transparent feat. fenry (fini)

Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 714
Points : 663
transparent feat. fenry (fini) Dim 3 Fév - 20:14

Tu as félicité ton équipe - dont Nessy en particulier - puis tu leur as simplement demandé de rejoindre les vestiaires et de t'attendre. Depuis hier soir tu ne pensais qu'à une seule chose : parler avec Williams. Tu avais même éprouvé l'envie de terminer rapidement le match amical, ce qui n'était clairement pas dans tes habitudes. Alors tu avances sans ne la quitter des yeux - comme si tu avais peur qu'elle se volatilise sous tes yeux - et lorsque tu parcours la distance qui vous sépare, -le balai toujours en main- tu te sens légèrement stressé. Comme si tu appréhendais. Mais appréhender quoi Ruben ? Tu te souviens de la conversation par messages dans ses moindres détails : et tu as comme la boule au ventre. Tu n'imagines même pas ce qu'elle doit ressentir présentement. « Fenry. » tu cherches tes mots. « Je... » tu jettes un regard à droite puis à gauche. « Y'a qui qui est au courant ? Je veux dire, pour toi... » Ton regard plonge dans le sien. Tu n'as jamais été aussi sérieux. « J'ai... J'sais que j'me suis promis de ne pas te juger sur ça. J'voulais pas te brusquer par message, ni te faire sentir mal honnêtement j'avais peur que ça te pousse à faire n'importe quoi mais... » tu lâches ton balai et saisit fermement ses avants bras, les sourcils froncés. « Est-ce que tu réalises ta bêtise ?! Je veux dire, merde ne sois pas débile, le sort aurait pu foirer !! Une mauvais geste ou un mauvais contrôle ou j'sais pas moi, ça aurait pu effacer TOUTE ta mémoire ! Est-ce que tu réalises ?! Est ce que tu entends bien ce que je suis en train de te dire ?! » tu la fixes sévèrement puis un soupir s'échappe de tes lèvres : ce n'était pas prévu. Tu ne devais pas t'énerver contre elle. Seulement, l'avoir en face de toi, juste sous tes yeux te fait réaliser qu'elle aurait pu t'oublier par accident ou non. Tu es soulagé que ce ne soit pas le cas mais tu ne peux t'empêcher d'être inquiet à présent.

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Ruben Damon le Ven 9 Aoû - 22:44, édité 1 fois
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
Captain Queenie Bitch
Fenry D. Williams
Messages : 1587
Points : 1728
Re: transparent feat. fenry (fini) Dim 3 Fév - 21:30


Transparent
Fenry avait soufflé, reposant pied à terre, heureuse que l'entraînement soit enfin fini, et puisque ça ne lui ressemblait pas d'avoir l'air ravie de perdre, Castiel et elle avaient échangé un regard. Aucun mot ne fut échangé ; elle lui adressa un mouvement de la tête avant d'élever sa voix inhabituellement douce, rompue par la fatigue et les différentes émotions qui venaient l'envahir.

« Rejoignez les vestiaires. »

Fenry n'avait pas pour habitude de se sentir ensevelie, dépassée ; elle qui avait toujours arpenté l'esprit et le cœur en toute conscience et tout pouvoir ; elle qui avait transcendé ses états d'âme avec force et combativité. Mais lorsqu'elle tourne la tête vers Ruben qui avance vers elle -
Elle ne sait plus.

Elle leva le menton, prête à l'affronter. Et comme d'habitude, il la prit au dépourvu. Elle était restée ainsi, perplexe, le regard figé sur lui, avant qu'un rire ne se déclare au bord de ses lèvres.

« Ruben.. »

Elle secoua la tête, doucement. Finalement, elle ne savait pas vraiment, si elle s'était effectivement oubliée. Elle baissa les yeux. Lorsqu'elle pensait à son passé, elle avait l'impression de faire face à une ombre ; un monstre qui se rirait d'elle, immense et aux yeux brillants, qui jouait avec les fils qui la retenaient.

Son cœur soufflait, étouffait, angoissait. Chaque fois qu'elle lui faisait face, elle avait ses mains qui tremblaient et des voix qui criaient dans sa tête.

Ruben est là, Fenry, Ruben est là, tu n'es pas en danger.

« Je sais ce que tu penses. »

Évidemment, qu'elle le savait.

« Mais c'est pas ce que tu imagines. Je- »

Elle fronça les sourcils. Elle n'avait pas oublié, elle n'avait rien oublié, c'était enfoui, là quelque part. C'était là, encore en elle, encore écrit sur sa peau et son cerveau. Ce n'était pas comme oublier, oublier c'était perdu. Elle ressentait encore tout ça vivre en elle ; les voix des autres ne l'abandonnaient jamais.

« C'est là, quelque part. C'est là, mais.. »

Elle était incompréhensible. Elle soupira. Elle n'attendait pas de lui qu'il comprenne. Ni de personne, d'ailleurs. Alors elle releva les yeux vers lui et quelque chose se réveilla ; quelque chose qu'elle croyait mort quelque part.

Oh, Fenry n'aimait pas ; elle analysait et combattait ; elle se faisait justicière dans un monde peuplé de petits gens frustrés et jaloux ; elle s'armait d'épées et de boucliers et partait à la conquête de la vérité. Fenry n'aimait pas ; car elle voyait trop clair, et que sa sensibilité avait fini par la faire détester le venin des autres.

Fenry n'aimait pas, non.
Elle n'aimait pas. Elle n'avait jamais aimé.

Ah, tu crois ?

« Qu'est-ce que tu as dit ? »

Que fais-tu de ta mère, Fenry ?

« Pardon ? »

Que fais-tu de Faust, et Mephisto ? Que fais-tu d'eux que tu aimais d'un amour vrai ?

Et les souvenirs avaient éclaté d'un coup trop fort, d'un coup asséné où il ne fallait pas le faire. Son cœur en larmes avait fini par crever sous le poids de toute sa douleur.

Fenry n'aimait pas, non. Elle n'avait jamais aimé.
Elle n'aimait pas ; ou peut-être aimait-elle Ruben.

« Tais-toi.. »

Il n'y avait pas de honte à avoir d'aimer tout ce qu'elle avait toujours recherché ; gentillesse et honnêteté semblaient s'être mariés en lui. N'était-ce pas l'objet du combat de Fenry ? Elle s'était retirée de l'emprise de Ruben d'un coup sec, et sa voix était devenue mauvaise.

« Bien sûr que je l'aime, et alors ?! Ferme-la, putain ! »

Il t'entend, Fenry.

Elle se retourna vivement sur Ruben, et perdit ses moyens.

Je t'ai mise dans l'embarras, on dirait.

Elle serra les dents. Bien sûr, il était hors de question de me répondre.

L'orgueil te perdra.

Un rire nerveux se déclara à ses lèvres.

« Je te parlais pas, c'était- »

Je me demande comment tu vas t'en sortir, cette fois.

Ses poings se resserrèrent.

Échec et mat, Fenry Gaunt.



Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 714
Points : 663
Re: transparent feat. fenry (fini) Lun 25 Fév - 18:47

Les mots qui s'échappent de ses lèvres te paraissent incompréhensibles. Lorsque tu écoutes la serpentard, tu as l'impression qu'elle se perd, que son esprit s'échappe peu à peu de son corps. Tu l'observes alors d'un air inquiet. Tu y mets pourtant du tien tu essaies de déchiffrer ses mots mais c'est sans succès. ça n'a aucun sens. Qu'est-ce qu'il t'arrive Fenry ? Tu te demandes même si elle t'avait réellement écouté. « Pardon ? » « Tais-toi.. » les mains figés sur ses avant-bras, tu n'oses rien ajouter. Peut-être que tu avais été trop brutal ? trop direct ? « Fenry ? » La rose se défait brusquement de ton emprise et un sentiment d'impuissance te gagne face à cette situation que tu ne sembles pas savoir gérer. Pourtant Ruben, s'il y a en cet instant même une partie des réponses que tu n'as pas, il y a en a que tu possèdes déjà.

Depuis les départs et les disparitions des personnes qui étaient plus ou moins proches de vous, tu ne lui avais jamais demandé comment est-ce qu'elle s'était sentie. Car tu n'en avais eu ni le courage ni la force d'y repenser. tu as préféré tirer un trait sur tout ça et avancer, même si les blessures sont toujours aussi profondes. Néanmoins, elles semblent se refermer peu à peu. Celles de Williams en revanche... « C'est pas... C'est pas grave. » tu as peur Ruben. Peur que le sort lui fasse perdre la tête, qu'elle devienne folle. « Tu sais princesse, y'a des choses que j'aimerais aussi oublier, les supprimer de ma mémoire pour me persuader que tout a toujours été beau jusqu'à présent. Tout ça dans le but de me protéger. » tu marques une pause. « Mais au fond tout ce qu'on vit, que ce soit beau ou moche tu trouves pas que ça fait ce qu'on est aujourd'hui ? J'pense pas que ce soit cliché de dire que chaque épreuve qu'on rencontre dans la vie nous font grandir et nous pousse à devenir plus fort. Et en plus, tu l'es aussi sur plusieurs points et j'dis pas ça pour te faire plaisir. Pourquoi est-ce que tu crois que.... » tu deviens rouge tomate. tu regardes un peu ailleurs avant de reprendre. Pourquoi est-ce que tu crois que j'ai flashé sur toi et que j'ai passé mon temps à te courir après ? Parce que t'es canon ouais bon, ça c'est vrai on sait, mais parce que t'es grave une battante aussi ! C'est ce qui m'a toujours attiré chez toi. Tu poses tes mains sur ses épaules. Si tu penses pas avoir les épaules pour tout supporter toute seule, alors appelle moi quand ça va pas. Puis j'crois que depuis le temps on peut dire qu'on est... amis ? Je tiens à toi, alors promets moi de pas refaire de bêtises. Tu parais si sûr de toi, mais tu ne l'es pas. T'as pas l'impression que c'est assez et tu n'as aucune idée de ce qu'elle peut penser.

Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Ruben Damon le Lun 24 Juin - 18:04, édité 1 fois
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
Captain Queenie Bitch
Fenry D. Williams
Messages : 1587
Points : 1728
Re: transparent feat. fenry (fini) Jeu 7 Mar - 16:24


Transparent
Un sanglot avait ri dans sa gorge, et mes pensées s'étaient effritées ; la naïveté et la lumière de Ruben avaient suffi à lui faire perdre ma foi. Mais Fenry ne m'oublierais pas si facilement, à son grand dam. M'effacer n'avait pas été suffisant, l'aplomb de Ruben ne pouvait pas lui faire fermer les yeux éternellement.

Quelques couleurs roses s'étaient dessinées au bord de ses joues, et ses yeux s'étaient abaissés sur ses mains qui tremblaient. Elle avait peur, Fenry, de toutes les émotions qui lui étaient étrangères quand elles provenaient d'elle-même.
Quand remontait la dernière fois qu'elle avait aimé ? Ah oui, il était mort.

« Désolée... »

Il n'y avait pas que mes voix, dans sa tête. Il y avait celles des abandonnés, des déçus, des trahis. C'étaient les murmures du monde immonde. Ceux qui lui faisaient perdre la tête, lentement, en chuchotant. Tout un univers de pensées toxiques et empoisonnées qui avaient donné le sida à son mental. Elle se nécrosait.

Elle avait attrapé la baguette de sa mère. Elle ne savait même pas qu'elle l'avait apportée (elle était sensée avoir oublié). Elle la leva vers Ruben.

Et ses mains n'arrêtaient pas de trembler.

Vas-y, Fenry jolie, assassine celui qui te fera tomber ; empêche-le de te détruire ; crève-le avant qu'il ne t'abandonne et te laisse pour morte dans ton canapé ; folle, dégénérée.

« Je ne suis pas la même que toi, Maman. »

Elle avait murmuré. Ça lui avait coûté tant de prononcer ces mots. Ça lui avait pris tant d'années avant de s'en rendre compte. Elle avait pleuré, et avait continué dans un sanglot. Elle n'était pas sa mère. Fenry était quelqu'un d'autre.

« Je suis Fenry Diane Williams. »

Fenry ?
Elle avait esquissé un sourire.

« Et je suis fière d'être une partie de toi, Eva. »

Elle avait brisé sa baguette en deux, et l'avait laissée tomber au sol, avant de s'avancer lentement vers Ruben, et de se fondre à lui ; à ses bras. Elle s'était laissée tomber à son épaule, et avait posé une main sur sa bouche, pour l'empêcher de poser des questions auxquelles elle n'avait pas de réponses. Elle avait caché ses yeux desquels des torrents s'échappaient sans plus s'arrêter.

« Pour l'instant ne dis rien. »

Quelque chose s'était apaisé.

« Je t'expliquerai plus tard. »

Elle avait écarté son visage et levé les yeux vers lui, dans une lumière nouvelle qui baignait ses iris verts. Elle n'attendait pas de réponse. Elle avait même arrêté de lire dans ses pensées. Parce que pour une fois, elle voulait l'exprimer ; sans attentes, de manière décomplexée.

« Merci. Je t'aime, Ruben. »



Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 714
Points : 663
Re: transparent feat. fenry (fini) Lun 24 Juin - 19:39

Le grand blond avait eu un mouvement de recul en apercevant la baguette levée vers lui. Il ne comprend pas de suite quand il louche sur le bout de cet objet magique : c'est finalement en observant le visage de Fenry qu'il libère ses épaules, ne touchant plus aucune parcelle de sa peau. Il remarque qu'elle tremble, que ses mains tremblent ce qui ne le rassure pas vraiment. Que va t-il se passer ? Que compte t-elle faire ? Le capitaine ne bouge pourtant pas d'un pouce, l'air confiant - or c'était loin d'être réellement le cas pour être honnête. Ruben ne saisit pas le geste ou la menace si c'en était une. Alors il attend de voir. Il attend mais elle ne lui fera pas de mal n'est-ce pas ? Pourquoi lui ferait t-elle du mal ?

Contre toute attente, elle casse sa baguette en deux et la laisse tomber au sol avant de se jeter dans les bras du Gryffondor. L'une de ses mains s'était posé sur ses lèvres pour l'empêcher de poser des questions auxquels il n'aurait sans doute jamais de réponses. Il sent sa respiration, il sent son coeur battre, il sent qu'elle libère ses larmes. Et s'il ressent en elle un mélange de tristesse et de soulagement, il voit surtout là une Fenry qui a l'air de s'être débarrassée d'un poids. Il pose alors à son tour une main chaleureuse et réconfortante sur son dos.

Il ne voulait rien ajouter, jusqu'à ce qu'elle le regarde enfin et prononce quelques mots qui le font rougir et qui le laisse inconfortable à la fois. Est-ce qu'il est trop bête ? Est-ce qu'il réfléchit beaucoup trop pour des mots aussi évidents à comprendre ? Ruben perd facilement ses moyens lorsqu'il se retrouve avec celle qu'il aime tant appeler princesse. Et il continuera de perdre ses moyens même si les sentiments sont aujourd'hui bien différents, car elle, ne le laissera jamais indifférent. Il y a quelque chose qui le lie à Fenry et il s'en rend bien compte. Ça n'était pas que de l'attraction physique s'il y avait les sentiments derrière. Et ça n'était pas que de simples sentiments si aujourd'hui même après avoir tourné la page, il est impossible de l'oublier - et la page était-elle réellement tournée ? Ses émotions veulent exploser et son coeur tremble comme si c'était le jour de son mariage. Le gryffondor ne saura jamais. Le gryffondor ne saura jamais mettre de mot dessus. Mais il ne peut pas se permettre de gâcher cette relation si spéciale qu'ils entretiennent. Il ne pourrait pas non plus lui donner des choses qui se sont perdus. « Fenry- » Il glisse ses mains sur son visage pour qu'ils se regardent dans les yeux et que l'un ne doute pas de la sincérité de l'autre. Bien sûr qu'il l'aime. Bien sûr qu'il a envie de l'embrasser mais qu'il ne le fera peut-être jamais. « Je t'aime aussi alors te fais pas de mal comme ça. Tu crois que ça m'fait plaisir de voir cette petite mine ? J'préfère voir le sourire que tu as quand tu me démontes au Quidditch. Aller viens là. » Il l'enroule de ses bras et la serre contre lui.



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
Captain Queenie Bitch
Fenry D. Williams
Messages : 1587
Points : 1728
Re: transparent feat. fenry (fini) Ven 9 Aoû - 21:20

Le vent s'était levé dans ses cheveux et avait emporté avec lui les dernières séquelles des voix mauvaises de sa mère. Le regard figé dans celui de Ruben quand ses mains lui prenaient encore le visage, elle était rendue muette par l'émotion trop grande qui soulevait sa poitrine, subjuguée et incapable d'émettre la moindre pensée qui fasse du sens. Sa legilimancie s'était éteinte car tout à coup ses peurs n'avaient plus lieu d'être, et c'était comme si elle en avait été incapable ; qu'elle avait oublié comment faire, elle à qui cela semblait si naturel.

Un rire glissa sur ses lèvres, spontané et heureux, et contre lui elle ferma les yeux. Pour une fois Fenry ne se battait plus, elle avait baissé les bras. Pour une fois Fenry se reposait l'esprit, aucun parasite ne venait troubler son silence. Pour une fois Fenry ne tenait pas ses armes, elle les avait abandonnées à lui.

« C'est parce que t'es trop nul au Quidditch alors tu me fais rire. »

Elle avait ri à nouveau, sa tranquilité bercée par les battements du coeur de Ruben qu'elle pouvait sentir à travers son étreinte. Elle songea qu'elle aurait préféré ça ; entendre le coeur des gens plutôt que leurs têtes. Elle aurait eu peut-être moins de haine. Elle ferma les yeux.

« Tu sais j'ai été contactée par l'entraîneuse des Harpies. »

Elle posait ça là comme une bombe, comme si de rien n'était. Sa voix adoucie par les circonstances.

« Je voulais refuser, parce que ça me faisait peur. J'étais prête à rendre mes examens blancs tellement j'étais terrifiée à l'idée de prendre mon envol. »

A Poudlard elle avait un monde, des amis, elle était capitaine de son équipe et avait construit son univers où tout était à sa place. Mais après ? Après elle n'avait rien, personne, Fenry était seule, livrée à elle-même.

« Mais je crois qu'il est temps pour moi de voler. »



Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Damon
Captain bourrin
Captain bourrin
Ruben Damon
Messages : 714
Points : 663
Re: transparent feat. fenry (fini) Ven 9 Aoû - 22:38

Elle se met à rire et il ne peut s'empêcher de la suivre. Mais il s'arrête bien vite lorsqu'elle lui annonce qu'elle a été contactée par les Harpies. A quoi est-ce qu'il s'attendait ? L'année était sur le point de se terminer. Lui aussi quittera Poudlard. Ce qui lui fait peur, c'est de ne plus la recroiser. Ce qui lui fait également peur, c'est de ne pas savoir quoi faire. De se retrouver perdu alors qu'il pensait ne plus avoir de doutes quant à son avenir. L'année prochaine.... ça sonne si loin et si proche en même temps. Il n'aime pas ça. Le gryffondor tente tant bien que mal de ne laisser aucune émotion négative transparaître. Alors il sourit, pour se mentir à lui-même. « Mais... mais c'est génial ?! Félicitation ! » Il prend sa main. T'as fait le bon choix, à ta place j'aurais pas refusé non plus. Une occasion comme celle-ci, faut la saisir, y'en aura pas deux. » Il en ferait presque des caisses, pourtant, il est sincère. Mais j'te comprends, c'est un peu comme notre deuxième maison ici hein. On a tous grandi ensemble quelque part. Ca va manquer. Enfin, c'est une étape obligatoire, on y passe tous.... mais y'a plein de choses incroyables qui nous attendent après. » déjà nostalgique alors qu'il n'était même pas encore parti. Il abandonne la main de la capitaine. « On sera jamais trop loin des autres et de Poudlard. Je serais pas loin non plus. » Le blond inspire un bon coup. « Enfin l'année est pas encore terminée, faut pas y penser ! Faudrait qu'on y aille je pense non ? Les équipes attendent leur capitaine je crois, haha. Il pose sa main sur son épaule. « Salut princesse, prend soin de toi. »
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: transparent feat. fenry (fini)

transparent feat. fenry (fini)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « Fioutu écureuil ! » [Feat Eole][Fini]
» village fini mais le train hs.....
» [requette]menu demarrer transparent
» Papier auto-collant transparent?
» L'hiver n'est pas fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Terrains sportifs :: Quidditch-
Sauter vers: