AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Leaving Tonight || Moon & Fallen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Grenat B. R. Blackwell
élève décédé
avatar


Messages : 30
Points : 45
MessageSujet: Leaving Tonight || Moon & Fallen   Ven 19 Mai - 20:33

PV : Moon B. Vaughn & S. A. Fallen Blackwell
"I thought it'd be easy to run, But my legs are broken"
 
 


 
Oh Blair. Qu'as-tu donc fait ?
Tu es inquiète. Et c'est bien pour cela que tu descends actuellement à l'infirmerie avec Moon. Tu as si peur d'avoir commis une erreur. Alors tu veux tout faire pour la réparer. Tu jettes un coup d'oeil à ta compagne. La Serpentarde semble légèrement stressée. Elle non plus ne t'a pas dit pourquoi elle descendait à l'infirmerie.
Et tu ne demandes pas Blair. Tout comme elle ne demande pas.
Tu te remémores la matinée, lorsque tu t'étais réveillée aux côtés d'Alistair, encore une autre fois. Lorsque tu avais enlacé son corps nu une dernière fois, déposant un baiser sur ses lèvres endormies, glissant sur ta chair nue et marquée par ses baisers brûlants sa chemise qui t'embauma de son odeur exquise. Et puis tu avais quitté ce paradis qu'étaient ses bras pour te confronter à la réalité du monde.
Très rapidement tu t'étais préparée pour aller en cours, mais tes pensées ne faisaient que revenir à votre nuit. Votre énième nuit passée ensemble. Tu voulais retourner le voir ce soir. Et le suivant. Et encore le suivant. Jusqu'à ce qu'il rompe le contrat. Car toi tu n'avais pas l'intention de le faire.
Vos pas résonnaient dans le couloir et les portraits se retournaient à votre passage. La porte de l'infirmerie finit par se dessiner et vous y entrez ensemble, comme deux soeurs. Cela te fait sourire et penser à Fallen que tu n'avais pas vue depuis cette dernière fois sur le pont. Tu avais su ce jour là, que ta soeur était comme toi. Compliquée. Et tu allais te battre à ses côtés pour qu'elle puisse épouser la femme qu'elle aime. Et non le petit Sang-Pur que vos parents lui ont assigné comme une punition. Mais après tout elle était l'héritière. Pourtant, tu sentais bien qu'elle allait révolter son poste. Qu'elle allait montrer à tout le monde ce que vaut une véritable Blackwell avec élégance et ambition. Et alors tu serais terriblement fière d'elle. Comme si tu ne l'étais pas déjà.
Tu lances un bonjour amical à l'infirmière qui vous aperçoit de son poste lorsque vos pas résonnent dans la salle. Elle est vraiment adorable cette femme. Tu étais déjà venue la voir la veille au soir, en panique, et elle t'avait rassuré et juré par le secret médical qu'elle ne dirait rien à personne et t'aiderait. Puis elle t'avait réconforté, comme une mère. Comme la mère que tu aurais rêvé d'avoir.
Tu veux t'avancer vers elle, lorsque soudain une douleur fulgurante transperce ton bas-ventre. Une nausée te prends, et tu poses la main sur ta bouche, précipitamment.

Prends-moi ma potion Moon !

Tu fais un geste à la femme qui se lève pour t'aider et te précipite aux toilettes. Tu sais que Moon ne posera pas de questions. Elle pourra soupçonner mais ne te poussera pas à parler.
Ta gorge te brûle lorsque tu libères le repas de midi dans la cuvette, comme une délivrance amère. Une larme coule sur ta joue, mais tu l'essuie. Tu ne peux pas lui en parler. C'est ta décision. Tu ne voudrais pas qu'il... Qu'il ruine sa vie pour toi.
Tu essuies ta bouche, te regardes dans le miroir. Tes yeux sont légèrement cernés mais brillants et... Il y a une marque, là, sur ton cou. Tu rougis. Tu te souviens parfaitement comment elle est arrivée ici.
Malgré la situation, malgré tes craintes, un rire un peu dément t'échappe. Comment peux-tu être aussi heureuse ? Est-ce ça l'amour ? Cette joie démente ?
Tu entends les pas de Moon s'approcher et tu te tournes vers l'entrée des toilettes en l'attendant.
Tu te débarrasseras bientôt de ce léger inconvénient et tout sera comme avant.
Mais mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moon B. Vaughn
Élève porté-disparu
avatar

Élève porté-disparu

Messages : 83
Points : 122
MessageSujet: Re: Leaving Tonight || Moon & Fallen   Dim 21 Mai - 0:41

Une nuit des moins sympathique.
Tu allais partir lorsqu'elle t'a retenu. Cela t'a surpris jusqu'à ce qu'elle te dise qu'elle devait elle aussi aller à l'infirmerie. Tu n'as pas cherché à savoir pourquoi, tu as simplement hoché la tête et vous êtes parties.
Te voilà maintenant dans les couloirs du château endormi. Aux côtés d'une personne que tu portes dans ton cœur. Comme tu le dis si bien : Blair est comme une sœur que tu n'as jamais eus. Tu ferais tout pour la voir sourire, tu as beaucoup d'amitié pour elle. Peut-être que tu es naïve, que tu ne vois pas que la réciprocité n'existe pas, et au pire, qu'est-ce que tu en as à faire ? Le regard des gens ne te préoccupe pas. Tu es bien comme tu es. Et tu seras encore mieux après ta vengeance. Tu n'as jamais songé à l'amour, pour toi c'est pathétique et ça fait perdre du temps.
Tu avances dans ce long couloir, presque interminable. Vous ne parlez pas, tu espères qu'elle ne se doute de rien. Peut-être serait-ce le moment de lui avouer ton lourd secret. Tu y songes. Probablement en retournant au dortoir. Oui, tu lui dirais tout. Tu lui expliquerais comment ça se fait, comment tu le combats et combien cela est difficile de le contrer.
Tu déambules la tête haute, le regard droit, le visage pâle. Tu es démaquillée. Seule Blair te connais ainsi. Sans ce noir autour de tes yeux gris.
Tu aperçois l'infirmerie, Olympe est déjà passée par là. Tu le sais. Tu connais l'infirmière. Tu la vois une fois par mois, parfois plus. Elle sais tout sur toi. Tu l'aime bien, elle vient à tes concerts parfois. Tu lui parles de tes projets musicales, rien de bien personnel.
Elle s'approche de vous mais Blair s'en va en courant, te disant de récupérer sa fiole. Tu n'as pas le temps de répondre qu'elle est déjà partie. Elle vomie. Tu te dis qu'elle est probablement malade. Une gastro ça arrive à tout le monde. Même au meilleur d'entre nous. Tu hausses les épaules et applique la demande de ton amie. Tu expliques à l'infirmière ce qu'il se passe et elle te donne les deux fioles sans problème. Elle sait que tu es quelqu'un à qui on peut faire confiance. À ta main droite celle de Blair, à ta main gauche la tienne. Tu ne peux pas te tromper. Le soucis, c'est que les fioles sont identiques. Seule l'écriture diffère, et dans l'obscurité ce n'est pas super. Tu t'avances vers les toilettes, entendant d'une ouïe fine ton amie pleurer. Tu l'attends devant, tête baissée. Tu te mord la lèvre, ne pouvant pas réagir. Et si la potion qu'elle doit prendre c'était pour un événement imprévu. Si finalement ce n'était pas une gastro. Mais pourquoi ne t'en as t-elle pas parlé ?
Vous n'êtes peut-être pas si proche que tu l'avais imaginé finalement.
Tu n'en sais rien, tu ne veux pas savoir et tu ne sauras pas. Cela ne te regarde pas.
Ta tête se relève lorsque Blair sort des toilettes. Son visage sec, elle a séché ses larmes.

Tout va bien Blair ?

Tu t'inquiète, probablement pour rien. Mais tu as un mauvais pressentiment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grenat B. R. Blackwell
élève décédé
avatar


Messages : 30
Points : 45
MessageSujet: Re: Leaving Tonight || Moon & Fallen   Dim 21 Mai - 12:06

PV : Moon B. Vaughn & S. A. Fallen Blackwell
"I thought it'd be easy to run, But my legs are broken"
 
 


 
Blair. Elle t'a appelé Blair, comme ta sœur l'aurait fait. Tu lui envoie un sourire chaleureux et secoue la tête. Non, tu ne vas pas bien. Mais le mieux c'est de ne pas y penser, n'est-ce pas ? Pour éviter les regrets. Pour s'épargner la culpabilité.

Je suis un peu malade, et avant le Bal je ne peux pas me permettre ça, tu sais. En plus il y aura mes parents et... Je crains un peu ce qui va se passer. Ce sera sûrement une catastrophe.

Caïn t'avait demandé d'y aller avec toi et enfin tu t'étais décidée à accepter. Au pire, il pourra te protéger des foudres de tes parents. C'est ce que tu espères. C'est ce sur quoi tu comptes.
La main gauche de Moon est un peu avancée vers toi alors tu attrapes la potion qu'elle tient. Tu ne veux pas te laisser la possibilité de reculer, alors tu la vides dans ta gorge d'un seul trait.

Bris. Le verre s'éclate au sol tandis que ton corps cesse de te répondre. Ce goût, il te rappelle une odeur. Celle d'une autre potion.

Tes yeux se rivent sur Moon.

Un dernier souffle. Une larme.

Alistair...

Néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A Fallen Blackwell
Eleve sang-pur
avatar

Eleve sang-pur

Messages : 137
Points : 202
MessageSujet: Re: Leaving Tonight || Moon & Fallen   Dim 21 Mai - 13:58





Leaving Tonight

HAVE YOU SEEN THE TEARS ? HAVE YOU SEEN THE SADNESS ? SEE HOW I DO, I STEPPED ON THAT PAIN AND STOOD UP AGAIN AT THE MOMENT I FELT IT WAS THE END




Fallen n’aurait pas paniqué.
Fallen n’aurait jamais paniqué.
Fallen ne paniquait jamais.

Mais il avait suffi d’un petit mot à la fin de ce message concis pour que son cœur s’emballe et que les messages d’alertes s’affichent dans son cerveau. J’t’aime. Deux syllabes et une apogée de souffrance. Avant même qu’elle ne comprenne, alors que l’oxygène essayait de d’arriver à son encéphale, ses jambes avaient commencé à courir, toujours plus vite, avalant les pavés, martelant le sol aussi fort que son cœur frappait sa cage d’os.

Blair ne lui disait jamais Je t’aime. Ne faisait jamais part de ses sentiments. Lorsque l’âge de l’innocence avait cédé sa place aux souffrances, elles avaient toutes deux compris que l’attachement ne se montrait pas, au contraire qu’il fallait le cacher toujours plus profondément. En six ans, Blair ne lui avait jamais dit ces mots. Et une petite voix lui soufflait qu’elle ne les entendrait plus jamais. Elle avait lâché son sac et avait balancé ses affaires à Leto qui passait par là sans demander son reste. Il fallait qu’elle la rejoigne.
Elle courrait, jamais assez vite, comme si les couloirs s’allongeaient et serpentaient. Labyrinthe sanglant. Depuis quand Poudlard est aussi grand ? Depuis quand Poudlard est aussi vide ? Elle avait l’impression de voir l’air prendre une teinte rouge obscure. Comme si elle venait de passer en enfer. Ses poumons se chargent de dioxyde. Empoisonnement. Elle se noie dans sa propre inquiétude, cherche à reprendre pied, le cœur perclus d’angoisse. Son mauvais pressentiment lui vrille la tête, l’a fait hurler d’appréhension.

Blair.
Petite sœur.
Jumelle.

Qu’est-ce que tu as encore fait putain. Tours à 90° pour rentrer dans l’infirmerie en priant pour ne percuter personne. Arrêt soudain. Un corps allongé, les cheveux noirs autour de sa tête comme une couronne suprême. Une peau plus pâle que d’ordinaire alors que sa robe ébène et émeraude s’étend tout autour d’elle, rehaussant la pâleur morbide de sa peau.  Au-dessus, comme un pervers contemplant son crime, une autre reine serpent, immobile, comme stupéfaite de ce qu’elle vient de faire. Dans sa main une fiole, alors que mille et un débris jonchent le sol.

Brûlure.
Hurlement.
Décharnement.

Fallen, elle ne comprend plus, alors que sa main vient se saisir de sa baguette. Son âme brûle, sa gorge s’arrache, le sang bouillonne. Elle s’avance, furie dévastatrice. Tout autour d’elle, le mobilier tremble, les lits s’agitent. Tout est pris de démence à l’image de l’acide qui la dévore de l’intérieur. Elle ne réalise pas encore mais elle le sait. Une certitude qui l’annihile. Fallen a perdu toute trace d’humanité. Elle envoie un sort à Moon, sans même savoir lequel. Son corps vole à l’autre bout de la pièce, poupée de chiffon sous l’œil du cyclone. Les bougies se soufflent et une obscurité confortable s’installe, compagne du crime qui va être commis.

Elle va se venger Fallen, elle va faire payer ce qu’on vient de lui arracher. Elle va la faire souffrir Moon, elle va l’anéantir comme elle vient de le faire. À l’intérieur c’est un champ de ruines. On dit que la mort de quelqu’un c’est une dévastation qu’on ne peut oublier. Là, c’est un cataclysme. Elle est pulvérisée Fallen, ses molécules se retrouvent balancées aux quatre coins de l’univers. Son cœur est un trou noir alors que chaque partie de son âme pourrait faire de belles planètes. Elle va rendre la pareille à Moon, l’écraser. Ça provoquera peut-être un nouveau big bang qui sait. Elle connaît la formule Fallen, celle qui tue en un instant et sans douleur. En échange de son essence. De toute manière celle-ci est réduite à néant. Qu’a-t-elle de plus à perdre maintenant ? Deux petits mots et elle sera vengée. Deux petits mots et peut-être que la douleur qui taraude son cœur explosé prendra fin. Alors qu’attend-elle ?

Sa baguette se lève, tremblante, et soubresaute dans sa main. Le vendeur de chez Ollivander l’avait prévenue. Une puissance magique immense mais un bois qui ne sert que les cœurs purs et qui ne fera jamais de magie noire. On n’arrache pas la vie avec du Sorbier, on la protège. Ses lèvres rouge sang bougent pour former la sentence.

« Avad… »

Et sa baguette se rebelle alors qu’un éclair vert illumine subitement l’infirmerie. On se croirait à un festival de son et couleur. Un nouveau cri déchire le silence pesant, alors que la baguette de la Blackwell vole à travers la pièce. Le bois de Sorbier ne tuera jamais les hommes, lui avait dit Ollivander. Tu as un cœur trop pur, lui aurait dit Blair. Connerie.

Les yeux émeraude, presque de la même couleur que le sort de mort dévisagent Moon.

«  VAS-T-EN »


by tris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Moon B. Vaughn
Élève porté-disparu
avatar

Élève porté-disparu

Messages : 83
Points : 122
MessageSujet: Re: Leaving Tonight || Moon & Fallen   Dim 21 Mai - 23:37

Why.

Elle a attrapé une fiole. La mauvaise. Celle qui devait t'éviter la transformation. Celle qui t'était destinée. Celle que tu tenais dans ta main gauche Moon. Avant ça elle t'a souris. Tu le lui as rendu. Mais tu n'as pas eu le temps de l'empêcher de la boire. Elle était déjà au sol. Ton visage se décompose. Les éclats de verres virevoltaient dans le couloir. Tes genoux touchent le sol. Tes mains retiennent la tête de ton amie. Et tu la suis dans sa chute. Tout un monde s'écroule devant toi. Vous êtes seule. Tes yeux ruissellent de larmes. Cela fait longtemps que ça ne t'était pas arrivée. Ton front collée à celui de Blair.
Non. C'est un cauchemar. Ça ne peut pas arriver. Pas à elle. Si l'une de vous deux méritait de mourir ce soir, ce n'était sûrement pas Grenat. Tu t'en veux de ne pas avoir agit rapidement. Tu sens sa peau se refroidir sous tes doigts. La mort emporter ton amie. Tu ne penses qu'à elle. Tu souffre. Ton cœur se serre. Tu ne pourras jamais lui avouer. Ce secret qui vous à bloqué tant d'année. Il t'aurait suffit que d'un instant pour lui en parler. Ta fierté a été trop grande pour en parler. Cette satanée fierté. Moon jette la !
Regarde toi, sous les ébats accusateurs des tableaux. Une scène atroce qui se produit. Tu serres la défunte tellement fort dans tes bras, pleurant à t'en égosiller la voix. Tu espère qu'elle va se réveiller. Que ce n'est qu'un défaut de ta potion. Mais le tue-loup ne tue pas les loups comme elle le dit, mais ceux qui ne le sont pas justement. Tes poings se serrent sur la robe de ton amie lorsque tu entends des pas arrivés en courant. Ton cœur accélère. Tu relève la tête. Et le pire vient d'arriver. Te voilà face à celle qui aura enfin une raison de te détester, de vouloir ta peau.
Tu balbuties des mots incompréhensibles, cachés par tes pleures. Tu dégluttis. Tu espère qu'elle arrivera à comprendre que tout cela est un malentendu. Que c'est un accident. Mais elle sort sa baguette. Tu es expulsée dans les airs, et tu te cognes contre un mur. Tu regarde Fallen. La haine, la vraie, comme la tienne, se lie dans ses yeux. Tu ne te relèves pas. Tu n'as pas la force émotionnel de te relever. Et tu comprends que cela en est fini pour toi. Tu l'as probablement mérité.
Non Moon. Ce n'est pas toi qui lui as donné la potion, c'est elle qui l'a prise. Tu n'y es pour rien.
Mais est-ce ces mots qui te feront voir la vérité en face. Aux yeux de Poudlard tu es devenue le monstre que tout le monde voyait. Mais c'est faux. Moon, ouvres les yeux. Tu n'as pas le droit de t'en vouloir. Tu fermes les yeux attendant ta sentence. C'est là qu'une mélodie entre dans ta tête et tu fredonnes

«  Gettin' heavy with the devil, you can hear the wedding
bells. Father did you miss me. Don't ask me where I've been. You know I know. Yes, I've been told I redefine a sin. I don't know what's driving me to put this in my head. Maybe I wish I could die, maybe I am dead! »

Un éclair éblouie tes yeux clos. Ça y est, c'est la fin. Un instant passe. Rien. Tes yeux s'ouvre lentement. Rien n'a changé. Blair, sans vie. Fallen détruite. Sa baguette avait refusé de te tuer. Tu as peur Moon, réellement. Tes pupilles sont tellement petites, on ne peut apercevoir que le gris d'un ciel pluvieux. L'orage tonne en toi. Et tu sanglotes. Fallen devant toi. Elle te cri de t'en aller. Et toi. Tu obéis. Tu ne cherches plus. Tu cours. Tu as rassemblé toute tes forces. À ce moment là Moon. Tu n'as qu'une envie. Faire sortir le loup qu'il y a en toi. Malheureusement ce n'est pas la pleine lune. Tu t'arrêtes aux horloges et te blottis dans un coin. Tu trembles Moon. La mort t'a frôlé. Et maintenant te voilà faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.A Fallen Blackwell
Eleve sang-pur
avatar

Eleve sang-pur

Messages : 137
Points : 202
MessageSujet: Re: Leaving Tonight || Moon & Fallen   Dim 11 Juin - 18:48





Leaving Tonight

HAVE YOU SEEN THE TEARS ? HAVE YOU SEEN THE SADNESS ? SEE HOW I DO, I STEPPED ON THAT PAIN AND STOOD UP AGAIN AT THE MOMENT I FELT IT WAS THE END



Un silence assourdissant se fait. Moon a fuit l’ignominie de l’acte et Fallen est là pantelante, tremblante au milieu de la pièce. Fallen est seule. Seule, c’est le mot qui la frappe, alors qu’elle a pulvérisé l’infirmerie. Fallen est seule et le sera à jamais maintenant. Autour d’elle les lits cessent de s’agiter, les draps se reposent calmement et les lumières reviennent, l’orage, dévastateur, vient de se calmer. Fallen sait qu’il faudrait se relever, qu’il faudrait bouger. Mais ses muscles sont atrophiés tout autant que son cœur. Pour la première fois, Fallen est à terre, ne sachant quoi faire. Ses bras s’agitent, ses mains tremblent de soubresauts mal contenus comme si un démon voulait sortir. Mais Fallen contrôle encore et toujours ses émotions, met une bride à ce qui lui reste d'émois. Ce qui lui reste de sentiment.

Fallen est vide. Vide de toute substance. Son encéphale est calme, son âme une mer plate. Rien ne s’agite, rien ne persiste. Comme si tout avait été effacé d’un coup de baguette magique. Fallen est un automate, un corps privé de vie, à la raison entamée qui se demande encore comme subsister. Elle se lève, branlante, se courbe de ça et de là comme agressée par un vent invisible. Ça tangue de là-haut, ça se renverse, ça s’agite. Fallen a l’impression que les murs suintent, qu’un marasme goudronnant en sort et vient l’étouffer, l’enfermer dans ce qui se trame, dans l’histoire. La scène tourne en boucle, dans sa tête. Ça vient de s’allumer, de se réveiller, inlassablement les images reviennent, alors qu’elle s’approche gauchement de sa sœur, alors qu’elle contemple le cadavre encore chaud sans trop y croire.

Mais Blair est morte et même la magie n’y peut rien. Et l’impuissance la frappe, cette impuissance-là, qui lui fait réaliser qu’à l’échelle du monde elle n’est rien, qu’à l’échelle de la puissance elle est misérable. Fallen n’est qu’un moucheron comme tant d’autres et quand la mort frappe, elle-même est obligée de s’incliner. Et alors qu’elle comprend cela, alors qu’elle sait qu’elle ne pourra plus rien et qu’elle n’est plus rien, Fallen vomit sur le côté, la peur, la colère et la tristesse lui retournent l’estomac, lui arrachent un rire d’hystérie perclus de douleur et Fallen dégobille tout ce qu’elle a comme pour expulser toute la noirceur qui vient disséquer l’essence vitale. Elle s’effondre à ses côtés sans oser la toucher, sans oser s’avancer, de peur que tout cela ne deviennent encore plus réel, trop réel.

Et le temps passe, les secondes trépassent, alors que l’amertume bouillonne et que les sens se perdent. Fallen a l’impression de l’observer des heures, des nuits entières, mais quand l’infirmier revient, quand il découvre la catastrophe, elle ne veut pas partir, et il faut l’arracher à ce qui reste de sa jumelle, à ce souvenir putride qui va la hanter. Elle hurle et se débat alors qu’on l’empoigne, alors qu’on fait venir sa famille, alors que tout se met en marche. Et Fallen hurle à s’en arracher la gorge, sans jamais qu’une larme soit versée, car Fallen est bloquée dans ce tourment obsessionnel. On finit par lui donner une potion, pour que Fallen s’endorme, pour que Fallen parte vers d’autres horizons.


by tris




Never let darkness eat your soulI AM A LION WITH DARK HAIR. HIDING BEHIND HEAVY CURTAINS. MY HEART IN TWO BY ROSES TEARED. I WILL FALL INTO A DARKNESS OF BLOOD. (C) LADY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Leaving Tonight || Moon & Fallen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leaving Tonight || Moon & Fallen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Deuxième étage :: Infirmerie-
Sauter vers: