient toutes cette odeur de nicotine qui lui était chère. Fumer, c'était pour les moments où il voulait se vider la tête, perché à sa fenêtre chez lui, tout seul. Ou bien avec Argus. Peu de monde avait cet honneur.

-Hm.

Lucky Stars ? Eh, ça courrait pas l'école ça ! Ou... Si ? Pfff, le monde magique, ses clopes, ses détails... Lui avait grandi chez les moldus, ceux qui les roulaient encore eux même, qui rangeaient leur chambre à la main, et qui avait gardé ces habitudes.
Le Poufsouffle glisse son anniversaire dans la phrase et c'est à peine s'il n'entendait pas un clin d'oeil dans sa voix.
Beck se penche sur le briquet pour allumer la cigarette. Ah, week end en pleine semaine... Là, il était bien. Dehors, alcool, fumée.

- Je sais, mon anniversaire est juste avant. J'adore la couleur des billets de cent.


Il se fige, fronçant les sourcils. Malformation professionnelle.

- Hmm... Helvitìs... J'sais pas combien ça fait de gallion !


Puis il tourne la tête vers lui, avec cette merveilleuse expression traduisant " excuse moi ? Le whisky pur feu c'est mieux ??". Enfin, ce n'était pas la première fois qu'il n'était jamais content avec ce qu'ils avaient dans leur bouteille...

- La prochaine fois on va prendre de tout. T'auras plus le droit de te plaindre !


Il soupire et souffle sa fumée, secouant légèrement sa tête en signe de désapprobation. Non mais je vous jure. Eternel insatisfait ! Beck le pousse doucement, en deuxième signe de désapprobation malgré son sourire en coin, et le dépasse. Il pouvait distinguer les reflets du lac devant eux, entre quelques arbres. Bientot ils allaient être peinard, loin de la masse, loin de leurs problèmes, proche de son élément : les grandes étendues où on pouvait s'imaginer un moment libre.

- Il doit y avoir pleins d'alcools magiques que je n'ai pas encore goûté... Y a pas un festival pour ça ?


Là, la culture l'intéressait soudainement. Manger et boire ! Il se tourne vers Argus, et continue sa route à reculons. Non, il regardait pas où il allait et il crânait. Bien sûr que quelques pas plus tard, il manque de se rétamer lamentablement mais se rattrape, et prend un air innocent, comme si cela ne s'était jamais passé et qu'il avait mal vu.
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Argus I. Catwright
Canard de l'espace
Canard de l'espace
Argus I. Catwright
Messages : 294
Points : 724
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 20:58

Tu allumes la cigarette de Beckett, avant de ranger ton briquet dans la poche arrière de ton jeans. Tu comptes distraitement les clopes qu'il te reste dans le vieux paquet. Mmh… ça devrait tenir la distance ce soir, mais si le Serpentard continue de te les extorquer, tu devras en racheter demain. Contrairement à ton camarade, tu ne fumes pas occasionnellement. Sa réplique t'amuse, mais tu prends un air faussement blessé:

Damn, Campbell, je sais que j'suis un sorcier, mais j'connais l'argent moldu. On vit pas tous à proximité d'un quartier ou d'un village sorciers, t'sais. Certains d'entre nous doivent se mêler à la plèbe non-magique pour survivre.

C'est toujours utile d'avoir des billets et des pièces moldues sur soi. Rien que pour les clopes. Les Moldus font des choses tout à fait acceptables. Vous échangez encore les bouteilles pour mélanger le whisky au coca. Dans cet ordre-là, ça te paraît plus soutenable.

C'est pas ma faute, l'été c'est propice aux bières au bord de l'eau! C'est toi qui m'as fait envie, en parlant du lac.

Et ça n'assume pas… La question sur les alcools sorciers te fait réfléchir. Tu connais quelques festivals de musique, certains consacrés aux groupes sorciers. Dans d'autres, la communauté magique se faisait plus discrète, mais il n'était pas rare d'entendre une reprise des Bizarr' Sisters au Boston Calling Music Festival, qui faisait plaisir aux sorciers présents, tandis que les Moldus la prenaient pour une obscure référence indie. Quant à l'alcool...

Y'a un festival de bière sorcière près de Norwich. J'y suis jamais allé, c'est loin sans voiture ou sans permis de transplanage. T'as peut-être aussi entendu parler de la Fête du feu dans les Shetland?

Pendant que vous parlez, tu vois les flancs du lac et ses eaux brillantes sous le reflet de la lune, la surface presque lisse. De petites vaguelettes lèchent la rive recouverte de galets. Oh, est-ce qu'un concours de ricochets réveillerait le calmar? T'as vraiment envie de le voir, ce soir.

On s'pose là? Hey, faut mélanger le whisky-coca.

Tu déposes ton sac sur un rocher un peu plus haut que les autres, surplombant le lac noir, et tu te penches pour sortir tout le matos, la clope au bec. Quelle organisation. Si tu faisais tes études avec autant de zèle...
ET LE SERPENT FAIT PLOUF;
Printemps 2026
avec Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 538
Points : 1224
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 21:31

Camarade de beuverie


Du rhume des femmes de la bière nom de dieu


Un coup ils connaissaient, un coup non ! L'argent moldu était visiblement connu, mais Ikea pas du tout, alors que c'était le meilleure endroit pour avoir des crayons gratuits, et passer sa journée sur un lit. Un magasin hors du temps, présentant de nombreux univers. Un jour, il était tombé sur une cuisine noire et blanche type bunker de gros riche ou d'un épisode de Black Mirrors où tout était cubique, futuristique mais sans avenir, sans espoir, des lampes au dessus des plantes, froid...

- Oh non quelle horreur, pas la plèbe non magique !


Ah, ces sangs purs à la pureté fragile. Menacé par le mélange de cultures, ew, horrible. Que serait le monde, sans eux ? Plus agréable ? Plus sûr ? Un avant gout de la paix dans le monde ?
Un peu de whisky coca pour célébrer cette pensée, et une grimace pour faire passer sa gorge en feu, ainsi qu'un coup sur la cigarette.

- Hmmmouais.

Il n'avait pas tort ! Mais il aurait bien vu avec un feu de joie, un mec qui se la ramène trop avec sa guitare, des gens qui dansent mal, des gens qui courent nu dans les hautes herbes... Cela partait loin.
Deux crétins, deux bouteilles et un lac suffisaient amplement.

Argus avait toute son attention une fois qu'il s'agissait de festivals. Il ralentit le pas pour finalement marcher à coté de lui, ne ratant pas un seul renseignement. Norwich ? C'était pas en Angleterre ça, pas trop loin de Londres ?

- Je pensais qu'ils.. Célébraient le feu. Ce serait pour le whiksy pur feu alors ?

Comme son nom l'indique, au final ?
Ou bien c'était juste énormément arrosé ? Ce serait pas mal... Feu de joie et alcool.
Le lac se dévoile enfin, attirant inévitablement son regard. C'était beau. Son aesthetic.
Beckett se pose pas loin d'Argus, déposant son sac entre ses pieds et sortant la bouteille de whisky, la posant près de con camarade de beuverie. Ils donnaient l'air de s'y connaitre depuis des années, clope au bec, maniant la bouteille avec expérience. Il l'observe mélanger les liquides, avant de se pencher et prendre un galet, passant son pouce sur sa surface lisse. Cela lui donnait une idée.

- Argus, tu penses à ce que je pense ?


Une lueur de malice au fond du regard, et un sourire au coin des lèvres. Des ricochets. L'islandais se relève et se prépare, avec le sérieux possible pour un jeune qui avait déjà bu de trop à l'équilibre incertain. Il se concentre, se penche, et lance : un rebond et pouf, ça coule.

- Tu l'as pas vu mais je l'ai envoyé dans une dimension parallèle...


Celle où Beckett n'est pas nul, intelligent et qu'il peut faire une quinzaine de rebond avec un galet. Celle où il est sobre. Il fait la moue et se tourne vers le Whisky coca.

- J'ai besoin d'inspiration.


made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Argus I. Catwright
Canard de l'espace
Canard de l'espace
Argus I. Catwright
Messages : 294
Points : 724
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 22:49

Tu aimes les bords du lac, en été. Le reste de l'année, non, trop froid à ton goût. Mais les élèves squattent la zone dès l'arrivée des beaux jours. Difficile de se trouver un petit coin tranquille. Tu n'as rien contre les feux de camp, Gus, disons simplement que tu n'es pas un boyscout. Le Serpentard, au contraire, semble simplement heureux tant qu'il est dans la nature. Tu l'envies quelque peu.

La Fête du feu est un festival viking, qui se déroule en hiver. Y'a une partie moldue, et une partie cachée pour les sorciers. Ç'a l'air énorme. J'irai un jour, quand je saurais transplaner.

Les Shetland sont un archipel. Compliqué à atteindre, même pour les sorciers. Tu aimerais passer le permis moto, plus tard, mais ce n'est pas utile dans ces conditions, il faut voler. Vous vous installez tu commences à mélanger le whisky dans la bouteille de soda, en t'assurant de ne pas en mettre trop, d'en garder pour plus tard. A la périphérie de ta vision tu devines que Beckett se baisse pour attraper quelque chose; un caillou? il te demande si tu penses à la même chose que lui. Tu fixes l'objet entre ses mains et répond d'une voix morne:

La vie est terne et plate comme la roche et on finit tous par couler par le fond après une suite de ricochets plus ou moins nombreux?

C'est pas ça. Mais c'est très edgy et ça t'amuse. Tu t'habilles pas en noir pour rien, il faut bien renforcer ton image d'adolescent rebelle et perturbé. Tu souris devant l'échec de ton camarade, croisant les bras:

C'est ça. Et, fais attention, il finira par réapparaitre derrière toi pour t'assommer quand tu t'y attendras le moins.

Tu ne vas pas essayer, pas tout de suite, t'es trop naze en jeux de lancer. Au lieu de ça, tu prends la bouteille de whisky-coca et tu t'assieds en tailleur sur les cailloux. Tu prends une ou deux gorgées, avant de passer le breuvage à Beckett pour lui donner du courage, ou de l'inspiration. Il fait tout le temps ça.

Vas-y, Campbell. Fais-moi rêver.

Tu tends les bras derrière toi pour prendre appui et admirer plus confortablement la performance de Beckett 'The Rocket' Campbell. Sûrement qu'il était un excellent lanceur dans ses bons jours. Et sobre. Pendant que vous jouez, tu gardes un œil sur les flots sombres, dans l'espoir d'y voir apparaître un tentacule. Et entre deux gorgées d'alcool, tu fais la conversation.

Si tu pouvais choisir un seul endroit pour transplaner, ce serait où?
ET LE SERPENT FAIT PLOUF;
Printemps 2026
avec Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 538
Points : 1224
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Dim 6 Jan - 23:38

Camarade de beuverie


Du rhume des femmes de la bière nom de dieu

Son regard s'illumine au mot "viking". Cela faisait résonner ses alarmes de badassitude. Ca, c'est une carrière qu'il aurait aimé faire. Viking. Bourrin des océans.

- On ira.


On saura, sauver notre existen- Ah, pardon.
Il était hypé. Nord, îles, viking, feu et boisson ! Peut-être même de la musique ? D'époque ? Ce serait tellement dingue... Une ambiance de fou, à vivre une fois dans sa vie. Puis avec des sorciers, oh la la !
Puis place à Edgy Gus.
Wow.
So D4rk. Il lève les yeux au ciel même si, à cet âge, son avis ne traine pas loin du sien.
Il étouffe un rire quand il suit son délire de dimensions. Qui sait ce qui nous attend de l'autre coté du portail. Ah, si seulement... Il sauterait dans le premier portail pour aller découvrir ce qui l'attendait de l'autre côté. Marre de cette dimension. Tout est trop dur, trop nul, sans saveur, plat, vide. Il paraissait pour un fou qui sortait par les fenêtre et pas les portes quand c'est en fait un véritable raccourci ! Depuis quand la violence résout pas les problèmes ? Bon, rien ne s'arrange à la force de ses poings, mais ça le détend plus que tout. Il lui restait d'ailleurs les vestiges d'une bastion du début de semaine, le bout des métacarpes légèrement pourpre, ainsi que des bleus cachés sous ses vêtements.

Ces mains meurtries s'emparent de la bouteille et il se console à grandes gorgées, avant de lui rendre la bouteille, hochant vaguement la tête. Ouais, l'inspiration venait, sa tête se faisait légère.
Oh, tu vas rêver, Catwright !
Beck s'empare d'un galet, puis pose un doigt en bouche, le lève et fait mine de calculer la vitesse du vent avec une moue caricaturant ces frimeurs qui se prenaient au sérieux, sous pesant le galet avec la même exagération, puis s'entrainer à exécuter le geste au ralenti, faisant mine de rectifier savamment des détails insignifiant -comme dépoussiérer le galet, puis finalement, le lance, exagérant la pose finale et manquant de tomber.
Et le galet rebondit bien. Eh beh. Comme quoi, faire le con, ça paie !

Il se tourne vers Argus, presque outré par la question.

- Beh. Catwright. New york, bien sur !!


L'islandais retourne s'asseoir, sans réussir à garder son sérieux, un large sourire malicieux naissant sur ses lèvres.

- L'Islande. Tch, t'es un faux frère...

Il reprend une gorgée, puis soupire. Les geysers, les volcans, la glace, les sources d'eau chaude et les plages noires, tout cela lui manquait. Maintenant qu'il était au courant pour la magie, les créatures, il voulait retrouver ses contrées natales et les redécouvrir. Mais l'argent. Mais les souvenirs...

- T'iras où ? Dans l'espace ?

Il se concentre alors sur sa cigarette, profitant de ce qu'il lui restait, observant Argus. Longtemps ? Meh. Il fixait les gens oui.

- Tu crois qu'il y a des illuminati chez les sorciers ?
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Argus I. Catwright
Canard de l'espace
Canard de l'espace
Argus I. Catwright
Messages : 294
Points : 724
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett Lun 7 Jan - 0:49

Tu n'es certainement pas bâti comme un viking, les gènes du nord avaient dû mal passer dans ton ADN avant la naissance. Sinon pourquoi tu aurais tout le temps tellement froid, hein?? Mais c'est pas grave. Tu acceptes la part de ton héritage qui râle intérieurement à chaque putain d'hiver de merde dans ce pays, tandis que l'autre se dépite silencieusement de ne pas être un peu plus costaud, un peu plus classe, quitte à être aussi un peu plus pâle et allergique au soleil. C'pas comme si tu évitais la grosse étoile rouge la majeure partie de la journée, hein. Mais l'idée d'un festival viking te tente, vraiment. Même si tu auras l'air ridicule entre tous ces descendants de Thor. Avec Beckett, en plus, ça promettait un très bon moment. Et puis, c'est ton garde-du-corps: t'as décidé. Tu ris un peu, amusé:

J'me souviendrai de cette promesse!

Le meilleur moment, c'est quand le Serpentard se prend pour un de ces supers athlètes qui passent plus de temps à se préparer qu'à vraiment lancer leur coup. Tu ne peux pas garder ton sérieux devant sa performance, c'est tout simplement trop génial pour rester de marbre. Tu éclates de rire, hilare, et applaudit pompeusement quand il réussit son lancer. Très belle tentative, Campbell! Le monde du ricochet de compétition se rappellera de ton nom! Beckett cite New York, puis l'Islande. Tu tires sur ta clope avec une moue songeuse. Ouais, tu l'imaginais mal dans une grande ville. Mais quitte à voyager instantanément n'importe où, pourquoi revenir sur ses pas?

C'est comment, l'Islande?

Ta question est vaste, tu le sais. Mais il doit y avoir une raison à ce choix, et tu veux comprendre.

M'est d'avis qu'ce serait mission suicide, mais si je trouve un scaphandre, pourquoi pas? Nah, j'irais...

Et là, tu réfléchis. Tu réfléchis sérieusement, et tu bloques.

J'sais pas. Très loin? En Islande, tiens. Mais c'est pas si loin.

C'est pas assez loin pour toi, Argus. Tu rêves de paysages exotiques et inconnus, trop oniriques pour la réalité, la leur en tout cas. Tu sais que tu partiras, un jour, tu ne sais pas encore où, comment, pourquoi, mais une chose est sûre et certaine: tu ne resteras pas en Angleterre toute ta vie. La deuxième question de ton camarade trouve plus aisément sa réponse:

J'pense que y'a des cons partout. Et que la société magique fait pas exception. Loin de là… mais on vient d'avoir cette discussion.

Tu lâches un sourire, moqueur, avant de reprendre un peu de whisky-coca. Tu devrais peut-être ralentir le rythme… Tu sens que ton corps est bien parti pour lâcher prise, et ton esprit aussi. Tant mieux, tant mieux. Tu te relèves, un peu trop vite pour empêcher le léger étourdissement qui s'ensuit, avant de chercher une pierre ronde et plate.

Mon tour. Tu penses que j'peux réveiller le kraken si j'vise assez mal?

Tu fais évidemment référence au pauvre calmar géant qui vit dans le lac, et qui n'a pas demandé à se faire déranger par deux sales gosses sans respect pour la vie privée ou le couvre-feu. Tu essayes de reproduire la pose de champion de Beckett, sans grand succès. Tu perds ton équilibre, te rattrape de justesse, et envoie ton caillou dans les étoiles. Il retombe en chandelle, à cinq mètres de toi. La force d'un homme...
ET LE SERPENT FAIT PLOUF;
Printemps 2026
avec Beckett
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [FB] Et le serpent fait plouf | Beckett

[FB] Et le serpent fait plouf | Beckett
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Plouf fait la fraise
» serpent 710-720
» [Arnaud, Claude] Qu'as-tu fait de tes frères?
» artistes de la capsule
» qui fait du sport.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: Le lac noir-
Sauter vers: