AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 jui une sirène tavu •• RHUBARBE + GAUFRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch

Messages : 319
Points : 292
Date d'inscription : 28/04/2017
MessageSujet: Re: jui une sirène tavu •• RHUBARBE + GAUFRE   Mar 6 Juin - 0:49


Jui une sirène tavu
A chaque mot de plus, à chaque syllabe qu'il avait claqué, et pour tout le poison qui s'écoulait de ses intentions, Fenry avait, chaque seconde un peu plus, enfoncé ses ongles dans ses paumes, le regard dévoré par la colère froide qui avait finit de geler la pièce. Si la tempête qu'elle avait déclenché s'était révélée une arme efficace, l'ouragan qu'elle récoltait avait fini par la conforter dans l'idée qu'il n'était rien de plus qu'un minable. Un ricanement sourd avait grogné au fond de sa gorge et son visage s'était fait méchant, ne dénonçant plus la moindre écorchure de son ego.. pas qu'elle n'avait pas été blessée, seulement qu'elle préférait la colère à la tristesse – qu'elle préférait qu'on la déteste plutôt qu'on la prenne en pitié. Et sa voix avait grincé, ferme et sèche, précise et dure et plus le moindre sourire, pas même une quelconque forme de sarcasme, avait réussi à égayer son visage.

« J'ai l'air de rire, d'après toi? J'ai l'air de trouver ça marrant, de devoir te briser le cœur une deuxième fois sous prétexte que tu as décidé de faire tomber toute la pression sur moi ? »

Fenry, elle n'avait demandé qu'à ce qu'il rajoute de l'eau chaude. Au fond, elle n'avait pas tant à se reprocher qu'il aurait aimé le croire. Au fond, il avait beaucoup plus à se reprocher que ce qu'il ne se blâmait déjà.

« Et je t'en prie épargne-moi le mythe du Ruben blasé qui n'a pas le cœur brisé. Ça grouille sous ton crâne et ça pleure de désolation. J'ai pitié de toi, Ruben, pour toutes les excuses muettes qui se languissent dans ton esprit moyen. »

Elle n'avait même pas eu envie de se sentir victorieuse, Fenry, à entendre le chaos qui tempêtait là-haut, qui brûlait tout ce qu'il restait de raison à cette conversation et qui avait fini de dévorer le peu d'amour-propre qu'il avait réussi à conserver. Au jeu du plus con, elle préférait décidément le laisser gagner. Ruben, ça n'avait jamais été son ennemi. Ruben, il avait toujours été excessif, mais il n'avait jamais été méchant avant ce jour-là – à peine amer. Et en repensant à Ruben avec qui elle aimait passer du temps, elle avait perdu l'envie de se battre.

Car Ruben qui se tenait devant elle aujourd'hui, ce n'était rien qu'un pauvre imbécile dévoré par la culpabilité et la honte. Et à lire ses pensées, elle s'était sentie profondément triste. Blessée.

« C'est pas que je me sois tapé Geoffrey qui t'empêche de bander, c'est la certitude que tu ne reverras plus jamais mon gros cul ailleurs que dans tes rêves. »

Elle était sortie du bain, et s'était enroulée dans sa serviette avant de s'approcher de ses fringues. Et son regard, une dernière fois, s'était planté dans celui de Ruben, ignorant totalement Geoffrey qui – pour une fois – n'avait même pas réussi à la détendre, elle.

« Fais le malin, Ruben. Ton numéro ne trompe personne. Même pas toi-même. »

Elle s'était rhabillée, et avait quitté la salle, sans plus rien lui accorder – ni un regard ni un souffle. Tout ce qu'elle lui avait adressé était une pensée – qui s'excusait bêtement de ce qu'elle avait inconsciemment engendré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Geoffrey Smith
Gardien du coeur de Béring

Messages : 201
Points : 239
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 19
MessageSujet: Re: jui une sirène tavu •• RHUBARBE + GAUFRE   Ven 9 Juin - 0:27

jui une sirène tavu

« hope i didn't miss anything interesting! »

L'expression dans les yeux de Ruben te glace le sang, t'as l'impression qu'il vient de te poignarder. Tu grimaces un peu, gêné et déçu de toi-même. Tu n'as rien fais de particulièrement stupide dans l'histoire, à part fermer ta gueule, mais tu te sens quand même sacrément mal à l'aise.
Les bras toujours croisés, tu écoutes leur échange sans rien dire et tu ressens les mots qu'ils se lancent comme s'ils t'étaient destinés un peu aussi. Lentement, tu te sens couler un peu plus au fond de l'eau, tu te laisses glisser. Si tu fais ça assez discrètement, peut-être qu'ils ne remarqueront pas que tu as disparu sous la mousse et que tu te trouves au fond du bassin. Mais tu n'as pas le temps de mettre ton plan à exécution.

Fenry n'emporte, tu connais son tempérament, et tu vois bien qu'elle ne se prive pas de fouiller l'esprit de ton ami pour lui démontrer ses tords. Et ça Geoffrey, ça t'énerve. Ça te vexe pour lui, c'est un viol total de ses sentiments. Plus elle parle et plus ton sang bat à tes tempes. Tu fermes les yeux et serres les poings, les bras toujours fermement croisés contre ta poitrine, tu te retiens de dire quoique ce soit. Là, elle va trop loin pour toi. Tu l'aimes Fenry, et tu ne sais pas ce qu'ils ont bien pu se dire avant que tu n'atterrisses ici comme un mongole, mais elle te donne envie de hurler. Elle se lève rageusement et tu la suis des yeux, les lèvres toujours soudées. Elle ne vous adresse pas même un regard et tu vois ses longs cheveux disparaître derrière la porte de la salle de bain. Tu tournes vivement la tête vers le sortie et lui cries de toute tes forces.

▬ C'EST ÇA CASSE TOI FENRY! VA POURRIR LA VIE DES TES POTES LES ORDURES DANS LES CACHOTS AU LIEU DE NOUS LES BRISER!

L'écho de ta voix se réverbère dans la pièce vide et tes yeux lances des éclairs en direction de la porte tandis que tu lâches un grognement de rage avant de donner un coup de poing contre le rebord du bassin. Chose que tu regrettes instantanément. Tu te figes et la douleur t'arrache une grimace lorsqu'elle te traverse tout le bras, tu serres les dents tellement fort que t'en as mal à la mâchoire. Tu souffles finalement un bon coup et relâches les épaules, venant frotter péniblement ton visage de la paume de tes mains.

▬ Aïe.

Tu sens encore les jointures de tes doigts comme si elles étaient en feu et tu te trouves vraiment stupide. Tu as l'air dépité et au fond de toi tu as juste envie de te cacher dans un trou. Tu sais que tu aurais du en parler à Ruben au lieu de ne rien dire à personne comme un con. Mais ça te plaisait d'avoir au moins un secret dans cette foutue école.
Calmement tu reprends une position qui se veut détendue, assis sur une des premières marches du bassin tu cales tes bras sur tes genoux et tu fixes le dos de ta main meurtrie sans rien dire. T'es vraiment stupide. Puis, lentement, tu tournes la tête vers Ruben et lui lances un petit sourire gêné. T'espères vraiment qu'il ne va pas perdre confiance en toi. Amicalement, tu lui donnes un petit coup de poing sur l'épaule.

▬ Désolé mec. Ne m'en veux pas s'il te plaît.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ruben Damon
Eleve sang-mêlé

Messages : 151
Points : 129
Date d'inscription : 16/05/2017
MessageSujet: Re: jui une sirène tavu •• RHUBARBE + GAUFRE   Dim 11 Juin - 1:21

T'as été trop loin Ruben. Mais t'es. tellement énervé. agacé. frustré. Certes, ça ne changera pas de l'ambiance déjà un peu tendue de base. Mais, est-ce qu'elle te déteste maintenant ? Est-ce que, lorsque tu la croiseras elle te dévisagera ? C'est de cette manière que tu pensais renouer les liens ? Voulais-tu seulement les renouer ? T'as toujours voulu qu'elle te remarque malgré l'ambiance froide que tu as instauré parce que tu as décidé de jouer les vexés, mais t'as jamais été capable de lui parler naturellement. En réalité Ruben, tu ne sais même pas ce que tu veux. Alors elle te répond et tu l'écoutes. T'es attentif, même si t'en as absolument pas l'air : tu regardes ailleurs, l'air de dire, que c'est plus intéressant ou que tu ne veux rien entendre. Tu serres à nouveau la mâchoire. Elle lit encore dans tes pensées. Tu lui envoies un regard noir. Sérieusement ? Pour qui elle se prenait à fouiller dans ton esprit ? T'as mal à ta fierté et à ton intimité et évidemment, tout ça, elle le disait en la présence de Geoffrey. Oui Ruben, ton égo en prend un sacré coup. Tu ne sais même pas quoi répondre : tu la laisses parler mais la réalité est qu'elle avait absolument raison. Les excuses muettes qui se languissent dans ton esprit moyen. T'es tellement touché et tu te dis que t'es un imbécile pour regretter tes paroles après ça. Assume-les ? T'en as terriblement envie après ce qu'elle venait de te balancer à la figure.
Je ne m'excuserais jamais.

Sa voix résonne dans la salle ; elle continue mais tu ne réponds rien. C'est étrange que tu te laisses presque autant marcher sur les pieds. Mais tu savais pertinemment que si tu lui répondais : tu n'aurais plus aucun filtre, et les insultes fuseraient de tous les côtés. Parce que t'as la haine et t'aimes absolument pas sa manière de te parler. la vérité est tellement difficile à avaler que tu préfères te taire. Tais-toi Ruben, pour le coup, ça le vaut mieux. Fenry quitte le bain - elle allait s'en doute partir, mais tu le perçois comme une fuite. Les gens qui partent lors d'un conflit ont toujours été des lâches. Qui assumaient le moins au final ? Mais t'as même pas envie de lui faire la remarque : depuis le début, tu voulais qu'elle parte, tu n'allais pas maintenant la retenir. Ça serait ridicule. Ça t'énerve qu'elle quitte les lieux : parce que ça ne te laisse pas l'occasion de répliquer, de réfléchir pour mieux la piquer. Et dire qu'elle osait utiliser tes propres pensées contre toi. Maintenant que t'y penses : peut-être même qu'avant que tu ne déclares ta flamme, elle le savait ?

Ça t'énerve. T'es sous tension et t'as envie de casser des mâchoires. Tu inspires un bon coup quand t'entends Jo lui hurler dessus avant que la porte ne se referme. Tu le regardes. Pourquoi ? Parce qu'il voulait pas que leur petit secret à deux ne soit dévoilé ? Comment même tu n'as jamais été au courant puisqu'il s'agissait d'une rumeur ? Tu t'en branles, au final. Maintenant tu le sais. Ton meilleur ami s'emporte et donne un coup contre le rebord. Tu vois à son visage qu'il regrette immédiatement son geste. Tu ne peux pas t'empêcher de sourire - même si, tu ne voulais pas. mais. C'est Jo. Il dédramatisait n'importe quelle situation. Impossible de rester stoïque lorsqu'il perd en crédibilité. Il se rapproche finalement un peu plus de toi, et te donne un petit coup d'épaule. Tu ne fais pas vraiment attention à son geste qui veut détendre l'atmosphère, tu ne penses qu'à ta poire en cet instant. « Désolé pour ? De la situation ? De votre histoire alors que je m'en branle ? Tu sais Jo, ce que t'as pu faire avec elle je m'en moque. Je comprends juste pas pourquoi tu ne m'en as jamais parlé ? Je te balance tellement de truc à mon propos surtout vis à vis d'elle. Et, t'es même pas capable de me le dire ? Me balance pas l'argument du "gneugneu je voulais pas que tu sois mal" ou d'autres conneries. Tu penses que je vais me mettre à chialer comme une petite pisseuse ? » tu lèves la voix sans même t'en rendre compte - en soit, pas tellement contre lui. Mais de la situation qui t'as bien chauffée. « Tu crois que je suis fait de sucre ? » Tu te frottes le crâne, les sourcils froncés. « Jo, j'en ai rien à faire d'une meuf qui se permet de se taper l'incruste dans ma tête comme si elle se croyait chez sa mère. Crois pas ce qu'elle dit. Je regrette rien je le pense vraiment, j'sais pas pour qui elle s'est prise. Et. Je crois j'ai vraiment pas de chances avec les nanas. Je les comprendrais jamais. » tu te laisses glisser dans le bain, les muscles plus détendus. Tu laisses un petit silence s'installer. Sincèrement, Ruben ? C'est Jo, tu peux pas vraiment lui mentir. Il sait que t'es juste un gros fragile face à Fenry. Tu te redresses subitement et pose tes deux mains sur les épaules de Jo, le secouant dans tous les sens. « Jo... POURQUOI J'AI FAIT CA JO ? POURQUOI J'AI FAIT CA ? DIS LE MOI POURQUOI J'AI FAIT CA ? » oui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Geoffrey Smith
Gardien du coeur de Béring

Messages : 201
Points : 239
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 19
MessageSujet: Re: jui une sirène tavu •• RHUBARBE + GAUFRE   Dim 11 Juin - 3:19

jui une sirène tavu

« well it's just you and me now i guess. two loosers taking a bath together. »

Ça te fait mal ce qu'il te dit. Ça te fait l'effet d'une douche froide. Mais bon, tu t'y attendais un peu. Tu l'as bien cherché. T'oses plus le regarder et tu fixes à nouveau ta main douloureuse en encaissant ses mots. Il n'a pas entièrement raison mais pas tout à fait tord non plus. T'as juste envie de te couler au fond du bassin. Son ton monte encore et tu grimaces, t'avais vraiment pas prévu de t'embrouiller avec lui en allant juste te laver.

▬ Nan je... c'était pas pour te protéger j'sais bien que t'es fais de briques mais... j'sais pas. Je... Je l'aimais vraiment Fenry en fait et quand ça s'est terminé... j'étais pas au top. J'avais peut-être juste pas envie d'en reparler, c'est tout. Et puis je vais pas te mentir ça me plaisait d'être le seul avec elle à vraiment le savoir. Pourtant je sais bien que tu l'aurais jamais dis à personne. Tu fermes les yeux et enfouis ton visage dans tes mains. Mais je regrette, j'aurais du te le dire dès le début. J'ai pas osé et puis après il était trop tard pour faire marche arrière. Tu te frottes les yeux avant de le regarder à nouveau. Alors j'ai fais avec, j'suis une pure merde et je mérite pas de m'excuser.

Il se détend un peu et tu fais de même. L'orage est passé. Enfin, tu le crois et tu l'espères. Tu n'aimes vraiment pas le conflit, à la base. Surtout quand c'est contre l'un de tes meilleurs amis que tu t'embrouilles. Il se laisse lentement couler dans l'eau. Tu vois bien qu'il n'est pas non plus très à l'aise avec ce qu'il vient de dire. Tu continues quand même, t'as pas fini de vider ton sac.

▬ Et franchement, entre elle et toi, c'est toi que je crois Ruben. Même si tu ne disais qu'des conneries, je te croirais. Je la considère comme ma pote mais là. Tu sers les poings. Si tu savais comme ça m'a donné envie de tout péter tout ce qu'elle t'as dit. Je me rappelle qu'elle sondait aussi mon esprit et... Et même pas un regard avant de partir putain. Comment j'ai pu aimer quelqu'un qui traite mes amis comme ça?! T'as un petit rire et tu te détends un peu. Moi non plus j'comprendrais jamais rien aux filles.

Tu te recules et t'adosses à nouveau, tu comptes bien essayer de profiter du bain, histoire de t'alléger un peu la cervelle. C'est vrai que Fenry ne t'avait pas fait de cadeaux non plus. Mais tu ne lui en avait pas voulu. Tu n'étais simplement pas ce qu'elle recherchait. Et tu as fini par t'en remettre, finalement. T'es même devenu gay, c'est dire. Tu te grattes la joue, un petit sourire moqueur sur les lèvres.

▬ Par contre il y a une chose que je sais, c'est que t'en a pas rien à faire de Fenry. Essaye pas de me rouler avec tes mots de mec dur.

Et puis soudain, Ruben te saute dessus. Tu pousses un cri de surprise et t'as même pas le temps de réagir. Tu ne sais pas si c'est une révélation qui vient de le frapper tout seul ou si ce que tu lui as dit l'a aidé. Mais ce dont tu es sûr c'est qu'il te secoue comme un pommier et que ton dos se fait victimiser contre le rebord du bassin.

▬ AARGH MAIS STOP PUTAIN ESPÈCE DE TROLL!!

Tu le saisis lui aussi fermement les épaules et le secoue un bon coup pour qu'il s'arrête net. Tu le fixes intensément, le regard noir et l'air sévère. Puis tu exploses de rire. Franchement, ton Ruben, c'est un sacré numéro, et t'es content de le retrouver. Tu poses ton front sur son épaule et ris comme un con avant de finalement le regarder dans les yeux, toujours souriant.

▬ Parce que t'es qu'un gros lourdeau mon vieux. Mais t'en fais pas, tu lui tapote le dos. Je suis là pour t'aider à surmonter tes bêtises.

Tu le lâches et lui fais ton plus beau sourire d'abruti. Tu ne peux définitivement pas t'énerver contre lui. T'es vraiment déçu de toi-même de ne pas avoir été entièrement honnête avec lui et t'as vraiment pas envie que ça recommence.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ruben Damon
Eleve sang-mêlé

Messages : 151
Points : 129
Date d'inscription : 16/05/2017
MessageSujet: Re: jui une sirène tavu •• RHUBARBE + GAUFRE   Dim 11 Juin - 23:09

Jo. Jo était tombé amoureux de Fenry ? C'est une blague ? T'as presque du mal à y croire. Alors quand tu les voyais se chamailler avant que tu ne débarques, tu faisais face à des ex. Ton meilleur ami, l'ex de Fenry, celle pour qui tu craques. T'aurais jamais cru en réalité. T'es limite encore plus gêné de la situation en y repensant et t'espères que Jo a vraiment plus aucun sentiment à son égard. Alors tu l'écoutes sans le couper pour entendre la suite : tes doutes s'en vont et ça te rassure. Alors, elle lui avait sondé son esprit ? T'es pas vraiment étonné. Pourquoi il a fallu que tu craques pour elle ? Même en tant qu'ami elle en était sûrement capable. Essaye pas de me rouler avec tes mots de mec dur. tu savais qu'il savait. Tu ne pouvais vraiment rien lui cacher : et pourtant lui, il ne lisait pas dans ton esprit. Tu ne pouvais pas lui faire croire tout et n'importe quoi, tu avais tellement parlé d'elle après tout. Et il était tellement courant de te surprendre soupirer profondément parce que la belle avait atterri dans ton champ de vision.

Jo fini par, à son tour te secouer dans tous les sens. Et, ça te fait du bien. T'as limite envie de lui demander de te foutre une gifle pour te réveiller. Tu croises son regard faussement noir avant d'éclater de rire avec lui. Qu'est-ce que tu ferais sans Jo ? T'es content de l'avoir dans ton cercle d'ami - plus qu'un simple ami : un meilleur ami, un frère. A l'heure actuelle, t'aurais encore eu les nerfs sans lui. Il te donne une tape dans le dos et tu lui renvoies une plus puissante pour te venger de ses paroles. « J'ai vraiment fait l'abruti. Mais, t'as vu comment elle m'a énervé aussi ? Je voulais pas, c'était pas mon intention mais j'pouvais pas me contrôler face à son attitude irritante. Sauf que je voulais pas vraiment me montrer sous ce jour non plus. Merde Jo, elle va me haïr. Je lui ai dis un truc pas cool avant que tu ne débarques en plus. » tu te frottes la nuque et un soupir s'échappe de tes lèvres. Tu te tournes vers la porte pour vérifier : tu deviens paranoïaque maintenant ? « Je pense que t'as du le voir mais je perds toujours mes moyens quand elle est là, je l'ai envoyé chier le premier parce que je savais que ça allait être embarrassant ce tête-à-tête. Et, je sais pas, je lui ai dit que de toute façon elle était juste bonne et qu'elle avait rien dans le crâne et que c'était tout ce qui m'intéressait pour lui faire fermer sa g... bouche. Et maintenant ? Je l'ai carrément fait FUIR JO. » et tu t'es promis comme un abruti que tu ne t'excuserais même pas. Difficile de te faire changer d'avis quand ta fierté est piquée sur un haut niveau. Mais maintenant que t'as les pieds sur terre, tu réalises que t'as dépassé les bornes dans ta connerie. Tu plonges subitement ta tête dans l'eau comme un abruti et la ressors la seconde qui suit, l'air blasé sur le visage. « J'oubliais combien la mousse pique les yeux bordel d'une diarrhée de nain. Ton obsession pour la rose te rend de plus en plus abruti Ruben et la situation précédente a carrément grillé l'ensemble de tes neurones. Tu te tournes vers Jo. Et toi alors, comme ça t'as été amoureux d'elle ? Vrai ? Une vraie histoire ? J'aurais jamais pensé. Non parce que déjà que j'dois sans doute pas être son genre, alors toi ? Tu comprends, ça me surprend. tu exploses de rire et la salle entière résonne. Tu te calmes et lui donnes deux fortes tapes dans le dos. Je déconne. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: jui une sirène tavu •• RHUBARBE + GAUFRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
jui une sirène tavu •• RHUBARBE + GAUFRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nouveau look pour Rhubarbe ... page 2
» Verrine rhubarbe-fraise à la crème de mascarpone
» tarte a la rhubarbe
» Crumble pomme rhubarbe
» Mousse à la Rhubarbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Cinquième étage :: Bain des préfets-
Sauter vers: