[SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
[SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Sam 9 Fév - 23:36

(speed-dating jasper & tadhgán)
Namaste, Witches

C'était évidemment une mauvaise idée de se pointer au speed-dating organisé par on ne savait quels adolescents en mal d'amour, ce qui était selon Payne la définition-même de l'adolescence. Avec l'acné et les citations edgy collées dans l'agenda Ben 2028-2029. Witch please, il n'était pas venu pour entendre dix personnes geindre à la chaîne sur leurs vies vides et pathétiques en une minute chrono. Payne était là pour la bouffe et les boissons gratuites, et éventuellement pour gâcher la soirée de quelques nazes, coincer Jean-Michel Pullover dans un recoin plus tard pour lui refaire toutes ses phrases d'accroches, bref, oublier qu'il était comme tous ces losers : toujours puceau et célibataire.

Il n'avait pas de grandes attentes, en-dehors du jus de citrouille ; c'était du bon jus de citrouille. Ses expectations chutèrent de dix points quand il entra dans la salle et reconnut la majorité des participants. Il y avait Avery godammit, Marie-Lou – qu'est-ce qu'elle était cute dans cette tenue –, mais Sharl bon dieu, sa réputation de kéké était foutue maintenant, et Fenry ? est-ce que Tadhgán pourrait encore la cogner la regarder en face à présent ? Mais pire que tout, il y avait son ex – dont il évita sans succès de croiser le regard – et cette carpette d'Ethan Stoker, more like ETHAN STALKER, à tous les coups il était venu pour surveiller son fils, enfin son meilleur ami. À ce moment-là on était déjà à –10 sur l'échelle de la patience de Tadhgán Payne, et le speed-dating n'avait pas encore commencé. Comme il n'avait rien à perdre, il attendit que Catwright ait le dos tourné pour faire un doigt d'honneur à @Ethan Stoker.

Payne ne pouvait plus tourner les talons sans se faire remarquer. Et fuir n'était pas inscrit dans son ADN. Il se contenta donc de reprendre du jus de citrouille et d'attendre que sonne le glas de sa torture. À ce stade il priait juste pour ne pas tomber sur Argus Catwright. Quelques tours s'enchaînèrent et c'était aussi malaisant qu'il l'avait prévu, mais moins pour lui que pour ceux qui devaient affronter son attitude mauvaise, encadrée dans un jeans trop large et un t-shirt qui vantait les mérites de FIFA 2028, sa casquette visée par-dessus un regard de chien méchant, le tout affalé sur une chaise dans une position qui affirmait soit qu'il était en train de s'endormir un peu plus à chaque tour, soit qu'on avait lancé un Glisseo sur son siège.

Puis Payne se retrouva face à Jasper Howard. L'arrogance du Serpentard le précédait. Payne ne le salua même pas, se contenta d'un regard de haut en bas. Est-ce qu'il était mieux sapé que lui ? Probablement. Est-ce qu'il avait envie de se tailler les veines en courant à chaque nouveau date, également ? Possiblement. Au moins, celui-là, il était pas dégueulasse à regarder en face. Pour ce qui était du contenu de son âme, on repasserait. En avait-il seulement une ?
Cela semblait être une question délicate pour lancer la conversation… Mais Tadhgán en avait sa claque des introductions en bonne et due forme, bonjour je m'appelle Payne, je suis en neuvième année, j'étudie le commerce et l'économie et j'aime cogner des gens, alors il y allait franchement, sans la subtilité qui ne le caractérisait pas. Il posait uniquement les questions qui l'intéressaient. Parce que savoir le prénom, l'âge et les passions de son interlocuteur… non.

"Tiens, Howard... T'es un vrai roux ?" questionna le Gryffondor, sans prendre la peine d'avoir l'air poli.

HJ:
 
Jasper I. Howard
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Jasper I. Howard
Messages : 67
Points : 133
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Dim 10 Fév - 0:43




Oh boy what a night


L'évennement avait rassemblé un beau paquet d'abrutis en manque d'amour, et Jasper les regardait un à un de haut, bien déterminé à plomber leur moral et leurs chances de conclure. Il n'y avait pas de raisons particulières, juste l'envie de se divertir et gonfler son égo.
Toi, ici ? Tu dois vraiment être désespérée ! J'espère qu'on aura pitié de toi. De petites remarques de ci de là, pour chauffer les esprits, et il pouvait se lever le sourire aux lèvres. Ou bien faire semblant d'écouter, et lui annoncer dans son air le plus blasé et le plus sérieux qu'il était d'un ennui sans égal, et de ce fait, devrait se taire et attendre la fin du temps imparti dans le silence pour sauver ce désastre. Il était là pour jouer. Certains avaient du mordant, certes, et ce n'était que plus intéressant.
Mais au fond, ils étaient tous médiocre. Ils ne lui donnaient pas envie une seule seconde de les écouter ou de leur laisser une seconde chance. Fades, pathétiques, médiocres, lassants, le fond du panier du petit peuple !

Viens alors un personnage intéressant. Une brute du nom de Ta... Tadgu... Payne. Le mec qu'on n'aurait pas voulu croisé au détour d'une ruelle des bas fonds de la métropole, qui avait autant d'avenir que de style ou de tenue. Jasper lui, avait une apparence aussi recherchée qu'à son habitude : un physique agréable pour une personnalité méprisable, l'essence même du Serpentard. Une chemise qui donnait l'impression d'avoir été taillée spécialement pour lui, de qualité, sobre mais élégante aux manches retroussées avec soin. Le reste était noir, juste pour mettre en valeur son haut et ses merveilleux cheveux. Puis il n'était pas là pour sérieusement séduire, ce serait du temps perdu pour pas grand chose...

Il s'installe, dévisageant longuement Payne du regard. Le manque d'élégance est présent, mais il n'en attendait pas moins de la part d'une raclure comme lui. Enfin, le mot est fort : ils partagent la passion de la maltraitance des pauvres innocents et le non respect. Peut-être qu'ils possèdent des atomes crochus.
Quelle blague.

- Tiens, Payne... C'est inné, l'imbécilité, ou c'est un art que tu pratiques quotidiennement ?

Jasper s'enfonce un peu dans son siège, portant son verre à ses lèvres avec un léger sourire. Cela allait être intéressant ! Jamais il ne serait venu lui adresser la parole, et il avait du mordant, bien qu'il s'attendait à pire de sa part.

- Ou serait-ce de la jalousie ? Tu caches ta calvitie sous une casquette ? Intéressant...


Payne s'en prend au physique, lui aussi ! On lui avait fait trois millions de fois la remarque sur ses cheveux roux, et non, il n'avait pas d'âme. Mélusine avait tout pris, tout ce qui est bon chez les Howard, elle l'avait.
Et il sirote sa boisson, jus de citrouille aussi, ne le lâchant pas du regard. Avec un peu de chance, il n'allait pas s'ennuyer comme un rat mort ce soir ! Payne lui était encore inconnu, une sorte de nouveau jouet, le temps d'une soirée. C'était l'occasion de voir s'il était intéressant ou non. Plus intéressant que le buffet ou non.


made by LUMOS MAXIMA
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Dim 10 Fév - 1:54


Personne n'avait pensé à amener de l'alcool à cette séance de speed-dating ? Pourtant dieu savait que certains en auraient eu besoin. Entre les ados en mal d'amour et les désespérés à la recherche de plans cul… fallait voir leurs gueules, aussi. Payne n'était pas en mesure de juger sur le physique, mais quand même. Y'avait un club pour ces gens-là, c'était les bavboules. Speed-dating : compétition de nazes pour certains, marché à victimes pour d'autres, dont l'Irlandais faisait partie... Malheureusement pour lui, si l'alcool aurait pu l'aider à survivre jusqu'à la fin – pour autant qu'il renonce à sa sobriété – il ne rendait pas plus intelligent, alors il aurait eu l'air con quoi qu'il en soit lorsque Jasper lui renvoya la balle :

"Tiens, Payne... C'est inné, l'imbécilité, ou c'est un art que tu pratiques quotidiennement ?"

Inné ? Un art ? Payne resta silencieux le temps de comprendre la différence, avant de même songer à une réponse. Humm les deux ? Dans le doute, il préféra afficher un sourire provocateur. Sa réponse fut relativement plate, mais le second degré n'était pas ce qui qualifiait le mieux Tadhgán Payne. On préférera l'adjectif "direct" :

"Tu fais pas la différence entre calvitie et crâne rasé ?" dit-il en soulevant légèrement sa casquette.

On voyait bien qu'il n'avait pas les tempes dégarnies, pas vrai ? Non que Payne ressente le besoin de se justifier, il voulait... fermer le clapet du Serpentard ? Difficile pour lui, sans se servir de ses poings. Qu'il gardait dans ses poches, pour l'instant. Son regard ennuyé balaya la salle et il tomba sur une retardataire, petite meuf en robe rouge et talons qui tournait sur elle-même – faisait les yeux doux – à Argus Catwright. Ses poings se serrèrent légèrement. Il reporta sa maigre capacité d'attention sur son interlocuteur du moment :

"J'pensais que t'étais malin, j'suis déçu. Tu ferais mieux d'pas l'ouvrir si c'est pour avoir l'air con, comment on dit déjà ? Soit beau et tais-toi ?"

Il sourit méchamment, fier de lui. Pas sûr que la réplique soit à la hauteur de la répartie de son vis-à-vis, mais au moins l'intention l'était. Tout comme Jasper, Tadhgán voulait faire mal.
Jasper I. Howard
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Jasper I. Howard
Messages : 67
Points : 133
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Dim 10 Fév - 12:27




Oh boy what a night


Oh, est-ce qu'il prenait le temps pour réfléchir ? Il était bel et bien ce type qui traînait dans les rues mal fréquentées, à chercher des noises mais quand, qui brillait plus par sa violence que son intelligence. Etait-ce possible alors de l'insulter sans même qu'il ne s'en rende compte ? Ce serait divertissant.
Puis la brute lui offre un visuel sur son crâne rasé. Jasper était loin d'être impressionné, mais lui faisait l'honneur d'y jeter un coup d'oeil. Hm. Cela lui donnait juste de quoi arquer un sourcil et pousser la blague un peu plus loin, prenant un air loin d'être convaincu.

Et Payne détourne son attention de lui.
Vraiment ?
Pardon ?
Ce boulet gryffondor trouvait le temps de regarder ailleurs ?! Jasper fronce les sourcils et claque sa langue contre son palais, avant de suivre son regard. Une demoiselle qui avait perdu son temps à se faire belle pour le speed dating ? Sérieusement ? Elle n'avait même pas le dixième du potentiel nécessaire pour lui voler la vedette, quand même !
Mais Payne revient à lui. C'est bien ce qu'il pensait, elle n'était pas à la hauteur. Le rouquin pose son regard sur son speed date, avant de léger s'échapper un léger rire. Serait-ce de la projection ? En tout cas, il en était visiblement fier !

- Je devrais te montrer l'exemple oui... Mais je ne suis pas sûr que tu réussisses l'un ou l'autre.

Bon il exagérait, le charme de la rue était bien présent, c'est juste que toute insulte était bonne à prendre. Pas sûr qu'il la suive d'ailleurs, c'était peut-être encore trop spirituel. Dans le cas où il comprenait, il continue, pour stopper sa réflexion poussée.

- Mais je vais te décevoir une fois encore et continuer de parler.


Le Serpentard dépose son verre sur la table, puis pose son regard sur Tadhgàn, passant bien trop de temps à le juger du regard, en détail.
Il n'avait vraiment fait aucun effort...

- Tu n'es quand même pas ici pour le speed dating ? Tu n'aurais aucune chance. Il faudrait être plus qu'une brute de quartier...

Son regard s'éloigne pour toiser ces gens qui cherchaient véritablement l'âme soeur d'un soir dans la salle, désenchanté. Ce rassemblement de puceaux constituaient leur dernier salut. Quelle tristesse. Pathétique.

- Ce serait dommage que tu sois aussi décevant qu'eux. Je ne suis pas contre du divertissement de qualité.


Son regard se pose à nouveau sur Payne. Non, il ne mettait pas tous ses espoirs en lui, il se doutait qu'il n'en tirerait que très peu.

- Jusqu'ici, il n'y a que le buffet qui est digne d'intérêt. Tu penses pouvoir faire mieux ?

Jasper lui adresse un sourire moqueur. Alors, Payne ? Tu penses faire mieux que le mobilier ?
made by LUMOS MAXIMA
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Lun 11 Fév - 13:09


Witchin'

Jasper le traitait de brute de quartier, Tadhgán croyait qu'il tentait de l'insulter, ou au moins de pointer le ridicule de sa dégaine. Quoi, il aurait dû se fringuer un peu mieux ? Faire des efforts pour des gens qu'il ne connaissait pas – ne voulait pas connaître. Il n'était pas venu pour impressionner qui que ce soit. Il aurait fallu le menacer de mort ou lui payer une bonne poignée de gallions pour que Tadhgán Payne sorte le grand jeu, comme cette meuf qui se ramenait en talons haut, coiffure élaborée et robe qui attirait le regard, mais qu'est-ce que ça lui aurait rapporté ? Il cessa d'y prêter attention quand Howard lui demanda pourquoi il était là. Évidemment que le Serpentard continuerait de causer.

"Ouais, paraît que les gens sont là pour parler d'eux, ça doit te plaire", lâcha Tadhgán en levant les yeux au ciel. "Tu fais ça très bien."

Il avait l'air aussi agacé que lui d'être là, pourtant le soin apporté à la tenue, et surtout l'ego surdimensionné lui semblaient tout à fait à leur place dans ce ballet d'asociaux désespérés. Ça ne répondait pas à sa question, mais Payne lui-même ne savait pas exactement pourquoi il était là. Passer une mauvaise soirée, vraisemblablement. Encore, que... c'était la conversation la moins chiante qu'il avait depuis le début. Si on pouvait qualifier l'échange de conversation.

"J'suis pas là pour emballer, et j'vais pas non plus me mettre à jongler pour te divertir, Howard. Mais toi ?" demanda Payne, sur un ton qui trahissait qu'il appréciait moyennement que l'autre le considère comme son divertissement du moment.

Il balaya la salle du regard pour retrouver le visage de Mélusine Howard, ancienne camarade de classe qu'il lui semblait avoir reconnu en arrivant un peu plus tôt. Ce faisant, il fut irrémédiablement attiré par la petite en rouge, qu'il reconnut soudain. Putain, c'était Martin ! Son expression se durcit. Fidèle à elle-même en fait... Non, pourquoi il se prenait la tête ? Il la fixa peut-être trop longtemps, avant de reprendre ses recherches. Mélusine... Ah, la voilà ! ...et elle était tombée sur Stoker. Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres de l'Irlandais. Quelque chose qui trahissait de mauvais sentiments et aussi une mauvaise idée.

"Ah, mais t'es peut-être venu pour surveiller ta sœur, en fait. Je juge pas... Je surveillerai aussi ma frangine si elle était avec lui" – il pointa Stoker du doigt, avec un regard qui en disait long sur ce qu'il pensait du mec.

Semi-vampire.
Blaireau.
Jasper I. Howard
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Jasper I. Howard
Messages : 67
Points : 133
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Lun 11 Fév - 20:18




Oh boy what a night


Il était le meilleur pour se lancer des roses, c'est un fait. Facile, quand on est le seul à le faire. Il a de grandes qualités, en est conscient, tout comme ses grands défauts, qu'il tournait à son avantage. Si les autres n'y parvenaient pas, c'étaient leurs problèmes !

- Je n'ai pas encore parlé de moi, Payne.

Le Gryffondor n'écoutait donc pas ! Pas une seule fois il avait vanté ses mérites, même aux autres tables, il se contentait de descendre son interlocuteur.

- Mais tu as raison : je fais ça très bien.


Et, surprise, Tadhgàn n'avait pas prévu de venir séduire de pauvres demoiselles cherchant un prince charmant et qui seraient tombées sur le paysan du village à la place. Un paysan sans cheveux.
Un sourire en coin étire ses lèvres alors qu'il prétend n'être pas là pour le divertir non plus. Pas besoin de jongler pour occuper son esprit, parler suffisait. Essayer de se débattre dans ses provocations étaient amplement suffisant. N'avait-il aucune idée de sa présence ici ? Vraiment ?
Il ne portait pas les couleurs de Serdaigle, cela ne valait peut-être pas la peine d'embellir la raison de sa venue de prose ou de sarcasme. Son regard se pose sur son verre, qu'il vient caresser du bout des doigts.

- Simple : je suis venu gâcher leur soirée. Si j'en fais partir en pleurant, j'estimerais avoir réussi mon objectif.

Cette soirée n'existait que pour ceux dont la confiance manquait. Ils n'étaient pas fichu de se débrouiller eux même dans ce vaste monde, de conclure dans une école remplie d'animaux en chaleur... Ils avaient pris leur courage à deux mains, et Jasper les attendait pour détruire leur tout nouvel espoir. Jusqu'à ce que le nom de sa soeur se retrouve sur la liste. Elle échappe bien sûr à tous ses desseins. Celui qui aurait le malheur de se retrouver en face d'elle, par contre...
Hors de question qu'un moldu ou un cracmol lui fasse les yeux doux !
Payne fixait cette demoiselle en rouge, et le rouquin ne pouvait s'empêcher de l'ignorer à son tour. Qu'avait-elle de spéciale ? L'attention de la racaille se portait déjà sur quelqu'un d'autre, mais Jasper essayait toujours de comprendre ce qui l'intriguait plus chez cette idiote que chez lui. Il s'accoude à la table, toisant la jeune fille, avant de poser son regard sur Tadhgàn.
Hm ? Sa soeur ? Oui, bien sûr, il était un frère exemplaire, hmm. Son attention se porte alors sur elle et l'individu en face d'elle. Tiens, n'était-ce pas le demi suceur de sang ? A part cela, il n'avait pas pris la peine de faire des recherches sur lui...

- Hm ?

Le rouquin le détaille du regard sans aucune bienveillance. Qui avait laissé une demie créature s'approcher de sa famille ?

- Dis m'en plus.


Finalement, sa conversation l'intéressait beaucoup. Mélusine allait peut-être avoir la jugeote nécessaire pour ne plus s'adresser à ce type après, mais dans le doute...
made by LUMOS MAXIMA
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Mer 13 Fév - 19:21


Witchin'

Tadhgán avait l'impression que Jasper le prenait pour un idiot, mais c'était un sentiment récurrent quand il s'adressait à plus malin que lui. Il ne se vexait pas tant que la personne en face n'étalait pas clairement sa supériorité. C'était bien le genre d'Howard, pensait Payne. Mais il n'était pas certain que le Serpentard comprenne ce qu'il avait voulu exprimer.

"T'as pas besoin de parler pour... parler de toi."

Ouais. Ça ne faisait peut-être sens que dans sa tête. Il croisa les bras et suivit du regard l'expression et les gestes de son vis-à-vis qui expliquait les raisons de sa présence ici. Peut-être qu'il était légèrement intrigué. Quand on se sent au-dessus des autres on ne prend pas la peine de se mêler à la plèbe, n'est-ce pas ? Payne ne s'attendait pas à la réponse de Jasper :

"Simple : je suis venu gâcher leur soirée. Si j'en fais partir en pleurant, j'estimerais avoir réussi mon objectif."
"T'es sérieux ?" lâcha-t-il spontanément. Il retenait un rire désabusé. Et finalement non : "Haha, génial !" lâcha Payne dans une exclamation qui ressemblait presque à un aboiement.

C'était terriblement machiavélique. Il applaudit au ralenti, sarcastique.

"Et ça fonctionne bien ? Parce que j'ai vu personne sortir en chialant..." fit remarquer le Gryffondor, avec un air faussement préoccupé.

Il l'aurait remarqué – et il aurait beaucoup ri. Il irait probablement en Enfer, pour ça. Si Payne croyait encore à l'Enfer... ce qui n'était pas le cas. Ça rendait les choses moins compliquées. Payne s'égara dans l'observation du peuple autour d'eux et plus particulièrement de Martin dans sa robe rouge, ce qui lui donnait des pensées qui elles aussi l'amèneraient en Enfer s'il existait un Enfer pour Tadhgán Payne ou pour la jalousie. Jasper avait forcément remarqué son manque d'attention, mais comme le Gryffondor trouva rapidement sa sœur, il n'eut pas à expliquer pourquoi il trouvait plus intéressant de fusiller une gamine de Serdaigle du regard plutôt que le poser sur celui qui était en face de lui. Jasper réagit plutôt calmement quand Payne sous-entendit que le demi-vampire était de mauvaise compagnie – un statut qui justifiait déjà tout en soi – mais Tadhgán ne manqua pas le regard peu amène qu'il posa sur lui. Tadhgán l'avait dit, il était un grand-frère aussi. Il connaissait bien ces regards, et l'instinct de protection qu'ils dissimulaient. Quoique, Jasper lui semblait être le genre de type qui pouvait réfuter les fréquentations de sa sœur simplement parce qu'elles n'étaient pas assez bien pour leur famille. Le genre de comportement qui énervait Payne mais qui, dans le cas présent, ne pouvait qu'attiser son amusement.

"Bah déjà c'est un demi vampire, est-ce que j'ai besoin d'en dire plus ?" lâcha-t-il avec beaucoup de nonchalance et d'arrogance dans la voix. "Mais c'est surtout un gros casse-couilles."

Le respect était mort en 2008, ne cherchez pas. C'était l'année de naissance de Payne.

"S'il était chiant dans son coin, ça serait pas gênant, mais faut toujours qu'il mette son nez dans ce qui le regarde pas et... – et ça devient personnel tout d'un coup, règlement de comptes à distance pour tout ce qu'il a dû supporter d'Ethan Stalker quand Tadhgán sortait avec son meilleur ami – ... fais gaffe qu'il décide pas de s'intéresser à ta sœur, parce qu'il est capable de la convaincre que t'es pas assez bien pour elle, même si t'es son frère."

Dommage que Jasper ne soit pas encore tombé sur Ethan au speed-dating, Payne aurait bien aimé le voir fuir en chialant, celui-là. Il était persuadé de tout ce qu'il avançait, même si ses sentiments négatifs pour Ethan Stoker avaient grandi sous le prisme de la subjectivité. Il savait que Jasper comprendrait tout de suite quel type de portrait il lui faisait là, même si l'œuvre était brouillée par sa colère et son ressentiment : rien ne justifiait qu'on s'interpose entre les liens du sang. Or, Payne était certain que le semi vampire s'en tamponnerait le coquillard s'il décidait que Mélusine Howard était digne de son "amitié". C'était presque par empathie qu'il conseillait le frère de cette dernière. Presque.
Jasper I. Howard
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Jasper I. Howard
Messages : 67
Points : 133
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Mer 13 Fév - 22:54




Oh boy what a night


Jasper arque un sourcil, le détaillant du coin de l'oeil. Pardon ? Serait-ce une once d'intelligence qui venait de troubler le discours du kéké des rues ? Savait-il lire les gens sans qu'ils ne parlent ?
Finalement il n'était peut-être pas trop con. Cela lui plaisait, mais il retenait son sourire. Hors de question de trop le rassurer.
Mais cela l'intriguait : qu'est-ce que sa pose pouvait bien dire de lui, à part "je déborde de confiance en moi" ? A quel point pouvait-il se tromper, ou au contraire, avoir raison, sur ces signaux qu'il émettait ?

Il inspire profondément, le quittant des yeux et prenant le temps de dégager ses cheveux de ses yeux à la remarque perspicace de son interlocuteur. Non, personne n'était encore parti en courant. Il aurait dû mettre les bouchées doubles, s'assurer de les détruire dès le début de la soirée...

- C'est vrai... On dirait que j'ai été trop bon.

Il plonge alors son regard dans le sien, un large sourire narquois aux lèvres.

- Tu sais quoi, Payne ? On n'a qu'à rendre cette soirée intéressante pour nous deux. Celui qui en fait partir un en pleurant le premier gagne.


Est-ce qu'il venait de ponctuer son défi par un clin d'oeil ? Carrément. Est-ce qu'il enchaînait pour finir son verre d'une traite ? Oui.
Mais soit. Mélusine, le vampire, les ragots.

Le rouquin n'était pas très friand des demis créatures. Personne ne pouvait lui retirer de l'esprit qu'un demi être de l'eau, c'était flippant. Presque de la zoophilie... Pareil pour les gobelins !

- Plus que toi ?


Pique facile, donc nécessaire. Navré.
Il fronce les sourcils aux explications de Tadhgàn. Cela semblait plutôt précis pour le crétin des alpes... Mais c'était suffisant pour le préoccuper. Cependant, il avait des doutes : le Serpentard n'était véritablement bon qu'envers elle. Elle, et les animaux. Il se voyait mal éjecté de sa vie par un simple blaireau.

- Tu es sûr ? C'est un Poufsouffle, tout de même. Comme s'ils étaient à craindre ! Il a l'air de n'avoir aucun mordant, ton vampire...


Il avait même l'air aussi pathétique que le reste des abrutis ici présent !
Ses iris cessent de toiser l'inconnu du regard pour à nouveau scruter Payne, comme si à leur tour, ils cherchaient à le lire, à trouver des indices sur son visage et le fond de ses yeux quelques secondes.

- Tu le connais ? Personnellement ?


Des opinions infondés, très peu pour lui ! Le Stupéshit est là pour ça.

made by LUMOS MAXIMA
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Mar 19 Fév - 0:23

Witchin'

Payne observait la salle, mais il observait aussi beaucoup son vis-à-vis, depuis le début de leur conversation. Tadhgán ne communiquait pas avec les mots, les mots étaient compliqués. Il agissait plutôt que de parler. Et quand il était forcé de poser son cul sur une chaise, c'était les autres gestes qu'il observait. Ceux des autres. Il aurait eu beaucoup à dire sur ceux de Jasper s'il avait trouvé les bons mots ; mais c'était un ressenti. Il ne pouvait pas l'exprimer verbalement. Une impression... son instinct, disons. Comme toute l'animosité qu'il ressentait pour Ethan Stalker – la méfiance. Le genre d'instinct qui tient éloignés deux prédateurs.

Payne lâcha un rire contenu. Pourquoi avait-il l'impression que le mot "bon" ne convenait pas du tout à Jasper Howard ? Ah, l'instinct. Les premières impressions. Pour la première fois de la soirée, il sourit sans animosité, juste amusé. L'idée lui plaisait. Jasper présentait ça d'une façon qui lui plaisait. Il y répondit sans ironie :

"Hey, si tu veux faire pleurer des gens, y'a plus facile tu sais ?" Tadhgán était un grand spécialiste. "Mais ok, c'est marrant. Il faut un prix, sinon c'est pas un vrai défi."

À Poudlard, on vous apprenait bien à entretenir l'esprit de compétition.

Tadhgán aurait pu se questionner sur les choix qui le poussaient à aborder ensuite un sujet qui ne lui plaisait pas – Stalker – ou à surveiller Martin du coin de l’œil. Clairement le garçon cherchait à se faire du mal. Mais non, il allait bien ; le plus pathétique aurait été de regarder Argus. C'était peut-être pour ça qu'il portait son attention sur tout le reste. Il grimaça quand Jasper lui demanda si Ethan était encore plus casse-couilles que lui, mais l'insulte ne le coupa même pas dans son élan vindicatif :

"Ouais. Lui, c'est un autre niveau, il est..." – il fit un geste de la main au-dessus de sa tête – "très haut, bieeen trop loin pour moi."

Complètement perché, c'était plus facile à dire plutôt qu'assumer qu'il ne comprenait pas le type. Ni son caractère ni ses motivations. Ses jugements en revanche, il les connaissait bien. Il avait l'habitude. Il zieuta Jasper avec méfiance quand il amena la maison des blaireaux sur la table, comme si c'était un argument.

"Toi tu connais pas assez de Poufsouffles..."

Et là encore, Payne savait de quoi il parlait. Tous les blaireaux n'étaient pas... bah, des blaireaux. Ils étaient tenaces et hargneux, malgré qu'on les associe le plus souvent à leurs qualités. La loyauté, c'était une forme de ténacité. Certains n'étaient clairement pas à l'image du cliché habituel du Jaune qui se nourrit d'amour et de fleurs. Payne réussit à ne pas regarder dans la direction d'Argus en pensant ça et il en était presque fier. Il aurait pu se donner une petite tape de félicitations sur le bras, là. Mieux valait concentrer toute sa haine sur Ethan.

"J'sais pas, tu sauterais dans une piscine à requins même s'ils ont l'air d'avoir aucun mordant ?" demanda-t-il en reprenant les mots du Serpentard.

Le sous-entendu était clair : ça reste des animaux sauvages. On apprivoise pas un Lion. Il haussa les épaules quand Jasper demanda s'il le connaissait personnellement. Argh, le simple adverbe suffisait presque à lui arracher un frisson de dégoût. Il croisa les bras.

"J'ai eu affaire à lui." Ça lui arrachait presque la bouche d'avouer ça. Le ton fut plus méfiant ensuite : "Tu me crois pas ?"

Presque vexé. Comme s'il n'avait jamais répété des rumeurs infondées.
Jasper I. Howard
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Jasper I. Howard
Messages : 67
Points : 133
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Lun 25 Fév - 20:46




Oh boy what a night


Ah, il acceptait son défi et en plus lui offre un beau sourire ! Voilà, là on pouvait s'imaginer ce que les femmes trouvaient à ces racailles de bas étage ! Enfin, juste un peu. C'est tout.

- Bien sûr... Quel genre de récompense t'intéresse ? J'imagine que mon respect ne suffit pas !

Il laisse un sourire lui échapper. Que valait-il ?
Et celui de Payne ? Meh. S'il cherchait du respect, il ne serait pas ici, pas à détruire des cœurs en mal d'amour.

- J'aurais bien quelques idées...


Son regard vagabonde sur son interlocuteur, puis il hausse finalement les épaules.

- Mais je suis curieux de voir ce que tu as à proposer.


Ethan, selon lui, était un plus grand empêcheur de tourner en rond que Tadghàn ! En voilà, un record. Et visiblement, les blaireaux cachent mieux leur jeu qu'il ne l'imagine. Là dessus, le rouquin restait peu convaincu. Ils manquaient d'ambition et de courage, que pouvaient-ils bien avoir de mieux ? Ce n'était qu'un tas de bonnes personnes destinées à faire le bien d'une bonne manière, aucunement une menace, aucunement intéressants. De bons divertissements tout au plus et dignes de confiance au mieux. Un chic type pour sa sœur peut-être, sauf celui là, d'après lui et son sang mêlé à celui d'un vampire.
Le rouquin soupire. Ah, des requins. Mouais. Peut-être pas.

- Hm. Je préfère les requins au speed dating.


Il préfère les requins aux autres. N'importe quel animal, vraiment.
Jasper jette un coup d'oeil à la salle et fronce légèrement les sourcils. Pas de personnel pour aller remplir son verre ! Il n'avait pas envie de se lever, pas quand finalement la discussion l'intéressait. Tant pis...
Son regard se pose à nouveau sur Payne. S'il le croyait ? Était-ce vraiment important ? Tout son corps répugnait visiblement Ethan Stoker, et il avait l'air moins con quand il parlait de lui que quand il parle d'autre chose !

- Si, je te crois. Cela m'étonne juste que tu te sois fait victimiser par lui. Mais je le connais moins bien que toi. Qui sait !

Il lui adresse un sourire en coin.

- Ce serait merveilleux de le faire partir de la salle en pleurant, hm ?


L'idée lui plairait sûrement. Idée qu'il ne songeait pas mettre en pratique, pas vraiment. Mais de retour au sujet qui fache :

- Il a convaincu quelqu'un que tu n'étais pas assez bien pour lui ?


La curiosité le rattrape, le pousse à faire des liens entre chaque bout de conversation. Non, il ne voulait pas le faire pleurer lui - pas vraiment - mais ne pouvait résister à un passé plein de drama.
made by LUMOS MAXIMA
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Lun 11 Mar - 18:55


Witchin'

Tadhgán avait toujours un peu de mal à gérer le second degré et l'ironie, surtout quand ils étaient dirigés contre lui. Alors la répartie... ouais. C'était difficile à apprécier. Il avait toujours l'impression que l'on se moquait de lui. Mais il aimait bien celle de Jasper. Peut-être parce qu'ils étaient unis dans l'emmerdement maximum de tous les participants de cette soirée débile ? En tout cas, ça ne le gênait pas, ça le faisait rire même, quand le Serpentard lui demanda ce qui l'intéressait, et probablement pas son respect. Que valait-il, en effet ? Puis on ne gagnait pas le respect d'autrui comme un jouet dans un Kinder. Le respect se méritait.

"J'aurais bien quelques idées..."

C'était quoi ce regard, juste là ? Payne haussa les sourcils, attendant la suite. Qui ne vint pas. Sa curiosité retomba comme un soufflé, plop.

"Mais je suis curieux de voir ce que tu as à proposer."

C'était donc à lui de relancer. Logique, au final, puisque le Gryffondor était celui qui insistait pour avoir une récompense. Venait-il de se mettre dans une situation embarrassante ? Quelqu'un lui avait dit un jour qu'il n'y avait pas de situation embarrassante, mais que ce n'était gênant que si l'on souhaitait que ça le soit. Et Payne ne souhaitait pas que ce soit gênant, il s'amusait trop en cet instant. Il haussa les épaules, leva les bras dans un geste un peu nonchalant.

"Baah... on est à un speed-dating, alors j'demanderais ton numéro !"

Il ajouta un sourire, parce qu'il n'avait aucune honte – pas ce genre de honte, en tout cas – et Jasper était le premier interlocuteur de la soirée à ne pas l'emmerder profondément, alors il se disait que ça valait le coup d'essayer. Mais la conversation déviait sur une personne moins plaisante à regarder, le fixer deux secondes donnait des envies violentes à Payne. Il préféra reporter son attention sur Jasper plutôt que sur le Poufsouffle, même s'ils continuaient de parler de lui dans son dos. De toute façon, la moitié de chauve-souris pouvait les entendre à dix mètres, s'il le voulait, alors s'il avait un problème il pouvait bien venir le lui dire en face. Peut-être que Payne n'attendait que ça.

"Les requins sont cool !" s'exclama le Gryffondor, mais c'était tout ce qu'il avait à dire sur ce sujet, vraiment.

"Si, je te crois. Cela m'étonne juste que tu te sois fait victimiser par lui. Mais je le connais moins bien que toi. Qui sait !"

Victimiser ? Non mais... Et il ajoutait un petit sourire en coin, parce qu'il devait sentir qu'il le provoquait, n'est-ce pas ? Ou était-ce pour ses mots suivants ? Le faire partie de la salle en pleurant... Oui, Payne aurait aimé cela. Mais Stalker était un coriace. Enfin, ça restait un Poufsouffle. Le Gryffondor croisa les bras, les sourcils froncés, les lèvres pincées. Non, il ne boudait pas. Il... réfléchissait- à la proposition de Jasper ?

"À part parler de son paternel, j'sais pas trop ce qui pourrait le faire chialer", reconnut-il.

Même ça, il n'en était pas certain. Il devait avouer qu'il ne le connaissait pas assez bien. Juste suffisamment pour s'en méfier... et mettre en garde des inconnus à son sujet ? Non, ça ce n'était que de la frustration et de la jalousie mal placée. Qu'est-ce qu'il en avait à faire, de Stalker ? Il était chiant, et pas intéressant. Et dangereux. Il le détestait vraiment, sans même plus s'expliquer les raisons de sa haine. Était-ce encore important ? Il jeta un coup d’œil à Jasper à travers sa moue renfrognée.

"Il l'a pas convaincu."

Il osa un dernier regard vers le grand Poufsouffle pour s'assurer qu'il ne leur prêtait pas attention. L'une de ses jambes commença à tressauter nerveusement. Payne n'aimait pas parler des sujets gênants, mais plus encore, Payne n'aimait pas que l'on pense que ces sujets le gênaient. Il essaya de prendre un air détaché – décroisa les bras, enfonça les mains dans les poches de son jogging et s'assit en arrière sur sa chaise.

"Mais tu sentais, euh... le jugement, dans son regard. J'imagine que des types comme toi... ça t'arrive jamais. Qu'on te regarde comme si t'étais complètement teubé."

Ce n'était pas avéré, simplement une impression. Stoker n'avait jamais exprimé ouvertement ses sentiments à son égard, et même Argus ne lui avait pas rapporté ce qu'ils disaient de lui dans son dos. Payne soupçonnait les deux blaireaux de n'avoir même jamais abordé le sujet – parce qu'Argus n'était pas stupide, il voyait bien que ça ne collait pas entre eux deux. Payne avait réalisé, bien après, qu'il avait toujours fait de son mieux pour leur éviter de se croiser. C'était inutile : Payne n'aurait jamais ouvertement provoqué Ethan à cette époque-là, par respect pour Gus. Mais maintenant ? Il n'en avait plus rien à carrer, vraiment.

"J'arriverais pas à le faire chialer, et je crois que je m'en tape maintenant. J'pourrais pas lui faire mal, même si je le voulais."

Parce que demi-vampire tout cheaté. Et parce que la seule chose qui pourrait l'alarmer, vu son comportement avec ses potes, bah c'était le sort de ses potes, justement. Ça aurait été difficile de l'atteindre à travers Catwright, ou... euh... n'importe lequel de ses autres amis... quels qu'ils soient... s'il en avait en dehors d'Argus. Payne réalisa soudain qu'il en avait trop dit et son expression pensive se fit méfiante :

"Euh, wesh attends Howard, t'es pas en train de me psychanalyser, là ?"

Non parce que confier sa colère et ses problèmes à des inconnus... merci mais non. C'était plus un speed-dating mais un speed-thérapie à ce stade.
Jasper I. Howard
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Jasper I. Howard
Messages : 67
Points : 133
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Lun 11 Mar - 23:56




Oh boy what a night


En effet, il lui avait refilé la tâche ingrate. Il avait également gardé pour lui ses sous entendus, en tant que brave jeune homme civilisé. Peut-être que Payne avait plus d'imagination que lui.
Il n'est pas déçu par sa proposition, et laisse un sourire amusé étirer ses lèvres. Voilà qui l'arrangeait aussi !

- Bien ! Si je gagne, je prendrais ton numéro. Et ta casquette.


Pourquoi pas ! Il ne la mettra jamais, ou rarement, mais c'était cela de pris sur un rival d'un soir ! Et un trophée. Et une énième provocation sur fond de sourire.

Alors le père du semi vampire est un sujet sensible ? En même temps, les mélanges sorciers - créatures, cela devait avoir son lot de soucis. Déjà, engendrer un enfant ni parent A, ni parent B... Et un vampire étant un être mort, on pouvait se poser des questions sur cette attirance particulière ! Il est la preuve vivante que l'un de ses deux parents a un goût pour la chair périmée.

Ses yeux quittent le fameux semi vampire pour croiser ceux de Tadghàn. Oh, il était tombé sur un soucis intéressant !
Le rouquin n'était pas sûr de comprendre, et aurait volontiers souhaité quelques détails supplémentaires, mais ils ne viendraient pas. Pas tout de suite. Sa jambe folle n'était aucunement un signe allant dans ce sens, en tout cas, ni l'espace entre eux qu'il creusait en retournant dans le fond de son siège. Certains sujets sont comme les sous entendus, ils doivent prendre leur temps.

- Hm. Non, en effet, cela ne m'est encore jamais arrivé.


Il n'est pas con, c'est tout. Il ne laisse aucune chance de montrer qu'il est ignorant, évitait les sujets qu'il ne connaît tout simplement pas. À cela il fallait ajouter l'habitude de jouer avec les mots et l'ironie, pour donner l'illusion.
Bien qu'il en sache, des choses.
Jasper joue avec son verre, son regard raccroché à ce dernier, fronçant légèrement les sourcils. Tadghán venait-il vraiment de se livrer, un tant soit peu, là, tout de suite ? Sur comment il ressent le regard des autres ?
Pauvre chose !
Sortez les violons, la racaille a des sentiments. Cette histoire avait dû le blesser ? Triste. C'est la vie. Et pourtant il n'allait même pas tenter de se moquer de lui. Pire encore, il hésitait à ne pas juste laisser sa remarque ainsi, sèche et froide.
Il lâche le verre précipitamment pour passer cette main dans ses cheveux. Et puis zut. Jasper Howard est un connard, c'est tout.

- Moi ? Allons, tu te livres tout seul, j'ai même pas besoin de faire grand chose !


Il hausse légèrement les sourcils, lui adressant un large sourire, toujours prêt à continuer dans l'ironie :

- Cela doit être mon aura réconfortante qui te fais cet effet !

Il accompagne ses propos d'un geste distingué de la main, se désignant.

- Mais, d'accord, je ne vais pas te laisser te sentir mis à nu tout seul !


Dang it Payne.
Le voilà qu'il revenait sur ses décisions dans un soupir qu'il cache derrière sa main alors qu'il part à son tour au fond de sa chaise. Ses doigts glissent sur ses lèvres alors que le Serpentard se demande s'il n'allait pas le regretter, tout en le jaugeant du regard. Meh. Ce sont des informations mineures... Pourquoi pas.

- On ne me regarde pas comme si j'étais...

Teubé. Non, jamais il ne prononcerait ce mot. Ew, so plébéien. Il en fait presque la moue !

- Stupide. Mais plutôt comme si je dérange. Comme si je ne suis pas le bienvenu.

Ce qui semble, quelque part, le ravir, bien qu'en y regardant bien, un peu d'amertume s'y cachait. Il aurait préféré autre chose. Mais cela n'était que mérité. Jasper est désagréable et a une haute estime de lui, en est conscient. C'était son prix à payer pour refuser de prétendre valoir autant que n'importe qui.
Son regard se détache finalement de lui, dans un léger haussement d'épaule.

- Satisfait ? C'est la dernière fois que j'offre la chance de me psychanalyser.

Non, il n'avait pas trop compris ce qu'il s'agissait, se livrer. C'était pour lui un effort de trop. Pourtant, c'était être le centre de l'attention.
Sans les compliments. Que le négatif et le morose, le commun...
Il se redresse et arrange sa tenue, reconcentrant toute son attention sur lui.

- Hmpf. Bref. Tadghàn Payne a un soft side, qui l'eut cru !

Le classique changement de sujet accompagné d'un fact qu'il refuserait sûrement d'admettre. Et parce qu'il est fancy, un clin d'oeil.

- Je ne le répéterai pas, promis.

made by LUMOS MAXIMA
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Mer 1 Mai - 16:51


Namaste, Witches

Tadhgán Payne était un livre ouvert. Il ne savait pas retenir une émotion, même si la légende disait qu'il en éprouvait peu. La colère ou la surprise, qui tranchaient sa mono-expression habituelle, pouvaient respectivement prévenir l'ennemi qu'il allait le frapper et signaler une faiblesse. Il était un peu tôt pour qualifier cet écart de faiblesse, mais ce qui était sûr, c'est que Payne ne s'attendait pas à ce que Jasper Howard approuve son offre. S'il y avait bien une chose à laquelle le Gryffondor n'était pas préparé en participant à cette soirée, c'était bien de ramener un numéro. Il était content, ce con. Fier de lui. La surprise laissa rapidement place à la confusion, cependant, alors qu'il portait une main à sa casquette.

"Euh. Ok ?"

Aussi loquace qu'à l'accoutumée, Payne lorgna son vis-à-vis. Méfiant. Sa casquette. Il voulait sa casquette ? Mais… pourquoi ? Il tapota distraitement le rebord et laissa retomber ses mains sur ses jambes, un peu paumé. Comme toujours quand il réalisait la limite de sa réflexion, il essayait de ne rien en montrer. Faire comme s'il avait compris et changer de sujet.

Le Serpentard lui avouait n'avoir jamais senti le genre de regards que Payne expérimentait – et ignorait, merci bien – au quotidien. Il tiqua quand il lui fut reproché de se livrer tout seul, hrum ! Tadhgán Payne ne se livrait pas ! Parler de soi, c'était pour les nazes qui aimaient raconter leurs problèmes, pour se faire plaindre. Les pauvres ados en manque d'attention, quoi ! Y'avait de quoi faire, ce soir. Payne refusait d'être associé à l'un de ces cas sociaux. Un sourire bref mais incontrôlé brisa momentanément sa petite humiliation. Aura réconfortante ! Il en avait de bonnes... C'était que Jasper était drôle, quand même. Damned, il n'avait pas envie de trouver ce type drôle. Il ne savait pas pourquoi exactement – probablement parce qu'il le regardait encore un peu comme s'il était stupide.

"Mais, d'accord, je ne vais pas te laisser te sentir mis à nu tout seul !"

"Mis à nu." Il n'avait pas de meilleure expression ? Payne s'enfonça imperceptiblement au fond de son siège, les bras croisés, mais le regard attentif. Il était curieux de savoir ce que Jasper pouvait bien lui dire en échange.

"On ne me regarde pas comme si j'étais... Stupide. Mais plutôt comme si je dérange. Comme si je ne suis pas le bienvenu."

Payne fronça les sourcils. Il avait l'air agacé mais c'était une de ses mono-expressions : la même qu'il utilisait pour réfléchir. C'était ce qu'il faisait. Il n'était pas certain de comprendre ce que le Serpentard essayait d'exprimer. Pourquoi dérangerait-il ? Etait-ce parce qu'il avait le verbe acide et le respect d'un enfant de huit ans qui vole les bonbons de ses copains dans la cour de récré ? Des tas de gens agissaient comme ça, ils n'étaient pas mis de côté pour autant. Non, Payne ne comprenait pas toute la subtilité de cette assertion. Jasper lui demanda s'il était satisfait et il lâcha un grognement. Il n'était pas sûr que cette information lui soit utile, puisqu'il n'en comprenait pas tous les enjeux. Mais au fond, il venait de le rencontrer, alors ça aurait été étrange qu'il comprenne quelque chose d'aussi important à son sujet. Ça semblait important.

"Ouais, ça va... j'avais rien demandé, c'est pas ma faute si t'aimes me parler de toi", répondit-il avec son sourire de sale gamin fier de sa connerie.

Et voilà que le Serpentard revenait à la charge avec cette idée ridicule. Soft side. Ghh. Est-ce qu'il pouvait arrêter de le ridiculiser comme ça ? Le siège semblait vouloir absorber toute l'humiliation de Payne, alors ce dernier s'offrit à lui, comme s'il voulait glisser sous la table pour disparaître à la vue de tous.

"Ferme-la !" Ça n'avait pas la conviction d'une insulte, encore moins celle d'un avertissement. Pourquoi il lui faisait un clin d’œil, uh ? "Chuis pas..." commença-t-il, avant de réaliser qu'il continuerait de s'enfoncer, au sens propre comme au sens figuré, s'il essayait de se justifier.

Hum. Changement de tactique. Il se redressa sur sa chaise et croisa les bras sur la table pour se pencher en avant. Il fixa Jasper, intensément, comme s'il pouvait voir à travers sa tête.

"Tu vas rien dire du tout", dit Payne sur le ton qu'il employait pour dire "j'vais te péter la gueule", mais aussi "j'aime vachement ce gâteau, il reste une part ?"

Mono-expression. Il prit une grande inspiration, et quand le silence devint un peu trop tendu entre eux, il retira sa casquette et l'enfonça sur le crâne d'Howard dans un rire gamin :

"Je l'savais, ça t'va pas du tout ! Qu'est-ce que t'en ferais, de toute façon ? Mon numéro te serait bien plus utile."

Il voulait juste voir jusqu'où il pouvait aller.
Jasper I. Howard
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Jasper I. Howard
Messages : 67
Points : 133
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Jeu 2 Mai - 20:38




Oh boy what a night


Lui, aimer parler de.. Lui ?
Peut-être ! Vanter ses mérites, se lancer des fleurs... Mais casser du sucre sur le dos des autres est bien plus intéressant selon lui. Se moquer de ces pauvres idiots qui se sont cru à "l'amour est à Poudlard", réunissant les plus beaux tocards de l'école.
Il lui laisse la réplique, se contentant de lui adresser un vague sourire. Peut-être qu'il aimait bien, oui. Tant que cela reste en surface.
Qu'y avait-il à dire de Jasper Howard, de toute façon ? En dehors de ce qu'il garde pour lui, la magie noire, le contrôle, une soif de pouvoir naissante; et ce qui est connu de tous, son caractère désagréable et son égo. Il ne restait que l'amour des bêtes, mais cela aussi, il voulait le garder pour lui.

Il laisse un rire lui échapper quand Payne est embarrassé, essayant de le faire taire tout en glissant de sa chaise. Quel caïd... Aurait-il vu juste ? Sous ces apparences de petite frappe, c'est un amour ? Ne serait-il pas là malgré tout pour trouver un peu d'espoir, prétextant être venu faire pleurer des innocents ?

- "Chuis pas soft", grogne-t-il en s'enfonçant timidement dans son fauteuil !

Avant qu'il ne se redresse et empiète sur la table, sur la distance qui les sépare. Qu'avait-il en tête, pour passer si vite de la gêne à cette avancée pleine d'assurance ? Ce regard est presque déstabilisant. Jasper le maintient. Il doit le maintenir ! Déjà parce qu'il a toute son attention, et parce qu'il ne perdrait jamais à un duel de regard intense comme cela. C'est comme s'il était suspendu à ses lèvres, bien que rien n'allait suivre, pas un mot ni une suite.
Et il ne dit rien. Loin de lui l'idée ou même l'envie de lui obéir, mais il parvient uniquement à hausser légèrement les sourcils. Et quoi ? Le silence s'installe, ils se fixent sans qu'il ne trouve quelque chose d'intelligent à reprocher... Puis il se retrouve avec sa casquette sur la tête, aussi simplement que cela. Et lui se met à rire, et soit disant, elle ne lui allait pas !
Bon, sûrement, elle jurait avec sa tenue. Et toute son attitude. Bon, d'accord, elle ne lui allait peut-être pas ! Jasper se racle discrètement la gorge et essaie d'arranger la chose, recoiffer ses cheveux, la déposer avec un peu plus de soin... Le rouquin affiche un léger sourire en coin, relevant la tête et tâchant de la porter fièrement, cacher la surprise d'obtenir la casquette plus facilement que prévu.

- Oh, je sais. Je prendrai le numéro aussi, ne t'en fais pas !

Il retire doucement la casquette, pour ensuite la garder en main, l'observer sous toutes ses coutures.

- Hm. C'est plus un souvenir.
son sourire s'élargit légèrement, il relève les yeux vers lui. Un trophée.

Un bout de Tadhgán Payne, qui dévoilait son crâne. Peut-être qu'il pourrait la mettre de temps en temps, pour la provocation. Peut-être trouver un moyen pour qu'elle lui aille. Oui, il refusait de croire qu'une casquette ne pouvait lui aller. Tout lui allait, point. Le silence se pose, et le jeune Howard plisse légèrement les yeux, comme s'il essayant de lire la réponse de sa future question entre les traits de Payne.

- Est-ce que cela veut dire que tu me la donnes ?


Jasper la presse alors légèrement contre son torse, faignant la gratitude avant qu'il ne puisse répondre ou la reprendre des mains.

- J'en prendrai grand soin !

Son attention se reporte alors sur ce crâne à la vue de tous, celui qu'il cachait sous son trophée. Il retient un rire, et cache vaguement un début de sourire derrière sa main.

- Bien que... Je me suis habitué à la casquette. C'est perturbant, de voir un jeune, chauve. Oh, mais je vais m'y faire ! Cela pourrait être pire. Un mulet, par exemple...

Oh bon sang, il avait en tête une image maudite.

made by LUMOS MAXIMA
Tadhgán Payne
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Tadhgán Payne
Messages : 115
Points : 263
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán Sam 11 Mai - 19:43

Ah, c'était officiel, Jasper Howard l'agaçait. Il se payait sa tronche, sans vergogne, sans même s'en cacher, et Payne pouvait compter sur les doigts d'une main – oui une seule ! – les personnes qui arrivaient à faire ça. Les autres n'avaient plus assez de dents pour parler, probablement. Donc elles ne pouvaient plus se moquer. C'était la logique implacable de Tadhgán Payne. Implacable comme sa colère, qui portait ne s'était pas encore abattue sur le Serpentard. Allez savoir pourquoi. Il avait peut-être un faible pour les rouquins, et il ne s'en rendait compte que maintenant. Une expression concernée traversa momentanément son visage embarrassé. Avait-il un faible pour les rouquins ? Dammit, tellement pas le bon moment pour penser à ça ! Il resta en position défensive jusqu'à être à court d'argument verbaux, ensuite il devait contre-attaquer. Il ne pouvait pas laisser ce rouquin – pourquoi pensait-il à lui comme ça maintenant seulement ? il était roux depuis le début, ça n'avait aucune espèce d'importance – cet arrogant Serpentard penser qu'il pouvait le déstabiliser avec ses regards condescendants et ses "chuis pas soft, gna gna gna". Il commençait à comprendre ce qu'il voulait dire par "les gens me regardent comme si ne ne suis pas le bienvenu". Pas étonnant s'il les traitait tous comme ça !

En position de contre-attaque donc, appuyé sur la table pour prendre le plus de place possible entre Howard et lui, Payne ricana. La réaction d'Howard était sobre mais il était certain d'avoir lu de la surprise dans son regard. Non, la casquette ne lui allait pas. Payne ne la lui avait pas vraiment donnée pour ça. Il se sentit étrangement conforté par l'idée qu'il voulait toujours son numéro – qu'est-ce qu'il en ferait ? – et haussa les sourcils quand l'autre lui parla de souvenir. Trophée. Ah, ça oui, ça lui parlait. Un trophée. Payne n'était pas matérialiste, d'ailleurs il avait peu de notions de la propriété privée et partageait ses fringues avec n'importe qui. Ou plutôt, tout le monde partageait ses fringues avec lui. Sans qu'il demande l'avis de tout le monde. Et maintenant Howard partageait sa casquette. Enfin… Payne aimait gagner, alors Payne aimait les trophées.

"Ouais." Oui, il la lui donnais. "J'pourrais la dédicacer et tu l'afficheras au-dessus de ton lit, comme ça tu penseras à moi à chaque fois que tu t'endors. Mets-la sous une vitre pour pas qu'elle prenne la poussière, ça vaudra peut-être cher dans quelques années."

Quand il serait connu ou une connerie du genre. Quelle que soit la raison. Il haussa les épaules, avec un petit sourire. C'était presque attendrissant de voir Jasper content de son trophée, même s'il exagérait clairement sa réaction. Payne s'en fichait, il avait pleins de casquettes. Et puis il sourit. Il le remarqua, même si l'autre le cachait ; c'était un vrai sourire. Celui de Payne s'élargit. Très brièvement. Pourquoi faisait-il une fixation sur son crâne ? Il passa une main dessus, presque sans y penser. Humpf. Ils étaient très bien comme ça, ses cheveux. Mais un mulet ? Ok, il n'avait aucun goût, mais pas à ce point...

"Peut-être que je me rase parce que j'suis roux", rétorqua-t-il, en grimaçant légèrement.

Il hésitait encore entre rire et se vexer, et son visage aussi. Payne finit par hausser les épaules, et décroisa un bras pour jouer avec son verre de jus de citrouille, à présent vide.

"T'as pas répondu à ma question", reprit-il après un petit silence, sans regarder Howard. Il faisait tourner le gobelet entre ses doigts. "T'es un vrai roux ?"

Ça aurait été mieux de savoir s'il avait un faible pour les roux.
Contenu sponsorisé
Re: [SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán

[SPEED-DATING] namaste, witches •• jasper & tadhgán
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [New] Outils O.S Speed
» une petite speed peu commune
» NEED FOR SPEED (FOR TAMIYA R1 BIKE)
» JASPER GOODALL [ Illustrations. ]
» Speed Racer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Rez de chaussée :: La grande salle-
Sauter vers: