[terminé] boulet | c. Beckett

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Dim 17 Mar - 11:25

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
Il n'avait jamais réfléchi à cette éventualité. Des vêtements qui empestent à cause de son dortoir ! Beckett l'aurait remarqué, si c'était le cas. Pan l'aurait fait remarqué à coup sûr. En tout cas, lui n'a même pas suivi le sous entendu !
Cependant, son bégaiement et ses joues rouges ne lui échappent pas. Leur sens, oui. Y avait-il un passé embarrassant, à propos d'armoires humides ?

- Uh... Les armoires doivent être magiques... Comme Narnia.


Le jeune homme avait soufflé la fin de sa phrase, soudainement envahi par ses pensées : il n'avait jamais essayé de disparaitre dans une armoire depuis toutes ces années ! Il aurait pu partir conquérir un royaume, mais non, il était trop con que pour ne pas avoir vérifier toutes les armoires de l'école ! Des plans s'élaborent déjà dans sa tête, ne prêtant pas attention au malaise. Ce dernier lui était de toute façon bien trop familier pour qu'il ne le remarque désormais.
Sa voix le tire de son imaginaire. Beck se redresse légèrement et lui adresse un sourire.

- Oh, bien sûr ! Si tu me montres tes skills en rollers, oui !


Il suit alors ses mouvements du regard, la laissant évaluer ses blessures. Parfois, il ne prenait même pas le temps de se soigner, surtout pas pour quelque chose d'aussi minime. Puis, il se soignait lui même. A part un infirmier, c'était rare qu'on vienne le soigner ainsi !

- Oh non, comment je vais envoyer des memes, sans mes bras ?

Ou meme jouer aux jeux vidéos, ou au Quidditch ? Beckett affiche la moue attristée la moins convaincante au monde et soupire. Il observe ensuite Azzura désinfecter ses coudes, puis se penche un peu pour mieux voir le pansement. Il y avait des oursons dessus ! Si ça c'est pas un truc de Poufsouffle !

- Oh ! C'est un pansement collector !


Il ne lui fallait pas grand chose.

- Je l’enlèverai ja-mais.

Beck affiche un large sourire goguenard, avant de prendre le temps de réfléchir à sa question : rien d'autre ne lui faisait mal... Il détourne le regard le temps et récupère ses bras, passant brièvement sa main sur ses cotes et hanches. Mouais. Il aurait juste un bleu, rien de grave.
Son attention se repose alors sur la demoiselle, et hoche la tête.

- Oui ! Tu es aussi blessée.


Sans plus attendre, il se penche et prend le désinfectant ainsi que les compresses. Oui, elle pouvait sûrement se débrouiller seule... Mais il lui devait bien cela, elle venait de le soigner !
L'islandais prépare une compresse, puis tend sa main, attendant qu'elle lui donne la sienne, blessée. Il se servait du matériel sans permission, mais n'allait pas non plus lui attraper le bras comme un sauvage topless. Puis cela lui laissait l'occasion de refuser.


made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Dim 17 Mar - 11:48

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 2 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Oh. Oui, sans doute. Il devait avoir raison. Tu avais oublié cette possibilité, effectivement. Lorsqu’on vivait loin de la magie, on oubliait souvent à quel point elle pouvait être utile. Un soupir passe la frontière de tes lèvres. Bon. Tu t’étais rendue ridicule pour rien. Ça arrive à tout le monde.


Toutefois, si les armoires étaient magiques, est-ce que les lits l’étaient également ? Il n’y avait rien de plus désagréable que de dormir dans des draps rendus humides par l’air ambiant, et tu en savais quelque chose ; lors de tes différents voyages, les couches n’avaient pas toujours été à ton goût – de sale pourrie gâtée, cela va sans dire.


Ton regard fixe Beckett un instant sans même le voir, comme s’il allait apporter réponse à tes interrogations avant même que tu n’aies ouvert la bouche.


Néanmoins, tu juges que tu as assez abordé le sujet pour aujourd’hui et vous passez à autre chose, tout simplement.


Il réclame à voir tes skills en roller. Tu souris légèrement. Ici, ça va être difficile. Que tu saches, il n’y a pas de skatepark – honteux tout de même – et les escaliers de l’école te font trop flipper pour que tu tentes quoique ce soit de fou dessus.


Et puis tu réfléchis.


« Peut-être à la salle sur demande. »


Tu n’y es jamais allée mais tu en as toujours entendu du bien. Si elle marchait avec les non-magiques tels que toi, vous pourriez tenter.


« T’es tout beau ainsi ! » lui fais-tu remarquer en pointant du doigt le pansement ourson qui semble lui plaire – même si tu ne doutes pas qu’il te charrie un peu, sur le coup.


Toi, tu n’as qu’à enlever ton gilet sous lequel tu as un t-shirt à manches courtes – car porter ton uniforme c’est pas cool pour rouler – pour lui présenter tes bras égratignés. Il te soigne fort gentiment et tu te laisses faire, le visage impassible, n’exprimant à aucun moment la douleur, pourtant bien présente. Mais t’es plus forte que ça.


Même si parfois, c’est bien de chouiner, de se plaindre, de se tordre de douleur comme un enfant pour qu’on nous prenne en pitié. Mais Beckett vaut mieux que ces enfantillages.


« Dis, tu crois qu’avec ta baguette, tu saurais réparer mes vêtements foutus ? J’y tiens beaucoup et j’ai pas envie d’aller voir un professeur. »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Lun 18 Mar - 0:00

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
De mieux en mieux ! La salle sur demande figurait sur la liste des endroits à découvrir, mais aussi sur la fameuse bucket list. Il rêvait de la trouver, et d'y trouver les consoles les plus récentes ainsi qu'un canapé confortable, l'équipement pour une soirée jeux vidéo réussie. Mais cela n'était encore jamais arrivé... Peut-être que son désir n'était pas assez fort. Ou peut-être que la salle informatique lui suffisait, tout simplement.

Il sourit au compliment, haussant légèrement les épaules.

- Les pansements font tout !


Elle se laisse soigner, et Beck fait de son mieux pour ne pas y aller comme le bourrin qu'il est. Il nettoie les égratignure, puis met la compresse de coté, et cherche dans les pansements un qui lui plaît. Il en trouve un avec des étoiles et l'applique doucement. Voilà ! Ils sont soignés et fringants. Il relève les yeux vers les siens et lui adresse un léger sourire satisfait, avant d'attraper son haut et de le remettre. L’exhibitionnisme avait ses limites !

Oh, on lui demandait de faire de la magie ?
C'est vrai, il pouvait en faire. Parfois, il oubliait.

- Uh... Oui, bien sûr.

Il cherche sa baguette, calée dans sa poche. A force de s'asseoir dessus, ou de faire du skate en oubliant qu'il l'a sur lui, il la cassera un jour !
Bref. Il se racle la gorge; c'est pas le moment de se tromper. Comme si c'était possible, il se démenait pas trop mal avec sa magie, bien qu'il ne l'utilise qu'en dernier ressort.

- Reparo.


Ses vêtements se reforment, renouent leurs liens et semble n'avoir jamais vécu cet accident de skateboard. Voilà, il a fait son devoir de sorcier. Ce sort de sort tout con lui sauvait la vie, même s'il avait toujours le réflexe de chercher une aiguille et du fil pour ce genre de soucis.

- Tu ne recouds pas tes vêtements ?


Peut-être que ce n'était que lui ! Peut-être qu'il était le seul à tenter de réparer manuellement et rater lamentablement. Trop minutieux pour lui.
Beck range sa baguette, baissant les yeux. Est-ce qu'il devait aborder ce genre de sujet avec un tant soit peu de tact ? Meh. Qu'est-ce que le tact, pour Beckett Campbell ?

- Enfin, faut avoir des skills en couture. Ce que je n'ai pas... Mes vêtements ont toujours l'air mieux troués que recousus.


Son regard se pose sur la salle commune. Mouais. Il s'y faisait, en fait. Il resterait bien squatter, reviendrait bien squatter. Puis il y avait peu de monde, ce qui était d'autant plus agréable.
Il tressaillit, et sort son pineapple.

- Ah, tu voulais la photo non ? Je te l'envoie comment ?


Message, appli, mail ? Ah, avaient-ils seulement des mails ?
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Lun 18 Mar - 18:45

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 2 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Tu te laisses faire, regardant ailleurs – et surtout pas son torse nu – et lui faisant une confiance aveugle. Étonnement, il est doux. Tu aurais presque cru qu’il t’arracherait le bras comme s’il s’était agi de celui d’une poupée de chiffon. Il n’en est rien. Tu es agréablement surprise et une fois son travail fait, tu peux reprendre ton bras, contorsionner ton cou pour observer le pansement qu’il a choisi et rire légèrement. Très bon choix.

Il accepte, une fois rhabillé, de réparer ton pull. Tu en es soulagée et il ne fait même pas une remarque sur le fait que tu ne t’y mettes pas toi-même. Peut-être a-t-il compris que tu n’avais pas de pouvoirs magiques. Peut-être pas. De toute manière, il ne semble pas te juger. Soulagement. Tu t’installes en tailleur à côté de lui et, comme fascinée, tu suis ses mouvements du regard. Et hop, ton vêtement est comme neuf. C’est merveilleux, c’est magique.

« Merci beaucoup ! »

Un sourire sincère quoiqu’un peu triste s’affiche sur tes lèvres pour le remercier. Ça te fait toujours un petit pincement au cœur de voir avec quelle assurance les sorciers agitent leur baguette. Comme si ce n’était rien.

Tu en es tout à fait incapable. Et tu donnerais cher pour avoir la moitié de ses pouvoirs. Tu es dépendante d’eux.

« Non, je n’ai jamais appris à coudre. C’est bête car j’en aurais bien besoin, c’est d’ailleurs sur ma liste des choses à apprendre, mais rien à faire : j’oublie. Inlassablement. »

Tu ris lorsqu’il mentionne ses vêtements troués.

« C’est un style. »

Qui n’est pas le tien. Tu es toujours impeccable, sauf lorsque tu enfiles tes rollers. Des trous dans des vêtements, soit tu demandes à un sorcier de te venir en aide, soit tu jettes et tu rachètes. Tu as l’argent.

« Oh, oui, la photo, te rappelles-tu. Tiens, voilà mon numéro et mon nom sur les réseaux sociaux, prends ton temps ! »

Tu te lèves après les avoir écrits sur un bout de parchemin et va vous faire un thé à tous les deux. C’est la moindre des choses après les aventures que vous avez vécues. Tu souris et déposes une tasse bientôt à côté de Beckett.

« J’espère que tu aimes. Ce thé vient de chez moi. »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Lun 18 Mar - 21:07

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
Il savait qu'il y avait une technique pour coudre sans laisser de traces. Mais lui aussi, il oubliait. C'était tellement con qu'il ne le retenait pas !

- Uh... Mon style !


Racheter des vêtements n'était pas vraiment une possibilité : il économisait pour autre chose, des jeux ou ses voyages. L'argent était loin de couler à flot chez les Campbell... Bien que le taux entre le monde moldu et le monde sorcier étaient à son avantage ! En même temps, il n'y avait plus de main d'oeuvre, quand tout est magique. Donc c'est moins cher.
En attendant, il réparait ce qu'il pouvait, oubliant parfois qu'un reparo sauve des vies.

Il suit du regard le parchemin, avant d'encoder son numéro pour lui envoyer la fameuse photo.

Du thé arrive, et il range son pineapple. Fancy water...

- Merci !


C'était si rare, d'avoir du thé. Il ne savait pas trop s'il devait attendre qu'il refroidisse ou s'il devait déjà s'emparer de la tasse... C'est tellement plus simple de boire de l'eau, ou une bière ! Beck garde Azzura dans son champ de vision, histoire de voir si elle le prenait déjà en main ou non, buvait déjà... Le mimétisme sauvait des vies.

- On fait du thé en Italie ?


Ce n'était pas en Inde ? Enfin, en Asie ?
Non, il n'avait jamais entendu parlé de l'Earl Grey, et le Chai ne lui disait strictement rien. La guinness, par contre, et la stout, cela lui parlait déjà bien plus.
Sa patience a raison de lui, et il prend la tasse, la portant à ses lèvres. C'est chaud. Mais c'est un bonhomme qui n'a peur de rien, même pas de brûler le bout de sa langue.
Ce qu'il fait bien sûr.

- Hm !

Encore un peu trop chaud.
Il fait comme si de rien n'était. Vite, un sujet !

- Dooonc... Tu aimes le thé ? Pourquoi ?

Du génie. Il se surpassait d'années en années.

- ... Mouais. Pas ouf, comme question.


L'islandais fait une légère moue, le regard perdu dans son infusion. Il l'imite, et s'installe en tailleurs, avant de lever les yeux vers elle.

- Qu'est-ce que tu aimes plus que le thé et le skate ? Attends, j'ai mieux ! Comment ça se fait que je ne t'ai pas vu faire du skate plus tôt ?


C'est déjà mieux. Puis pendant ce temps, son thé refroidit et il pourrait bientot le boire !
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Mar 19 Mar - 19:57

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 2 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Son style, vraiment ? Oh. Décidément, avec ce garçon, tu es miss Gaffe. Tu arrives à le rabaisser pour tout ce qui touche à ses vêtements. Tu n’es pas fière, surtout que ce n’est pas du tout ton intention. Tu l’apprécies et n’as rien contre lui.


Tu es juste maladroite dans tes paroles. Ça arrive à tout le monde.


Mais il ne semble pas plus que cela insulté par tes paroles manquant sérieusement de tact. Tant mieux. C’est un mec bien qui ne se prend pas la tête. Agréable, vraiment. La tasse te réchauffe agréablement les paumes et tu souffles sur le liquide ambré, le sourire aux lèvres. Vous êtes bien là, non ? Loin de l’agitation de la Grande Salle.


« Pas trop, c’est l’une des seules marques italiennes. »


Et évidemment, en bonne patriote que tu étais, tu boudais les pourtant excellentes marques anglaises. Celle-ci te convenait parfaitement. Tu fermes les yeux un moment, simplement bercée par le moment. Ta salle commune est tellement agréable ! Tu aimes t’y poser pour être calme. Un petit bruit te fait toutefois rouvrir les yeux et tu penses deviner ce qui s’est passé. Il s’est brûlé. Ça arrive. Et ça ne t’étonne bizarrement pas.


Il n’a pas l’air d’être du genre à patienter longtemps.


Tu lui fais un sourire compatissant alors qu’il se démène pour changer de sujet. Tu ne l’aides pas, car tu as un petit côté espiègle qui s’amuse de la détresse des autres. Mais bien sûr, cela a ses limites. Tu n’es pas une connasse.


Tu attrapes un coussin que tu places entre tes cuisses pour y poser un peu la tasse – sans la lâcher cependant car elle se casserait la gueule par terre et brûlerait tes pieds désormais nus – car les baskets ça a ses limites – ainsi qu’un deuxième que tu places dans ton dos pour être bien installée. Enfin, tu en poses un sur la tête de Beckett. Comme ça.


« La question pourrait être aussi « pourquoi ne t’ai-je jamais vue pendant ma scolarité à Poudlard ? », non ? Je suis nouvelle. Je viens de Beauxbâtons. J’y suis allée comme mes deux frères aînés – des sorciers émérites, paix sur eux – mais j’aime l’aventure, et j’ai bien fait car ça m’a permis de me casser la figure grâce à toi ! »


Tu ris légèrement. Une drôle de notion de l’aventure. Tu étais satisfaite de ta rencontre de ce soir même si tu aurais tout aussi bien pu rencontrer Beckett d’une façon un peu plus douce – sans râper vos mentons sur le bitume.


« Tu es ici depuis ta première année, je suppose ? Tu aimes bien l’école ? »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Mer 20 Mar - 22:38

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
C'est vrai que la salle commune des Poufsouffles est agréable. Beck est détendu, encore moins concerné par l'apparition d'un autre jaune, qui lui ferait remarquer qu'il n'a rien à faire ici. C'est fou, il est rentré sans forcer quoique ce soit ! C'est une première pour le baroudeur de l’extrême... Le hasard et un bon timing faisait tout. Ainsi qu'un skate.
Elle s'installe avec des coussins, et tu suis le tout du regard. Non, elle ne lui disait rien. Sa mémoire n'était pas excellente non plus... Les noms, les visages, les études... Rien ne restait entre ses deux oreilles s'il ne se concentrait pas.
Un oreiller se pose sur sa tête, écarquillant par la même occasion ses yeux. Plait-il ? Il observe Azzura quelques secondes, avant de sourire, et rester figé pour ne pas faire tomber le coussin.

- Merci. C'est super confortable.


Beckett avait décidé que ce coussin resterait sur sa tête, comme si c'était voulu, comme si c'était normal.
Elle lui révèle son mystère : elle vient de débarquer à Poudlard, et c'était normal que sa mémoire ne soit pas au point ! Azzura venait d'une contrée lointaine perdue dans un pays de barbares précieux, vivait dans un chateau de princesse et l'avait quitté pour l'aventure. Poudlard était le coin pour les aventuriers. Lac noir,forêt interdite, contrées vastes, perdu au milieu de nulle part... L'endroit parfait.

- Oooh...


Il rit légèrement, manquant de faire tomber le coussin de sa tête.

- Quelle aventure, même moi j'oserais pas...


Beck hoche la tête à la suite et boit un peu de thé. Maintenant qu'il est brulé, il n'est même plus dérangé si c'est trop chaud ou non.

- Je hante Poudlard depuis ma première année, oui.

Venir dans ce château le sauvait de la jungle urbaine de Londres, de la dépression et autres monstres contemporains.

- J'aime pas l'école. C'est dépassé, plus personne ne devrait donner cours comme ça...

En tant qu'institution, que système. Mais de nouveau Beck s'emporte sur le mauvais sens d'un mot et répond avant de réfléchir.

- Mais le lieu est sympa. C'est vieux, avec beaucoup de nature, de passages secrets... Ca manque de dragons. Je peux faire ce que je veux ici, c'est cool.

Pas vraiment : le règlement interdit plus de la moitié de ce qu'il veut faire, mais il s'en fiche. La possibilité de le faire lui suffit. Et il le fait.

- Tu devrais carrément sécher les cours : tu vas pas rester longtemps ici et t'as déjà moins de temps pour tout découvrir. Enfin, c'est uniquement si tu veux avoir aucun futur et beaucoup de présent ?

Une courte pause, et il réfléchit à ce qu'il venait de dire. Hm. Une gorgée de thé, puis il hausse les épaules.

- Un mauvais conseil quoi.

made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Jeu 21 Mar - 0:15

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 2 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Tu t’attendais à ce qu’il prenne le coussin et qu’il fasse comme toi : le serrer contre lui comme un nounours. Mais visiblement, il a jugé qu’il était bien sur sa tête, alors tu ne dis rien même si tu penses honnêtement qu’il est adorable ainsi coiffé. Tu aimerais le lui dire, mais ça paraîtrait probablement fort déplacé.


Même si bien sûr ça n’était pas méchant !


Il finit par comprendre la raison de ton absence dans sa vie jusqu’ici et tu souris. Il t’intéresse là, d’un coup. Tu poses un coude sur l’un des coussins installés sur toi et le regarde, une lueur joueuse dans le regard.


« Tu n’oserais pas, vraiment ? Tu peux me dire pourquoi ? »


Il est vrai que changer d’école ainsi en cours de scolarité n’était pas facile : la langue était différente, l’architecture des lieux également, tout était à redécouvrir. Et surtout, niveau intégration, ce n’était pas top. Une fois son petit groupe constitué, l’humain n’était pas toujours ouvert à la nouveauté.


Et il serait triste de se tourner vers les premières années, seuls petits nouveaux comme toi. Tu as passé l’âge de te promener avec des gosses de dix ans.


Est-ce que cette crainte qui anime également Beckett, ou n’a-t-il juste pas envie de sortir des sentiers battus ? Peut-être est-ce seulement l’école – Beauxbâtons – qui le dérange, ce que tu pourrais entièrement comprendre – tu es après tout bien contente d’être ici.


Tu es curieuse de connaître son avis sur la question.


Tu entends son avis avec un petit hochement de tête. Personnellement, les cours ne te dérangent pas. Tu es ici pour ton avenir, pour prouver à tous que ton manque de magie n’est pas un obstacle si grand que ça. Même si tu es peu assidue, tu fais de ton mieux.


À ta manière.


Et il est vrai que Poudlard est magnifique. Une forêt qu’on nomme « interdite » ça a de la gueule tout de même ! Un lac sombre et mystérieux ! Des escaliers qui bougent tout seuls ! Et le village de Pré-au-Lard tout à fait charmant. Tu aimes cet endroit. Vraiment.


« Si je passe toute ma licence ici, j’ai encore un peu plus de deux ans devant moi, c’est cela ? Je pense avoir le temps de découvrir pas mal de choses sans trop sécher. »


Tu lui fais un clin d’œil. Merci du conseil. Que tu ne suivras pas vraiment. Et si vraiment l’école te plaît tant que cela, tu repartiras sur une seconde licence par la suite. Pourquoi pas après tout ? Tu supposes que c’est possible.


« Mais si c’est pour faire du skate et découvrir le château ou la forêt interdite avec toi, peut-être que je pourrais davantage y réfléchir... »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Jeu 21 Mar - 20:50

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 

- Je me sentirais pas bien dans une autre école.


Déjà, elle devrait être en pleine nature, dans un climat tempéré et froid. Beauxbâtons, c'est mort : c'est trop précieux, le style français ne lui va absolument pas. A la rigueur, Durmstrang. Ils semblaient juste complètement stupides, mais n'étant pas une lumière, peut-être que cela lui conviendrait parfaitement. Seul soucis : c'est bien trop loin de l'Islande.

- Hm. Sauf Durmstrang ou Ilvermorny. Mais si ça se trouve, ils n'ont pas de salles avec des ordinateurs...


Et ce serait pire encore ! Comment jouer aux jeux en ligne sans salle informatique ? L'enfer.
Un sourire nait au coin de ses lèvres, avant que ses yeux sont rivés sur sa tasse de thé. Il se souvenait d'un truc, à propos de l'école de magie américaine...

- Il parait qu'il y a une maison pour les aventuriers un peu inconscient...


Peut-être qu'il aurait dû vivre là bas. Il aurait été un Thunderbird aguerri et personne n'aurait jamais remis sa maison en question, personne n'aurait souligné le fait qu'il est trop gentil ou trop brave pour Serpentard.
Il abandonne finalement l'idée de garder le coussin sur sa tête et le place dans son dos, avant de continuer de siroter son eau chaude parfumée aux herbes. Qui était l'heureux imbécile ayant inventé le thé ? Donner un parfum de feuille à l'eau... Ce concept lui échappait.

Deux ans pour explorer Poudlard ? Faisable. Sans sécher les cours ? Moins fun. Sauf... Avec lui ? Il était une meilleure raison de sécher les cours que l'aventure elle même ? Beckett n'y croyait pas un seul instant !

- Oh, je suis le pire guide qui soit !


Il fonce vers le danger sans se soucier d'être suivi ou non. Même s'il essayait depuis sa sortie avec Bertram aux bains des préfets d'y remédier, cette mauvaise habitude restait.
Et il n'y avait qu'à demander à Argus, ses sorties étaient... Mouvementées.

- Mais pourquoi pas...

Il n'avait jamais assez d'occasion de découvrir Poudlard et ses environs !

- Par contre la forêt interdite c'est vraiment dangereux.


Ce qui ne l'avait pas empêché d'y aller. Mais il n'était jamais serein, s'il croise un de ces loups démoniaques, il est foutu !
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Jeu 21 Mar - 22:30

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 2 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Oh. Tu hoches la tête, le comprenant. C’est sûr que c’est une sacrée aventure où on ne peut pas se défiler si facilement une fois l’engagement pris ! Tu n’es pas ici pour une seule semaine Azzura. Tu es ici pour bien plus longtemps. Et si tu as des problèmes, si tu ne t’y sens pas bien finalement ou si le manque de skate park se fait trop ressentir, eh bien tant pis pour toi. Tu en es consciente.


On devrait pouvoir visiter les écoles avant de s’y installer presque définitivement.


Tu rigoles lorsqu’il mentionne les ordinateurs. Tu confirmes. Tu aimes le monde d’Internet et les jeux vidéo. En même temps, en tant que Cracmole, tes options d’amusement sont réduites par rapport aux sorciers normaux, avec une belle baguette entre les mains. Si tu n’avais pas découvert cet univers merveilleux, tu serais sans doute obligée de lire des livres. Toute la journée. Fun à souhait.


« Oh, vraiment ? Je ne connais pas bien les autres écoles. Mais ça a l’air fun. Y’a plein de mystère autour de cette école, c’est quoi le nom déjà ? J’aurais bien aimé y aller aussi. »


En fait, tu aurais aimé aller partout. Sauf à Durmstrang car personne n’a l’air sympa là bas. Et il doit bien faire trop froid. Tes lèvres, par réflexe, trempent dans le liquide chaud comme si une vague glaciale venant du nord venait de t’atteindre.


« Justement. Tu penses que j’ai envie d’un guide parfait, avec de petits lunettes, super sérieux et sans brin de folie ? Non. Ça m’intéresse pas. Ne te rabaisse donc pas tant ! »


Tu lui fais un sourire compatissant. Parce que tu ne sais pas quoi faire d’autre. Car tu es convaincue que Beckett est le meilleur guide qui soit car déjà, il est sympa et tu l’apprécies. Alors une visite en sa compagnie sera toujours plus cool qu’une en compagnie d’un parfait inconnu, peut-être même payé pour cela. Bof.


« Vraiment dangereux ? Je n’en doute pas. Mais je suis certaine que tu y as déjà mis les pieds plein de fois. Et qu’on pourrait beaucoup s’y amuser jusqu’à ce qu’un prof nous trouve et nous ramène par la peau du cul. »


On qu’on meure dans d’atroces souffrances. Mais ça, pas besoin de le préciser. Tu es toute excitée à l’idée de te faufiler entre les arbres. Pour ne pas sauter partout et supplier ton invité de t’y emmener sans plus tarder, tu te ressers un peu de thé.


Que tu renverses sur ton pantalon. Bien entendu.


« Aïe ! »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Ven 22 Mar - 21:05

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 

- Peut-être qu'au prochain portail, on pourra y aller...


Ce serait bien. Pas dit qu'il en revienne si Ilvermorny est mieux ! Quoique, son poste dans l'équipe de Quidditch lui plaisait trop, ainsi que sa salle commune sous marine. Impossible que des américains puissent faire mieux.

Ah, le guide parfait, qui s'y connaissait sur tout l'aspect théorique et qui ne sortait pas des sentiers battus. Cela lui était vaguement familier ! Peut-être qu'il était un bon guide : cet intello avait fini par finalement embrasser la vie d'élève un minimum rebelle, tout en gardant de très bonnes notes. Beck hausse les épaules, comme unique réponse.

De fait, il avait mis les pieds dans la forêt interdite à de multiples reprises. Jamais seul, c'est  là que son inconscience s'arrêtait. Au moindre hurlement de loup, il aurait été figé, et aurait été facilement rattrapé par ces créatures. Il fallait quelqu'un pour rattraper le coup, le sauver de situations trop délicates.

- Eh, jamais vu de prof dans les bois...

Pour le moment.
Puis la catastrophe arrive. Beck sursaute, assite quelques secondes à la scène sans trop savoir que faire, avant de poser sa tasse par terre et lui prendre la théière et sa tasse des mains.

- Ça va ??

Le voilà de nouveau confus, les mains prises et n'ayant aucune idée de comment sauver Azzura du thé.
Il dépose tout le service au sol, puis observe les dégats. Ouais, alors c'était délicat d'aller éponger lui même un pantalon actuellement porté. Puis, avec quoi ? Son Tshirt ?
Pourquoi pas en fait...
Mais à la place de faire son exhibitionniste, il lui propose un coussin. Cela devait bien pouvoir absorber un truc non ?

- Tu as, hm.... besoin d'aller à l'infirmerie ?? Ou un truc en particulier ?


Le thé ne lui semblait pas si chaud dans sa tasse... Mais encore, il était plus expérimenté en bières renversée que tisane et autres infusions !
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Sam 23 Mar - 20:42

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 2 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Tu hoches légèrement la tête lorsqu’il mentionne les portails. Tu n’as pas eu beaucoup l’occasion d’en prendre dans ta vie, mais ça te plairait bien d’essayer. Mais pour quelle occasion ouvrirait-on un portail pour que vous, innocents élèves, vous y glissiez ? Ce n’est pas un peu dangereux ? Il peut arriver tant de choses !


Tu es un peu sceptique, mais si l’occasion se présentait, tu es sûre que tu te jetterais sans hésitation dans la gueule du loup.


Oh, vraiment ? Tu es étonnée d’entendre ses paroles. Les professeurs eux-mêmes ne vont pas dans les bois ? Surprenant. C’est qu’ils doivent être très dangereux, alors ! Ou qu’au contraire, il n’y ait vraiment rien pour retenir leur attention.


Une telle quantité d’arbres ne peut que contenir des tonnes de mystères. Tu te redresses et lui jettes un petit coup d’œil. Oui, ça te plairait vraiment d’y aller. Même s’il n’y a pas vraiment d’assurance de sortir de là en vie.


Et puis tu renverses le thé sur toi plutôt que dans ta tasse. Et une nouvelle fois, tu trouves que tu es un immense boulet, que tu ne fais que des gaffes. C’est pas cool, vraiment. Que doit penser Beckett de ton comportement ô combien maladroit ?


À nouveau, tes yeux se posent sur lui. Rapidement cependant : tu as d’autres chats à fouetter pour l’instant. Tes cuisses te brûlent et la sensation est fort désagréable. Le plus intelligent serait de retirer le pantalon en question mais tu n’oses pas te mettre en culotte devant un mec – qui plus est, que tu connais à peine. L’inverse serait moins bizarre, en fait.


Il te donne un coussin mais tu ne vois pas vraiment ce que tu pourrais faire avec, tu le poses donc à côté de toi.


Bordel, tu ne peux pas rester comme ça. Ou tes jambes vont se consumer et devenir toutes noires. Tu exagères à peine.


Que faire ?


Il te propose d’aller à l’infirmerie, mais tu refuses en hochant la tête. Ce n’est pas nécessaire. Ils ne pourront rien faire de plus. À part… peut-être mettre de l’eau fraîche ! En voilà une bonne idée. Mais ça n’empêche pas que ton bas est devenu gênant.


« Hem… tu saurais créer de l’eau avec ta baguette ? Y’a un sortilège pour ça ? Faudrait que je… retire mon pantalon mais c’est un peu gênant, non ? »


Derrière un calme apparent, tu stresses totalement. Bordel ça fait mal !
« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Mar 26 Mar - 19:27

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 
De l'eau, mais bien sûr !
La logique lui échappe. Ses jambes étaient déjà trempée non ? Elle voulait... Diluer le thé ?

- A-Ah ! Oui, désolé !

De nouveau, sa baguette sort de sa poche. C'est bien la première fois qu'il s'en sert autant en dehors des cours, en dehors de ses mauvais coups... Il réalise un aguamenti, faisant au mieux pour ne pas verser de l'eau sur le canapé. Mais la précision et la retenue n'étaient pas ses qualités.

- Hum...

Du coup elle était en train de baigner dans un pantalon mouillé quand même. C'était pas super confortable dans une salle commune non ?

- Ah, non, pas vraiment. Ce sont que des jambes...

Lui, trouver quelque chose gênant ?
Jamais. Même pas se retrouver en sous vêtement devant des inconnus dans une salle qui lui est interdite. Même sans sous vêtements. Après tout, il n'avait rien à cacher non ?
Mais il était peut-être le seul à ne pas s'en soucier plus que cela.
Peut-être qu'il passait juste pour un type qui voulait voir des jambes ?
Oh god no.

- Si ça te gêne, je ne vais pas te laisser être la seule à les montrer !


C'est pire.

- Enfin, euh, t'as qu'à prendre mon pantalon, j'en ai pas besoin.

Beckett ne suivait plus son propre flot de pensées et creusait sa propre tombe à grand coup d'embarras, bien profondément. Il détourne son regard, accompagné d'une légère moue. Non, parler, c'était pas son fort.

- ...Si jamais t'en as pas de rechange.


Ce qui est sûrement le cas, vu que c'est sa salle commune, qu'elle est déjà partie dans sa chambre chercher du thé... Un vrai champion.
Il inspire profondément, baissant ses yeux sur ses mains, les joignant et jouant avec, le temps de trier des mots et en faire une phrase cohérente.

- Bref... Tu ne t'es pas brûlée trop fort ?

made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Mar 26 Mar - 23:52

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 2 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Et il t’arrose plus ou moins maladroitement d’un sortilège aquatique. C’est un peu surprenant, mais ça fait du bien. Par contre, la sensation de ton pantalon mouillé n’est pas des plus agréables sur tes jambes, ça plaque, ça colle, c’est chiant.


Toutefois, il aurait pu faire ça une fois la solution à votre problème de « nudité » trouvé.


Dommage. Trop tard.


Maintenant, il faut faire un choix et réfléchir au reste de la procédure. À la suite des événements. Vous êtes dans une situation délicate, et il y a de l’eau sur le sol. Pas cool. Vous allez devoir nettoyer tout ça.


Tu l’écoutes longuement alors qu’il évoque le problème du pantalon. Oui, ce ne sont que des jambes, mais en même temps, c’est une partie du corps que l’on n’aime pas dévoiler, dans le sens où en-dessous, tu n’as qu’une culotte. C’est un peu indécent de se montrer de la sorte, n’est-ce pas ? Tu hausses un sourcil. Il veut vraiment se désaper aussi pour que vous soyez à égalité niveau jambes nues ? C’est assez cocasse, mais si quelqu’un entrait, la situation serait plus qu’embarrassante et ridicule. Il veut te passer son pantalon ? Bien sympathique, mais tu doutes qu’il soit à ta taille, tu trébucheras sans doute dedans.


Bon, il semble un peu ennuyé, alors tu décides de ne pas l’enfoncer davantage.


« Ok. Ne t’inquiète pas, c’est bon, je vais survivre. »


Tu gigotes un peu et laisse tomber le fameux pantalon, celui qui te gêne tant, à tes pieds. Tu soupires en constatant l’état de tes cuisses, les joues légèrement rosées. Celles-ci sont clairement rouges, et douloureuses au toucher – et pas besoin de mettre tes mains autour pour t’en apercevoir. Tu réponds enfin à Beckett, préoccupée.


« Je pense que ça ira. J’ai pas l’habitude de gérer ce genre de truc ! Mais hors de question d’aller à l’infirmerie, ok ? Je ne sors pas à poil. Un peu plus d’eau, s’il-te-plaît ? »


Au moins, ça avait l’avantage de soulager. Toutefois, un nouveau problème se posait. Et de taille. Tu espérais que le garçon pourrait t’apporter la solution.


« Hem, et maintenant ? Je veux dire, je suis trempée, je fais comment pour m’essuyer ? Le sol est mouillé, on pourrait construire une piscine dans la salle commune. Et si je vais dans ma chambre dans cet état, je vais empirer les choses en étalant l’eau partout. Comment on fait pour réparer mes bêtises ? »


Enfin l’eau venait de Beckett, mais il n’avait pas trop eu le choix pour t’aider.
« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Jeu 28 Mar - 22:28

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 

Comme prévu, ce ne sont que des jambes. Elles étaient comme les siennes, terminées par un pied et abîmées. Mais il relève bien vite le regard : elle s'était gardée d'observer son torse, alors il ferait de même. Puis il y avait mieux à voir, comme son visage.

- uh, ce serait drôle.


Sortir à poil. Beck s'en souviendra, et bientôt, qui sait, on le verra errer dans les couloirs sans rien sur lui, juste parce qu'il le peut.
Et il peut aussi continuer d'arroser ses jambes d'eau fraiche, ce qu'il fait sans s'attarder. La magie c'est fou quand même. Beckett le robinet.

Il relève alors ses yeux vers elle, plongeant son regard dans le sien alors qu'il n'était pas sûr de comprendre. Les secondes passent alors qu'il se questionne, osant jeter un coup d'oeil aux dégats des eaux avant de revenir à ceux d'Azzura.

- Pourquoi elles auraient besoin d'être réparées ?

Il laisse un faible rire lui échapper alors qu'un sourire incrédule étire ses lèvres.

- Ça sèche tout seul non ?

L'islandais se redresse et hausse les épaules. Le sourire lui était revenu, il oubliait déjà cette histoire de thé, de chute de skateboard et de jambes à l'air libre.

- On est au sous-sol. Ça pourrait être une fuite...


Son sourire s'élargit, bien que trop faible pour contenir toute sa malice; elle transparaissait même à travers ses iris.

- Ou bien un Serpentard malveillant que tu aurais héroïquement repoussé hors de la salle avant qu'il ne puisse faire plus de dégats !


Il se lève ensuite et parcoure la salle à pas lent, laisser son regard fouiller chaque recoin, ouvrant des armoires. Un poufsouffle devait avoir tout ce qu'il fallait pour être cosy, non ? L'endroit devait être la pièce la plus chaleureuse de Poudlard... Il explore, laissant tout ouvert ou tout trainer derrière lui, avant de finalement trouver ce qu'il cherchait. Beckett s'en empare, le gardant précieusement contre son torse avant de revenir vers Azzura, laissant découvrir la couverture qu'il avait trouvé. Il n'était pas peu fier de son idée, et encore plus de la suite : il déplie la couverture, la soulève et la laisser retomber sur la demoiselle en entier. La voilà cachée dessous.
Le Serpentard retourne alors à sa place, reprenant sa tasse et sirotant son thé tel le génie qu'il prétendait être.
made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [terminé] boulet | c. Beckett

[terminé] boulet | c. Beckett
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Interview du boulet du fofo, "Diddu"
» Le Boulet d'EBAY, champion toute catégorie
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Ma soeur, ce boulet: Claire Scovell LaZebnik
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: