nous sommes des fleurs (de très jolies fleurs) + marie-lou & sharl

Invité
Invité
avatar
nous sommes des fleurs (de très jolies fleurs) + marie-lou & sharl Sam 19 Jan - 1:11


oui nous sommes tous des fleurs dans le même bouquet
( musique ) WELCOME TOU THE euh best world of ze-euh earth ????
jules écarte les bras très grands et le voilà dans son élément pour faire le guide - à qu'il est heureux d'être ici ! tout est familier jusqu'au sol, et il s'excite en sautant de gauche à droite dans le vide des lieux - la plupart des élèves sont en cours ici, et il remet bien proprement sa robe de sorcier de poudlard pour qu'on vous distingue des autres. il a un immense sourire figé sur la face. ah qu'il est heureux ah qu'il est heureux ah qu'il est heureux ! il tape dans ses mains et il se tourne soudainement vers où dans un bond.
OK OK OK entraînement ! après on ira dans les jardins pis euh après peut-être que les gens seront sortis comme ça et on pourra te montrer comme c'est stylax ici sharl !
les jambes fléchies il vous interroge du regard.
QUI SOMMES-NOUS ?
et il se répond à lui-même.
NOUS SOMMES DES OVNIS ! en français.
il redemande en tapant sur ses jambes.
QUI SOMMES NOUS ?
Invité
Invité
avatar
Re: nous sommes des fleurs (de très jolies fleurs) + marie-lou & sharl Sam 19 Jan - 2:05




je vais t'offrir un monde aux mille et une splendeurs


le minois relevé vers les rayons d'un soleil-pâte à sucre, d'un ciel qui se pare de lumières délicieuses et de nuages soufflés comme des flaques de lait sur la nappe bleue du grand salon qu'on appelle le petit univers de beauxbâtons -c'est compliqué, mais en vérité marie-lou a simplement très faim et tout devient une mensongère allégorie lorsqu'on a faim-, la cadette des latulipe a bien du mal à dissimuler son enthousiasme. c'est en vérité faute de ne pas avoir essayé, elle ne s'en cachera pas, affichant depuis le début de l'heure précédente un sourire comme une fleur, bien éclose, bien belle, toute lumière et tout bonheur. le cours de droit politique était par conséquent passé formidablement vite et marie-lou s'en félicita pompeusement, dans tout le fastueux appareil que lui autorisait ses petites cérémonies mentales - c'est à dire, "bravo marie-lou !", elle commençait peut-être à prendre goût à la matière. sa future réussite scolaire découlant de cette sortie ne la rendait que plus joyeuse, plus allègre et plus rapide à rejoindre ses petits camarades. marie-lou trottinait et courait même au moment de sauter dans le portail, sautant littéralement à vrai dire, en criant, comme on se sent obligé de crier lors des bombes faites à plusieurs à la piscine. la perspective de retourner à beauxbâtons c'était, en somme, comme remettre la tête sous l'eau.

ils étaient maintenant bel et bien là et le champ de vision de marie-lou était comme recouvert d'un filtre qui faisait tout onduler et rebondir toutes les sources de lumière environnantes. le soleil était une immense balle rebondissante et marie-lou, de crainte qu'elle ne lui arrive dans les yeux, dut détourner le regard et le reporta vers jules. lui aussi, brillait énormément.

elle souriait et riait même beaucoup à tout ce que jules disait, respectant le commun accord -si commun qu'il reste non-dit- qu'il fallait être très content d'être là, pour faire bonne impression à sharl et se faire bonne impression aussi à nous. elle riait comme les fous riaient, du rire contagieux qu'ils se refilent eux-même, par un prodigieux effet de cause à effet dont la cause restait mystérieuse, occulte, comme un secret qu'on aurait oublié à force de ne pas le dire.

c'était un grand délire d'esprit sots que leur petit comité mais marie-lou parvenait à leur trouver des airs d'assemblée très importante, après tout ils représentaient leur nouvelle école maintenant, elle ne pouvait donc pas se permettre de faire de pas hors de la ligne.

ainsi la première règle c'est de suivre l'entraînement - pour être synchronisés. elle suit très consciencieusement les mouvements de jules et fléchit elle aussi un peu les jambes, rendant la manœuvre parfaitement inutile en la faisant arriver au niveau des pâquerettes, elle est très concentrée lorsqu'il demande une seconde fois - qui sommes-nous ?

- nous sommes des ovnis !!!

sa voix est partie comme un feu d'artifice explosant au milieu du jardin -tout le monde les a entendu- et, suivant le mouvement analogue, on la retrouve les bras tendus en l'air et le dos bien droit, le nez bien haut, tout est relevé par l'adrénaline et les sensations tremblantes que l'on ressent lorsqu'on sait que quelque chose de formidable est sur le point de se produire. son sourire se plisse un peu, ah ! elle en pleurerait presque. quel merveilleux jour pour être heureux !

puis elle se détend et ses petites jambes la mènent au-delà de leur guide -elle ne prétendrait pas elle, à un poste aussi haut placé- pour un peu mieux scruter le lieu qui semble maintenant si proche. elle pourrait presque y être - elle hume bruyamment l'air comme si ça changeait quelque chose à la teneur de l'atmosphère, à l'importance de leur entreprise, mais l'effet placebo la persuade que c'est bien le cas - qu'ici l'air a une odeur de tulipe. aussi elle éternue et la pivoine qui chute à ses pieds la convainc tout-à-fait de la véracité de ses réflexions, elle la regarde très satisfaite, marie-lou, d'avoir éternué, mais surtout d'avoir éternué à ce moment-même.

soudain elle s'emplit de nostalgie et ça se fait très vite vous voyez, comme un verre qui déborde. toujours dos à eux elle prend tout-de-même le soin de prendre une expression fort tragique pour aller avec ses paroles.

- oh non mais je pleure ça fait trop bizarre c'est trop bien jules............... on va revoir tout le monde....... mais ouin je pleure ça fait super longtemps ils auront tous grandi HAHA LES PROFESSEURS ILS VONT ÊTRE TROP CONTENTS DE TE REVOIR JULES JSUIS SÛRE

le second degré est une science bien trop complexe pour marie-lou qui ne saisit pas qu'elle était sarcastique en vérité, et se conforte dans la sincérité de ses propos.

- tu vas voir sharl c'est genre- le meilleur endroit du monde ici tu vas TROP aimer ALLEZ DIRECTION LES JARDINS UN DEUX TROIS UN DEUX UN DEUX

sans suivre le rythme des pas puisqu'elle court, elle sprinte deux mètres plus loin avant de s'arrêter, pour voir si ils l'ont bien suivi.



@jules da silva @h. sharl azelhart mes autres partenaires je vous oublie pas je vous jure je pense ts les jours à vous mais difficile de résister à l'appel d'un rp qui s'appelle nous sommes des fleurs :(((( JSPR QUE CA VOUS PLAIRA VS DEUX
xion of ooc
H. Sharl Azelhart
Groboloss le (plu) Pusso
Groboloss le (plu) Pusso
H. Sharl Azelhart
Messages : 212
Points : 412
Re: nous sommes des fleurs (de très jolies fleurs) + marie-lou & sharl Lun 21 Jan - 19:44

Prout. C'est le son qu'à fait ton cerveau quand t'as traversé le portail pour débarquer à Beauxbâtons-zer. T'avais loupé tous tes tests de transplanage parce que tu finissais toujours par vomir sur le correcteur, et là, t'en étais clairement pas loin là. Mais bon, Marie-Lou et Jules t'avaient promis de t'emmener, alors fallait que tu fasses un effort.

« the best place on earth, mate. c'est comme ça qu'on dit. »

T'as les yeux qui se baladent un peu partout, puis entre Jules et Marie-Lou avec une concentration légendaire (prout) ; plutôt inexistante. Tu sursautes quand Marie-Lou crie à côté de toi parce que t'as pas vraiment suivi la conversation, trop occupé à mater les jolis boules ronds des françaises qui passent en uniforme moulant. Enfin, pas que ce soit vraiment le principe de l'uniforme (d'être moulant) mais bon, les faits sont là et- vous voyez le topo. A défaut de pouvoir baver sur leur visage, tu baves sur leur cul.

« euh, nou saum dey ouwny? non? nouille some dezzzz owfni? bon, ok, i give up. »

T'arrives à reprendre la conversation en route en écoutant Marie-Lou déballer à cent à l'heure un flot de parole dont il ne voyait pas le bout. En fait, il comprennait ce que les gens ressentaient quand il se lançait dans des tirades : aïe mes oreilles make it stop.
T'aimes Marie-Lou, mais elle a une petite voix aigüe quand même. Du coup, à cette vitesse, ça fait carrément un ultra-son. Non, en vrai t'éxagères, mais comme d'hab.

« des profs? contents de voir jules? on est où? dans une réalité parallèle? »

Puis elle se casse.
Genre littéralement elle commence à courir comme Naruto avant de s'arrêter et si on devait résumer ta tête en un smiley ça serait probablement 'owo'. Tu te mets en marche pour la rejoindre, avec beaucoup moins d'enthousiame, parce que toi, les jardins, ça te fait juste éternuer - sauf que toi, tu craches pas des fleurs en éternuant, du coup c'est vachement moins mignon. Tu rigoles en bougeant le bras pour que Jules emboite le pas.

« ouais, right, une deux, une deux, jardins, youhou. (enthousiasme à donf) non en vrai guys YOUHOU, trop excité de découvrir votre origin story. »

Tu te tournes vers ton pote Poufsouffle.

« t'as cassé combien de trucs ici? j'ai l'impression que le sol va se craqueler si je marche trop fort, c'est ouf. »
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: nous sommes des fleurs (de très jolies fleurs) + marie-lou & sharl Mar 22 Jan - 0:04


oui nous sommes tous des fleurs dans le même bouquet
il y'avait là un fabuleux trio car après tout c'est vous et que c'est dans un assemblage merveilleux que les choses fantastiques naissent - ah qu'il est bon de prendre du bon temps comme autrefois ! c'est à l'idylle de ce qu'il imaginait car c'est plus facile de profiter de cette école comme un songe plutôt qu'une réalité dure et qui gifle. voilà maintenant qu'il est là il en oublierait presque qu'il y'a même quelques mois il attachait les murs à des souvenirs mornes. rien n'était plus glaçant que savoir devoir revenir pour sa famille et ne pas les décevoir - là il n'y'a pas de poids.
il rit à gorge déployée et il serait presque purement innocent ainsi, on ne note pas le vice qui s'est inscrit entre les lignes de ses paumes quand il faisait du mal bien gentiment à marie-lou. non on ne voit plus le rouge sanguin car il n'y'a plus que le rose bonbon de l'idée d'être à trois, et il suffit de te conter cette utopie sharl pour y croire soi-même.

eeeeh j'suis sûr au fond ils m'aimaient bien... un peu... c'est vrai, jules finit par être attachant mais pour cela il vaut mieux s'entretenir en tête à tête avec lui. TU POURRAIS AU MOINS FAIRE SEMBLANT QUE CA T’INTÉRESSE CONNARD.
il est à mi-chemin entre vous, en marche rapide et il parle au-dessus de son épaule dans un anglais toujours tangible - c'est perturbant de parler une langue fragile dans un milieu qui ancre sa langue de sa natalité.
ouaaah j'en sais rien... j'ai eu pas mal de retenues... plus qu'à poudlard en tout cas avant j'étais un BAD BOIIII.
il fait un clin d'oeil au-dessus de son épaule en omettant la principale vérité - qu'il y'a dans bad quelque chose de digne des spleens de baudelaire - et qu'il préférerait oublier d'où il vient. au moins quand tu es là sharl.
il sourit un peu et change de sujet en accélérant la cadence pour rattraper marie-lou. il la questionne en français, à demi-ton.
tu devrais te couvrir le visage non avant d'aller dans les jardins nan ? sinon tu vas encore nous chier des fleurs ehh...
Contenu sponsorisé
Re: nous sommes des fleurs (de très jolies fleurs) + marie-lou & sharl

nous sommes des fleurs (de très jolies fleurs) + marie-lou & sharl
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nous sommes des papillons
» Nous nous sommes observés ...
» Qui nous sommes?
» [Peretti, Camille (de)] Nous sommes cruels
» nous sommes tous le con de quelqu' un ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Beauxbâtons-
Sauter vers: