Tobias Sørensen. Terminé.

Invité
Invité
avatar
Tobias Sørensen. Terminé. Lun 11 Fév - 19:24


Tobias Sørensen


Prénom(s) et nom — Tobias Sørensen.

Surnom(s) — Healer. En reference à ses études et son appreciation pour le titre de Mage Blanc dans les Jeux de Rôle moldus.

Âge — Dix-neuf ans, né le 9 décembre 2009.

Orientation sexuelle — Homosexuel.

Origine — Européenne.

Sang — Né-Moldu.

Particularité — Néant.

Année d'études — Neuvième année.

Options ou licence — Licence de Médicomagie, après avoir validé l’ASPIC avec la mention Optimal, au titre du tronc commun et des options de biologique magique, d’alchimie, et transmutation, après avoir délaissé dans le Tronc Commun Sports magiques et moldus – du fait de son état de santé – et Divination

Avenir — Souhaite devenir un Médicomage, spécialiste en épidémiologie, donc en virus et microbes. Souhaite aussi maîtriser la magie curative pour être médicomage en cas de conflits. N’est pas fixé sur son avenir.

Avis sur les cracmols et moldus à Poudlard — « Je ne crois pas avoir d'avis sur ce sujet, je ne sais pas comment était l'école avant, et cela ne m'intéresse pas beaucoup. Je pense cependant  que les différentes formes de discrimination, celles qui visent à rejeter les né-moldus, les cracmols, et les moldus, ont un problème d'hygiène épistémologique. Autrement dit, elles sont profondément irrationnelles. »

Maison — En attente de répartition.

Avatar — Katsuhira Agata, de Kiznaiver.


Baguette magique — Baguette au bois de Sorbier, avec cœur d'Épine de monstre du Fleuve Blanc,

Épouvantard — Un clown tueur fantomatique.

Patronus — Un renard polaire.

Reflet du miroir de Risèd — Un remède définitif au diabète de type 1.

Odeur de l'Amortentia — L'odeur des parkings souterrains.

Matière favorite — Les Maladies et Virus.

Bonbon favori — Framboise.

Créature inspirante — Renard.

Animal de compagnie — Chat Noir, Soren (1A - 4A). Chat Blanc, Asgore (4A - actuellement).

Mental
Contribution de Nicolai Sørensen, frère aîné de Tobias Sørensen.

« Londres, 2025.

Dans le cadre du voyage scolaire que vous allez réaliser avec mon frère cadet, je voudrais vous faire connaitre quelques recommandations à l'attention de la communauté éducative de Poudlard.

Pour la première fois de sa vie, Tobias Sørensen, étudiant à Poudlard, s’apprête à quitter l'Angleterre pour un voyage en France, à l'école de Beauxbâtons. Comme vous le savez, Tobias souffre d’un diabète de type 1 qui lui a été diagnostiqué au début de l’adolescence, ce qui nécessite une surveillance particulière de sa glycémie, et de ses injections d’insuline dans la régularité des repas que vous serez amenés à prendre. Par ailleurs, Tobias est aussi une personne autiste, et bien que j’aurais souhaité vous accompagner, je dois tout de même vous donner quelques informations à ce sujet parce que ce voyage d’un mois sera difficile pour lui, comme pour vous, et qu’il convient que vous ayez bien tous les éléments en tête.

Je vous rappelle que dans le respect le plus élémentaire de son autisme, il n’est pas admissible que Tobias dorme dans une chambre de groupe. Vous avez accepté, en le prenant dans votre cursus, de mettre en place avec lui un projet personnel d’études, celui-ci vous engage légalement à ne rien faire qui mettrait en danger son équilibre psychique.
Cela signifie que même s’il est très gentil et n’osera pas vous dire à quel point il lui est dur de dormir avec quelqu’un, vous êtes tenus de le faire dormir dans une chambre à part pour qu’il soit le moins perturbé possible.
Par ailleurs, vous devez être vigilants à ne jamais le toucher sans circonstances impératives qui le nécessiteraient. Tobias réagit très violemment aux contacts physiques impromptus, et il peut être amené à faire des crises de colère difficiles à gérer si vous ne veillez pas à son équilibre personnel. Pour cela, vous devez vous fier à ces indications exhaustives : plus Tobias bégaie, plus il est susceptible de faire un meltdown, plus il malaxe ses mains nerveusement, plus il est susceptible de faire un meltdown.

Il lui arrive ponctuellement d’entrer dans une crise de mutisme. Si tel est le cas, ne le forcez pas à parler, cela ne ferait qu’aggraver les choses. Laissez-lui du temps pour reprendre ses esprits et formuler ce qu’il voulait.
Il porte toujours un casque anti-bruit sur les oreilles pour lui éviter d’être soumis à des stimuli sonores trop importants. Vous ne devez en aucun cas le lui retirer. Tobias souffre d’hyperacousie, un symptôme classique des troubles du spectre autistique (TSA). Ce casque l’aide à sortir de chez lui, et à supporter des salles de classe et des moments de groupe. Soyez certains qu’il ne trichera jamais avec, c’est un impératif de santé. De ce que j'ai compris, cependant, vous auriez des sortilèges qui lui permettent de réduire le bruit ? Moi qui ne fais pas partie de votre monde, j'ai du mal à réaliser ce que cela implique, mais si cela peut se substituer avec efficacité à ses problèmes d'hyperacousie, je n'y vois aucun problème, surtout pour le voyage que vous vous apprêtez à faire.

Dans le cadre des repas, Tobias suit un régime spécial dans le cadre de son diabète. Après avoir fait de nombreuses recherches sur la cuisine française, je vous fournis en annexe une liste de repas qu’il devra consommer sur place pour contrôler sa glycémie et son diabète. Je vous prie de croire que les repas doivent être faits à horaires fixes, ce qui implique de le laisser manger quand il en a besoin, et de toujours conserver un aliment sucré avec vous en cas d’hypoglycémie, dont les manifestations les plus courantes sont la confusion, les tremblements, palpitations cardiaques et sentiments de faiblesse généralisés.
Afin d'éviter toute problématique avec ses repas, veuillez ne pas le faire manger avec les autres dans la cantine. Les bruits sont beaucoup trop violents pour ça, même avec un casque ou un sortilège quelconque. Laissez-le manger dans sa chambre, ou dans une salle au calme, selon ses préférences.

Avec le temps, Tobias a développé une affection assez importante pour ses stylos à insuline. Ils ont un design particulier, que notre mère lui avait fabriqué sur-mesure par le biais de sa galerie d’arts. Dans la mesure où ces stylos sont le dernier lien qui le rattachent à notre mère, veuillez faire attention à ce qu’il ne les perde sous aucun prétexte. J'ai cependant appris une nouvelle fois que vous lui apprendriez, par le biais de l'infirmerie et de ses cours, à contrôler sa glycémie par la magie. J'ai du mal à comprendre ce que cela implique, aussi j'insiste pour qu'il ne soit pas séparé de la médecine que vous qualifiez de moldue.

J’ai conscience que cette liste de recommandations puisse vous paraître fastidieuse, mais je vous prie de croire que Tobias est un garçon attachant, d’une gentillesse sans égale, et qui fera toujours preuve d'honnêteté avec vous. Veuillez être certain que jamais il n'a l’intention d’être cassant, froid ou condescendant. Tobias ne sait pas faire preuve d’agressivité, c’est en-dehors  de son code moral. Toute interprétation en ce sens reviendrait à une erreur d’interprétation et une absence de compréhension de son autisme qui ne ferait pas honneur à votre établissement.
Trop de fois, il a subi les brimades de ses camarades, et le rejet jusque dans sa propre famille parce que les neurotypiques ont pour beaucoup l’esprit étriqué. Ils considèrent que ce qui dévie de la norme doit être combattu, qu’on doit tous comprendre les implicites sociaux, les métaphores, les sous-entendus et autres ironies pernicieuses qui pourrissent notre contact aux autres. Ce n’est pas le cas de Tobias, et il souffre de cela parce que des étudiants, jusque dans votre propre école, ont tenté de le harceler et de le humilier pour cela.
C’est inadmissible, et votre direction a pris les mesures nécessaires en ce sens, mais alors qu’il s’apprête à partir pour un mois à l'école de Beauxbâtons, nous ne pouvons pas nous permettre que le moindre problème survienne.

En effet, Tobias a particulièrement besoin d’habitudes et de routines pour structurer sa vie. Chaque matin, avant qu'il ne rejoigne Poudlard, je lui préparais un panier repas, je ne vous demande pas de faire pareil, mais il faut que vous compreniez que ses problèmes sont réels et sérieux, et qu’il ne s’agit pas de faire de lui un privilégié ou un assisté, mais de l’aider à hauteur de ses problèmes pour qu’il ait les mêmes chances de réussir.
Ne le prenez pas non plus pour un imbécile. Je crois que Tobias vous a démontré sa résilience dans la difficulté, en dépit de sa rigidité autistique. Il est motivé, et c’est lui qui a voulu participer à ce voyage, même s’il sait que cela va être dur pour lui. Il veut découvrir l’espace et le monde qui l’entoure, donc c’est une occasion unique pour lui de le faire dans un environnement censé lui apporter la sécurité et le confort nécessaire.
À ce titre, son étudiant référent, Nathan Andersen, s’est porté volontaire pour assister Tobias dans la prise en charge de ses difficultés. Il a notamment accepté de se faire le relai entre moi, Nicolai Sørensen, et l’état général de Tobias, s’agissant de son diabète notamment.

Voyez-vous, Tobias n’est pas ému par les mêmes choses que la plupart des gens. Un changement architectural peut l’émouvoir davantage que la mort de quelqu’un qu’il ne connait pas, cela ne signifie pas qu’il n’a pas d’empathie. Souvent, il me rapporte qu’on le traite de monstre, alors qu'il est à peine au milieu de son cursus.
Toute mise en cause de sa probité est une insulte à sa personnalité. Tobias est un garçon très sensible, parfois trop sensible. Il a de l’empathie, c’est une empathie personnelle, c’est-à-dire une empathie qui lui fait ressentir des choses. L’empathie personnelle est différente de l’empathie cognitive, c’est-à-dire la capacité à verbaliser ses émotions, et celles des autres, ce dont Tobias est incapable. Concrètement, cela signifie qu’il ne saura pas donner une réponse émotionnelle correcte à ce qu’il ressent, alors même qu’il ressent pourtant cette émotion. Il est juste incapable de poser des mots dessus, c’est comme s’il était un personnage en 2D dans un monde en 3D. Vous devez le comprendre parce que vous en serez particulièrement responsables pendant un mois, et nous vous remercions pour cette prise en charge, mais je resterai aussi vigilant en tant qu’avocat à ce qu’aucun abus ne soit pratiqué sur mon frère, si tant est qu'un non-mage comme moi ait quelconque importance aux yeux de votre administration. Le changement de direction m'a personnellement beaucoup inquiété, dans la mesure où mon frère bénéficiait de nombreux aménagements, à la discrétion de la Direction. L'arrivée de MM. Scamander n'a rien changé, mais nous restons vigilants à ce sujet.

Pour en revenir à Tobias, ses problématiques recouvrent en effet ce que l’on appelle un défaut de théorie de l’esprit, c’est-à-dire la capacité à se projeter dans l’autre. Par exemple, Tobias pourra vous poser une question floue, du type : « Avez-vous terminé ? ».
Comme il sait de quoi il parle, il ne va pas préciser, et il va penser automatiquement que parce qu'il pense à cela alors vous y pensez aussi. C’est une faille de théorie de l’esprit parce que ce qui est évident pour lui, ne l’est pas forcément pour nous. Cette clef de compréhension pourra vous être salvatrice dans vos rapports avec mon petit frère.

Je voudrais terminer ce document en vous précisant le fait qu’en dépit de ses stéréotypies — les gestes étranges qu’il peut faire, comme sucer son poignet en permanence —, Tobias est très investi dans ses études, et il les considère comme son intérêt restreint majeur. Cela signifie qu'il est passionné par ce qu’il fait, et qu’il y consacre un temps surdimensionné, même en-dehors des heures de cours, de ce qu'il me raconte dans ses lettres, et par téléphone.
Vous devez veiller à cela parce que cela peut le couper du monde et l’enfermer dans une bulle où il oublierait de manger, ce qui, vous le comprendrez bien, n’est plus vraiment possible dès lors que l’on est diabétique. Un emploi du temps a été mis à disposition en annexe pour que vous pensiez à programmer des rappels pour qu’il ne rate aucun repas.

Ses intérêts restreints pour la virologie sont une chance pour la médecine, et j’espère que vous ne perdrez jamais cela de vue dans son objectif d'accéder aux études de médicomagie. Il porte avec fierté les couleurs de votre établissement, quant à moi, je porterai avec solennité les attentes qui incombent à votre établissement dans l’assistance des personnes en situation de handicap.
Sachez qu’en tout lieu, je me réserve le droit de donner les suites judiciaires appropriées aux manquements qui mettraient en danger la stabilité de mon frère, auprès de votre Ministère de la Magie. Dans le cadre de son autisme, il n’est, ni fou, ni asocial, ni malade, son handicap est situationnel : il n’est pas intrinsèque à sa personne, mais provoqué en situation des autres.

Réfléchissez-y, parce que cela laisse pensif. Il a le droit aux mêmes chances que chacun.

Veuillez agréer l'expression de mes plus sincères salutations,
Nicolai Sørensen, avocat au barreau de Londres, du cabinet Lockhart&Gardner. ».

Anecdotes :
- Afin de respecter ses difficultés sociales, Tobias ne dort pas dans le dortoir commun mais dans une chambre séparée dans les dortoirs de sa maison.
- À Poudlard, Tobias peut être assez invisible si on ne prête pas trop attention à lui. Il passe beaucoup de temps à la bibliothèque, dans des salles de lecture, seul. Il cherche à s'isoler assez souvent jusqu'à ses ASPIC.
- Tobias rencontre chaque semaine le psychologue de Poudlard et utilise beaucoup la mise en place des nouvelles technologies. Il se sent proche des autres Moldus qui n'ont pas de pouvoir magique.
- Tobias gère son diabète, non plus avec des stylos qu'il garde pour la symbolique, mais avec des sortilèges qui effectuent une surveillance et une injection d'insuline continue, ce qui lui a déjà beaucoup facilité la vie.
- Tobias est homosexuel mais n'a jamais eu la moindre relation amoureuse. Il présente beaucoup d'asexualité, il n'est pas vraiment conscient de ses attirances. Il est la plupart du temps assez apathique.
- Un des sortilèges préféré de Tobias est Episkey.
- Il mange dans la Salle Commune à des horaires décalés pour ne pas être trop souvent soumis au bruit. Comme son frère s'en doute, il n'utilise plus vraiment son casque grâce à la magie.
- Il utilise des lunettes-loupes pour lire du texte en petit, même s'il n'a pas vraiment de problèmes de vue.
-Il est plutôt doué en informatique sans que cela ne soit sa spécialité.




Story
Résumé de l'Histoire du Personnage : Compte-tenu la longueur de cette Histoire, un résumé a été mis à disposition pour faciliter la lecture, et ne perdre aucune information importante. Il vaut mieux ne le lire qu'à la fin, pour ne rien se faire spoiler de l'Histoire.

Tobias Sørensen est un garçon autiste de dix-neuf ans, étudiant en neuvième année à l'école de sorcellerie magique de Poudlard en tant que né-moldu, en licence de médicomagie. Rejeté par ses parents en raison de son autisme et de son appartenance au monde des sorciers, il est pris en charge par son frère Nicolai, avocat, avec qui il vit à partir de sa quatrième année en-dehors des périodes scolaires. Peu investi dans la vie sociale de sa maison, sa santé fragile fait qu'il est dispensé de sport, et qu'il bénéficie d'un certain nombre d'aménagements d'études démocratisé par l'arrivée des Scamander à la direction de l'établissement. Profitant de l'émergence de la technologie à l'école, Tobias utilise un ordinateur pour la plupart de ses cours et se réfugie dans la culture geek pour pallier ses difficultés sociales. Dispensé d'assiduité, il peut être souvent absent, mais son attention n'est jamais prise en défaut, et son investissement dans ses études lui a permis d'obtenir les BUSE et les ASPIC avec une mention Optimal. À présent engagé dans les études de médecine, ses projets personnels le conduisent vers un métier de médicomage, et une certaine maîtrise de la magie curative, aux dépens des autres formes de magie.

***


I. La genèse familiale de Tobias.

La famille de Tobias est toujours un sujet qu’il est difficile d’aborder avec lui. Non pas qu’il ait vécu sous le joug d’une famille tyrannique et violente, mais ce garçon né en 2009 n’a jamais correspondu aux attentes de ses géniteurs.
Sa mère, conservatrice d’un musée, et son père, architecte de formation, ont toujours correspondu aux attentes de la classe moyenne britannique. Ils vivent des arts qu’ils transmettent, que ce soit ses propres créations s’agissant de papa, ou des morceaux d’Histoire picturales s’agissant de maman.
À ce titre, les Sørensen ont toujours eu la réputation, dans leur quartier, d’appartenir au monde artistique, des attentes qu’ils ont su transmettre à leur fils, qui, cadet d’une fratrie de quatre enfants, s’est révélé une grossesse compliquée pour Agnès Sørensen.

Au cours de son enfance, Tobias a grandi dans l’ombre de ses frères. Le premier, virtuose de musicologie, a rejoint un conservatoire réputé de Londres. Le second a suivi son père dans le domaine de l’architecture, quand le dernier est devenu juriste après des études de droit. Tobias, quant à lui, n’a jamais été intéressé par ces domaines d’études. Il n’a jamais compris la beauté esthétique des arts nobles. L’intérêt de danser, de composer, de créer, pour lui, tout ceci a toujours été abstrait. Comme tellement d’autres choses.

Dès lors que Tobias Sørensen grandit, ses parents finissent par se rendre compte qu’il y a un problème. Désintéressé des autres garçons de son âge, alors qu’il n’était qu’un enfant, il passe le plus clair de son temps seul, à jouer tout seul dans des histoires imaginaires dans lesquelles il n’admettait rien ni personne. Il présente des retards dans l’apparition du langage, à trois ans, il ne ne parle encore quasiment pas. Pourtant, il est capable de répéter mot pour mot les questions qu’on lui pose, il répète souvent après ses camarades ce qu’ils peuvent lui dire, mais lui-même ne parle pas, et présente un tableau clinique de plus en plus sévère à mesure que les mois passent. De simples mouvements inhabituels au corps, se manifestent des stéréotypies de plus en plus prononcées. Tobias ne supporte pas le changement, alors que ses parents voyagent souvent et l’emmènent ses frères et lui dans les pérégrinations de leur travail, au Pays de Galles, à Cardiff, à Leeds, à Warwick.

Lars et Agnès Sørensen refusent de reconnaître que leur enfant a un problème. Certes, ils savent que leur fils est asocial, qu’il parle peu, qu’il reste la plupart du temps seul, à se balancer d’avant en arrière sans raison apparente, mais ils ne veulent pas reconnaître qu’une prise en charge adaptée est nécessaire à son épanouissement personnel. Les institutions britanniques ne sont pourtant pas défaillantes dans la prise en charge de ses difficultés, parce que dès ses premiers pas à l’école, une assistante sociale et une psychologue scolaire demandent aux parents de Tobias l’autorisation de pouvoir mener des démarches diagnostiques afin d’aider à cibler les difficultés de leur fils cadet, autorisation refusée sans concessions par ceux qui estiment que Tobias n’est pas malade, et qu’il n’a pas besoin d’être aidé.
La différence est une richesse, affirme Agnès auprès de ses connaissances dans le monde feutré de la peinture, mais sous l’apparence d’une famille heureuse, le cas de Tobias commence à préoccuper de plus en plus.

Dans les premiers mois de scolarisation de Tobias au cours élémentaire, Lars Sørensen prend la décision de forcer son fils à parler à ceux qui constituent son environnement proche. Cette tentative, non seulement malvenue mais particulièrement violente pour le garçon alors âgé de six ans, débouche sur la première crise de colère de Tobias, qui se frappe la tête contre les murs, et commence à s’arracher les cheveux en pleurant parce que son papa l’a touché malgré son refus, l’a forcé à parler et l’a humilié devant ses frères, qui pour deux d’entre-eux se sont moqués de lui. Impuissants face à cette réaction inattendue et violente, les parents de Tobias se mettent pour la première fois face à leurs responsabilités, et réalisent qu’ils ont besoin d’aide pour l’éducation de leur fils cadet.
Cet événement constitue la fracture de la famille Sørensen, le moment à partir duquel les tensions vont commencer à s’attiser au sein de la cellule familiale, chacun se renvoyant la responsabilité du comportement de Tobias, et chacun cherchant à accuser l’autre des maux qui touchent cet enfant qui, de son côté, commence à s’épanouir grâce à son grand frère.

Loin des tensions familiales, Nicolai Sørensen, le troisième enfant de Lars et Agnès, commence à prendre soin de son frère bien mieux que ceux-ci ne l’ont jamais fait, et cherchent pour la première fois à le comprendre alors que des suites d’une dénonciation anonyme, les autorités éducatives du Royaume-Uni diligentent une enquête dans l’intérêt de Tobias, qui aboutit alors qu’il fête son septième anniversaire, au diagnostic qui changera à jamais sa vie.

« Tobias Sørensen présente un tableau clinique symptomatique des troubles du spectre autistique, dans sa forme de haut niveau, c’est-à-dire un autisme d’Asperger. ».

Au crépuscule de son enfance, Tobias finit par recevoir enfin l’aide dont il a besoin. Intégré dans une classe spécialisée, accompagné par une assistante de vie scolaire, il bénéficie du traitement choyé des politiques d'inclusion du Royaume-Uni, à la pointe de l’encadrement des personnes avec autisme au sein des écoles publiques.
Sur le plan familial, cette nouvelle détruit pourtant le morale de sa famille, qui prend conscience qu’il ne sera jamais comme eux, et qui peine à accepter ses différences. À l’exception de Nicolai, qui, face à la défaillance de ses parents, prend la décision d’aider lui-même son petit frère, si fragile, mais en même temps, si intelligent. Ses résultats deviennent prodigieux, et tout commence alors à changer, à la réception d'une lettre dans sa onzième année.

***


II. Les dissensions familiales du temps de l'adolescence.

Du temps de son adolescence, Tobias Sørensen est devenu un garçon timide, mais brillant. Attaché à son chat, Soren, animal de compagnie dont il s’occupe personnellement et qu’il aime plus que tout, il cherche à s’intégrer dans son quotidien malgré une ambiance familiale délétère, dans laquelle ses frères, sinon Nicolai, ne lui accordent aucune attention, et dans laquelle ses parents s’entendent de moins en moins et se disputent régulièrement à son sujet.
En ce sens, apprendre que Tobias était un sorcier a plongé la famille dans un puissant désarroi. Il leur sembla alors que son autisme trouvait une cause au travers le sang qui coulait dans ses veines. Au mépris de tout ce qu'ils savaient de ce sujet, ils ont commencé à associer le monde des sorciers comme responsable de la condition de leur fils cadet. Ils avaient tellement de reproches à adresser envers cet enfant.

Manque d’empathie, manque d’intérêt pour la vie familiale, éloigné de tout et des autres, Lars devient de plus en plus critique et railleur envers son fils, alors qu’il est difficile de comprendre à cette époque ce qui se trame dans son esprit. En effet, Tobias vient d’être diagnostiqué diabétique, et rajoute à son existence sociale déjà confuse, une santé physique aussi fragile qui impose à ses parents davantage d’investissements pour quelqu’un qu’ils voient désormais de plus en plus comme un poids.
Si cet événement n’est pas vraiment étayé dans les développements présents, c’est parce que pour Tobias, cela n’a pas été marquant de devenir diabétique. Il avait seulement dix ans quand ses parents durent le conduire à l’hôpital pour une angine de plus en plus prégnante, et quand le diagnostic fut posé par un médecin du service d’endocrinologie. Un diabète de type 1, la belle affaire. Si ce fut pour ses parents un nouveau tremblement de terre qui vint ébranler l’édifice familial, Tobias s’en accommoda bien, parce qu’il reçut le soutien de sa neuropsychologue, et qu’il vivait globalement dans un univers épanouissant, porté sur la connaissance et la compréhension du fonctionnement du monde. Il trouva d’ailleurs le moyen de se mettre en avant au cours de sa jeunesse, il commença à prendre la parole en public, et malgré d’importants bégaiement, il parvenait à être à l’aise quand la situation l’imposait, et tous ses progrès furent très encouragés tant par son équipe enseignante que par son grand frère Nicolai.
Ses parents, eux, ne trouvèrent cependant comme réponse à son mal-être que l’adoption d’un chat lors de l'achat des fournitures pour sa première rentrée à Poudlard, comme un moyen de se disculper et d’excuser leur absence au travers un animal qu’il chérirait pour des années à venir.

En cela, Poudlard changea la vie du garçon. Il se trouvait maintenant éloigné de sa famille, qu'il ne revoyait qu'au cours des vacances. Le chat qu'il avait adopté faisait le lien entre ses habitudes de moldu et son incursion dans le monde de la magie. Il ne voyait plus ses parents que très rarement, à l'occasion des vacances. Cet éloignement lui fit le plus grand bien, mais continua de creuser un clivage profond entre lui et ses parents. À l'image du garçon autiste, se rajoutait maintenant celui d'un monstre dans un univers où tout ce qui sonnait magique devait se conscrire à l'art, et non à la réalité.

Les tensions manifestes sclérosant la famille Sørensen par sa faute ne pouvaient qu’aboutir, tôt ou tard, à un événement qui constituerait l’ultime fracture d’une famille en lambeaux, décomposée parce qu’incapable de comprendre le rôle qu’elle devait jouer dans l’assistance d’un enfant handicapé, fut-il scolarisé en internat dans une école de sorcellerie magique.

« Après plusieurs années, je crois que je peux m’exprimer à ce sujet.
Je rentrais du collège au soir du premier jour des vacances de Noël 2023, avec mon chat dépassant du sac-à-dos, et mes bagages que l'on avait ramené par taxi. Ce chat s’appelait Soren, parce que cela me faisait penser à mon nom de famille et que je ne savais pas comment l’appeler autrement.
Avec le temps, Soren faisait partie de mon quotidien. Je le nourrissais, je m’en occupais, il restait près de moi, sur moi et avec moi, dans la plupart des cours auprès de professeurs bienveillants qui me comprenait comme j'étais. J’aimais bien sa présence, et ses ronronnements. Il était ce que j’avais de mieux. Il ne me demandait pas de manger à table, il ne me demandait pas de le regarder dans les yeux. Il ne me demandait rien que d’être là, et moi je ne lui demandais rien que d’être là.

Au dîner, mon père m’a dit que j’étais un poids pour lui. Ce n’est pas grave, il le dit souvent, surtout quand je rentre de Poudlard et que j'ai l'air heureux. D'ailleurs, cette remarque est bête parce que je ne suis pas vraiment très lourd. Je ne sais jamais quoi lui répondre de plus que ce que je lui ai dit la première fois qu’il me l’a dit, donc je n’ai rien dit, et il s’est énervé.
Il a frappé sur la table. Il m’a dit que je ne faisais aucun effort pour lui. C’est faux, mais bon.
Mes frères ont abondé dans son sens. Kasper et Olaf. Ils m’ont dit que j’étais ingrat, désagréable, froid. Fou, aussi, parce que mon école était à l'image de la personne bizarre que j'étais. C’est faux, mais bon. 
Nicolai, pour une fois, ne dinait pas avec nous. Il avait été au cinéma, et était en train de rentrer. Ma mère, comme à son habitude, me regarda fixement. Je ne sais pas ce que veut dire ce regard. Je me tais, parce qu’ils m’angoissent. Ils parlent forts, et ils font du bruit, je n’aime pas cela.

Mon père me demande de réagir, mais je ne sais pas quoi dire, donc je ne dis rien. Tout-à-coup, je ne sais pas pourquoi, il se lève et balance mon assiette contre le mur. Le bruit me fait extrêmement peur. Je mets mes mains sur mes oreilles, me lève, et me colle contre le mur. Apparemment, je tremblais. Je suis sûr que je ne voulais pas leur parler, à ce stade.
Papa se rapproche de moi, il pue l’alcool. Je crois qu’il me dit : « Tu es la preuve qu’un Asperger ne peut pas s’intégrer en société et n’est pas fait pour fréquenter des humains. ». Il est violent, mais je crois qu’il ne veut pas me frapper. Au lieu de ça, quand je vois mon chat, je me dirige vers lui pour le prendre. On dirait qu'il essaie de me protéger. Mon père me l’arrache des mains et le balance contre le mur.

Je ne réalise pas immédiatement, mais Soren venait de mourir sur le coup. Je ne me souviens pas de ce qui s’est passé ensuite.
». Contribution de Tobias Sørensen.

Contribution de Nicolai Sørensen.
« Ce qui s’est passé ensuite, je vais vous l’expliquer. Tobias a fait une crise. Ce genre de crise comme il faisait rarement, où il commence à balancer sa tête contre le mur. Vous savez, ce genre de crise où on le fait passer pour un malade. Ce genre de crise que personne ne comprend, parce qu’on se dit qu’il en fait trop. Ce genre de crise où, dans une famille intolérante, on ne le respecte plus. Mes frères ont tenté de le retenir, de le prendre par la main, alors Tobias les a mordus, et ils lui ont mis une gifle. C’est à ce moment-là que je suis arrivé, quand les lumières commençaient à vaciller en raison des émotions négatives que ressentaient mon frère. Chez un sorcier, c'était vraisemblablement amplifié.
Maman était en train de pleurer, mais comme d’habitude, elle ne disait rien. Mon père beuglait des choses incompréhensibles, quant à mes frères, on aurait dit qu’ils allaient le massacrer. Tobias s’est jeté dans mes bras, et j’ai vu le chat. Il était mort sur le coup, mais comment pouvais-je dire cela à mon frère autiste qui aimait ce chat plus que tout ? Ce chat, c’était sa stabilité, son ancrage dans le monde, et mon ivrogne de père lui avait enlevé.
Tobias avait quatorze ans, moi dix-huit. Je venais d’atteindre ma majorité. J’ai donc pris la décision qui s’imposait.

Je vous passe le drama judiciaire que mes parents ont failli faire, mais puisque j’ai décidé de me diriger vers le droit, il ne fallait pas être un juriste chevronné pour comprendre qu’ils risquaient beaucoup plus à me poursuivre en justice pour enlèvement, qu’en nous laissant tranquille Tobias et moi.
D’autant qu’au final, c’était mieux pour tout le monde. Bien que sur le moment, maman et papa eurent l’air de regretter ce qui s’était passé, et de vouloir nous garder avec eux, je finis par comprendre bien vite que cela leur retirait un poids sur les épaules, qu’ils étaient enfin libérés de ce terrible autiste qui leur a pourri dix ans de leur vie. Pour compenser l’énorme trou creusé dans leur culpabilité, ils nous ont financés sans réserves notre appartement, nos études, comme un moyen de se défausser de leurs responsabilités parentales, et à ce jour, si je les ai revus à plusieurs reprises, j’ai toujours refusé, avec l’accord de Tobias, qu’ils se revoient d’une manière ou d’une autre. Par rapport à Poudlard, mes parents ont dès lors toujours signé sans broncher les autorisations dont Tobias avait besoin. Il n'y a pas eu besoin de transférer l'autorité parentale, c'était ainsi et c'est tout.

Tobias parait tellement heureux et épanoui maintenant. Il a retrouvé une stabilité. Nous avons adopté un nouveau chat, différent de l'ancien. Il s'y est attaché pour retrouver une routine fixe et il a même été capable de voyager. Je l’ai accompagné à Poudlard lors de ses premières rentrées, dans le cadre de sa formation de sorcier. Il a adoré, et il semble maintenant plus autonome et plus indépendant. Jamais il n’y serait arrivé s’il était resté avec nos parents. C’est bien la preuve universelle que dans le cadre de la prise en charge des personnes autistes, c’est la famille qui crée le problème, et non l’inverse.
».

***


III. La vie étudiante de Tobias et ses projets professionnels.

Lorsque Tobias atteint dix-huit ans, et qu’il rentre en huitième année, après avoir réussi de manière brillante ses ASPIC, il prend la décision d’entamer une formation de médecin. 

Tout au long de son adolescence, Tobias s'est passionné pour les maladies en tous genre. Il dispose d’un puit de connaissances sans fin sur sa propre maladie, le diabète, et s’intéresse de manière générale aux maladies auto-immunes dans leur ensemble. Le monde magique lui a permis d'accéder à une connaissance qu'il n'aurait jamais eu, sans, et s'il n'est pas le meilleur sorcier pour le combat, les capacités spéciales de sa baguette et sa motivation lui ont permis de maîtriser avec brio la magie curative dans laquelle il s'est spécialisé. Grâce à son frère Nicolai, Tobias Sørensen s’engage pleinement dans le handicap et dans la compréhension des troubles, syndromes et maladies en tous genres. Grâce aux moyens fournis par ses parents, et à l’environnement sain que lui offre son grand frère et l'école Poudlard, il s’imprègne de la culture sorcière et se tourne in fine vers les sciences naturelles dans le cadre de son cursus d’études supérieures.

Passionné dès son plus jeune âge par la virologie, il dérive petit-à-petit dans l’étude des maladies graves pour la professionnalisation de ses études. Les cancers, par exemple, font particulièrement l’objet de son attention, et le font dériver de la virologie vers l’épidémiologie et l’immunologie. Son objectif vise à mettre en relief les domaines qui sont les moins étudiés par la médecine contemporaine, afin d’apporter une expertise en matière magique et technologique sur les progrès restant à effectuer dans le développement de cette discipline en tant que Médicomage.

Particulièrement investi dans ses études, Tobias rencontre cependant des difficultés inhérentes à son autisme dans son cursus universitaire. Toutefois, de manière surprenante, la bienveillance avec laquelle l'école de sorcellerie Poudlard l'a accueilli tranche avec les reproches qu'on lui a adressés au cours de sa scolarité. S'il a effectivement été raillé pour son autisme, cela servait en général des critiques plus mesquines, quant à son sang, celui d'un sang-de-bourbe et donc d'un sang impur qui a corrompu son mental. Des critiques qu'il a du mal à comprendre, tant son sang n'a pourtant rien à voir avec ses compétences professionnelles.
La fragilité de ses compétences sociales le met donc quelque peu en marge de sa promotion, malgré des excellents résultats qui lui permettent année après année de consolider son socle de connaissances.

À propos de ses études, la découverte de Poudlard n'a pas vraiment perturbé le jeune Tobias. La magie a ouvert pour lui un monde inconnu, dont il s'est saisi avec curiosité, mais sans être particulièrement perturbé. Au niveau des autres sorciers, il est toujours resté plus ou moins en marge de sa propre maison. Il ne participait pas aux activités sportives parce qu'il en était dispensé, cependant, il était cependant particulièrement assidu en cours et il continue de l'être. S'il a de très bons résultats dans la plupart des matières, ses passions reflètent clairement ses résultats. Toutes les matières relatives à la médicomagie font de lui un étudiant brillant, alors qu'au lycée, il tendait à délaisser les matières qu'il aimait le moins. Abandonner la Divination a été pour lui un véritable soulagement tant il rejetait le caractère scientifique incongru d'un tel domaine d'études.
Par ailleurs, il n'est pas très doué dans la pratique des sortilèges informulés, à l'exception notable de ceux qui relèvent de la magie curative. Les sortilèges de protection et de soins sont particulièrement bien maîtrisés y compris dans un contexte extrascolaire, là où certains sorts plus offensifs nécessitent pour lui davantage de concentration, et surtout plus de difficultés dans sa prononciation et son efficacité.
À titre d'exemple, s'il maîtrise bien le sortilège du Patronus, qu'il n'a pas besoin de prononcer, il aura nécessairement besoin de prononcer et de se concentrer pour un sortilège comme le Stupéfix. Cela ne signifie pas qu'il ne le maîtrise pas, mais qu'il est moins à l'aise avec ce genre de magie.

***


IV. Le personnage aujourd'hui.

« Lettre adressée à M. Tobias Sørensen, du cabinet d’avocat Sørensen et associés,


Mon cher frère,

Je t’écris cette lettre parce que je sais que tu as toujours préféré les mots aux paroles vaines ; jeu de mots volontaire.
Je t’écris cette lettre parce que je sais aussi que j’ai toujours préféré la solennité des choses, et je voulais que tu sois le premier à voir l’entête de ce courrier : j’y suis finalement arrivé, à monter mon propre cabinet d’avocats. Je comprends donc que tu puisses être surpris de trouver ce courrier sur ta table de nuit, dans la mesure où nous vivons ensemble pendant ces vacances d'été, mais l’occasion me paraissait exceptionnelle.

Regarde où tu en es, petit sucre : tu viens de terminer major de promotion en 8ème année, tu as réussi à terminer tes études, obtenir ton diplôme, et aller plus loin dans ta vie professionnelle.
Tu en as bavé pour en arriver là — cela veut dire que tu as rencontré beaucoup de difficultés et que tu as fait beaucoup d’efforts par rapport aux autres personnes —, et tu peux aujourd’hui être fier de toi.
Tu as fait face au rejet de nos parents, tu as su apprivoiser ton diabète, et tu as transformé ce qui était ta faiblesse, en une force de résilience et d’opiniâtreté dont je n’aurais jamais été capable.
Petit frère, tu es bien plus intelligent que moi. Entre nous deux, c’est toi le génie, et je te confierai ma vie. Tu as toute ma confiance, et même si ta modestie tend à te rabaisser, tu n’as pas à rougir de ce que tu es devenu — cela veut dire que tu ne dois pas en avoir honte.

Aujourd'hui, tu es un sorcier compétent, capable de soigner les maux et les blessures de ceux que tu aimes. Ta maîtrise de la magie blanche est impressionnante. Pardonne mon terme profane, je ne sais pas comment nommer la magie que tu maîtrises, mais je te vois continuer ta licence et réussir les stages que tu dois faire. Je te vois te faire une place parmi tes camarades, des années que tu ne m'as pas dit avoir été moqué ou insulté. Peut-être que tu n'y prêtes pas attention, mais je sais aussi que tu es de plus en plus apprécié pour avoir toujours un contact avec les psychologues de Poudlard.

Tu es en train de réussir ton parcours de professionnalisation, tout comme ton parcours étudiant : tu as toujours su ce que tu voulais, et tu es déterminé en vue de l’obtenir.
Tu sais, papa et maman seraient fiers de toi. Je ne sais pas si cela a une importance pour toi, je sais que tu ne veux pas en parler, mais ils t’aiment, au fond, même s’ils n’en ont pas toujours conscience, et je sais que ce que je vais dire va te paraître idiot, mais tu es devenu ce qu’ils voulaient, et peu importe que tu sois autiste, tu es la preuve vivante que les personnes avec autisme ont leur place dans la société et sont tout autant capables de fréquenter des humains.
Ne laisse jamais personne te dire le contraire, parce que je sais à quel point tu es gentil, à quel point tu veux toujours voir le bon chez les gens, mais tout le monde n’est pas gentil, et c’est un leitmotiv que tu devras toujours garder en toi.

Je suis tellement fier de toi, petit sucre. Je sais que sur le plan humain, cela n’a pas toujours été facile. Je sais que parfois, j’ai eu l’air agacé quand tu renversais toute ton assiette par terre. Tu comprends que cela fait partie de toi ? Ne doute jamais de mon affection envers toi.

Aujourd’hui que tu deviens un adulte prêt à embrasser la vie active, laisse-moi te dire une chose.
T’es le meilleur. Tu as travaillé deux fois plus que les autres, pour deux fois plus de résultats, alors qu’on t’avait dit que tu travaillerais pour deux fois moins.
Tu t’es surpassé, mon grand, et je sais à quel point cela a pu t’affecter quand on t'a reproché de ne pas être aussi poli que la société britannique ne l'exige. Eh, c’est vrai que tu n'as pas beaucoup de tact, mais on pourrait disserter sur l’utilité de mentir à quelqu’un quand on ne pense effectivement pas quelque chose ? Je sais que tu fais ça parce que tu préfères que l’on te dise la vérité, mais c’est en faisant des erreurs qu’on apprend.

Tu es très compétent, tu sais où tu vas, tu sais quels sont tes rêves. Ce genre d’erreurs, qui n’en sont pas vraiment ne doivent jamais t’affecter. Je suis sûr d’ailleurs que tu ne regrettes rien, pas vrai ? Toute façon au pire tu demandes à ton grand-frère (non, pas les deux autres, ils puent). Je serai toujours là pour toi.

Alors, joyeux anniversaire !

Gros bisous sucrés,
Nicolai Sørensen, Dr. En droits des obligations, avocat spécialiste du droit de l’urbanisme du cabinet Sørensen et associés.


Derrière l'écran

Asriel — Merci de m'accueillir sur votre communauté. Ce personnage auquel je tiens beaucoup, a été créé à partir de plusieurs mois de travail, pas spécialement pour cette communauté. Je l'adapte, en fait, selon l'univers dans lequel je souhaite l'insérer. Je reprends le RP après plus de trois ans de pause, hormis une expérience infructueuse à la fin de l'année dernière. Je partage les mêmes traits autistiques que mon personnage, aussi j'espère que vous pourrez être compréhensifs face aux difficultés que j'ai dans mon expression socialE. J'écris notamment de manière très formelle, ce n'est pas une volonté de condescendance, je peux aussi avoir du mal avec le second degré, les métaphores, les sous-entendus. Je n'ai pas toujours trouvé mon compte sur les forums RPG, mais j'ai eu ici des assurances sur la nature qualitative de la communauté. Je vous fais donc confiance et espère recevoir un accueil acceptable pour m'intégrer convenablement à la dynamique communautaire de cet endroit.

En dehors de cela, je suis un garçon de vingt ans étudiant à Sciences Po. Je m'apprête à déménager au Royaume-Uni pour la poursuite de mes études. J'aime beaucoup le logiciel Discord et les années Thatcher au Royaume-Uni, sur lesquelles je sais beaucoup de choses. Ce sont mes intérêts du moment. Sinon je fais aussi beaucoup de retrogaming, et je stream ponctuellement du contenu retro sur GameCube ou Nintendo 64.
Invité
Invité
avatar
Re: Tobias Sørensen. Terminé. Lun 11 Fév - 19:41

!!! officiellement bienvenue (c'est pan sur un autre de ses comptes ✌ )

absolument pas déçu par cette fiche super touchante et poignante, je suis shook (mais pas étonné) de la justesse de tes mots tout au long du caractère et de l'histoire (la relation avec son frère est super humaine c'est trop apaisant de savoir qu'il a quand même eu une forme de soutien par quelqu'un de sa famille !!!)

bref je vais pas m'étendre mais voilà, hâte de voir le bonhomme en rp et j'espère que tu tu te plairas parmi nous une fois de plus !!!
Noora M. Blackwell
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Noora M. Blackwell
Messages : 85
Points : 206
En couple avec : fiancée à Evan Greengrass (mais émotionnellement libre ♥)
Re: Tobias Sørensen. Terminé. Lun 11 Fév - 19:58

BIENVENUE OFFICIELLEMENT SUR LE FORUM love
(Ici Huyana Redbird, sous un autre compte également !)

J'ai pas encore lu l'entièreté du caractère et de l'histoire mais du peu que j'ai lu en diagonale j'ai juste envie de dire : wow. Ta plume est très sobre et très juste à la fois, j'ai hâte de me poser (sans mal de tête comme ce soir mdr) pour dévorer cette fiche car elle a l'air topissime !!
J'espère que tu te sentiras à l'aise sur Dabberblimp en tout cas (mais la commu est super ouverte donc je n'en doute pas hihi !)
Hâte de voir dans quelle maison Tobias sera réparti !!
Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: Tobias Sørensen. Terminé. Lun 11 Fév - 20:10

Bienvenue sur le forum ! fire

En voilà une fiche très complète ! J'espère que tu rejoindras le rang des serdaigles (c'est plutôt calme et studieux dans les tours bosscat )

J'espère que tu te plairas ici !
Invité
Invité
avatar
Re: Tobias Sørensen. Terminé. Lun 11 Fév - 20:37

Bienvenue à toi ! Je n'en ai pas beaucoup lui, car je suis vraiment fatiguée, mais le peu que j'ai capté me plaît énormément ! 

Je viendrai probablement te demander un lien, tu as l'air hyper intéressant  love
Soleil A. Nilsson
Bagheera aux mille facettes
Bagheera aux mille facettes
Soleil A. Nilsson
Messages : 811
Points : 1135
Re: Tobias Sørensen. Terminé. Lun 11 Fév - 21:00

Bienvenue officiellement ici !
J'aime beaucoup Tobias, il y a une justesse des mots, de ses émotions, je sais pas, c'est doux, ça me touche. J'ai hâte de le voir en rp.

J'espère que tu te plairas parmi nous et surtout, si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite pas !!


Tobias Sørensen. Terminé. QSiXe1Z
merci merci roméo :♥:

Tobias Sørensen. Terminé. DQnb8xX
bannières:
 
Esteban Bayne
Eleve moldu
Eleve moldu
Esteban Bayne
Messages : 91
Points : 191
Re: Tobias Sørensen. Terminé. Mar 12 Fév - 14:48

Bienvenue tout plein sur Dabb, Tobias ! Le personnage a l'air très chouette et ça va être un plaisir de le voir évoluer au gré des aventures.
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
Orphan E. Scamander
Messages : 929
Points : 1028
En couple avec : Marié à Rachel O'Sullivan Scamander.
Re: Tobias Sørensen. Terminé. Mar 12 Fév - 15:09




Bienvenue sur Dabberblimp !

Hello ! Je viens te valider love
J'ai enfin fini de lire, c'était une très longue mais très belle fiche. Surtout la partie caractère ou je viens confirmer ce qui a été dit plus haut c'est vraiment très bien écrit ! On retrouve quelque chose de très doux et très élégant dans ton style qui est plutôt sobre. Je crois qu'il n'y a pas de surprise au fait qu'il soit serdaigle finn
Je te valide vite sans fioritures avant de retourner travailler mais tu peux dès à présent aller t'occuper de tes listings et aller rp !!!
Amuse toi bien parmi nous hug

Te voilà validé, tu peux dès à présent créer ta fiche de lien dans ce sujet, ainsi que ton téléphone portable ici (des modèles sont mis à ta disposition). Tu dois aller faire recenser ton avatar par là et tu peux aussi faire une demande de RP juste ici, ou aller sur la CB te trouver un éventuel partenaire. Tu peux aller t'inscrire dans un club de Poudlard et aussi aller zyeuter la liste des postes.


Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Contenu sponsorisé
Re: Tobias Sørensen. Terminé.

Tobias Sørensen. Terminé.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Maquettes terminées de Beute ou Capturé
» ohayo mina - tobias white-reaper
» Louxan, terminé !
» [Casting Terminé] Doublage Brickfilm _ Paul et Masbatt
» Shonen: Nui! [Mukai, Natsumi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: