brutal kollisjon | med Serafim

Invité
Invité
avatar
brutal kollisjon | med Serafim Lun 4 Fév - 20:47



brutal kollisjon | med Serafim  Hoyc

brutal kollisjon

La piscine, c’est cool non ? C’est un endroit charmant, assez peu fréquenté en ce période de l’année et surtout le soir. Il aime bien le soir, Loki, surtout pour se baigner. Il ne sait pas pourquoi. Il fait noir, il voit moins bien forcément, mais il a l’impression d’avoir plus de force, plus de motivation.

En même temps, en pleine journée c’est plutôt chaud : il a cours la plupart du temps. Et puis y’a du monde aussi, et montrer à tous qu’il a des branchies ça ne le tente pas trop. On ne sait jamais sur quels spécimens racistes on peut tomber.

Il pénètre dans les vestiaires et se change rapidement. Ce qui est cool avec la piscine, c’est que contrairement au lac, il peut s’essuyer en prenant son temps, et n’a pas besoin d’exhiber son corps nu à la vue de tous – ce qui pourrait être plutôt mal interprété c’est sûr. Ici, c’est normal qu’on soit en petite tenue.

Et être obligé de rentrer au château par ce froid avec les fesses mouillés car on n’a pas changé de boxer, merci.

Il allait se choper un rhume du cul si ça continuait !

Une fois en maillot, il marcha d’un pas égal vers l’eau qui miroitait fort agréablement. Il sourit. L’avantage aussi étant qu’ici, il pouvait faire des longueurs et s’entraîner à devenir toujours plus rapide et fluide sous l’eau. Bon, en soi ça ne lui servirait jamais à rien étant donné que les compétitions de natation n’étaient logiquement pas ouvertes aux gens comme lui, mais soit. Il avait des muscles, fallait les entretenir.

Il se glissa dans l’eau et rejoignit le fond sans problème. Il regarda autour de lui, mais ne vit rien de bien intéressant. Une fois sa peau acclimatée à la froideur aquatique, il commence lentement à bouger, sans ressentir le besoin de remonter à la surface. Il nage, nage encore. Ce n’est qu’un échauffement.

Il est prêt. Il va tout donner pour cette longueur ! Il connaît, à force, la surface par cœur et sait quand s’arrêter. Il sourit et démarre. En trombe, comme s’il était poursuivi par un requin. Mais ce n’est pas vrai, seul le temps le suit. Il doit être rapide, plus rapide… ses pieds battent l’eau. Ses yeux se ferment...

Il est brusquement arrêté par quelque chose qui lui fait obstacle et qu’il a percuté de plein fouet. Bordel ça fait mal, et sa longueur n’est même pas terminée. c’était quoi ça ?

Il remonte vite à la surface, inspire un peu d’air. Il ne se sent pas bien. Ses doigts rejoignent son nez. Le touchent. Il saigne.

Halloween
Serafim H. Marinos
Flipper le dauphin
Flipper le dauphin
Serafim H. Marinos
Messages : 104
Points : 316
En couple avec : La déception, mais au moins ma maman elle m'aime
Re: brutal kollisjon | med Serafim Mar 5 Fév - 11:04




Y a des gens qui tapent dans l'œil

toi tu tapes dans le nez (Comme Dorothy)



On t'a « gentiment » demandé de limiter un peu plus tes contacts avec le lac. Sois disant que ce n'est pas correct de se baigner en dehors du couvre-feu. Sois disant que ça donne un mauvais exemple et que les élèves de Poudlard ont une image à tenir. Alors bon, sur le coup, t'avais dit que pour l'image, on repasserait, parce que merde quoi. Y a des partouzes dans les vestiaires, des cas d'harcèlements via le stupéshit plus longue que ton bras et des concours de pets à la bibliothèque mais, non, c'est toi qu'on vient faire chier. Étrangement, le message n'était pas très bien passé et on t'avait tout simplement claqué la porte au nez dans un « Utiliser la piscine monsieur Marinos ! ». Bon, bah, utilisons la piscine.

Tu traînes des pieds tout en pestant contre les portails, parce que c'est sûrement à cause de ces foutus portails qu'on te casse les pieds. Bah oui, si les autres écoles de magie se rendent compte que Poudlard est un cirque pour ado avec un trop-plein d'hormone et de complexe bonjour la réputation que vous risquiez de vous taper. Ça veut bien se faire voir, tu peux comprendre, mais encore une fois, il fallait sérieusement revoir la liste des priorités. T'aimes bien pester pendant 1h, ça te détend, puis ça te fais travailler aussi ta répartie. Dieu seul sait à quel point la répartie fait tout ici. Ne pas savoir répondre s'était se faire bouffer tout cru. Savoir mettre en pls quelqu'un, verbalement, faisait de vous un intouchable, t'avais compris ça depuis ta première année. Depuis, t'avais acquis un petit level pas dégueulasse en terme de punchline qui font pleurer les mamans. Dédicace à Béring pour son inspiration involontaire dans ton style.

Tu gagnes la piscine avec dans l'idée de faire quelques longueurs et de potentiellement réfléchir à un article bien sentit sur les « priorités discutables de la direction ». T'es pas à ton premier gros scandale, ce ne sera pas le dernier non plus. Puis, c'est toujours agréable de lancer des petites bombes, comme ça, pour le fun. Tu passes ton maillot de bain dans les vestiaires en regrettant amèrement le lac, sa population, ses secrets que seul toi connaît. La piscine est en environnement vide, sans profondeur, sans richesse. C'est comme te foutre dans un aquarium pour te laisser faire mumuse. Tu ne supportes pas ça. Tu passes néanmoins dans le grand bassin. Ce n'est que partie remise, t'auras d'autres occasions de faire tes bains de minuit. T'aimerais bien emmener Joy avec toi, mais t'as cru comprendre qu'elle n'était pas très à l'aise avec l'eau. Mais t'abandonne pas l'idée pour autant. Tu glisses dans l'eau, te laissant immerger lentement. Brrr, non, la piscine, ce n'est définitivement pas comme le lac. Tu te sens à l'étroit, t'es pas très très à l'aise dans cet environnement artificiel. Mais bon, ce n'est pas comme-ci tu avais le choix… Alors allons-y Alonzo.

Tu pousses sur tes jambes pour t’élancer et passer en mode torpille. T’as fermé les yeux, tu laisses la vitesse te porter… Et c’est le choc. T’as percuté un truc, une chose, un bidule, un machin et pas avec douceur. Une vive douleur parcourt ton nez et tu remontes à la surface, plus sonné qu’autre chose.

- « M-mais qu’est-ce que ?! »

T’as le pif en sang et ça fait un mal de chien. Ce n’est certainement pas le mur que tu t’es pris. Nan, t’es pas aussi con que ça… Si ? Tu te retournes… Nan, ce n’était pas le mur, c’était un mec. C’est con à dire mais ta fierté en est grandement soulagée. Mec qui à l’aire en aussi piteux état que toi.

- « Est-ce que ça va ? Mec je suis désolé, j’avais pas tilté que quelqu’un nageait. »

Tu dis ça avec une voix un peu pincée parce que tu te tiens le nez. Vous dégueulassez à mort la piscine avec vos conneries. Finalement, on va peut-être te demander d’utiliser la baignoire puis c’est tout, Serafim.


"You also have splendid colors in you do you understand?"


©️ Halloween


Invité
Invité
avatar
Re: brutal kollisjon | med Serafim Mar 5 Fév - 19:37



brutal kollisjon | med Serafim  Hoyc

brutal kollisjon

Peu après lui, une autre tête émerge et Loki plisse les yeux pour tenter de discerner à qui il a à faire mais ce n’est pas facile car la douleur lui gâche la vue à cause de vilaines larmes qui n’ont rien à faire là.

Bordel, il a foncé dans un mec. Dans un mec putain. Un gars innocent qui ne voulait sans doute, comme lui, que nager sans avoir à se soucier de quoique ce soit d’autre. Et lui, avec son inattention, lui avait foncé dedans sans douceur.

Ça aurait pu être drôle car ils étaient dans un sale état tous les deux et que la situation était quelque peu ridicule, mais bizarrement, il n’avait pas envie de rire. L’autre ne tarderait sans doute pas à lui gueuler dessus et s’il voyait ses branchies hurlerait qu’il y avait un monstre moche dans la piscine. Super. Il aimait la discrétion, merci bien.

Même si ça n’était pas dans ses habitudes et qu’il n’aimait pas ça, il se confondit en excuses pour éviter le drame et d’être taxé d’assassin de nez.

« J’suis désolé mec, je t’avais pas vu, je suis un peu tête en l’air. »

Ok, ils avaient dit presque la même chose au même moment. C’était encore plus cocasse et ça lui arracha malgré lui un petit sourire. Au moins, il ne semblait pas lui en vouloir. C’était déjà ça de pris.

« Sortons. L’eau est rouge. »

Et c’était franchement dégueu. Non seulement Loki n’était pas un fana de sang – en même temps c’était pas un vampire le mec – jusqu’à en être un peu dégoûté mais peut-être étaient-ils déjà dans de beaux draps à saloper l’eau de la piscine ainsi. Il aurait mieux fait d’aller au lac tout compte fait. C’est plus flippant, plus inquiétant mais au moins, les chances d’y rencontrer quelqu’un sont presque nulles et un peu de sang dans l’eau, bah… il doit déjà y en avoir des litres. Cette idée le fait frissonner de dégoût et il bande ses muscles pour s’asseoir sur le rebord de la piscine. Il se lève rapidement, remet une main sous son nez rouge et regarde d’en haut le jeune homme ainsi agressé.

« Je vais chercher des mouchoirs. »

Il le quitte rapidement, file à son vestiaire, sort un petit paquet de mouchoirs qui sentent bon, en glisse un sous son pif agonisant et se dépêche vers l’endroit où l’autre mec doit sans doute l’attendre.

Halloween
Serafim H. Marinos
Flipper le dauphin
Flipper le dauphin
Serafim H. Marinos
Messages : 104
Points : 316
En couple avec : La déception, mais au moins ma maman elle m'aime
Re: brutal kollisjon | med Serafim Dim 10 Fév - 3:25




Y a des gens qui tapent dans l'œil

toi tu tapes dans le nez (Comme Dorothy)



- « Ouais, l’eau est rouge. »

Tu te retiens très fort de faire une remarque grasse et pas forcément très très glamour sur ce qu’évoque une eau rouge dans ta tête de gamin de 18 piges (on ne vous fait pas un dessin et la direction retire toute responsabilité de ce que vous allez imaginer à la suite de cette phrase, des bisous.). Tu ne connais pas le type, ses limites, son type d’humour, alors autant éviter d’entrer sur un terrain glissant.

T’as l’air un peu con à nager d’une main en te tenant le nez. T’as beau être un être de l’eau, tu galères un peu. T’es pas très gracieux, en fait t’as plus l’air d’un cachalot qui se traîne sur le rivage. Comme quoi, avoir deux bras, c’est bien pratique. M’enfin, techniquement, tu n’es pas là pour parader avec ton aisance en milieu aquatique alors la grâce, tout ça, on repassera un autre jour. Là, t’es juste en train de nous faire une interprétation très libre et nasale de la fontaine de jouvence et, spoiler, ce n'est pas tellement une bonne nouvelle. Tu te tires donc jusqu’au bord de la piscine et lâche quelques secondes ton nez pour te surélever et quitter l’eau. La pensée un peu étrange qui traverse ton esprit, sur le moment, est de savoir comment vous alliez pouvoir nettoyer tout ça. Parce qu’il allait bien falloir nettoyer à un moment ou un autre. Heureusement, tu as ta baguette pas loin, encore fallait-il avoir le courage de se lever pour aller la chercher dans le vestiaire.

Le temps que tu sortes de l’eau, ta pauvre victime était revenue avec des mouchoirs. Tu en attrape une dans un « Merci mec. » sobre mais sincère avant de t’enfoncer deux bouts de tissu dans chaque narine et d’attendre, comme un con. T’es beau Sera.

- « Vraiment désolé… Ça va aller, toi ? » Non parce que si tu dois le traîner jusqu'à l'infirmerie t'es même pas sûr d'être en état pour y arriver. « Je n'ai pas l'habitude de nager dans un espace aussi étroit, je nage dans le lac d'habitude, du coup, je n'ai pas vraiment fait gaffe. J'aurais pas dû pousser aussi fort. Vraiment navré. »

Tu trouverais qu’il serait plus que légitime que le type te hurles dessus ou te traite de sombre abruti… Ou peut-être même les deux. Faut dire que t’avais fait fort. Que c’était une grosse et grande connerie de ta part. Genre, à ta connaissance, peu de personnes réagissent bien quand on leur déglingue le nez. T’appréhende un peu le fait de te faire engueuler mais promis, cette fois-ci, t’auras l’intelligence de pas répondre.

- « Je m’appelle Serafim, en fait. Tu viens souvent te faire péter le nez par des semi-être de l’eau hyperactifs dans la piscine ou c’est ta première fois ? »



"You also have splendid colors in you do you understand?"


©️ Halloween


Invité
Invité
avatar
Re: brutal kollisjon | med Serafim Dim 3 Mar - 15:03

brutal kollisjon | med Serafim  Jo2k

et smertefullt dykk

This life is like a swimming pool. You dive into the water, but you can't see how deep it is.

feat Syka

Tu te dépêches dans l’autre direction vers le malheureux agressé qui doit sans doute t’attendre – à moins qu’il ait pris ses jambes à son cou pour prévenir illico un professeur qu’un dangereux briseur de narines se balade impunément dans la piscine. Mais non, avec une certaine satisfaction, sur le retrouve au bord du bassin et tu lui tends poliment ton petit paquet de mouchoirs saveur vanille qu’il glisse dans son nez.


Il prend gentiment de tes nouvelles. Il est cool, ce mec. Et dans cette histoire, tu ne sais même pas qui est le plus coupable des deux. Toi, qui as bêtement fermé les yeux et foncé tel un ouragan ? Lui, qui aurait pu faire l’effort de ne pas te rentrer dedans ? En fait, vous l’êtes un peu tous les deux. Mais y’a quelque chose de pas net dans cette histoire.


Et t’aimerais bien découvrir quoi.


Vous êtes face à face, comme deux débiles avec vos mouchoirs dans le nez. Tu vous trouves complètement ridicules, et ça te tire un petit rictus moqueur. Envers lui, envers toi, mais ça n’est pas méchant. La situation est juste cocasse à souhait.


« Ouais, ça va, merci ! » tu lui réponds sobrement.


Puis tu écoutes la suite et fronces les sourcils. What ? Il va se baigner dans le lac ? Mais il est fou ? Il ne sait pas toutes les créatures qui vivent sous l’eau et qui pourraient l’attraper par la peau des fesses ! Il pourrait se noyer, se blesser – l’autre jour il s’était bien retrouvé avec du verre plein le dos, chouette.


Tu t’apprêtes à le sermonner sur son comportement pas très prudent quand la suite arrive. Et tes yeux s’écarquillent de stupeur. Qu… quoi ? Un demi-être de l’eau ? Sérieux ? Tu n’es pas le seul dans cette école ? Encore un peu et tu lui sautes au cou.


Mais ça n’est pas ton genre, alors tu restes sur ta réserve, n’affichant qu’un sourire sincère. Ça fait du bien.


« Oh, cool ! Vraiment cool ! »


Ton vocabulaire se perd et manque de richesse, mais faut comprendre, tu pensais être seul au monde. Pauvre petit.


« T’es le premier que je rencontre, enfin autre que moi quoi ! »


Tu es tout d’un coup bien plus enthousiaste, comme si ton nez n’était pas en train d’avoir ses règles. Beurk.


« Mais fais gaffe à pas balancer ces infos au premier venu, y’a des connards dans cette école qui en profiteront pour t’écraser. »

Au sens propre comme au figuré, ça sent le vécu. Il a l’air beaucoup plus à l’aise avec son hybridation que tu ne l’es. Il a de la chance.


« Ah, et j’m’appelle Loki au fait, enchanté. »


Tu lances un regard dépité à l’eau toute rouge de la piscine. Si vous vous en alliez comme si de rien n’était, penses-tu qu’on découvrirait les coupables ?

« halloween »
Serafim H. Marinos
Flipper le dauphin
Flipper le dauphin
Serafim H. Marinos
Messages : 104
Points : 316
En couple avec : La déception, mais au moins ma maman elle m'aime
Re: brutal kollisjon | med Serafim Mar 5 Mar - 23:25




Y a des gens qui tapent dans l'œil

toi tu tapes dans le nez (Comme Dorothy)



T'avoues, tu as ton petit ego qui brille et qui fait la samba, là. Cool, vraiment cool, c'est ce qu'il a dit non ? Tu ne peux pas dire que ce soit la première fois qu'on qualifie de « cool » le fait que tu sois un semi-être de l'eau, mais ça reste quelque chose de rare. Poiscaille, monstre, bizarrerie, erreur de la nature, autant d'insultes que tu as l'habitude de bouffer au quotidien. C'est tellement habituel que ça en est devenu banal. Alors, même si ce n'est pas la première fois que tu tombes sur un type heureux de savoir tes origines, ça reste tout de même quelque chose de précieux et d'agréable. Ça reste quelque chose qui met à mal le reste, le banal.

Alors, tu laisses ton sourire faire trois fois le tour de ton visage. Alors, tu laisses un rire franc s'échapper de tes lèvres. Parce que tu aimes profiter des bons moments, Sera, aussi simples et courts soient-ils. Ton sourire ne quitte pas ton visage, jusqu'à ce que ton camarade de pif en sang (c'est une vraie catégorie en camaraderie, sisi, je vous jure.) te balance que c'est la première fois qu'il rencontre un semi-être aquatique, en semi-être autre que lui. Autre que lui… L'information fait le tour de ton cerveau, tu clignes des yeux quelques secondes. Tu n'es pas bien sûr d'avoir entendu… T'as peut-être mal compris ?

- « Attends, toi aussi tu es… »

Tu savais que tu n'étais pas le seul à Poudlard. Tu savais qu'il y en avait d'autres comme toi. Myrtille pour commencer, puis, même si tu ne partageais pas le même type de sang, il y avait Aderyn et tant d'autres. Les hybrides existaient dans l'école, pour ton plus grand bonheur, n'en déplaise à la bande d'élitiste consanguin qui t'avait placé dans sa black list. Rencontrer un nouvel hybride, un nouveau frère en quelque sorte, c'était toujours une grosse source de joie pour toi. Plus vous étiez nombreux à oser étudier entre les murs du château, plus vous pourrez revendiquer vos droits. Celui du respect et de l'égalité. Alors quand tu comprends que tu as bel et bien affaire à un de tes semblables, tu ne peux t'empêcher de lui montrer ta sympathie en lui offrant quelques claques dorsales amicales.

- « Mais c'est génial ! Oh, ne t'en fais pas, nous sommes beaucoup plus nombreux que tu ne le penses ! Il y a de nombreux hybrides dans cette école, j'essaye de faire en sorte qu'on puisse se serrer tous ensemble les coudes. Tu l'as dit toi-même, on n'a pas mal d'ennemis ici. »

Une petite pensée pour Atlas traverse ton esprit. Pas mal d'ennemi, oui. Lui le premier. Parce que si tu pouvais faire abstraction des petits kékés qui s'amusent à faire des blagues de grands en se pensant puissant, tu savais qu'il y avait entre les murs de cette école de véritables pourritures, de véritables menaces sur patte pour les gens comme toi, pour les gens de ton sang. Pour toi qui considérais les hybrides comme une famille que tu te devais de protéger, tu ne savais que trop bien avec qui tu pouvais rigoler et avec qui tu devais te méfier. Un sourire mauvais passe sur tes lèvres lorsque Loki mentionne ces fameux connards que tu ne connais que trop bien.

- « Ahah, ne t'en fais pas, j'ai mes petites combines pour calmer les enculés. » T'es presque fier de lui annoncer ça. Ce pourrait être très classe si tu ne saignais pas du nez, Sera. « Tu vois, Loki, les gens comme eux nous juges parce qu'ils se pensent supérieur, de meilleurs sangs que nous. Seulement, ces gars sont loin d'être des enfants de cœur et ils ont une grosse pile de linge sale derrière eux. Pile de linge dont j'ai quelques échantillons. Si jamais un jour t'as un problème avec un de ces types passe-moi un coup de fil, j'aurais aucun scrupule à divulguer ce que je sais. La maîtrise de l'info c'est le pouvoir, mais la plupart sont trop teubés pour le comprendre. T’as ton portable sur toi ? Je vais te filer mon num.»


"You also have splendid colors in you do you understand?"


©️ Halloween


Contenu sponsorisé
Re: brutal kollisjon | med Serafim

brutal kollisjon | med Serafim
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Goloubou Un Noob qui veux accomplir ses reves
» Après-rasage "Brutal"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: