try me bitch (aderyn)

Aderyn Arthfael
Eleve hybride
Eleve hybride
Aderyn Arthfael
Messages : 11
Points : 12
try me bitch (aderyn) Jeu 10 Jan - 15:22

Prénoms nom; Aderyn Yseult, Arthfael. Son nom de famille signifie "ours de métal" en gallois. Héritage paternel, qui était un géant.
Surnom; Ad' ou la grande perche. Elle est indifférente par rapport aux blagues sur sa taille, alors allez-y, c'est free.
âge; 18 ans (née le 17 avril 2010)
orientation; Paumée-sexuel, qui voudrait d'une semi-géante sérieux.
origines; Galloises et Irlandaises
sang; Sang-mêlée
particularité; Semi-géante. Elle est du genre à essayer de dire qu'elle a abusé de la soupe quand elle était petite.
année d'études; Huitième année
licence; Sports magiques
avenir; Joueuse professionnelle de Quidditch. Mais elle finira probablement caissière au Sainsbury's du coin, à baisser les épaules et se cogner la tête à chaque porte passée.
avis cracmols et moldus; Pas d'avis particulier. puis, si elle les critique eux, elle doit se critiquer elle, parce qu'elle est pas normale non plus.
maison; (attendre la répartition)
avatar; Kassandra - Assassin's Creed Odyssey // Ashika Pratt (IRL)
baguette magique; Bois de tremble, ventricule de dragon, 46 cm, rigide.
épouvantard; Elle, caissière au Sainsbury's. Dans l'uniforme, les cheveux attachés, plus vieille. Vision d'horreur totale.
patronus; Un capybara - cabiaï en langage courant.
reflet du miroir de risèd; Tout et n'importe quoi. Mais ce qui ressort le plus souvent, c'est un jeune homme à ses côtés, et ils ont tous les deux l'air heureux.
amortentia; Un petit déjeuner anglais classique, l'odeur du bois fraîchement coupé et l'odeur de son oreiller, aussi.
matière favorite; Vol sur balai
bonbon favori; Des caramels ou de la réglisse. Dépend de l'humeur.
animal de compagnie; Un faucon pèlerin appelé Gump - elle l'a laissé chez ses parents. Cependant, elle ne s'est pas gênée pour emmener le niffleur de la famille de sa mère, Kent. ll se débrouille très bien tout seul et a une très mauvaise habitude de ramener un peu de butin volé.
J'aurais pu avoir une page dans la gazette, comme les Entwhistle, tout ça parce que je suis une semi-géante. Mais non. J'aurais pu être chassée comme mon père le fut pendant un moment, mais non – parce que j'étais seulement semi-géante. Amour sincère entre une sorcière de sang-mêlé et un géant au cœur tendre, et je suis arrivée la première. Parce que, vous dites pas tout de suite que je suis la seule, c'est pas vrai. J'ai un petit frère, une tête brûlée de treize ans seulement. Semi-géant de son état, tout comme moi. Si lui deviendra aussi brutal et bourru que mon père, moi, j'ai des rêves plein la tête. Je suis peut-être pas normale, mais j'essaye de faire comme si je l'étais. Parce que j'aurais aimé être comme tous les autres. Ne pas avoir une force supérieure à la normale, ne pas avoir non plus une soixantaine de centimètres de plus que la normale. Raté.

C'est là qu'on se demande comment un géant, qui ne parle pas la langue anglaise qui en plus est particulièrement particulier dans tous les sens du terme, a pu tomber amoureux – en plus d'avoir deux enfants – d'une sorcière raffinée dans ce qu'elle fait. Maman m'a raconté cette histoire plusieurs fois et en est toujours aussi fière. Elle travaillait – et travaille toujours, à vrai dire – au ministère, dans le département de contrôle et de régulation des créatures magiques. Quand on lui a demandé d'aller enquêter auprès d'un troupeau de géant qui avait été aperçu dans des forêts galloises, elle a accepté avec plaisir. Arrivée là-bas, elle en a rencontré un, juste à l'entrée de la forêt. C'était celui qui allait être mon père. De ce qu'elle a réussi à comprendre peu de temps après, il était trop petit pour sa tribu. Pas assez grand, pas assez massif. Si petit qu'il a dû s'enfuir pour éviter de se faire tuer par ses propres congénères. S'il ne pipait pas un mot d'anglais au début, ma mère a fait l'effort de comprendre la langue des géants avant de lui enseigner l'anglais, en lui disant que s'il ne trouvait pas une place parmi eux, il en trouverait une auprès de certaines personnes plus passionnées que dégoûtées. C'est en apprenant le mot « je t'aime » que mon père lui a avoué ce qu'il ressentait. Presque touchant. Trop, sûrement.

C'est comme ça que j'ai vu le jour dans la paisible campagne Irlandaise, loin de toute civilisation humaine. J'étais déjà un gros bébé à l'époque – et plus je grandissais, plus le gros bébé devenait grand bébé. Très grand bébé. Si mon père se vante de temps en temps de faire presque quatre mètres cinquante, je peux pas en faire autant avec mes deux mètres trente-quatre à dix-neuf ans. En dehors de ça, de ce climat familial inhabituel, on vivait bien. Je n'ai pas pu aller à l'école à cause de ce trait unique, c'est ma mère qui m'a apprit à lire et à écrire quand elle ne travaillait pas. Je ne me débrouille pas trop mal, mais j'ai la mauvaise habitude de casser mes plumes quand je veux un tant soit peu me concentrer. Comprenez que je dois diviser en deux la concentration. Sur ce que j'écris, et sur ma force. Le résultat est pas ultra convainquant – mais je fais avec. J'ai pas d'autre choix, de toute manière.

Mon petit frère, Aodhan, est arrivé six ans après moi. Si j'ai la chance de ressembler bien plus à maman, lui c'est un parfait mélange des deux. Papa a réussi à maîtriser l'anglais entre temps, mais il avait une peur bleue de la société sorcière – c'est pourquoi il restait principalement à la maison et ses alentours. Il coupait le bois pour l'hiver, chassait pour le repas du soir, s'amusait parfois à agrandir la maison. Quand il s'agissait de s'occuper de moi ou de mon petit frère, il devenait l'homme le plus inoffensif du monde. Pas de force. Quelques berceuses. Des histoires pour le soir. Il savait s'y faire. Il avait beau pas être comme les autres, j'avais un papa exceptionnel. C'est bien grâce à lui que j'ai réussi à accepter ma nature de semi-géante. Au départ je m'en plaignais, je disais que j'étais trop grande et que j'aurais aimé être comme tous les autres ; comme maman. J'ai dû piquer un sacré nombre de crises avant que mon père ne me dise qu'il ne fallait pas que je maudisse ce sang de géant qui coulait dans mes veines ; mais plutôt que j'en sois fière et que je m'en serve pour protéger les autres. La seule chose que j'ai protégé, jusqu'à mes onze ans, c'est mon petit frère. Des bêtises qu'il allait éventuellement faire. Quand je suis arrivée à Poudlard, j'ai choisi de protéger les gens de ma maison, parce qu'on nous avait dit qu'ils étaient notre seconde famille.

En parlant de Poudlard – j'étais tellement heureuse quand j'ai reçu ma lettre. J'allais changer d'environnement, j'allais découvrir un peu plus du monde. Je connaissais par cœur les champs et la forêt qui entouraient la maison familiale. Découvrir le chemin de traverse, voir de loin le Londres moldu, ça m'a tellement excitée que je n'ai pas tenu en place quand j'y étais. À sang exceptionnel, baguette exceptionnellement longue. Elle fait quarante-six centimètres. Si au début je la trouvais trop grande pour moi, c'est au fur et à mesure des années que je me suis rendu compte que non – tout était parfaitement normal. Même ça. Voilà sept ans et demi que je crèche une bonne partie de l'année à Poudlard. En cours de route, mon petit frère est arrivé et a intégré la même maison que moi. Et depuis ça, les paris sont ouvert. Resterais-je aussi grande que mon petit frère, ou est-ce qu'il me dépassera un jour ? Nul ne sait, mais papa a misé sur Aodhan et maman a refusé de prendre part à ces paris stupides.

Après avoir passé mes ASPIC, j'ai décidé d'aller en DEMA Sports Magique. Quand on m'a autorisé à monter un balai, je n'ai jamais relâché cette sensation de liberté qui m'emmenait loin, aussi loin que l'émerveillement qui était présent quand je suis allée au chemin de traverse pour la première fois. Ça fait tout aussi longtemps que j'essaye de passer avec succès les essais pour entrer dans l'équipe de ma maison – pour le moment sans succès. J'ai appris à me servir d'une batte pour mieux l'utiliser, tourné ma taille comme un avantage quand je devais garder les buts, mais je n'ai jamais réussi à poursuivre parfaitement le souafle ou courir après le vif d'or. C'est franchement pas pour moi, ces trucs-là. J'ai beau essayer d'impressionner le capitaine aux entraînements – rien n'y fait.

En attendant, j'écris toujours mon histoire. Qui sait si mon épouvantard deviendra réel – ou s'il se dissipera pour que je puisse pleinement réaliser mon rêve; devenir une grande joueuse de quidditch.
Certains diraient bad bitch à l'extérieur – ceux qui ne la connaissent pas vraiment. Ceux qui ont l'occasion de la côtoyer tous les jours voient plutôt en elle une protectrice, quelqu'un sur qui on peut compter pour toutes sortes de tâches, sauf les devoirs. Besoin d'aide pour un règlement de compte ? Elle se fera un plaisir pour vous aider – parce qu'elle s'est attribuée ce rôle qui lui correspond bien ; celui de protéger au détriment de soi-même. Qu'importe l'embrouille, qu'importe le problème, elle vous aidera pour le surmonter. Mauvais plan ou coup foireux, elle sera toujours dans le coup, parce qu'elle sait ce qu'elle doit faire.

Elle a beau impressionner par ses deux mètres trente-quatre et ses cent soixante-sept kilos, elle ne se sert de sa force que pour régler les conflits et soulever les meubles quand on lui demande. Une feuille sous le canapé et impossible de le déplacer avec plusieurs personnes ? Demandez-lui, elle sera-là pour le faire toute seule. Les seuls problèmes qu'elle déteste, c'est quand elle doit écrire, ou même simplement tenir quelque chose de fragile entre ses doigts. Vous la déconcentrez, vous êtes garantis de la voir casser ce qu'elle avait entre les mains. On a beau lui offrir tout un panel de plumes, elle trouvera le moyen de toutes les briser, pour le grand dam de ses amis.

Elle essaye d'impressionner, de faire bonne figure, de mettre de la bonne volonté, tout pour se faire apprécier malgré sa nature de semi-géante. Son niffleur a beau faire des mauvais coups, elle rendra toujours les affaires volées avec un « pardon » timide et des excuses probablement inaudibles. Trop fière d'elle, sûrement, mais pas suffisamment être vêtue de vert. Elle est attentionnée, elle fait tout pour se faire une place de choix. Son dernier objectif est de faire partie intégrante de l'équipe de Quidditch de sa maison. Ça viendra, un jour.

Détails ;
– Elle est sceptique par rapport à ce qu'il se passe à Poudlard depuis l'an dernier. Elle reste sur ses gardes et fait toujours plus attention à sa deuxième famille. Lors de cette nuit-là, quelques mois plus tôt, elle a fait figure de force et a tout tenté pour que son groupe s'en sorte sans dégâts. Même sans magie.
– Elle a beau se montrer forte et impassible, Aderyn n'en reste pas moins un petit cœur sensible qu'on peut prendre aux tripes quand on s'attaque à son sang partiellement géant. Sujet sensible, donc.
– Elle bosse dur pour entrer dans l'équipe de Quidditch de sa maison, elle en vient même à s'entraîner seule pour aller toujours plus loin dans l'excellence. Elle s'est spécialisée dans le rôle de batteur et gardien.
(C) OZZMAN


Voir le profil de l'utilisateur
Slàine O’Toole
Chocoballe
Chocoballe
Slàine O’Toole
Messages : 148
Points : 194
Re: try me bitch (aderyn) Jeu 10 Jan - 15:49

Kassandra ! selene Super choix de particularité (et de passion sportive shine ), il me tarde de pouvoir en lire plus !
Bon courage pour le reste de la rédaction. han
Voir le profil de l'utilisateur
Serafim H. Marinos
Eleve hybride
Eleve hybride
Serafim H. Marinos
Messages : 69
Points : 154
Re: try me bitch (aderyn) Jeu 10 Jan - 15:54

Je suis hype de fou pour ce perso ! Genre, ça pue la classe puissance mille, je ... pls

Bon courage pour la suite je vais zieuter ton avancement et stalk tes rps, obligé ! andy
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
L. Andy Ollivander
Messages : 1626
Points : 1481
En couple avec : Felix Gaunt.
Re: try me bitch (aderyn) Jeu 10 Jan - 16:25

elle est si classe jpp
rebienvenue, j'adore on a enfin à nouveau des semi géants!!!!


winner is dreamer who never gives up; andy





Merci Renako pour ce cadeau sublime!
Voir le profil de l'utilisateur
Archibald O. Jenkins
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Archibald O. Jenkins
Messages : 82
Points : 190
Re: try me bitch (aderyn) Jeu 10 Jan - 20:08

me casse pas les dents stp jtm
Tu sais déjà ce que j'en pense j'ai du crush un peu souvent sur la cb sur cette ref et so hyped par ce que tu prévoyais dans les rps et tout pff
Allez hop now


Voir le profil de l'utilisateur
Esteban Bayne
Eleve moldu
Eleve moldu
Esteban Bayne
Messages : 105
Points : 161
Re: try me bitch (aderyn) Sam 12 Jan - 8:52

Décidément, vous mangez quoi les joueurs des équipes de quidditch ? maggie Bienvenue tout plein, courage pour ta fiche, hâte de voir le caractère ! See you on the other side youhou
Voir le profil de l'utilisateur
Argus I. Catwright
Canard de l'espace
Canard de l'espace
Argus I. Catwright
Messages : 294
Points : 724
Re: try me bitch (aderyn) Sam 12 Jan - 13:08

Une love demie love géante love Bienvenuuuue!
Voir le profil de l'utilisateur
Aderyn Arthfael
Eleve hybride
Eleve hybride
Aderyn Arthfael
Messages : 11
Points : 12
Re: try me bitch (aderyn) Sam 12 Jan - 18:40

Ayéééé c'est fini pls

Merci pour vos petits commentaires, j'vous aime et j'viendrais sûrement harceler certains d'entre vous pour des liens ♥️♥️♥️

gros love sur vous eugene
Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
Orphan E. Scamander
Messages : 852
Points : 916
En couple avec : Rachel O'Sullivan Scamander.
Re: try me bitch (aderyn) Dim 13 Jan - 7:52




Bienvenue sur Dabberblimp !

hello !!!
me voilà pour te valider love
j'aime tellement ton histoire racontée à la première personne, c'est super touchant et je me sens d'un coup plus proche d'Aderyn ! Je trouve que ça tient la route (hormis le fait qu'une sorcière seule pour aller surveiller une colonie de géants qui peuvent l'écrabouiller je trouve ça un peu bizarre surtout qu'elle est d'un naturel hyper doux et pas spécialement offensif MAIS c'est le seul truc, je trouve quand même que c'est vraiment bien raconté et original !!).
Bon apparemment tu te doutais de ta maison hein, je ne peux aller que dans ton sens, c'est gryffondor pour ta belle et son petit frère! en espérant qu'un jour elle puisse intégrer l'équipe, je te souhaite de bien t'amuser avec ta belle poulette!
ps : l'irl est juste MAGNIFIQUE

Te voilà validé, tu peux dès à présent créer ta fiche de lien dans ce sujet, ainsi que ton téléphone portable ici (des modèles sont mis à ta disposition). Tu dois aller faire recenser ton avatar par là et tu peux aussi faire une demande de RP juste ici, ou aller sur la CB te trouver un éventuel partenaire. Tu peux aller t'inscrire dans un club de Poudlard et aussi aller zyeuter la liste des postes.


Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: try me bitch (aderyn)

try me bitch (aderyn)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Ceremonie de répartition :: Fiches validées-
Sauter vers: