[terminé] boulet | c. Beckett

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar
[terminé] boulet | c. Beckett Jeu 14 Mar - 21:18

[terminé] boulet | c. Beckett  5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Parcourir Poudlard à pied, c’est bien. Mais parcourir Poudlard en skate, c’est mieux. Et comment ça, c’est interdit ? Oh, ce ne sont pas les remontrances des enseignants qui vont te faire peur. Leurs retenues, davantage sûrement. Mais pour le moment, tu n’as encore croisé personne. Il faut dire que tu as bien choisi ton moment : celui du repas. Où la plupart de tes petits compagnons étudiants sont en train de se remplir allègrement l’estomac de plein de bonnes choses.


Toi, il t’a fallu choisir entre la bouffe et le sport. Tu espères ne pas regretter ton choix – en tombant dans les escaliers par exemple – et que lorsque tu entreras enfin dans la Grande Salle, il te restera un peu de nourriture à grappiller avant d’aller te coucher. Au moins un dessert. Au chocolat de préférence.


Tu fermes brièvement les yeux, grisée par le léger vent que tu produits toi-même dans ta course folle dans les couloirs de l’école en cette heure tardive.


Tu n’aurais pas dû.


Mais est-ce qu’être plus attentive aurait permis aux événements présents de ne pas se produire ? Rien n’est moins sûr.


Tu tournes à l’angle d’un mur. Et ton corps percute violemment quelque chose. Tu pousses un cri de surprise alors que ton skate poursuit son chemin sans toi. Tu tombes à la renverse en arrière et la chute est douloureuse pour ton pauvre dos. Tu couines.


Et ne bouges plus. Tu n’as pas envie d’aggraver ton cas par des mouvements inutiles. Tu attends juste que ça passe dans le calme. Si bien que tu ne cherches pas encore la source de cette rencontre brutale avec le sol – mais tu es presque certaine qu’il s’agit d’un autre être humain.


Les excuses viendront après.
« halloween »


Dernière édition par Azzura Garibaldi le Sam 27 Avr - 15:50, édité 1 fois
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Jeu 14 Mar - 22:14

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
Le vélo c'est sympa. Mieux volé. Mais à Poudlard ? Meh. Cela ne rentre pas dans la valise, pas aussi facilement que le vieux skate qui prenait la poussière chez lui pendant qu'il volait sur un balais. Mais s'il devait retourner en Islande, il devait se remettre sur sa fidèle planche usée. Les couloirs de l'école étaient parfait pour s’entraîner : longs, larges et vide de monde pendant les cours et les repas. L'occasion parfaite pour sécher les cours et manger avant ou après la foule !

Comme le vélo, le skate ne s'oublie pas vraiment. L'équilibre lui revient naturellement, malgré quelques frayeurs suite à une irrégularité du sol. Bien vite, il tente de vieux tricks oubliés, sans succès. Le swag ne sera pas pour lui ce soir, et il allait devoir se contenter de rouler en zigzagant faiblement, faisant de moins en moins attention à ce qui l'entoure.

Et se prendre un mur. Non, plutôt un corps ? Ce qui était sûr, c'est qu'ensuite, c'est le sol qu'il se mange avec violence.
Des injures fleuries et islandaises lui échappent alors qu'il essaie de rouler sur le dos. Rip son coude douloureux et le coté de sa main. Il n'y a que lui qui grogne, et ce silence le force à se redresser légèrement pour constater qu'un autre corps gisait au sol également.

- Eh.


Ah, quelle chute... Beckett se laisse retomber au sol dans un soupir. La flemme de se relever, tout simplement. Un skate était à proximité, pas le sien. L'islandais plisse les yeux : quelles étaient les chances de se trouver au même étage et de faire du skate à la même heure, et de se percuter.

- Sympa ton skateboard. Moins sympa, l'introduction.


Son coude devait s'être éraflé, mais il ne se pressait pas pour le découvrir, profitant plutôt du sol.
La possibilité qu'il ne soit pas le seul à sentir sa chair piquer lui traverse l'esprit, et il essaie en un minimum de mouvement possible de repérer l'inconnue du regard.

- .. Ca va ?

made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Jeu 14 Mar - 22:32

[terminé] boulet | c. Beckett  5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Et plus tu larves sur le sol, plus tu te sens coupable. A tous les coups, la personne que tu viens de jeter au sol – tu constates une forme sur ton côté gauche, non loin, mais tu ne tournes même pas la tête pour voir de qui il s’agit – était tranquillement en train de marcher, heureuse de vivre avant de te rencontrer. Tu lui as gâché la soirée.


Tu entends déjà un « Mais quelle idée de faire du skate à l’intérieur de l’établissement ?! T’es débile ma pauvre ! Folle furieuse ! » résonner à tes oreilles, mais ce n’est qu’une illusion de ton esprit embrumé par la douleur.


Et s’il s’agissait d’un professeur ? Oh my. Tu serais sans doute virée immédiatement pour tentative d’assassinat.


« Oh merde... »


Tu passes les mains sur ton visage douloureux – à tous les coups, il a percuté celui de l’étrange individu qui a croisé malencontreusement ton chemin – en soupirant d’un profond désespoir. Tu n’as plus la force de bouger.


Tes doigts rejoignent ton coude et tu les regardes par la suite. Rouges. Bien sûr. Allez, tu vas encore devoir ennuyer l’infirmière avec tes petits bobos. C’est la deuxième fois cette semaine.


La voix de l’individu, de ta victime s’élève soudain et tu papillonnes des yeux. Il s’agit de toute évidence d’un jeune homme – non, tu n’avais pas entendu ses insultes, elles étaient entrées dans une oreille et ressorties de l’autre – et non pas d’un professeur. Chouette !


Il parle de ton skate-board. Merde, tu aurais voulu qu’il disparaisse celui-là. Le jugement divin s’abat sur toi. Tu es vraiment conne de te déplacer ainsi dans les couloirs alors que tu pourrais marcher comme tout le monde.


« Je vais mourir... » tu geins, terriblement dramatique.


Ce n’est pas le cas, bien sûr. Du moins tu l’espères. Tu lézardes à la lueur des torches, vidée de toutes tes forces.


« J’ai trop mal aux fesses, cazzo... »


Tu tournes finalement la tête vers le garçon que tu as percuté. Tu lui souris.


« Salut. »
« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Jeu 14 Mar - 23:13

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
Mourir ? Si vite ? Pour une chute ?
Bon elle avait l'air d'être aussi blessé que lui.
Pour lui, ce n'était rien d'affolant, sa peau arrachée une énième fois, donc rien de grave. Les autres n'étaient pas habitués à autant se détruire que lui, et cela lui échappait parfois.
Eh, c'était une voie de femme ça non ? Une fille, sur un skate ? Cool. Si elle meurt pour de vrai, Beckett compte bien embarquer son skate avec lui. Possiblement son porte monnaie aussi, parce que rien ne se perd, tout se transforme pas vrai ?
Visiblement il n'était pas le seul à utiliser un dialecte fleuri, et son sens se laissait deviner sans trop de problème.

Vos regards se croisent finalement. Une demoiselle qui semble autant apprécier le sol que lui gisait à coté, et semblait en bon état, meilleur état peut-être que son postérieur douloureux. Ou bien elle lui souriait juste parce qu'elle est complètement dans le gaz.
Beck lui rend son sourire.

- Hey.

Des salutations on ne peut plus normales, dans une position des plus logiques. D'abord dans une collision corps contre corps et puis étalés au sol souriant bêtement. Une journée normale dans la vie de Beckett Campbell.
Tiens, il n'avait pas vraiment souvenir de son visage. Il l'aurait vu, si quelqu'un se balade sur quatre roues depuis sa première année. Ils auraient fait la course plus d'une fois, c'est sûr !
Beckett tend alors la main pour serrer la sienne, grimace quand son coude exprime son mécontentement quant au fait d'être tendu.

- Hmpf! Beckett. Meurs pas, s'il te plaît.


Sait-on jamais.
Puis l'effroi lui vient, vidant son visage de couleur.

- Helvitìs !


Sa main revient en urgence pour plonger dans ses poches avant, puis arrière, et retirer son pineapple. Un soupir de soulagement s'échappe, et il peut reprendre son souffle. Rien de cassé ! L'ascenseur émotionnel passé, il peut tendre à nouveau sa main vers l'inconnue, pineapple laissé sur son torse tranquillement.
Réparer un téléphone coûtait plus cher que de réparer un os, ici.

- Ravi de rencontrer un autre amoureux des sols de Poudlard.

made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Jeu 14 Mar - 23:35

[terminé] boulet | c. Beckett  5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Il a un beau visage, celui que tu as bousculé. Tu espères que tu ne le lui as pas trop amoché. Ce serait dommage.


Le tien aussi d’ailleurs. Tu n’es pas arrogante au point de te trouver magnifique, mais tu n’aimes pas qu’on touche à ton visage – comment peux-tu manger sereinement après si tes joues te font pas et s’il te manque des dents ?


Manque de pot, tu seras jolie une autre fois. Tu vas ressembler à une victime de ballon de foot mal visé pendant quelques jours, Azzura. Quel manque de chance. Tu espères qu’un peu de maquillage pourra maquiller tout cela.


Tu rigoles légèrement.


« C’est la première fois que je fonce dans quelqu’un comme ça – enfin, c’est normal je suppose. »


Tout le monde n’a pas l’habitude de se jeter sur les habitants du château en skate comme des sauvages. Un tort ? Probablement. Si plus de personnes pratiquaient ce sport, peut-être pourriez-vous obtenir des infrastructures adaptées ? Tu devrais lancer une pétition.


La fille chiante. Tu arrives à peine que tu veux déjà tout changer.


« Azzura. Enchantée. Et je vais essayer, mais je ne promets rien ! »


Tu lui fais un clin d’œil amusé. Tu as toujours mal partout – et tu lui as peut-être mis un peu de ton sang sur la main au passage, mais il n’avait qu’à te faire la bise, comme tout le monde – mais voir qu’il ne t’assassine pas aussitôt te met plutôt de bonne humeur.


Tu hausses un sourcil. Pourquoi panique-t-il ? La réponse t’apparaît rapidement et tu fais les mêmes vérifications juste au cas où. Ok, ton téléphone non plus n’est pas brisé. Quel heureux soulagement !


« Ce serait marrant d’immortaliser ce moment, tu ne crois pas ? » fais-tu en désignant l’appareil du bout du doigt.


Genre avec un selfie de clodo. À poster sur les réseaux sociaux. Comme ça tes frères pourront voir à quel point Poudlard c’est marrant – ou plutôt, ils péteront une durite car ce château est « trop dangereux » pour toi, petite princesse que tu es.


« Je suis plutôt amoureuse des sols de Beauxbâtons – en plus ils sont plus propres – mais il faut savoir s’adapter ! »


Tu rigoles bêtement et attrapes sa main tendue parce qu’elle est là – tu ne sais pas si c’est un choix judicieux, mais tu le fais quand même.


« Tu m’aides à me remettre sur mes pieds ? »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Ven 15 Mar - 22:30

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
Il ne voyait même plus le dégat de leur chutes, même s'ils étaient affichés sur le visage de son interlocutrice, ou ses coudes. Les siens d'ailleurs, il ne les remarquaient même plus. Le tiraillement de sa peau malmenée devenait secondaire, banal presque. La compagnie le faisait oublier ce détail.

- Carrément normal, de foncer dans les gens. Je fais ça chaque matin.


Il souriant, ne faisant que blaguer et profiter de la perche tendue pour faire comme si cela était normal. Lui même se comportait bizarrement, foncer sur des gens ne serait pas étonnant de sa part. Ses coups de poings partent sans prévenir, il change de sujet selon le fil de ses pensées... Tout était possible pour lui.
Elle se présente, et promet de ne pas mourir. Une nouvelle fois, Beckett manque l'occasion de se taire.

- Uh. Azzura. Bizarre.


Ses pensées s'échappaient de son esprit sans qu'il ne le remarque, un léger sourire toujours aux lèvres. C'était le première qu'il entend un prénom pareil !
Son clin d'oeil l'amuse, avant son moment de panique.

Et il se fige une seconde. Une photo pour se souvenir de ce moment, comme cette fois dans la forêt interdite, puis à la cabane hurlante... Depuis quand avait-il cessé d'immortaliser ses sorties ? L'islandais en oublie de répondre, et se laisse emporter par la suite.

- Pff, je parie que ça pue le propre, les sols là bas !


Bien sûr qu'il ne comprend pas qu'elle venait de cette école, pour sortir une réplique pareille ! La réflexion n'est pas pour ces moments allongés, après une chute !

Elle agrippe sa main, et plonge son regard dans le sien. L'aider à se relever ? Hm..

- Non.


Ce n'était pas le but. D'ailleurs, pourquoi avait-il tendu sa main ? Serrer la sienne ? Ce qu'il avait déjà fait, juste quelques secondes avant ?
Hm. Lui même ignorait pourquoi son bras était tendu comme cela.

- Enfin, euh, si c'est ce que tu veux, bien sûr !


Sa main libre se saisit de son pineapple, et essaie tant bien que mal d'ouvrir l'application 'camera'.

- Mais d'abord, un selfie.


Comme elle l'avait proposé.
Comme il l'avait fait un jour, il y a un an de cela. Puis onze mois... Peut-être était-il temps de reprendre cette mauvaise habitude. Il cadre comme il peut pour qu'ils soient tous les deux dans l'écran, et attendant qu'elle soit prête, avant de prendre une photo.
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Ven 15 Mar - 23:32

[terminé] boulet | c. Beckett  5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Il te fait rire. Alors comme ça, il est si peu dégourdi ? Tu te sens moins seule. Oh, pas que tu brilles par ta maladresse, ça t’arrive de réussir à bien faire les choses, mais on peut toujours trouver pire que soi. Et c’est rassurant, dans un sens.


Toutefois, tu n’es pas là pour le juger ou pour te moquer. Juste pour l’écouter palabrer, inconfortablement installée sur le sol de Poudlard. Si une personne passait à cet instant précis, elle vous trouverait dans cette position bizarre et vous trouverait très certainement ridicule. Quelle idée de rester couchés ainsi alors qu’on est nettement plus noble étant debout !


Il commente ton prénom et tu gonfles une joue, roules les yeux. Tu fais semblant d’être agacée mais au fond, ça ne te vexe pas. Bizarre, ça ne veut pas dire moche, n’est-ce pas ?


« Ça a un rapport avec la couleur bleue, tu lui expliques. Je suis Italienne. »


C’est normal qu’il critique tout de la sorte ? Pas que cela t’ennuie, tu trouves même cela plutôt marrant – et puis il n’a pas tort – mais il faut être positif dans la vie ! Voir les choses du bon côté, par exemple…


« C’est mieux que ça sente le propre que la crasse, qu’en penses-tu ? »


A part si tu es tombée sur un spécimen humain particulièrement porté sur le manque d’hygiène. Qu’il te le dise tout de suite, ça t’évitera de te faire infecter. Dans le doute, tu lâches tout de même sa main.


Il réclame ensuite le selfie que tu as toi-même demandé quelques secondes auparavant. Tu souris de toutes tes dents et te rapproches un petit peu de lui pour pouvoir être cadrée également par l’appareil photo. Et bizarrement, tu as l’impression de t’être transformée en serpillière. Un, deux, trois, tu affiches un air un peu bête – difficile d’avoir l’air intelligent dans ta situation – et l’image est enregistrée dans le Pineapple de ton ami. À qui tu signales tout de même qu’il devra t’envoyer le cliché – question de vie ou de mort bien entendu.


Sur ce, tu as assez traîné par terre. Ton dos commence à te faire un peu mal et tu aimerais constater l’étendue des dégâts – aux coudes, notamment. Tes yeux rencontrent à nouveau ceux de Beckett à qui tu offres un sourire charmant.


Comme lorsque tu dois demander quelque chose. En l’occurrence de t’aider à reprendre un peu de dignité en adoptant une position plus adaptée.


« Je n’attends que vous, très cher. »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Sam 16 Mar - 0:59

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
Bleu ? Italien ?
Il détaille son visage, cherchant quelque chose qui pourrait lui évoquer le bleu. Ses yeux, peut-être ? Eh, de là, il ne distinguait pas des masses ses iris, même en plissant les yeux.
Puis l'Italie, voilà quelque chose d'exotique pour cet homme du nord qui ne connaissait que les pizza et vaguement l'histoire de Rome ! Un pays avec du Soleil et une culture mondialement connue. La classe. Rien à voir avec son Islande solitaire et perdue dans la pluie et la brume.

- Mouais. Mais les produits d'entretiens sentent vraiment fort...

Cela sentait le chimique, c'est agressif. Rien ne valait le petrichor. S'il connaissait les après midis de la méditerranée, il adorerait l'odeur de l'air sec d'été, et aurait aimé un produit ayant cette flagrance. Mais non. Le chlore et l’ammoniaque dominaient le monde.
Son flot de pensée s'arrête à son nouveau sourire. C'était nouveau ! Le Serpentard reste attentif, avant de comprendre : le sol avait eu son temps.
Il prend une grande inspiration, rassemblant un peu de détermination; le sol lui convenait et ne plus bouger aussi. Mais visiblement, Azzura attendait qu'il lance le mouvement tel le leader qu'il... Qu'il lance le mouvement.

- Wow ! "Très cher"...


Il rit légèrement et détourne le regard, amusé. Voilà qu'il avait de la valeur, maintenant ! Cela lui redonne cette motivation qui lui manquait, et avec un peu d'élan , se redresse et se lève. Titubant un peu, puis se tournant vers la demoiselle et attrapant sa main.

- Si madame veut bien se donner la peine...

Beckett l'aide à se relever, lui adressant un sourire en coin, puis prête attention à ses blessures. Rien de bien grave... Cela méritait un coup de désinfectant malgré tout.

- Hm. Je ne suis pas un expert , et je voudrais surtout pas t'affoler... mais c'est sûrement mortel.

Son jeu d'acteur est au point : attitude détendue et moue désolée au visage, sourcils légèrement haussés. Le visage d'un baratineur qui s'assume.

- Est-ce que tu prends le risque de perdre un bras, ou tu as besoin d'aller à l'infirmerie ? Ce serait dommage... Un bras en si bon état.


Eh. L'inspiration s'arrête là pour lui. Il croise les bras, essaie de ne pas trop froncer les sourcils alors que son égratignure lui rappelle son existence en picotant son coude.
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Sam 16 Mar - 1:15

[terminé] boulet | c. Beckett  5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Enfin, il se décide à bouger et tu te redresses légèrement en position assise. Tu as beau être une princesse, tu n’es pas non plus la belle au bois dormant. Tu ne trouves pas judicieux l’idée de rester couchée. Et puis, comment pourrait-il te redresser efficacement si tu n’inities pas le mouvement en te plaçant de sorte à ce que ça soit seulement possible ?


Tes mains glissent dans tes cheveux, peut-être les souilles-tu de sang, mais ça n’est pas grave : tu ne tarderas pas à prendre une douche et à te débarrasser de toute ta crasse. Mettre tes vêtements à laver – ou les jeter si tu ne trouves personne pour réparer les trous – et te coucher dans un pyjama moelleux, soignée de toutes ces aventures nocturnes.


Sa main attrape la tienne et tu te relèves enfin. Tu titubes un peu, papillonnes des yeux et t’éloignes à une distance respectable une fois ton équilibre repris. Pas que tu refuses qu’il te porte, mais tu doutes qu’il accepte une telle chose. Il en a déjà beaucoup fait ! Il ne faudrait pas passer pour plus insupportable que tu ne l’es.


Il commente tes blessures et tu hausses un sourcil, amusée. Mortel ? Sérieusement. Un grand sourire s’affiche sur ton visage et tu lui fais un clin d’œil un brin moqueur.


« Sérieux ? Tu m’apprends que je suis morte, alors, vu le nombre de fois où j’ai mangé ce sol. Merci beaucoup ! Tu m’attristes énormément. »


Tu ris légèrement.


« Je suis un gentil fantôme, non ? »


Puis, tu jettes un regard aux siennes. Grosso modo, vous êtes pareils de ce côté. Aussi amochés l’un que l’autre. Une symétrie quasi parfaite.


« J’ai un abonnement à l’infirmerie, c’est vrai, mais on n’est pas très loin de ma salle commune. J’y ai tout ce qu’il faut pour ce genre de blessures de guerre. Tu m’y accompagnes ? Je te donnerai de quoi survivre. »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Sam 16 Mar - 21:31

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
Il n'était pas prêt pour tous ces clins d'oeils : devait-il y répondre lui aussi, quitte à discuter en morse avec leurs paupières ? Cela avait au moins le mérite de l'amuser.
La demoiselle avoue se blesser bien souvent et être un fantome suite à cela, riant en prétendant être attristée.
Le voilà confus par ces informations contradictoires.

- Oh... Avec plaisir ?


Elle lui arrache un sourire. Azzura, aka Casper le gentil fantome, qui attaque les délinquants en skate au tournant du couloir.

- Une dame blanche, mais du bon coté de la force.


Suivant cette logique, Beckett est un poltergeist. Il se prend le sol et des coups depuis la première année, et depuis un an déjà se prenait des cognards pendant le Quidditch. Il est mort et enterré depuis longtemps, mais les méfaits ne cessaient pas.

L'islandais reste silencieux, hésitant. Il n'y avait pourtant pas de quoi : sa soirée était on ne peut plus libre dans l'immédiat ! Et si le devoir l'appelle, il ferait demi tour sans attendre.
Bien, son choix est fait ! Il hoche légèrement la tête et s'avance vers son skate.

- D'accord !

Survivre ne l'intéressait pas plus que cela. L'idée de faire du skate jusqu'à sa salle commune, de faire du skate sans être seul, par contre... Il s'installe sur son skate, sans avancer pour le moment et plonge ses mains dans ses poches, penchant la planche de droite à gauche doucement, en attendant.
Son regard se pose à nouveau sur Azzura. Une fille qui skate et qui se blesse. Avec un peu de sang sur les cheveux ? Ou bien c'était des taches ? Il était trop loin pour dire.
De toute façon, c'est badass.

- J'avais un abonnement aussi.


Mais il a cessé d'aller voir l'infirmier après chaque blessure, sauf celles de Quidditch. Ses aventures et mésaventures étaient trop nombreuses que pour aller chaque fois déranger le personnel de Poudlard !
Mais bref.
Il avait hâte de voir la skateuse en action, sautillant légèrement sur son skate.

- Tu connais quelques tricks ?
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Sam 16 Mar - 21:50

[terminé] boulet | c. Beckett  5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Il accepte ton offre de se faire soigner par une amateure plutôt que par un professionnel du métier. Tu espères qu’il a fait le bon choix, même s’il a encore du temps d’ici votre arrivée chez Poufsouffle pour changer d’avis – sauf que ça serait dommage, où est passé le goût pour l’aventure ?


Tu t’apprêtais à y aller, la planche sous le bras après toutes ces péripéties, mais Beckett en a décidé autrement. Ce n’est pas grave, ce n’est pas cette courte distance qui va vous tuer, mais est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?


Bon. D’accord.


Tu reposes ta planche sur le sol et fourrages dans tes cheveux un instant avant de poser le pied dessus. Tu es prête. Enfin, si on excepte ton bas-dos qui t’est encore fort douloureux. Manque de chance.


« Ouais, tu lui réponds, mais à Poudlard c’est pas facile. Et puis je suis plus douée en rollers, aussi. Je fais de la compétition, parfois. »


Tu lui souris simplement et tu donnes le top départ. Même si ce n’est pas une course. Vous avez l’air un peu ridicules, ainsi debout, prêts à partir sans pour autant bouger. Et puis, si quelqu’un vous voyait jamais, vous auriez de gros problèmes…


Mieux vaut ne pas s’attarder, le repas est presque fini. Tu mangeras une prochaine fois, dommage. Même si la nuit risque d’être longue et chiante, tiraillée par la faim.


Vous arrivez rapidement en face de la salle commune de Poufsouffle. Tu continues ta petite conversation comme si de rien n’était, maintenant arrêtée et capable de parler correctement.


« Et toi ? Tu fais du skate depuis combien de temps ? »


Tu tapes le mot de passe qui ouvre la salle commune de ta maison. Enfin, vous pouvez y aller. Tu entres silencieusement. Personne encore. Quel soulagement. Car si on te voit soigner un jeune homme de Serpentard, ça ne va pas le faire.


Gentil pour un serpent d’ailleurs. On te les avait vendus comme plus désagréables.


« Tu es sûr que tu ne veux pas t’enfuir ? Il est encore temps » plaisantes-tu.

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Sam 16 Mar - 22:53

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
Elle gagnait de plus en plus son respect : Beckett avait devant lui une compétitrice ! Il n'avait jamais touché à des rollers de sa vie, ni même tenter de compétition de skate ou autre, même pas de jeu vidéo. Il siffle, n'ayant pas de mot plus précis à répondre. C'était impressionnant, et savait désormais que faire le malin devant elle serait une mauvaise idée...
Ils s'élancent et roulent dans les couloirs. Pas de tricks pour lui, pas devant une pro. Il profite de son rythme de croisière pour doucement aller de gauche à droite, ou frôler les mur du bout des doigts. C'était bien trop agréable comme moyen de transport. Il n'y avait qu'à penser à rester en équilibre, et se vider la tête. Sans Azzura, Beckett aurait presque oublié qu'ils avaient une destination.

Les voilà dans le territoire des Poufsouffles.
Beck s'arrête et prend son skate sous le bras, laissant son regard trainer un peu partout, errant également.

- Je sais pas.


Il ne comptait pas, et ce n'était pas régulier.

- J'en fais surtout pendant les vacances d'été, quand j'ai pas de vélo.


L'islandais fait volte face vers Azzura, se rendant compte qu'il manque le début du mot de passe pour entrer dans la salle commune des blaireaux. Merde, c'était une occasion rêvée, et il n'a vu que la fin.

- C'est quoi le mot de passe ?

Qui ne tente rien n'a rien. Désinvolte et comme si c'était naturel, alors qu'il ne donnerait pas le sien facilement.
Il lui emboite le pas, essayant de retenir son excitation : rentrer dans la salle commune des autres était grisant. Il en avait déjà vu une, pour la retourner bien sûr... Mais là ? Il pourrait presque aller fouiller les chambres des Catwright s'il le voulait !  des magazines sous son matelas, à coup sûr, de science...
L'islandais hausse les épaules à sa question, découvrant la salle du regard.

- Uh... J'ai toujours envie de m'enfuir.


A coté de la plaque ? Juste un peu. Là, ile ne voulait pas s'enfuir de la présence d'Azzura, loin de là. Il ne craignait pas les soins d'un néophyte, ni même se faire surprendre par un Poufsouffle ou Misa. C'était autre chose, c'était hors sujet.
Il explore finalement la salle, un sourire aux lèvres.

- C'est différent. C'est cool ! Je pensais que tout était sombre, dans les sous sols...

S'il n'avait pas un goût du risque si marqué, il aurait peut être fini ici. S'il ne prenait pas un malin plaisir à provoquer les règlements et l'autorité, il aurait peut-être fini chez Gryffondor. Mais il ne troquerait pas sa salle commune ou sa maison pour celle ci, même si elle était chaleureuse et à coté des cuisines.
Beck lache finalement son skateboard pour essayer les fauteuils, comme chez lui. Et glisser ses mains sous les coussins : avec un peu de chance, des pièces s'y sont perdues !
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Sam 16 Mar - 23:38

[terminé] boulet | c. Beckett  5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Tu hoches la tête lorsqu’il te fait part des moments où il skate. Tu hausses les sourcils. Surtout pendant les vacances d’été ? On n’y était pas encore, loin de là. À moins qu’aujourd’hui ait été une exception. Et il fallait qu’il tombe sur toi.


La poisse sûrement. Même si tu ne te plaignais pas vraiment de la situation car tu l’avais ainsi rencontré, et il t’avait l’air tout à fait sympathique – il avait même daigné à te tendre la main pour que tu ne restes pas prostrée au sol comme un torchon sale.


Vous pénétrez la salle commune et avant même que tu puisses lui dire « bienvenue chez les fous », il te demande le mot-de-passe. Un léger sourire s’affiche sur tes lèvres. Tu te tournes vers lui, mains sur les cuisses. Malicieuse.


Un vrai Serpentard finalement.


« Hm, j’ai tout intérêt à te donner un mauvais mot-de-passe, tu ne crois pas ? Ton échec me fera hurler de rire. »


Les petits intrus ayant tenté de retenir l’ordre des coups sur les tonneaux étaient toujours amusants, couverts de vinaigre. Beckett serait de toute beauté, ainsi englué. Nouvelle, tu n’as assisté à cette scène qu’une fois. À ton grand malheur.


Il a envie de s’enfuir ? Tu peux le comprendre. Ça doit être trop jaune pour lui. Trop chaleureux. Puis une drôle d’odeur flotte dans l’air. Des biscuits ? Tu n’en es pas sûre. Mais ça te donne faim. Toutefois, il ne fait aucun mouvement de marche-arrière et fait le tour du propriétaire. Tu le suis des yeux sans bouger, souriante.


« C’est sympa, c’est vrai. Je n’ai aucune idée de ce à quoi ressemble ton dortoir. C’est cool aussi ? »


En parlant de dortoir, tu le préviens et rejoins promptement le tien. Vous n’êtes pas ici pour causer décoration intérieure. Plus tard peut-être. Tu ranges ta planche et sors de sous ton lit un nécessaire à petits bobos. Ton meilleur ami depuis de longues années. Tu rejoins Beckett et t’installes à côté de lui.


« Bon, laisse-moi voir tes horribles blessures ! »


Les dames d’abord ? Non, pas vraiment. Cette fois, ça sera l’inverse. Tu troques ton uniforme de princesse contre celui d’infirmière attentive. Délicatement, tu attrapes son bras et examines ses coudes. Tout rouges.


« Tu saurais relever tes manches très haut ? Ou enlever ton haut. Promis, je regarde pas, c’est purement professionnel. »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Dim 17 Mar - 0:27

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 

- Tu pourrais, oui... Mais tu m'as dis que tu es un gentil fantôme ! Un gentil fantôme ne ferait pas ça.

Beck ne pouvait pas retenir un léger sourire apparaitre, ou même de plaisanter.
Il connaissait le prix à payer quand on se trompait de mot de passe. En neuf ans ici, dans le chateau de Poudlard, il avait essayé plusieurs fois de s'infiltrer partout. Certains endroits lui résistaient encore, et il se devait de les explorer avant de finir diplômé.

- Il est sympa. C'est humide et sombre, mais comme ça, on voit bien à travers les fenêtres. C'est comme un sous marin !

Ses yeux s'illuminaient rien que d'y penser. Voir le ciel ou des paysages, c'est tellement mainstream...

- Ou comme le repère de méchants de films. N'importe qui peut voir le ciel à travers une fenêtre, mais le fond du lac noir ? Rien que nous ! C'est une toute autre ambiance...

Bien moins chaleureuse qu'ici, mais il se sentait chez lui.
Azzura file, et lui se lève et continue de looter la zone. Pas de pièces en vue, mais quelques objets trainaient. Rien de bien intéressant... Il aurait aimé trouvé des écouteurs, ou des cigarettes. Peut-être même celles d'Argus. Mais à part des devoirs, rien de valeur. Que des bouquins, de la nourriture...
Beck affiche une légère moue, et dérobe un biscuit. La taxe Serpentard est passée. Ils n'avaient  qu'à laisser de l'argent, au lieu de sucreries !

Le jeune homme entend des pas s'approcher et il revient à sa place, cachant un nouveau biscuit dans sa bouche et faisant mine d'observer le plafond, pour paraitre parfaitement innocent. Alors qu'il mâche le dit biscuit.
Il l'observe s'installer du coin de l'oeil, et s’apprête à lui montrer ses coudes -qu'elle lui dérobe avec douceur avant même qu'il ne le fasse, avant de s'étouffer en avalant son snack.
Quoi, torse nu, pour des égratignures ?! Beck ne s'y attendait pas ! Un rire lui échappe.

- Si c'est professionnel...


Il relève ses manches, et ça bloque. Il affiche une légère moue, en silence. Visiblement, le plus simple était de se désapper. Ce qui, certains l'ont appris à leurs dépends, ne le dérangeait absolument pas.
Beck retire son haut et étouffe une plainte due à ses coudes douloureux, et la dépose sur l'accoudoir, avant de faire face à Azzura à nouveau, lui présentant ses plaies.

- C'est grave, docteur ?


Son regard passe de ses coudes aux yeux de son interlocutrice. Ses coudes avaient vu pire...
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Dim 17 Mar - 0:50

[terminé] boulet | c. Beckett  5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

« Un peu de malice n’est pas exclue dans ma gentillesse ! »


Inutile d’insister, il n’aura pas le mot-de-passe. En quel honneur, très cher ? Non, il n’y a pas de raison qu’il puisse venir en votre absence à vous, les petits blaireaux, pour dérober vos biscuits. Parce que c’est bien ce qu’il fait là, tout de suite ? Tu ne rêves pas ?


Tu ne fais aucun commentaire sur la provenance de ces biscuits, mais personnellement, tu ne les aurais pas touchés.


Une fois revenue, tu peux enfin donner ton opinion sur ce qu’il t’a dit précédemment concernant sa salle commune.


« Humide ? Horrible. Les vêtements ne doivent pas sentir très bon. »


Simplement logique. Puis tu te rends compte de ta gaffe. Tu viens de sous-entendre que Beckett puait. Le rouge te monte aux joues et tu palabres dans le vide pendant quelques instants, bégayant idiotement.


« Enfin… je veux dire... »


Tu te tais. Inutile de t’enfoncer davantage. Si tu n’avais pas ouvert la bouche, peut-être n’aurait-il même pas remarqué ton écart. Le malaise est ambiant.


Alors tu retournes à la tâche que tu t’es toi-même confiée sans plus aborder le sujet de sa salle commune. Pourtant, tu aurais bien aimé lui demander de t’inviter. Oh, et puis zut.


« Tu me montreras, une fois ? »


Tant pis pour la culpabilté. Et puis ainsi, il pourra te prouver que leurs vêtements ne sentent pas si mauvais ? Tu n’attends qu’à voir. Car l’hygiène c’est important.


Il finit par retirer son haut et tu tiens ta promesse. Même si regarder n’aurait rien changé : tes joues sont toujours terriblement rouges. Tu tournes doucement son bras et examine la plaie. oh. Rien de bien méchant ici.


Toutefois, tu feins l’inverse.


« Oh, oui : je vais devoir t’amputer. Attention, ça risque de piquer un peu. »


Un sourire réapparaît sur ton visage. Tu prends le désinfectant que tu verses sur une compresse que tu viens appliquer sur son vilain bobo. Puis, joueuse, tu places un pansement ourson.


Tu aurais pu lui mettre un plus conventionnel mais c’est amusant ainsi aussi, non ?


« Autre souci ? »

« halloween »
Contenu sponsorisé
Re: [terminé] boulet | c. Beckett

[terminé] boulet | c. Beckett
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Interview du boulet du fofo, "Diddu"
» Le Boulet d'EBAY, champion toute catégorie
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Ma soeur, ce boulet: Claire Scovell LaZebnik
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: