-21%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 50UA3A63DG TV 4K UHD – 50″ (126 cm) – AndroidTV – ...
333 € 419 €
Voir le deal

[EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Sam 2 Mar - 10:16

Plume de l’effort

Dans l’ordre : Dorothy & Ethan & Bertram & Connor & Calypso

Une fois dispatchés, Dorothy et Ethan s’emparent des battes. C’est mieux comme ça, Connor et moi on est plutôt habitués aux manoeuvres d’évitement ce qui n’est pas le cas de Dorothy et d’Ethan, qui d’ailleurs n’a pas l’air dans son élément perché sur un balai. Néanmoins il m’assure que frapper un cognard avec une batte c’est pas trop éloigné de son rôle à l’hippoball - parfait donc. J’opine de la tête avec un léger sourire. C’est qu’il a de la gueule avec cette batte entre les mains. Dorothy, quant à elle, ressemble à un petit moustique énervé.

N’oublie pas de vérifier en dessous et derrière toi.



Erreur de débutant d’oublier d’être exposé par l’arrière. Le nombre de gens que j’ai vu se prendre un cognard dans le dos...Les cognards désormais immobiles font tomber à l’eau notre plan de les emmener jusque dans les anneaux. Je teste la théorie de Dorothy en descendant pour m’emparer du souafle et remonter vers les buts. Toujours immobiles. Je vise, je lance et je marque pour repartir chercher la balle en piqué et ensuite faire une passe à mon adversaire poufsouffle. Je continue de réfléchir, les sourcils froncés.

Comment va-t-on faire un match nul sans vif d’or ?



Et puis je ne peux aller demander à Ethan ou Dorothy d’aller déranger ces cognards...s’ils se mettaient à les suivre ?

DEV NERD GIRL

Connor Sunbeam
victime (de son succès)
victime (de son succès)
Connor Sunbeam
Messages : 276
Points : 431
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Sam 2 Mar - 20:41

Vous vous passiez successivement le souaffle avec Bertram en passant chacun votre tour cette petite boule rouge à travers les anneaux  pendant que vos deux partenaires apprenaient à manier leurs nouvelles battes. Cependant, Il ne se passait toujours rien. Clairement, vous ne vous n’y preniez pas comme il le fallait. Tu appréciais bien les énigmes, mais pas quand elle durait aussi longtemps. Elle commençait d'ailleurs à arriver au bout de ta courte patience et tu avais de plus en plus hâte d’en finir. Tu fis signe à Bertram d’arrêter, vous n’alliez pas marqué 150points chacun, cela n’était pas logique selon toi. Imaginons que vous en marquiez un de trop, cela signifiait quoi ? Que vous deviez tout reprendre à zéro ?! Nan ce n’était pas logique, cela ne devait pas duré 2 jours non plus…

Tu fixais désormais les deux cognards immobiles habillés aux couleurs des gryffondor. Ah moins que… il fallait admettre que c’était plus foncé que le rouge de ces retardés de chatons, c’était plus proche de la couleur du fameux souaffle que tu poursuivais sans relâche depuis de nombreuses années. Et si les balles étaient tout simplement inversées ? Cela expliquerait l’absence de réponses à vos quelques magnifiques buts. Tu n’étais pas vraiment rassuré à l’idée d’attraper ces deux horribles sphères vicieuses mais bon, tu commençais à d’impatienter un peu trop, il fallait tenter autre chose ! D’autant plus que cela ne serait pas la première fois que tu te ferais maltraiter par des cognards si cela tournait mal !

Tu t’approchas alors presque timidement d’une des deux balles stoïques. Tu avais la drôle d’impression qu’elle te regardait voir même, qu'elle te défiait du regard d’oser poser la main sur elle. Tu soufflas un bon coup et déposas doucement tes paumes sur la sphère légèrement parée de rouge. A ta grande surprise cette dernière se laissait totalement faire, c’était d’ailleurs une drôle d’impression de faire face à un cognard aussi docile, tu n’en revenais pas.

« Les cognards sont les souaffles ! » crias-tu à tes coéquipiers, pas peu fier de ta trouvaille (pour une fois que tu trouvais quelque chose…).

« Bertram attrape ! », lui dis-tu avant de lancer le cognard en sa direction.

Tu attrapas ensuite la seconde sphère qui semblait impatiente de rentrer dans le jeu elle aussi. Puis tu te rapprochas pour la lancer dans un des anneaux à la gauche du terrain. Rien de ne se passa. Tu attendis alors que Bertram fasse de même. Mais même après ça, toujours aucune réponse de votre environnement. Tu frappas le manche de ton balai dans un excès d’impatience. Cela commençait décidément à bien de casser les vifs d'or !
Calypso N. Ypsilàntis
Professeur d'Astronomie
Professeur d'Astronomie
Calypso N. Ypsilàntis
Messages : 49
Points : 153
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Dim 3 Mar - 22:55



disney village
event 7
❝ caly et ses ptits élèves en excursion à beauxbâtons vous moquez pas si elle peut pas grimper sur un balais, et connor soit pas trop déçue qu'elle grimpe sur le tien ;))❞

Deux des élèves prirent possession des battes qu'elle avait ramené, Ethan et Dorothy. Et, alors qu'elle était persuadée qu'il n'y avait rien qui puissent les aider dans ce cabanon, un souafle vint glisser à ses pieds, comme pour la faire mentir. Elle pinça les lèvres. Pourquoi diable ne l'avait-elle pas vu ? Ce sentiment d'être inutile ne la quittait pas, et elle détestait ça. Pourtant, que pouvait-elle faire de plus ?

Calypso s'adossa donc contre un mur, le nez en l'air. Bertram et Connor s'échangeaient le souafle fraîchement arrivé, marquant chacun leur tour. Il y eut peut-être cinq ou six buts avant que le poursuiveur poufsouffle se stoppe, agacé. Il fallait se rendre à l'évidence : rien ne se produisait. Même les cognards restaient immobiles, rendant la présence des batteurs aussi inutile que la sienne. Quelque chose clochait. Connor s'en étant également rendu compte, s'approcha des projectiles qi avaient tenté de le frapper il y a quelques minutes. « Prenez garde, Monsieur Sunbeam, je ne voudrais pas qu'il vous arrive malh- » Avant qu'elle en termine sa phrase, l'intéressé s'était emparé d'une des balles, s'écriant que c'était elles, les souafles.

Toujours spectatrice, ses yeux suivaient leurs agissements avec attention. Elle se surprit même à retenir son souffle quand les poursuiveurs tentèrent de marquer un but avec leurs nouveaux projectiles, s'attendant à tout moment à voir la plume apparaître.

Déception. Une nouvelle fois, rien ne se passa. Devant la colère grandissante du capitaine jaune, Calypso décida de reprendre les choses en mains. Elle fit signe aux élèves de descendre pour la rejoindre. « Il y a quelque chose qu'on ne fait pas comme il faut. Nous devons nous recentrer sur le début. Le tonnerre éclatera quand les deux équipes vainqueront. » Elle réfléchissait à ce que chaque terme pouvait cacher. La clé n'était pas de tester tout et n'importe quoi sur le terrain mais de comprendre l'énigme. La professeure tripotait nerveusement ses cheveux nattés. « On a pas de vif d'or, donc l'égalité ne peut pas se produire en ayant 150 points donnés par l'attrapeur et 150 points en terme de but... Comme un match se termine toujours par le vif d'or attrapé, ce match, à marquer toujours chacun votre tour, même si vous êtes à égalité, personne en vaincra, puisque le match ne sera pas terminé. » Elle se stoppa quelques secondes pour reprendre son souffle, et aussi pour se rappeler où elle en était et vers où elle allait. « Je ne crois pas qu'il faille faire un vrai match. » Elle claqua des doigts ; elle était toute proche, elle le sentait. « Et si la victoire se résumait à la simultanéité de vos buts ? Vous comprenez ce que je veux dire ? »



[EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage - Page 2 LQuYWit
Le Choixpeau Magique
Pnj
Pnj
Le Choixpeau Magique
Messages : 3697
Points : 8948
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Lun 4 Mar - 0:19

Intervention 3

Les deux buts passent l'un après l'autre, mais rien ne se passe. Le tonnerre n'éclate pas et le silence règne. Les deux cognards se replacent en suspension dans les airs alors que le souafle trône désormais au milieu du terrain, sur le sol.
Une silhouette encapuchonnée d'une longue cape noire longea avec vitesse et souplesse le bout du terrain, avant de disparaitre vers le passage dans la montagne, qui liait les jardins de Beauxbâtons au terrain.

Instructions supplémentaires déclenchées

→ Petite intervention pour vous relancer, les prochains posteurs seront @Connor Sunbeam et @Bertram Godfrey seulement.
Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Lun 4 Mar - 0:31

Plume de l’effort

Dans l’ordre : Dorothy & Ethan & Bertram & Connor & Calypso

Nos efforts semblent vains. Je réceptionne rapidement le cognard/souafle que Connor me lance avec un peu d’appréhension, mais après l’avoir manipulé dans tous les sens je ne remarque pas le moindre signe d’ouverture nulle part. La tapoter avec ma baguette n’a aucun effet. Je fronce les sourcils. Les cognards sont des souafles hein ? Pourquoi pas. Connor lance sa balle hyrbide et rien ne se passe. Je marque à mon tour, pas plus de tonnerre que tout alors. Nous voilà face à une impasse.

Et contre toute attente c’est madame la prof d’astronomie qui se lance dans des réflexions et elle tenait quelque chose. L’absence de vif d’or nous indiquait qu’il n’était pas nécessaire afin d’accomplir la tâche. Je réfléchis un instant, un peu dubitatif. Ca ne pouvait pas être si simple ?

Vaincre signifierait donc marquer ? Et en même temps....



J’étais pas super convaincu mais ça tenait la route. Je hausse les épaules avec nonchalance.

On a rien à perdre, autant essayer. T’es partant, Sunbeam ?



Parce que ça allait demander un peu de synchronisation et je pense pas être sur la même longueur d’onde que le poufsouffle joli coeur. Néanmoins avec un peu de communication et de précision, on parvient à se décider sur une distance de lancer adaptée. C’est lui qui lance le décompte. Avant de marquer une petite voix dans ma tête me dit Ca serait dommage de rater quand même. Surtout qu’Ethan te regarde. Je pense un très fort Tagueule que Fenry Williams aurait presque pu entendre avant de lancer. Mon projectile traverse les anneaux et je me retourne vers mon “adversaire”. Est-ce que ça a fonctionné de son côté ?


DEV NERD GIRL

Connor Sunbeam
victime (de son succès)
victime (de son succès)
Connor Sunbeam
Messages : 276
Points : 431
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Lun 4 Mar - 20:43

Tu hochais la tête suite à la proposition de ton partenaire serdaigle. Vous vous mettiez tranquillement en place chacun face à votre anneau respectif. Tu te retournas pour guetter un signe de ton partenaire avant d'amorcer ton décompte et de lancer le fameux cognard. Ta balle venait de franchir le cercle doré, mais tu sentais que tu avais un peu trop anticipé ton lancé et qu'il avait été probablement un peu trop précoce par rapport à celui de ton coéquipier. Tu regardas votre professeure en bas qui bougeait son index de gauche à droite pour vous indiquer votre manque de synchronisme.

-"J'étais trop tôt c'est ma faute ! On recommence, désolé Bertram !", crias-tu à l'autre bout du terrain

C'était reparti pour un tour sauf que cette fois-ci tu te concentras d'avantage pour bien lancer ta balle à la fin du décompte et pas avant. Tu te tournas ensuite rapidement vers ton professeur qui affichait une mine satisfaite.
The Crow
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant
The Crow
Messages : 44
Points : 172
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Lun 4 Mar - 23:15

Intervention 4

Les deux cognards traversèrent les buts… à la seconde près, à la sueurs des deux joueurs qui s’étaient coordonnés. Au moment même où ils sillonnèrent les anneaux de métal, le tonnerre éclata et la foudre retentit dans le ciel désormais coloré bleu foncé.
Mais alors que le soleil devrait revenir sous un magnifique arc-en-ciel, l’Eden demeure ténèbres. Une lumière forte envahit le centre du terrain, et en dessous de vos corps perchés elle apparaît à vos yeux : La plume de l’effort. Sublime et rayonnante, vous descendez de vos balais pour vous en approcher.
Quand elle arriva enfin à votre hauteur et que l’un de vous s’approcha pour la saisir, la lumière grésilla et dans un maléfice qu’on ne pourrait expliquer, la plume se noircit. Pour ne faire plus qu’une vulgaire plume … de corbeau.
Une voix rauque et imposante s’éleva du tréfond pour vous paralyser. C’était comme si elle était partout, nageant dans votre esprit et se nourrissant de vos dernières forces. "Vous êtes des jeunes courageux, intrépides et acharnés. Je n’ai pas de mal à l’imaginer, que vous serez de grands sorciers." Il y avait de la convoitise dans ses compliments, mais vous vous sentiez profondément jaugés. Quelque chose d’invisible pouvait vous analyser. "Je vais m’adresser à toi en premier Bertram Godfrey. Tu me résistes depuis que j’ai commencé à lire dans ton âme. Tu es fort, ton occlumancie est remarquable mais pas suffisante. Je pourrais toujours briser ta barrière mais ton esprit serait fissuré. Deviens fort, je t'en conjure." L’intonation se mit à rire avec puissance avant de se taire d’un coup sec et de reprendre d’un écho sinueux. "Ethan Stoker, ta mère est une femme courageuse. Elle n’a jamais baissé les bras." Il semblait siffler comme un serpent. Rend la fière, et rejoins-moi pour faire un monde meilleur pour tes amis. Connor Sunbeam, encore un poufsouffle.. toi aussi tu es valeureux, mais tu as gâché toutes les opportunités qui se sont ouvertes à toi. Ne gâche pas celle que je compte t’offrir ou tu resteras la déception que tu penses être." Cette fois, il ne comptait plus s’arrêter. "Je connais tes secrets et tes hontes Dorothy, mais je ne te juge pas comme ils pourraient s’ils pouvaient te connaitre. Comme je te connais." Le tonnerre éclata une seconde fois. Il ne restait qu’elle. Et l’inconnu avait bien des choses à dire. "Une femme avec tant de potentiel. Tant de férocité. Tu as tant à prouver Calypso. Je peux le voir, le sentir sans même éplucher chacun de tes souvenirs. Tu es si forte et j’ai besoin de personnes comme toi. Ton supérieur te méprise, il ne te sera jamais loyal. Et tu le sais aussi bien que moi. Prenez garde."
Le soleil était revenu si vite, et le ciel pleurait sous milles couleurs. Il était parti.

Instructions supplémentaires déclenchées

→ Vous avez remporté votre épreuve. Vous avez trouvé la plume de l'effort.
Cependant, celle ci s'est transformé en plume de corbeau.
→ Vous êtes pétrifiés, sous le choc.
Dorothy Martin
Queen of Salt
Queen of Salt
Dorothy Martin
Messages : 350
Points : 1024
En couple avec : Sandro Clemenza
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Mar 5 Mar - 3:28


C'est une bonne situation


élève à Poudlard ?

Feat Caly, Mama, Daddy & Do

Tu avais choisi la batte en te disant que, d'une, tu aurais de quoi te défendre dans le pire des cas et que, de deux, ça ne pouvait être que satisfaisant d'envoyer un cognard paître à trois kilomètres. Malheureusement pour toi, tu as parié sur le mauvais cheval et en voyant Connor s'emparer de ce qui devait être, initialement, tes cibles, tu pousses un léger soupire avant de te laisser pendre à ton balai, tête plongée vers le sol, une mine boudeuse au visage.

- « Roh, moi qui voulais de l’action… »

Tant pis, ce sera pour une prochaine fois. Tu observes tes camarades, spectatrice de leurs tentatives d’égalité parfaite. C’est votre professeur d’Astronomie qui trouve, la première, la véritable clé de l’énigme. Connor et Bertram finissent par marquer et à la seconde où les cognards passent les anneaux… Le tonnerre retentit. Tu n’es pas peu fière d’avoir ta petite palette de skill sur un balai, parce que le bruit assourdissant de la foudre te fait sursauter. Tu te redresses, et viens contempler la petite merveille étincelante qui repose sous vos pieds. Tout est noir autour de vous, un sourire amusé étire tes lèvres. L’organisateur de cette épreuve a un sacré sens de la mise en scène. Tu viens gagner le sol en douceur et, comme tu es la première, tu t’approches de la plume pour l’observer dans les moindres détails. Elle est… Tout simplement magnifique. Tes compagnons ayant gagnés, eux aussi, le sol, tu te permets de t’arracher à la contemplation de votre récompense.

- « Tout le monde est là ? Je peux la prendre ? » Un léger tour de table histoire de et tu tends la main vers la plume. « Eh bien, c’est ce qu’on appelle une affaire rondement me- »

Tes doigts ont à peine frôlés votre délicat trophée que la lumière, grésille, vacille, pour laisser la plume prendre une teinte noirâtre et ainsi faire apparaître ce que tu reconnais être comme étant… Une plume de corbeau. Tu n'as pas le temps d'ouvrir la bouche pour te poser la question du pourquoi de cette transformation. Une voix, dominatrice, douloureusement rauque s'élève. Elle fracasse ton crâne de tous les côtés, non, tous ton corps, en fait. Tu la sens résonner dans le moindre de tes muscles, tu la sens parcourir ta peau, entrer dans ta tête, glisser à l'intérieur de ta chaire. C'est une sensation désagréable, quelque peu terrifiante aussi. Tu ressens cette intrusion soudaine comme un viol de ton intimité, de ton être. Et la voix parle, elle s'adresse à chacun d'entre vous. Et tu ne sais pas si c'est sous sa volonté que ton souffle se fait plus court et ton corps plus tendu. Mais tu frissonnes, Dorothy, ce qu'il se passe maintenant n'a rien à voir avec l'épreuve, c’est autre chose… Et c'est toi qui as entraîné Ethan et Bertram ici.

Tout le monde y passe. La voix évoque la mère d'Ethan, les peurs de chacun. Tu as, d'instinct, porté tes mains sur tes tempes, comme-ci ce geste pouvait stopper la lecture de ton être. Mais ton tour vient, et tu ne peux rien y faire. « Je connais tes secrets et tes hontes Dorothy, mais je ne te juge pas comme ils pourraient s'ils pouvaient te connaître. Comme je te connais. » Tu ne peux empêcher les images de ta mère avec son regard inquisiteur qui s'imposent dans ton esprit ni celles de Luke que tu imagines déçu. Et surtout, tu ne peux pas empêcher le léger tremblement qui te prend lorsque la voix prononce : « Comme je te connais. ». Tu déglutis. Tu fronces les sourcils en murmurant pour toi-même la seule réplique qui te vient aux lèvres.

- « Tu connais que dalle. »

La voix poursuit, s’arrête plus longuement sur votre professeur d’Astronomie. Alors que le tonnerre retentit de nouveau tu retires courageusement tes mains de tes tempes. Tu es capable de te tenir droite, c’est ce que tu vas faire. Tu fais ton possible pour faire abstraction du malaise que te procure la voix, pour identifier chaque information qu’elle te livre malgré elle. Enfin elle termine, imposante. Son avertissement résonne en toi et tu es loin d’être sereine. Le ciel reprend sa couleur ordinaire. Le silence règne, ton corps cesse d’être envahit. Tu as toujours la plume dans ta main, Dorothy. Tu ne sais pas pourquoi tu la serres aussi fort.

- « Est-ce que… Est-ce que tout le monde va bien ? » Tu te tournes vers Bertram, Ethan et Connor, t’essayes de maintenir la mine la plus neutre possible, mais dans ton regard perce l’inquiétude. Tes yeux passent ensuite sur le professeur qui vous accompagne. De toutes les interventions de la voix, c’est celle qui lui était destinée qui t’inquiète le plus. « Professeur Ypsilàntis, que devons-nous faire ? On devrait peut-être essayer de joindre les autres groupes ? »

Est-ce que vous aviez été les seuls ? Est-ce que vous courriez un danger ? T’as un mauvais pressentiment. Gus est seul à Poudlard, Luke n’est pas là, vous êtes en territoire étranger… Tu n’aimes pas ça. Tu n’aimes pas du tout ça. Et tu sers encore la plume dans ta main.
Invité
Invité
avatar
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Mar 5 Mar - 4:41


Dans l’immédiat, je n’ai pas l’impression de servir à grand-chose. Sentiment qui semble d’ailleurs partagé par Dorothy qui, elle aussi, a récupéré une batte. Bon, c’est pas grave. De toute façon on est juste là pour une chasse au trésor. Je me demande si réussir cette énigme fera apparaître un nouvel indice. Parce que ça ne peut pas être que ça, n’est-ce pas ? Enfin, ou peut-être que si. Quoi que bon, j’avoue que d’avoir abandonné une journée d’étude pour venir regarder des gens tourner en rond sur des balais sur un terrain de Quidditch… Ne sois pas de mauvaise foi, Ethan. Au moins ça te permet de passer du temps avec tes amis. Et avec Bertram. Toujours est-il que la professeure d’astronomie suggère aux poursuiveurs de marquer simultanément et… tonnerre ! Je mentirais en disant que je n’ai pas sursauté au moins un peu. Et que ça ne m’a pas fait mal aux oreilles. Après ça, la chose logique à faire est bien sûr de regagner le sol, là où nous attend visiblement notre prix. Déjà ? Boarf, au pire ça nous laissera du temps pour vagabonder ici et là, profiter du paysage. Dorothy semble toutefois bien plus enthousiasmée que moi, demandant si elle peut prendre la plume. C’est moi qui lui réponds avec le sourire amusé d’un parent qui accepte que son enfant achète une barbe-à-papa.

« Fais-toi plaisir. »

Je ne tarde pas à regretter mon manque de vigilance. Avoir su. Lorsque la lumière se trouble, que l’atmosphère change soudainement et que la plume est privée de son éclat, mon premier réflexe est de vouloir venir en aide à la Serdaigle. Mais ça, c’est sans compter sur la voix intrusive qui nous paralyse tous sur place. Qui me fait serrer les dents. Rougir les yeux. Chercher sa provenance malgré l’évidence. La voix vient de partout et de nulle part à la fois. Je me sens faible. Tremblant. C’est une sensation quasi-familière. Celle d’être vidé d’énergie. D’avoir soif. Sauf que ce n’est pas tout à fait ça, n’est-ce pas ? Ce n’est pas physique. C’est dans ma tête. Comme ces mots qui, s’ils se veulent bienveillants, éveillent tout sauf ma reconnaissance. Le premier à être visé par son monologue est Bertram. Attention à ce que tu vas dire toi. Son occlumancie ? On a donc affaire à un legilimens. Mais ce n’est pas tout. La voix évoque sa capacité à lui fissurer l’esprit. Pour une première impression, you fucked up mate.

Et ça ne s’améliore pas lorsqu’il me parle de ma mère. Bizarrement, venant d’une voix désincarnée appartenant à un étranger legilimens qui nous parlait dans notre tête sans se montrer, j’avais surtout l’impression d’une menace. Rends-la fière. Sinon quoi ? Remarque j’ai pas nécessairement envie de connaître la réponse, n’est-ce pas ? Le rejoindre pour la création d’un monde meilleur pour mes amis ? Non merci. Je vais certainement pas faire confiance à monsieur je fouille vos esprits violemment et sans demander la permission pour savoir mieux que moi ce qui est la bonne chose à faire pour le bien de mes proches. Je ne suis peut-être pas parfait, j’ai peut-être mes propres démons et je suis peut-être faillible, mais ça ne m’empêchera jamais d’essayer. Mais la voix ne s’attarde pas sur moi. Il a d’autres chats à fouetter. C’est le tour de Connor. Incapable de saisir les opportunités qui s’offrent à lui ? La déception qu’il pense être ? Vraiment ? Et Dorothy. Tss. Il sait où appuyer pour faire mal, n’est-ce pas ? L’écoute pas Dorothy. S’il-te-plaît, l’écoute pas. On est des amis. On sait qu’on abrite des monstres et on reste quand même. Il dit de la merde. Et tu le sais aussi.

La seule qui reste est Calypso, l’enseignante d’astronomie. Il y va de compliments qui, ma foi, feraient plaisir à n’importe quel individu possédant un ego fragile. Était-ce le cas de madame Ypsilàntis ? Aucune idée. Mais, selon la voix toujours, nous devions prendre garde et, vu ce qui avait précédé, je devinais la référence à Orphan. Lorsque tout cela s’estompe enfin, j’ai l’impression d’émerger après une longue séance d’apnée. C’est loin d’être agréable, il va me falloir un peu de temps pour retrouver mes repères et mes iris ont conservé leur teinte cramoisie. Je ne suis tiré de ma stupeur que par la voix de Dorothy qui demande si tout le monde va bien. Avant même de lui répondre, je la rejoins à pas rapides et m’empresse de lui arracher la plume des mains pour mieux la laisser choir au sol. Juste au cas.

« Ouais. Ça va. Ça va ? »

Comme si la question initiale de Dorothy n’avait pas suffit, je ressens le besoin de demander pour les autres moi aussi. Puis mon regard se pose particulièrement sur Bertram et je déteste ça. C’est un legilimens. C’est pas le moment de me trahir comme ça, mais c’est plus fort que moi, n’est-ce pas ? Puis s’il a vu assez loin en moi pour parler de ma mère, il doit déjà savoir ça aussi, logiquement. La Serdaigle interroge ensuite l’enseignante, se demandant ce qu’il convient de faire et évoquant la possibilité d’aller rejoindre les autres groupes. Proactif, je m’empresse de poser une main sur l’épaule de la jeune femme pour l’inciter à me suivre. J’ai pas la patience d’attendre honnêtement, sans compter que mon regard parcours déjà les gradins et les environs, au cas où.

« Ne restons pas au milieu du terrain déjà, nous sommes des cibles trop faciles. »

Baguette à la main, ce n’est pas tout ce qui me trotte en tête. C’est à nouveau vers Bertram que mon regard se porte, parce qu’en situation de crise comme celle-ci c’est son avis à lui que j’ai envie d’entendre. Désolé pour la hiérarchie, madame la professeure.

« Jusqu’à quelle distance tu crois qu’un legilimens pourrait faire ça ? Je pensais pas à ma mère, il a dû fouiller. Tu crois qu’il est encore dans les parages ? »

Tu crois qu’il représente un danger immédiat ?
Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Mar 5 Mar - 10:20

Plume de corbeau

Dans l’ordre : Dorothy & Ethan & Bertram & Connor & Calypso

Le tonnerre éclate le silence en morceau alors que des éclairs divisent les cieux. Délicate la plume virevolte vers le sol, seule danseuse sous la lumière de l’unique étoile qui nous éclaire. Victoire ! C’est réussi, tout le monde peut enfin se réjouir ! Mais la joie rayonnante ne dure pas bien longtemps, dès que les premiers doigts s’approchent du prix chèrement gagné, une vague ébène recouvre la pureté de la plume. Ou plutôt la révèle, le sort grésille comme un téléviseur mal ajusté qui aurait tenté de nous tromper.

Ce n’est pas terminé ?



Et ensuite je le ressens. Je serre les dents. La pression, cette main posée contre ma nuque qui voudrait que je courbe l’échine. Ce vers de terre qui tente de se frayer un chemin dans les circonvolutions labyrinthiques de mon esprit. Je bloque, du moins, j’essaie. Sa voix résonne dans ma tête et j’ai l’impression d’avoir échoué.

Je vais m’adresser à toi en premier Bertram Godfrey

Mon nom. Ne dis pas mon nom comme si tu me connaissais.

Je pourrais toujours briser ta barrière mais ton esprit serait fissuré. Deviens fort, je t'en conjure.

Son rire rebondit contre les paroi de mon crâne et me brûle. Mes doigts plongent dans mes cheveux pour en serrer une mèche. Tais-toi. Arrête de parler à travers ma tête, elle n’appartient qu’à moi. Deviens fort - c’était presque un défi. Non. Un ordre ? Une supplication ?  Je ne parvenais pas à le déterminer. Devenir fort, mais pourquoi ? Pour lui résister ? Deviens fort ou je vais te violer l’esprit - et ça le fait rigoler? Merci du conseil.
Qui es-tu ??!

Qui es-tu ?!



Sa voix rauque décrit mes camarades un à un. Il plaide auprès d’Ethan et Connor de le rejoindre. Je lève les yeux et je cherche les anomalies. Dans l’obscurité qui règne, on parvient à peine à se distinguer Il susurre à l’oreille de Dorothy qu’il la comprend. Quand au professeur d’astronomie il applaudit sa force, son potentiel, sa férocité et l’invite à lui être loyal. C’est quoi ce délire ? C’est exactement pour ça que je déteste les légilimens. Un petit tour de carrousel dans ta tête et ils pensent te connaître.

Et puis ça s’arrête. Ma main retombe, j’ai l’air mauvais. Dans ma tête j’essaie de repasser tous les scénarios. Ca ne faisait clairement pas partie de l’épreuve et c’était inquiétant. J’opine vivement de la tête lorsque que Dorothy demande si ça va. Tout le monde a l’air choqué, moi je me frotte une dernière fois les yeux et le front avant de serrer ma baguette entre mes doigts. A partir de maintenant il faut faire les bons choix. Il faut se montrer prudent. Mon regard tombe sur ma camarade pour l’interpeller d’un ton plus fort.

Lâche la plume, Dorothy ! Elle est compromise.



C’était plus prudent de la transporter par magie. Et si monsieur-je-me-balade-allègrement-dans-ta-tête s’en était servi comme d’une antenne, d’un amplificateur, je ne sais pas. La réflexion d’Ethan m’arrache une remarque acide.

Oh ouais, il a fouillé !



Je l’ai senti, essayer. Et il était fort. Ca je l’ai senti aussi. Et je m’en voulais de ne pas avoir réussi à complètement repousser ses incursions. Je n’aurai même pas dû entendre sa voix. Et quand je pense qu’il s’est baladé dans la tête de mes amis, ça m’énerve. Ca m’énerve et ça m’effraie. Eux ils ne peuvent pas résister, la priorité c’est donc de mettre tout le monde en lieu sûr.

J’en sais rien, mais ouais...t’as raison, on devrait faire demi-tour. Ne prenons pas de risques.



Mes pas nerveux se dirigent déjà vers le bord du terrain de quidditch.

DEV NERD GIRL

Connor Sunbeam
victime (de son succès)
victime (de son succès)
Connor Sunbeam
Messages : 276
Points : 431
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Mar 5 Mar - 21:27

Le tonnerre brisa le silence de votre concentration et tu ne pus alors t’empêcher de lâcher un petit cri victorieux. La fameuse plume duveteuse trônait là, en dessous de vos pieds, n’attendant que vos jolies paumes. Une fois au sol, c’est Dorothy qui reçut l’honneur de la cueillir. Pour une « plume de l’effort » tu trouvais la difficulté de votre tâche un peu légère mais soit, vous n’alliez pas vous plaindre non plus.

Cependant, à peine les délicates barbes avaient-elles effleurées la pulpe des doigts de la jeune serdaigle que les ténèbres s’installèrent autour de vous. Comme par réflexe tu dégainas ta baguette, le protego aux bords des lèvres, pour ne pas que la petite blonde se retrouve à nu face au danger. Une voix commença cependant à retentir avant même que tu ne prononces les premières syllabes de ton sort.

L’homme qui vous parlait jouait avec vos émotions et vos secrets avec une dextérité terrifiante. Tu ne te sentais plus protégé par rien, ni par ta magie, ni par ta force, ni par tes amis, tu te sentais seul face à lui et aux abîmes de métareflexion qu’il traînait derrière lui. Il avait commencé par Bertram et Ethan, oscillant constamment entre compliments et menaces comme un funambule provocateur. Puis, vint ton tour. Un déni vint habillé l’évocation de ta maison. Tes doigts se crispèrent alors. Ensuite, ta redoutée vérité fini de serrer tes poings pour toi. La tension de ton corps s’accompagna d’un bourdonnement sourd qui broyait tes pensées et ton amour-propre. Il avait à peine exposé ta fragilité, il le savait, il n’avait pas à en faire plus, tu allais faire tout le travail pour lui.

Tu étais si désabusée au centre de ton tourbillon de tourment que tu ne te souvenais déjà plus des vociférations reçus par Dorothy et votre professeure. Peut-être même que tu ne les avais jamais écouté, tu ne le savais pas, tu ne savais plus. Tu zonais dans ta propre tête, plus capable de définir tes réussites mais, pouvant aisément disserter sur les nombreux échecs qui ponctuaient tes parcours. Quelques que soit le domaine que tes neurones saisissaient, ce dernier s’assombrissait, complètement nécrosé par tout tes ratés. L’amour ? Il t’avait longuement tendu les bras avant de se faire écraser par ta couardise et ta maladresse. L’accomplissement ? Tu étais à de nombreuse reprise arrivé au début de ce chemin puis, en avait choisit un autre, motivé par ta fragilité et ta stupidité. Et la reconnaissance ? Au vu du vide de ta vie, espérais-tu vraiment que cela te concerne encore ?

Qu’est ce qu’il t’arrivait ? Comment pouvais-tu attacher autant d’intérêt aux paroles de quelqu’un dont tu ne connaissais rien ? Il avait apparemment, vraiment frapper au cœur de ton point d’écho. Il fallait te reprendre mais, tes pensées agencées en tornade faisaient que tu fixais toujours inlassablement le gazon, le regard dans le vide.
Calypso N. Ypsilàntis
Professeur d'Astronomie
Professeur d'Astronomie
Calypso N. Ypsilàntis
Messages : 49
Points : 153
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Mer 6 Mar - 17:17



disney village
event 7
❝ bim bam boum retournement de situation ❞

Calypso avait vu juste. Grâce à la persévérance et la coordination des deux poursuiveurs, le tonnerre éclata. Le ciel se teinta d’une couleur bien trop sombre pour l’heure. La seule lumière émanait du centre du terrain. La mise en scène lui paraissait bien trop réelle pour que ce ne soit qu’un simple jeu inter-écoles. Bien sûr, il s’agissait d’écoles de sorcellerie, mais l’ambiance soudainement pesante la poussait à croire que ce n’était pas ainsi qu’aurait dû se dérouler les choses.

Pourtant, la plume apparut, flottant dans cette lumière inopinée. Le groupe se dirigea vers elle. L’excitation de Dorothy s’empara de la récompense. Et ce fut à cet instant que le monde de Calypso bascula, ébranlé par ce qui ne devait être qu’un jeu. L’objet se transforma dans la main de la serdaigle, ne devenant qu’une vulgaire plume de corbeau. Quand une voix gutturale s’éleva dans les airs, elle eut presque envie de féliciter son instinct, pour avoir vu juste.

Calypso avait toujours été une professeure soucieuse du bien être de ses élèves ; ce jour-là n’échapperait pour le moment pas à la règle. Elle posa une main sur l’épaule de Dorothy, l’autre dans le dos de Connor. Tous étaient victimes de la langue acérée et pourtant charmeuse de la mystérieuse voix. Le capitaine jaune plus que les autres. Elle éprouvait bien de la peine pour ce jeune homme, qui faisait sûrement ce qu’il pouvait. Ce ne sont que des enfants, laisse-les tranquille. Utiliser la légilimancie demeurait, à travers les âges, une arme redoutable que Calypso ne pourrait sûrement jamais tolérer, surtout pas contre de jeunes gens.

Quand vint son tour, elle fut surprise. Si le discours avait été tranchant pour ses élèves, la voix lui accordait de la clémence. Là où d’autres auraient vus des défauts, son manque indéniable d’essence magique, lui mettait ses qualités en avant. Il la comprenait. Il n’était passé que brièvement dans sa tête mais il la connaissait bien mieux que ses collègues condescendants, ceux qui estimaient qu’elle n’avait pas sa place à Poudlard.

Le ciel reprit ses couleurs et le sorcier quitta les esprits. Calypso entendit vaguement Dorothy s’adresser à elle. Elle était toujours hypnotisée par ces confidences. Se pourrait-il qu’il existe un moyen pour qu’elle se fasse définitivement une place dans ce monde ?

Calypso suivit le mouvement, sans prononcer un mot. Ils se dirigeaient vers le bord du terrain. Elle se questionnait sur ce qu’il venait de se passer, sans comprendre comment c’était possible. Et de quoi parlait-il exactement ? Rejoins-moi, avait-il dit à Ethan. Ne gâche pas l’opportunité que je compte t’offrir, avait-il dit à Connor.

Soucieuse, mais pas forcément pour les bonnes raisons, elle finit par prendre la parole. « Rejoignons le passage vers notre école. Il faut prévenir le dire- » Non, il n’était pas loyal, pas quelqu’un de confiance. L’étrange voix n’avait pas manqué de lui rappeler. « Contentons-nous de tous rentrer le plus rapidement possible. »



[EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage - Page 2 LQuYWit
The Crow
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant
The Crow
Messages : 44
Points : 172
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Mer 6 Mar - 23:34

FLASH SPECIAL EN DIRECT

Votre pineapple vibre et l’application de la chasse au trésor grésille. Youtube et tous les sites d’informations magiques en streaming diffusent alors une vidéo. On pouvait y voir la silhouette d’un homme, coiffé d’un masque de corbeau. Des ailes noires étaient cousus avec finesse sur sa cape de sorcier, ce qui lui donnait un aspect mystérieux mais intriguant.
C’est l’heure de l’annonce.
"Sorciers, sorcières. Il est temps, que quelqu’un prenne la parole. Permettez moi d’abord de présenter mes excuses pour cette interruption dans votre quotidien. Je suis sûr que par delà le monde, chacun percevra ce message que je vous adresse, différemment.
Certains auront peur, certains ne comprendront pas. Mais j’aspire à croire en vous, à votre ouverture d’esprit…
" Il se mit légèrement à rire. "Quelque chose ne tourne pas rond sur cette Terre n’est-ce pas ? Nous sommes sûrement l’espèce la plus évoluée, la plus puissante qui n’est jamais existé. Notre ère a commencé quand la Nature nous a confié ses droits et nous avons oublié notre promesse ! Nous avons oublié le sens de nos prières ! Nous lui avons tourné le dos, nous l’avons mise dans un coin de nos têtes pour nous préoccuper de ces choses futiles : la manipulation, la corruption, le pouvoir de l’argent et l’instrumentalisation de notre peur la plus enfouie : l’extinction.
Vous allez sûrement vous demander pourquoi je parle de tout ça. En ce jour, moi : The Crow, vais voler la source de pouvoir que cache égoïstement Uagadou au reste de la population magique depuis des siècles ! Ce pouvoir appartient à tous, je consens à le redistribuer de manière équitable, à tous ceux qui se cachent et qui sont trop faibles. Je serais la justice de ce nouveau monde, vu que la justice a été oubliée. Les institutions ne sont plus fiables, j’aspire à un droit individuel, et de ce fait je pardonnerai les sortilèges impardonnables. Pourquoi sont-ils punissables quand ils dépendent parfois de votre propre vie ? La justice est au service de la vengeance comme la force est au service de votre sécurité.
Vous êtes prévenus, je compte m’emparer de toutes les gemmes qui se trouvent actuellement sous les écoles magiques dans le monde. Elles sont en train de réveiller, elles ont entendu notre prière. Ensemble, nous utiliserons ce pouvoir afin de créer un état global et unique des sorciers. Nous sortirons au grand jour, nous guérirons la Terre et nous dominerons enfin en maîtres légitimes. Nous sommes forts, et nous nettoierons le monde des moldus, qui se sont toujours cru impunis. La haine des moldus entraîne la haine ? Nous avons bien vu ce que la confiance a amené. Les expériences de ce ministre anglais sur notre espèce a bien prouvé qu’ils ne s'arrêteront jamais. Amis cracmols, n’ayez crainte, vous appartenez au monde magique et je ne vous rejetterai jamais. Une erreur de la nature, à qui d’autre la faute ?
" Il y eut quelques instants de silence, ou les prunelles vides et onyx du masque volatile semblaient briller. "Je vais m’adresser désormais au directeur de Poudlard. Orphan Scamander, je sais que vous me regardez en ce moment. Je peux percevoir votre colère d’ici. Mais ce que je sais de vous vous dissuadera peut-être de me combattre. Je connais votre secret, celui que vous ne voudrez jamais que l’on apprenne. Et oui, vous n’êtes pas le seul à avoir travaillé le don de l’esprit, mais il semblerait que même sur ce terrain là je gagnerai." Un rire cruel et presque fou fit trembler légèrement l’écran. "Poudlard doit être purifié. Vous n’êtes plus en sécurité en ce lieu, ou même votre directeur n’a cessé de prouver qu’il était incapable de vous protéger, embauchant des anciens criminels qui ont fait de la prison, se rapprochant de la haute élite bourgeoise par pur intérêt… Je vous laisserai faire votre choix, si toutefois vous n’avez rien à vous reprocher, rien à me cacher. Je vous attendrai et je saurais vous trouver si vous me chercher. Que ce jour tâché d’encre, grave mes plumes pour l’éternité."
La diffusion était terminée et une explosion avait retentit.

Instructions supplémentaires déclenchées

→ Une vidéo avec le discours de The Crow a été diffusée sur tous les sites de streaming magique à travers le monde entier. Le magicnet a été trafiqué afin que la vidéo se lance sur tous les portables au même moment.
→ A la fin du discours, une explosion retentit vers les jardins de Beauxbâtons. Vous êtes proches vu que le terrain n'est pas loin d'eux.
Dorothy Martin
Queen of Salt
Queen of Salt
Dorothy Martin
Messages : 350
Points : 1024
En couple avec : Sandro Clemenza
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Jeu 7 Mar - 2:43


C'est une bonne situation


élève à Poudlard ?

Feat Caly, Mama, Daddy & Do

La main d'Ethan qui arrache la plume des tiennes et le contact rassurant de la professeur d'astronomie sur ton épaule te sors de ton état second. Allez ma grande, reprends-toi, ce n'est pas le moment. Qui que ce soit et quelles que soient ses intentions, il ne fallait pas lui donner du crédit. C'est ça, rester calme, analyser posément la situation, prendre la meilleure décision. Ne pas se focaliser sur la voix. La voix ne sait rien, tu n'es plus la même qu'il y a quelques mois, tu as changé et tu continueras de changer. Tu respires un bon coup, tu te reprends. Ton regard dérive sur le sol où la plume repose, tu n'as qu'un profond dédain pour cet objet maudit.

Autour de toi, les choses bougent. Ethan propose une retraite, Bertram est acide. De vous tous ici présent, c'est sûrement le plus fort, le plus apte à résister. Tu le crois sur parole quand il dit que la voix a fouillé dans les tréfonds de votre esprit. Tu te souviens encore de cette sensation de malaise, l'impression qu'on pénètre à l'intérieur de tes pensées les plus secrètes pour les exploiter, les dévoiler au grand jour… Tu resserres instinctivement tes bras autour de ta poitrine et tu ne retiens pas le dégoût qui perce dans ta voix.

- « Il a profondément fouillé, oui. »

Ton regard quitte le sol pour se poser sur une vision autrement plus inquiétante. Le professeur Ypsilàntis n'a pas réagi à ta question et… Outre cela, Connor reste les yeux rivés sur le sol. Il faut partir, vous ne pouvez pas rester-là. Et alors que le groupe se décide à quitter le stade, tu t'approches du Poufsouffle en lui touchant le bras du bout des doigts.

- « Hé… On rentre à Poudlard, tu viens ? » Le pauvre a l'air d'avoir été sévèrement touché par les paroles de la voix. Elle l'avait qualifié de déception et c'est quelque chose que tu ne comprends que trop bien. Ne pas être à la hauteur, être le dindon de la farce, n'être légitime de rien. Ce sont des peurs et des maux que tu expérimentes depuis pas mal de temps déjà. Ça réveille en toi ton côté Pouffy empathique qui ne s'assume pas. T'oses lui presser en douceur le bras pour le guider hors du stade. « N'écoute pas ce que l'autre enflure a raconté, personne n'est une source de déception, ni toi, ni moi, personne. »

Personne. C'est des conneries, un clou qu'on plante dans la tête des plus fragiles. Un clou qui rouille, qui parasite tout un être, toute une vie et qu'on enfonce nous-même à défaut de savoir le retirer. Mais il ne faut pas enfoncer ce clou-là. Jamais. Ça n'apporte rien de bon et vous valez mieux que ça. C'est que tu te répètes durant ta courte marche. Tu n'avais qu'une envie, revenir à Poudlard, te mettre en sécurité, oublier. C'est la vibration de ton pineapple qui te ramène à la réalité. Ton pineapple… Et celui des autres. Tous ont vibré au même moment. Ce n'est pas une coïncidence. Tu fronces les sourcils, déverrouilles ton téléphone… L'application grésille et tes yeux lisent avec effroi la notification que tu viens de recevoir, tu cliques, un regard inquiet vers Bertram et Ethan avant que la vidéo ne se lance.

L'homme qui apparaît alors, t'arrache une première remarque : « C'est qui ce guignol ? ». L'homme semble avoir apparemment piraté toutes les plateformes de streaming pour pouvoir diffuser son message… Certains auront peur, certains ne comprendront pas. Oh… Ça commence déjà à ne pas te plaire. Il expose un tableau du monde qui... Et ça te tue de l'avouer, te parle. Une pensée acide se dessine dans ton esprit alors que s'impose à toi le visage de ta mère. Le pouvoir, la puissance, le contrôle de l'image… Se détourner de l'essentiel, de ses enfants, de son mari, de sa famille pour répondre à des besoins égoïstes. Tu vois ce qu'il veut dire. La suite, par contre, t'arrache un frisson. Redistribuer le pouvoir ? Laisser les gens rendre justice tout seul ? Oh… Oh, tu frissonnes, parce que tu en as souvent rêvé, Dorothy. Rendre les coups, mettre fin au sentiment d'injustice qui régnait en maître sur ta vie. Punir directement les bourreaux sans s'appuyer sur une institution qui était restée aveugle et sourde à des appels de détresse. Ça sonne étrangement doux à tes oreilles… Mais ce n'est pas la bonne solution. Donner le champ libre à tout le monde et ce sera le chaos, l'anarchie. Si les institutions ne sont pas fiables les hommes aussi. Légaliser les sortilèges impardonnables ? Donner le droit à autrui de contrôler, torturer et tuer sans être inquiété ? C'est de la folie. Les gens en abuseraient, ça partirait forcément en couille à un moment ou un autre…

- « Il est taré… »

Le frisson laisse place à un profond malaise et à un profond dégoût. Ce type est fou. Sa remarque sur les cracmols t'arraches un claquement de langue furieux. Et ce type se prend pour le libérateur du peuple magique… Quelle horreur. Condamner tout un peuple pour les crimes de quelques individus… Mais c'est qu'il y croit en plus ce con ? Tu es révoltée. Mais le pire reste à venir lorsqu'il s'en prend à Poudlard. Orphan ? Un secret ? Tes yeux se braquent quelques secondes sur le professeur d'astronomie. Qu'est-ce que cache le directeur d'aussi inavouable ? Tu fronces les sourcils « purifier » …. Le mot est fort…. Il te fait peur. Cet homme te fait peur. Il termine son message, tu ouvres la bouche pour presser tout le monde de regagner Poudlard, mais aucun mot n'atteint tes camarades. Tout est couvert par l'explosion. L'explosion… Tu manques te trébucher, t’as sentie les secousses.

- « …. Oh mon dieu… »

Tu restes quelques secondes immobile, perdue. Il y a une explosion. T’es prête à parier que ça vient de The Crow. Le timing est parfait. Trop parfait. Qu’est-ce que c’est ? Un piège ? Un attentat ? Est-ce qu’il y a des victimes ? Est-ce que c’est la seule attaque ? Il n’avait pas parlé d’attaquer Bea.. A moins que ce soit une attaque simultanée ? Poudlard est-elle en danger ? Et Luke ? Gus ? Pan ? Ceres ?  Des milliards de questions se bousculent dans ta tête. T’as le souffle court, tu réfléchis à toute vitesse. Vite… Plus vite !

- « C'est peut-être un piège, c'est peut-être une attaque simultanée sur les trois écoles, y a peut-être des blessés ou des morts… » Tu ravales ta salive avant de respirer un bon coup pour regagner ton calme. Tu as sorti ta baguette et tu as appelé un balai « On ne peut pas rester là ! Quoi qu'on fasse, il faut se décider maintenant ! On ira plus vite dans les airs qu'à pied, soit on regagne Poudlard, soit on va voir s'il n'y a pas des blessés à rapatrier mais faut qu'on se décide ! »
Invité
Invité
avatar
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage Jeu 7 Mar - 4:32


L’enseignante suggéra de rejoindre le portail menant à notre école, mais j’étais sceptique. Emprunter ces portails maintenant ? Alors que nous ne savions toujours pas pourquoi ils étaient apparus en premier lieu ? Et nous devions prévenir le… Non, juste rentrer à Poudlard. Mon regard rougeoyant se fit méfiant, mais je fus vite distrait par la Serdaigle qui s’inquiétait de l’état de Connor. Il semblerait qu’il ait été assez profondément ébranlé par les mots de cette voix désincarnée. Et là, les vibrations des pineapple. Je respire profondément et tire l’appareil de mes poches. Pourvu que ce soit une bonne nouvelle.

Raté. C’est un oiseau de mauvais augure qui nous livre son discours. L’espèce la plus évoluée, la plus intelligente. Les humains ? Les sorciers ? Et les gens comme moi, on est où ? Tourner le dos à la nature, pourquoi pas. C’est vrai qu’on pourrait faire plus de recyclage, se soucier davantage de la couche d’ozone, mais c’est pas le but de son discours n’est-ce pas ? Manipulation, corruption, okay. J’ai l’impression d’avoir vu exactement la même à la télé, dans un film d’anticipation ou je sais pas quoi. Voler une source de pouvoir cachée à Uagadou ? Alors il se la joue corbeau cambrioleur ? Il nous prévient de son méfait avant de l’accomplir ? Où est-ce qu’il veut en venir avec tout ça ? La justice d’un nouveau monde ? J’ai l’impression qu’il brûle des étapes là. Ou alors cette fameuse source de pouvoir lui permet-elle, justement, de les ignorer ? Ça ne me dit rien qui vaille. Les institutions ne sont pas fiables. Un droit individuel. Je déglutis, le regard toujours fixé sur mon écran. Tu te disais quoi il y a à peine deux jours, Ethan ? Tu te souviens des pensées qui te couraient en tête dans les gradins, lorsqu’il était question de Payne ?

Pourquoi est-ce que lui a le droit d’être un adolescent en manque de guidance alors que, de mon côté, la simple idée de défendre une amie signifie mettre ma place à Poudlard en danger ? Où est la justice là-dedans ? Pourquoi Payne ne devrait-il pas être soumis aux mêmes standards que moi ? Ou moi aux mêmes que lui ? Et si l’école faisait son boulot pour commencer cette situation n’aurait même pas eu lieu. Ils n’auraient pas laissé Dorothy se faire intimider et harceler pendant Merlin sait combien de temps. Et si on pouvait vraiment se faire justice soi-même ? Si je pouvais avoir le droit de remettre les ordures dans le genre de Payne à leur place et de les empêcher de refaire du tort ? S’ils avaient peur de représailles de la part des autres, peut-être que tous apprendraient à faire plus attention, à mieux se comporter en société. Et puis, Ethan, qui est celui ici qui a témoigné le moins de respect à votre enseignante accompagnatrice depuis votre arrivée en sol français ?

Les sortilèges impardonnables ? Un instant. Non, ils sont impardonnables pour une raison. C’est de ça qu’il parlait en me disant que je pourrais le rejoindre pour la création d’un monde meilleur où je serais libre de protéger mes amis ? Mais à quel prix ? Un état global et unique des sorciers ? Sortir au grand jour ? Dominer la Terre ? Est-ce que je suis tombé de mon balai ? Est-ce que je me suis cogné la tête ? On ne dirait pas pourtant. Nettoyer le monde des moldus ? Non, définitivement non. J’ai décidé de tout faire pour être une bonne personne, selon mon propre compas moral. De ne pas voir les êtres humains comme inférieurs à moi-même, mais plutôt de me mêler à eux et de m’adapter à eux. Le rejoindre, accepter qu’il existe un équilibre du monde où une espèce en domine une autre, ce serait aller contre les principes mêmes de la personne que j’aspire tant à être. Lorsqu’il commence à s’adresser à Orphan, je soupire et ferme l’écran de mon pineapple. Ces histoires de directeurs ne m’intéressent absolument pas, puis de toute façon j’entends la suite de son discours se faire crachoter par les appareils de mes camarades. Poudlard doit être purifié ? Merde, Gus est resté seul à Poudlard. Est-ce que lui est en sécurité là tout de suite ? Et les autres ?

« Je dois aller chercher Gus… »

Mais abandonner Bertram, Dorothy et Connor ici ? Alors qu’on ignore si le legilimens est toujours dans les parages ? À ce sujet… C’est à cet instant que retentit une explosion. Un choc bien trop proche pour permettre le confort. Ça venait des jardins, juste à côté. Ce fut si surprenant que j’eu à peine le temps de plaquer mes mains contre mes oreilles. Fais chier. La détonation me fit esquisser une grimace de douleur. Too loud, not cool. J’avais enfoncé la tête dans mes épaules, courbé le dos vers l’avant. La surprise ne m’avait pas laissé le loisir de protéger qui que ce soit. Ce n’est que tardivement que je rejoignis Bertram, posant une main inquiète, mais qui se voulait aussi paradoxalement rassurante, sur son épaule.

« Ça va, t’as rien ? »

Et, derrière, Dorothy cédait déjà à la panique. C’était peut-être un piège, peut-être une attaque simultanée. Il pouvait y avoir des morts, des blessés. En balais ce serait plus rapide. Il faut se décider, savoir si on va regagner Poudlard. Non, non et non. Le seul truc sur lequel je suis d’accord, c’est qu’il faut se décider et vite. On est à côté des jardins, qui sait ce qui peut en sortir. En piste Ethan, on a besoin de toi et de ton jugement de gars chiant, terre à terre et capable d’ordonner ses priorités plus vite que son ombre.

« Les balais en dernier recours seulement ou si on est certains que la voie est libre. En vol on serait des cibles faciles et il y a forcément des hommes du Corbeau dans l’école. Pas de retour à Poudlard non plus. L'explosion vient des jardins, si ça se trouve... c'est peut-être le portail lui-même qui a explosé. Ou qui a fait entrer ici ce qui a explosé. On ne peut pas compter là-dessus. »

Puis même si on parvient à retourner à Poudlard, on a aucune idée de ce qui nous attendra de l'autre côté du portail. Dorothy a peut-être raison, c'est peut-être une attaque simultanée sur les trois écoles. Alors que faire ? Il n’y a pas trente-six solutions. Si rentrer n’est pas une option, que de s’enfuir par les Pyrénées n’est pas une option, il faut reprendre Beauxbâtons. Mais Gus… Okay, je sais.

« Dorothy, essaie de communiquer avec Gus via ton pineapple. On doit savoir s’il va bien, s’il est en sécurité et s’il y a du grabuge à Poudlard. C’est ta mission à partir de maintenant, d’accord ? »

En même temps ça l’occupera et ça l’empêchera de succomber à la panique. C’est bien la dernière chose dont on a besoin là tout de suite. Alors maintenant quoi ? Bertram et moi-même sommes en Défense magique et Occultisme, on est en formation précisément pour ces situations-là. Donc suggérer aux trois autres d’aller se cacher quelque part pendant qu’on enquête sur ce qui se passe et qu’on essaie de retrouver d’autres élèves du même cursus ? Ça ne me plait pas non plus. Et même, peu importe le plan, on a affaire à un legilimens. Sitôt qu’une idée me vient, je dois considérer que les gens d’en face sont déjà au courant. Je ne peux donc pas m’improviser chef de cette petite opération. Il n’y a qu’une seule solution.

« Bertram, c’est toi qui doit nous guider. Tant que le plan est dans ta tête à toi, on peut garder une longueur d’avance. »
Contenu sponsorisé
Re: [EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage

[EVENT#7] Groupe 7 — Dorothy, Ethan, Bertram, Connor, Calypso #DisneyVillage
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Beauxbâtons-
Sauter vers:
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser