[Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie

Rachel O'Sullivan
Mrs. Scamander
Mrs. Scamander
Rachel O'Sullivan
Messages : 282
Points : 708
En couple avec : Orphan Scamander (mariée).
[Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie Lun 28 Jan - 23:03

Défi Poufsouffle
Rappel

Participent au défi : @Billy Catwright ; @Slàine O’Toole
Rappel du défi : S'occuper des chevaux ailés.
Niveau : Fleur flétrie.
Récompenses : 20 points pour Poufsouffle et 10 points points de popularité

Introduction

Madame Hamilton était malade depuis plusieurs jours, et Rachel était débordée. Évidemment, cela devait tomber sur la seule semaine où les quelques élèves punis étaient de corvée cachots. Ainsi elle avait demandé à Roxanne Forbes, la préfète en chef des Poufsouffle, de passer une annonce dans la salle commune ; un appel à l'aide. Rachel s'était remise au travail, dans l'espoir que des blaireaux se présentent avant qu'elle ne doive fermer les écuries.

Ainsi, la venue de Billy et Slàine lui arracha un sourire, et elle les accueilli avec joie. Les chevaux semblaient agités, et elle rassura les deux élèves.

« Je dois absolument aller chercher des effets dans mes appartements, vous pouvez commencer, je reviens bientôt. »

Instructions

Vous êtes tous les deux seuls dans les écuries, et les chevaux semblent agités. Ils sont dans leur enclos et cognent contre les structures et les portes. Il faut trouver un moyen de les apaiser avant de prendre soin d'eux.

Vous êtes en roue libre jusqu'à ce que vous pensez avoir besoin de mon intervention (pour l'une ou l'autre chose), n'hésitez pas à me tagger ou à m'envoyer un message sur discord (peu importe la raison).
Poufsouffle compte sur vous. sheep


Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: [Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie Ven 1 Fév - 14:18


Défi Poufsouffle

Billy n'avait pas hésité une seule seconde avant de s'inscrire pour s'occuper des chevaux ailés. Il avait apporté l'annonce à Slàine en espérant – secrètement – l'aider à surmonter sa peur des animaux. Et il voulait profiter de cette occasion pour passer plus de temps avec Chantilly, la jument abraxan qu'il montait pour l'Hippoball. Le jeune Poufsouffle avait fait de son mieux pour convaincre son aînée, avec des arguments percutants tels que "Ils ont plus peur de toi que toi d'eux !", "ce sera une bonne expérience pour ton C.V." et "mais on pourra passer du temps ensemble !" – bien sûr que Billy n'avait pas besoin de cette excuse pour voir Slàine, mais il était un peu à court d'idées sur la fin.

"B-bonjour professeur !" s'exclama-t-il en arrivant devant les écuries.

Leur enseignante s'excusa en leur demandant de commencer, et Billy hocha la tête en s'approchant de l'entrée.

"Ok ! T-tu viens ?" ajouta-t-il en se tournant vers sa camarade, avec un sourire encourageant.

Il poussa les portes et constata que les chevaux semblaient agités. Il espérait que ce n'était pas leur présence qui les gênait. Habituellement, ils n'étaient pas comme ça… Billy n'avait jamais eu de souci en tout cas. Mais il ne venait que pour s'occuper de Chantilly, alors il ne connaissait pas forcément le caractère des autres pégases. Évidemment, ce comportement n'allait pas rassurer son amie…

"Flippe pas !" fit Billy en prenant son air de sale gosse, pour la pousser à lui prouver le contraire. "Ils sont p-p'têt nerveux à c-cause du temps, ou… ils ont très faim !"

Ce qui, entre Poufsouffles, peut se comprendre. Le jeune blaireau se dirigea vers le box de Chantilly en premier, jugeant qu'il serait plus rassurant d'approcher le cheval qu'il connaissait le mieux en premier. Il en profita pour saluer les autres, en espérant que l'entendre leur parler les calmerait un peu :

"S-salut les gars ! Vous v-vous ennuyez ? On vient s'occuper de vous !"


Dernière édition par Billy Catwright le Dim 3 Fév - 14:18, édité 2 fois
Slàine O’Toole
Chocoballe
Chocoballe
Slàine O’Toole
Messages : 127
Points : 260
Re: [Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie Sam 2 Fév - 16:06

S’occuper des chevaux ailés.


Slany ne sait pas dire non – à plus forte raison quand c’est Billy qui lui demande quelque chose, et pire encore lorsqu’il s’agit de rendre service à leur professeur de Soin aux créatures magiques. Quand il tâche de la convaincre de l’accompagner aux écuries pour s’occuper des chevaux ailés, elle se persuade qu’il n’a pas du tout découvert sa phobie des équidés – pitié, Slany : une taupe en fin de vie aurait compris – et regarde ailleurs chaque fois qu’il l’évoque de près ou de loin dans son argumentation. De toute façon, elle se dit qu’il ne peut rien lui arriver en compagnie d’un petit garçon qui a su apprivoiser une mygale féroce. Et elle préfère mourir de peur plutôt que d’admettre ses insuffisances. Elle a donc passé une très mauvaise nuit, le ventre tout retourné d’appréhension ; devant son miroir, elle se convainc – sans grand succès – qu’elle est aussi dure qu’un sabot d’Abraxan et passe la journée dans un état second, un peu à côté de ses pompes, comme pour n’assister qu’en tant que témoin immatériel au désastre qui s’annonce en fin d’après-midi dans les écuries.

« Bonjour professeur !! » s’exclame-t-elle à la suite de son camarade en arrivant devant les portes des ténèbres les plus noires – au moins. L’enthousiasme irrésistible de Madame Scamander-O’Sullivan lui redonne du courage… pour deux secondes environ. C’est-à-dire que, pourquoi part-elle tout à coup ? Pourquoi ne reste-t-elle pas avec eux ?? Qu’y a-t-il de si important à chercher pour qu’elle laisse la fragile et toute petite Slany – non. – se faire fouler aux pieds par une horde furieuse de chevaux ailés ?? La tête lui tourne aussitôt et un bourdonnement désagréable commence à lui lécher la nuque. Elle cille à de nombreuses reprises, intérieurement affolée, quand Billy l’invite à s’approcher. Elle regrette presque que les portes ne soient pas montées sur un ressort et ne se rabattent pas instantanément sur son nez pour l’assommer – c’est tragique, vraiment. Elle tâche d’inspirer à fond mais l’odeur des écuries n’arrange rien à son appréhension ; pire, les bêtes semblent très agitées et prêtes à les repousser à coups de sabots ! Slany déglutit péniblement. L’injonction de Billy, combinée à l’expression de mauvais garnement qu’il prend de toute évidence pour la provoquer, la jette dans un abîme de désespoir. Elle ne peut décemment pas admettre qu’elle a peur ! Aussi exécute-t-elle la première stupidité qui lui vient à l’esprit : elle se retourne pour regarder par-dessus son épaule, comme s’il ne s’était pas adressé à elle mais à une autre personne – ou à une autre créature – en proie à la peur – car en ce qui la concerne, elle n’a jamais été aussi confiante de sa vie, n’est-ce pas. Et, armée de son incorrigible mauvaise foi, elle ajoute avec un culot dont la puissance aurait probablement suffi à déforester l’ensemble de la forêt interdite : « N-non, je crois que c’est moi qui les rends nerveux – elle essaie de bomber le torse pour signifier qu’ils ont de fait toutes les raisons de la craindre. Du coup, il vaut mieux que je reste en retrait, hein ? » Haha, non.

Elle ne s’aperçoit pas qu’elle se tord douloureusement les mains, là, juste dans son dos. En un sens, elle n’a pas tort, n’est-ce pas ? Les chevaux sont des éponges ! Mais allez le lui faire admettre ! Comme pour se donner du courage, elle fait deux pas en avant, très timidement… Puis un graaand pas en arrière. Elle répugne à laisser son camarade se confronter tout seul à la nervosité des chevaux ailés. Malheureusement, la manière qu’ils ont de cogner contre leur box vient à bout de son milligramme de vaillance. « Je… Chantilly – c’est toi qui lui as donné un nom aussi mignon ? – est un Abraxan, alors il lui faut du Whisky pur malt ! Si c’est bien ça qui la rend nerveuse… Tu… Tu as regardé à l’intérieur du box pour vérifier qu’il n’y a pas de petite créature avec plein de dents… ? Par exemple, un Aspileur. » Elle s’efforce de réprimer un frisson d’effroi et se met en quête du Whisky pur malt dans la réserve qui renferme la nourriture des chevaux ailés, prête à aider son camarade – de loin. Malheureusement, sa maladresse fait qu'elle trébuche sur l'un des seaux qui jalonnent le sol, le bruit provoquant un sursaut supplémentaire chez les créatures. « P-pardon !! » miaule-t-elle en essayant de garder ses yeux secs.
Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: [Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie Lun 4 Fév - 17:56


Défi Poufsouffle

C'était facile, mais aussi perturbant, de voir qu'une personne aussi grande que Slàine flippait face à des animaux parfois plus petits qu'elle. Billy se rappelait avec précision le jour où il lui avait présenté Bettie sa mygale rose du Chili. Il réfléchit à la meilleure façon de la rassurer. C'était sûrement de ne pas lui montrer qu'il était un peu inquiet, lui aussi. Il ne savait pas d'où venait l'agitation des animaux, mais il était certain d'une chose :

"M-mais non, ça peut pas être toi, ils te connaissent p-pas."

Logique implacable qui ne fait sens que dans la tête du jeune blaireau, probablement. Billy remonte l'allée en observant d'un œil inquiet l'agitation des chevaux. Que leur arrive-t-il ? Heureusement qu'il ne doit pas monter Chantilly pour un entraînement car il ne sait pas s'il y arriverait. Il n'a pas encore l'autorité nécessaire pour se faire respecter de l'Abraxan quand la jument est aussi caractérielle.

"Ah, du whisky ! Mais oui, t-t'as raison. J'avais oubli… Non, c'est p-pas moi qui ai choisi son n-nom, elle s'appelait d-déjà comme ça, c'est mignon hein ?" demanda Billy, qui sautait du coq à l'âne.

Il approcha sa main du box de la jument pour lui faire sentir sa présence.

"Hein ?" ajouta-t-il en percutant la deuxième question.

Il retira sa main pour prendre appui des deux bras sur la porte du box et jeter un œil à l'intérieur. Il ne voyait aucune bête et il n'avait aucune idée de ce que à quoi faisait référence Slàine. Est-ce qu'un espèce de rongeur s'était glissé dans les écuries pour terroriser les chevaux ?

"C'quoi un ap-asp-aspileur ? Wooho !" s'exclama le Poufsouffle alors qu'un bruit faisait sursauter les équidés, amenant Chantilly à se cabrer devant lui.

Heureusement qu'il n'était pas entré dans son box. Il tourna la tête pour chercher l'origine de cette petite vague de panique, heureusement ce n'était que sa camarade.

"Tu t-t'es pas fait mal ?"

Il y avait dans cette réserve des outils pointus et potentiellement dangereux dont il ne connaissait même pas l'utilité. Billy se tourna vers Chantilly, qui renâclait dans le box. C'était une des plus calmes, probablement car elle était plus âgée, mais elle était quand même très nerveuse. Billy tenta de lui parler doucement, comme il le faisait avec Bettie quand elle se cachait dans ses vêtements, terrorisée.

"Bah alors, qu-qu'est-ce que t'as ? F-faut pas t'inquiéter co-comme ça, on va t-te donner du booon whisky ! Ensuite je te bro-brosserai, pour que tu sois la plus belle ! Bon, t'es déjà la p-plus belle, c'est vrai. Boude pas, B-barbapapa. C'est qui la plus jolie jument ? C'est Chantillyyyyyy !"

Billy ne se forçait pas vraiment pour avoir l'air aussi gaga, il était juste très niais avec les animaux qui l'entouraient. Il fredonna une chanson en ouvrant la porte du box pour se glisser à l'intérieur avec Chantilly et approcher sa main de la crinière de l'Abraxan irrité. Ce faisant il gardait toujours un œil sur le sol, au cas où il en sortirait un petit animal bizarre. Il avait confiance en la méfiance de Slàine à ce sujet, même s'il ne savait pas exactement ce qu'il cherchait.

"Mmh mmh mmhhh", chantonnait Billy sur un air qui était en vérité celui de Piano Man de Billy Joel.

Chantilly le laissa approcher et il caressa le museau de la jument en continuant de chanter.

"J'crois qu'on peut commencer par elle", informa-t-il Slàine.
Slàine O’Toole
Chocoballe
Chocoballe
Slàine O’Toole
Messages : 127
Points : 260
Re: [Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie Ven 8 Fév - 20:09

S’occuper des chevaux ailés.

La logique de Billy lui aurait assurément arraché un sourire si elle n’était pas déjà trop occupée à réprimer ses grimaces d’appréhension. Son cœur la comprend sans doute spontanément, puisqu’elle a toujours refusé de voir dans l’inconnu une source de peur et qu’elle essaie, autant que faire se peut, de se construire sa propre idée de chaque individu et de ne pas les considérer, la première fois, à travers le prisme du préjugé – évidemment, c’est beaucoup plus difficile avec les Serpentards. Du reste, la réponse pleine de candeur de son camarade ne l’arrange pas du tout – mais alors pas du tout du tout –, et en cherchant le Whisky pur malt, elle espère avoir trouvé le moyen de mettre la main à la pâte sans se faire croquer les doigts.

La sollicitude de Billy lorsqu’elle se prend les pieds dans un seau l’émeut un peu. « T-tout va bien, merci… Je suis vraiment désolée, je ne voulais pas les effrayer plus qu’ils ne le sont déjà. » Prudemment, elle repart à la recherche de la réserve et finit par remarquer une petite cave à liqueurs, ouverte par chance – est-ce Madame Scamander-O’Sullivan qui a anticipé leurs besoins ? Tout en parcourant les étiquettes qui entourent les bouteilles, et après avoir longuement hésité, elle répond au Poufsouffle en essayant de se composer une voix détachée : « C’est… Hm. C’est une petite créature terrifiante. Je dis terrifiante parce qu’elle se fait passer pour un adorable Boursoufflet avec son duvet, mais qu’en fait, elle ne se laisse caresser que pour mieux te mordre avec ses mille petites dents – mille, au moins !! Il paraît qu’elle peut même avaler une vache, alors on ne dira plus que ce n’est pas la petite bête qui va manger la grosse ! Ma Maman me disait souvent que je devais ranger ma chambre et ramasser tous les moutons de poussière parce que sinon ils deviendraient des Aspileurs qui me croqueraient les orteils dans mon sommeil !! Effrayant, n’est-ce pas ? Bon, mais je sais que ce n’est pas vrai, maintenant – j-je crois. Je suis une grande fille. » Elle inspire profondément, terrifiée à l’idée de tomber nez à dents avec un Aspileur. « Si tu vois une petite boule de poils rouge, cours très vite. » ajoute-t-elle en refermant les doigts autour d’une bouteille de Whisky pur malt et en la serrant aussitôt contre elle pour ne pas risquer de la laisser tomber.

Malheureusement, sa trouvaille signifie qu’elle va devoir se retourner et s’approcher du box de Chantilly. Elle piétine un instant et fait très – trèèès – lentement volte-face. Elle se sent un peu stupide à patauger dans sa phobie alors que Billy fait risette à sa jument en lui susurrant plein de mots tendres et réconfortants. Son cœur fond un peu malgré tout et pour ne pas trop le décevoir, elle se hasarde à faire quelques pas dans sa direction – tout doucement –, s’arrête brusquement quand il s’introduit dans le box, écarquille les yeux d’effroi et serre la bouteille un peu plus fort contre son cœur affolé, les tempes palpitantes d’une appréhension qui ne cesse de croître. Elle trouve absolument prodigieux que Billy parvienne à approcher la jument et à lui flatter le museau sans se faire mordre ; et puis, c’est très bête, mais son fredonnement contribue à l’apaiser, elle aussi. Acquiescer à sa proposition lui coûte, mais elle se fait violence et s’approche de quelques pas supplémentaires. « O-oui. J’ai trouvé le Whisky pur malt. Tiens. » Le seul problème, c’est qu’elle lui dit « Tiens. » comme si elle se trouvait tout près de lui ; or, il y a bien encore trois mètres entre eux, et en l’état, seul un bras élastique aurait permis de remettre la bouteille à Billy sans accroc – car elle serait bien incapable d’incanter un « Wingardium Leviosa. » décent pour la faire léviter jusqu'à lui.

HRP : Je tague @Rachel O'Sullivan histoire de savoir si on peut nourrir Chantilly sans difficulté ou s’il y a un élément perturbateur qui intervient. rub
Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: [Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie Jeu 2 Mai - 16:03


Défi Poufsouffle

Billy n'avait pas l'habitude de s'occuper d'autant de chevaux à la fois. En fait il n'avait pas l'habitude de s'occuper de son cheval non plus. Il n'était dans l'équipe d'hippoball que depuis récemment, et il avait mis du temps à se familiariser avec Chantilly. Et c'était autre chose que de s'occuper d'une mygale ! Tiens, en parlant de petites choses fluffy... Slàine lui expliquait ce qu'étaient les aspileurs. Apparemment ils ressemblaient aux boursouflets ? Billy n'en avait jamais vu mais ça lui disait vaguement quelque chose. Peut-être que sa mère ou un de ses grands frères lui avait déjà raconté cette histoire pour le forcer à ranger sa chambre ou lui faire peur ? Et peut-être que Billy s'était mis à la recherche des aspileurs par pur intérêt scientifique et par amour des petites bêtes bizarres et dangereuses, plutôt qu'à ranger sa chambre. Peut-être que sa chambre avait été beaucoup plus en bazar après ça. Peut-être. Peut-être était-ce pour cela qu'il n'avait plus jamais entendu parler des aspileurs depuis. Slàine en parlait comme s'il s'agissait d'un mythe, mais elle finit tout de même son explication par un avertissement inquiétant :

"Si tu vois une petite boule de poils rouge, cours très vite."
"Euh... ok", répondit Billy, plus très sûr de savoir ce qu'il devait en penser.

Mieux valait se montrer prudent, probablement, comme un bon petit Poufsouffle. Il tendit le bras derrière lui quand Slàine lui apporta le whisky, mais sa main ne rencontra que du vide, alors il se retourna, interloqué. Sa camarade était encore bien loin derrière lui.

"T'es pas ob-obligée de rentrer dans le b-box, si tu veux pas", soupçonna Billy. "Si tu as peur", eut-il la délicatesse de ne pas ajouter. "Tu peux me donner le whisky ?"

Il continuait de caresser Chantilly d'une main, et de l'autre il encourageait Slàine à approcher suffisamment pour l'atteindre. Il se fit la réflexion qu'il était presque semblable d'amadouer un cheval ailé nerveux que de mettre en confiance son aînée. Il ne voulait pas la brusquer, mais il ne pouvait pas nourrir tous les chevaux seul, et surtout il ne voulait pas que Slàine continue d'avoir peur.

"Ou p-peut-être que tu préfères ca-caresser Chantilly d'abord ? Elle sera con-contente que tu lui dises bonjour. Elle est g-gentille, tu sais."

Il flatta l'encolure de la jument, à présent calmée, peut-être juste un peu affamée, ce qui expliquait qu'elle fixait Slàine, porteuse de la bouteille, avec un regard intense.

"C'est une des p-plus expérimentées, tu sais ? Je suis con-content de l'avoir pour pa-partenaire", expliqua le plus jeune des Poufsouffle. Il se disait que si sa camarade connaissait mieux la jument à laquelle elle avait affaire, elle lui ferait plus aisément confiance. "Elle sait t-toujours ce qu'elle fait, et elle est prudente s-sur le terrain, avec elle j'ai p-pas peur de tomber. Euh. J'aurais pas peur avec les autres non p-plus, hein, j'suis un pro !" s'empressa de corriger Billy, en bombant un petit peu le torse.

Il craignait que Slàine doute de son courage et n'ait pas assez confiance en ses capacités de graaaand joueur d'hippoball pour s'approcher. Elle était entrée dans les écuries, c'était déjà un grand pas, Billy ne voulait pas gâcher tous les efforts qu'elle avait fait jusque là.

HJ:
 
Slàine O’Toole
Chocoballe
Chocoballe
Slàine O’Toole
Messages : 127
Points : 260
Re: [Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie Jeu 18 Juil - 15:41

S’occuper des chevaux ailés.


L’admiration achève de gagner Slany à mesure qu’elle considère le flegme de Billy. Il n’a pas l’air effrayé du tout par son histoire d’Aspileur, lui, pas même un peu ébranlé ! Comme il est héroïque ! Il en aurait sûrement remontré à Dil ! Elle cille à plusieurs reprises, affolée par ses propres insuffisances, et ne peut s’empêcher de se mordre l’intérieur de la joue, puis de grimacer un peu d’embarras lorsque la main de son cadet se referme dans le vide. D’accord, c’est vrai qu’elle est peut-être un peu loin. Est-ce pour autant qu’elle esquisse le moindre petit pas pour réduire la distance qui les sépare ? Bien sûr que non.

C’est un travail de longue haleine. Par bonheur, les trésors de tact qu’il déploie contribuent à l’apaiser davantage. Il paraît que les pensées peuvent circuler entre deux personnes de manière diffuse, par moments, se transmettant instinctivement comme par association d’idées. Cependant, elle n’entend pas du tout le « Si tu as peur » qu’il omet très obligeamment d’ajouter. Selon toute apparence, elle n’a pas assez d’orgueil pour comprendre le sous-entendu ; ou au contraire, son orgueil – inavouable – est tel qu’il lui donne la mauvaise foi de le croire sur parole quand il affirme que ce n’est qu’une question de volonté : elle ne veut pas, c’est exactement ça ! Mais au mépris de ses efforts pour ne pas s’affaisser complètement dans sa phobie des équidés, une voix lui susurre que ce n’est sans doute pas très poli de se tenir ainsi en-dehors du box : est-ce que Chantilly ne pourrait pas s’en sentir offensée ? Le cœur de Slany se ramollit à nouveau, comme une guimauve passée au four. Quelle torture !

Pour ne rien arranger, la proposition de Billy – caresser Chantilly ?! – la fait blêmir très sensiblement. Il est inenvisageable pour elle d’approcher la main d’une telle créature, aussi « gentille » soit-elle. Même si elle l’envie un peu, au fond, d’être si à l’aise avec sa jument, elle n’a tout simplement pas assez de courage à rassembler pour franchir le pas. Aussi secoue-t-elle vigoureusement la tête, le cœur battant la chamade parce qu’elle oublie une fois sur deux de respirer, prise en tenaille par la peur de se faire hennir dessus, croquer, écraser ! et le souci de ne pas décevoir son ami. Mais en même temps, les mots de Billy l’attendrissent malgré tout, et l’idée que Chantilly puisse trouver agréable qu’elle lui dise bonjour la réconforte un tant soit peu. Alors, très stupidement, elle risque un « B-b-bonjour Chantilly ! »

Seulement, c’est à ce moment-là qu’elle l’aperçoit : ce regard presque avide que la jument braque fixement sur elle. Slany ne peut s’empêcher de laisser échapper un petit hoquet de stupeur, incapable d’interpréter l’intensité de ces grands yeux sombres dans le bon sens. Elle ne s’aperçoit pas qu’elle vient de faire un pas en arrière. La peur étrécit désagréablement sa vision et une sueur glacée lui lèche à nouveau la nuque, lui faisant imaginer le pire – Chantilly ruant vers elle pour la fouler aux pieds – et il faut toute la bonne volonté de Billy et de son babillage adorable pour l’arracher à l’emprise de ces horribles images. « Tu… Tu es formidable !! » ne peut-elle s’empêcher de s’écrier les yeux un peu humides, totalement persuadée du professionnalisme – non, de l’héroïsme, vraiment ! – de son camarade. Maintenant, déglutir est devenu une véritable torture, mais il est hors de question de perdre la face – enfin, pas trop – devant Billy. Elle ne veut pas ressembler à une chocoballe écrasée au fond du sac, ce serait proprement scandaleux ! « Je vais te donner le whisky. » déclare-t-elle un peu comme un mantra. Le fait qu’elle ne s’exécute pas tout de suite et qu’elle mette bien une minute à s’avancer crée un décalage qui ridiculise sa résolution, mais qu’à cela ne tienne, ses genoux ont beau flageoler, ses yeux menacer de pleurer, elle s’approche tant bien que mal et finit par tendre la bouteille à Billy, d’une main dont elle ignore résolument le tremblement. « V-voilà. Mais je… J-je ne veux pas entrer dans le box, miaule-t-elle en pataugeant dramatiquement dans son désarroi. Je… Je préfère vous laisser en tête-à-tête. Elle a l’air contente de te voir ! » Elle réussit à se composer un timide sourire, fière, au fond, de l’excuse très crédible – si. – qu’elle vient de trouver. Bien évidemment, elle ne quitte pas Chantilly des yeux, des fois que la jument ne lui bondisse subitement dessus. « Elle… Elle ne t’a jamais mordu ? » risque-t-elle tout bas, comme pour ne pas s’en faire entendre. Il ne s’agirait pas de lui donner de mauvaises idées.

HRP:
 
Contenu sponsorisé
Re: [Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie

[Défi Poufsouffle] Billy & Slàine ✽ fleur flétrie
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» presentation de fleur
» Fleur jaune
» Fleur de mélèze
» Fleur de pap
» fleur de montagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Terrains sportifs :: Les écuries-
Sauter vers: