[terminé] boulet | c. Beckett

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Jeu 28 Mar - 19:07

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 3 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

« Hein ? »


Là, tu avoues, tu ne le suis plus. De quoi veut-il parler ? Bien entendu qu’il fallait réparer tes bêtises ! Tu n’allais pas tout laisser dans ce triste état et t’en aller comme une voleuse ! Et imagine, si quelqu’un entrait, juste maintenant ? Est-ce que vous ne seriez pas jugés tous les deux ? À ce moment, un nettoyage deviendrait obligatoire pour faire bonne figure.


Et puis, si quelqu’un glissait à cause de l’eau ? Et tombait ? Tu te sentirais tellement coupable ! Ce serait presque un meurtre, à ce stade !


« C’est bizarre Beckett hein… mais vu la position de l’eau sur le sol, ça ne fait pas trop penser à une fuite. Encore plus bizarre, des traces de pas mouillées allant de ce canapé à mon lit, et puis inversement. Et mon pantalon mouillé dans un coin de ma chambre. Je ne sais pas trop toi, mais je trouverais ça louche ! »


Ta position n’est pas très confortable, ainsi assise, les jambes serrées l’une contre l’autre – parce que légèrement les écarter ainsi vêtue ferait très vulgaire – et tu ne pouvais pas te mettre en tailleur à cause du même problème, et pour ne pas que tes cuisses malmenées touchent le cuir du canapé. Ouais, clairement, tu avais l’air constipée.


Quelle plaie.


Un Serpentard jeté sans douceur en dehors de la salle commune, vraiment ? Il ne manquait pas d’imagination.


« Comment l’un de ces viles créatures aurait-elle pu entrer dans notre précieuse salle commune ? t’étonnes-tu faussement. Sans se retrouver pleine de vinaigre ? »


Tu ris légèrement. Toi, jeter héroïquement quelqu’un dehors ? C’était bien mal te connaître. Tu le suis des yeux alors qu’il s’applique à tout déranger autour de lui, un sourcil levé. Mais qu’est-ce qu’il cherche ainsi ?


Il pourrait au moins fermer les portes qu’il ouvre. Il ne pense pas aux pauvres elfes de maison qui vont devoir passer après lui !


Toutefois, tu es vite sortie de tes tristes pensées par une couverture chaude et sentant le miel qui te tombe sur la tête.


« Je suis si moche que ça ? »


Tu ris plus franchement. Peut-être en a-t-il marre de voir ta sale tête ! Tu ne dois pas être superbe, aujourd’hui, après la jolie chute que tu as faite. Tes cheveux doivent être dans un état lamentable, et ton maquillage doit avoir coulé. Dommage.


« Je suis un fantôme, crains-moi, vilain mortel ! »


Tu joues le jeu, et ainsi cachée sous le drap moelleux, tu agites les bras en criant de grands immatures « bouuuuh » pour lui faire peur. Avant de t’étaler lamentablement sur lui, renversant au passage sa tasse de thé.


Et pendant un moment, tu es à la frontière entre la chute sur le sol, faute de pouvoir te retenir à quoique ce soit et ta position précaire, sur les cuisses du Serpentard.
« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Ven 5 Avr - 16:54

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 

- Eh, on n'est pas chez les Serdaigles, aucun moyen qu'ils trouvent qui est le coupable malgré tout ces indices...

Bien sûr qu'il rigolait, son plus fidèle camarade de beuverie était poufsouffle et brillant ! Ce n'était qu'une provocation gratuite, un bon vieux cliché de blaireau.

Il rigole ensuite. Vile créature... Il l'avait mérité. Puis le fait que les Serpentards soient vu comme le coté sombre de la force de Poudlard n'est un secret pour personne, encore moins pour lui. Beckett même n'arrangeait pas leur réputation avec ses méfaits incessants !

Puis elle le perturbe : il voyait difficilement le rapport entre moche et couverte d'une couverture, et deux trois secondes après, lâche un "oooh" et se détend, ayant compris.

- N'importe quoi !

Démaquillée ou non, décoiffée ou impeccable, cela revenait au même pour lui. Le matériau de base reste le même non ? Des cheveux ébouriffés se coiffent et un mascara étalé sur ses joues s'efface, le look d'emo des années 2000 importe au final que très peu !

Puis elle devient un fantome et lui arrache un sourire.

- Ah non ! Je vais devoir appeler SOS Fantome !


Et une référence obscure, une !
Et finalement elle tombe sur lui.
Le destin a voulu que le thé vous couvre tout les deux. Il n'était plus si chaud, mais se retrouver avec des vêtements humides n'avait pas été prévu par l'islandais, loin de là. Cela ne le gênait pas plus que cela, mais se changer était désormais dans ses priorités.
Mais avant cela, rattraper Azzura et empêcher sa chute sur le sol ! Et pour ce faire, lacher sa tasse avec son fond de thé, sacrifiant un peu plus de vêtements secs pour la retenir.
Et la tirer un peu vers le haut, bien sûr, faire de son mieux pour la redresser. Ce serait embêtant qu'un quiproco naisse de tout cela, merlin sait que le Stupeshit est le plus rapide pour poster une ânerie et créer des rumeurs ! Il en aurait rien eu à faire s'il n'y avait pas un couple à sauver là dedans ! Enfin, d'ici quatre mois...

- Eh, tout doux !


Une fois en position pour pouvoir tenir debout, il tire un peu sur la couverture : un fantome aveugle était tout aussi dangereux que deux skaters au tournant du même couloir.
Beck jette ensuite un coup d'oeil aux dégats du thé renversé : une cuisse et son ventre trempés. Bon, y a pire.

- J'espère que ce n'était pas un thé trop cher...

made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Dim 7 Avr - 19:30

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 3 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Pardon ? Comment ? Qu’entends-tu ? Serait-il en train de sous-entendre que vous, les fiers Poufsouffle êtes un peu mous du bulbe ? Intolérable ! Et si tu n’avais pas ce drap présentement sur la face, tu le lui ferais payer bien cher son affront ! Enfin, tu ne sais pas encore comment, mais tu pourrais trouver !


Il te laisse un gros vent quand tu lui demandes si tu es si moche que ça. Super ! Hyper sympa de sa part ! Sous ton drap moelleux, tu fais la moue. Bien sûr, il s’agit d’une vile manœuvre féminine pour qu’on te rassure en te disant que tu n’es pas si moche. Il n’est pas tombé dans le panneau.


Ah, si en fait. Et hop ! On va dire qu’il s’est excusé pour ses vilaines insultes envers ta maison du coup. Tu ne lui feras pas trop la tête. Du moins pas pendant les dix prochaines minutes.


Parce que tu tombes comme une merde sur lui – enfin tu supposes, tu n’en es pas sûre – mais tu sens que quelque chose de mouillé vient tremper ta couverture. Tu en déduis qu’en plus, tu as réussi à renverser ton thé. Félicitation Azzura ! Tu es la meilleure ! Pour te foutre dans des situations pas possibles et pour te rendre ô combien ridicule. Pour laisser les autres te haïr parce que tu n’arrêtes pas de prendre de mauvaises décisions.


Tu gigotes pour te défaire de ta prison de tissu mais ça ne marche pas très bien, car tu t’es bien enfermée à l’intérieur. Et ça t’empêche un peu de respirer.


« Au secours ! »


Tu attends qu’il vole à ton secours. Enfin, il n’a pas le choix. Si vraiment tu lui es tombée dessus, il va avoir la décence de te délivrer, non ? À moins qu’il appelle vraiment SOS fantômes… plutôt improbable. Tu mourrais sur le champ de honte.


Peut-on vraiment faire confiance à ces Serpentard ?


Visiblement oui, car bientôt, il t’agrippe et te remets dans une position bien plus décente. Bon, maintenant, tu as sans doute l’air d’un paquet mal emballé qu’on offrirait pour Noël, un paquet un peu gênant et un peu bizarre. Bientôt, ta tête sort à l’air libre et tu attrapes une grande goulée d’air. Ton visage est rouge – déjà – à la fois de gêne et du manque d’oxygène durant ces quelques secondes.


« Aaaah, merci ! »


Tu offres à ton mystérieux sauveur un sourire sincère avant de baisser les yeux sur ses vêtements un peu mouillés. Et sur la tasse vide. Tu espères qu’il ne s’est pas brûlé, mais par chance, ça ne semble pas être le cas – ou du moins, il le montre bien moins que toi plus tôt. Tu te mords la lèvre. Merde.


« Je suis désolée ! Je fais tout pour t’embêter depuis notre rencontre, je te promets, c’est pas contre toi ! »


Tu te lèves illico – oubliant au passage que tu es jambes nues – et cours dans un coin de la pièce chercher un paquet de mouchoirs. Tu reviens rapidement vers Beckett, t’assois à ses côtés et en arraches quelques uns que tu poses pêle-mêle sur les endroits en questions. Pas sûr que ça arrange quelque chose.


« C’est plutôt à toi que l’on devrait dire ça ! Je viens de foutre en l’air tes vêtements ! »

« halloween »
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Mar 16 Avr - 17:04

to be continued


Sur un air de Roundabout de Yes

 

Beckett hausse les épaules. Ce n'est que de l'eau, plus si chaude, et ce ne sont que des vêtements, qui avaient déjà vécu pires aventures que cela, comme des querelles entre deux racailles de couloir, ou bien des aventures extérieures. Puis il venait seulement d'être embêté. Tomber et se blesser, c'est normal. Partager un thé également !  Avoir ses vêtements trempés ne le dérangeait pas non plus, mais il aurait préféré que cela soit du à une tempête soudaine ou bien à une baignade surprise dans le lac noir.
Et elle se lève, s'aventure à son tour dans la pièce. Beck la suit du regard sans trop comprendre le but de l'opération, avant de remarquer les mouchoirs. Oh. Pratique.
Puis les voilà sur ses genoux. Il allait survivre au thé.

- Bah, ce sont que des vêtements...

C'est toujours compliqué de trouver l'argent pour en racheter en magasin, mais pas en friperie. Ou il pouvait les voler aux pauvres Serpentards négligeant, ou à la rigueur, négocier.
L'islandais regarde les mouchoirs posés sur lui sans y toucher, puis lève les yeux vers Azzura. Se sécher ? Pour quoi faire ?
Ce n'était même pas son soucis principal en ce moment : la faim se faisait ressentir, et malgré son état de type 'mouillé', il désirait rejoindre la grande salle pour se servir dans les restes du repas. Les gens allaient de toute façon revenir à leur dortoir dans les minutes qui suivent, autant déguerpir avant de se faire jeter dehors par une armée de blaireaux.
Il récupère alors les mouchoirs, et s'en sert pour essuyé le thé renversé au sol, quittant le canapé.

- Ca va sécher.


Et voilà.
Ses dégats étaient en partie réparé.
Beck se redresse et laisse les mouchoirs sur une table, l'air de rien, avant de se tourner vers Azzura avec un léger sourire.

- Tu vois ? Ni vu ni connu, c'est propre maintenant !


Plus ou moins...
Il s'approche, revenant auprès de son skate. Il est temps de filer, et de se faire de nouvelles blessures en skate, ainsi que de fuir Misa ou des préfets Poufsouffle.

- Je vais manger. Il devrait y avoir moins de monde maintenant...


Et il s'élance sur sa planche vers la sortie avec nonchalance.

- Je t'envoie les photos ce soir !


made by LUMOS MAXIMA
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Re: [terminé] boulet | c. Beckett Sam 27 Avr - 10:49

[terminé] boulet | c. Beckett  - Page 3 5epr

boulet

Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes !

feat Beckett

Comment ça « ce ne sont que des vêtements » ? ah, ok, Beckett et toi ne devez pas avoir ce même amour inconditionnel pour ces petites bouts de tissus bien pratiques et qui peuvent être si jolis ! C’est un peu dommage. Tu acceptes toutefois son avis – ô combien honteux – sans faire trop de vagues.


Il ne semble pas porter une attention particulière aux mouchoirs que tu es gracieusement allée chercher. Tant pis. C’est son problème s’il aura l’air devant les autres de s’être pissé dessus. Et si ça colle à sa peau – c’est tellement désagréable les fringues mouillées et sucrées – il ne pourra s’en prendre qu’à lui-même.


Tu le regardes se débarrasser des mouchoirs ailleurs que dans une poubelle et fronces les sourcils. Ok ça c’est pas cool. Hors de question que tu ramasses ses crasses, mais qui va le faire alors ? Tu espères qu’il repassera nettoyer. Tu le poursuivras partout.


Quoique, connaissant les Serpentard… du moins leur réputation pas toujours rose, tu n’es pas sûre qu’il revienne effectivement enlever ses détritus. Tu fais la moue.

« Tu es arrivé et tu as foutu un bordel monstre, quel est ton talent ? »


Tu savais qu’il y avait des personnes qui par la seule force de leur esprit pouvait déranger une pièce entière. Tu ne pensais pas en rencontrer un en vrai un jour ! Tu ne lui demanderas pas d’autographe ceci dit car c’est un peu nul. Tu feras la même chose quand tu iras dans la salle commune des Serpentard.


Et le voilà maintenant qui s’enfuit comme un voleur ! Bien joué fourbe Beckett. Tu ne le retiens pas. Tu hausses un sourcil alors qu’un léger sourire s’affiche sur ton visage. En fait, tu n’arrives pas à lui en vouloir totalement. Il est plutôt marrant.


« Y’a intérêt ! Essaie de pas t’étouffer avec ta fourchette ! »


Ce serait drôle n’empêche. Mais ça n’est pas bien de souhaiter le mal des gens. Une fois le garçon disparu, tu tournes le dos, prête à te nettoyer et à te changer, car rester en culotte, très peu pour toi.

« halloween »
Contenu sponsorisé
Re: [terminé] boulet | c. Beckett

[terminé] boulet | c. Beckett
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Interview du boulet du fofo, "Diddu"
» Le Boulet d'EBAY, champion toute catégorie
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Ma soeur, ce boulet: Claire Scovell LaZebnik
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: