spleen et idéal ••

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 1:28


Tadhgán Payne
Prénom(s) et nom — Tadhgán Payne
Surnom(s) — Payne, il préfère. Ça lui va bien et ça évite qu'on écorche son prénom (à prononcer tay-gen)
Âge — 20 piges, né un 4 juillet (cancer • naissance de l'eau)
Orientation sexuelle — demi-romantique but also very gay
Origine — kiss me i'm irish
Sang — né-moldu
Particularité — ras
Année d'études — neuvième : il a rempilé la 7e et a passé la 8e à Beauxbâtons
Options ou licence — licence en commerce et économie
Avenir — reprendre le commerce de ses parents ou ouvrir sa propre boutique de sports magiques
Avis sur les cracmols et moldus à Poudlard — officiellement il ne prend pas leur défense, officieusement on l'appelle le cauchemar des sang-purs
Maison — info ici (attendre la répartition)
Avatar — Tanaka Ryūnosuke • Haikyuu!! (Kris Kidd)

Baguette magique — sa batte de baseball 29 cm, ventricule de dragon, bois de noisetier qu'il ne maîtrise qu'une fois sur deux même après neuf ans de pratique, parce qu'il est incapable de gérer ses émotions
Épouvantard — détraqueur
Patronus — malamute d'Alaska
Reflet du miroir de Risèd — sa mère, son beau-père, ses demi frères et sœurs et lui qui ouvrent des cadeaux au pied d'un sapin de Noël. C'est tout con, mais il pourrait l'admirer des heures durant
Odeur de l'Amortentia — sciure, cigarette et une note piquante qu'il n'a jamais réussi à identifier
Matière favorite — langue/littérature, mais il répondra sports de combat, comme ça tu l'embêteras pas
Bonbon favori — suçacides
Créature inspirante — en vrai les licornes, c'est beau, mais ultrapasviril, alors il dit dragons comme tout le monde
Animal de compagnie — sa batte de baseball Kafka le corbeau et Tétanos le rat
Mental

Comme un vaisseau qui prend le large,
Et dans mon coeur qu'ils soûleront
Tes chers sanglots retentiront
Comme un tambour qui bat la charge


Master ès improvisation, Payne est abonné aux mauvais choix pris dans la précipitation, sur un coup de tête ou par provocation. Tous ses tatouages sont le fruit de bad decisions prises à 3h du matin. Surtout le canard sur la fesse gauche. Il réfléchit, mais pas longtemps. C'est une petite frappe, un délinquant sans envergure. Il n'est mû que par sa colère, l'envie de faire mal pour détourner les regards. Personne ne doit savoir.
Payne ne discute pas. Il cogne d'abord, pose les questions ensuite. S'il se met à réfléchir, à vraiment réfléchir, les doutes tournent en rond dans sa tête, trop longtemps pour former une réponse verbale adéquate, ça l'agace alors il agit. Justicier du dimanche, il a décidé de cibler les sang-purs, parce que pour une minorité, il trouve qu'ils la ramènent trop. À bas les enfants chéris du patriarcat, vive le prolétariat, ouais, Payne est un héros. C'est le genre de garçon qui aide les grand-mères à traverser la route, récupère les chats coincés dans les arbres, course les voleurs de sac à main pour les cogner avec ledit sac... Un brave type, quoi. Adolescent arrogant, il marche dans les couloirs de Poudlard comme s'ils lui appartenaient, la chemise ouverte et la cravate au vent, les mains dans les poches et le dos courbé comme un cow-boy qui entre dans le saloon pour payer sa tournée (de châtaignes). Il porte bien son nom. C'est une brute qui s'assume, qui s'entraîne même, entre le terrain d'athlétisme et le club de boxe. 1m80 de hargne et de douceur quand il t'emmène embrasser le sol. Pas sa faute s'il est particulièrement tactile ; qu'il t'aime ou pas il va le faire comprendre avec les mains. Les séances chez le psychologue l'ont adouci, dit-on. En six ans de traitement, ce sont surtout les vraies relations qu'il a tissées qui l'ont aidé, les gens qui lui ont permis d'accepter ces regards qu'il n'assume pas. Au final, ses proches sont sa seule véritable thérapie.

Ne suis-je pas un faux accord dans la divine symphonie,
Grâce à la vorace Ironie qui me secoue et qui me mord ?

Apparemment sans gêne, intimement pudique, Payne partage tout, emprunte les affaires des autres avant d'avoir demandé leur permission ("je t'ai pris un rouleau de parchemin j'espère que ça te gêne pas", "hey, j'avais plus de caleçon propre alors..."), mais garde jalousement tous les secrets qui pourraient briser l'image de chien enragé qu'il s'est donnée en huit années à Poudlard – et une à Beauxbâtons.
Personne ne doit savoir qu'il adore la littérature française, qu'il préfère la version originale de MacBeth, que Dostoïevski est son maître à penser et qu'il lit la poésie d'Edgar Allan Poe quand il est déprimé. Surtout pas. S'il ne fait plus peur à personne, comment gagner le respect de ses pairs ? Ne vous fiez pas à ses passions secrètes pour jauger son Q.I., Payne est vraiment trop con pour répondre à cette question. C'est le roi de la désorganisation, depuis toujours il a un problème avec l'ordre et la ponctualité. Tout chez lui n'est qu'une accumulation de bordel sans nom. Sa famille est le seul élément stable dans sa vie. Mais il réalise petit à petit que ce n'est pas suffisant pour avancer. Alors il fait des efforts, sans grand succès, mais il essaye. Il boutonne le col de sa chemise, resserre sa cravate à s'en étouffer et baisse les yeux quand il passe devant un préfet. Il salue les profs, d'un "b'jour m'sieur" ou "ça va m'dame?", comme les petits fayots qu'il aimait enfermer dans les cachots à l'époque où son nom était sa propriété personnelle et pas un private joke que tout le monde s'est approprié. ("Knock knock, guess who ? THE PAYNE IN YOUR ASS." Tout un programme.) Payne devient une marque déposée, un petit rebelle des quartiers comme on en fait pleins à tous les coins de rues, moldus comme sorciers. Ça fait mal à son ego et ça ne dure jamais longtemps. Il est trop fier pour se plier aux règles, même pas les siennes, et il n'a aucune volonté. Surtout, il a encore l'âme folle d'un adolescent, mais quelle que soit l'image qu'il renvoie, il n'est jamais satisfait. Et ce n'est pas facile pour lui de reprendre ses marques dans une école qu'il a quitté des mois plus tôt en pensant qu'il serait accueilli comme un héros à son retour. La réalité, Payne, c'est que tout le monde s'en tape que tu sois parti. Ils étaient surtout contents, bon débarras. Et ça t'a fait mal, dans ton petit cœur caché sous les feuilles volantes et le gros caillou qui fait pression. À moins que ce ne soit ça, ton cœur. Parfois, on se demande ce qu'il révélerait si on l'attaquait au marteau piqueur.


Je suis la plaie et le couteau, je suis le soufflet et la joue
Je suis les membres et la roue, et la victime et le bourreau.

(héautontimorouménos)


En vrac : matinal • susceptible • #bouillottehumaine • toujours en chemise, la cravate en option • parle français – grammaticalement il gère bien, mais il a toujours un gros accent • verbalement, il n'a jamais aucune répartie • très peu de second degré • en neuf ans on ne l'a jamais vu se servir une seule fois de sa baguette en dehors d'un cours • par contre il a toujours une paire de ciseaux dans sa poche • il a vraiment une batte de baseball aussi, c'est pas une blague • anger management issues • mais il se soigne • quand il commence un livre il va toujours à la fin pour savoir comment ça se termine – s'il n'aime pas les dernières lignes, il ne le lit pas • il lit souvent • et il n'aime pas qu'on le vanne à ce sujet
Story
Tadhgán est né à Dublin de parents d'origine modeste, moldue et irlandaise. Ils n'étaient pas mariés, ce qui a facilité la séparation quand le père du garçon s'est mis à insulter quotidiennement mademoiselle Payne parce qu'elle était trop inactive à ses yeux – excusez-la, elle avait un bébé à charge et un boulot de nuit à l'hôpital, elle ne pouvait pas servir sa pizza et sa bière... Quand il a commencé à être physiquement violent, elle s'est défendue lui a mis son pied entre les deux jambes, et s'est envolée presto pour Londres afin de mettre le plus de distance possible entre eux. Tadhgán avait 3 ans. Il n'a eu que quelques nouvelles de son géniteur, depuis – c'est d'ailleurs comme ça qu'il l'appelle : le géniteur. Principalement via des cartes d'anniversaire et la visite annuelle chez ses grands-parents paternels.

L'année suivant leur installation dans la capitale anglaise, sa mère a rencontré un chic type en faisant son footing, ils sont tombés follement amoureux, se sont mariés et ont eu trois enfants : un garçon et deux filles. Payne s'entend bien avec eux tous, ils lui manquent quand il est à Poudlard. Il appelle son beau-père "papa". Il adore ses frangins, même si son demi-frère commence à, je cite, "me casser les couilles avec sa crise d'adolescence à la con". En même temps, Payne n'a jamais été le plus sage des enfants. À 5 ans, il regardait déjà les adultes de travers. À 7 ans, il a emprunté le rasoir de son beau-père pour se couper les cheveux, parce que sa grand-mère avait remarqué qu'il "ressemblait à son père". Sa mère lui a rasé tout le crâne pour cacher les dégâts. Quand il avait 8 ans, elle lui a fait promettre de ne jamais lever la main sur une femme. Il a promis, et c'est presque choquant de le voir interagir avec une personne de sexe féminin parce qu'il est super gentil, carrément adorable parfois, bien que de temps en temps, il trouve qu'il y a quand même des baffes qui se perdent... Les garçons en revanche il s'en balek, il volait déjà leurs goûters quand il avait 9 ans dans la cour de récré.

À 11 ans il a reçu une lettre qui disait que c'était un sorcier, personne dans sa famille n'a semblé choqué alors que ce sont tous des Moldus... Sa mère a dit que ça ne lui permettrait pas d'échapper à la messe tous les dimanches pendant les vacances, mais c'était bien la seule réaction notable. Il s'est senti à la fois très aimé et totalement ignoré, c'était étrange. Il sait depuis ses 12 ans qu'il fera toujours un sorcier pitoyable et que la magie, c'est vraiment pas son truc. À 13 ans, il a décidé qu'il bosserait dans un petit commerce plus tard, pour ne pas trop se prendre la tête. Ses parents tiennent un magasin de sport, c'est une possibilité. À 14 ans il continuait de voler des goûters et frapper les élèves, avec une attention toute particulière pour les sang-purs ; suite à plusieurs courriers de la direction de l'école, ses parents ont décidé qu'il était temps pour Payne d'apprendre à gérer sa colère. Il est suivi par un psychologue depuis.

À 15 ans, il a réalisé qu'il n'aimait pas les filles, enfin pas comme ça vous voyez, en revanche il avait tendance à mater les mecs dans les vestiaires – quand il ne les cognait pas – et il a compris qu'il n'était pas hétéro. Comme il est originaire d'une famille très catho, c'était compliqué pour lui de sortir du placard. À 16 ans, il s'est découvert une passion secrète pour la littérature française, et il a décidé d'apprendre la langue pour être en mesure de lire tout Baudelaire et Victor Hugo en version originale. À 17 ans, il a raté sa septième année, parce qu'il n'avait absolument RIEN BRANLÉ pour les examens. Ses parents ne lui ont jamais mis la pression, mais ils ont continué de le soutenir à leur façon. Payne a réalisé qu'il avait vraiment de la chance d'avoir une famille pareille et aujourd'hui encore, il se demande comment le karma peut lui autoriser ça.

Если Бога нет, всё позволено
("si Dieu n'existe pas, tout est permis", Dostoïevski, premier tatouage)

À 18 ans, il est sorti avec un garçon dont il était tombé amoureux. Ça l'a aidé à affirmer sa sexualité auprès de sa famille, qui aimaient bien son copain. Il a passé une seconde fois ses A.S.P.I.C.S., qu'il a bien réussis cette fois, et ses parents lui ont offert une voiture d'occasion pour le féliciter. Payne a décidé qu'il allait la tuner pour qu'elle vole, comme le gros kéké qu'il est, sauf qu'il n'a pas choisi la bonne licence... Il roule toujours en Volvo 245.

Liebe ist, daß du mir das Messer bist, mit dem ich in mir wühle
("l'amour, c'est que tu sois pour moi le couteau avec lequel je fouille en moi", Kafka, quatrième tatouage)

À 19 ans, il est parti étudier à Beauxbâtons, réputée pour sa licence de commerce et économie. Les cours étaient chaud pour lui, il faisait pas le malin. Par contre, il avait un peu plus de mal – et un peu moins de raisons – à cacher sa passion pour Baudelaire. Après tout, personne ici ne le connaissait... Alors étrangement, il s'est senti bien dans cette école, et il a fait moins de conneries. Même s'il pleurait des larmes de sang à chaque examen. Il a pu passer deux mois dans une famille d'accueil dans le sud de la France, avec qui il a gardé le contact. L'été suivant, ce sont leurs enfants qui sont venus séjourner dans la famille de Payne pour apprendre l'anglais.

À 20 ans, il est revenu vivre en Grande-Bretagne, un peu plus mature, mais toujours plus doué pour mettre son poing dans la gueule des gens plutôt que pour agiter sa baguette magique.

Dieu serait injuste si nous n'étions pas coupables
(Baudelaire, dernier tatouage)
Derrière l'écran
Billy no Kage bushin no Jutsu — Baudelaire is love, Baudelaire is life.
socrate


Dernière édition par Tadhgán Payne le Sam 19 Jan - 17:39, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 1:40

Uwah ! Je vois rarement du baudelaire cité ! Bon courage pour le reste sheep
Invité
Invité
avatar
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 2:03

je suis tellement fan de tadhgan ?? (je suis dsl j'ai pas l'accent) vraiment je suis scotché, il est tellement différent de billy !!! tu écris super bien et j'ai déjà des tas de liens en tête, j'ai super hâte de lire l'histoire, vraiment je suis soufflé j'ai un gros crush sur ce perso !!!

rebienvenue et bon courage pour la suite, garde-moi bcp de places pour mes persos stp
Edwyn Ollivander
Vieux aux chats
Vieux aux chats
Edwyn Ollivander
Messages : 602
Points : 1350
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 2:05

Citation :
officiellement il ne prend pas leur défense, officieusement on l'appelle le cauchemar des sang-purs
Ma première pensée en lisant ça : https://www.youtube.com/watch?v=Z_DSq-LhOyU

Rebienvenue ! lama

Edit : et ton perso est super cool, hâte de voir la suite et de le voir irp
Invité
Invité
avatar
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 8:40

Bienvenue Tadhgán!

J'aime bien ton personnage qui veut passer pour un mec un vrai mais qui en dessous est plus tendre qu'il n'y parait! C'est super mignon ♥️

J'espère que tu te plairas parmi nous!
Courage pour la fin de ta fiche :D
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 9:32

Oh Billy mais stop avec tes persos géniaux là pls Il est trop cool, puis le miroir de Risèd pls cry
J'exige stp un lien avec cette brute, communiquons avec nos poings virils miguel le magnifaïk
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 9:43

Re-bienvenue fire
Le petit tatouage canard sur la fesse gauche ptdr
J'adore son caractère il est vraiment tordant ptdr
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
L. Andy Ollivander
Messages : 1876
Points : 1792
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 10:31

AYAYAYE MAIS QUEL GENIE SOUS ESTIME!
Re bienvenue my love rub


winner is dreamer who never gives up; andy


spleen et idéal •• KmuUNxl


Merci Renako pour ce cadeau sublime!
Jamal Issa Loongo
Professeur de Défense contre les Forces du Mal
Professeur de Défense contre les Forces du Mal
Jamal Issa Loongo
Messages : 70
Points : 132
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 11:26

Bon sang mes tes persos sont toujours si géniaux je suis soufflée !!
Rebienvenue !!!!! J'ai peut-être un projet de 6C avec un chauve d'environ le mm âge donc LIEN DIRECT QUAND / SI JE L'AI AYAYAYAY love
Tadhgán a l'air super j'ai grave hâte de le voir inrp !!
Esteban Bayne
Eleve moldu
Eleve moldu
Esteban Bayne
Messages : 91
Points : 191
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 11:59

Citation :
Personne ne doit savoir qu'il adore la littérature française, qu'il préfère la version originale de MacBeth, que Dostoïevski est son maître à penser et qu'il lit la poésie d'Edgar Allan Poe quand il est déprimé.

HI

Le personnage est magique !! J'ai grave envie de le voir évoluer toussa! Courage pour l'histoire ! (et c’est tellement bien écrit en plus). Keep me a spot !
Invité
Invité
avatar
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 13:03

CC.

TU SWAG.

on dirait un gros nounours huhu

BON COURAJ POUR LHISTOIRE.

KISSKISS
Leslie Beckenridge
Lancelot du Lac
Lancelot du Lac
Leslie Beckenridge
Messages : 192
Points : 263
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 13:08

LE CAUCHEMAR DES SANG-PURS ptdr

Franchement ça valait le coup d'attendre + d'un an pr ns pondre un perso pareil, recommence qd tu veux. Je rejoins Eugene sur le fait que Tadhgán est tellement différent de Billy! Le style aussi a évolué depuis la fiche de Billy (normal, j'ai envie de dire PLUS D'UN AN MDR) et pourtant je trouve qu'on te reconnaît bien. Les bourrins en apparence qui cachent un petit fond touchant qu'on attend pas au tournant? Qui crient tout sauf ce qu'ils sont?? j'ai pas besoin de citer d'autres exemples, tt est là:
@Tadhgán Payne a écrit:
À moins que ce ne soit ça, ton cœur. Parfois, on se demande ce qu'il révélerait si on l'attaquait au marteau piqueur.
alors déjà JE DIS OUI et surtout, encadre cette phrase psk c'est vraimt l'essence de ton rp. J'espère que Payne sera Gryffondor, comme ça je pourrais t'envoyer Lancelot pr un lien de Maitre Sith/Padawan et la boucle sera bouclée! (mais mes pronostics sont tjrs foireux donc attends-toi à finir Pouffy jsp ptdr) et j'ai hâte qu'on se fight avec Argus!! (tbh j'en rêve depuis le clash avec Winnie) Courage pr l'histoire love

spleen et idéal •• Sg0phe
Slàine O’Toole
Chocoballe
Chocoballe
Slàine O’Toole
Messages : 127
Points : 260
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 13:17

Un gros coup de cœur pour ce personnage ! love love love love love (Bon le fait qu'il lise les dernières lignes d'un livre me fait pleurer mais c'est pas grave ptdr) Quel contraste merveilleux avec Billy ! waw Le mental est oufissime tant il est bien écrit et nuancé, ça fait vraiment plaisir et j'ai TELLEMENT hâte de voir Tadhgán en jeu selene Re-bienvenue et bon courage pour la finalisation de la fiche ! han
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 17:30

Omg vos petits messages d'amour sont trop adorables, merci ! J'ai sué sang et eau sur ce mental je suis contente qu'il plaise blblbl
JE VOUS AIME love

Cassiopeia – merci ! J'ai toujours voulu caser du Baudelaire dans une fiche What a Face

Eugene – euh  mais ça me touche trop ce que tu dis, merci beaucoup !!! Bien sûr que je te garde des liens blblbl tes persos sont fab ! love
MAIS Edwyn – c'est tellement ça ptdr merci maintenant je pourrais plus jamais penser à Tadhgán sans avoir la b.o. de Batman en fond sonore dans ma tête oskour ptdr

Merci Innocence, eh ouais c'est un faux méchant intérieurement c'est un fragile What a Face (faut pas le dire trop fort)

Beck je t'aime et je veux un lien avec Beckett ouiiii !! love

Ene – ouais c'est le tatouage qui fait tout ptdr

Andy merciiii why

Jamal – mais what venant de toi AVEC TES PERSOS GENIAUX LA ça me touche ce compliment ! eh ouais persos chauves ce sera un lien obligé ptdr

Esteban – merciii ! Je te garde une place tkt love

Jean-Bae Beurre jtm

Lee – mon jeune padawan love ça me touche tout ça. C'est grave un compliment venant de toi et j'espère ne pas donner un trop mauvais exemple à Leslie quand même, il est encore si pur, MUST PROTECT AT ALL COST !!! fire (la pls de Noël 4ever dans mon keur) (s'il est pouffy ça fera chier Argus c'est bien aussi)

Han Slàine merci beaucoup ! tkt en vrai je pleure aussi quand quelqu'un lit la fin d'un livre en premier, c'est tellement du gâchis/POUTRE
Luke Blane
Papa Ours
Papa Ours
Luke Blane
Messages : 645
Points : 922
Re: spleen et idéal •• Sam 19 Jan - 20:28

BILLY TU AS CRAQUE OMG

Ton justicier du dimanche est trop cool j'aime beaucoup !! ♥️

rebienvenue hug
Contenu sponsorisé
Re: spleen et idéal ••

spleen et idéal ••
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» ~ (HDF Taffy) Spleen : Présentation (p.2) ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Ceremonie de répartition :: Fiches validées-
Sauter vers: