[Cours d'ALCHIMIE] Ouvert aux 5ème et 6ème années

Ella Panopolis
Professeur d'Alchimie
Professeur d'Alchimie
Ella Panopolis
Messages : 69
Points : 168
[Cours d'ALCHIMIE] Ouvert aux 5ème et 6ème années Mer 20 Fév - 16:09


Programme de la séance : L’alchimiste, le sorcier qui voulait égaler le divin ?

Cours d'Alchimie ouvert
5a & 6a

Elle attendait que ses élèves s’installent sur les tables. Les instruments de mesures et autre verroteries de laboratoire qui trônaient d’habitude sur les tables avaient tous disparus, rangés plus ou moins harmonieusement dans les armoires aux murs. Assise sur son bureau, elle observait oisivement les jeunes sorciers et sorcières qui prenaient place dans un brouahaha typique, lui rappelant vaguement cette lointaine époque où elle avait été à leur place. Pour une fois, elle n’allait pas fermer la porte de la salle, qui garantissait d’ordinaire l’intimité du cours. Non, aujourd’hui, elle avait décidé de changer de méthode. D’aérer l’esprit de ses élèves, qui étouffaient certainement d’avoir à apprendre depuis le début de l’année à tracer des symboles à la craie et traduire d’obscures locutions latines.
Ménageant son suspens, Ella se levait et tournait le dos à la classe, gribouillant une phrase sur le tableau noir. L’alchimiste, le sorcier qui voulait égaler le divin ?
Puis elle se tournait à nouveau vers ses élèves, s’appuyant contre son bureau.
« Bien. La semaine dernière, je vous avais dit qu’aujourd’hui, ce serait une séance un peu spéciale, et que vous pouviez proposer à vos camarades de 5e année de nous rejoindre. »

Quelques un d’entre eux hochaient les têtes, et Ella cachait derrière sa moue figée et froide son ravissement à l’idée de voir de nouveaux visages dans l’assemblée. Extirpant sa baguette de la poche de sa veste en cuir, elle la rangeait dans un tiroir de son bureau.

« Aujourd’hui, je vais vous demander à tous, enfin tout ceux qui en possèdent une, de ranger vos baguettes au fin fond de vos sacs, ainsi que vos manuels. Gardez simplement un crayon et une feuille si vous voulez noter. »
Les élèves s’exécutaient, tandis que quelques murmures craintifs d’une interrogation brisaient le silence. Ella ne comptait pas les rassurer, préférant les laisser dans le doute.

« Depuis le début de l’année, vous faites des recherches, apprenez des symboles, traduisez pour votre plus grand plaisir, du latin. Je me permets de penser que la plupart de ceux qui ont pris l’option Alchimie s’attendaient à créer des pierres philosophales ou faire quelques petites expérimentations. » Elle se retenait de rire doucement, préférant esquisser un petit sourire moqueur. « Malheureusement, il va falloir attendre quelques années encore. Il va falloir prendre en maturité, comprendre la matière théorique avant de pouvoir la mettre en pratique. »
Elle constatait quelques moues déçues et murmures de protestations dans les rangs face à elle, et attendait que le calme s’installe à nouveau sur la classe.

« L’alchimie, comme vous le savez sans doute, est une science ancienne, qui a fasciné des millénaires de sorciers, mais également de moldus qui ont tenté de la pratiquer. On l’associe avec un milliard de termes. Un jour elle est science d’affabulateurs, d’arrivistes qui prétendent transmuter tout ce qu’ils touchent en or ; le suivant elle est un art pratiqué seulement par une noble élite avide de savoir. Des hommes comme Flamel en ont fait parti en découvrant la pierre philosophale, puisqu’il s’agit de l’exemple le plus célèbre, ou d’autres plus obscurs ont créé de la terre et du sang, des homoncules, défiant chacun à leur manière les lois de la nature. »
Sa voix s’était emprunte de sa passion pour le sujet, et elle s’arrêtait un peu dans son élan à ce moment là.

« L’alchimie c’est la science de tout les possibles, on en trouve dans toutes les cultures à travers les siècles et les continents. Certains travaux ont été oubliés, volés, plébiscités. Les alchimistes ont été glorifiés, ignorés ou persécutés, par les moeurs, les religions, les coutumes, les pratiques, par les moldus comme par les sorciers. Mais dans tout les cas, toutes les époques, tout les lieux où l’alchimie a été pratiquée, une question s’est posée. »
Elle se levait de son bureau, et s’appuyait cette fois ci contre le tableau.

« L’alchimiste, le sorcier qui voulait égaler le divin ? Que vous croyez ou non en Dieu, le mot ici désigne la toute puissance, la force des lois de la nature, qui fait que nous mourrons tous un jour. Il s’agit de mon point de vue ici, mais je pense que tout bon alchimiste, en devenir ou non, doit se poser cette question, doit l’envisager. La parole est à vous jeunes gens, toute réflexion est bienvenue, il n’y a pas de question idiote.»



@Alice Lewis, @S. Oisin Spudmore, @Myrtille I. Bergling, @Estelle P. Shelley, @Luna A. Prewett + 5a & 6a non inscrits en alchimie

—> ouvert à tous ? Tout ceux qui sont en 5e & 6e années. le cours compte et est « obligatoire » pour ceux qui ont pris l’option alchimie. Néanmoins comme il s’agit surtout d’une année d’initiation, il n’y aura pas de réelles manipulations et expériences, plutôt des réflexions philosophiques autour des concepts de l’Alchimie, donc ce cours est aussi ouvert aux élèves qui n’ont pas pris l’option, qu’ils soient sorciers, cracmols ou moldus.
—> n’hésitez pas à répondre un pavé comme quelques lignes. Vous pouvez formuler la réponse de votre élève à l’oral (respectez donc la prise de parole des précédents) ou bien au brouillon. Il n’y a pas d’ordre particulier, Ella va surtout chercher à lancer un débat parmi ses élèves et interviendra de temps à autre pour orienter la réflexion ou relancer quelques questions. Vous pouvez participer une fois comme quinze fois, tant que vous avez matière à écrire.
Alice Lewis
L'éclair jaune
L'éclair jaune
Alice Lewis
Messages : 56
Points : 243
Re: [Cours d'ALCHIMIE] Ouvert aux 5ème et 6ème années Dim 24 Fév - 11:47

Comme d'habitude, elle est à l'heure au cours d'alchimie parce que comme d'habitude, elle prévoit d'être en avance et puis oublie, garde le nez en l'air pendant trop de secondes et, au moment critique, elle se souvient et traverse les couloirs en courant. Même pas essoufflée, elle franchit la porte en lançant un regard inquiet pour s'assurer qu'elle a bien réussi à ne pas être en retard. Heureusement, elle ne constate aucun regard inquisiteur de la part de Madame Panopolis alors elle va s'installer à sa place habituelle. L'absence de matériel d'expérimentation sur sa table l'inquiète et la phrase inscrite par la prof au tableau ne fait qu'accroitre son anxiété. Est-ce que c'est une interro surprise ? Est-ce que ça devrait avoir un rapport avec les cours des semaines passées ? Elle a beau tout passer en revue dans sa tête, elle ne voit rien qui permettrait de répondre à une telle question. Elle grimace, certaine qu'elle va se taper une note de merde avant même que la prof annonce la raison de la présence de cette question au tableau.

Elle écoute attentivement ce que dit la prof, non pas parce que ça l'intéresse et qu'elle est passionnée par son cours - faudrait être cinglé pour aimer ce cours - mais parce qu'elle risque de donner des consignes pour l'interro surprise qu'Alice suspecte. Au lieu d'expliquer la phrase, elle part dans des divagations à propos de l'alchimie. Si seulement la petite Poufsouffle pouvait être aussi passionnée par l'alchimie que leur enseignante, elle aurait des notes de malade... Enfin, elle n'a pour l'instant vu que l'aspect chiant de l'alchimie : écrire des symboles bizarres et traduire du latin. C'est sans doute plus cool quand on transforme effectivement des trucs en or, qu'on peut changer les lois de l'univers rien qu'en le voulant et en travaillant pour.

Perplexe, elle regarde le tableau. C'est pas une interro surprise, elle veut juste qu'ils réfléchissent à ce sujet parce qu'elle pense que c'est important. Est-ce que les alchimistes veulent intimement égaler le divin ?

▬ Vu que les alchimistes veulent modifier les lois de la nature, je dirais plutôt qu'ils veulent les surpasser pour pouvoir les modifier. Enfin, normalement, on peut pas trop créer des trucs genre une pierre philosophale parce que normalement, tout le monde vieillit et on peut rien y faire. C'est dans le cours des choses. Vouloir s'opposer à ça, c'est dicter sa volonté au monde et donc le contrôler un peu. Enfin je crois.


Elle ne comprend pas en quoi la question est difficile ni pourquoi la prof considère qu'il est important de se poser cette question. La réponse lui paraît pourtant évidente mais ça doit être parce qu'elle n'a pas trop cherché.
Ella Panopolis
Professeur d'Alchimie
Professeur d'Alchimie
Ella Panopolis
Messages : 69
Points : 168
Re: [Cours d'ALCHIMIE] Ouvert aux 5ème et 6ème années Jeu 11 Avr - 11:55


Programme de la séance : L’alchimiste, le sorcier qui voulait égaler le divin ?

Cours d'Alchimie ouvert
5a & 6a

INTERVENTION HORS RP
Alors avec la fusion des matières de transmu & Alchimie je récupère les élèves de Faustus Dante (<3) & me permet donc de vous taguer & relancer ceux déjà tagués pour participer au cours !
@Alice Lewis, @S. Oisin Spudmore, @Myrtille I. Bergling, @Estelle P. Shelley, @Luna A. Prewett & on accueille en plus : @Zachary R. Bones @Sam Everyl @Myrtille I. Bergling @Mahault R. Rhodes @Slàine O’Toole @Aliénor H. Tigernach @Noah Miller


RAPPEL DES CONSIGNES
—>Ouvert à tous ? Tout ceux qui sont en 5e & 6e années. Le cours compte & est obligatoire pour ceux qui ont pris l'option alchimie/transmutation. Néanmoins comme il s'agit plutôt d'années d'initiations, il n'y aura pas de réelles manipulations & expériences, plutôt des réflexions philosophiques autour des concepts de l'alchimie. Ce cours est donc aussi ouvert (mais pas obligatoire) aux élèves n'ayant pas pris l'option qu'ils soient sorciers, cracmols, ou moldus.
—> N’hésitez pas à répondre un pavé comme quelques lignes. Vous pouvez formuler la réponse de votre élève à l'oral (en respectant la prise de parole des précédents), ou bien au brouillon. Il n'y a pas d'ordre particulier, Ella cherche surtout à lancer un débat parmi les élèves et interviendra de temps à autres pour orienter la réflexion ou relancer quelques questions. Vous pouvez participer une fois ou plus, tant que vous avez matière à écrire.



Contenu sponsorisé
Re: [Cours d'ALCHIMIE] Ouvert aux 5ème et 6ème années

[Cours d'ALCHIMIE] Ouvert aux 5ème et 6ème années
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» cours de gestion de la colère
» Les arrière-cours.
» Cours/workshops in Brussels, Bruxelles!!!
» Question cours " Maquettes en PAO " : HELP
» [SOFT] STOP THE MUSIC! : Effacer la musique en cours dans la barre de volume [Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Deuxième étage :: Salle d'Alchimie-
Sauter vers: