gamin, grandis - magnolia

Invité
Invité
avatar
gamin, grandis - magnolia Dim 6 Jan - 21:13


magnolia empress river
il répond assez facilement à many, pivoine, pétale de rose et tulipe, mais n’a pas encore le réflexe de se retourner lorsqu’on l’alpague avec un jonquille, hortensia ou sycomore
32 ans
sang-mêlé, anglais, banal
garde-chasse depuis 2026
il voulait devenir éleveur de chèvre naine, goûteur des cuisines de Poudlard, cireur de manches à balais, décorneur de pages de livres, homme de compagnie pour armures ensorcelées, responsable des dressing de Poudlard, professeur de soins aux créatures magiques mais celui-là, il ne l’avouera jamais vu ses résultats globaux aux ASPIC
aucune différence pour lui qu'il y ait des cracmols et des moldus à Poudlard, il se focalise davantage sur les âges que tu les capacités magiques. Il a tendance à mieux s’entendre avec eux du fait qu’il est assez mal à l’aise avec la magie, et tente désespérément de comprendre pourquoi ils peuvent être rejetés
ancien serdaigle
illustré par julian devorak de arcana the game
on dirait de la magie
baguette en bois de saule pleureur, cœur en nerf de dragon, vingt-deux centimètres, rigide son épouvantard est quelqu’un lui hurlant dessus et son patronus une baleine bleue dans le miroir du rised, il se voit lui-même allongé dans un pré, près d’une rivière, un animal blotti sur son ventre, quelqu’un jouant délicatement avec les boucles de ses cheveux l'amortentia sent pour lui la moisissure, les épices d’hiver et la rose il adorait les soins aux créatures magiques il n'a pas d'animal de compagnie, mais il envisage un jour sur deux de demander à une chèvre naine de rejoindre la cabane


random facts
adore les jeux de société emmagasine des tonnes de lubies monomanique s'entend très mal avec les centaures de la forêt interdite, il s'est déjà reçu une flèche a l'air terriblement mature, de loin a un sens aigu de la mode l'intérieur de sa cabane est impeccablement organisé, décoré et rangé se trompe d'incantation cinq fois sur quatre adore les animaux, les élèves sont ses préférés a compris qu'il ne pouvait pas être tactile sans consentement a obtenu un seul ASPIC porte souvent un cache-œil parce qu'on lui a dit qu'il était cool avec une fois traverse toujours en dehors des passages piétons a appris à ne plus pleurer, si bien que ses sanglots se résument à des hoquets pire qu'emo sur les bords   mesure 1m91


boursouflé d'enfance
Imagine la lune et les géants qui y chutent. Rappelle-toi son éclatante couleur bleu de fraise et les doigts du soleil, aux ongles rongés, plonger les talons en premiers dans une éclaboussure de poussière. Tes lèvres sont des casse-tête de bois qui se réassemblent en pommiers. Soulève dans ton rire les chaussures que tu abandonnes sur le seuil pour ne pas les brûler dans l’âtre de la cheminée.

Sens la rivière couler sur son ventre, s’engouffrer dans l’abîme de ton nombril à t’en arracher des chatouilles. Distingues-tu les amis qui trouvent refuge dans les plis des boutons de chemise ? Voilà pourquoi les cols ne doivent pas être boutonnés jusqu’en haut. Ou trouveront-ils une échappatoire lorsque la pluie recouvrira les pages de leurs magazines ? Comment dire non au vertige quand il propose un pacte d’origamis.

L'injonction le cingle : ne pense plus à ces bêtises.

L’univers de Magnolia est d’une étroitesse puérilité, et quelque part entre l’apprentissage des couleurs et son premier baiser, il a oublié de grandir. Ses épaules de son envolées pour lui, sa colonne s’est dressée, fière, pour porter les angles cyclopéens d’un visage d’adulte. Pourtant, dans la nuée de la vie, il s’égare comme une plante de pied glisse sur les algues d’un rocher rond.

La gentillesse guide ses mains grandes comme des bacs de fleurs que l’on accroche aux fenêtres, en été. Les hiboux de céramique y reposent, paisibles. Dans un grand désamour avec lui-même, il a appris à poser sur les choses un doigt bienveillant, sur les faits un enthousiasme sporadique et sur les autres un regard fleurit de tendresse.

L’on claque sa spontanéité. Du dos de la main, d’un revers de la paume, d’un coude sur le nœud de son diaphragme. Esseulé de famille, il est trop familier et ses intrusions si dérangeantes. Ses mots sonnent pareils à un xylophone, factices et maladroits. Il fait de son mieux pour jouer sur la scène des adultes, mais travailler est la plus infecte des plaies parce qu’il ignore quand on attend de lui d’agir sur le monde.

Vaste pré défraîchi que Magnolia, terrain vague irresponsable. Se limiter à son propre égoïsme demeure son plus sûr ancrage. Quelque part, entre ses anciens sanglots et son dernier baiser, il comprit enfin que quelque chose n’allait pas avec lui.



éruption d'affection
Magnolia ne conserve comme émotion de son enfance qu’un intense éclat de rire. Une joie qui louvoie entre ses côtes, enrubannée d’émerveillement. Il lui semble que chaque jour frémissait comme le ruisseau qui passait derrière la maison, strié de poissons d’eau douce aux noms inconnus et d’algues au goût bizarre. Tout n’était qu’un duveteux bouquet de fleurs multicolores, pimpantes, au caractère redoutable, surtout les autres enfants de l’école. Le ciel au-dessus de la cheminée s’habillait exclusivement pour lui de costumes bariolés aux motifs extraordinaires. Les autres roulaient comme des billes entre ses bras et, jamais ne refusaient ses étreintes dont il était un vif quémandeur.

Peut-être a-t-il falsifié sa mémoire pour en coudre une plus édulcorée qui sied au fantasme de son histoire. Ou alors, c’est avec toute sa sincérité qu’il a sélectionné ces petits bonheurs là, et uniquement ceux-ci.

Quoiqu’il en soit, à six ans, sa mère, Jacinthe, qui adorait plier les serviettes de tables en forme de voilier, mourut. Deux jours après, son père, Aldebaran, dont la passion consistait à confectionner des boîtes à musique ensorcelées, mourut à son tour. Cela affecta peu Magnolia. Il grandit dans une autre famille. Il n’a jamais cherché à savoir qui ils étaient. Ses premières années pulsent dans sa mémoire comme le cœur bienheureux d’une étoile ensommeillée.


— Magnolia, il va falloir grandir maintenant.
Tout juste un peu plus vieux, le garçon serre ses lèvres de toutes ses forces pour ne pas qu’elles se mettent à trembler. Il sait que Vesta, celle dont il n’appartient pas à sa famille, hait lorsque sa bouche se secoue comme un linge à une fenêtre.
— Tu comprends pourquoi je suis obligée de te punir, n’est-ce pas ?
Magnolia hoche la tête vigoureusement. Il ne comprend pas. Il serre contre lui ses propres bras, ses coudes, ses poignets qui bien présents dans le creux de ses paumes sont comme une présence rassurante. Il avait une peluche, avec un nom secret, mais Vesta la lui a confisquée il y a plusieurs semaines maintenant.
Elle s’est agenouillée devant lui. Ses yeux presque aussi bleus que les siens sont encadrés de sillons de terre sèche. La poitrine de Magnolia tambourine avec fureur.
— Tu ne peux pas continuer à te comporter comme ça. Tu n’as plus quatre ans.
— J’ai…
Vesta incline légèrement sa tête de côté. Son col est haut et lui monte jusqu’à ses mâchoires sans aspérités. Elle attend, patiente, la justification de Magnolia qui ne vient pas. Lui se demande peut-être pour la millionième fois ce qu’il a encore fait de mal. Sa mère d’accueil évapore un soupir qui ondule la peau de son visage.
— Ce n’est plus l’âge d’avoir des amis imaginaire, jeune sorcier ou non.
Magnolia craint soudain les liquides. Il craint de s’uriner dessus, ou pire, de déverser ses larmes avec le déferlement d’une rivière. La morve pend à son nez. Ses genoux claquent l’un contre l’autre, ce qui n’échappe pas à l’œil inquisiteur de Vesta.
— C’est toi qui me force à prendre cette décision. Tu es privé de sortie.
Magnolia griffe ses coudes nus avec ses petits ongles courts. Vesta relève vers lui son inflexible regard. Il a l’impression que ce n’est pas la première fois qu’il subit cette punition. La véritable sentence tombe, très délicatement, pendant que son ersatz de parent réalise l’écœurant geste de l’enserrer dans ses bras :
— Tu resteras dans ta chambre pendant sept jours. J’ai fermé tes volets et pris ta montre sur ta table de chevet. Je veux que tu consacres toute ton attention sur les bêtises auxquelles tu penses et que tu racontes. Fais-moi confiance, Magnolia. Quand tu sortiras, tu seras un grand garçon.


Poudlard est une lampée d’eau fraîche qui soulève dans son ventre un fourmillement d’excitation. Bien qu’il ait peu d’affinités avec la pratique de la magie, ce qui le rend le plus heureux, ce sont les autres. Toute cette foule de visage, de plaisanteries, de plumes sur les parchemins, la farandole de couloirs, des portes entrebâillées, le parc labyrinthique, les balais qui s’élancent vers le ciel, la forêt rugissante, les mains qui se serrent, les doigts que l’on pose sur son poignet, les sourire tout au fond des yeux qu’on lui adresse par dizaines.

Jamais le monde n’avait eu avec lui cette patience. Aussi étrangement que cela puisse paraître, dans sa maison de bleu et de bronze, il trouve des amis pour lui. Les couleurs l’emportent au fond des ruisseaux, il se plaît à s’imaginer comme une relique oubliée, charriée par des eaux de bienveillance. Il trouve son véritable éclat, celui d’un enfant qui a le droit de s’épanouir. Il a besoin de se frotter aux existences des autres, de toucher la laine, le velours de l’amitié.

Pour quelques années, il se construit l’impression que le monde accomplit sa révolution autour de sa propre lumière et chante, chante.


Jaspe n’est pas dans sa vie depuis longtemps. Il est sa comète d’acier. Ses yeux cisaillent sa confiance en lui comme un sécateur pour la simple raison que Magnolia l’estime extrêmement brillant. Il n’a de cesse de river son attention sur son dos a l’élégance phosphorescente d’un requin baleine.
Un jeudi tard, après minuit, il lui parle pour la quarante-troisième fois, dans la salle commune au toit de verre. De l’autre côté luisent les étoiles sur lesquelles Magnolia s’est usé les yeux à force d’y dessiner ses propres constellations.
— Many, aide-moi.
— Comment ?
— Hmpf. Le devoir de Défense contre les forces du mal.
Magnolia est attablé dans un coin de la salle commune vide, un grimoire composé uniquement d’images ouvert devant lui. Il a toujours eu du mal à lire, ce qui se ressent sur ses capacités d’apprentissage et ses résultats catastrophiques. Il hausse un sourcil sceptique.
— J’ai de très mauvaises notes en Défense contre les forces du mal.
— Justement, pour des raisons trop longues à expliquer, j’ai besoin de me faire recaler. Tu es mon seul espoir.
Magnolia en est certain. Seule la bouche de Jaspe est capable de porter ce sourire qui lui tord le cœur ; légèrement en biais, qui remonte plus sur la droite que sur la gauche et découvre huit de ses dents. Il s’y égare plusieurs longues secondes.
Jaspe éclate de rire soudain, amusé par quelque chose que lui seul comprend. Il penche le haut de son corps vers l’adolescent aux cheveux de feu de cheminée et l’embrasse. Il posera son front contre le sien, écoutera son cœur battre le sang sur ses joues, fera courir ses mains sur son pull et en dessous. Un barrage cosmique éclate dans les poumons de Magnolia.


Magnolia est allongé dans un canapé qui sent le cuir neuf. La baie vitrée l’inonde d’une lumière éclatante, résultat d’un enchantement parfaitement réalisé. Il s’est endormi cet après-midi et le livre qui s’essayait à lire a chuté sur la moquette noire. Autrefois, il aimait y glisser ses doigts, le plus profondément possible, pour avoir la fausse sensation de caresser le pelage duveteux d’un boursouf.
Le magique soleil décline assez rapidement. C’est le signal habituel qui annonce le retour de son créateur et propriétaire de l’appartement, Cosmos. C’est lui aussi qui a demandé à Magnolia de mieux savoir lire. C’est avec lui qu’il dort quand la nuit tombe. Son étoile filante.
Il n’a pas de travail en ce moment et cela lui convient bien. Depuis qu’il a quitté Poudlard, Magnolia est en quête d’un refuge qu’il peine à trouver ou a construire. L’âge le martèle. Il est si grand maintenant, son torse s’est élargi, recouvert de poils, il a des épaules d’un bout à l’autre et des mains dans lesquelles tiennent facilement des bocaux de un kilogramme de haricots verts. Il possède une force inutile dont il ne fait jamais usage. Sur son visage, tout hurle à l’adulte. Seule sa bouche conserve une candeur de guimauve.
Il a perdu son dernier travail. Autrefois, il aurait pensé jouer à cache-cache pour le retrouver, mais il a compris, enfin, qu’il ne devait plus s’autoriser à formuler ce genre de pensée.
Le cliquetis d’araignée des clefs dans la serrure fait pianoter ses côtes. Cosmos rentre, emmitouflé dans son manteau et de la neige dans les cheveux.
— Je suis rentré.
— Je sais.
Magnolia sourit faiblement. Cosmos se découvre et dépose un baiser sur son front.
— Oh, tiens, tu lisais ?
— Oui, j’ai suivi ton conseil.
La veine dans le cou de Cosmos palpite de fierté. Il n’a jamais été qu’un embranchement complexe de nerf et de pulsion. L’orange du crépuscule met en relief les aspérités brunes au coin des lèvres de Magnolia. Cosmos dit, bas, après un silence.
— Encore désolé pour hier soir.
— Ce n’est rien.
Puis il recouvre son visage du livre ouvert dont il ne se rappelle même plus du titre. Le papier sent l’encre et la poussière. Quand Cosmos revient dans le salon après avoir rangé ses affaires et qu’il essaie de le lui retirer, Magnolia l’en empêche.
— Allez, Magnolia, ôte-moi ça… Pourquoi tu te caches ?
Le jeune homme se tait, incapable de retenir le tremblement imperceptible de tout son corps.
— Tu pleures encore, c’est ça ? questionne Cosmos d’une voix plus froide de l’hiver.
Il arrache le livre dans un rugissement de frustration et le jette sur le tapis. Magnolia a beau garder ses yeux fermés, tout dégouline sans bruit. Cosmos arpente le salon enragé, lui hurle dessus qu’il pleure encore, qu’il n’a de cesse de pleurer, alors qu’il lui donne tout, qu’il l’aime si fort, qu’il n’est jamais heureux, qu’il voudrait qu’il soit heureux avec lui, que ça le rend fou, qu’il sacrifie tout pour lui, qu’il le rend malheureux, que c’est de sa faute à pleurer encore et par tous les temps.
C’est de sa faute s’il doit agir comme ça, vraiment, il le pousse dans ces extrêmes alors qu’il ne veut pas. Répond, répond tout de suite et arrête de pleurer, gronde l’étoile filante.
Elle foncera dans son ventre ce soir. Magnolia partira le lendemain.


Comment devient-on un adulte ? Magnolia a longtemps été creusé par le désespoir de cette impossible énigme. Pas après pas, un bond après l’autre, il a appris que ce n’était qu’en s’embrassant lui-même, et non les autres, qu’il pouvait recueillir un peu de paix. Il la déverse désormais, mille rires à la fois, dans les alentours du château, quelque part entre sa cabane de pierre et son enfance.



olà muchachas y muchachos
on m'appelle jellyfish et j'étais plus dans les forums depuis long, longtemps (ça fait très plaisir de venir ici d'ailleurs)
déso pour le caractère cryptique
promis magnolia il peut faire son boulot hein (on dirait pas comme ça)
j'aime beaucoup les makis végé à l'avocat et les gens de manière générale
love love





Dernière édition par Magnolia E. River le Mar 8 Jan - 19:47, édité 5 fois
Invité
Invité
avatar
Re: gamin, grandis - magnolia Dim 6 Jan - 21:28

bienvenue !!! (enfin à nouveau vu que g capslock sur la cb comme un boloss)

ça faisait lgtmps que j'avais pas eu un aussi gros coup de coeur sur un perso/sur une fiche, je suis pas très doué pour bcp extrapoler mais cette fiche est magnifique et magnolia l'est tout autant ;; le caractère je qezswrgzrgezqs
bref je suis dsl c pas super pertinent mais je suis super fan, je galère tjrs par manque de confiance de venir demander des liens avc les persos du personnel mais j'essayerai de faire un effort car je veux pas manquer l'occasion d'avoir des liens avec toi !!!
je ne sais pas si c'est fini mais si ce n'est pas le cas bon courage pr la suite, et dans ts les cas hâte de lire tes rps et tt!!!! ♥️♥️
Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 714
Points : 663
Re: gamin, grandis - magnolia Dim 6 Jan - 21:54

bienvenue !!
un autre membre du personnel en plus ça fait tjrs plaisir lilibel
les random fact m'ont fait sourire ça le rend attachant
courage pr la validation !
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 1:08

Je ne poste pas souvent sur les fiches, mais j'avais pas le choix ici.
D'abord, JULIAN. selene ce visu qui vend du rêve de qualité supérieur bonsoir.
Ce rouquin sera ma fin un jour, amen seigneur.
Et bordel, ta façon d'écrire. J'en étais tout chose à te lire.
Je suiverais sûrement tes rps pour lire tes texte, j'en suis sûre.
Je viendrais te wink pour un lien aussi ohoh

En espérant que tu te plais ici !
On ne mord pas. Souvent fenry
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
L. Andy Ollivander
Messages : 1870
Points : 1775
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 1:09

damn cette fiche...
bienvenue, je plussoie mes camarades, de tout ce que j'ai lu c'est super bien écrit et assez prenant je dois avouer aster

(n'hésite pas à signaler si c'est terminé !!)


winner is dreamer who never gives up; andy


gamin, grandis - magnolia  KmuUNxl


Merci Renako pour ce cadeau sublime!
Voir le profil de l'utilisateur
Mahault R. Rhodes
#tinybutmighty
#tinybutmighty
Mahault R. Rhodes
Messages : 81
Points : 195
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 12:56

Cette fiche est si simple et si jolie à la fois, je suis fan
et ce perso my my my, trop hâte de le voir évoluer inrp !!!
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 15:06

woooow je wow cette fiche est merveilleuse bon sang. Ta plume est divine je suis tellement fan de la façon dont tu associes les mots, ça créé des images absolument superbes. C'est tellement joli et délicat je suis subjuguée, si il y a une histoire j'ai vraiment hâte de la lire car vraiment woah, WOAH c'est superbe...

Magnolia est super attachant et a l'air d'une PRIME DOUCEUR je veux lui offrir toutes les chèvres naines du monde
Also le codage est super joli et ce visu de qualité !! 👀

Bref tout est génial par ici (je ne fais que répéter ce qui a été dit plus haut mais c'est parce que c'est la plus pure vérité !!!)

Bienvenue en tout cas et courage si cette fiche n'est pas finie, mais c'est déjà extrêmement beau ;;
Mae L. Greengrass
Reine aux milles visages
Reine aux milles visages
Mae L. Greengrass
Messages : 261
Points : 630
En couple avec : Atlas (j'ai juré que si)
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 19:01

Je suis super étonnée. Vraiment, je ne vais pas répéter ce que mes compères ont dit plus haut mais sincèrement, j'aime énormément Magnolia, et j'ai déjà des idées de liens avec cette beauté. (because cillian murphy c'est mon mari irl, mais dieid sssh). Et j'aime beaucoup la manière que tu as d'écrire, d'expliquer les choses, c'est simple mais super agréable à lire. Hâte de le voir la suite!

Alors enfin, bienvenue, et si tu as des questions n'hésite surtout pas, on sera là pour toé! ❤
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 19:24

allez hop un message énamouré de plus : déjà bienvenue !!!
et ensuite
wow
wowowow ok je t'avoue je faisais un pti tour du forum trkl histoire de voir les nouveaux msgs, je clique sur ta fiche et honnêtement je suis LESSIVÉE rentrée tmtc donc j'avais pas forcément la foi de lire une fiche entière, mais là ben je l'ai fait. le fait qu'elle soit courte a dû aider mdr mais honnêtement ta façon d'écrire est tellement prenante, bon sang je suis super fan je.............. j'ai l'impression que c'est vraiment pas suffisant ce que j'écris par rapport à ce que je ressens, lire ça m'a remonté le moral tout s'enchaîne si bien, les images sont sublimes j'adore les textes imagés ok je
jtm
jspr trouver le courage d'aller te demander des liens
emoji cœur
Invité
Invité
avatar
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 19:56

Je n'ai pas le talent pour les compliments mais je lilibel lilibel ta fiche est un ensemble harmonieux de merveille, je trouve que ta plume résonne avec ton personnage et le code de ta fiche, il se dégage quelque chose de très simple, très doux, et mélancolique. C'est vraiment une immense qualité et je vais répéter tout le monde, mais quelle fiche, je ne saurais même pas citer une phrase en particulier puisque tout est beau. Magnolia en lui-même est vraiment un enfant fabuleux.
Bienvenue ici à toi et hâte de voir ce qui suivra 💕
Constance Dubois
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Constance Dubois
Messages : 95
Points : 214
En couple avec : Declan
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 19:57

je rejoins tout le monde dans le monde de la stupéfaction devant cette fiche sublime. ta façon d'écrire, ton codage, tout ça, je rejoins totalement l'avis des autres plus haut. je suis soufflée devant tant de beauté. magnolia, c'est la perfection même, je l'aime d'amour et j'ai hâte de le voir en rp.

sinon, n'oublions pas l'essentiel, bienvenue par ici et j'espère que tu t'éclateras parmi nous!!!! love love
Voir le profil de l'utilisateur
Slàine O’Toole
Chocoballe
Chocoballe
Slàine O’Toole
Messages : 127
Points : 260
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 21:23

Magnolia est si attachant ! halp J'ai hâte de le voir en RP, en tout cas c'est cool que tu aies repris, je pense que tu as choisi le meilleur forum pour. han Je te souhaite la bienvenue et une bonne validation ! love
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: gamin, grandis - magnolia Lun 7 Jan - 21:49

mais les gens vous êtes trop ouf, c'est quoi cette gentillesse, vous êtes en train de me transformer en la pire imitation de guimauve fondue existante (genre, j'ai chaud aux joues et tout) (tellement de bienveillance je peux mourir maintenant adieu)

pan merci, viens on fait des liens, de milliers de liens parce que les serpentards sont les meilleurs de toute façon (j'ai révélé ma vraie nature)
merci ruben ! j'aime venir peupler les adultes et mettre la misère aux élèves après (non, c'est faux)
merci pour ton accueil Kennet, en plus, tu as prononcé le mot magique (julian) (tu as reconnu, tu es l'élu) et même si vous mordez, je crois que ça me va
andy j'aime ton hamster (je vais signaler ma fiche dès que j'ai terminé ce message dégoulinant, voilà)
merciii romeo pour toute ces gentillesse
mae choue j'ai hâte de découvrir ces idées de liens !
tulipe et magnolia je pense qu'il y a un truc carrément génial a faire là dessus (et si tu as égaré le courage pour venir demander un lien, je viendrais stalker tkt)
shion ton message m'a tué, constance tu m'achèves et slaine tu es trop cute

bon sinon, à part toute ma mièvrerie, je vais signaler ma fiche maintenant que j'ai posté une histoire FULL DRAMA (et le pire c'est que j'assume totalement)

tellement de cœurs sur vous



Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
Orphan E. Scamander
Messages : 929
Points : 1028
En couple avec : Marié à Rachel O'Sullivan Scamander.
Re: gamin, grandis - magnolia Mar 8 Jan - 10:39




Bienvenue au garde-chasse !

pfiou
j'aime tellement ?
En fait, je pense que le point fort de ta fiche, c'est que tu y as mis une sensibilité et une émotion très particulière. On se sent spectacteur et en meme temps très proche de Magnolia... C'est écrit d'une manière si douce... aussi douce qu'un loukoum et ça m'a beaucoup touché.
Je suis très contente que tu te sois arrêté parmi nous pour reprendre le RP et j'espère également très sincèrement que tu sauras construire des liens forts afin de faire un long chemin avec nous love

Te voilà validé, tu peux dès à présent créer ta fiche de lien dans ce sujet, ainsi que ton téléphone portable ici (des modèles sont mis à ta disposition). Tu dois aller faire recenser ton avatar par là et tu peux aussi faire une demande de RP juste ici, ou aller sur la CB te trouver un éventuel partenaire. Tu peux aller t'inscrire dans un club de Poudlard et aussi aller zyeuter la liste des postes.


Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: gamin, grandis - magnolia

gamin, grandis - magnolia
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cartes fait avec étampes magnolia
» 27 juill »»» carte magnolia assorti à la boîte maison toutou »»»
» 13.févr. Etampe avec nouvelle collection magnolia #2
» un gamin de 4 ans...
» 18 sept.Une bonne tarte aux pomme!(étampe magnolia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: